Archive | août, 2014

La nuit du 30 août et ses tirs d’ondes

31 Août

IMG_8585 Tour eiffel

Quand j’étais venue m’installer dans ce quartier du XVème en 2007 , j’avais quitté un studio prêté par un ami , au 79 rue du Fbg St Jacques, Paris XIV.

Au 79, le micro-ondage avait été aussi inquiétant que débilitant.
Le 79, est aussi l’endroit où j’avais très certainement attrapé la coqueluche dans un livre prêté par un gendarme de mon stage . Je sais, ça paraît aussi fou qu’improbable. Mais cette histoire  l’est tout autant. ( folle)
En 2007, je vivais alors, et par ailleurs, à DOL de BRETAGNE dans le lieu dit «  Forêt Harault  » .
Dans cet un endroit isolé il aurait été difficile de rater de grands gars en surveillance dans leur voiture immatriculée 92, et qui se cachaient ( mal) dans les chemins voisins du hameau.
A la «  Forêt Harault  » le micro-ondage organisé avec la collaboration active du voisin LESENECHAL-LEBLAY , à partir des combles, avait été rude, systématique et assortie de V2K .

Le V2K correspondant à des paroles et phrases, encapsulées dans les ondes et portées directement à l’intérieur du crâne par les micro-ondes projetées. C’est une manigance , atteinte intentionnelle grave à l’intégrité physique et mentale d’une citoyenne lambda  et destinée à cramer son cerveau et faire croire, en même temps à la citoyenne ciblée qu’elle est maboule.

2007 était encore une période où ce qui s’appelle ma famille, pensait toujours accaparer ce qui s’hérite .

A PARIS, en 2007, à mon arrivée dans ce XVème arrondissement, J-J WALTI, un inconnu, avait très vite annoncé le plan de sa guerre contre moi  : lui et Antoine,  allaient me faire partir d’ici vite fait, en me piégeant dans la copropriété.
Et, l’ autre inconnu, ANTOINE, s’était manifesté, très rapidement dans une fonction usurpée de directeur de l’immeuble, décidant seul et d’autorité, pour faire payer aux copropriétaires le coût des pièges fabriqués contre moi.

Il s’agit- là d’ un autre classique du harcèlement en réseau, catégorie        «  psy-ops  ». Cela est destiné à créer une hostilité ambiante que les harceleurs retourneront contre leur cible en la désignant comme responsable des méfaits imaginés par eux-mêmes, et qui touchent le porte-monnaie. Un endroit sensible pour toute personne sensée.

Il existe deux autres volets traditionnels à cette guerre larvée de proximité contre des citoyens.

L’un consiste à générer et propager des bobards pour inciter les commerçants proches et résidents d’immeubles voisins à escroquer la cible et/ou à la surveiller ou lui donner l’impression pesante d’être constamment surveillée. Epouse , mère et sœur, oisives, perverses , bavardes ou frustrées , font très bien l’affaire pour cela.
L’autre volet, consiste à entrainer et compromettre d’innocents résidants tout proches, pour les inciter à faire le boulot de violation de domicile , de campagne de bruit , de tirs d’ondes à travers les cloisons,  à la place du valeureux guerrier en titre qui revendique son innocence.

Les réactions appropriées de la cible contre chacun des idiots exécutants, sont ensuite censées montrer ce que clament harceleurs et policiers/harceleurs «  elle ( la cible) ne s’entend avec personne  » .

En 2012, le 22 rue Ernest Renan, était le seul endroit où j’étais restée. Et ça agaçait sérieusement, puisque le but de cette organisation criminelle, aidée par des fonctionnaires de l’Etat, est de me faire partir de partout.

Alors, cette organisation criminelle avait  proposé au frère de l’immeuble, ingénieur en organisation, et à son homme de main , le terroriste suisso-basque , d’en finir avec la cible ( moi) , en organisant la torture avec destruction du cerveau.

IMG_8605- VOUTCHDessin de Voutch
«  Malheureusement, l’opération a échoué non seulement les participes passés vont continuer à vous poser des problèmes, mais nous pensons aussi que vous avez définitivement perdu l’usage du plus-que-parfait et du futur antérieur.  »

C’est partiellement fait.

Mais la victime ( moi) respire toujours. Ce qui semble insupportable à J-J WALTI , à son mentor et à la police du XVème et d’ailleurs, très active par ailleurs et en complément *.

Alors, sous haute protection, Jean-Jacques WALTI   s’acharne ,  nuit et jour, changeant son matériel de place à chaque fois que je déplace mon lit, pour pouvoir viser la tête.

Changeant de matériel après chaque lecture d’un mien article le jour, ou après chaque addition d’une protection imaginée pour minimiser les effets de ses tirs d’ondes, pour adapter son efficacité.

La nuit dernière , entre le 30 et 31 août, et sans aucun appareil électronique en fonction chez moi, le matériel émetteur détecté en proximité avait une puissance comme suit  :  2981 MHz

???????????????????????????????

A titre de nouveaux exemples, si d’autres cibles sont dans la même situation, et parce qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait, les détections de tirs en exemple, donnaient ceci à 22h03  :

???????????????????????????????

Détail 1 : la colonne R indique la fréquence 1,3 GHz

IMG_8599 22h03  détail 1

Détail 2 : la colonne AH  est celle  d’ une  fréquence HF entre 3 et 4 GHz

IMG_8600 22h03 détail 2

Pour   le tir de 22h33, cela donnait  ceci :

???????????????????????????????

Détail 1  : la colonne P est celle de la fréquence  1,1 GHz

IMG_8594 détail 2 - 22h33

Détail 2: la colonne AH  indique une fréquence entre 3 GHz et 4 GHz

IMG_8593 détail 1 -22h33

Les tirs d’ondes , semblent avoir été portés par  LASER après 0h50 .  Car, leur violence  avait été minimisée  par une protection ajoutée et adaptée pour contrer   certains lasers . Ces tirs donnaient les indications de fréquences utilisées ainsi  :

???????????????????????????????

Détai 1 : L = 0,7 GHz

IMG_8602 - 1h43 détail 1

Détail 2 : Z = 2,1 GHz et AA = 2,2 GHz

IMG_8603- 1h43 détail 2

Tout cela est , naturellement, extrêmement douloureux, handicapant, et invalidant .

Ceci, ci-dessous , est une invitation trouvée sur le site de la Préfecture de Police d’Ile de France.

???????????????????????????????

Quand dénoncer et porter plainte, restent sans effet, quel est le recours ?

*
http://etouffoir.blogspot.fr/2014/08/harcelement-en-reseau-pre-fourriere.html
http://etouffoir.blogspot.fr/2014/08/harcelement-en-reseau-vol-sans.html

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/07/12/ciblage-et-police/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/08/400-wm2.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/09/torture-2-methodes.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/air-france.html

Publicités

Autres tirs d’énergie dirigée

29 Août

IMG_8184-22ER-  private zen

L’Etat de droit s’arrête, là, devant cette porte.

Après la mise en ligne du post précédent, le 28-8,  JJ WALTI , l’occupant du 5ème étage , avait  aménagé ses tirs  d’énergie dirigée vers ma chambre ,  comme suit :

???????????????????????????????

le spectre du signal HF  de ses tirs , couvrait  ainsi une bande de fréquences de 0,7 GHz à 2,1 GHz. Il pouvait tout aussi bien , n’être qe celui de l’appareil qui sert à voir à travers les murs pour viser très exactement le crâne . Il se trouve que la détection se superpose au moment du tir.

Le soir, ce tir d’énergie dirigée , au moment de la détection ci-dessous en exemple,  avait visé très précisément la NUQUE , de façon fulgurante . l’espace d’une fraction de seconde.

???????????????????????????????

Puis la BOITE CRANIENNE avait été l’objet de la constante attention  du fou furieux qui passe son temps à repérer le corps à atteindre , grâce à une technologie appropriée, fournie par le réseau criminel qui sévit dans cet immeuble . AUSSI.

???????????????????????????????

Ce tir d’ondes ci-dessus,  par exemple , avait été particulièrement FULGURANT et VIOLENT

???????????????????????????????

Le 29 août au matin ( 2h) , les tirs se présentaient plutôt comme ceci , au-dessus : réveil douloureux assuré.

Vers 4h du matin, le tireur fou de cet immeuble, était entré dans le studio FRENOVE , au même étage que moi. Les tirs visaient l’oreille gauche.

Il m’avait fallu déménager mon lit , loin de la cloison.

Alors le criminel était repassé en dessous, dans l’appartement de J-J WALTI, pour continuer .

Vers 13h , un bruit d’impact sur le mur du studio de l’autre côté,  ( opposé à celui de C. frenove) faisait penser qu’un voyeur vérifiait ce qui se passait chez moi.

Cette criminalité  par tirs d’énergie dirigée , qui vise très précisément  à  scléroser et détruire le cerveau , est aussi et en plus accessoirement ,  une autre  forme de violation de domicile .

Qui ,  dans ces conditions, osera encore  croire les dénégations de ce criminel associé , qui s’est prétendu tour à tour ,  ancien de SPHP et employé de l’armée ?  

Qui  lui assure l’immunité pénale que l’on constate ?

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/08/13/droit-de-reponse/

NOUVEL EXEMPLE

d’une détection faite au moment d’un tir d’énergie dirigée vers la boite crânienne et alors que le lit avait été déplacé dans un angle différent de la pièce (29-8 à 23h12)

???????????????????????????????

Détail 1 . La colonne M indique la fréquence basse du spectre du signal , soit 0,8 GHz

 IMG_8580 détail 1

Détail 2, la colonne AF indique la fréquence la plus élevée du  spectre du signal ,

soit 2,7 GHz 

IMG_8581 détail 2

Histoire d’ondes

28 Août

Le tir d’ondes suivant , en exemple, et  en provenance de l’appartement WALTI-CHARLOT

???????????????????????????????M= 0,8 GHz,  fréquence basse du spectre du signal

  AE= 2,6 GHz, fréquence haute du spectre du signal

avait été enregistré le 26 août à 23h15. Il traversait toutes les protections superposées au niveau du lit.

???????????????????????????????détail

Ce type de tir d’ondes, est d’une durée de l’ordre de la femto ou nano seconde .
Comme on le voit sur la photo , cette catégorie de supplice-là , ne produit pas de CEM * notoire .
On sait que des décharges électriques peuvent produire des ondes électromagnétiques . Ce pourrait en être un exemple.

Ce tir d’ondes , comme les autres  de toutes les nuits précédentes et du même type, avait mis en vibration douloureuse toute la partie haute du corps , avec , comme depuis quelque temps, une douleur plus intense et plus prolongée au niveau de la thyroïde .
Les lâches  criminels de proximité qui s’acharnent ainsi , sont dangereux pour leur voisinage et pour la société dans son ensemble.

Une éventuelle explication de l’ appareil ici utilisé   pour  destruction d’humains à domicile pourrait se trouver dans les dispositifs à Ultra Large Bande, dont les signaux sont réputés difficiles à détecter.
Pour pouvoir parler d’ULB , il faut que la bande passante relative soit supérieure à la valeur 0,2.
Cela semblerait être  le cas ici.

La formule de clacul est donnée dans la thèse de L.BABOUR.

Par ailleurs, au moment de ce tir, la photo du détecteur d’émetteurs donnait ceci :

???????????????????????????????

951 indiquerait un appareil lié à SFR
2910 MHz et 4062 MHz ne semblent correspondre à aucune bande  de fréquences attribuée à des opérateurs de téléphonie ( UL ou DL)

Pour 2900 MHz, sur internet on trouve ceci :
The MRF8P29300HR6 and MRF8P29300HSR6 are RF Power transistors designed for applications operating at frequencies between 2700 and 2900 MHz. These devices are suitable for use in pulsed applications.

Type de signal 100 microsecondes

http://cache.freescale.com/files/rf_if/doc/data_sheet/MRF8P29300H.pdf
http://www.spectrumwiki.com/wiki/display.aspx?From=disp&f=2700000001

Pour 4062 MHz, je séchais toujours.

Eventuellement l’explication par un satellite de communication pourrait coller.  On sait que certains  satellites de communication fonctionnent dans des fréquences entre 3,7 GHz et 4,2 GHz.
4062 MHz pourrait , selon le fabricant du détecteur, avoir pareille origine.
Il se trouve que face à ma fenêtre , de l’autre côté de la rue , on a ceci qui avait commencé à m’intéresser, à défaut d’autre élément.
Il s’agit simplement d’une antenne satellitaire :

???????????????????????????????
Une telle antenne , est normalement posée sur un toit après accord de la copropriété , par un professionnel. Une fois la direction du satellite repérée, il n’y a , en général, pas lieu de la manipuler.

Pourtant le 6 août vers 20h30, le propriétaire de la parabole était monté sur le toit pour un bricolage maison.

Face à moi

???????????????????????????????

Il pourrait même y en avoir eu un autre depuis, puisque la direction de la parabole semble avoir de nouveau légèrement changé .

ciel rose parisien inoubliable

???????????????????????????????

Normalement une parabole est seulement un appareil de réception des ondes qu’elle capte

Il faudrait donc alors interpréter le CEM * détecté dans la direction de cette parabole,  comme un CEM ambiant au niveau des toits, à 20 m de ma fenêtre Ce CEM pourrait, alors ,  être généré par une antenne SFR 200 m plus loin.

???????????????????????????????

Il se trouve que le CEM détecté, une minute plus tard, dans la direction de l’antenne SFR,

IMG_7960 antenne proche

partiellement face à la parabole et 200 m plus loin , était ainsi.

???????????????????????????????

Les autres paraboles sur des toits plus éloignés,  et contrairement à celle-ci en face de moi, cherchent plutôt « leur » satellite dans la direction de la tour Montparnasse.

???????????????????????????????

Il y a donc  lieu de s’interroger.

IMG_8195 perplexe

Si des amateurs ou spécialistes d’ondes , passent d’aventure par ce post , leurs commentaires ( insultes exceptées) sont les bienvenus.

* CEM = champ électro-magnétique

Violations de domicile

26 Août

???????????????????????????????

Mon nom , sans civilité

« TU TOUCHES A CETTE PORTE 1 seule fois et j’ai L’AUTORISATION DE T’EMPLATRER, j’ai été PATIENT ! Tu es FOLLE, RESTES CHEZ TOI ! CAPITO! »

Ceci est toujours affiché sur la porte de la chambre du violeur de domicile en titre au 22 rue Ernest Renan. C’est une intéressante illustration de la mentalité qui prévaut chez / ou que l’on inculque aux PERPS de base. Elle consiste à retourner une situation et prétendre que la victime est l’agresseur . Ici, on apprend , en plus , que le mentor du violeur de domicile ( et criminel) , un homme des 2 -Sévres autorise une atteinte à mon intégrité physique , comme si j’étais sa chose. Cet homme ,  qui fait la liaison  entre certains militaires de cette histoire et qui fournissent matériel, logiciel et conseils et le réseau corso-beur qui exécute,  aurait donc un droit hors-la-loi sur humain . C’est ce qu’indiquent , aussi, toutes les autres histoires de cibles de HCR et HCE.#
Ce qui suit est un résumé pour mémoire de ma situation sur seulement 15 ans. Il concerne les violations de domicile . Elles n’ont pas cessé. Le harcèlement électronique qui  vise et  détruit le cerveau, non plus, aussi bien dans mon lieu de vie, que dans ma voiture.

La violation de domicile est généralement décrite comme la pénétration sans accord ou consentement , par ruse ou subterfuge , du lieu où la personne habite et où elle a le droit de se dire chez elle.
Pour les freudiens , la violation de domicile s’interprète comme un VIOL symbolique.
La violation de domicile est donc une intrusion non consentie dans l’intimité qu’est le domicile. Cette intimité du domicile est protégée par des textes de loi, dont ceux de la Cour Européenne des Droits de l’Homme ( article 8 de la Convention) et ceux du Pacte International relatif aux droits civils et politiques ( article 17)
Cette violence faite à autrui est une atteinte à la liberté individuelle , sanctionnée , en France , par l’article 226-4 du code pénal, d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende.

Dans le cadre du harcèlement en réseau les violations de domicile des cibles se font à l’aide de manoeuvres . Les organisateurs se font faire ou délivrer des copies des clés de la cible, confiées ensuite à des violeurs de domicile de proximité , oisifs ou à demeure par préférence . Il y a donc, en plus, bande organisée.

A cela il faut ajouter que les violeurs de domicile de cibles de harcèlement en réseau sont des multirécidivistes . Ils entrent ou envoient quelqu’un le faire à leur place , une ou plusieurs fois par jour ou par semaine . Leur oisiveté et la proximité leur permettent d’être à l’écoute des bruits de départ de leur proie et à l’affût des indices qui permettent de savoir si la voie est libre pour une nouvelle violation du domicile sans témoin et sans preuve de leur implication.

Ces violeurs de domicile-là sont aussi, des casseurs et des voleurs . Ils dégradent les biens de la cible et volent ce qui leur fait envie au titre de butin/récompense. Cela est rendu possible parce que la cible a d’abord été isolée et discréditée par des rumeurs la faisant passer pour parano. Les vols ne peuvent pas être prouvés. Les dégradations importantes, qui pourraient l’être, sont évacuées vers le néant par la police et la justice qui refusent les plaintes ou les enquêtes, rendant ce phénomène pérenne.

Dans cette mienne histoire , comme dans celles des autres cibles, le harcèlement électronique qui est constant, ne remplace pas les violations de domicile par son horreur . Il s’y ajoute . Ce sont partiellement les mêmes individus vicieux , sadiques et/ou dérangés « grave » qui se chargent de la criminalité par torture et de l’atteinte aux biens et au droit à la liberté individuelle .

Pour entrer dans un appartement sans effraction il faut donc des copies de clés et une mentalité de violeur sur une personnalité perverse.

A Paris XV, mon dernier jeu de clé avait été obtenu par une information donnée par l’employé à longue natte du serrurier. Pour me le faire savoir , ce jeune homme bizarre s’était mis à me bousculer d’un coup d’épaule dans la rue, filant ensuite son chemin, sans excuse. Son patron interrogé par LAR pour explication sur des copies de mes clés haute sécurité copiées, n’avait jamais répondu. La société propriétaire de la marque avait dégagé sa responsabilité.
 » L’inconnu de la police » du 22 rue Ernest Renan , homme de main du réseau de harcèlement local avait une fois proposé à ses comparses de l’immeuble , une violation de mon domicile , moi dedans * . Donc pas de doute sur le protagoniste principal et qui détient mes clés. Pour relative couverture , il avait utilisé tous les jeunes résidants de l’étage, à tour de rôle. Ses moyens : l’intimidation , les bobards, les barrettes.
Ses violations comme celles de tous les autres avaient servi à voler ou casser dans la pièce, les placards et les valises , arrachant, écorchant , découpant , brisant , tour à tour ,selon son humeur  : ordinateur , valise, chauffe eau, VMC, électricité, radiateur, chaussures, vêtements , linge, livres , etc.
Des violations de domicile intermédiaires avaient servi et servent toujours à déplacer des objets et en mettre d’autres en évidence , croyant transmettre ainsi un message intelligent , qui justifierait sa (criminelle) délinquance.

IMG_8374- bris anodin

Ceci était un petit panneau d »anodins » . Les anodins sont des minuscules débris déposés n’importe où , mais en évidence, quand l’imagination est en panne de méfaits plus significatifs . Ils servent à maintenir la pression sur une cible. On voit ici le culot d’une ampoule fabriquée en Hongrie. Le culot de ces ampoules est percé . Elles sont mises par ruse lors d’une violation de domicile et éclatent (à la figure ) au moment de l’allumage.

A VANNES , 1 rue Mgr de Pancemont, la jeune agente  immobilière Vanessa avait confié des copies de mes clés à la petite famille Lovely 92 Selon une méthode connue, la jeune Lovely92 avait essayé un grand numéro ** pour préparer la situation en vue de la retourner contre moi , sa cible . Après un imbroglio d’incohérences dommageables pour sa crédibilité,  c’est son compagnon, *** fâché avec l’ortograf et le bon sens , qui avait pris le relais des insultes . Oisive, la jeune Lovely92 avait continué ses violations de domicile . Lui saccageait le véhicule en promenant son toutou de salon , autour de l’immeuble à 4h du matin.
Ces deux-là pratiquaient aussi le micro-ondage de ma chambre,  tout en protestant de leur totale innocence . Comme à Paris.

Au 9 Bd du Colonel Remy, VANNES,  la copropriété était trop importante pour que j’aie pu noter précisément les auteurs des violations de domicile . Elles avaient été spectaculaires avec des scénarios compliqués à détricoter.

A TROYES, un couple de voisins avait fait les violations tout venant avec des objets jetés à terre, déplacés et cassées. De jeunes voyous du quartier avaient fait le complément en s’acharnant sur le mobilier. Ici, aussi tous les système vidéo avaient été désactivés.

A SAINT MALO, de nouveau,  le groupe beur avait été très actif . Le violeur de domicile en titre avait été un jeune résidant au chômage de l’immeuble . Il avait fallu compter aussi avec des grands gars travaillant dans des petites entreprises du quartier.

A DOL de BRETAGNE , le propriétaire de l’appartement et son gendre, mon voisin, avaient été les acteurs presque exclusifs de cette infamie. Il avaient saccagé et volé , avec une préférence pour ce qui restait d’argenterie et les vêtements.

Comme  » l ‘inconnu de la police » de Paris ils aimaient cacher des punaises pointe en l’air dans les chaussures ou tous endroits où l’on marche parfois pieds nus. « L’inconnu de la police » de Paris en met aussi dans le lit.

C’est à Dol de Bretagne, que j’ai pris conscience  des tirs d’ondes, du micro-ondage et du V2K.

A ANGERS ( appartement), l’homme de ménage s’était révélé le plus vicieux, secondé par mon jeune voisin de droite , employé de la DDE . Ce dernier laissait son appartement à disposition à un réseau crapuleux H/24. Cela avait ainsi permis de voler un carnet de chèques alors que j’étais descendue quelques minutes  à la boite à lettres, deux étages plus bas. Le carnet de chèques sera remis quelques jours plus tard, sur la plage arrière de ma voiture stationnée deux rues plus loin. Le 3ème groupe de violeurs de domicile/gardien de clés mises à disposition ,  et le plus surprenant était formé  de deux très séniors, retraités BCBG . Next door. A gauche.

A ANGERS ( maison), l’employé du commissariat , copain de tous les gendarmes des environs , avait eu une fois les clés  de la maison oubliant de les rendre. Il entrait par la porte avec les clés en nos longues absences , et par la fenêtre de la véranda côté cour , pendant les courtes absences. Cet homme avait aussi utilisé des tirs ondes rendant ma mère sourde et lui provoquant des hémorragies internes subites. Il avait mis notre maison sur écoute par l’intermédiaire d’ un mouchard  artisanal placé sous une lampe, dans le salon, près du téléphone.

A Paris XIV, les concierges s’étaient vendues au plus offrant ou plus puissant , pour participer à la curée et qui permet les vols. La dernière avait eu mes clefs dès chaque changement de serrure , sans que je les fournisse. Elle en avait abusé avec vols incessants et dégradations lourdes et en tous genres .**** Là, comme ailleurs , des crapules et voyous étaient venus en complément s’exercer à leur exercice favori de passage furtif pour vols et dégradations sans traces.

Même des voisins très-comme-il-faut étaient venus se servir. Comme tout le monde. Là aussi , les PERPS/concierges avaient abondé en bobards, propos calomnieux et injures vociférées, détournant leur fonction et piétinant leurs obligations contractuelles.

IMG_8429- vuitton

Dans ces nombreuses situations de violations de domicile , les ingrédients de base restent les mêmes :
– utilisation pour détournement , de la qualité ou de la fonction,
– vols et escroquerie,
– tentative de retournement de la situation pour en accuser la cible,
– escalade de représailles si la cible se défend.
Les voyous et criminels veulent pouvoir FAIRE, hors la loi . Ils veulent aussi pouvoir interdire à la victime de DIRE et de PROUVER. C’est leur obsession.
Ces histoires racontent de nouvelles formes de barbarie, par torture et volonté d’esclavagisme . Ce n’est pas un Nouvel Ordre Mondial, mais seulement des formes d’expression d’une haine mutualisée destinée à couvrir des desseins personnels d’accaparements divers et de vengeances personnelles.

Interrogé sur cette notion de Nouvel Ordre Mondial (NWO) un Président américain avait répondu  » ce n’est ni l’ordre, ni nouveau »

Ce qui permet  malgré tout et aussi de le contester avec ceci.

IMG_8382 NWOresistance

.

# HCE = harcèlement criminel électronique      HCR = harcèlement criminel en réseau         PERPS = harceleurs  participants  actifs dédiés
*
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/07/dans-la-nuit/
**
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/propos-de-perp.html
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/09/propos-de-perp/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/08/lovely92/
***
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/06/vannes-insultes-et-andouilleries.html
****
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/photos-et-cour-europeenne-des-droits-de.html

Harcèlement de fonctionnaires

20 Août

Pour aller rue Paganini, il y a le métro. Confortablement calée sur mon siège, les pieds bien à plat, et le Canard  Enchainé en main, j’avais commencé à rigoler doucement . Pas longtemps.

Une aiguille s’était soudain enfoncée dans la chair du 2ème orteil. Par dessous .

???????????????????????????????

Il n’y avait ,bien sûr aucune aiguille réelle. Il s’agissait d’ une sensation douloureuse, comme si … et qui posait une nouvelle fois un problème déjà soulevé : celui de l’accès au cerveau .

Voire d’une expérimentation humaine

Car, Il était évident qu’une onde électromagnétique n’aurait pas pu se glisser ainsi sous le pied pour venir faire son sale boulot de repérage/suivi sadique.
Partant de « l’accroche » , qui est un faisceau d’ondes bloquées sur une cible et qui la suit partout, il y avait deux hypothèses premières .
– une activation de la douleur par une onde électromagnétique faisant pression sur le cerveau de l‘extérieur

– la même activation de douleur  mais par pénétration dans le crâne d’une ELF, portée par une HF de « l’accroche »
ça parait fou , non ?

et hop , une nouvelle douleur avait surgi au niveau du coup de pied du deuxième pied . ???????????????????????????????

A l’intérieur du pied. Cette sensation-là ressemblait à des pincements répétés sur le pauvre nerf qui se trouve-là.
Il fallait manifestement , une nouvelle fois,  penser à autre chose que des picotements externes , appelés aussi « piqûres «  dans ce témoignage.

Les services de la rue Paganini délivrent des copies d’actes sous 8 à 10 jours ……. sauf pour des cibles . Et c’est même bien pire.
Là , le service avait fait partir le document , envoyé à Vannes, le jour où j’avais quitté Vannes . Pure coïncidence. Le délai pour cet envoi-là avait été de 17 jours. Pas de chance . Et la poste de Vannes avait renvoyé le dossier à l’expéditeur.
J’étais là,  ce jour,  pour le récupérer.

La petite dame asiatique qui m’avait reçue m’avait fait répéter ma demande dans tous les sens. Puis elle avait résumé. Et c’était tout de travers.
Mais le document était juste  là devant nous, tout seul dans une corbeille de l’accueil . Il m’ y attendait  depuis le 17 juillet ?
Sauf que …. ce n’était pas le bon document.

L’employé disait que c’était de ma faute, forcément. J’aurais eu  rédigé ma demande de façon incorrecte . Il faudrait re-payer. J’avais râlé et il était reparti pour un conciliabule avec sa collègue.
Pas gênée, cette dame avait mentionné mon  nom sur une liste .

Comprenne qui voudra.
Et  , le collègue avait alors pris un air paternaliste pour  me redire en l’explicitant que mon document portant les références suivantes :

???????????????????????????????

aurait du porter les références suivantes , et  écrit de sa main.

???????????????????????????????

Cela se passait au bureau 610 de ce service de la publicité foncière de Paris .
Un endroit où les fonctionnaires payés par nos impôts , harcèlent les cibles dont les noms sont mis à leur disposition pour maltraitance, comme ailleurs ,  pendant les heures de bureau, sous la houlette de leur chef de service. Naturellement.

Aimablement, le jeune homme m’avait mise en garde . Gare à moi , si je racontais.

Sur le même thème , on peut voir aussi : http://etouffoir.blogspot.fr/2014/08/harcelement-en-reseau-pre-fourriere.html

http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/des-autres/psychopathie/flashback-sommes-nous-gouvernes-par-des-psychopathes-dangereux

3 liens – pour mémoire

17 Août

1

https://rudy2.wordpress.com/ga-le-gangstalking-ou-le-harcelement-collectif/

 

2

http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/rap-info/i1022.pdf

3

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/06/criminalite-de-petits-bourgeois.html

Puissance des signaux HF

15 Août

Ceci est de nouveau destiné à des cibles de harcèlement électronique , mais pas seulement, au cas où cette et ces informations pourraient être utilisées pour analyse, compréhension ou prévention.

Les associations de « cibles » de harcèlement électronique font état de l’extrême réactivité des criminels en charge d’une élimination de cible , par des changements de matériel constant en fonction des informations glanées sur ou par la cible.

La lecture d’un blog de cible est la source d’information première. L’espionnage constant des connections internet

IMG_4938 disque distant

et des poubelles  virtuelles et physiques vient en complément. Il faut y ajouter les violations de domicile et de véhicule qui permettent de grapiller les informations manquantes pour adaptation de la torture à continuer.

A la suite de la mise en ligne « d’histoires de sons », le 14 août au soir et après un tir de 5800 Hz, il y avait eu un changement de nature des ondes pulsées à partir de l’appartement WALTI/CHARLOT.

On semblait repartir vers du micro-ondage fortement pulsé. L’impression était donnée par une sensation d’évanouissement ainsi que des sursauts d’une épaule et d’un bras , au moment des tirs d’ondes.

Le détecteur programmé enregistrait cette fois en dBm l’intensité de puissance des signaux HF . J’avais porté attention à l’équivalent d’un micro-ondage et aux signaux allant jusqu’à 2,4 GHz .Ils s’étaient manifestés à 23h06 le 14 août pour s’arrêter à 5h33 le 15 août .

???????????????????????????????

La présentation en dBm, ici, a été sélectionnée entre 3h30 et 3h47 le 15 août, qui pourrait être un moment où un voisin normal est peu susceptible d’avoir un matériel puissant en fonction. Elle donne une idée de la cadence des pulsations pendant toute la nuit.

Pour lire le mini-tableau ici, il faut se souvenir que plus le chiffre se rapproche de 0, plus l’intensité est forte. -72 dBm est donc plus gentil que -47dBm
La colonne Z est celle des HF de 2,1 GHz . La colonne AC est celle des HF de 2,4 GHz.

Cette mini information illustre ce que disent les cibles et associations de cibles de harcèlement électronique : l’existence d’une panoplie de matériel mis à disposition et une réactivité absolue des criminels,  et qui signent l’acharnement.

Cet acharnement est également manifeste dans cette mienne histoire .

Pour les visiteurs de passage , on peut rappeler que ce harcèlement électronique par ondes pulsées ressenties au cerveau et tel que raconté dans ce blog dure depuis Mai 2012.

Il est, et a été, systématique depuis cette période dans tous les endroits où je me suis déplacée en France, soit pour y rester quelques nuits, soit pour pouvoir y résider plus longtemps. Ce qui n’a jamais été possible et qui est intentionnel.

Ce harcèlement existait de façon moins évidente ou plus sporadique bien avant . Je le note comme ayant surtout servi à me fatiguer et m’empêcher d’être performante par épuisement cérébral, pour toute réalisation de projets.

Le but manifeste des criminels, et de  quelques décébrés

???????????????????????????????

 

Photo Wikipedia

 

outranciers  qui l’ énoncent avec un simplisme adapté, étant de me faire passer pour ce que je ne suis pas .

J-J Walti et le couple Lovely 92 en avaient fait un exercice de style.

Depuis Mai 2012, ce harcèlement électronique qui est de la torture, a été mis en place, et ce dès mon arrivée, dans tous les pays où j’ai voyagé, même à l’improviste. Donc dans une spectaculaire diversité d’hôtels et de complicités hôtelières qui relèvent de l’escroquerie en bande organisée .

Ces pays incluent CUBA, l’ISLANDE, les PAYS BAS, le PORTUGAL, l’ALLEMAGNE, la CRETE, la BELGIQUE, le CANADA, les ETATS UNIS ,  DANEMARK (COPENHAGUE  seulement).

On peut ajouter que cette situation de « cible » , comme bien d’autres semblables , racontée depuis plusieurs années , n’a suscité aucun étonnement ni aucune indignation des services de sécurité français . Comme s’il s’agissait d’une banalité ou d’une situation habituelle et familière.

Personne ne s’est donc employé à la faire cesser en interpellant les auteurs nommément dénoncés par plaintes officielles .
Les criminels pérorent , pataugeant même avec délectation dans leurs dénégations, leurs propos incohérents, grotesques, grossiers, ou orduriers