Vannes – La cambriole

9 Nov

En revenant de la terrasse Image

où je consultais internet par une fraîche soirée de novembre, deux portes plus loin , j’avais trouvé le système de sécurité ouvert         à 15 °

C’était illogique.???????????????????????????????
Ceci  aurait été normal , puisque je me souvenais  l’avoir  fermé à mon retour.

Image

Et au pire cela comme ci-dessous  , ouvert et à 90 °,  si ma mémoire  faisait la maline.

Image

Revenant sur ces mes pas à ce stade de  réflexion je m’étais pris les pieds dans ce truc là.

Image
Quelqu’un était bien entré et , provocation en sus avec ce sac jeté au sol, avait eu à sa discrétion , le contenu de mon sac à main,   celui de mon porte feuille et celui  de mes valises laissées  ouvertes sur le sol.

Restait à comprendre comment cela se faisait. En essayant un peu, j’avais appris ce que tout le monde sait peut-être et qui se décompose comme suit:
1)    ouvrir la porte pour glisser une feuille de plastique  rigide
2)     refermer la porte jusqu’à la marge qui permet de pousser pour  libérer la sécurité ( ici une boule)

Et pour refermer   ?
Sans doute un fil un peu résistant à cheval sur une  branche ( ou les deux ) de la partie mobile et à tirer  tout en refermant la porte. Le fil doit pouvoir être retiré en glissant par un mince interstice  ou au pire tombera par terre à la prochaine ouverture de la porte. Qui ira voir si bas   ?
Pour accomplir ce méfait  mieux vaut n’avoir que le couloir à retraverser et avoir laissé sa porte ouverte pour se cacher plus  rapidement.
Là , le boulot avait été mal terminé.

Dans l’appartement de Troyes, c’était un système de sécurité à chaîne qui avait permis la même insécurité.   Une fois, en soirée , comme ici , quelqu’un était entré alors que j’étais dans la cuisine.
A l’essai, il s  ‘était avéré  que la chaîne pouvait être enlevée du palier,  en passant une main fine , à l’intérieur de la porte.  J’avais eu  là enfin,  la très probable explication des vols d’argent    dans mon sac,   laissé  la nuit dans la première pièce, jusqu’à cette aventure .  Seulement une autre porte plus loin.

Les voyous/harceleurs s’étaient procurés  les clés de tous mes lieux de vie depuis plusieurs dizaines d’années. Ils entraient, et entrent toujours,  en mon absence à tout moment. Apparemment, ça ne leur  suffit même  pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :