Archive | octobre, 2013

Tentatives de répit

31 Oct

Image

La liste qui suit a été complétée . Elle n’est  pas un étalage de moyens. De mon point de vue , c’est une information importante  en forme de démonstration , d’ un problème existant  à ce jour et encore peu exposé en France. C’est aussi une source d’analyse de situation non négligeable.
Dans tous les établissements listés ci-après,  et sans aucune exception, la torture par ondes pulsées  dirigées au cerveau , a été systématique ,  violente  ,  imparable.

Les situations les moins attendues sont celles des deux hébergements  en communauté catholique  de l’Ille et Vilaine et du Morbihan. Là , comme parfois, des résidents  volontaires harceleurs  s’étaient adonnés à une activité de tortionnaires  après les vêpres ou entre deux   prières du soir.  Sans état d’âme quant à la souffrance qu’ils infligeaient.

L’analyse  des types de souffrance ressenties au cerveau,  permet de confirmer  qu’il existe plusieurs sortes  de matériel déposé en  proximité , et donc  utilisé à partir d’ appartements voisins ou de  pièces voisines . 

Il faut  ajouter à cela  l’utilisation des projections d’ondes à  plus grande distance par utilisation de celles des  antennes –relais , et  sans doute  d’autres types de matériels , peut-être  propriétés d’Etat.

Pour pallier les aléas de mes déplacements incessants   et alors que je n’utilise plus de téléphone portable repérable, un système de « marquage » ou « accroche » par ondes avait été mis en place . Je ne m’en suis aperçue qu’assez tard  et avais d’abord tenté de le décrire par les sensations et des phénomènes liés .
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/06/laccroche-2/

Un certain nombre des  déplacements ici listés  avait été envisagés comme des bulles de  répit.  Cela s’est avéré  illusoire,  mais avait mis  à découvert  une organisation internationale de tortionnaires,  servie par des harceleurs et amateurs  d’une traque acharnée inconditionnelle.
Les courtes annotations  ajoutées aux noms d’hôtels  caractérisent seulement des participations ou des aspects divers  d’une situation donnée.

Cette torture  systématique et  à distance du cerveau est destinée à priver de sommeil dans la souffrance,  provoquer un vieillissement accéléré, mener à la folie ou pousser au suicide .  Le cycle de torture systématique du cerveau avait commencé le 18 Mais 2012 .

 « onde chercheuse » indique  les cas où, me déplaçant avec une couette dans tous les endroits possibles de la pièce , ou des pièces mises à disposition, il n’avait pas été possible d’échapper au matraquage  douloureux des ondes. L’ »onde chercheuse «  est une onde qui semble aspirer des informations en provenance du corps pour obtenir sa re localisation pour permettre la continuation de la torture par matraquage d’ondes.  Dans certains cas, cela donnerait une indication de l’existence  d’un appareil programmé avec intégration de données qui sont des caractéristiques de ce corps en particulier.

ImageDINARD  (22)  Maison Saint François 25 mai au 2 juin 2012  harcelée par une petite famille de cathos
PARIS 75015 hôtel Yllen  8 juin suivie par des chinois et des beurs ( onde chercheuse)
PARIS 75015 hôtel Innova 9 juin   matériel positionné dans la chambre voisine  grâce à l’obligeance du jeune étudiant veilleur de nuit. J’avais quitté l’hôtel  vers 2 h du matin. 

AVIGNON  Hôtel Bristol  11 juin 2012 , pistée par des beurs et des corses
FORCALQUIER hôtel Danieli  12 juin suivie par un beur et des  vieux locaux ( onde chercheuse)
AVIGNON hôtel Etap 13 juin pistée par une beurette employée de l’hôtel pour localisation
SAINT GILDAS de RHUYS  ( 56) 18 juin  au  26 juin, poursuivie par des cathos grand teint
Image REJKYAVIK – Islande – Ingua Guest  house  déposée par un chauffeur de taxi  italo-corse
REJKYAVIK –Islande- Hotel 66    poursuivie  par des  mâles  blancs
REJKYAVIK-Islande-   en doublon la nuit  du 9-7 FOSS hotel  pistée par les voyous du coin
AKURERY – Islande- Guest  House –  en doublon avec hotel 66   harcelée  par des quadras blancs et  Italo-corses

AIX LA CHAPELLE Hôtel Ibis  4 et 5 aout- sans réservation-   ???

LIEGE – Belgique – 6 août   Hotel Ibis- sans réservation-   ???
BRUXELLEs– Belgique- 7 et 8 août  Hotel Martin’ s – sans réservation- ???

LILLE (59) Hôtel Best Western 9 août  suivie  par des beurs
AUXERRE  5-9 hôtel IBIS attendue par des quadras  guetteurs devant tous les hôtels
AUXERRE  6 et 7 septembre  Hôtel Maxim harcelée par un homme de l’hôtel
MACON  8 et 9 septembre Hôtel Park inn  attendue par la dame beur du ménage
CHABANAIS  11 septembre  Auberge  harcelée par des beurs venus en voiture
POITIERS  12 septembre  Hôtel Kyriad- sans réservation-    ??????
BRESSUIRE 13 septembre Hôtel Plume gardée par un corse au dîner
CARQUEFOU 21 septembre  Hôtel Novotel sous la garde d’un égyptien( partie de la nuit dans la voiture dans un parking ouvert)
NANTES 22 septembre Hôtel Novotel  sous la garde d’un beur
PORNICHET  23 septembre  Hôtel  Ibis, sans réservation préalable- ( antenne relais sur le toit)
PORNICHET 24 et 25 septembre Hôtel Océania  surveillée par l’homme toutes mains
LA BAULE 24 septembre Hôtel Ty gwenn en doublon  la même nuit avec Océania  pistée par des beurs
LA BAULE 26 septembre  Hôtel Concorde  appareil positionné chambre voisine  grâce au gérant

ImageANALEPSI – Crête- 1 à 6 octobre  Hôtel Golden Star  – séjour prévu –  torture facile à anticiper

NANTES (44) 7 octobre  B & B – sans réservation préalable =  ??????
PARIS 75015 – Hôtel Novotel,  pistée par un beur venant du commissariat en face

ImageCUBA 21 octobre au 3 novembre  circuit prévu, torture  facile à préparer

ImageTORONTO – Canada- 31-12 au 3-1-2013 hôtel Holiday in- avec réservation= torture facile à prévoir.  

CHICAGO-USA- 3-1-13 au 7-1-13 Grand Hôtel Crowne Plazza , sans réservation préalable=  ????

Image

NEW YORK –USA- 7-1-13 à 9-1-13,  Library Hotel , sans réservation préalable = ???
NEW YORK –USA- 9-1-13 à 12-1-13, Amsterdam Court  un beur qui installe le matériel sur place  avec provocation

ANVERS – Belgique- 23-1-13  Hotel Park in- sans réservation préalable mais surveillée au départ de Paris par un beur.

KARLSRHUE– Allemagne- 3- et 4 -6-13 Hôtel Ibis  le 4 je quitte pendant la nuit pour un 2ème hôtel
KARLSRUE -4-6-13 Hôtel AVISA
KARLSRUE-5-6-13 Hôtel EDEN (harcelée par des ados.)

BUDAPEST-Hongrie-14 au 20-7-13  Hôtel Csaszar  réservation faite par internet, des antennes-relais tout autour
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/22/buda-et-pest/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/20/v2k/

LISBONNE , Portugal- 24- 25- 7-13 , Hôtel Ibis
NAZARE-26-7-13, Hôtel Praia départ surprise ,mais harceleurs partout
LISBONNE– 26-7-13 Hôtel Ibis centro  matériel dans la chambre voisine
LISBONNE- 27-7-13 Hôtel Dom Sancho,  matériel au niveau de la réception voisine ( onde chercheuse)
LISBONNE – 28-7-13 Hôtel TRYP ???
LISBONNE – 29-7-13 hôtel TRYP et hôtel IBIS ( double réservation)   (nuit à Ibis =onde  chercheuse)
Voir https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/01/au-portugal/

Paris XV – 17-8-13 Hôtel Méditel ( antennes SFR + Orange très proches)
PARIS 2 – 18-8-13 , Hôtel Choiseul Opéra (antennes FREE, SFR, BOUYGUES proches)
VANNES -9-9-13, Hôtel Best Western ( onde chercheuse)
PARIS XIV – 19-8-13,  Hôtel de la Paix ( antennes ORANGE, BOUYGUES proches)
PARIS XIV– 16-9-13 , FIAP ( antennes ORANGE, SFR proches) ( onde chercheuse)

VANNES- Bombardée d’ondes – Visée par des tirs au laser

30 Oct

A CONLEAU

Image

pour profiter de ce paysage entre mer et marécage, il y a deux bancs.

Installée sur l’un d’eux , je potassais mes ondes  avec travaux pratiques sur détecteur.  Sachant que dans un environnement amical l’écran devait afficher un champ électromagnétique de hautes fréquences  entre 000.0 et 000.1 micro W/m2, j’avais pressé le bouton en vérification.
Mais  les chiffres sur l’écran  avaient la galopette : 014,7 ; 018,3 ; 025,4……et m’avaient fait bondir vers mon voisin  sur le banc 5 mètres plus loin .
Non, non, il n’avait pas de téléphone portable.

Moi non plus. Ce n’était donc pas la cause.                                                                                                                                       Oui, oui, il voulait bien me rendre service  en tenant le détecteur  pendant que je m’éloignais de quelques mètres.  Et sa lecture de l’écran avait été répétitive passant éventuellement  de   000.0 ; 000.1 micro W/ m2 . Amical et normal.

ImageA mon approche pour récupérer le détecteur , sans même mon sac à main,  les ondes avaient recommencé leur course ascendante. D’abord amusé, l’homme avait accepté un second test.  Même chose .

Quand j’étais loin du détecteur ,  le résultat était stable et normal . Quand j’arrivais  à 50 cms , les chiffres gonflaient  à toute vitesse .
Mon  aimable testeur s’était malgré tout  levé pour partir , s’inquiétant de savoir  si j’avais un traitement contre le cancer.
Restée seule,  j’avais attendu jusqu’à ceci.

Image

A vol d’oiseau, soit  à environ 800 m , on trouve une superbe antenne- relais  d’Orange avec les particularités ci-dessous .

Image

Ce qui nous fait  une  très probable démonstration du système de « l’accroche « d’une cible par HF , et  par l’intermédiaire des antennes relais. Une information qui m’avait  été confirmée par ailleurs, il y a quelques semaines,  par un spécialiste galonné.
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/06/laccroche-2/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/20/les-antenness-relais/

Mais cette criminalité extérieure « accroche-marquage » d’être humain, et non empêchée,  n’empêche pas la criminalité en intérieur de s’exprimer tout  à loisir et avec le concours de voisins.

Ce soir là, j’avais bricolé un nouveau havre de fortune, non clos,  et sous un très bruyant ricanement venant de l’étage supérieur. Pas forcément fortuit.

La plus part des cibles de ce type de criminalité savent ou ont été prévenues  que  leurs protections ou techniques d’ évitements sont souvent inefficaces par un espionnage technologique complètement illégal et  confié en proximité pratique : dessus, dessous, à côté.

Il s’agit donc souvent et seulement d’éviter le pire en souffrance.

La  nuit avait commencé avec des ondes pulsées de type micro-ondes ..
Jusqu’à ce qu’ un tir , sans doute au laser , me fasse sursauter le cerveau
Ouvrant les yeux quelques heures plus tard , sous l’effet de nouvelles sensations de brûlures abdominales , j’avais découvert ceci, vu de l’intérieur du lit.
Image
Une nouvelle fois.
Image
En extérieur , cela donnait ceci

Image
et qui montre que seule la partie correspondant à la largeur du lit, à hauteur de l’abdomen,  était concernée.

Image
Par contre , la feuille qui couvrait la fenêtre n’avait rien. Les tirs venaient  donc très certainement,   du 2ème étage ,  juste à l’aplomb du lit,  .

Ces marques sur les couvertures de survie rappellent, par ailleurs  furieusement , la marque faite  à Paris par un tir d’ondes en provenance de l’appartement de Mme Walti-Gracieuse.
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/07/criminalite-en-duo/

Un 1er article

29 Oct

Ce texte vient du blog de l’auteure SERENA PORINO

Armes non létales et contrôle humain, phénomène de paranoïa collective? »

Qui sont les Targeted Individuals (Individus Ciblés)? Aujourd’hui, plusieurs individus se définissent comme tels qui déplorent des symptômes similaires aux victimes du fameux « signal Pivert » soviétique de 1975: officiellement, les premières émissions d’ondes pulsées d’extrêmement basses fréquences ayant coïncidé avec celles du cerveau.

Elles firent alors des victimes dans divers villes du Canada et des États-Unis. Les sensations: pression et douleur dans la tête, anxiété, fatigue, insomnie, manque de coordination et engourdissement, accompagné par une gêne sonore aiguë inaudible des personnes ne présentant pas ces symptômes; des effets caractéristiques de l’irradiation par radiofréquences ou micro-ondes. Ces plaintes sont parmi les premières à avoir été prises en compte quant au sujet des armes à énergie dirigée.

Aujourd’hui, ce cauchemar semble perdurer et prendre de l’ampleur. Souvent confondues avec des personnes schizophrènes ou paranoïaques, les Targeted Individuals (Individus Ciblés), dont le symbole est le Ruban Indigo, dénoncent entre autre abus exercés sur leur personnes (abus qui consistent littéralement en des actes de torture) le fait d’entendre tout à coup des voix, d’être privées de sommeil, de subir des influences nocives à leur activité vitale de toutes sortes et ceci sans pouvoir déterminer les responsables des actions menées à leur encontre.

Ces abus auraient conduits au suicide et à l’invalidité plusieurs centaines de personnes de par le monde. Le fait d’entendre des voix à distance est l’un des principaux phénomènes qui réduisent ces personnes au silence, pourtant, la possibilité qu’elles soient les victimes de personnes ayant précisément pour dessein de faire d’elle des victimes silencieuses existe. Le Dr Allan H. Frey découvrit en effet en 1962 que le “son” n’était pas perçu par le tympan, mais directement par les cellules nerveuses du cerveau lui-même. Ceci est désormais connu comme « l’effet Frey ». Et cette découverte a fait l’objet de recherches et de brevets dont on peut supposer qu’ils pourraient être employés contre les individus se disant ciblés. Tout ceci n’est pas hypothétique, mais l’information semble « blackoutée » dans la presse française.

Un document de l’USAF (United States Air Force) de 1996, intitulé “USAF scientific advisory board New world vistas: Air and Space Power For the 21st century”, met pourtant déjà en lumière les avancées d’une technologie dont les effets surpasserait celle du signal Pivert. On peut y lire ces mots glaçants: « on peut envisager le développement de sources d’énergie, dont le puissance peut être modulée, façonnée et dirigée, qui puissent se coupler au corps humain d’une manière qui permettra d’empêcher les mouvements musculaires, de contrôler les émotions (et donc les actions), d’induire le sommeil, de transmettre des suggestions, d’interférer avec la mémoire à court et à long terme, de produire un ensemble d’expériences et d’effacer un ensemble d’expériences. »

Deux années plus tard, dans « Parameters » de l’U.S. Army War College Quarterly, l’auteur de l’article « The Mind Has no Firewall », statue sur l’état des recherches en matière d’armes non-létales en ces mots: « Un récent article […] traitait des tentatives russes et internationales de contrôler les conditions psychophysiques de l’homme et ses processus de prise de décision […] Non seulement le corps peut être trompé, manipulé ou mal renseigné, mais il peut aussi être débranché ou détruit, tout comme n’importe quel autre système de traitement de données, les données que le corps reçoit de sources externes (telles que des sources électromagnétiques, des vortex ou des ondes d’énergie sonores). » Les propres stimuli électriques ou chimiques du corps peuvent être manipulés ou changés, exactement comme peut être altéré n’importe quel système d’exploitation de données.

Pour qui douterait encore, existent notamment des brevets américains qui permettent d’exploiter des technologie existantes, qui rendent compréhensible les symptômes des victimes; notamment le brevet n°4,877,027; Hearing System et le brevet 5,159,703; Silent subliminal presentation system.

Les deux brevets exposent également le moyen « d’induire » des sons n’appartenant pas à la gamme des décibels dans le cerveau, de les adresser à un individu choisi, de telle sorte qu’ils soient réinterprétés par le système nerveux et l’appareil auditifs comme des sons audibles par la personne irradiée.

Cette technologie aurait était employée pendant la Guerre du Golfe, ainsi que le laisse supposer le rapport du Parlement Européen de 1999 intitulé « Résolution sur l’environnement, la sécurité et la politique étrangère: stratégie en vue de l’utilisation de ressources militaires à des fins environnementales ». Les victimes se reconnaissent très rapidement, la plupart du temps, comme des personnes soumises à des actions perpétrées à distance, influant sur leurs ondes cérébrales de façon néfaste avant même que de connaître en théorie ce phénomène. En 2007, le Washington Post faisait déjà état de leur situation, sans statuer sur la probabilité qu’il s’agisse là d’un phénomène d’hystérie ou de paranoïa collective ou de faits réels.

Pourtant, les cas de plainte pour torture adressées au Parlement Européen ainsi qu’aux diverses institutions supposées être à même de défendre les droits des civils, telle le CAT (Comité d’Action contre la Torture) se multiplient.

Pourquoi une telle chape de plomb? Bien que mises en cause par la Parlement Européen lui-même, les armes non létales sont toujours soumises à une classification ambiguë, et pour l’heure, ce sont surtout les différents sites de la base américaine conduisant le projet HAARP (dont le site officiel a disparu cet été 2013) qui inquiètent le Parlement. « Le 5 février 1998, la sous-commission sécurité et désarmement du Parlement a procédé à une audition portant notamment sur HAARP. Des représentants de l’OTAN et des États-Unis avaient été conviés à la réunion. Ils ont toutefois choisi de ne pas venir. » […] La sous-commission a déploré que « le gouvernement des États-Unis ait à maintes reprises refusé d’envoyer un représentant pour apporter un témoignage sur les risques que comporte pour l’environnement et la population le projet HAARP ».

Le Parlement Européen semble trembler devant les bases américaines menant le projet HAARP, dont il est dit que «que ses implications juridiques, écologiques et éthiques soient examinées par un organe international indépendant avant la poursuite des travaux de recherche et la réalisation d’essais».

Parmi les pays destinés à collaborer à l’examen des conséquences sur l’environnement et la population du programme HAARP, est citée la Fédération de Russie qui bien qu’ayant également diffusé un rapport alarmant sur le projet HAARP, n’est manifestement pas en retard en matière de développement d’armes à énergie dirigée.

En dépit des nombreux articles diffusés dans la presse russe invectivant le HAARP, l’Europe et la Fédération de Russie auraient montré patte blanche, tandis que le HAARP nous roulerait tous dans la farine… Les Targeted Individuals ou Individus Ciblés sont donc, manifestement, les victimes de ce jeu de dupes, entretenu par l’absence de toute législation rigoureuse concernant les armes non létales.

Pour l’heure, les enjeux de pouvoir sont trop grands pour que l’on se soucie des quelques victimes de cette guerre silencieuse. C’est pourtant une Commission d’urgence qui devrait être constituée compte tenu des enjeux qui sont ici en cause.

Comment espérer sinon, la conclusion d’un « accord international visant à interdire au niveau global tout projet de recherche et de développement, tant militaire que civil, qui cherche à appliquer la connaissance des processus du fonctionnement du cerveau humain dans les domaines chimique, électrique, des ondes sonores ou autres au développement d’armes, ce qui pourrait ouvrir la porte à toute forme de manipulation de l’homme », tel que le clame le Parlement Européen?

SERENA PORINO

http://wikileaksactu.wordpress.com/2013/10/27/serena-porino-armes-non-letales-et-controle-humain-phenomene-de-paranoia-collective/

Quelques méthodes crapuleuses

27 Oct

ImageDessin de Gross

Il s’agit seulement, ici, d’un rappel de quelques méthodes crapuleuses  de proximité qui s’expriment  quasiment de la même façon partout dans le monde . Les crapuleries en question, à l’intérieur des appartements,  sont possibles par des copies  de clés  d’une part et des complicités de personnes  qui participent et/ou servent de guetteurs ou de donneurs d’alerte : voisins, logeurs, employés d’immeubles, commerçants de rue proches.

Il y a environ 10 ans  , une copie de clés se faisait en 240 secondes, grâce à un produit vendu par une société allemande que j’avais été rencontrer sur place pour une démo.

Mais le plus courant reste encore des informations sur les clés  données par   les employés  serruriers  , ou   des copies  de clés par les mêmes .  Ces copies peuvent avoir été faites également   par  l’intermédiaire  de proches  insoupçonnables ou d’ employés d’immeuble qui les ont eu en dépôt.

Tous ces cas de figure avaient  existé dans cette histoire et avaient  été rapportés avec les détails ennuyeux qui permettaient leur appréciation , donnant l’indication de base : un système quasiment  protégé lorsqu’une personne est victime de harcèlement  en réseau , puisque cela suppose assez souvent à ce niveau-là , le haut patronage  d’un réseau connu protecteur  des crapules à ne pas déranger  , ou celui  d’une huile  intouchable de cette société.
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/10/27/cles-monasteres-hotels-28-2-11/
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/10/27/quelques-cles-21-2-11/

le blog etouffoirs.wordpress a été censuré et supprimé par wordpress : https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/censure/

La déstabilisation programmée de la cible  est la base de ce harcèlement en réseau.. Les méthodes sont à peu près  les mêmes partout où je les avais observées et notées : Europe,  Canada, Australie, Nouvelle Zélande compris. Seuls les détails  sont fonction des circonstances et donc  laissées à l’initiative des participants.

Ma deuxième logeuse de Coffs Harbour ( Australie) dont le mari  était un adepte de mon harcèlement en réseau avait fini par s’étonner d’un «  How can you stand that ? » .
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/10/27/les-bestioles-10-9-11/

  Ce système, basé sur des violations de domiciles obsessionnelles,  permet  toutes sortes
–    de  violations d’intimité et de confidentialité en continu, par accès à tous documents ou dossiers privés  ,
–    des larcins et vols de type auto-paiements  incessants ,
–    d’ actes de vandalisme   plus ou moins  graves  et souvent dissimulés par une  pagaille de couverture .

Le vandalisme et les vols  ayant cette origine  ne sont  pas pris en compte par les assurances, ni par  la police ( sauf vol de moyens de paiements ), faute d’effractions .

ImageQuelques photos de dégradations par vandalisme  se trouvent encore  sur :
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/10/10/quelques-degradations-damages-souvenirs/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/30/quelques-hallucinations/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/11/le-gougnafier-du-xveme/
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/09/20/degradations-damages/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/19/les-couturieres-du-xveme-2/

Récemment à Vannes, une veste laissée sur un cintre sous trois autres vêtements avait été retrouvée avec ceci : le col découpé au cutter et gratté pour faire croire à de l’usure.

Image

Il y a une dizaine d’années à Paris XIV, ce même col avait été entaillé d’une quinzaine de marques semblables à celles-ci. Il avait ensuite été refait. Mais la veste n’avait plus jamais été portée.

Image

A Vannes encore ,  l’intérieur d’un buffet, délesté d’une  série de livres pris dans la partie la plus inaccessible,   avait  été vandalisé   d’un coup de cutter à l’intérieur.

Image

A Vannes toujours,  un sac de 500   plombs à usage unique avait été volé dans un placard m’empêchant ainsi  de continuer  la sécurisation de mes valises et placards.

Image

 D’une   de ces valises,   un objet de valeur  avait été extrait et camouflé sous un meuble  . A sa place , à l’intérieur de la valise , une pagaille  d’objets venant d’ailleurs avait été organisée.
Même chose dans un tiroir où un objet volé avait été remplacé par un paquet  venant de Paris XV.

Dans ce système de harcèlement avec violations de domicile, les transferts  ou retours d’objets peuvent être extrêmement  déstabilisants pour une cible. Parce qu’ ils impliquent souvent  la distance et le temps.
On doute d’abord, et forcément,  pensant  que même  des malfaisants crasses ont  autre chose à faire à un moment ou l’autre.
On doute encore plus, quand du temps, et parfois très long,  s’est écoulé entre vols et retour d’objets, par ailleurs souvent  devenus périmés ou inutilisables… quand ils ne sont pas tout simplement sans intérêt.

Les quelques exemples ci-après valent  des explications.
A Angers – gasnier
1)    Un chèque du montant d’une location avait été déposé dans un placard , caché sous un plateau . Devenu introuvable.
2)    Deux ans et demi plus tard , le chèque passé de date d’encaissement  sera retrouvé sous un tapis du salon

De Paris à Angers– lelong
1)    Après son décès, les vêtements de ma mère avaient disparu de mon appartement de Paris XIV
2)    Plusieurs mois plus tard je m’étais tapée dans la concierge M.Lelong qui sortait de la cave avec un sac débordant de quelques uns de ces vêtements reconnaissables.
3)    Quelques jours plus tard, arrivant à Angers,  je trouverai ces vêtements dans le placard de l’entrée de mon appartement d’Angers ,

De Paris XV  à Brisbane ( Australie)
1)    Avant de quitter la France pour 2 mois, j’avais fait le plein de vêtements à ma taille,  dont des sous-vêtements qui avaient immédiatement disparu
2)    C’est à Brisbane dans un hôtel Best Western, qu’ils seront remis ,avec une pagaille organisée, à l’intérieur de ma valise fermée par  un cadenas à 4 chiffres.

De Cuba à Paris XV – Hubert
1)    Le dernier jour du séjour, j’avais déposé une paire de ciseaux sur un siège près de moi , avec d’autres objets.
2)    Appelée par  mon groupe pour un pot commun de départ, j’avais d’abord abandonné mes affaires quelques instants . Au moment de  récupérer ces  miennes affaires, les ciseaux avaient disparu
3)    Ces  très- exacts- mêmes- ciseaux seront remis quelque semaines plus tard chez moi  à Paris XV

Certains faits exposés plus haut   sont  récents.

Ce qui indique que ces réseaux à mes trousses ne m’ont pas laissé de répit depuis  37 ans. Et,  ils  se régénèrent ,  si j’en crois ceux qui viennent pérorer et narguer sur place ,   assurant ainsi  la relève  .

Outre ce type de harcèlement en réseau  de proximité, il faut aussi garder en mémoire le fonctionnement  du harcèlement en réseau de type corporatiste et tel que décrit  à titre d’exemple dans :
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/19/vol-crapuleux-en-reseau/

Quelques méthodes criminelles

26 Oct

Parmi les méthodes criminelles mentionnées , le viol programmé,   avec  son suivi d’effacement de preuves et d’empêchement officiel  , fait naturellement penser  à un crime quasiment institutionnel  puisque officiellement couvert .

La méthode  criminelle la  plus spectaculaire de cette histoire  reste cependant   celle des coups de feu tirés  sur le taxi qui m’emmenait de Montréal à l’aéroport.

Image

La facture des réparations avait été pour  l’assurance du propriétaire. Sur cette voiture en vitesse de neige sur autoroute, le tireur avait réussi à couper l’antenne et  à exploser la loupiote « taxi « du toit.

Les spécialistes en SPT ( syndrome post traumatique)  assurent que le  traumatisme est le  plus important dans les actes d’élimination simulés . Il s’agit d’une forme  de torture mentale connue et plus largement utilisée sur le long  terme  pour aboutir à des  interrogatoires éprouvants.
Les actes isolés, comme celui-ci,  sont censés être d’intimidation. Ils sont peu courants sur des personnes sans notoriété , comme c’est le  cas ici.

Cet acte voyant ,  violent en encadrait plusieurs autres,  dissimulés   en   tentatives d’accidents de voiture. Des situations plus classiques .

lors d’un retour vers  Angers aux environs d’ 1 h. du matin , en excès de vitesse et de charge, j’avais été aveuglée,  pleins phares dans mon rétroviseur, par  un bolide  sorti de nulle part . Sa « queue de poisson » »  juste avant un virage en épingle à cheveu  m’avait fait sauter sur le frein. Ma voiture incontrôlable avait traversé les deux voies A/R avant de se stabiliser.

Contrairement à mon rythme cardiaque .

Puis , ça avait été un serrage par camion bizarre dans un tunnel. Et  le camion avait dégagé un peu plus loin , à la prochaine  bretelle .

En Nouvelle Zélande, sur une route de montagne escarpée, un camion s’était déporté . L’évitement aurait dû être  une embardée à gauche pour moi   et une chute dans le vide . J’avais résisté. La carrosserie de la  voiture de location avait morflé. Croisé un peu plus loin , le chauffeur du camion s’était révélé être un asiatique.

Dans la présente  liste , il faut aussi  inclure l’ingestion  obligatoire ,  inutile,  récente  et dangereuse  de  Risperdal que  l’interne de service , Mr Monteil de Maricourt avait programmé d’un «  on ira jusqu’à 8 mg ».
La littérature concernant ce produit mentionne en effet  un taux important d’accidents cérébro-vasculaires, dus au Risperdal  à haute dose.  Et il se trouve , qu’alors que j’étais « libre » mais non prévenue de ce fait, Mr Monteil de Maricourt avait doublé « ma » dose en 48 H.
Compte tenu des effets impressionnants induits et éprouvés , ça pouvait difficilement  être fortuit.
Ces gens-là aussi , marchent à l’envers.

???????????????????????????????

Les ondes électromagnétiques pulsées   telles qu’ utilisées dans  la présente  histoire,  montrent une volonté de torturer sans discontinuer  et  sans répit . Afin de  ne pas laisser une seule nuit sans souffrance  , les méthodes de tirs pour empêcher le repos  et détruire le cerveau ,  s’adaptent en temps réel.

C’est la méthode.

Ainsi dans  la nuit du  25 au 26 octobre  à 23h30 les tirs ressemblaient à des tirs de haute fréquence  . Partiellement neutralisés par mon dernier bricolage de protection, ils avaient été ressentis,  mais sans souffrance
Et cette  réponse  sans souffrance  notoire   avait , semble-t-il  et sans doute,   enclenché une alerte du système programmé  d’ondes pulsées couplé au cerveau   .

Image

Car les tirs suivants, environ une heure plus tard,  avaient été d’une violence décuplée . Cela ressemblait à des tirs  au laser.  Un boulot de  psychopathes.

Au matin , la feuille  d’aluminium  qui encerclait  l’ensemble des protections de la tête était couverte de rosée. A l’intérieur de la chambre.

Les pastilles laissées à la tête du lit avaient fondu. Sans chauffage d’ambiance.

Seule contre TROIS

19 Oct

Image

« Le TROIS  est important »

Cette remarque  avait été faite par Mr Le Drian s’adressant aux soldats du 3ème RIMA de Vannes avant leur départ au Mali .
Mr Le Drian est Ministre de la Défense,  et accessoirement des ondes  .

Il est aussi  franc –maçon. Le TROIS  ici, était donc une évocation à double sens  dont celui du symbolisme porté par ce TROIS là,  dans la confrérie mondiale de  la maçonnerie.

Pour m’impressionner peut-être, m’intimider sûrement et évoquer l’origine de l’acharnement dont j’étais l’objet  sans aucun doute, le  TROIS  m’avait été imposé sous diverses formes dont des paquets de TROIS hommes ou personnes  qui  voulaient être remarqués,  m’avaient  poursuivie  ou s’étaient essayés  à des comportements menaçants .

Procédant sur la base de cette même allusion du TROIS tout puissant , leurs hommes de main l’avaient tout autant suggéré  en me le fourrant sous le nez à leur manière.

L’autre apparent symbole utilisé dans du harcèlement  avait été le bleu . J’en avais déduit que cela voulait peut-être  faire penser aux «  loges bleues »  et donc aussi à la franc-maçonnerie.

http://etouffoirs.wordpress.com/2013/09/20/all-blue/
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/09/20/la-couleur-bleue/

le blog etouffoirs a été censuré et supprimé par wordpress : https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/censure/

Un autre symbole , jamais utilisé dans leur harcèlement, mais tout particulièrement prisé par les frères  est celui ci-dessous.

Image

La photo avait été prise à l’intérieur du musée de la terreur à Budapest . Ce  bâtiment gris sinistrose  très réussi,  alignait dans son intérieur des salles d’expositions  des horreurs du nazisme et du communisme  tout aussi sinistrosantes. Les seules taches de couleur disponibles  venaient d’une série d’emblèmes des régimes nazi et communistes dans le monde .
L’emblème  ci-dessus était la dernière de l’alignement.Angelika

A Budapest , justement, ils avaient été TROIS à me regarder manger chez Angelika , avant de finalement se décider, un peu embarrassés,  à  faire la même chose. Et ça avait plu au serveur. Il m’avait demandé de revenir le lendemain. On pouvait facilement  en déduire que ces TROIS  là étaient des gens connus ou importants . C’était bon pour le commerce.

A Pornichet à l’hôtel IBIS, ils avaient été TROIS  à attendre alignés contre un mur. Ils ressemblaient à des policiers  proprets  en civil.  A mon arrivée, le gérant m’avait désignée du menton. Ils s’étaient levés et étaient partis . Mon coffre dans l’hôtel,  et  situé au niveau de la réception,  avait été fouillé.

ma manif

A Paris, devant le Palais de Justice où je faisais les cents pas avec un panneau sur le dos expliquant ma situation, ce sont TROIS huiles de la PJ située juste derrière,  qui étaient arrivés. Après un court conciliabule, ils avaient choisi l’évitement .  Leur chauffeur était cramoisi d’apparente confusion.

A Dunedin ( NZ) c’est une caravane de TROIS véhicules semblables qui m’avait poursuivie . Elle était  menée par une voiture de la police qui avait fait un écart en me poussant dans le fossé pour se faire remarquer. Revenant alors  sur mes pas pour observer ce cortège bizarre, j’avais vu chaque homme  au volant se tasser sur son siège. Comme pour disparaître.

A PARIS, ils avaient été TROIS à me faire des signes à l’intérieur d’un tribunal de proximité. L’un , à l’allure aussi militaire que les deux autres, avait fait mettre mon dossier sur le sommet de pile par un huissier. Furax, la juge m’avait dit qu’elle n’avait rien compris au dossier et réservait sa décision.

A Angers (49) alors que j’en attendais deux, ce sont TROIS policiers de la ville qui étaient venus faire à domicile et sans PV, une comédie immonde de gros bras,  chargés d’inventer une situation  censée me ridiculiser.

La photo ci-dessous avait été publiée dans le journal anglais The Guardian avec pour titre : Ils ont un point commun : ce sont tous des policiers.

freemasonsunite

A Londres aussi, une escroquerie, fabriquée contre moi  par les réseaux de harcèlement ,  par internet,  avait été étouffée par la police.

Les exemples de ce type  du TROIS toujours seulement suggéré  comme TOUT PUISSANT avaient été  nombreux   à travers le monde et mes voyages ces dernières années, dont l’Islande et Cuba . 

Les frères « occupent » l’Islande .

Ils occupent tous les postes importants  à Cuba où ils ont permis au régime actuel d’être,  et où ils ont, en échange,  les mains libres . Dans ces deux endroits, « mon » harcèlement électronique avait été proche de l’horreur. Prévu et très organisé.

Ces exemples  du TROIS montré,  sont des faits,  par allusions seulement , qui se veulent de harcèlement en réseau , par des gens ayant autorité  ou délégation d’un Etat . Les dits exemples  sont naturellement  tous aussi fastidieusement ridicules  que les précédents  et voulus comme tels  .

Ce qui inclut aussi un petit dernier,  fabriqué par des médecins aussi  pervers  que les autres et soucieux, comme eux,  d’humilier  avec les attributs de leur fonction . Dans le cadre d’une hospitalisation sans objet ,  préfabriquée,  c es médecins hospitaliers   avaient proposé une VAD ( visite à domicile) suggérant ainsi implicitement que j’étais peut-être  une souillon qui entassait  toutes  les poubelles du quartier sous son lit . Une  VAD se fait en compagnie de  deux infirmières. C’est la règle.  Dans mon cas, elles étaient TROIS.

Mais avant d’être TROIS tout le temps et partout, à reproduire ce qu’ils savent si bien faire pour détruire des êtres humains  ,  il en avait fallu UN. Ça suffisait.

Il faisait sans doute partie d’un trio de base à l’origine première de ma situation .
Frère biologique + épouse + franc –maçon/coucou .
Ce dernier aurait tout naturellement mis à disposition de la haine viscérale de la dame , sa grande confrérie destructrice sans condition . Il avait aussi l’habitude de ridiculiser mon frère biologique en le substituant dans toutes les  situations ou discussions qui ne concernaient que notre famille.

 Et le reste ressemblait à la pelote du bousier : plus il avance plus elle augmente, faite de n’importe quoi.

Mais il n’est pas exclus non plus que les deux hommes de ce trio funeste , employés de l’armée,( ou l’un  prenant encore  la place de l’autre),   aient vendu à leur employeur ,  un ou deux cerveaux de femmes, celui de ma mère et le mien,  pour expérimentation in vivo. 

Cela se fait par l’intermédiaire de services très spéciaux qui pratiquent la traite des êtres humains  pour, prétendument,  faire avancer la science dans le domaine de la suprématie de type militaire  *

http://rudy2.wordpress.com/a-interview-accorde-a-un-ex-agent-des-services-secrets-surveillance-secrete-et-torture-par-radiations-par-les-services-secrets/

La grande confrérie des maçons  devenant alors,  moyen d’expérimentation puis de destruction,  et   corps intermédiaire de couverture de ces services.

CEDH  et ONU y compris , puisqu’ils  avaient contribué à « couvrir » et cacher cette histoire en rejetant mon dossier et ma requête qui incluait un viol en groupe , étape habituelle de dressage/ domination/humiliation de femmes par  des  frères . Ce crime dûment préparé,  digne de terroristes ou de militaires , avait été  oblitéré par la police et la justice française, puis par la Cour Européenne des Droits de l’Homme. l’ ONU avait  ensuite reçu ma requête envoyée en doublon à New York et à Genève (HCDH) . S’enmmêlant  d’abord dans des réponses contradictoires, le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme,  avait finalement déclaré son « incompétence ».

Cette vente très vraisemblable  de cerveau  et de vie, est  une ( ou la seule)   explication plausible à des phénomènes  précis à expliciter,  mais aussi  au mutisme incroyable  de Mr HOLLANDE, de Mr VALLS , de Mr LE DRIAN, de Mr AYRAULT prévenus de cas de torture du cerveau , et qui n’ont  même  pas accusé réception des courriers. Comme s’il fallait garder tout cela secret.

    Auquel cas, JJ Walti qui prétendait que ses deux dentiers à 20.000 euros lui avaient été payés pour services rendus  dans cette histoire , par l’armée, aurait raison . Il serait bien, alors ,  un criminel protégé par choix . Tout comme son mentor dans l’immeuble, criminel par complicité.

***

Ci-après , des extraits de l’entretien avec  un ancien agent des services secrets interrogé aussi sur l’utilisation des micro-ondes , extraits du texte de rudy2 , proposé en lien ci-dessus

Carl Clark : C’est un peu comme dans un film de science-fiction. Les gens pouvaient être traqués partout, grâce au radar, au satellite, grâce à une station de base et à des programmes informatiques complémentaires. Par exemple, souvent trois dispositifs-radar sont placés à proximité de la personne. Le radar émet des ondes électromagnétiques, puis évalue les résultats.Ainsi mes amis qui travaillaient dans les départements spéciaux pouvaient traquer l’individu sur son ( leur ?) ordinateur, toute la journée. Cette localisation a facilité l’utilisation des armes . Les collègues pouvaient voir où exactement ils devaient viser et aussi comment la personne y réagissait.
Armin Gross: Quels effets ces armes eurent-elles sur les individus ?
Carl Clark : Elles pouvaient provoquer de la chaleur ou des brûlures internes, elles provoquaient des douleurs, des nausées et la peur. Cependant, les traces très souvent restent invisibles sur la peau. Si ces personnes vont consulter le docteur, il leur affirme qu’elles n’ont absolument rien.
Armin Gross : Quel est le but poursuivi avec ce “bombardement” ?
Carl Clark : On veut intimider les gens
…….
Réseau de surveillance gigantesque.

Armin Gross : Savez-vous dans quels pays les Services Secrets surveillent des individus et utilisent contre eux des armes à énergie dirigée ?
Carl Clark : Aux Etats-Unis, en Allemagne, en Chine, en Corée du Nord, en Russie, en France et en Angleterre. (NDT: Carl Clark a certainement oublié d’ajouter “entre autres”, car il sait pertinemment que plusieurs autres pays sont impliqués). Tout cela se fait normalement, sans que les gouvernements en soient officiellement au courant.
Mais officieusement, je crois qu’il doit toujours y avoir au sein du gouvernement des personnalités impliquées ou qui en sont au courant, d’une façon ou d’une autre.
Armin Gross : Savez-vous combien de gens sont sous surveillance ?
Carl Clark : En Angleterre il y a environ 5000 personnes sous surveillance et approximativement 15 000 “espions”. À côté des grands Services Secrets il y a encore 300 à 400 petites sociétés de Services Secrets qui …..

Ordre des médecins

18 Oct

ImageA la suite d’une hospitalisation  par le Dr DELCHEV, accessoirement   auto-clamé «  bon franc-maçon »
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/la-chute/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/26/des-medecins-2/

J’avais demandé à l’Ordre National des Médecins l’annulation de diagnostics médicaux  erronés , basés sur des informations fausses et inventées, et reçu cette réponse  .

Ordre des médecins

Les cibles de harcèlement en réseau apprécieront la réponse de l’Ordre des Médecins  qui  se dit  irresponsable des inventions de ses cotisants. Ni enquête . Ni confrontation.
Cela montre une facette du  harcèlement en réseau qui occupe tous les espaces de  déni des droits et prospère  sur  toutes  les failles connues  d’un Etat de droit , ( pas d’effractions, preuves subtilisées, absence de constat….) , quand elles ne sont pas simplement, comme ici,  fabriquées de toutes pièces . Le harcèlement en réseau  piétine simplement  ,  avec culot et sans subtilité ,   les droits des simples citoyens à abattre.

J’y ajoute , ma réponse.

Le 18 octobre 2013
Vs ref : IKB/NR/10.13.1730
N° 76370

Madame,
J’accuse réception de votre courrier du 10 octobre 2013 et vous en remercie.
C’est parce que je ne  suis pas et n’étais pas la patiente de Mr Yvor DELCHEV que je demande l’annulation d’un diagnostic irréaliste basé sur des propos fantaisistes que je n’ai pas tenus.
 Je dormais en attendant un scanner après une chute,  quand il a décidé de m’importuner en me réveillant  pour  fabriquer un cas.
Cet abus de pouvoir est forcément de votre domaine puisqu’il enfreint les règles de base du code de déontologie de votre ordre, comme je l’ai exposé dans mon premier courrier.
 Faute de quoi c’est  reconnaître qu’un médecin  peut s’auto-saisir d’une citoyenne  pour faire et en faire  n’importe quoi,  ce qui serait même et en plus,  un déni des droits constitutionnels  de la personne.
Je vous serais donc reconnaissante de reconsidérer votre décision sur la base de l’évidence : je n’étais pas la patiente du Dr Yvor DELCHEV à qui je n’ai rien demandé  et surtout pas  répondu ce qu’il a inventé.
Dans l’attente de votre réponse
Avec mes meilleures salutations.