Archive | février, 2014

Citadines, criminalité corso-beur

27 Fév

Je rappelle tout d’abord que les situations de cette criminalité sont préparées en amont avec des observateurs  systématiquement postés sur le trajet de la cible ( moi) , attendant dans des halls d’hôtels ou des restos,  et avec une anticipation de  probables actions par observation des  habitudes.

Deux fois est une habitude.

Image
L’ expression « harcèlement électronique » avait  provoqué un froncement de sourcils d’incompréhension   évidente de l’employé de la réception . Excellent. Il ne serait pas complice.

Mais le mot « mafieux » avait immédiatement fait sortir Mme Martiny de son bureau proche . Elle entendait et peut-être même attendait. Car c’est elle qui avait donné le numéro de chambre à m’attribuer : 51 . Et cela avait provoqué une quasi asphyxie de l’employé en face de moi. Il était devenu cramoisi. Mauvais signe.

Dans la 51, les tirs d’énergie pulsée  vers la tête avaient commencé une petit heure plus tard.  Ces premiers tirs venaient du dessous : chambre 41. Ils traversaient tout : sommier , matelas, oreillers etc..

Après minuit, il y avait eu du boucan contre le mur de la chambre voisine , faisant penser à une éventuelle diversion, comme parfois.
Mais non. La baignoire avait sursauté deux fois sous l’effet des impacts de l’énergie pulsée à l’horizontal cette fois. J’étais cachée dedans  ( la baignoire) après avoir été attaquée au sol , juste devant.
Les tirs n’avaient pas encore été réajustés

Cela avait continué ainsi jusqu’au petit matin, où le relais de la criminalité d’hôtel avait été pris par  des tirs d’une antenne située juste à l’aplomb de la chambre que m’avait attribué Mme MARTINY, responsable de  cet hôtel  et que je découvrirai en partant . Elle ne pouvait pas l’ignorer. L’employé de la réception, non plus. Ce que j’avais explicité sur « ma » situation de  harcèlement électronique aurait du les inciter à des précautions supplémentaires dans un hôtel non-plein.

Pas du tout .

Image
Cela, une nouvelle fois,  supposerait  en plus de l’usage d’armes à énergie dirigée par des individus cachés dans les pièces proches *, un détournement des micro-ondes émises  par l’antenne -relais, avec sans doute  montée en puissance pour focalisation sur une cible . Peut-être à l’aide  des bornes de la WiFi  à l’intérieur de l’hôtel .
Comme à Copenhague.**

L’antenne relais unique qui coiffe cet hôtel appartient à SFR  avec les particularités suivantes.

Image
Cette criminalité d’hôtel observée  et exposée ici depuis 2 ans montre la complicité des propriétaires ou responsables   d’hôtels dans certains cas, et sinon  des employés, habitués.
Une nouvelle fois, elle est basée sur une tromperie et une escroquerie par détournement  de fonction et position du commerçant  et déni du service à rendre et déjà  payé par le client .

Elle est partie intégrante du harcèlement électronique  mondial tel que mis en place par une communauté pathogène au fragile vernis de respectabilité, et spécialiste des meurtres symboliques (sociétaux et psychologiques).
A défaut de succès dans ce premier domaine,  cette communauté criminelle  pratique et fait pratiquer la torture par les groupes criminels français ou  associés et spécialistes. Ces derniers  utilisent   des femmes et hommes de mains comme intermédiaires de proximité.  Violemment protégés, Ils  se sentent intouchables.

Ceux des divers groupes qui étaient identifiables comme auteurs et acteurs de méfaits ou crime perpétrés par mépris de la loi et des droits de tout citoyen et contribuable , ont été désignés ou  nommés dans ce blog  si et quand ils étaient reconnaissables.

Cette communauté pathogène est également  à la base  du harcèlement en réseau qu’elle pratique avec assiduité et talent et  promeut et protège avec férocité et enseigne à ses enfants.

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/01/au-portugal/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/11/le-president-2/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/14/le-mercure-et-la-paix-criminalite-dhote/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/11/criminalite-dhotels-escroquerie-3-exemples/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/09/criminalite-dhotels-escroquerie-3-exceptions/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/31/tentatives-de-repit/

Imagequelques informations sur l’antenne SFR concernée

First of all one should keep in mind   that  criminal situations of this story   are prepared in advance with observers routinely posted on the path of the target (me) either waiting in hotel lobbies or restaurants. There is always an anticipation of  the probable actions of the target through a constant  watching of   habits.

A second time  is a habit.

The term « electronic harassment » caused a frown of the desk employee . he obviously did know  anything about the subject. So much the better . He would not be an accomplice.

But the word « mafia »  immediately brought  Ms. Martiny out of her  nearest office. She was listening or  perhaps even more .With a short explanation she told her colleague to give me room N° 51  And this had caused signs of slight asphyxia to the guy . He seemed to have sudden difficulty to breathe normally and  became crimson. Bad omen.

In room 51, the firing of pulsed energy started one hour later, coming from underneath. Room 41 . As usual the pulsed energy  could go through anything, ( probably ultrasonic energy) partition, mattress, pillows … to target the head
After midnight, there were loud noises on  the wall of the adjoining room, reminiscent of a possible diversion, as at times.
But no.
The vibrations of the  bath  was an indication of energy  pulsed horizontally . I was hidden inside (bath) after having being attacked on the ground just in front.
The firing  had not yet been adjusted

It had continued so until morning,  with firing every 20 or 30 minutes that over-excited the brain and made sleep and rest impossible.
In the early morning, the method changed and shots were  done by microwaves ( the suffering is different)  pulsed every 10 minutes or so. Since there was a cell tower right on top of  the roof , over room 51 , it was easy  to understand this new origin. This  probably indicates  a misuse  ( by criminals) of microwaves emitted by the cell tower , and a  rise in power  to beam  it  onto a target,  probably through  the WiFi  spots or terminals inside the hotel  or in  hotel room .

To understand this , one should remember that the target is followed thanks to a software.

Neither Mrs Martiny nor her colleague could ignore the cell tower and its danger. Since I had explained « my » situation clearly , and because since  this hotel that was not fully booked, they should specially have avoided to give me a room just there.
Thy did not.

This new anecdote , once again,  very likely tells about  usual complicity to help criminals .  As in Copenhagen. Hilton Hotel . for 450 euros. *

The  cell tower on top of the hotel  this time belongs to SFR .
Image
I looked carefully through all this situations that happened in hotels for nearly 2 years ( the present list of hotels  needs to be completed) .It shows in some cases the complicity of the owners or managers of hotels , in others the complicity of employees used to it and may be bribed.

Once again, such situations are  very often based   on deception and fraud by abuse of position and function of the hotel representatives  opening rooms’doors for criminals,  and denying  the expected  service  to a client  that paid full price .

It is part of a global electronic harassment situation  as established by a pathogenic community with a brittle veneer of respectability and  that specializes rather in  symbolic murders (societal and psychological).
When their project and actions  gets  too much public, they ask help from  criminal groups. In France there are 2 main groups which are corsican and beurs.  Abroad , as I travelled a lot,  i noticed that they pass a target to other local  and usual criminal groups.

In France, the pathogenic community mentioned  use women and men  as intermediaries  in nearby flats . Fiercely protected, they feel untouchable.

Those groups that were identified as authors and actors of wrongdoings  willingly  ignore the law and deny   the civil  rights of their target as  citizen,  being as well a taxpayer.

This pathogenic   community is a strong protector of gang stalking, and shows  a talented practice of this criminal behavior that it promotes and protects efficiently  , even training  his children to  implement it.

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/01/au-portugal/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/11/le-president-2/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/14/le-mercure-et-la-paix-criminalite-dhote/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/11/criminalite-dhotels-escroquerie-3-exemples/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/09/criminalite-dhotels-escroquerie-3-exceptions/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/31/tentatives-de-repit/

Image

4 Hz , au fil des jours

26 Fév

Image

Les valeurs ELF détectées dans le même appartement de Vannes et exposées  plus bas , sont , semble-t-il, particulièrement anormales,  et dangereuses pour la santé , même si elles sont actuellement en baisse.

Cette concentration d’ELF pourrait être le résultat d’une production due à une manipulation d’un appareil , pour affecter la santé sans preuve  .
Les effets  immédiats sans doute liés à ce phénomène repéré , et qui n’existe pas en extérieur, sont  : extrême fatigue, apathie, yeux brûlants et picotements de la peau.

Dans la liste des effets des ELF proposé par Barrie TROWER , ex agent du MI5 britannique on trouvait ceci :

Image

qui mentionne entre 3 Hz et 5Hz un état induit de paranoïa, hallucinations, amnésie, illusions, étourdissements, apathie.

On sait que les ondes de très basses fréquences (ELF) se dispersent et doivent donc être guidées pour atteindre une cible quelconque.

Selon les  spécialistes , ces ELF  peuvent être produites dans un  lieu fermé  surtout  par un transformateur, par un compteur intelligent ou le CPL ( courant porteur en ligne utilisé comme  connexion internet).
Les ondes très basses fréquences   recherchées ici vont de  4 Hz à 25 Hz .
L’appareil détecteur avait  toujours été paramètré de la même façon.
Hors la valeur de départ  de 4Hz , les valeurs qui s’affichent sont celles que l’appareil a détecté.

Les ondes très basses fréquences sont également celles qui ponctuent l’activité cérébrale comme suit :
ondes gamma au-delà de 30 Hz. Ce sont les ondes d’un état de stress ou d’agitation
ondes bêta de 13 à 30 Hz Ce sont les ondes de l’état éveillé normal
ondes alpha de 7 à 13 Hz Ce sont les ondes de la relaxation  et de la concentration mentale
ondes têtha  de 4 à 7 Hz . Ce sont les ondes du sommeil ou d’un  état  hypnagogique
ondes delta de 0,5 à 4 hz . Ce sont les ondes du sommeil profond

Selon le site Next-up

« Tout signal extérieur au cerveau, avec des signaux électromagnétiques identiques, peut entrer en interférence  avec ses propres ondes.
De même cette stimulation extérieure peut conduire ou pousser des ondes cérébrales dominantes dans de nouvelles bandes de fréquences.

En d’autres termes, le programmateur de signaux externes ou générateur d’impulsions peut imposer son propre rythme au cerveau d’une personne : les fréquences normales sont alors altérées artificiellement et les ondes cérébrales s’adaptent à la nouvelle bande de fréquences. »
Ajoutant plus loin
 » Des radiations de fréquences hertziennes,qui se comportent comme un conducteur sans fil de fréquences extrêmement basses (ELF), peuvent être utilisées pour télécommander les ondes cérébrales.  »

De cette information , on pourrait donc déduire qu’une très forte concentration , en pleine journée, d’ondes 4 Hz qui sont les ondes du sommeil et même du sommeil profond , serait  forcément de nature à modifier et altérer le fonctionnement cérébral, surtout si elles sont manipulées.

Voici ci- après , à l’usage de cibles victimes de situations similaires, un exemple   de valeurs détectées sur  une vingtaine de jours .

Image

2-2-14  21h03

Image

6-2-14  10h13

Image

14-2-14

Image

17-2-14   21 h42

Image

20-2-14   14h 10

Image

25-2-14  12h10

A ces informations visuelles , je peux ajouter qu’il existe de fortes baisses de puissance   et très soudaines de mes appareils  électriques  et qui m’avaient amenée à trouver ceci ,

CCPI (1)

placé sur  le conduit de ma ligne électrique.  J’ignore pour le moment   si cette découverte présente un intérêt autre que celui de son utilisation  inoffensive habituelle.

Cette histoire criminelle d’extermination  par torture à distance  et détournement  de moyens du quotidien transformés en armes  pour invalider, handicaper, ou tuer ,  se veut sans preuve . En voici  peut-être une autre .

D’une nuit à l’autre – Les ultrasons

24 Fév

D’une nuit à l’autre
A l’usage des individus ciblés et torturés  de la communauté francophone.
A cause d’un épouvantable mal de tête , ceci sera une nouvelle fois seulement  un listage de circonstances détaillées.

Et l’expression de mon indignation citoyenne face à des médecins français qui font semblant de ne rien voir et de ne rien comprendre pour éviter d’avoir à dénoncer ce crime contre l’humanité qu’est cette torture infligée à distance  à des êtres humains sans défense, par d’autres humanoïdes , mais vrais psychopathes. Pour ce faire, ces médecins  osent même qualifier     d’HALLUCINATIONS,    des brûlures faites par des tirs d’armes non létales .

Image

A Vannes depuis quelque temps , les nuits de ouiquende étaient  souvent terribles.
La copine de SOFI OUEST GESTION ouvrait sa porte à des tireurs  redoutables.

Samedi, elle et lui hyper joyeux, m’avaient croisée dans le hall. Par précaution,  le soir j’avais opté pour du repos dans  ma voiture. Ailleurs. Assez vite repérée par une voiture chercheuse cela m’avait valu  quelques « zappings » ( bouffées d’ondes brûlantes de type micro-ondes  qui traversent le cerveau . Sans doute en provenance  d’antennes relais manipulées. Les tirs sont vraisemblablement  ciblés grâce à la localisation faite- GPS).

De retour chez moi dimanche matin, j’avais installé un couchage en plein air sur la terrasse pour une fin de nuit. Immédiatement repérée . La machine à propulser des  micro-ondes de la locataire préférée de SOFI OUEST GESTION   avait été installée sans délais  à l’aplomb de ma tête. La puissance des ondes pulsées s’adaptaient  en quelques secondes aux protections ajoutées.

Image

Comme d’hab.

Dimanche soir , ma tête  et ce qui va avec, était sous la plaque de marbre de la table,  Au dessus de la plaque de 2 cms  d’épaisseur, j’avais entassé   plusieurs kilos de plumes compactées et de laine . Le tout était recouvert de ce qui fait rigoler quelques ignares du forum FUTURA SCIENCES :  des épaisseurs de couvertures de survie .

Image

A peine une 1/2 h plus tard , un premier tir  acoustique violent avait tout traversé , visant la tête. Tir à répétition.
Puis des tirs  suivants avaient été faits de la boutique vide du dessous. J’avais mis les couvertures de survie en dessous. Au bout de deux tirs, la puissance violente du son s’était adaptée pour traverser les épaisseurs et gagner en puissance .

En fonction de la position de la tête,  surprotégée  par ailleurs, les tirs visaient les oreilles et la nuque.
Le son  fulgurant traversait tout
Ces tirs ressemblaient  tout à fait aux tirs d’ultrasons d’un des  gangsters corses de Paris.

A propos des ultra sons utilisés contre des individus ciblés on peut lire ceci  du témoignage de l’américain du New Jersey,  cité quelques articles plus tôt.
Je rappelle qu’il utilise le terme générique UltraSonics pour désigner  le groupe criminel de ses agresseurs qui utilisent des ultra sons contre lui .

Image

Traduction libre
 » Les UltraSonics ont  accès à tout un arsenal de ces armes non létales sonores. Les armes non létales peuvent faire partie de moyens de la police spéciale qui utilise des armes non létales ou même venir  de l’arsenal d ‘une  base militaire. Les armes non létales peuvent avoir été  subtilisées d’un arsenal de base militaire  pour attaquer  des personnes ciblées par  ces ultrasons . Ces armes peuvent aussi avoir été volées à des policiers  ou dans un arsenal militaire. Elles peuvent aussi avoir été achetées à l’étranger.  Le stock d’armes non létales entre les mains des US  est réparti  dans des appartements ou maisons de membres du groupe UltraSonics , à raison d’une ou deux armes maximum à chaque endroit. Ce qui permet de protéger le stock de ces armes qui sont déplacées en fonction des besoins sur des théâtres d’opération. Ces armes cachées dans des boites ou des meubles sont facilement transportables sans éveiller de suspicion.
Il en va  de même pour l’équipement de surveillance  également disséminé dans divers endroits.

 Une méthode extrêmement efficace pour harceler une  cible  consiste à l’attaquer pendant la nuit  au moyen d’ armes de type  signal acoustique   toutes les nuits  avant  ses journées de travail.  Le matraquage  d’ondes sonores  pulsées  toutes les 1/2 h est imparable.    La projection d’une  onde ultrasonore vers le corps de la cible   produit une violente  secousse  du corps, comparable à un coup de pied violent. Il faut ici imaginer quelqu’un posé sur un  corps et qui lui  donnerait des coups de pied violents à chaque fois qu’il s’endort. Avec un pareil traitement le sommeil de l’individu ciblé est impossible et son travail du lendemain ne peut qu’en pâtir, risquant à la longue de lui faire perdre son emploi, son salaire, la possibilité de payer son loyer  ou ses remboursements .  Les UltraSonics ont tout leur temps pour se débarrasser d’une cible.

Si l’angle  de tir est bien ajusté ,  seule la cible est visée   même dans un lit avec  quelqu’un à côté.  La vision  à travers les murs et la précision des lasers sonores sont  tels   qu’ils peuvent repérer et frapper seulement l’individu ciblé. Les lasers sonores ne sont ni  entendus ni vus. Ils sont seulement ressentis par la personne atteinte . »

Ceux qui subissent cette sorte de torture trouveront ci-après une liste de liens d’informations à consulter :

http://www.silvent.com/fr/competences/son-et-au-bruit/

http://www.akustike.fr/gen/glossaire/propagation_bruits_10.htm

http://www.linternaute.com/actualite/societe/bruit/bruit.shtml

Cliquer pour accéder à acoustic_noise_Roman_Vinour.pdf

http://www.hst.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/HST_ND%202250/$File/ ND2250.pdf   (vinokur R. français)

http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/74/34/97/PDF/Article_AT_67_Chatillon.pdf perception des infrasons)

http://www.article11.info/?Le-son-comme-arme-2-4-les

http://www.article11.info/?Le-son-comme-arme-3-4-les-hautes ( hautes fréquences et ultrasons)

http://extranet.editis.com/it-yonixweb/images/DEC/art/doc/1/1977b216923133313436303738373536343932.pdf   (tous les sites sur les sons)

http://defense-update.com/features/du-1-05/NLW-DEW.htm (armes non létales)

Image

Image du témoignage : Hidden Mysteries Studies on the Mind.html

Ostraciser une cible

22 Fév

Une cible ou « individu ciblé » est un être humain désigné à une vindicte de masse par certains de ses congénères,  pour être maltraité, humilié, volé, violé, battu,  ou brûlé à travers les murs , au gré du sadisme des uns ou des autres,  commanditaires ou apprentis sorciers.

Cette notion  de cible avait été explicitée dans l’article

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/11/04/individus-cibles-2/

et qui mentionnait un témoignage fait par un lanceur d’alerte , ex-haut cadre de NSA ,  devant le  Parlement européen.

ici, dans cette histoire, de récentes anecdote montraient une situation de délation protégée par des professionnels, dont des acteurs commerciaux  de l’immobilier .

http://etouffoirs.wordpress.com/2014/03/02/harcelement-en-reseau-mise-en-demeure/

Ces derniers disaient relayer des accusations  sans preuve tout  en refusant de désigner les accusateurs en amont  ,  ne permettant ainsi  pas de mise à plat de la situation ou de  saine explication .
Ce n’était pas leur but.

Alors  j’avais  déposé cette lettre dans chacune des boites à lettres des résidents avec affichage dans la hall pour les visiteurs.

Image

Personne n’avait répondu .
Comme si cette nouvelle situation  de plainte n’avait été manigancée que pour protéger l’outrée Jeanick Fouquet et ses copains  beurs que l’on croise , contents d’être ensemble,  dans le hall de l’immeuble .

L’un d’entre eux   avait passé ce jour  plus de  5 minutes, penché sur le plancher de la dame ,  à  déplacer un appareil pour réussir à me localiser  dans mon appartement juste en dessous  et balancer un violent tir de laser qui brûle les yeux et rend sourd   . Il était  13h25. La dame était ailleurs.
Le tireur d’énergie laser, porc nazi* local,   avait continué , jouant à me retrouver pour me torturer dans mon domicile.

Le 13 février après-midi,  restée à ma table de travail pendant plusieurs heures, j’avais sursauté sous l’effet  de brûlures diverses  sur  l’épaule et le bras droit.
Le soir,  ça donnait ceci. Le porc nazi local, hébergé par Jeanick Fouquet  avait réussi 3 marques .

Image ci-dessus : épaule

Imagebras

Ce que montre Serge Labreze sur  http://serge-labreze.blogspot.fr/  au 20 février est également inquiétant.

* https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/11/n-p-t-t-p-n-ghz-weapons/

Attaquer pour se défendre

20 Fév

Attaquer pour se défendre est une méthode connue et largement pratiquée par les réseaux de harcèlement. Les moyens utilisés sont parfois  tordus  voire  surprenants comme cela avait été exposé à Paris

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/24/attention-danger-2/

Ainsi, une lettre de dénonciation de la jeune épouse du franc maçon de l’immeuble , frère en loge  du commissaire du XVème , m’avait valu une convocation par policier   sans doute frère. Il  représentait  la police dite administrative de ce XVè arrondissement.
Fort de ses deux casquettes , police administrative et judiciaire,  ce policier avait allègrement  contourné la loi qui interdit toute ingérence policière dans la vie privée d’un citoyen , hors plainte formelle et motivée. Ici, il y avait seulement délation. Cette délation  mentionnait des informations contenus dans des   documents volés dans une valise  ( mes certificats médicaux)  . Ces certificats médicaux  se trouvent  , semble-t-il, entre les mains de mes tortionnaires de l’immeuble  de la rue Ernest Renan. Paris XV ( Walti, De Certaines, Frenove)
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/19/vol-crapuleux-en-reseau/

Ce policier  du XVème n’avait commencé à se comporter normalement , que lorsqu’il avait compris que j’avais enregistré l’entretien. Nous nous étions  cependant quittés sur une surenchère d’intimidation de sa part . La « prochaine fois » ça devait se passer beaucoup moins bien !

Dans le Morbihan, la famille du franc maçon de l’immeuble  de Paris est représentée à  (Arz) Vannes , ville de garnison , et à Lorient , port militaire.
On sait , et je  l’avais  expérimenté depuis deux ans,  que  les maçons n’ont pas de frontière . Localement, ils  visitent autant leurs familles que les loges des villes où elles se trouvent. Ils y échangent informations et   cibles à maltraiter.
Torturer et faire torturer une cible tout   en déviant les soupçons devient ainsi  un jeu d’enfants. Trop même.

« Ma » torture systématique par ondes  électromagnétiques pulsées avait été mise en place à Vannes , Morbihan, en Mai 2012: un endroit où je ne connaissais strictement personne.
Cette torture directionnelle venait de l’étage supérieur.  Les voisins occupant cet endroit  avaient fui.

Ma nouvelle voisine, depuis juin 2013, avait pris le relais de la torture par  ondes pulsées qui cuit les poumons,
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/09/vannes-cuisson-aux-micro-ondes/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/11/20/quelques-photos-de-brulures/

et les jambes
Image

et le cerveau et les organes et la peau.
En plus, elle se plaint, selon la méthode évoquée par le titre de cet article.
Ainsi, après une main courante déposée à la police, j’avais eu droit à une lettre de mise en demeure du gestionnaire de mon appartement.
Jeanick FOUQUET s’était plainte au syndic. Lequel syndic en avait référé au gestionnaire de biens SOFI OUEST GESTION qui me loue l’appartement.

Un gestionnaire de bien est un intermédiaire commercial  entre le propriétaire et le locataire. Il tire ses revenus grâce à l’un  qui propose son bien et à l’autre qui paie régulièrement un loyer. Il doit à l’un et l’autre la même considération.

Recevant une lettre de mécontentement, SOFI OUEST GESTION se devait de m’interroger courtoisement et d’attendre ma réponse.
Dans ce type de relation purement commerciale entre un locataire et une société de gestion de biens , une Lettre recommandée avec accusé de réception  d’un gestionnaire de biens ,est une mise en demeure .
C’est ce que j’avais reçu: une mise en demeure de me conduire selon la loi.

SOFI OUEST GESTION peut-être également gestionnaire de l’appartement de Jeanick FOUQUET considérait sa plainte comme justifiée . Sur sa seule bonne mine et sans rien me demander. Comme si Jeanick FOUQUET était seule crédible.

Pourtant les propos  de Jeanick FOUQUET sont confus. Quand j’étais allée toquer à sa porte et qu’elle m’avait appris qu’elle entendait ce qui se passe chez moi, elle m’avait aussi  dit que je prétendais « descendre » chez elle. Or j’habite ….. justement en dessous de chez elle.

Pour ses tirs d’ondes, Jeanick FOUQUET  ne fait aucune erreur. Ceux de la nuit suivante avaient débuté à 23H30,  et visaient très précisément la zone de couchage où je me trouvais, m’incitant, pour y échapper,  à  passer une partie de cette nouvelle nuit dans ma voiture. En plein air. Lorsque j’étais rentrée, elle avait recommencé, avec son inépuisable machine !

Champs électriques

20 Fév

Image

Ce tableau avait montré les champs électriques anormaux qui existaient dans mon appartement de Vannes  pendant la nuit du 14 février.

Ces mesures couplées aux symptômes produits par les ondes électromagnétiques indiquaient le fonctionnement d’un appareil à visée criminelle dans le voisinage. Cet appareil pulsait des ondes électromagnétiques à très forte dose pendant la nuit .

Toutes les cibles de harcèlement électronique savent et disent que leur blog est lu en priorité par leurs ennemis actifs et qui s’activent à modifier ou adapter leurs souffrances pour les rendre moins détectables , moins faciles à prouver, voire, croient-ils,  relativement supportables .

Dans la nuit du  16 février , cela avait donné ceci, à heure égale avec le reste de la nuit à l’avenant, ce qui pour ces tortionnaires-là  était  peut-être plus présentable.

Image

Ces valeurs  dangereuses pour la santé dépassaient les normes acceptables.

Image

Les champs électriques repérés sont une composante  d’ondes électromagnétiques pulsées. Cette nuit-là, comme les autres, ces ondes avaient généré un mal de tête épuisant et handicapant,  et des douleurs brûlantes  des organes internes  gonflés comme des baudruches prêtes à éclater.

Cette organisation, qui attaque des citoyen dans leur appartement et dans leur lit,  est sciemment criminelle et les participants , actifs voisins aux airs de père de famille, de petit bourgeois occupé, ou de grand mère respectables, ne l’ignorent pas.

Probably the most horrible consequence of these (electronic) weapons based on radio waves is that you can NOT protect yourself, your children, your loved ones anymore. You can no longer say: stay in this room, you are safe here. Attackers simply look and cook/burn through walls, with intensities that can be deadly. Police cannot protect you, security services cannot protect you. That is why these weapons must be banned, not tomorrow but NOW . by Peter MOORING from STOPEG

Cybercuisson

16 Fév

La mise en ligne acrobatique du texte précédent avait été suivie d’une nuit de représailles ciblées. Les copains de la voisine du dessus s’étaient manifestés.

Comme d’habitude, le repérage  de la cible à maltraiter (moi) avait été fait par des piqûres aux pieds. Ce repérage sans doute  assisté par ordinateur,   avait permis d’immédiats tirs d’énergie brefs et féroces dès  0h30  . Ils venaient de l’appartement du dessus.
A Paris, il y a quelques semaines , ce type d’ énergie avait traversé 4 plaques de métal superposées . Les tirs venaient du dessous.

Les armes ainsi utilisées sont bien sûr  de haute technologie et ne se trouvent pas chez l’armurier du coin.
Seules une certaine mafia et des services de l’Etat  en possèdent et les  utilisent  en secret.

L’acquisition de la cible et les réglages  nécessités par les épaisseurs à traverser pour torturer  une cible à distance,  sont simplement  calculés par informatique après des tirs d’essai qui permettent les ajustements . Toute protection supplémentaire  tentée par la cible entraine   un nouveau paramétrage  ou un changement de technologie. Quand les micro-ondes ne passent pas , les ultrasons et  laser le font.

Et quand les tirs d’énergie de voisinage ne font pas dégager la cible assez rapidement il reste la cybercuisson ou ce qui lui ressemble.

Image

Ceci est une  clé 3G  qui permet  normalement des connections internet en tous lieux , tout en créant des champs électromagnétiques ( microW/m2)  parfois importants, et qui allaient jusqu’à 1000 microW/m2  dans ma chambre à Paris.
C’est beaucoup.

A Vannes , avant l’arrivée de ma nouvelle  voisine du dessus en juin 2013 , mes connections  dans mon appartement et  avec cette clé,  étaient rapides et normales.

Après son arrivée, mes connections chez SFR également son fournisseur d’accès, étaient devenues difficiles et problématiques m’incitant simplement  à changer pour Orange.
Impossible : quelqu’un avait bloqué  mes cartes SIM Orange l’une après l’autre .
Contrainte à une fidélité forcée  mais inefficace à SFR, j’avais tout à fait par hasard découvert ceci :
Image
et ceci

Image

et cela

Image

qui sont les champs électromagnétiques  générés par la clé 3G SFR  à l’intérieur de l’appartement , et alors qu’ailleurs et avec la même clé 3G SFR on trouve seulement ceci

Image
centre commercial
ou encore ailleurs ceci.

Imageparking des capucins

ou cela

Image

 sur le port

25.000 microW/m2 , et même seulement 12.500 microW/m2  pendant une heure ou plus  ( avant de le savoir)  , c’est   naturellement de la cyber cuisson des yeux et du cerveau .

Pour produire cet effet, et qui ressemble assez à une manigance criminelle   , compte tenu du contexte, il faut sans doute un relais local ou proche. Une box SFR voisine bricolée ferait sans doute très bien l’affaire.

???????????????????????????????

Vannes, Cuisson de nuit

15 Fév

Image

Ce dessin vient du témoignage d’un individu ciblé   américain du New Jersey et trouvé sur  Hidden Mysteries Sudies on the Mind. Html . Il caricature l’espionnage fait à partir d’un appartement voisin de cible.

Il y a quelques années j’avais appelé mes cyber-agresseurs « les googles »

Dans son témoignage,  l’individu ciblé du New Jersey décrit des attaques   à base d’ultrasons,  et appelle les membres de l’organisation fasciste qui le persécute  » UltraSonics »

Tous les individus ciblés qui témoignent de cet incroyable crime contre l’humanité que représente le harcèlement électronique mentionnent l’espionnage incessant dont ils sont l’objet . Dans l’espionnage  au sein d’immeubles, les voisins  tortionnaires volontaires d’un individu ciblé , sont approvisionnés en  matériel parfois extrêmement sophistiqué ,    qui détecte la présence et les mouvements de leur cible et leur donne l’information pour enclencher la torture.

Dans son témoignage, l’individu ciblé du New Jersey donne des indications  sur le type de matériel utilisé comme suit  : «  Il existe actuellement un appareil  capable de détecter le rythme cardiaque d’un être humain sans aucun contact physique. Les battements du  cœur humain ont leurs propres particularités détectables par ce type d’appareil qui est utilisée par l’armée pour  rechercher des soldats encore en vie sur un champ de bataille. La police utilise aussi cet appareil pour détecter les personnes qui se cachent derrière les murs.
Les UltraSonics  ont , eux , trouvé une autre utilisation pour ce type d’appareil. Quand une personne  s’endort, son rythme cardiaque ralentit. En détectant ce changement de rythme cardiaque, on peut savoir qu’une personne sombre dans le sommeil et  ainsi la matraquer d’ultrasons juste à ce moment là. Cela peut être pratiqué tout au long de la nuit, privant ainsi l’individu ciblé de sommeil. Il s’agit  très exactement de torture  et de violation totale  des droits constitutionnels d’un être humain.

Une autre méthode pour surveiller  l’endormissement  consiste à utiliser  une dispositif d’écoute sensible qui repère le bruit émis par la respiration de l’individu ciblé.  Dès qu’un changement est repéré, le matraquage d’ondes sonores est enclenché.  »

Ce qu’il mentionne  pour le déclenchement de la torture aux ultrasons est également valable pour les tirs de  micro-ondes.

Dans mon cas , une récente  période de torture aux ultrasons  portés par laser, à Vannes également, avait fait place à des tirs invalidants sur le mode micro-ondes atténués et en provenance de l’appartement du dessus.

Pensant  que les ondes électromagnétiques peuvent se décomposer en champs électriques et champs magnétiques , j’avais essayé une mesure en V/ m2.
Pour cela, tous les appareils électriques de la chambre  avaient été éteints ou débranchés et le détecteur de champs électriques  placé près de la tête, elle-même couverte de  ses épaisseurs de protection habituelles. Le détecteur était resté allumé toute la nuit, permettant de visualiser les valeurs au moment d’un tir ressenti douloureux au cerveau.

Pour mémoire, je re note ici les normes souhaitées en zone de repos pour les champs électriques concernés.

Image

Et cela donnait ceci, avec le premier choc plutôt diffus ( atténué, par rapport à des périodes de torture précédentes)  ressenti au cerveau au moment de l’enregistrement de 81 V/m2  et qui faisait suite à des valeurs  considérées comme normales , autour de 0,3 V /m2.

Image
Puis il y avait eu

Image
ou encore

Image
et ceci

Image

ou ceci

Image
Mais ce qu’il faut noter , ce sont des longues périodes avec des valeurs supérieures à 40 v/M2 comme ici

Image
ou comprises entre 20 et 30 v/M2 comme ci-dessous.

Image
A 4h17, j’avais été poussée à quitter la chambre à cause  de mal de tête insoutenable et de brûlures insupportables des organes creux (estomac et intestins) . Ce qui indique que les tirs d’ondes électromagnétiques aspergeaient toute la pièce.

Ma voisine  du dessus  avait bougé peu de temps plus tard.
Et les valeurs de champs électriques étaient redevenues normales comme suit:
Image

La méthode de l‘organisation criminelle à mes basques avait momentanément changé, espérant être un peu  moins décelable. La cuisson à feu moyen, sans grands chocs,  est une autre facette de la torture.

« 

Vannes, une autre nuit pourrie

11 Fév

Sachant que les tirs d’ondes vers ma tête  en appartement, sont majoritairement de proximité et mis en œuvre par des voisins inconnus, leurs motivations intriguent.

A Vannes, il peut y avoir 3 origines à ces tirs d’ondes directionnels ,

– à partir du couloir , c’est la cas certaines nuits, sous forme de tirs au laser. Cela suppose plutôt un opérateur/résident,

– dessus comme l’ont montré les diverses brûlures exposées à https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/11/20/quelques-photos-de-brulures/,

– dessous , depuis le départ du commerçant qui occupait les lieux.

ImageVannes

Deux jours plus tôt, j’étais allée toquer chez la voisine du dessus, à Vannes,  pour comprendre ses motivations  et même  essayer un compromis.
Elle avait répondu que « non,non » elle ne voyait pas de quoi je parlais. Pour elle, douée de magnétisme, les ondes de l’immeuble étaient très positives !

J’avais seulement appris deux choses :
1)    Qu’elle entendait ce qui se passe chez moi.
Démonstration dès le lendemain , avec une hyper sonorisation de ma pièce principale.

2)    Qu’elle avait déposé une main courante contre moi quand j’étais venue frapper à sa porte en pleine nuit lui demander d’arrêter sa machine de tirs d’ondes. Elle avait eu tellement peur ! Pourtant , cette nuit-là, elle était en couple, et ça s’entendait… et donc le monsieur n’avait pas su la rassurer.

J’étais repartie bredouille .
Mais la nuit suivante avait été terrible, comme souvent. Ce milieu criminel adore les semblants de raisons de  représailles pour terroriser , comme il  adore la torture, et adore son anonymat de lâches.  
Les tirs de laser ou de maser ou de HPM traversaient tout , même les couches superposées de cet abri de fortune improvisé où j’avais réussi à me fourrer.

Image

J’étais partie, quittant l’appartement pour ma voiture , cent mètres plus loin. Les tirs d’ondes avaient été quasi immédiats. La distance était insuffisante.

Image

Un kilomètre plus loin,  j’avais partagé   avec un chien errant ,  le calme  momentané du parking couvert d’un centre commercial . Jusqu’à la venue à 2h 15 du matin, d’une voiture chercheuse de cible avec , sans doute, un GPS , car les tirs d’ondes à la tête avaient repris illico. Latéralité droite. Côté passager.

Image
Quittant le parking, j’avais poussé un peu  plus loin , pour me poser dans une jolie petite rue endormie. Les tirs à la tête avaient repris immédiatement, indiquant une « accroche »  d’ondes très probable et m’incitant à rentrer chez moi à 3h du matin…. pour la même chose .
A 3h du matin, il n’y avait plus que deux appartements éclairés dans l’immeuble, en plus du mien où des violeurs de domicile étaient passés mettre leur marque de propriétaires de tout.
Une absence = une violation de domicile. C’est leur règle  crapulo-criminelle immuable.

La torture ne remplace rien. Elle s’ajoute seulement .

Image

Vannes et sa bonhomie trompeuse

Ce qu il faut savoir ] Ondes : « le cerveau vieillira plus vite » –

Enviro2B – 10/02/2014
Dans une interview reprise par l’association Robin des Toits, un expert
québécois des effets de l’électromagnétisme sur la santé tire la
sonnette d’alarme, en évoquant les dangers des ondes électromagnétiques
sur le cerveau. Selon lui, les dégâts neurologiques sur la population
exposée seront graves.

                                 « On prédit une dégénérescence avec l’âge.

Le cerveau vieillira plus vite
. Imaginez que vous accélérez le vieillissement du cerveau des gens
par dix ans.

On deviendra un peu plus stupide et nous vieillirons mentalement
plus rapidement.

C’est ce que les neurologues pensent » affirme le Dr Paul
Héroux, physicien à la tête du “In Vitro Toxicology Laboratory” de
l’Université McGill, dans une interview publiée par Point de vue
Laurentides.

 Selon Paul Héroux, l’Institut de recherche sur le cancer de Lyon
soupçonnerait que les ondes magnétiques de basses fréquences et les ondes
électromagnétiques de hautes fréquences donneraient toutes deux le cancer.
« Les meilleurs experts de la planète nous le disent » affirme-t-il.

En savoir plus : Paul Héroux tire la sonnette d’alarme

Criminalité d’hôtels, Escroquerie, 3 exemples

11 Fév

Les définitions à donner à criminalité et escroquerie sont les mêmes que celles de l’article précédent.
A force d’incessantes piqûres* aux pieds et aux talons, j’oublie souvent de les noter, et cela donne aussi cela :

Image

1°) Partie pour Annecy, j’avais eu un changement à Lyon . Sur le quai de la gare  le guetteur ne s’était pas  gêné, il était resté face à moi plus de 20 minutes. Histoire de ne pas me perdre.
A 23h , celui  ( guetteur) de la gare d’Annecy plongée dans une quasi obscurité   se voyait quand même comme le nez sur la figure. Quelques minutes plus tard, nous nous étions croisés. Lui quittant l’hôtel, moi y entrant.  J’avais manifestement raté un raccourci.
Un seul employé à la réception s’occupait de tout : réservation et mini-restauration.
Les tirs d’ondes vers ma chambre et ma tête avaient commencé dès 1H du matin. A 2 h j’étais descendue demander des comptes à l’employé, devenu irascible, et  qui disait s’appeler Loïc .
A mon retour dans la chambre , ça avait été pire, en cadence et intensité. Loïc ou son mentor était un sadique….l’un des deux était  un escroc.

2° ) A l’hôtel IBIS du Mans, côté restauration , le garçon avait voulu noter mon nom et n° de chambre avant la commande. J’avais plaisanté. Lui pas. J’avais faim et  finalement accepté de commencer par la fin.
Quelques minutes plus tard , levant les yeux de mon journal, je m’étais découverte  placée sous le regard dominateur  d’ un vieux  monsieur , genre maitre du monde  et peut-être même propriétaire du lieu, et qui  ne m’avait lâchée qu’à l’arrivée d’un de ses comparses venu prendre un verre.
La nuit de tirs d’ondes avait commencé très tôt. Prévoyant le pire, dès  23 h j’avais quitté l’hôtel pour ma voiture laissée  dans le parking voisin  en plein air. J’y avais dormi non stop jusqu’à 6h30 , réveillée seulement par le froid.

Image

3°) A Conleau ,  la blanche CN—DS avait déboulé dans la cour à peine 15 minutes après moi. Après avoir trouvé mon véhicule, ce véhicule sans arrêt à mes basques,  était passé dans l’arrière cour où la brasserie est bleue. J’étais allée voir. … un homme d’environ 60 ans   traverser cette  cour et foncer vers la réception de  GOLFE HOTEL, logis de charme. Sauf pour moi.
Dans ma chambre, les tirs d’ondes avaient  été directionnels en provenance de la tête du lit, donc de la chambre voisine. Ce qui m’avait incitée à m’installer, sans confort,  dans la salle d’eau…..plus loin

Image

où les tirs d’ondes vers la tête  avaient repris , avec la même possibilité directionnelle. Il suffisait de forcer l’intensité pour garder la même vigueur de tirs, à travers des espaces supplémentaires..
Forte de  cette réflexion, j’avais inauguré la position «  sol au pied du lit + chaise sur la tête »- plus tout le reste sur la tête- et  qui devait  me protéger des tirs de la chambre voisine.

Image

En un rien de temps , la méthode avait changé. Les tirs étaient venus du dessous. Il y avait un opérateur sur place.
Mais cela montre une nouvelle fois que l’emplacement du corps et celui de la tête sont donc bien   sous constante  surveillance et sans arrêt repérés. Comme dans les appartements.

Cela suppose l’acquisition de données bio électriques personnelles  du corps , le paramétrage d’un logiciel adapté pour suivi, du matériel  de type « arme non létale  »  et de toutes natures  pour viser la tête et infliger souffrance et dégradation systématique  du cerveau. Cela n’est possible  qu’à cause   d’ habitudes criminelles protégées , et qui se révèlent de superbes escroqueries en bande organisée grâce à de  fraternelles connivences locales .

•    Les piqûres aux orteils et aux talons, et parfois ailleurs, permettent de repérer l’emplacement et le positionnement du corps .
A ce stade, j’ignore si c’est la réponse de douleur émise par le cerveau qui donne l’information , ou s’il s’agit seulement  d’une projection d’ondes avec information retour de l’obstacle que représente le corps.
Sachant que les ondes sont diélectriques, j’avais fait l’expérience de rester mariner dans la baignoire le plus longtemps possible . Au bout d’environ 20 minutes, une sensation atténuée de piqûre au pied s’était manifestée.
Seules les ondes très basses fréquences sont censées pénétrer sous l’eau.

L’autre explication serait de nouveau directement liée au cerveau.