Cyber crapuleries

2 Oct

Image

A l’origine  le branchement de la clé 3G  sur l’ordinateur  ouvrait sur l’information de   présence du gestionnaire de connexion.

Image
Le click suivant donnait accès à internet et au monde. Normal.
Sauf depuis qu’un intrus avait planté un disque distant , nouveau, dans le système réputé inviolable du petit Mac.

Image

C’était un disque distant résistant et qui se déclinait en triplette pour connexion .

Dès que la connexion était établie, 3  autres disques distants annonçaient leur présence à toute bringue.
Et s’ils trainaient un peu à faire leur cinéma d’installation , aucune connexion n’était possible
Un génial Apple boy sollicité pour faire le ménage dans cet ordi avait échoué  , achoppant  même en dernier ressort  sur une mise à la poubelle.

Image

Il avait alors déclaré que  le système Apple étant ce qu’il est  et  la case « partage » étant non activée, c’  était sans risque.
Un prise en main à distance de cet ordinateur  était à exclure. Il avait  même accepté de répéter.
Donc quelqu’un aurait réussi cette violation d’un système inviolable , juste pour le fun ?
Et c’ était sûrement le cas  , vu les  bidouillages incessants observés.
Le plus notoire  récent   avait été l’illusion d’un envoi de 102 Emails réputés transmis . L’un d’entre eux étant revenu ,  car mal orthographié,  m’ avait incitée à une vérification  un peu différente.
AUCUN de ces mails n’était parti. Le réseau crapuleux veillait au grain . Les informations sur cette histoire ne circuleraient pas .Il avait fallu feinté , de nouveau.

Mais , le plus déstabilisant , au cas où j’aurais eu ignoré le système en place, étaient   des réactions à mes textes  et qu’aucun lecteur n’avait encore lu. Le sachant , je pouvais me l’expliquer. L’ignorant, ça aurait pu être  paniquant.

Sans beaucoup d’imagination on peut  déduire de tous ces disques distants , que  ce blog  était  capturé par le réseau crapulo-criminel à mes trousses , en primeur, comme le reste.
Dans ce harcèlement en réseau observé, les informations se prennent à la source .  Elles servent à alimenter les prochaines  et immédiates  réactions en  crapuleries et actes criminels de torture à domicile, sans preuve de cause à effet.

Car ,   mise à part la présence du disque distant espion, le vol des informations  ne se voit pas en vérification annexe . Pour  le comprendre, il faut remplir  de sens les espaces laissés  vides. L’endroit où l’on met  d’habitude policiers ou psys pour accuser une cible  de tous leurs mots .

Après une très longue période de barre d’état donnant l’information client=psy

Image

une discrétion toute nouvelle donnait seulement  et systématiquement  search?q

Image
Cette information s’affichait aussi d’un ordinateur utilisé au Centre de Documentation Française ou d’un cyber espace du XVème. Facile à expliquer.

Cela  devenait plus intéressant d’un cyber espace de  proche banlieue quand il disait la même chose

IMG_2974

et qu’il disait aussi ceci : IMG_2973

et qui ressemble à s’y méprendre à la référence du PC qui m’avait été attribué. Ou à une information de  déstabilisation dédiée. Ce qui revient presque au même.
A cette vue, la mâchoire du proprio de l’endroit s’était bloquée en position ouverte.

En complément, je rappelle seulement que , dix ans plus tôt,  quand le débit d’internet culminait royalement à 512 kb , mon ordinateur  portale d’alors,  affichait la présence , et en tous lieux , d’un modem SAGEM lui aussi  totalement résistant  à toute désinstallation. Il proposait un débit  de plus de 8000 kb,  alors privilège de l’armée.
On pourrait comprendre ainsi que, sans doute,  des militaires  s’amusaient aussi dans cette chasse à l’humain,  et ouverte toute l’année ,  qu’est le harcèlement en réseau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :