Archive | septembre, 2014

Tirs d’ondes – autres exemples

30 Sep

Quand je ferme ma porte, dans l’immeuble, ma serrure claque. Et le PERP local aux aguets lance sans doute alors l’info de mon départ pour le réseau des harceleurs.

Le 29 au soir, lorsque j’avais rejoint ma voiture quelques minutes plus tard, quelques dizaines de mètres plus bas , on était deux  .
Un post-ado venait de sortir à toute vitesse de l’ immeuble n°3 devant le quel se trouvait ma voiture. Il avait stoppé net, l’air un peu surpris  . Et encore plus , car je ne bougeais plus.

Comme il avait manifestement oublié son «  excuse  »* , souvent un téléphone, il s’était mis à déambuler doucement, désoeuvré.

Puis un autre post-ado avait aussi déboulé du même immeuble, à peine habillé . L ‘air également dérouté par mon immobilité.

Plus loin , le réseau attendait avec des voitures warnings «  on  » un peu partout. C’était la fête à la lumière clignotante. Quand j’avais stationné , une voiture s’était positionnée derrière . Là, elle avait aussitôt mis ses warnings «  »on  » .

Dans le monde bizarre du harcèlement en réseau , cela s’appelle du «  thêatre de rue «  . Toutes les cibles connaissent. Ce sont des petites scènettes concoctées et jouées à plusieurs , parfois beaucoup plus, et à l’usage de la seule cible.

C’est censé lui rappeler qu’on surveille tout ce qui lui arrive ou qu’elle a pu dire.
Ici , il pourrait s’agir de l’article  qui mentionne ce fait de warnings « on » http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/09/da-807-lm-56.html
sur un mien blog et lu, parait-il par les 200 amis de J-J-WALTI .
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/08/13/droit-de-reponse/

L’endroit choisi pour la nuit présentait, à l’opposé de la nuit précédente , un contexte d’HF très acceptable qui ne dépassait pas 700 MHz.

Pas pour longtemps.
Le premier tir d’ondes d’intensité faible/moyenne avait été comme suit  :

???????????????????????????????
Le suivant ainsi, m’ avait incitée à changer de place pour une paix de quelques minutes  :

???????????????????????????????
Sous la ligne des chiffres en rouge , on note le redémarrage du détecteur. La ligne horizontale de 23h00.00 donne les indications des fréquences par colonnes.
Le 3ème exemple proposé, montre , comme la nuit précédente un tir de type      «  bouffée  de chaleur « avec 2 fois un CEM de  250 microW/m2

???????????????????????????????
L’antenne de téléphonie  la plus proche était à plusieurs centaines de mètres. Il s’agit d’une antenne Bouygues GSM 1800.

Le lendemain matin , comme la veille, j’avais été réveillée par une très  insistante et vive  douleur sur un nerf du  pied. Ce type de douleur disparaît au bout de quelques secondes ou quelques minutes, dès que le réveil est certain.

* Une «  excuse  » est un objet qui permet à un PERP de jouer le naturel ( téléphone portable, cigarette etc..)
Un PERP est un harceleur qui fait partie d’un réseau , pour pourrir la vie d’une cible.

Publicités

Tirs d’ondes – exemples

29 Sep

Les exemples présentés ici, sont des enregistrements faits le 29 septembre au matin , de ma voiture. Ils se réfèrent aux sensations  de douleurs mentionnées à :
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/09/da-807-lm-56.html

Le premier exemple ici, montre le spectre de fréquences HF d’un tir qui correspond à une sensation de cisaillement du cerveau et des poumons, et ce, malgré toutes les épaisseurs de protection ajoutées sur la boite crânienne.

???????????????????????????????

Par ailleurs, il a été noté depuis longtemps, une recrudescence des tirs vers 3h du matin, après un sorte de ralentissement.
Dans cette histoire, le 3 a toujours été présenté avec ostentation comme un signe à interpréter dans une tradition de type mafieux. Même et aussi peut-être, à l’intérieur de la fourrière.
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/09/lettre-mr-bernard-boucault-prefet-de.html

On a donc le choix entre le 3 des triades, le 3 du triangle de la franc-maçonnerie , où la marque de l’entre jambes.
Compte tenu de la faible distance entre « mon » immeuble et  » ma » voiture stationnée dans la rue même, ( quelques dizaines de mètres) il n’est pas exclu que le matériel entreposé dans l’appartement WALTI, soit à l’origine des ces tirs, aussi.
Ce matériel peut aussi bien être émetteur que réflecteur. Il est matériel de criminels.
Vers cette heure-là ( 3h) , ce 29 septembre , la cadence des tirs étant devenue insupportable, j’avais bougé, entraînant dans mon sillage une fort belle voiture, sortie de nulle part, et qui avait fait très exactement les mêmes tours et détours que moi, avant de se décider à filer vers le sud . Là où j’étais la veille.

Le petit coin tranquille qui m’avait accueillie, dans le XIVè, présentait une présence de fréquences HF plus hautes que celles de mon quartier.
Ce qui alors, dans cet autre quartier, correspond à un tir avec sensation de cisaillement est représenté par ceci :

???????????????????????????????

Par contre le tir ci-dessous , avait donné une impression de bouffée d’onde de chaleur moyenne mais générale, avec un début de perte de connaissance.

???????????????????????????????
A ce jour, je n’ai pas d’enregistrement de tir avec sensation de chalumeau ou de lance flamme et d’un temps de tir de l’ordre de la femtoseconde.

Le détecteur utilisé enregistre toutes les 10 secondes.

TERRORISME

26 Sep

A l’origine le terrorisme était semble-t-il un mode d’exercice du pouvoir . Il était donc caractéristique d’un Etat qui imposait son vouloir par la terreur.

La notion aurait évolué et changé au XIXème siècle pour désigner une action, dirigée cette fois contre un Etat, sur lequel un groupe tenterait faire pression, par des actions violentes .
Ces actions violentes sont en général destinées à infléchir des décisions politiques envisagées ou prises, tout en marquant les esprits par la peur au moyen de médiatisation.

Cette forme de terrorisme se trouve défini dans le propos du philosophe Jacques Derrida ainsi :
« Si on se réfère aux définitions courantes ou explicitement légales du terrorisme, qu’y trouve-t-on ? La référence à un crime contre la vie humaine en violation des lois (nationales ou internationales) y impliquant à la fois la distinction entre civil et militaire (les victimes du terrorisme sont supposées être civiles) et une finalité politique (influencer ou changer la politique d’un pays en terrorisant sa population civile) »

Le nouvel acte de barbarie perpétré en Kabylie, le 24 septembre 2014, contre un civil français innocent, glace ainsi d’horreur , autant la population algérienne que française et le monde entier .

Pour enlever la vie à ce touriste inoffensif, on lui a enlevé la tête, dans une mise en scène monstrueuse, destinée à punir l’Etat français parti en guerre contre Daech.

Sur internet , les commentaires sont nombreux qui parlent de « tirer des êtres humains comme des lapins »

C’est très exactement ce que laisse faire l’Etat français sur son territoire.
Le harcèlement électronique, raconté par de nombreuses victimes, et volontairement ignoré par l’Etat français ,et quelques autres, n’est rien d’autre.

Dans le harcèlement électronique , les cibles sont strictement « tirées comme des lapins, » dans leur lit ou dans des chambres d’hôtels. (1)
Il s’agit alors de terrorisme d’Etat , appliqué sélectivement et de façon cachée

Il correspond à la définition suivante de Wikipédia : « On parle de terrorisme d’État dans le cas où des actions terroristes ont été mises en œuvre, commanditées, manipulées ou complaisamment ignorées par un État »

Cet article précise en plus :
« Les méthodes employées sont strictement les méthodes du terrorisme (enlèvement, séquestration et assassinat) mais sous couvert de la raison d’État, les agents de l’État impliqués bénéficient de la part de ses autorités de l’assentiment nécessaire à outrepasser le droit et du support logistique et/ou financier nécessaire à leurs actions. Cette absence de cadre légal représente donc une entorse aux fondements de l’état de droit, quels que soient les objectifs recherchés. »

Au lieu d’enlever la vie physique,  par le harcèlement électronique/terrorisme-d’Etat-par-complaisance ,  on a enlevé la vie sociétale à des civils lambdas, essayant d’entrainer  ainsi une vie insupportable.

Pour cela, au lieu de décapiter, on  brûle l’intérieur de la boite crânienne, donc le cerveau, à l’aide de tirs d’ondes pulsés à travers tous types d’obstacles.

IMG_8501-cerveau

Photo d’un cerveau brûlé par les tirs d’ondes . Tout devrait être coloré en rouge

Les poumons souvent atteints , respirent doucement, le coeur pompe encore un peu . Mais, le cerveau, la vue et l’ouïe ont été mutilés intention- nellement par des mois de torture complaisamment ignorée par un État dit de droit.

Après la nouvelle de cette décapitation médiatisée d’un innocent touriste, Le Courrier International du 25-9-2014  attire notre attention avec un titre violent .

ÉTAT ISLAMIQUE
Le viol comme arme de guerre

et illustré par cette image

Hate -1247-BELORTAJA

Dans cette guerre totale , nommée harcèlement électronique et TERRORISME et permis par l’ETAT FRANCAIS contre des civiles innocentes, le VIOL est également  utilisé.

J’en ai été victime. et l‘Etat français l’a complaisamment ignoré
La Cour Européenne des Droits de l’homme, aussi.
Le Haut Commissariat des Droits de l’Homme, également.

Le terrorisme qui décapite des innocents est lâchement monstrueux.
Le terrorisme caché mais  permis par l’ETAT FRANCAIS sur son territoire contre des civils  , l’est aussi.

Tech Talk – suite résumée-

25 Sep

Ce résumé a été fait dans un contexte de maux de tête et de privation de sommeil handicapants. Toutes suggestions de corrections sont les bienvenues.

Les caractères en gras relèvent d’un choix personnel.

Au point n° 8 , il est question de HAARP , système de stations de transmission radio de très forte puissance avec des antennes en « réseau phasé » qui peuvent envoyer un faisceau HF ( 2 à 30 MHz) de signaux de type radio dans l’ionosphère. Cela entraine un réchauffement et un amincissement de l’ionosphère . Ce signal est renvoyé vers la terre , au loin.

HAARP ne peut pas viser de individus . Quand le signal atteint la terre il s’étale sur de très grandes surfaces
HAARP ne relève pas des micro-ondes.

Des cibles pensent qu’HAARP pourrait être la cause de certains de leurs problèmes
Il a été démontré que des signaux pulsés peuvent influencer avec effets invalidants le rythme de l’activité cérébrale . Cela est appelé « l’entrainement du cerveau »
La machine appelée LIDA , qui est un appareil médical utilisé pour la sédation en est la preuve
Parce que HAARP peut être pulsé de façon semblable on peut dire qu’il a un potentiel de type LIDA susceptible d’influencer l’état psychique et physique des gens quand il revient sur terre.

Mais le faisceau produit par HAARP ne peut jamais être inférieur à la taille des parcs d’antennes qui couvre l’équivalent de plusieurs pâtés de maisons. Les transmission de HAARP sont dans la gamme des hautes fréquences ou des ondes courtes qui ne sont pas focalisables avec précision .

Cela tient au fait que les longueurs d’ondes des signaux électromagnétiques agissent tels des écrans vidéos . Les longueurs d’ondes importantes produisent des images floues et ne se concentrent pas bien.
Par ailleurs , l’ionosphère n’a pas de fonction miroir. Les signaux de HAARP ne sont pas réfléchis à partir d’une surface brillante , mais  sont plutôt progressivement incurvés pendant leur traversée de l’ionosphère C’est ce qu’on appelle la réfraction

C’est la réfraction qui  propage  le faisceau . en fonction des conditions de l’environnement le signal réfracté pourra couvrir des douzaines de kilomètres carrés et même plus quand il atteindra la terre.

Cela signifie qu’HAARP sera ressenti par tout le monde sur une très large surface
C’est pourquoi on peut se permettre d’exclure HAARP de l’arsenal du matériel utilisé pour le harcèlement électronique.
Cela dit tout ce qui a été dit sur HAARP a permis d’ouvrir les esprits à l’influence des signaux électromagnétiques , sur le mental et le physique.

Il ne faut donc pas mentionner HAARP sauf si vos voisins se plaignent d’effets similaires aux vôtres.
Il suffit de garder en mémoire que les cibles de harcèlement électronique qui ne partagent pas les mêmes effets que leurs voisins, ne sont pas victimes de HAARP.
HAARP ne peut pas viser un individu précis.

**

En point 9 il est question de mise à la terre. Elle ne sert pas à se protéger contre des signaux électromagnétiques
La protection du matériel électronique des voitures ou des avions n’a pas ce genre de mise à la terre et fonctionne cependant très bien.
La mise à la terre est une sécurité, mais elle n’arrête pas les signaux électromagnétiques.
Certains ont trouvé une amélioration avec une mise à la terre de leur système de protection . Ce n’est pas contestable, mais simplement ce n’est pas nécessaire comme protection contre les signaux électromagnétiques

Les cibles de harcèlement électronique doivent garder en mémoire que les attaques par les technologies relevant des signaux électro magnétiques ont des particularités différentes de ce que l’on étudie en classe Elles créent des vibrations ou des pressions induites à distance.

Elles sont communes aussi aux Tao Hums .

**
Au point 10 il était question de niveau de puissance

Il faut savoir que les implants microscopiques ont un niveau de puissance beaucoup trop faible pour communiquer avec des satellites . Les signaux des neurones sont 10 millions de fois plus petits

Les cibles ne tiennent souvent pas compte des niveaux de puissance requis pour expliquer leur harcèlement .
Certains disent que les implants microscopiques communiquent avec des satellites situés à des milliers de kms par l’intermédiaire des fluides du corps faisant fonction de pile

Prenons en exemple la pile d’une montre de 5,8 mm de diamètre avec une énergie d 6 milliampères /h et qui émet 1,5 volt
Normalement les piles sont prévues pour être utilisées à environ 1/10 de leurs capacités. Dans notre cas , la pile pourrait faire fonctionner une petite radio à 0,6 milliampères Pour 1, 5 volt on aurait 0,9 milliwatts ( le plus petit des talkie walkie utilise 50 milliwatts, soit 50 fois plus.)

Un minuscule implant, encastrée dans la chair qui est semi-conductrice et avec une pile émettrice à 0,9 milliwatts, ne serait pas capable de communiquer avec un satellite.
C’est pire si l’implant est dans la catégorie des « nano » implants puisqu’il naura alors qu’une « nano » puissance.

Un implant microscopique , pourra difficilement communiquer avec un satellite . Et si l’on parle de miniaturisation ayant atteint ce stade de possibilité , alors il faudra faire la démonstration de cette technologie avant de la revendiquer.

Encore une fois, il ne s’agit pas de nier le contrôle mental. Seulement de dire, qu’en l’état de nos connaissances, il semble hautement improbable que cela se fasse via les satellites
Il est donc toujours recommandé d’utiliser l’expression «  c’est COMME SI … »

Il est également recommandé d’éviter de dire avoir été implanté,  avec une lecture du cerveau par satellite. Tout comme il vaut mieux ne pas citer les articles qui en font état tant que cela n’aura pas été prouvé de façon officielle

Il était dans ce point , question de transmission fonctionnant à base de piles.

Quand on en vient à parler de la puissance électrique du cerveau les puissances Watts sont encore plus faibles.

E. WHITE mentionne ici un  appareil EEG utilisé en expérimentation ,  avec une sensibilité de quelques microvolts à 70. Selon Google, les neurones fonctionneraient à 10 nano-ampères.
En exagérant beaucoup et en passant de 10 nanoampères à 1 microampère on dépasse de 100 fois la réalité du fonctionnement du cerveau, pour arriver à 100 PicoWatts
En supposant que les neurones du cerveau puissent émettre ces PicoWatts , il faut en plus tenir compte de l’atténuation due à l’effet protecteur de la boite crânienne.
Et donc un transmetteur ( un neurone) qui émettrait 100 PicoWatts serait 10. millions de fois moins puissant que la minuscule pile présentée plus haut.

Nous n’avons aucune preuve d’une pile de montre d’une puissance de 1 milliWatt susceptible d’entrer en communication avec un satellite.
Il faut donc alors se poser la question de savoir comment un satellite pourrait lire des transmissions 10 millions de fois moins puissantes ?

Voila pourquoi , il est  recommandé d’éviter de parler d’une lecture du cerveau par satellite, qui n’a , pour le moment pas été démontrée .

Il convient donc toujours de se contenter de dire  » C’est COMME SI mes harceleurs étaient capables de contrôler mon mental et l’activité de mon système nerveux »

**
Le point 11 posait la question du son comme cause de manipulation physique à distance .

Le son pulsé à travers les murs ne peut pas produire de « bousculement » ( poussées) sans bruit

Certaines cibles font état de vibrations bizarres du corps et d’objets sans que pour autant la surface qui les porte ne bouge. C’est du harcèlement manifeste, comme lorsque le clavier bouge ou que la table du diner bouge mais pas le sol . Les vibrations des liquides dans le verres prouvent ce type de vibration mécanique.
Il peut arriver aussi que le lit bouge pendant la nuit induisant une privation de sommeil. Parfois , ce sont les parties du corps qui peuvent vibrer quand bien même les muscles sont totalement relâchés;

Certaines cibles ont voulu interpréter ces phénomènes par des attaques d’infrasons qui sont des sons inaudibles.
Mais parfois les vibrations sont audibles.
D’autre fois les mouvements du lit sont trop violents pour une explication par les infrasons.

En présence d’infrasons qui sont inaudibles, il y a cependant une sensation physique qui permet de les détecter
Les infrasons ne peuvent pas être l’explication de cette sensation de bousculement qui se produit quand la cible voudrait dormir ou quand elle voudrait s’activer ou agir avec soin et précision .

A la longue on s’aperçoit que ces situations ne sont pas naturelles et sont bien des situations de harcèlement et qui n’existaient pas avant d’être devenue une cible de harcèlement électronique

Les TAO HUMS qui ne présentent pas les autres particularités du harcèlement , partagent, par contre, ce phénomène de vibration anormale avec les cibles de harcèlement électronique.

Si les infrasons étaient en cause , ils seraient aussi ressentis dans le voisinage . Or il se trouve que ce n’est pas le cas . Les vibrations concernent uniquement la cible du harcèlement électronique.

Une autre explication avancée par des cibles portaient sur l’usage de « balles soniques » . Ces « balles soniques » sont produites par des tirs de cartouches à blanc . Elles sont bruyantes, contrairement au bousculement ( poussées) qui est silencieux .
En plus, les « balles soniques » seraient stoppées et transformées en chaleur au contact d’un mur qu’elles abimeraient . Ce qui serait vu de tous.

Pour le moment nous ne savons pas ce qui produit ces vibrations ou ces poussées. Il serait donc recommandé de ne pas le mentionner.

**

Le point 12 concernait la lumière, les micro-ondes et la résolution
Les signaux des micro-ondes ont des longueurs d’ondes 30.000 fois plus longues que celles de la lumière visible. Ce qui implique que le harcèlement par micro-ondes ne peut pas être aussi précis que la lumière Les longueurs d’ondes des signaux électro-magnétiques sont de la taille du pixel.

Certaines cibles avancent que parce qu’un satellite peut capturer ce qui est écrit sur une plaque d’immatriculation il devrait être possible de diriger un faisceau de micro-ondes sur la tête d’une victime sans affecter les voisins . Ce qui n’est pas le cas et qui s’explique par la résolution de la lumière comparée à celle des signaux des micro-ondes.

En comparant les longueurs d’ondes des deux , on voit que les longueurs d’ondes de la lumière sont inférieures à 0,001 millimètre. Sachant que les micro-ondes susceptibles de pénétrer un peu dans le corps doivent avoir des fréquences inférieures à 10 GHz, cela veut dire que les longueurs d’ondes devraient être supérieures à 3 cms ou 30 mms.

Une longueur d’ondes de 30 mms est 30.000 fois plus grande que celle de la lumière visible.
Si , par exemple, vous pouviez augmenter par 30.000 la taille des pixels de votre ordinateur , vous seriez incapable de travailler.

Il faut donc considérer que la capacité de harcèlement de micro-ondes de moins de 10 GHz est très différente de la lumière. En augmentant la longueur d’ondes ( et donc en baissant en fréquence) les signaux seraient d’avantage dispersés .
Il faut donc en déduire que, à une distance de satellite, les micro-ondes ne peuvent pas être focalisés comme l’est la lumière.

**
Le point 13 abordait de nouveau les satellites.
Certains cibles pensent qu’un satellite pourrait être stationné au-dessus d’elles
L’orbite des satellites est à plusieurs centaines de kilomètres . Ceux qui sont en orbite basse doivent se déplacer à environs 17.000 miles /h pour rester en orbite .
Il n’existe donc aucune possibilité pour qu’un satellite en orbite basse reste au dessus d’un point.
Quand aux autres satellites, le seul endroit où ils peuvent être stationnaires est au-dessus de l’équateur
Par ailleurs, un satellite ne peut pas être vu à l’oeil nu.
Parlant des satellite, il est donc une nouvelle fois recommandé de prendre une précaution de base et d ‘ajouter systématiquement  » C’est COMME SI les satellites faisaient partie du harcèlement »

**
Au point 14, il était question de LRAD qui utilise des sons audibles et n’est pas répertorié parmi les armes du harcèlement électronique. Il n’agit pas en silence.

Dans les années 1990 , l’inventeur Woody Norris a développé une technique pour transmettre le son sur de longues distances , dans un faisceau silencieux sauf au moment où le faisceau impacts un objet . Cela était possible avec des ultrasons ( supérieurs à 2.000 HZ) qui peuvent être projetés dans un faisceau étroit .
Woody Norris avait trouvé qu’en envoyant deux faisceaux avec une fréquence légèrement différente c’est la différence qui était perçue au moment de l’impact.
Par exemple un faisceau de 200.000 Hz et un autre de 203.000 HZ . C’est la tonalité 3000 HZ qui était perçue au moment de l’impact.
Le contenu audible obtenu est appelé « hétérodyne »
Si le son « hétérodyne » frappe le mur , on entend le bruit . Mais ce procédé n’est pas l’origine des voix à l’intérieur du crâne.

Woody Norris avait fait une autre expérience avec un appareil appelé DALP mais qui , lui aussi produisait du bruit et donc n’est pas éligible comme origine des voix à l’intérieur du crâne.

**
Le point 15 introduisait le Neurophone qui utilise des électrodes appliquées sur la boite crânienne.
Ce appareil ne fait pas partie , non plus, du matériel envisageable pour produire les voix dans le crâne.
Rappellons ici que les armes électroniques sont définies comme
– fonctionnant en silence
– traversant les murs sans les endommager
– n’affectant pas et n’alertant le voisinage.
Les liens des vidéos ci-dessous ne faisaient pas partie de l’article  d’Eléanor White résumé ci-dessus.
Dans ces vidéos Eléanor WHITE s’y exprime , au cours d’entretiens qui sollicitaient des témoignages.
.
Actuellement retraitée, Eleanor WHITE était ingénieure et a aidé pendant de longues années  les cibles de harcèlement électronique , avec ses connaissances techniques , une patience impressionnante et un sens de la pédagogie remarquable.
Qu’elle en soit, ici, remerciée.

http://www.youtube.com/watch?v=ges36VQ4R34 E. WHITE ( harcèlement électronique)

http://www.youtube.com/watch?v=tVYCRZD4sNY ( implants)

http://www.youtube.com/watch?v=XojnDzWCkdM (yahoo- groupe de victimes et violations de domicile)

http://www.youtube.com/watch?v=7vfYPN9-wZk ( déplacements – matériel à portée de main)

TECH TALK – éléments de langage pour cibles de harcèlement électronique

23 Sep

Sans arrogance aucune, le terme « tech talk » est repris de l’article d’Eléanor WHITE, dont , avec sa permission, je propose une traduction/résumé libre, ici .

Ce texte original en anglais ne se trouve plus sur internet. Je remets celui que j’avais téléchargé , il y a quelques temps , sans mise en forme  particulière et sans doute sans les graphiques de l’original , pour de plus amples détails , sur:

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/09/tech-talk-pour-des-cibles.html

Le but déclaré d’E. WHITE, pour cet article, était de permettre aux cibles de harcèlement électronique d’utiliser un vocabulaire approprié et adapté à leur situation très particulière.

Le premier point consistait à reconnaître les éléments constitutifs du harcèlement électronique qui sont :
– les attaques par énergie dirigée se font sans bruit .
– la technologie utilisée permet à l’énergie de traverser les murs sans les endommager
– la technologie utilisée vise la cible uniquement et ce, même au milieu d’une        foule
– cette technologie est mise en action à une distance de voisinage
– cette technologie n’affecte pas le voisinage non concerné
– cette technologie a été démontrée et documentée.

Le 2ème point caractérisait le vecteur de l’attaque subie, qu’il convient de désigner par le mot SIGNAL et non pas fréquence
Les signaux électromagnétiques et acoustiques ont des « propriétés »
Cette propriété ou attribut , est la fréquence du SIGNAL

Le 3ème point notait le fait qu’un CHAMP électrique ou magnétique remplit une zone . Ce qui permet de préciser qu’un CHAMP peut avoir une FREQUENCE . Cette FREQUENCE ne serait donc qu’une propriété de ce CHAMP électrique ou magnétique.

Le quatrième point indiquait que les SIGNAUX couvrent la gamme de la radio, des micro-ondes, de l’infrarouge, de la lumière, des ultraviolets, des rayons X , des rayons gamma. Ils sont dits électromagnétiques et également appelés radiation.

Ce point précisait que les champs électromagnétiques peuvent être créés par un SIGNAL à très grande distance. Ce qui n’est pas le cas pour les champs électriques, électrostatiques et magnétiques.

Les champs électromagnétiques sont de deux types , selon la fréquence d’oscillation
– non-ionisant de zéro Hertz jusqu’à l’ultraviolet
– ionisant au-delà de l’ultraviolet

L’ionisation est due à une très forte fréquence d’oscillation d’un SIGNAL qui frappe des électrons sur leurs orbites autour des atomes ou des molécules, créant des perturbations qui détachent atome ou molécule ou ajoute un électron appelé ‘ion ».

**
Le cinquième point abordait le SON qui relève de vibrations mécaniques dans un objet ou une substance.
Le SON est différent des SIGNAUX ou CHAMPS électriques, magnétiques ou électromagnétiques.
Le SON ne se propage pas dans le vide de l’espace.
Cela implique qu’un satellite NE PEUT PAS écouter ce qui se passe sur la terre . Mais un émetteur radio peut envoyer un son vers un satellite.
Le SON se propage à environ 0,35 Km/seconde
Les SIGNAUX électromagnétiques se propagent à la vitesse de la lumière 300000 km/seconde.

**
Le point n° 6, concernait le SPECTRE des FREQUENCES . Ce terme s’applique aux SONS ou aux SIGNAUX électromagnétiques
L’unité de base est le HERTZ ou cycle par seconde.
Les sons audibles sont entre 20 Hz et 20.000 Hz
En dessous de 20 Hz , ce sont les ultrasons.
Au-dessus de 20.000 Hz , ce sont les ultrasons
Les sons hypersoniques et holosoniques opèrent dans la gamme de fréquence de 200 000 Hz
Les acouphènes se situent dans une gamme de fréquence de l’ordre de 11 000 Hz
LRAD opère dans la gamme des fréquences audibles.

Les SIGNAUX électromagnétiques couvrent une gamme de fréquences beaucoup plus élevée.
Les informations suivantes de l’article d ‘Eleanor WHITE listaient les gammes de fréquences et longueurs d’ondes en précisant que les longueurs d’ondes ne s’appliquent pas aux sons.

**
Le point N° 7 abordait la fréquence de RESONANCE
Un SIGNAL électromagnétique qui impacte un objet provoque des électrons libres qui se déplacent d’avant en arrière .
La taille et la forme de l’objet déterminent une fréquence de plus forte énergie dégagée . C’est celle que l’on appelle la fréquence de résonance de l’objet .En fait il s’agit plus exactement d’ une bande de fréquences de résonance.

Le graphique de la fréquence est en effet en forme de cloche. C’est la fréquence du milieu qui est définie comme fréquence de résonance, alors que des fréquence proches de celle-ci contribuent aussi à produire des mouvements d’électrons sur ou dans l’objet.

Mais un autre facteur important intervient pour déterminer la fréquence de résonance . Il s’agit du facteur de qualité appelé « Q ».
Un facteur « Q » faible entraine un point de résonance moins unique .
Une tige droite a un facteur « Q » plus fort qu’une sphère.

La tête étant sphérique , cela implique que son facteur qualité « Q » est plus faible que celui d’une antenne droite par exemple et qu’elle n’offre donc pas une très unique fréquence de résonance.

Un autre sujet de conversation des cibles porte sur l‘ADN . Les brins d’ADN présentent une fréquence de résonance quasi identique, parce que la fréquence de résonance est liée surtout à leur longueur qui ne diffère que peu des uns aux autres.
Par ailleurs parce qu’ils sont en contact avec la chair qui est un élément humide cela tend à diminuer le facteur « Q » de leur fréquence de résonance.

A ce point , Eleanor WHITE insistait sur le fait qu’elle ne nie pas du tout par ces explications, l’accès  à distance au cerveau et au système nerveux des cibles .
Mais cela l’amenait par contre à préciser que vraisemblablement ce contrôle précis du cerveau et du système nerveux n’est sans doute pas le résultat de la résonance d’un signal radio de type conventionnel.
N’ayant pas les connaissances ou précisions suffisantes pour affirmer le mode opératoire de ce contrôle mental ou nerveux , elle préconisait une extrême prudence au niveau de l’emploi du vocabulaire et proposait de toujours employer l’expression COMME SI, avec un phrase type

«  c’est COMME SI les harceleurs contrôlaient l’activité de mon cerveau et de mon système nerveux »

A suivre

Les astérisques ont été ajoutées uniquement pour permettre la séparation des divers points .

821 NUITS de TORTURE du CERVEAU

9 Sep

IMG_8501-cerveau

Ceci est ce qui reste de mon cerveau après 821 nuits de torture par ondes pulsées et autres manigances .
Tout devrait paraît-il être coloré en rouge, donc irrigué. Ce n’est plus le cas.

Pour mémoire, la torture consiste en des tirs d’énergie dirigée vers la boite crânienne . Le cerveau était, et est  visé de façon constante et obsessionnelle toutes les nuits. Les tirs une fois ajustés gagnent alors en violence d’un sadisme absolu.

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/air-france.html

Ces tirs provenaient et proviennent  d’appartements ou pièces voisines , avec un opérateur et/ou un appareil caché à quelques dizaines de centimètres ou quelques mètres de la tête visée. Ces tirs traversent murs et planchers et même une tente de faraday capable d’arrêter des signaux de 22GHz .

Cela a été fait au 22 rue Ernest Renan, à PARIS
– à partir de l’appartement du couple WALTI-CHARLOT , mère qui ouvrait sa porte à des criminels et fils aux commandes.
– A partir du studio de Mr BESAGNI occupé tour à tour par l’élève S ( ou J ) CHURCH puis comme actuellement , par l’élève C. FRENOVE . Un acharné sournois.

Au 1 rue Mgr de Pancemont à VANNES, les tirs se faisaient à partir de l’appartement de Alan ROUX, nuits et jours, quel qu’ait été mon endroit de couchage ,  avec ou sans tente de farday : salon, salle de bain, cuisine, balcon, couloir….

Au 9 Bd du Colonel Remy, à VANNES , les tirs étaient effectués à partir de l’appartement de Jeanick FOUQUET et dans les mêmes conditions de recherche systématique réussie du corps et de la tête visée par des tirs digne d’un dément sadique.

Cette même torture par ondes pulsées vers le cerveau a été exercée avec le même violence dans tous les pays visités.

Il s’est passé très exactement la même chose dans tous les hôtels où j’avais essayé de trouver un moment de repos.
Le même phénomène final avec des moyens différents aux mains de fonctionnaires d’Etat a été décrit , lorsque j’utilise ma voiture pour essayer de m’y reposer.. La nuit comme le jour.

Une manigance complémentaire pour brûler et détruire le cerveau utilise les connexions internet empêchées en proximité . La connexion gênée artificiellement s’établit alors dans une débauche de CEM . Comme ici.

???????????????????????????????

Ce phénomène avait été décrit à Vannes , au 9 Bd du Colonel Remy. Il a récemment été  mis en place à Paris XV où il n’avait jamais existé avant . Détections  disponibles pour comparaison enregistrées  depuis plusieurs mois maintenant .

Cette représentation du cerveau brûlé et détruit, montrée ci-dessus en début d’article , aurait dû rester privée.
Mais l‘organisation criminelle à mes trousses m’en a décidé autrement. Elle s’est donnée un accès à ce résultat d’examen de laboratoire . Des inconnus , forcément en groupe pour avoir été approvisionnés en copies de plombs , ont violé cette intimité-là aussi. Comme le reste.

Le document était dans une valise fermée à plomb. La valise était rangée dans un placard fermé à plomb. Le tout se trouve chez moi , un endroit où JJ Walti et/ou ses nouveaux acolytes pénètrent sans arrêt.

Voici donc ci-dessus , le résultat catastrophique de cet examen, après 821 nuits et jours de torture, .
Ce résultat est l’oeuvre de criminels ordinaires, petits bourgeois menteurs , hypocrites , arrogants et prétentieux , amis de frères et fils de frères , eux-mêmes criminels protégés. et protecteurs.

La preuve de cette violation de ma vie très privée , repose sur  ma seule constatation et  ma parole, comme toujours dans ce système criminel , qui utilise des gens de loi , des failles de la loi et les particularités du droit français, pour agir sans risque.

Les violeurs qui narguent les violées,  avaient ajouté cette fois un paquet de cartes postales dans l’enveloppe du laboratoire contenant ce scan du cerveau.

IMG_8814 cartes
Cela indiquait , ce que j’avais déjà constaté et signalé * : l’existence de doublons de mes séries de plombs à usage unique.

IMG_8811 4 séries

Les 4 séries de plombs que j’utilise sont de 3 origines d’achats différentes . Deux séries ( jaune et blanche) venaient d’une société française UNISTO. La série blanche avait été une fois l’objet d’une copie maladroite et notée. Et j’avais alors fait face à une évidente série de doublons sur la série jaune. La société UNISTO avait été prévenue par courrier de cette anomalie de doublons. Elle n’avait pas répondu pour protester.

La série rouge vient d’une société américaine cachée dans une lointaine banlieue de New York. La série bleue a été fournie par une société perdue dans une  zone industrielle de Rotterdam. Ces deux séries , d’un même distributeur américain , avaient été obtenues sur place  aux US puis en Hollande , et payées cash, sans facture. Pas de trace.

Ces quelques précautions n’avaient pas endormi ma vigilance . Des photos de tous les contenus des valises et de placard avaient vite montré les violations et l’utilisation de plombs en doublon, et sans doute stockés ailleurs. Par qui ?

IMG_8815 Dirty wars

Le livre de Jeremy SCAHILL , DIRTY WARS donne une éventuelle piste. Au milieu des narrations d’ exécutions et d’ assassinats de citoyens divers et américains , ordonnés par le Président, et exécutés par un service très très spécial qui a  même opéré sur notre sol national , on apprend également que l’armée française a aussi donné parfois le coup de main pour des arrestations à l’étranger pour le compte de ce service.
Accessoirement, Jeremy SCAHILL note aussi que cette armée possède des copies de plombs censés être à usage unique et  détenus par des particuliers.

*

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/harcelement-en-reseau-falsification-vol.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/09/comparaison-de-tirs-dondes.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/09/message-de-type-mafieux-et-police.html

1ère conférence européenne sur le harcèlement électronique

9 Sep

IMG_8799

Photo en provenance du bulletin d’information de cette conférence

http://www.covertharassmentconference.com

http://www.e-waffen.de

Il s’agit de la première conférence sur le harcèlement électronique  dit harcèlement caché  , parfois également désigné  par « harcèlement d’Etat » ( covert harassement)

Cette conférence est organisée par la fondation STOPEG de Peter Mooring et l’association EUCACH , dont le directeur est Magnus OLSSON .

 

Elle se tiendra à BRUXELLES le 20 novembre 2014

135, rue du Midi

Bedford Hotel and Conference Center

Cette conférence a pour but de sensibiliser le public sur une atteinte grave aux droits humains.

Les principales victimes civiles de ce type de harcèlement peuvent être des lanceurs d’alerte , des militants de causes diverses, des opposants politiques que des Etats essaient d’éliminer , mais aussi des milliers de civils sujets d’expérimentations non consenties .

Cette conférence s’adresse à tout public concerné par l’atteinte aux droits fondamentaux de l’être humain, incluant l‘atteinte à l’intégrité physique et mentale .

Ce large public  inclut bien sûr les victimes et leurs familles, mais aussi les politiciens, journalistes, juristes, militants des droits de l’homme, policiers, militaires, médecins généralistes , et  psychiatres, soucieux de connaître et comprendre ce phénomène basé sur des technologies qui  permettent de diriger l’énergie utilisée,  à distance  et à travers toutes sortes de matériaux .

 

IMG_8801

Photo en provenance du bulletin d’information de la conférence