Archive | juin, 2014

Voyage en détection d’ondes

30 Juin

La première partie ici, présente une série de détections d’émetteurs ( antennes , box , base de téléphone ou autre appareil émetteur) susceptible d’être responsables des tirs d’ondes ciblés dont je fais état en tous lieux.

Pour mémoire , dans le témoignage raconté ici et ailleurs, il est question de torture par utilisation d’ondes de plusieurs sortes. Ces ondes sont pulsées et traversent les parois . Ces ondes visent majoritairement la tête pour empêcher le repos et me retrouvent par réseaux criminels interposés, en tous endroits.
Il semblerait qu’il existe plusieurs origines, de la plus simple à la plus sophistiquée, à ces tirs invalidants ( antennes relais + matériel placé en proximité + autre)

Les détections présentées ci -après , avaient été faites , à plusieurs jours d’intervalle, et dans des contextes et lieux totalement différents.
L’appareil détecteur avait été configuré pour trouver des émetteurs entre 800 MHz et 6000 MHz ( 6GHz) et en suivant les indications de paramétrage du fabricant.
Une première détection avait été faite dans des tranches de fréquence plus étroites, pour recoupements.

Le chiffre en gros caractère affiche la plus forte puissance du signal repéré. Plus la valeur du chiffre (en dBm) est élevée moins la force du signal reçu est importante.
Les 3 blocs marqueurs en-dessous indiquent la fréquence des signaux émis en MHz .

Encore en dessous se trouve ( en dBm) la force du signal de l’émetteur détecté.

Certains de ces endroits/points de chute avaient été choisis parce que très éloignés d’antennes relais ou même de tout voisin , donc d’éventuelle box WIFI en fonction .
Le seul élément commun présent au moment de ces repérages , avait été …. moi-même et qui pourrait être , aussi , une piste d’explication.
Ici, le 14 juin , à VANNES , rue Mgr de Pancemont

Image

Ici, aux jardins de la Pérouse du Mitan … que j’avais quitté à toute vitesse après une premier tir d’ondes effrayant *,Image

Ici , le lendemain matin à 8h, dans le pré derrière la station service, où j’avais finalement dormi. Image

là , en bord de mer , dans cette jolie roulotte au milieu des pins , à 3 kms de l’antenne relais la plus proche , et sans voisins ni WIFI à proximité . La 1ère nuit y avait été « vivable » . La 2ème nuit y avait été épouvantable. Du matériel semblait avoir, alors été apporté en proximité.

Image

Image

ou encore dans un camping de Normandie en plein champ , sans voisins non plus. La 1ère nuit y avait été « acceptable » . La 2ème nuit y avait été épouvantable . Une forme d’encerclement avec des appareils générateurs d’ondes avait été organisé. Aucune des pièces du mobile home n’était plus utilisable.

Image
Et enfin au 22 rue Ernest Renan Paris, où l’homme de main de l‘organisation criminelle à mes trousses avait repris du service , dans un nouveau concert de pétarades à travers les canalisations et le plancher.

 Image

Les repérages faits dans des lieux où j’étais venue par hasard et en fin de journée pourraient , ici, poser de nouveau le problème de « l’accroche » **, qui est défini comme un faisceau d’ondes bloqué sur une cible.

Sachant par ailleurs que certains tirs d’ondes dé synchronisés font basculer la tête d’un côté puis de l’autre, comme sous l’effet de deux gifles consécutives, une sur chaque joue , on sait déjà ainsi qu’il existe au moins deux provenances d’ondes différentes pour ce qui est ressenti comme un seul tir d’ondes .

Et donc sans doute ou peut-être qu’il pourrait exister alors deux gammes de fréquence différentes et simultanées , et donc au moins deux émetteurs différents.

Et peut-être trois.
La deuxième partie de ce voyage en détection ,  est faite de très courts clips vidéos dont le format n’est pas accepté sur wordpress et sont à voir sur : http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/06/voyage-en-detection-dondes.html

* https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/06/24/torture-de-femme/

** http://lesharceleurswordpress.com/2013/07/06/laccroche-2/

En passant

TORTURE de FEMME

24 Juin

Image

Une loi qualifie de crime, l’exposition d’autrui à toute force , que ce soit de la chaleur, de la lumière, de l’électricité, du bruit ou toute forme d’énergie sans motif légal et sans consentement.
Elle date de 1997 et est applicable en Irlande , où les britanniques avaient eu de mauvaises habitudes criminelles et plusieurs technologies d’avance sur les irlandais.
Il s’agit du « non fatal offenses against the person act  »

En France , ce type de crime par énergie dirigée ciblée , entre les mains de certains réseaux mafieux et criminels dont des services spéciaux , est couramment mis en pratique . Il est couvert par des médecins psychiatres, tu par des journalistes, et nié par des fonctionnaires d’Etat muselés .

Les cibles de ces attaques par énergie dirigée y sont des victimes à temps complet, torturées nuit et jour et souvent par les plus vicieux ou sadiques de leur voisinage ou de leur ville, à qui le matériel est confié par délégations successives.

Lorsque , à Vannes,* j’étais montée frapper chez mon voisin du B33, il avait hurlé qu’il n’avait pas de « magnétron » ou de « bazooka » pour tirer sur ses voisins , ni d’appareil pour voir à travers les murs , caricaturant mes propos au profit d’un voisinage agacé . La juxtaposition magnetron/bazooka faisait croire qu’il s’agissait d’armes de la même catégorie.
Un bazooka est une arme de très grande puissance qui ferait éclater murs et plafonds. Ici pas de trou dans les parois de l’immeuble . Donc pas de bazooka , donc pour monsieur-tout-le-monde , pas de tirs, non plus .

A ma question sur une plainte portée contre moi , il avait répondu qu’il le ferait dès le lendemain, histoire de venger les copains de Paris .
Pourtant, j’avais déjà la convocation de la police en poche.
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/05/18/trois-choses/

Ce jeune homme improbable, prétendait vouloir protéger son tout nouveau boulot. Pour cela , un bon moyen : cesser d’ouvrir sa porte à des tortionnaires et du matériel de torture invalidant.

Et bien , pas du tout . cela avait continué , montrant que son nouveau boulot ne risquait strictement rien.Il y avait eu , comme souvent , des tirs d’ultrasons au laser pour la nuit. En journée, l’appareil utilisé ressemblait à un « incapacitator » qui pulse des bouffées d’ondes qui fouettent le cerveau empêchant systématiquement le repos.

Comme Jeanick Fouquet avant , lui ou ses comparses, avaient continué de trainer sur le sol, un lourd appareil qui semblait être émetteur de micro-ondes.

De concert, ces gars-là, savaient même varier leur plaisir de sadiques.
Ainsi, dans la nuit du 10 juin, allongée sur le dos dans le salon, j’avais du en déguerpir à toute vitesse. sous l’effet de pointes de feu qui s’enfonçaient à des endroits et profondeurs diverses …..dans l’estomac . Comme si ce tir d’énergie était distribué par une sorte de mitraillette ou émis avec un ventilateur en fonction, et posé devant l’émetteur d’énergie . Cette seule douleur qui avait atteint ensuite les intestins, m’avait tenue éveillée toute la nuit.

Alors, le 18 juin en fin de journée, je m’étais naturellement intéressée aux trois grands gars sortant de l’immeuble rue Mgr de Pancemont, un ordinateur de couleur kaki sous le bras , et un énorme sac rectangulaire bien lourd à bout de bras.
Je quittais l’immeuble le lendemain. Mon paquetage literie était fait. Les violeurs de domicile le savaient. Les criminels avaient besoin du matériel pour approvisionner un nouvel endroit en matériel pour tirs d’ondes en continu.

Ma présence, à ce moment-là,  semblait avoir embarrassés les grands gars. Ici, leurs voitures.

Image

Cette histoire comme bien d’autres montre une organisation criminelle ** toute puissante de ses couvertures et connivences sans limite ni contrainte. Elle s’exprime aussi bien en Islande qu’à Cuba ***, deux endroits où on prétendait que une femme = un homme

Elle a ses relais/frères mobilisables partout et apparemment avec en tous lieux des moyens disponibles pour mettre en place la même torture commanditée.
Le micro-ondage et les tirs d’ondes soniques, servent les affaires, l’expérimentation humaine non consentie et accessoirement permet de torturer des inconnu(e)s pour fraternelle vengeance.

Seuls les honnêtes gens et les victimes l’ignorent.

Dans le bureau de l’office du tourisme de Fougères (35300)  ce samedi après-midi, une jeune employée avait fait pour moi la réservation d’une chambre d’hôte.

Image
Un quinquat et madame arrivés à toute vitesse avaient stoppé à portée d’oreille du comptoir. Ils ne consultaient pas de documentation et n’étaient pas positionnés pour demander des renseignements après moi.
Dès que l’employée avait eu répété le nom de l’adresse de ma chambre d’hôte, le quinquat téléphone en main s’était mis à textoter à tout va..

Sur place, à quelques kilomètres de Fougères, dans cette maison en pleine campagne et sans antenne relais à proximité,

Image

Photo du guide de l’office de tourisme

les hôtes courtois , m’avaient malgré tout  refusé la chambre en rez de chaussée, destinée à des familles avec enfants.

Puis  après une absence d’une petite heure pour trouver des espaces et les payer ainsi  , ils avaient proposé  la chambre du rez-de-chaussée
Au diable , les familles avec enfants et une éventuelle recette supplémentaire !

Diable !

Dans la chambre du dessus , donc inoccupée, des bruits étouffés indiquaient quelqu’un qui prenait des précautions.

Et divers malaises familiers dus aux ondes m’avaient mise en alerte. Jusqu’à ce qu’arrive le premier tir d’ondes fulgurant, comparable à l’effet d’un lance flamme .
Sans attendre le second et les suivants , j’avais chargé ma voiture pour fuir ce lieu isolé, habité par des hôtes tortionnaires/escrocs qui font payer  en espèce et sans reçu, par leur victime,  la nuit de torture programmée par d’autres.

Et j’avais eu la paix, dans ma voiture, dans une station service.

Pendant la révolution culturelle , en Chine, la famille d’un condamné payait la balle qui devait le tuer.

En France , comme l’a montré cette histoire de nombreuses fois, c’est la victime que l’on fait payer ( sa chambre d’hôtel) avant de la torturer.

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/06/lettre-mr-david-robo-dynamique-maire-de.html

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/05/harcelement-electronique-crete-cuba.html

 

???????????????????????????????

 

 

 

Torture de femmes françaises

8 Juin

Image

En France, une femme est considérée subversive, simplement si elle déplaît, ou défend  ses intérêts ou sujets d’intérêt.

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/06/criminalite-de-petits-bourgeois.html

Dans un article d’Aujourd’hui en France , il y a quelques semaines,  on avait appris que le service de réception du courrier présidentiel de l’Elysée travaillait avec diligence dans la joie et la bonne humeur.
Les lettres seraient , parait-il lues avec attention puis classées, selon des critères habituels dont l’un est « farfelu » . Il s’agirait de toutes les lettres demandant un miracle au Président de la République pour solutionner un problème personnel.
Ce même article du quotidien faisait état d’un livre prévu à base d’une sélection des perles du courrier reçu.
Il s’agira sans doute de morceaux choisis de naïveté ou de dinguerie des français assez confiants pour écrire en implorant une réaction de leur président . Ce livre est manifestement destiné à faire rire le monde entier de notre bêtise .

Mes 5 lettres à Mr Hollande , Président de la République française, décrivant exclusivement la torture du cerveau par ondes pulsées, avec privation de repos , et demandant sa réaction pour faire cesser cette horreur, étaient toutes restées sans effet.
Il n’y a plus qu’à espérer qu’elles auront été sélectionnées comme « farfelues » publiables .
Ce qui permettrait ainsi une audience plus large qu’un blog, sur ce problème de la torture électronique dite « imaginaire » de femmes françaises.

On avait vu récemment une courageuse cible française participer à une médiatisation de la torture électronique. Le journaliste présentateur , certes bon enfant, semblait bien n’avoir ni préparé le suivi d’explications de ce sujet incroyable, ni briefé les intervenants sur les impératifs de présentation et progression d’un direct.

Image

Dessin de VOUTCH

Incapable de recadrer son sujet , ou le laissant dériver complaisamment, il s’était offert , depuis, en récupération personnelle un débriefing assassin , entérinant publiquement le mot  » paranoïa » pour discréditer une cible et un phénomène de torture par ondes pulsées.
Il y avait-là une insulte doublée d’une ingérence dans la vie privée d’une invitée.

Tous les PERPS font la même chose s’essayant sans arrêt aux mots « internement » , « maladie mentale » « schizo » , « parano » quand ce n’est pas « folie » et comme, il y a peu de temps dans le commissariat de Paris XV,   » maladie mentale incurable » . C’est destiné à troubler et faire sur-réagir leur proie. C’est leur boulot de PERPS .

Pour les voisins-perps , il y a aussi les  violations de domicile, les vols, en plus  de l’organisation locale, avec d’autres voisins, de la torture ciblée qui peut se faire façon « tournante ».

Image

Le grand jeune homme de Vannes , en habitué, et fort du réseau criminel qui l’emploie, avait fait ce choix de vocabulaire de perp quand j’étais allée le voir: traiter sa victime de dérangée  . La petite voisine « adorable » , aussi, sur son blog et dans l’immeuble.  La voisine du précédent appartement avait procédé itou .
A Paris, J-J Walti,  et Mme Walti/Charlot en avaient fait un exercice familial, entrainant avec eux le petit-fils de maçon Frenove.

Le choix du vocabulaire ainsi utilisé avec obstination et répétition par les PERPS permet de les détecter.

Leur autre méthode consiste à déposer des mains courantes et porter des plaintes * contre « leur  » victime. Ils sont les seuls voisins à ne pas essayer de résoudre seuls un différent ou un problème dès qu’il se manifeste . Le broyage de cible est de cette façon délégué  par eux à des fonctionnaires d’Etat. Les deux  perps d’ encore ici   , à Vannes, l’avaient fait. Celle de l’appartement précédent , à Vannes, l’avait fait et  pour des propos que , disait-elle, elle entendait CHEZ MOI.

Ceux de Paris l’avaient fait, depuis longtemps.

Certains psychiatres hospitaliers, qui sont des PERPS comme les autres, font quasiment la même chose avec le vocabulaire. Ils transforment ou déforment la réalité physique de torture des cibles qu’ils maquillent avec des mots , par convenance sociétale, en troubles psychiques . Il insultent ainsi de façon perverse l’intelligence  des citoyennes qu’on leur livre comme proies à broyer.

Les policiers font exactement la même chose, et avec des méthodes semblables. Ils nomment en déformant une réalité qu’ainsi ils ne traiteront pas. Ils utilisent les termes « élucubrations » ou  » maladie mentale incurable » pour cacher et transformer une situation criminelle en accusation de prétendue anormalité de la victime .

Cette torture de cerveaux de femmes pourra donc continuer tant que des juges , des journalistes ou des franc-masoeurs, donc des personnes importantes et qu’on écouterait avec attention et réaction,  n’en auront pas été victimes.

Cette torture continue pour moi , ici, à Vannes, par connivences , prouvant s’il le fallait,  que le PERP en titre est plus préoccupé par cette occupation criminelle que par sa soit-disant vie professionnelle à protéger.

La torture du cerveau par ondes ciblées  continue aussi  pour une autre cible à Paris/ Nation * * , privée de sommeil avec des souffrances atroces et  répétées,  dès qu’elle s’allonge sur son lit  . Elle exprime ces tirs d’ondes au cerveau par le mot  anglais ‘firing » qui indique bien un tir et une souffrance de brûlure.

 

Image

Ceci ci-dessus est une image/illustration, tout comme le fouet  et le dessin de VOUTCH. Tout le monde connait le joystick que des fabricants d’armes non létales ont voulu prendre, un temps,  comme modèle.  Cet article ne recense pas du matériel réel, il parle de façons lâches de  torturer .

Dans mes courriers à Monsieur Hollande , j’avais comparé un certain type de ces souffrances infligées à des coups de fouet au cerveau.

Image * * https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/13/temoignage/

* http://www.lesentretiensdebichat.com/Media/publications/medecine6_45_47.pdf

( extrait)  Cinq types de fausses victimes ont pu être
identifiées : ……Il peut s’agir de sujets harceleurs qui se font passer
 pour la victime de traque avant que la véritable victime ait porté plainte …

Cibles et criminalité

6 Juin

Ceci est destiné à des cibles en recherche de compréhension de ce système qui torture des êtres humains dans leur appartement par des tirs d’ondes ciblés de diverses natures . Ces tirs sont faits à distance . L’énergie utilisée traverse les murs , les épaisseurs compactes diverses et le métal.
Des lasers * sont utilisés, Les ondes connues sont grossièrement répertoriées RF , micro-ondes ou soniques. Elles sont pulsées et impactent le corps et la tête des cibles selon une programmation soit à l’unité sans préavis, soit par rafales allant d’une puissance d’ajustement à une puissance d’extrême efficacité douloureuse, donc par un retour d’information après le 1er tir.

La torture consiste à infliger par ces tirs cachés , une souffrance monstrueuse, indicible , intentionnelle, et répétée pour handicaper , faire passer pour fou , rendre fou, pousser au suicide.

Un des éléments importants pour pousser au suicide est l’envahissement d’un espace fermé par des infrasons  qui induisent apathie, confusion, malaises de toutes sortes, et une fatigue de lassitude et d’accablement  telle,  que seul le grand départ semble pouvoir la  solutionner.

Sur    : http://tpe-ondesacoustiques.e-monsite.com/pages/la-frequence.html, on trouve ceci qui concerne les infrasons :

« À forte puissance, les infrasons peuvent avoir des effets destructeurs, tant mécaniques que physiologiques. Des essais d’utilisation ont été faits pendant la seconde guerre mondiale par l’armée allemande. À plus faible puissance, ils constituent une gêne physiologique importante pour les animaux et les humains pouvant produire, lors d’une exposition prolongée, un inconfort, une fatigue, voire des troubles nerveux ou psychologiques…..

Les infrasons peuvent devenir mortels lorsque leur fréquence baisse à 7 Hertz ou en dessous, étant donné que plus la longueur d’ondes sonores est faible, plus l’intensité acoustique réfléchie est faible. Donc l’intensité acoustique absorbée devient plus importante, or cette énergie est évacuée sous forme de chaleur, donc la température du corp augmente très vite jusqu’à un seuil critique qui peut entraîner la mort. « 

13 microTesla en 2 Hz

Image

     

Les êtres inhumains ou débiles qui pratiquent cette torture de lâches  à distance et en bande organisée sont des tortionnaires .
Parce que cette torture est un crime contre des humains démunis ,  et inconnus , les mêmes auteurs/acteurs de cette forme de barbarie moderne sont des criminels.
Ce qu’un certain nombre de cibles de France, raconte dans des blogs , est une criminalité organisée, confiée en proximité à des volontaires et niée ,  donc couverte,  par les forces de l’ordre . Les forces de l’ordre donnent surtout aux cibles l’ordre de se taire et de ne pas importuner les criminels  , fils et amis d’amis et de frères, et sollicités à participer pour une impunité garantie.

Classement de plainte contre silence  de la victime, quelles  qu’en soient les modalités . Il s’agit  donc  d’ une criminalité qui n’existe officiellement  pas , et permet  une NON RECONNAISSANCE du phénomène ainsi NON traité.

Parce que les victimes ne sont pas en général de cette communauté et confrérie qui organise , on les traite pire que des animaux,  protégés, eux,  par des associations et par Brigitte Bardot.
Les cibles livrées par ce système criminel à l’amusement de n’importe quel crétin, camé ou arsouille local, sont ainsi l’objet d’un triple mépris:

celui des lâches criminels de proximité qui invitent même des copains à des parties de tirs à distance sur tête d’humain,

celui des forces de l’ordre qui forcent surtout sur les menaces et intimidations à cibles pour ne rien faire qui mécontenterait un frère,

et celui des gens ordinaires à qui ces histoires inspirent plus de sentiments négatifs que de compassion , pensant au nom de leur bon sens,  qu’il doit bien y avoir une raison à cette monstruosité.

Si les cibles, laissées seules à se débattre, se rebiffent, elles sont en plus gratifiées de séances de torture nocturne amplifiées. Traitées  bien pire que des animaux .

Les tirs soniques de la nuit dernière venaient du dessous . Ceci est repérable par des méthodes empiriques testées depuis longtemps.
Comme d’habitude , ces tirs m’avaient suivie à quelques minutes près, en visant exclusivement la tête, lorsque j’avais installé mon couchage sur le balcon. Lorsque revenue dans le salon , j’avais changé mon lit de place. Les tirs s’étaient adaptés, trouvant la tête immédiatement et augmentant la puissance en fonction des épaisseurs de protections ajoutées.

Toutes les cibles de cette forme de criminalité décrivent cette horreur de la même façon.

Et j’étais une nouvelle fois partie essayer un moment de repos dans ma voiture.
Son emplacement de parking est prévu dans l’espace vide de la photo ci-dessous , juste derrière la voiture en début de file.

Image

Ce positionnement dans le parking  pourrait permettre un ciblage de tirs à partir d’une fenêtre ou d’un balcon de façade de l’immeuble.
Mais hier soir quelqu’un avait pris ma place de stationnement : Image
Ma voiture était plus loin derrière , donc normalement hors d’atteinte d’un tir venant de la façade. Pourtant les tirs d’ondes soniques au cerveau avaient repris quelques minutes seulement après mon installation. Ils avaient suivi chacun de mes déplacements à l’intérieur du véhicule.

J’avais finalement eu la paix pour quelques heures de sommeil en allant cacher mon véhicule entre un mur et un immeuble plus loin.
Ce qui pourrait faire penser qu’un appareil émetteur ou sorte d’ antenne relais ou amplificateur avait été prévu et positionné dans un coffre de véhicule. Sinon, il faudrait penser à l’improbable utilisation d’un satellite de communication.

Cette description  indiquerait  bien une organisation criminelle en anticipation constante de mes déplacements prévisibles pour une torture incroyable  et qui dure depuis 24 MOIS , et a été  reproduite à peu de variantes près , dans tous les endroits, hôtels  et autres  abbayes et  surtout PAYS où j’étais allée chercher du répit. En vain.

* Des explications sur l’utilisation du laser se trouvent sur le blog de Serge Labreze.

On peut voir des vidéos sur le sujet de cet article  et des liens vers des  blogs de cibles de torture électronique à :

http://dbabou.blogspot.fr/search?q=secretgovernment

Et des descriptions de situations précises  vécues à :

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/05/17/lanester-et-les-ondes/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/11/criminalite-dhotels-escroquerie-3-exemples/
http://etouffoir.blogspot.fr/2014/05/harcelement-electronique-crete-cuba.html

En passant

Bricolage de fréquences

3 Juin

Image

Dessin de Voutch

La légende dit : « C’est est un GPS d’appartement ça vous indique à 2 millimètres près où sont les différentes pièces et comment y aller « 
qui pourrait être complété de : « et qui vous permet de suivre vos voisins dans leur appartement et de savoir quand ils sont couchés »

De récents articles de ce blog avaient montré à plusieurs reprises , photos à l’appui, ce qui ressemble simplement à des sauts de fréquences
Sur internet un site du gouvernement  canadien  *définit le saut de fréquence comme suit :
 » Les systèmes à sauts de fréquence sont des systèmes à étalement du spectre dans lesquels la porteuse est modulée par l’information codée de manière classique, provoquant un étalement de l’énergie RF autour de la fréquence porteuse. La fréquence de la porteuse n’est pas toujours la même, mais varie à intervalles fixes sous la direction d’une séquence codée.
Les systèmes à sauts de fréquence ne sont pas tenus d’utiliser toutes les fréquences de saut disponibles lors de chaque émission……. »

On doit en déduire que le saut de fréquence est une particularité technique d’un appareil et ne devrait pas, normalement, être douloureux pour les voisins de l’utilisateur de l’appareil concerné.

Mais, dans ce blog, certains sauts de fréquence correspondent à des tirs ciblés qui torturent.
Pour mémoire, le moment de l’ enregistrement de certains sauts de fréquence par un détecteur avait été repéré depuis quelque temps comme coïncidant exactement avec celui d’ une douleur fulgurante résultant d’un tir au niveau de la tête .

Dans la nuit du 26-27 mai , les tirs étaient une nouvelle fois à base d’ondes soniques ( 22, 5 KHz) douloureuses . Ces tirs permettent de détruire des fonctions vitales des oreilles et du cerveau tout en privant de sommeil.
Le lendemain de la mise en ligne de cette photo de VLF ( 22,5 KHz), un détecteur avait enregistré un très long bricolage de fréquences en voisinage. Une heure et demi de changements et essais divers donnait ceci en abrégé :

Image

La nuit suivante, un des tirs d’onde sonique enregistré avait été ainsi atténué  à 14,1 KHz :

Image
Pour un complément d’information un détecteur d’émetteurs avec des repérages à tout moment sur plusieurs jours et nuits avait permis de noter la présence de plusieurs appareils opérant dans ( au moins) 3 gammes de fréquences différentes.
– l’un ( ou plusieurs) , avec des fréquences de 2463 à 2980 MHz , couvrait  en UL celles qui sont attribuées à SFR (2620-2635), à Orange ( 2635-2655) à Bouygues ( 2655-2670) à Free ( 2670-2690) Aucune information  à ma portée, pour les MHz restants.

???????????????????????????????

– un ( ou des ) autre(s) avec des fréquences repérées entre 4054 et 4105 MHz

???????????????????????????????

– un troisième appareil , détecté de façon très sporadique et dont les fréquences indiquées variaient de 5804 à 5878 MHz

Image
Détecté ci-dessus  vers 6 h du matin, et ci-dessous à 8 du matin

Image

Aucun appareil électronique n’était connecté dans mon appartement au moment des détections.

Ceci , ci-dessous, est  la photo de l’étalement  du spectre  du saut de fréquence ( 0,9 GH à 1,8 GHz) correspondant au tir d’hier soir ( 2-3 juin)  et qui a failli  » m’avoir ». Le tir avait visé la gorge. La respiration était devenue impossible, tête coincée sous un amoncellement de protection, entrainant  suffocation et asphyxie .

IMG_6548-2-6

???????????????????????????????

C’était la deuxième fois. La fois précédente au 22 rue Ernest Renan Paris XV, le tir bestial était venu de la chambre que Jean-Jacques Walti était en train de repeindre, de l’autre côté du palier.
Après ce tir,  le coeur n’arrivait plus à pomper.

Une criminalité habituelle  et  protégée.

Ceci ci-dessous est seulement un autre exemple de saut de fréquence du 5 juin au matin et qui montre que le criminel local ne craint rien , ni personne. Ni son bailleur , ni la police.

???????????????????????????????

Le signal HF  de 0,9 Ghz , ici,  comme d’habitude visait la tête en générant  un CEM de 200   µW/m2 et  une sensation de brûlure soudaine  douloureuse .  Au moment de ce tir, un détecteur d’émetteur donnait la présence d’un appareil  en voisinage dans les 4000 MHz.

Par ailleurs, de récentes détections  aléatoires d’émetteurs   de fréquences tendaient à  montrer qu’il n’existe aucun appareil GSM 900 ou GSM 1800 dans le voisinage proche.

En plus, une  autre détection faite ce même 5 juin  dans la gamme des très basses fréquences   donnait l’indication d’infrasons  de 5Hz et 6,2 Hz alternativement pulsées toutes les 2 secondes, produisant acouphènes et malaises divers

Sur le forum FUTURA-SCIENCES  on apprend que les infrasons peuvent simplement être produits par une chaine HIFI et un long tuyau. Il suffit peut-être ensuite de trouver un moyen  pour les pulser par une VMC ou une canalisation ..

Elémentaire, Mon cher Watson !

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/30/cibler-des-etres-humains-avec-des-armes-a-energie-dirigee/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/27/message-de-type-mafieux-et-violation-de-domicile/

*sauts de fréquence CNR-210%C2%A0– Appareils radio exempts de licence (pour toutes les bandes de fréquences)%C2%A0_ matériel de catégorie%C2%A0I – Gestion du spectre et télécommunications.html