Contrôle mental – excuses et manipulations

11 Mar

Traduction libre d’un texte original en anglais  qui se trouve sur :  http://www.cs.virginia.edu/~alb/ugly/excuses.html

    Rationalisation de  la torture

– Les  rationalisations à posteriori. La plupart des rationalisations le sont , mais  sont présentées   séparément. A l’origine , une personne soumise à de la  torture combinée à une surveillance totale ,  l’est pour une raison X  qui peut tenir à sa relation avec des travaux classifiés, à un  comportement décrété subversif, ou à un éventuel état  de sujet d’expérimentation quelconque, etc – …
L’un des objectifs de la rationalisation  va  consister à construire un système de mensonges plausibles destiné à induire une explication  qui justifierait  la mise en place  de cette surveillance.

– Prétendre qu’il s’agit d’une bataille entre égaux. faire comme si il s’agissait d’une lutte d’égal à égal un peu comme un dans le sport, ou même comme une bataille entre deux armées .  Pour cela,  il faut absolument éviter de laisser voir  qu’en réalité , il s’agit  de militaires et des services spéciaux qui utilisent des armes de technologie avancée pour attaquer des civils dans leur domicile.

–  Diaboliser les victimes. Prétendre  que les victimes sont des personnes  épouvantables,  qui méritent bien ce qui leur arrive et dont tout le monde doit se méfier.  Pour cela , il faut présenter le système de répression mis en place comme une action d’assainissement  . Il suffit de trainer dans la boue une ou deux de ces victimes. A lui tout seul , un individu soumis à ce traitement en plus de la torture , ne pourra pas contrer  une vaste campagne de dénigrement si bien camouflée. Et  cela suffira pour déconsidérer toutes les autres victimes , par amalgame.

Infantiliser les victimes   . Une approche paternaliste justifie en soi la torture. Affirmer que ces personnes ne savent pas ce qui est bien pour elles et sont incapables  de prendre des décisions qui les concernent. Si l’on  brutalise  ou violente ces personnes , ce n’est que par une façon rude d’aimer. Si ces personnes réclament la reconnaissance de leurs droits d’être humains , elles  prouvent  alors à quel point elles sont puériles set naïves.

L’ information est vitale et empêche d’abandonner ce système. . C’est l’excuse de base du système médical nazi. Cette recherche est prétendue  essentielle pour la sécurité nationale , à cause des données médicales et psychologiques  obtenues  qui s’ajoutent aux autres informations volées.   La torture et la mise en esclavage de certains citoyens serviraient à  protéger la liberté  des autres et le respect de  la constitution.

–  «  Elle le  voulait. » C’est l’excuse des  violeurs, celle qui prétend que la victime avait besoin de l’attention des tortionnaires . Ceci est particulièrement utile si le syndrome de Stockholm peut  ainsi être induit chez la victime.

Le   syndrome de médecin médiéval,  consiste à broyer la victime par la torture et les traumatismes divers , avant de diminuer un peu en férocité . Si la victime note une amélioration, il prétendra  l’avoir guéri. Alors qu’il n’a jamais  cessé d aider les bourreaux . ( les lobotomies guérissaient l’hyperactivité du patient)

Faire du prosélytisme . Plus  il y a de participants criminels  plus il sera facile de camoufler  ce système et de le faire perdurer. Il suffit de   rendre accro à la torture , e t de  distribuer  les données et la technologie appropriées. Il faut pour cela  encourager le grand public à participer  au harcèlement et la torture des victimes.

Réclamer le statut quo en montrant ce qui existe et prétendant que ça aurait été bien pire si on n’avait pas participé. Il suffit pour cela d’inventer quelques scénarios ridicules qui auraient pu arriver si on avait respecté la déclaration des droits de l’homme. Il suffit d’appliquer la même argumentation pour  montrer la nécessité de protéger le secret des crimes commis.

Les victimes ne sont là que pour l’argent.
Cette affirmation absurde peut aider à retourner la population contre les victimes, et  même semer la discorde parmi les victimes. Tout le monde est sensible aux arguments économiques et certains sont particulièrement intéressés. Cette affirmation ne tient pas compte  que les  victimes veulent  avant tout la fin de cette torture  qui peut aussi être liée à une reconnaissance de justice , elle-même accompagnée de dédommagements.  ( Mais mentionner une compensation financière pour des années de torture  sert aussi déconsidérer les victimes )

–     Ce n’est pas si terrible  que ça. Le système actuel de l’emprisonnement politique et du harcèlement à l’américaine permet maintenant  ce type de réaction . Il est le reflet de notre société.  En même temps,  le système a aussi évolué pour maximiser le trauma et la terreur que subissent  les victimes. C’est devenu horrible. . Les victimes sont sous  surveillance  H/24, se demandant quelle sera l’heure de leur mort ou celle  où leur cerveau sera désintégré. Elles ne peuvent pas faire confiance à leurs propres pensées violées en continu. Elles sont comme des chimpanzés d’un  laboratoire de conditionnement  avec une électrode dans le cerveau.  Tout cela est mis en place  dans un contexte traumatisant  et  de dévalorisation sociale.

La négation du problème  consiste à dire  :

– Les victimes sont folles , les armes  en question n’existent pas.  C’est un argument de base, répété à chaque étape. Cela met la charge de la preuve sur le compte de la victime à qui incombe l’obligation de pouvoir  tout dire de ces projets de l’ombre et  de ces technologies  développées dans le plus grand secret, tout en ayant aussi l’obligation d’ expliquer comment sont causés les effets de ce qu’elle subit chaque jour.
Pour déconsidérer la victime, il suffit d’utiliser des techniques qui imitent la maladie mentale et d’affirmer  de façon savante ,  que ce prétendu harcèlement  est tout simplement un état de  « schizophrénie paranoïde  »
Si les victimes peuvent prouver l’existence de ces armes, il suffit alors de dire qu’il est  bien connu que l’Etat ne possède pas de telles armes et que si il en possédait , il ne les utiliserait jamais au grand jamais comme  cela est prétendu.

– Réduire les lanceurs d’alerte au silence. Il faut pour cela  les harceler , détruire leurs carrières,  menacer leurs familles et  au final  faire  d’eux  les prochaines victimes.

–  `` Chomskyizer » les lanceurs d’alerte . Si  on ne peut pas intimider une personne trop connue et si on ne peut pas  ruiner complètement sa carrière, il faut alors l’ignorer. Mais il s’agit de le faire « activement » . face à des arguments ou des analyses impossible à contredire, il faut choisir le silence. Faire comme si la victime n’avait jamais émis d’argument ou d’analyse.

Revendiquer  le fait que  «  le système fonctionne. »  Cela consiste à le répéter encore et toujours, en admettant que malgré des ratés tout fonctionne bien. Il suffit de faire véhiculer cette information par tous las canaux appropriés, incluant avocats et lobbies divers   . Cela vaut la peine de le faire , non pas  parce que le système fonctionne, mais simplement  pour maintenir le statu quo.
En matière de renseignement, plus que partout ailleurs, le système est corrompu jusqu’à la moëlle. Les agences de renseignement mentent à tout le monde, , même au Congrès .

 Manipulation et détournent des victimes individuelles

Le  harcèlement direct  inclut   des menaces de mort, des   menaces contre la famille et les amis,  la  surveillance,  des tentatives  pour ridiculiser la victime et la dénigrer par des rumeurs ,  les attaques avec des armes secrètes à l’intérieur dan son domicile , ainsi que  le harcèlement de rue.
Les attaques de type  guerre psychologique, sont basées sur des  commentaires nourris de ce qui a été appris par l’espionnage/ surveillance. Cela constitue un chapitre complet.

   » Ma pauvre « . Mai si on vous torture , c’est qu’il y a une raison «  . C’est ce qui a été expliqué plus haut et qui correspond aussi à cette partie mais qui illustre aussi une réaction  plus générale.

–  Dire que la  victime est une  naïve.  Ce qui sous-entend que  le harcèlement serait  normal, et qu’elle aurait  dû savoir  depuis longtemps que  c’est . «  L’ordre naturel des choses »  ou tout autre crétinerie de cet ordre qui justifierait  cette situation. Tout le monde sait , et  en même temps  fait comme si  cela n’existait pas et que la victime était folle.

–    » Si seulement vous n’aviez pas fait cela »!  Induit l’impression qu’il y a quelque chose à faire  et qui va être fait pour aider la victime, qu’une aide est possible  et  se trouve à portée de main.
En restant en observation, quand il se produit quelque chose que vous voulez protéger il suffit d’accuser la victime d’un  » si seulement vous n’aviez pas fait cela  » qui  fait porter toute la responsabilité de  l’impossibilité d’une aide quelconque   sur la victime.  Cela fonctionne à merveille dans les scénarios avec   bons flics / mauvais flic .  Cela fonctionne aussi dans beaucoup de type de harcèlement. Quand une victime est vraiment désespérée , cela peut fonctionner à l’infini.

–   « Si seulement vous pouviez  faire ça « ... Si seulement la victime  pouvait changer  sa vie de telle ou telle façon , alors il est évident que le harcèlement  s’arrêterait et qu’ une aide pourrait être envisagée.  Cela implique des changements de comportement, seules conditions pour  accéder  à  cette libération.
Et d’un changement à l’autre,  la victime s’apercevra qu’il y a toujours de nouvelles exigences , pour , au final s’entendre dire   »  on ne peut rien faire , mais n’avez-vous pas l’impression qu’on vous a pas mal aidé » .
A travers cette forme de coopération avec des harceleurs, on considérera que vous êtes devenu  harcelé consentant.

–   Les harceleurs ont besoin de sauvegarder les apparences.  Ils veulent donc que les victimes  cessent de porter plainte  contre eux  ou que les lanceurs d’alerte cessent leurs activités , prétendant que tout s’arrangera si les victimes se taisent. Cela ne s’est jamais produit une seule fois en cinquante ans. Il s’agit seulement d’un mensonge pour gagner du temps.. L’ajournement et l’obstruction sont deux techniques pour fuir les responsabilité.
Un NAZI est  et restera un NAZI.

–  Il faut donner du temps .  Cela  fait croire à un processus  judiciaire en cours  et en coulisses et dans lequel vous devez vous inscrire pour attendre votre tour, sans essayer  de vouloir un traitement prioritaire. Le système judiciaire est surchargé  et si vous acceptez de vous faire torturer encore quelques années , votre cas devrait être traité comme il se doit.

Il suffit de lire tout ce qui a été écrit ici, plus haut , pour savoir à quoi s’en tenir.

On peut voir aussi : http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/05/cibles-et-symptomes.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :