Criminalité d’hôtels, Escroquerie, 3 exemples

11 Fév

Les définitions à donner à criminalité et escroquerie sont les mêmes que celles de l’article précédent.
A force d’incessantes piqûres* aux pieds et aux talons, j’oublie souvent de les noter, et cela donne aussi cela :

Image

1°) Partie pour Annecy, j’avais eu un changement à Lyon . Sur le quai de la gare  le guetteur ne s’était pas  gêné, il était resté face à moi plus de 20 minutes. Histoire de ne pas me perdre.
A 23h , celui  ( guetteur) de la gare d’Annecy plongée dans une quasi obscurité   se voyait quand même comme le nez sur la figure. Quelques minutes plus tard, nous nous étions croisés. Lui quittant l’hôtel, moi y entrant.  J’avais manifestement raté un raccourci.
Un seul employé à la réception s’occupait de tout : réservation et mini-restauration.
Les tirs d’ondes vers ma chambre et ma tête avaient commencé dès 1H du matin. A 2 h j’étais descendue demander des comptes à l’employé, devenu irascible, et  qui disait s’appeler Loïc .
A mon retour dans la chambre , ça avait été pire, en cadence et intensité. Loïc ou son mentor était un sadique….l’un des deux était  un escroc.

2° ) A l’hôtel IBIS du Mans, côté restauration , le garçon avait voulu noter mon nom et n° de chambre avant la commande. J’avais plaisanté. Lui pas. J’avais faim et  finalement accepté de commencer par la fin.
Quelques minutes plus tard , levant les yeux de mon journal, je m’étais découverte  placée sous le regard dominateur  d’ un vieux  monsieur , genre maitre du monde  et peut-être même propriétaire du lieu, et qui  ne m’avait lâchée qu’à l’arrivée d’un de ses comparses venu prendre un verre.
La nuit de tirs d’ondes avait commencé très tôt. Prévoyant le pire, dès  23 h j’avais quitté l’hôtel pour ma voiture laissée  dans le parking voisin  en plein air. J’y avais dormi non stop jusqu’à 6h30 , réveillée seulement par le froid.

Image

3°) A Conleau ,  la blanche CN—DS avait déboulé dans la cour à peine 15 minutes après moi. Après avoir trouvé mon véhicule, ce véhicule sans arrêt à mes basques,  était passé dans l’arrière cour où la brasserie est bleue. J’étais allée voir. … un homme d’environ 60 ans   traverser cette  cour et foncer vers la réception de  GOLFE HOTEL, logis de charme. Sauf pour moi.
Dans ma chambre, les tirs d’ondes avaient  été directionnels en provenance de la tête du lit, donc de la chambre voisine. Ce qui m’avait incitée à m’installer, sans confort,  dans la salle d’eau…..plus loin

Image

où les tirs d’ondes vers la tête  avaient repris , avec la même possibilité directionnelle. Il suffisait de forcer l’intensité pour garder la même vigueur de tirs, à travers des espaces supplémentaires..
Forte de  cette réflexion, j’avais inauguré la position «  sol au pied du lit + chaise sur la tête »- plus tout le reste sur la tête- et  qui devait  me protéger des tirs de la chambre voisine.

Image

En un rien de temps , la méthode avait changé. Les tirs étaient venus du dessous. Il y avait un opérateur sur place.
Mais cela montre une nouvelle fois que l’emplacement du corps et celui de la tête sont donc bien   sous constante  surveillance et sans arrêt repérés. Comme dans les appartements.

Cela suppose l’acquisition de données bio électriques personnelles  du corps , le paramétrage d’un logiciel adapté pour suivi, du matériel  de type « arme non létale  »  et de toutes natures  pour viser la tête et infliger souffrance et dégradation systématique  du cerveau. Cela n’est possible  qu’à cause   d’ habitudes criminelles protégées , et qui se révèlent de superbes escroqueries en bande organisée grâce à de  fraternelles connivences locales .

•    Les piqûres aux orteils et aux talons, et parfois ailleurs, permettent de repérer l’emplacement et le positionnement du corps .
A ce stade, j’ignore si c’est la réponse de douleur émise par le cerveau qui donne l’information , ou s’il s’agit seulement  d’une projection d’ondes avec information retour de l’obstacle que représente le corps.
Sachant que les ondes sont diélectriques, j’avais fait l’expérience de rester mariner dans la baignoire le plus longtemps possible . Au bout d’environ 20 minutes, une sensation atténuée de piqûre au pied s’était manifestée.
Seules les ondes très basses fréquences sont censées pénétrer sous l’eau.

L’autre explication serait de nouveau directement liée au cerveau.

Publicités

Une Réponse to “Criminalité d’hôtels, Escroquerie, 3 exemples”

  1. patricia mars 24, 2014 à 12:05 #

    ils sont nombreux les hôtels dans lesquels on se fait rayonner ! et dans la circulation rouler avec les compteurs sur le siège passager donne des mesures impressionnantes , le taux de micro-ondes varient sans cesse , 75v/m, 256v/m, 32v/m 8v/m etc La radioactivité aussi… conséquence la fatigue et le sommeil nous prennent et nous devons faire des efforts pour conduire , quand cela arrive.Des voitures nous doublent et pulsent continuellement , c’est le réseau » des stalkeurs » qui écoutent les gents dans la circulation , parfois on les entend parler par les hauts parleurs de la radio .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :