Voir les cibles chez elles

11 Oct

Gross surveillance 1

De nombreuses cibles réalisent leur harcèlement par un phénomène de concomitance répétitive.
Quelqu’un à côté, au-dessus ou en-dessous fait la même chose que la cible au même moment , avec seulement un décalage de quelques secondes, mais quasi régulièrement.
La cible claque une porte et vlan,même chose et à chaque fois chez un voisin.
La cible tire la chasse d’eau et plouf , une chasse d’eau du voisinage est déclenchée.
La cible sort de son appartement et clic, la lumière du palier ou des escaliers s’allume toute seule.
Tous les jours . Presque à chaque fois.

Tous ces gestes en écho sont plus ou moins répertoriés comme faisant partie du harcèlement . Ils sont d’abord agaçants avant de devenir perturbants pour une cible qui va y devenir sensibilisée . Dans l’intention, ils sont malveillants.
L’observation de la provenance de ces divers bruits permet à tout le moins dans un premier temps de repérer les voisins dont il faudra peut-être commencer à se méfier . Car ce type de comportement de type anodin pourrait aussi devenir activement hostile.

Ce comportement bizarre de voisinage peut être le résultat d’une bonne connaissance du plan de l’appartement de la cible et d’une écoute constante des divers bruits et des sens de déplacements de cette même cible , si le perp habite en dessous.
Sinon il faut aussi envisager toute technologie qui permette une sonorisation de l’endroit ou une écoute à distance .

Dans le cadre d’une surveillance constante et constatée, et avec des indices révélateurs, certaines cibles font aussi état d’une possibilité de surveillance à travers les murs.

Avec les dingos et criminels qui ne pensent qu’en terme de nuisance à l’autre dont ils veulent se venger et pourrir la vie sans limite, tout est naturellement possible. La technologie le permet.
Pour le moment le coût de ce type d’appareil pour voir à travers les murs , officiellement réservé aux services de sécurité , semblerait prohibitif au particulier lambda .

Pour attaquer les cibles, deux cas de figure principaux sont envisageables :
a) un détournement d’utilisation de matériel d’état
b) un matériel loué ou prêté par une organisation criminelle

Il faut se souvenir que le harcèlement en réseau, au-delà du harcèlement de rue, existe de façon pérenne majoritairement grâce à des individus qui détournent leur fonction et les moyens mis à leur disposition dans le cadre de cette fonction.
Il faut aussi se souvenir qu’il existe des ententes cachées dans des institutions, des administrations ou des confréries qui sont tout simplement des réseaux de harcèlement prêts à l’emploi à tout moment. * (1)

Cela est avéré dans le corps médical, dans l’administration,  dans la police et l’armée dont  les services de renseignement .Le harcèlement électronique est plus facilement accessible pour les deux dernières catégories.

Sinon les plaintes pour faits de torture, seraient traitées avec attention et diligence , et même au plus haut niveau .
Les atermoiements, excuses ou prétextes pour ne pas le faire, en couvrant ouvertement les criminels et en attendant que la cible se suicide, sont ainsi des informations en soi.

A titre d’exemple, je peux noter le « grand » rencontré lors de mon incarcération hospitalière.Ce presque géant avait porté plainte pour torture par ondes pulsées à travers les murs et s’était retrouvé enfermé en milieu hospitalier , contraint d’ingurgiter des neuroleptiques pour oublier. Son voisin du dessous qui exerçait sur lui ses talents de tortionnaire , était tout simplement un policier.

A titre personnel je peux mentionner qu’espérant échapper à mes tortionnaires , j’étais entrée pour dormir au Novotel , face au commissariat du XVème . Et ça avait été pour constater qu’un policier m’y avait suivie pour aller se coller en attente près de l’ascenseur . il avait servi de guetteur et d’indicateur pour un matraquage d’ondes dans ma chambre à l’heure du veilleur de nuit.

Une organisation criminelle quant à elle aura bien sûr les relations ad hoc pour se procurer le matériel qui permet l’espionnage à travers les murs . Cela aide les affaires. Ce matériel peut sans doute être obtenu d’armées en décomposition, ou acheté neuf à l’étranger par des correspondants officiels, pour être ensuite loué ou facturé à l’utilisation, voire prêté à des groupes d’amis appartenant à la même confrérie.

En l’état du marché, il semblerait qu’il existe 3 types de technologies susceptibles d’être utilisées.

L’une serait à base de rayons X de faible puissance . Elle est représentée par un appareil nommé LEXID

IMG_9297 lexid
http://www.dhs.gov/eye-lobster

L’autre, la plus répandue , serait de type radar . Les principes de base du fonctionnement de radar pour voir à travers les murs peuvent être consultés dans la thèse mentionnée à * (2)

Dans cette gamme d’appareils de type radar, et parmi les plus connus , on trouve
PRISM 200 qui utilise un spectre de fréquences de 1,6 GHz à 2,2 GHz.

– et les produits de la famille des XAVER ( 100-400-800) qui fonctionnent tous entre 3 GHz et 10 GHz . Le plus petit , XAVER 100 , ne pèse que 660 grammes , pour 9000 $ .

Il faut compter 47.500 $ pour le Xaver 400.

Ces appareils ont une autonomie comprise entre 6 heures et 10 heures Ils peuvent s’utiliser collés contre une paroi ou à distance et surtout être contrôlés à distance par ordinateur.

Pour une cible de harcèlement électronique, les piqûres superficielles diverses sur le corps avant des tirs d’ondes à des endroits plus précis, pourraient ainsi être comprises comme résultant de pulsions d’ondes ULB et destinées à d’abord localiser le corps .

C »est peut-être une origine différente de la sensation d’aiguille enfoncée dans la chair .

Du  matériel complémentaire de type radar  existant a été listé à :
RADAR See Through Wall radar imaging Technology | Reverse Engineering Organized Stalking

La 3ème technologie pour voir à travers les murs utiliserait le WIFI dans un fonctionnement de style echo-doppler en capturant simplement la réflexion , sur des objets ou des personnes, des ondes WIFI (2,4 GHz à 5GHz) qui baignent une pièce.

http://www.extremetech.com/extreme/133936-using-wifi-to-see-through-walls

Toujours à titre personnel , à VANNES, j’avais repéré surtout la nuit, deux sortes de bruits distincts , en provenance des appartements de Jeanick FOUQUET et plus tard de celui d’Alan ROUX.
Le premier était un bruit de type adhésion au sol et par à coups , le second était le bruit d’un matériel lourd trainé au sol.
Le premier bruit pourrait correspondre à un matériel plaqué au sol pour vision à travers les parois avant matraquage d’ondes.

Dans le second appartement, un après-midi où j’avais cru pouvoir profiter pour faire une sieste, de la distraction que constituait un visiteur chez Alan ROUX, j’avais placé mon couchage sous un bureau . Et les tirs à la tête avait commencé dans un grand éclat de rire, à l’étage supérieur. Le visiteur d’Alan ROUX avait semble-t-il été invité à faire un carton, sur mon CERVEAU.

IMG_9284 cerveau la presse
Mais chut ! A Vannes , aussi, tout le monde protège de préférence , le criminel à la victime.

Il est vraisemblablement moins acrobatique et plus facile , d’effectuer ce type d’espionnage de voyeurs sur un mur vertical , puisque l’appareil peut, en plus, être laissé à distance.
Les déplacements incessants du vicieux de l’immeuble de Paris dans les pièces voisines à la mienne,  pourraient évidemment indiquer l’utilisation de ce type d’appareil . Cela est corroboré par la détection des ULB, type d’ondes de fonctionnement du radar, et enregistrée depuis déjà plusieurs mois.

Pour mémoire toujours , il y a plusieurs années, un ami à rosette et très au fait des pratiques de ce milieu voyou de bourgeois BCBG qu’il fréquentait dans son conseil d’administration, m’avait prévenue que les vicieux de l’immeuble de Paris XIV « voyaient  » chez moi.

Ils violaient aussi

immeuble Paris XIV - Copie

*(1)
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/08/20/harcelement-de-fonctionnaires/
http://etouffoir.blogspot.fr/2014/08/harcelement-en-reseau-pre-fourriere.html
http://etouffoir.blogspot.fr/2014/07/harcelement-en-reseau-broyage-de-cible.html

* (2)
http://l3i.univ-larochelle.fr/Vision-a-travers-les-murs
Thèse de Xiaowei Zhao , La Rochelle , Nov 2012,

*** A titre d’exemple. La détection  ci-après correspond à un moment de légères piqûres superficielles et ressenties sous les pieds , posés à plat sur la sol. Je ne faisais pas de bruit et mon voisin/perp  « s’inquiétait  » peut-être

Il n’y avait aucun appareil électronique en fonction chez moi . Personne dans la studio sur le côté. Et  mon voisin/perp, dessous,  pratique , dit-il, internet en filaire.

On note  ici , un léger élargissement du spectre du signal  ( 3 fréquences en +) et une légère augmentation de l’intensité de puissance ( sur la première ligne en rouge) qui passe de 6,3 à 8  et de rien à 12,5.

Il ne s’agit pas  ici de micro-ondage et le CEM n’est donc pas important, mais seulement significatif des paquets pulsés.

 

***IMG_9313 piqûres

On peut voir aussi :

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/radar-et-sante.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :