Harcèlement de fonctionnaires

20 Août

Pour aller rue Paganini, il y a le métro. Confortablement calée sur mon siège, les pieds bien à plat, et le Canard  Enchainé en main, j’avais commencé à rigoler doucement . Pas longtemps.

Une aiguille s’était soudain enfoncée dans la chair du 2ème orteil. Par dessous .

???????????????????????????????

Il n’y avait ,bien sûr aucune aiguille réelle. Il s’agissait d’ une sensation douloureuse, comme si … et qui posait une nouvelle fois un problème déjà soulevé : celui de l’accès au cerveau .

Voire d’une expérimentation humaine

Car, Il était évident qu’une onde électromagnétique n’aurait pas pu se glisser ainsi sous le pied pour venir faire son sale boulot de repérage/suivi sadique.
Partant de « l’accroche » , qui est un faisceau d’ondes bloquées sur une cible et qui la suit partout, il y avait deux hypothèses premières .
– une activation de la douleur par une onde électromagnétique faisant pression sur le cerveau de l‘extérieur

– la même activation de douleur  mais par pénétration dans le crâne d’une ELF, portée par une HF de « l’accroche »
ça parait fou , non ?

et hop , une nouvelle douleur avait surgi au niveau du coup de pied du deuxième pied . ???????????????????????????????

A l’intérieur du pied. Cette sensation-là ressemblait à des pincements répétés sur le pauvre nerf qui se trouve-là.
Il fallait manifestement , une nouvelle fois,  penser à autre chose que des picotements externes , appelés aussi « piqûres «  dans ce témoignage.

Les services de la rue Paganini délivrent des copies d’actes sous 8 à 10 jours ……. sauf pour des cibles . Et c’est même bien pire.
Là , le service avait fait partir le document , envoyé à Vannes, le jour où j’avais quitté Vannes . Pure coïncidence. Le délai pour cet envoi-là avait été de 17 jours. Pas de chance . Et la poste de Vannes avait renvoyé le dossier à l’expéditeur.
J’étais là,  ce jour,  pour le récupérer.

La petite dame asiatique qui m’avait reçue m’avait fait répéter ma demande dans tous les sens. Puis elle avait résumé. Et c’était tout de travers.
Mais le document était juste  là devant nous, tout seul dans une corbeille de l’accueil . Il m’ y attendait  depuis le 17 juillet ?
Sauf que …. ce n’était pas le bon document.

L’employé disait que c’était de ma faute, forcément. J’aurais eu  rédigé ma demande de façon incorrecte . Il faudrait re-payer. J’avais râlé et il était reparti pour un conciliabule avec sa collègue.
Pas gênée, cette dame avait mentionné mon  nom sur une liste .

Comprenne qui voudra.
Et  , le collègue avait alors pris un air paternaliste pour  me redire en l’explicitant que mon document portant les références suivantes :

???????????????????????????????

aurait du porter les références suivantes , et  écrit de sa main.

???????????????????????????????

Cela se passait au bureau 610 de ce service de la publicité foncière de Paris .
Un endroit où les fonctionnaires payés par nos impôts , harcèlent les cibles dont les noms sont mis à leur disposition pour maltraitance, comme ailleurs ,  pendant les heures de bureau, sous la houlette de leur chef de service. Naturellement.

Aimablement, le jeune homme m’avait mise en garde . Gare à moi , si je racontais.

Sur le même thème , on peut voir aussi : http://etouffoir.blogspot.fr/2014/08/harcelement-en-reseau-pre-fourriere.html

http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/des-autres/psychopathie/flashback-sommes-nous-gouvernes-par-des-psychopathes-dangereux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :