En passant

TORTURE de FEMME

24 Juin

Image

Une loi qualifie de crime, l’exposition d’autrui à toute force , que ce soit de la chaleur, de la lumière, de l’électricité, du bruit ou toute forme d’énergie sans motif légal et sans consentement.
Elle date de 1997 et est applicable en Irlande , où les britanniques avaient eu de mauvaises habitudes criminelles et plusieurs technologies d’avance sur les irlandais.
Il s’agit du « non fatal offenses against the person act  »

En France , ce type de crime par énergie dirigée ciblée , entre les mains de certains réseaux mafieux et criminels dont des services spéciaux , est couramment mis en pratique . Il est couvert par des médecins psychiatres, tu par des journalistes, et nié par des fonctionnaires d’Etat muselés .

Les cibles de ces attaques par énergie dirigée y sont des victimes à temps complet, torturées nuit et jour et souvent par les plus vicieux ou sadiques de leur voisinage ou de leur ville, à qui le matériel est confié par délégations successives.

Lorsque , à Vannes,* j’étais montée frapper chez mon voisin du B33, il avait hurlé qu’il n’avait pas de « magnétron » ou de « bazooka » pour tirer sur ses voisins , ni d’appareil pour voir à travers les murs , caricaturant mes propos au profit d’un voisinage agacé . La juxtaposition magnetron/bazooka faisait croire qu’il s’agissait d’armes de la même catégorie.
Un bazooka est une arme de très grande puissance qui ferait éclater murs et plafonds. Ici pas de trou dans les parois de l’immeuble . Donc pas de bazooka , donc pour monsieur-tout-le-monde , pas de tirs, non plus .

A ma question sur une plainte portée contre moi , il avait répondu qu’il le ferait dès le lendemain, histoire de venger les copains de Paris .
Pourtant, j’avais déjà la convocation de la police en poche.
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/05/18/trois-choses/

Ce jeune homme improbable, prétendait vouloir protéger son tout nouveau boulot. Pour cela , un bon moyen : cesser d’ouvrir sa porte à des tortionnaires et du matériel de torture invalidant.

Et bien , pas du tout . cela avait continué , montrant que son nouveau boulot ne risquait strictement rien.Il y avait eu , comme souvent , des tirs d’ultrasons au laser pour la nuit. En journée, l’appareil utilisé ressemblait à un « incapacitator » qui pulse des bouffées d’ondes qui fouettent le cerveau empêchant systématiquement le repos.

Comme Jeanick Fouquet avant , lui ou ses comparses, avaient continué de trainer sur le sol, un lourd appareil qui semblait être émetteur de micro-ondes.

De concert, ces gars-là, savaient même varier leur plaisir de sadiques.
Ainsi, dans la nuit du 10 juin, allongée sur le dos dans le salon, j’avais du en déguerpir à toute vitesse. sous l’effet de pointes de feu qui s’enfonçaient à des endroits et profondeurs diverses …..dans l’estomac . Comme si ce tir d’énergie était distribué par une sorte de mitraillette ou émis avec un ventilateur en fonction, et posé devant l’émetteur d’énergie . Cette seule douleur qui avait atteint ensuite les intestins, m’avait tenue éveillée toute la nuit.

Alors, le 18 juin en fin de journée, je m’étais naturellement intéressée aux trois grands gars sortant de l’immeuble rue Mgr de Pancemont, un ordinateur de couleur kaki sous le bras , et un énorme sac rectangulaire bien lourd à bout de bras.
Je quittais l’immeuble le lendemain. Mon paquetage literie était fait. Les violeurs de domicile le savaient. Les criminels avaient besoin du matériel pour approvisionner un nouvel endroit en matériel pour tirs d’ondes en continu.

Ma présence, à ce moment-là,  semblait avoir embarrassés les grands gars. Ici, leurs voitures.

Image

Cette histoire comme bien d’autres montre une organisation criminelle ** toute puissante de ses couvertures et connivences sans limite ni contrainte. Elle s’exprime aussi bien en Islande qu’à Cuba ***, deux endroits où on prétendait que une femme = un homme

Elle a ses relais/frères mobilisables partout et apparemment avec en tous lieux des moyens disponibles pour mettre en place la même torture commanditée.
Le micro-ondage et les tirs d’ondes soniques, servent les affaires, l’expérimentation humaine non consentie et accessoirement permet de torturer des inconnu(e)s pour fraternelle vengeance.

Seuls les honnêtes gens et les victimes l’ignorent.

Dans le bureau de l’office du tourisme de Fougères (35300)  ce samedi après-midi, une jeune employée avait fait pour moi la réservation d’une chambre d’hôte.

Image
Un quinquat et madame arrivés à toute vitesse avaient stoppé à portée d’oreille du comptoir. Ils ne consultaient pas de documentation et n’étaient pas positionnés pour demander des renseignements après moi.
Dès que l’employée avait eu répété le nom de l’adresse de ma chambre d’hôte, le quinquat téléphone en main s’était mis à textoter à tout va..

Sur place, à quelques kilomètres de Fougères, dans cette maison en pleine campagne et sans antenne relais à proximité,

Image

Photo du guide de l’office de tourisme

les hôtes courtois , m’avaient malgré tout  refusé la chambre en rez de chaussée, destinée à des familles avec enfants.

Puis  après une absence d’une petite heure pour trouver des espaces et les payer ainsi  , ils avaient proposé  la chambre du rez-de-chaussée
Au diable , les familles avec enfants et une éventuelle recette supplémentaire !

Diable !

Dans la chambre du dessus , donc inoccupée, des bruits étouffés indiquaient quelqu’un qui prenait des précautions.

Et divers malaises familiers dus aux ondes m’avaient mise en alerte. Jusqu’à ce qu’arrive le premier tir d’ondes fulgurant, comparable à l’effet d’un lance flamme .
Sans attendre le second et les suivants , j’avais chargé ma voiture pour fuir ce lieu isolé, habité par des hôtes tortionnaires/escrocs qui font payer  en espèce et sans reçu, par leur victime,  la nuit de torture programmée par d’autres.

Et j’avais eu la paix, dans ma voiture, dans une station service.

Pendant la révolution culturelle , en Chine, la famille d’un condamné payait la balle qui devait le tuer.

En France , comme l’a montré cette histoire de nombreuses fois, c’est la victime que l’on fait payer ( sa chambre d’hôtel) avant de la torturer.

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/06/lettre-mr-david-robo-dynamique-maire-de.html

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/05/harcelement-electronique-crete-cuba.html

 

???????????????????????????????

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :