Archive | mars, 2015

H C E – 33 mois de tirs d’ondes – éclatement dans la boite crânienne

29 Mar

IMG_1772 X R

Dans Mafias, Triades, Cartels, Clans , à la page 57 , Xavier Raufer, cite  le capo  de la famille Colombo de New York, Sonny Franzese  , 81 ans en 2004,   menaçant  un colosse de 30 ans, Marion Knight en ces termes .

???????????????????????????????

«  Quand mon fils veut intervenir , tu le laisses faire. Si tu te mêles de quoi que ce soit , tu vas choper un tel mal de crâne qu’aucune dose d’aspirine ne pourra le guérir ….. «  

En 2004, de tels propos étaient considérés comme une menace de mort.

En 2015, les mêmes  propos  ,  pourraient aussi  bien évoquer   une menace de torture avec «  mort lente  », par perte de vitalité provoquée via la destruction des fonctions du cerveau  attaqué par des tirs d’ondes incessants.

Les mafieux,  bourreaux et  tortionnaires de tous poils  possèdent maintenant la technologie propre qui permet un supplice  de leur cible  au quotidien avec pour résultat  la destructions de fonctions vitales  physiques et cérébrales.

Cette technologie cherche ,  par un système d’ondes,  le corps,  puis l’emplacement de la tête, que d’autres ondes matraquent alors en permanence . Tout cela se fait  à distance, sans contact physique.

Au final, pas de cadavre voyant  déchiqueté. Rien de spectaculaire.  Et donc pas d’enquête . Pas d’ennuis, non plus,  pour les tortionnaires cachés.

La cible devient sourde dans des souffrances horribles.   

Puis une autre technique d’ondes qui explosent dans la tête la rend non voyante. C’est la technique complémentaire mise en œuvre, sur /contre moi ,  actuellement.

Simultanément à  l’épuisement  par  privation de sommeil du aux tirs d’ondes qui visent systématiquement le cerveau , il faut compter avec l’hécatombe des neurones,  détruits par ces tirs qui éclatent à l’intérieur de la boite crânienne.   

Cela dure depuis 33 mois.

33 mois d’une forme de guerre civile menée par  des lâches français ou assimilés ou complices , en lutte  contre une citoyenne française   et que l’Etat français  n’a jamais  protégée,   en empêchant les tortionnaires de continuer.

L’un d’eux produit même des messages affichés ou publiés et où il dit son droit «   à  emplâtrer  »  la cible; droit donné par son patron. Récemment, ce tortionnaire  à  courte distance  étalait aussi  sur internet son  droit à assassiner Ce droit à assassiner ce qu’il appelait « une merde »   lui  avait délégué, selon lui par ce même patron * (1)  Ce dernier aurait donc  , selon ces propos, un  droit de mort sur moi.

Rien d’anormal , semble-t-il pour l’Etat Français  mobilisé ailleurs

Car, pendant  ce temps et depuis tout ce temps , 3300 militaires français   et 200 membres  des forces spéciales font la démonstration de la puissance française à tenter d’éradiquer  les terroristes  …… ailleurs.

3300 autres militaires  sont présents  au Sahel. Il en reste 2000 en opération en Centre Afrique  .

Au total , plus de 8000 représentants de l’Etat français  sont déployés dans le monde pour démontrer la volonté et la capacité de la FRANCE  à faire respecter les valeurs portées par son  système   démocratique. Ce système démocratique est  basé sur les droits constitutionnels de ses citoyens , garantis par la Constitution. Ce sont les mêmes pour TOUS et TOUTES . Ils sont , dans la cas des cibles de HCR et HCE , ignorés et ouvertement bafoués.  l

Comment expliquer , en effet,  que l’Etat français    permette, admette , voire, à ce stade de 33 mois passés sans même aucune réaction ni  prévention  ,   accepte de couvrir   la torture de citoyens français  abandonnés à leur sort ,  sur son propre territoire.

La nuit dernière (29-3)  avait été comme les autres  : un e nuit complète d’exercice de tirs d’ondes par des criminels anonymes non recherchés  . Ces ondes capables de  retrouver le corps , avaient visé ma tête dans tous les  endroits où j’avais essayé de la protéger  : à l’intérieur de l’immeuble  ( appartement, tente de faraday,  parking en sous sol ) et à l’extérieur,  notamment dans  ma voiture déplacée de plusieurs kilomètres et  à 5 reprises. 

* (1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/03/04/harcelement-et-injures/

Publicités

H C E – Complicités

25 Mar

H C E = Harcèlement criminel électronique

Pendant le ouiquende  de vote ( 22-3), tous mes voisins d’extrême proximité ( mur, plafond ou plancher mitoyens) avaient quitté l’immeuble. Leurs appareils électroniques étaient donc  , au pire, connectés et  non actifs.

Venant de l’appartement du dessus A221 ,  et censé inoccupé,   on pouvait noter ceci  le 22 au matin  :

???????????????????????????????

Un émetteur de 5808 MHz produisait un CEM de 372 µW/m2 .

Apparemment, l’opérateur ne se gênait pas. Il savait qu’il ne risquait d’atteindre personne d’autre que moi , en malaises  divers. Ici, ce sont des pertes de connaissance.

Par ailleurs , pour priver de sommeil en complément, il y a les tirs d’énergie dirigée vers la tête pendant la nuit  , et qui sont autant d’électrochocs qui cassent la barrière hémato-encéphalique.

Comme partout ailleurs avant,  et ce  depuis 33 mois.

Les tirs d’énergie dirigée , notables , de la nuit dernière  (24-25) avaient  commencé à minuit.

Les prémices avaient été habituelles et connues,  dès 22 H   : une reconnaissance de l’endroit et de la position du corps par des piqûres  sur les pieds, le cou etc..  et une sensation nouvelle d’écrasement des orteils. Ce petit supplice- mise -en -bouche  avait ensuite laissé place à  une brûlure  étouffement au niveau de la gorge et  qui entraine en général  une toux forcée de confirmation de localisation

Ce 1er tir avait été suivi d’une sorte de flash lumineux  qui  avait traversé toutes les épaisseurs de protection, à l’aplomb de la tête.

Ce flash lumineux  venait de  l’appartement de l’étage supérieur dit « inoccupé ». Le A221

Ce flash avait été suivi d’ une onde sonore envahissante . L’onde sonore   avait  cru , jusqu’à un nouveau tir à 0h10. Et les  tirs suivants avaient défilé,  avec sensation de  mise à feu des neurones   :  0H13 , 0H14 , 0H15 .

Ce que toutes les cibles de ce type de harcèlement savent, mais pas les lecteurs de passage sur ce blog,  est qu’elles sont systématiquement  suivies , même quand elles n’y font plus attention ou oublient d’observer.

Cela devient plus  évident dans ce quartier , avec des rues étroites et à sens unique , quand une caravane de 7 à 10 voitures déboule à toute vitesse , sur un évident appel pour suivi de cible. Même un vieux harceleur (95) de l’immeuble se découvre tout seul, tout à coup, et après une précédente agression verbale bizarre.

Les cibles savent que l’organisation criminelle à leurs trousses  a besoin de connaître tous leurs projets pour en anticiper et préparer «   l’empêchement   » et/ou organiser la continuation de leur  torture par privation de sommeil et souffrance infligée volontairement .

Pour cela , il faut au point de départ de la cible, une personne qui donne l’information de ses sorties afin de  mettre en branle le processus de surveillance. C’est en général un oisif voisin en surveillance.

Pour ce qui me concerne, et plus récemment,  le psychopathe  J-J Walti faisait l’affaire à Paris.  Jeanick Fouquet, puis la jeune Le Duez à Vannes étaient des volontaires, protégées,  et  sans doute   diversement rétribuées. Aux sénioriales, le marin Poitevin , faisant penser à une implication quelconque  de militaires,   et les B3 avaient pris la suite avec enthousiasme parce que sans risque .

Pour quitter les mortifères Sénioriales de Saint Julien des Landes, j’avais  utilisé cette agence

???????????????????????????????

où je m’étais rendue  à plusieurs reprises avant de choisir de louer l’appartement A221. Pas de pot   ! Cette agence , aux airs de pro respectable,  n’avait finalement pas  voulu me  louer le A221, le déclarant retenu. Elle  m’avait proposé, et sans enthousiasme,  celui du dessous.

OK . Je voulais faire vite , avant d’être complètement  carbonisée par les tirs des vieux assassins, sadiques   enthousiastes des sénios. * (2) Je ne soupçonnais alors ni l’agence ni le gestionnaire de pareille complicité criminelle. Grave erreur.

C’était il y a 6 semaines , maintenant. Et ici, dans cet autre  nouvel endroit,  j’étais semble-t-il revenue dans le giron des corso-beurs au service des frères. J’en avais croisé un   : beur /tortionnaire/opérateur quittant sa cachette.

IMG_1692 back in ten minutes

Il n’avait pas aimé. «  back in 10 minutes  »

Les tirs d’énergie dirigée  provenant de l’appartement du dessus ( contrairement au dessin de Gross) , mis à disposition  à des inconnus,  pendant la nuit, depuis 4 semaines , par l’agence  des PRESIDENTS et le gestionnaire ???????????????????????????????

n’avaient  ainsi que le plafond à traverser pour atteindre ma tête. Cet appartement n’est  toujours pas habité 6 semaines après qu’on me l’ait refusé. Le compteur gaz est plombé. L’appartement sert de salle de torture à distance.

IMG_1701 A221 inoccupé compteur gaz plombé

Entre temps , il y a maintenant  3 semaines environ,  une petite visite  improvisée, à l’employé  du gestionnaire CM-CIC  de ces deux appartements  ( le mien et l’autre) m’avait appris d’abord que la A221 n’était pas loué. Puis réflexion faite  qu’il allait être loué,  mais qu’en aucun cas, il ne me serait attribué  ….. si je n’étais pas satisfaite , je n’avais qu’à partir . C’est écrit poliment, ici.

???????????????????????????????

Depuis, ce gestionnaire CM-CIC aux apparences  très pro,  avait  même  aussi ajouté  que les malfaçons  d’origine de cet immeuble neuf  et qui empêchaient le branchement des machines à laver… seraient à ma charge. C’est dit , déguisé,  par «    il n’y aura pas d’intervention sur ce problème «  

Tout ceci est, bien sûr,  complètement incompréhensible pour des non-cibles , à cause des collusions, complicités, escroqueries,  et complots officiels dont celui d’assassinat , que cela suppose.

L’agence des Présidents a touché une commission et mis en place les conditions de ma torture. On appelle aussi cela une escroquerie.  Le gestionnaire CM-CIC me doit l’usage normal d’un appartement , comme le dit son contrat.

Comme le devait SOFI-OUEST GESTION à VANNES  et qui  avait, en plus,  empilé   grands airs et escroqueries, à souhait .* (1)

Les blogs des cibles qui se répandent maintenant  sur internet , essaient de  prouver tout cela.

Ces situations qui vont de l’inadmissible au criminel , sont  en effet  le quotidien des cibles . Elles reposent sur 3 fondamentaux qui regroupent  toutes leurs déclinaisons  possibles, et  qui sont la TORTURE ( phase 3) , l’EMPÊCHEMENT   ,  les CHANTIERS souvent d‘escroquerie ou de dépense aux profit des organisateurs ponctuels ou accidentels    de situations diverses. 

Le chantier  de C. Couvidat   , mon ex-proprio  des Sénioriales en est un bon exemple récent. Cette dame , avec un frère artisan dans la région est ainsi assurée d’un réseau  complémentaire de harceleurs locaux .

Pour stopper  cette nouvelle situation  de torture  et d’irradiation épuisante,

???????????????????????????????

I am pooped  dessin de GROSS

de mon appartement, au plus tôt,   j’avais prévenu les banquiers de CM-CIC (art. 434-1 du CP)

Puis, j’avais avisé le maire de la ville, et qui relève de l’article 40 du CPC. Mr le Maire  avait répondu l’équivalent de «   voyez avec Mr DUBIEF   » .

Monsieur DUBIEF n’avait pas réagi. Monsieur ZOURABICHVILI, non plus.

Même pas par de la prévention confiée à Mr DERRIDER.

* (1) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n-3.html

* (2)

http://etouffoir.blogspot.fr/2015/01/bouffons-criminels.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/02/amenagements-de-cem.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/12/psychopathe-et-criminel.html

http://etouffoir.blogspot.fr/2015/02/harcelement-en-reseau-recherches.html

Contrôle mental – évolution

21 Mar

Le témoignage ci-après, en traduction libre, fait partie d’un article intitulé :
Microwave technology and its use against humanity.

Pour toutes les personnes non averties de ce qu’est le contrôle mental, il aura sans doute des relents de conspiration parano. Ce témoignage semble ancien.
Il ne s’agit pas d’un témoignage de démonstration avec preuves
Il est synthétique mais détaillé et sans doute fait d’informations recoupées.
Il se trouve que d’après les auteurs de l’article, ce témoignage provient d’un professionnel de la santé. C’est une grande partie de son intérêt.
Le franc parler horrifié et le style sans concession de ce psychologue qui avait témoigné sur la toile , expliquent sans doute que ses coordonnées aient été oblitérées.

Les termes ou expressions surlignées de cette traduction libre, sont un choix personnel et correspondent à des situations racontées de mon vécu de cible de l’acharnement hargneux et vicieux d’une «  organisation  » française.
La description à travers ce texte, de réseaux d’entente conspirationnistes et mondiaux est, à retenir.

Dans mon histoire, racontée presque au quotidien depuis quelques années, j’avais pu constater et noter les très exactes mêmes méthodes d‘utilisation de l’électronique visant à conditionner le comportement et détruire le       ( mon) cerveau aussi bien en EUROPE du NORD, qu’aux USA , au CANADA, à CUBA, en CRÊTE ou au PORTUGAL. * (4)
Ces méthodes semblables, étaient partout aussi cruelles , violentes , que dissimulées , apparemment habituelles et admises parce que jamais combattues ou empêchées.
L’ exposé de  ma réalité , de mon vécu, fait  à des médecins spécialistes et universitaires ( et faussaires,* (3))  avait même été transformé volontairement et officiellement par ces derniers, en vue de l’esprit

IMG_1661 l'impossible
Texte  :
Implantation par des militaires sur des humains et technologie de micro-ondage
Il s’agit d’un système de contrôle mental électronique très efficace et extrêmement difficile à détecter. Il est utilisé sur au moins une personne en Californie et probablement sur beaucoup plus aux US. Il est très vraisemblablement entre les mains de membres du gouvernement américain ( CIA, NSA, DoD) des Illuminatis , des Francs-maçons, de la Fraternité, ou de la très secrète «  Société grecque  ». Ces groupes sont inter- mêlés et peuvent être considérés comme «  l’ORGANISATION ». Ce sont des habitués du secret, du camouflage, du terrorisme et du contrôle mental. Ils se disent «  éclairés  ». Ce sont, en fait, des criminels en bande organisée, qui s’adonnent à des violations massives, au terrorisme, à la torture, au contrôle mental, à une mise en esclavage d’humains et au meurtre.
Leurs techniques les plus courantes consistent à modifier les comportements et pratiquer l’hypnose sur une personne en la soumettant à de l’ éther ou à toute autre forme d’anesthésie générale. Cela rend cette personne dépendante à un contrôle mental activé par un signal post-hypnotique auditif ou visuel. Cela s’appelle créer un « esclave » ou le plonger dans un «sommeil grec  ». A cause des techniques et des médicaments utilisés, la personne est inconsciente de ce conditionnement . De plus, la victime ne se souvient pas , en général de ce qui s’est passé pendant la transe hypnotique. Cela permet alors aux membres de l’organisation d’abuser de   » l‘esclave  » financièrement, mentalement, physiquement et sexuellement . Si une personne tend à se rappeler de ce qui s’est passé, on lui dit alors «Ce n’ était qu’un rêve», ou «vous êtes fou, cela n’est pas arrivé. » Pour effacer la mémoire, on peut aussi ajouter des médicaments ou des chocs électriques au cerveau qui effacent les souvenirs.
L’organisation utilise toutes ces techniques très couramment.
Mais il existe aussi malheureusement, plusieurs autres techniques de pointe extrêmement sophistiquées qui ont été développées et sont en usage depuis plusieurs années:

1. Une personne est emmenée sous anesthésie générale dans un service de chirurgie. Cela se fait habituellement dans la nuit alors que la victime est en train de dormir. De l’ éther est injecté dans sa chambre et la victime droguée est transportée facilement.
Ce type de sédation sert aussi dans les cas de torture ou tous autres abus.* (5)
Ici, on raconte simplement des mensonges à la victime pour pouvoir pratiquer un acte de chirurgie.

. 2. Une incision est faite juste derrière l’oreille ou à l’intérieur du canal de l’oreille avec des techniques de chirurgie esthétique. Après cicatrisation , il ne reste que l’équivalent d’ un pli de peau. Cette technique est souvent employée sans même que la personne s’en aperçoive.

3.Aussi incroyable que cela puisse sembler, une électrode miniaturisée est insérée sur le côté du crâne près de la zone de pré-parole du cerveau. Elle inclut un capteur, une batterie et un émetteur miniaturisés et extrêmement puissants.

4. Le capteur-émetteur, relève d’une micro technologie EEG et peut lire les ondes cérébrales pour transmettre un signal numérique. Le signal est extraordinairement puissant pour un si petit appareil et peut parcourir plusieurs miles. Il est ensuite capté par un récepteur relais et transmis à un ordinateur, dont le logiciel traduit les chiffres en langage. Tout cela se fait à la vitesse de l’onde radio, ou à la vitesse de la lumière.
5. Une personne avec un IMPLANT involontaire ne jouit plus d’aucune intimité ou confidentialité.
Cela ressemble à de la science-fiction ou à de la paranoïa , n’ est ce pas?
Ce n’est ni de la fiction ni le résultat d’une psychose . Tout est exact. La technologie est à ce point et l’organisation criminelle de ces psychopathes , également. L’Organisation compte sur le fait que cela a l’air tellement bizarre ou haineux que personne ne pourra le croire . C’est pourtant la cruelle réalité de la haute technologie . Toute personne qui exposera leurs diaboliques méthodes sera discréditée, terrorisée, soumise au contrôle mental ou tuée par l’organisation.
6. En plus de la lecture des pensées, il existe des méthodes pour «  implanter des pensées  » dans le mental de quelqu’un . La technique des très basses fréquences de sons subliminaux n’est pas nouvelle. Les idées transmises par cette méthode sont perçues par une personne comme étant les siennes. Cette méthode contourne le système auditif normal, mais les mots sont bien perçus. C’est très subtil, les messages sont transmis à la première personne , une victime non avertie est incapable de savoir que ce ne sont pas ses pensées. Un des inconvénients de cette technique tient au fait qu’elle  » arrose  » et que plusieurs personnes dans une même zone peuvent subir ce phénomène.
.
7. Au contrôle de l’esprit par émission de «  son  » s’ajoute maintenant une technique de diffusion «  radio » incroyable. Une autre technique chirurgicale est nécessaire pour ce «  plantage de pensée  ». Ils font usage d’une autre technique de chirurgie pour insérer une puce récepteur haut-parleurs sous la peau près du tympan. Il s’agit d’ un minuscule récepteur radio avec batterie et haut-parleurs. Ils sont souvent placés à proximité de chaque tympan, derrière les pavillons de l’oreille et sont indétectables .Le volume d’émission est très faible pour que la personne ne perçoive pas le son En effet, une personne ayant un IMPLANT à son insu a des pensées plantées dans son mental , sans le savoir.
8. En résumé, il y a deux techniques de pointe de base :
1.) des implants pour la lecture des pensées 2.) des implants pour insérer des pensées . En plus des techniques de contrôle mental standard, il existe une technologie de mise en esclavage grave. Les chirurgies sont effectuées sous anesthésie générale, qui comprend souvent aussi le temps de la cicatrisation . Pour camoufler le temps passé sans conscience , la personne apprend qu’elle a eu une vilaine grippe ou toute autre maladie. On lui ment sur tout le processus. Alors qu’elle se retrouve avec des implants qui lisent ses pensées, en plantent d’autres dans son mental sans même savoir que cela existe.
9. La plupart des personnes qui ne connaissent pas cette ORGANISATION ont du mal à croire ce qui précède. Il se trouve que beaucoup de personnes avec qui j’ai parlé de ce phénomène sont aussi victimes d  ‘une forme basique de terrorisme et de contrôle mental . Une partie du processus de contrôle mental consiste à conditionner les personnes et à les persuader qu’elles sont psychotiques ou en danger si elles pensent que de tels phénomènes sont possibles.

10. Parmi ceux qui commettent de telles atrocités on trouve des pompiers, des policiers, des militaires, des avocats, des médecins, des ingénieurs, des membres du clergé, des enseignants, des journalistes et bien d’autres. Les victimes sans méfiance sont laissées sans défense.
Cette ORGANISATION est sans conscience et ses agissements sont si vils qu’il est difficile de le croire. Les membres de cette ORGANISATION sont très discrets, bien organisés, et approvisionnés avec les dernières technologies.
Les membres de cette organisation sont de fieffés menteurs qui pratiquent aussi tromperie, usurpation d’identité, et contrôle de l’esprit.

Dieu m’ est témoin, je vous donne ma parole que tout ceci ci-dessus est vrai, et exact autant que je sache.
Les noms et adresses de ce témoin ont été supprimés.
Fin du texte
Ce témoignage un peu ancien, correspondant à ce que de rares cibles ont été en mesure de démontrer  : un implant visible et photographié lors de son extraction.
Il se trouve que la technologie a beaucoup évolué et rapidement , rendant la preuve du contrôle mental de plus en plus difficile à exposer.
Les courants d’interprétation du contrôle mental parlent maintenant surtout de nanotechnologies introduites subrepticement dans l’organisme ou encore de l’utilisation de certaines ondes électromagnétiques modulées et pulsées et porteuses de sons et de sens, inaudibles par l’oreille, et perçus directement dans le cerveau . * (1) . Des sortes d’implants dématérialisés.

Madame le docteur Rauni KILDE, conseillère scientifique d’ EUCACH, expliquait son cas et celui de victimes, surtout des femmes, de ce système de quasi mise en esclavage, par la nanotechnologie.
Madame Rauni KILDE nous a définitivement quittés le 8 février 2015 , après plusieurs jours d’intense matraquage par des ondes électromagnétiques. * (2)

Il nous reste ses recherches de scientifique avertie et prudente , et des vidéos pour essayer de comprendre ce phénomène qui ne relève plus de la science fiction depuis longtemps, quoi qu’on essaie de nous faire gober.

Voici ci-après quelques liens et qui mènent à d’autres, de ses interventions.

et

et

et

• (1)
• ON THE POSSIBILITY OF DIRECTLY ACCESSING EVERY HUMAN BRAIN BY ELECTROMAGNETIC INDUCTION OF FUNDAMENTAL ALGORITHMS By M.A. Persinger

• MIND CONTROL WITH SILENT SOUNDS AND SUPER COMPUTERS By Judy Wall
• REMOTE MIND CONTROL TECHNOLOGY by Anna Keeler

IN YOUR HEAD: EXPERIMENTS INTO REMOTE MIND CONTROL TECHNOLOGY by jim Keith
Brain Zapping Electronic Mind Control By Jason Jeffery
Remote Control Electronic Brain Punishment By David Fratus
Military Use of Ultrasonic Brainwave Clusters

* (2)

https://eucach.wordpress.com/2015/02/23/eucach-director-magnus-olsson-dr-rauni-kilde-radiated-for-four-days-with-dew-remotely-assassinated-by-nsa/
* (3)
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n2.html
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/plainte-n1.html
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/05/le-retro-diagnostic/

• (4) https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/01/au-portugal/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/22/buda-et-pest/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/20/v2k/
http://etouffoir.blogspot.fr/2014/04/le-holter-texte-de-novembre-2012.html

* (5)

http://etouffoir.blogspot.fr/2015/03/reseaux-criminels-et-abus-sexuels.html

HCE – le feu au pied

11 Mar

ordalie 1Photo Wikipédia

Il y a des tas de gens de part le monde qui se réveillent et se disent bonjour,  en s’aimant.

Pour moi,  après des nuits de “zappings “ épuisantes , l’obligation de bouger  est à base  de brûlures sous les pieds  et  d’un peu de supplice « dit »chinois avec aiguille enfoncée dans la chair   ( sensation de) .

Il n’y a pas d’instrument de torture visible pour ce supplice . Tout se passe  à distance par des projections d’ondes programmées qui peuvent atteindre n’importe quelle partie du corps .

C’est un complément au “zapping”   actuel qui épuise le cerveau . Ces “zappings” ressemblent à des ondes sonores  qui traversent toutes les protections empilées autour de la tête. Cela n’exclut pas l’hypothèse que ces bruits fabriqués par des ondes   ne se déclenchent peut-être  qu’à l’intérieur de la boite crânienne

Le meilleur endroit pour  torturer un être humain  est certes  son appartement où le ciblage  est  facile . Cette organisation criminelle a en effet les moyens de soudoyer des voisins  pour utiliser leur appartement et leur faire faire le boulot . Elle a aussi , ce qui semble le cas ici, les moyens de faire bloquer la location d’un appartement pour pouvoir l’utiliser à ses fins exterminatrices .

Mais pas seulement, et bien plus encore.

Dans tous endroits, la localisation précise du corps se fait  par  projection d’ondes avec retour d’information sur l’emplacement où il a été trouvé . C’ est le cas  si et quand une  cible organise  son couchage dans des endroits improbables : sous un bureau, sous une table,  dans une cuisine, une salle de bain,  sur un balcon etc ……pour ce qui concerne le lieu de vie.

Il en va de même en extérieur , loin du lieu de vie, si la cible a été suivie et que sa position a été donnée grâce aux  portables de quelques harceleurs  poursuivants.

???????????????????????????????

C’est ce qui s’était passé récemment ici où j’avais eu la paix seulement pendant 40 minutes avant que ne débutent une incroyable sensation de démangeaison sur le côté du pied. Des picotements  semblaient “sautiller” sur les terminaisons nerveuses, à l’intérieur du pied. Aucun grattage n’avait pu calmer ce type de démangeaison qui se déplaçait sans arrêt.  Ça avait cessé tout soudain, après une bonne dizaine de minutes.

Il arrive aussi  parfois que l’opérateur/programmeur de torture , salaud sadique,  soit particulièrement excité et laisse des traces, comme cela avait été le cas au 22 rue Ernest Renan , Paris XV * (1) .

Ce mardi 10 mars 2015 , le programme  du supplice avait même été double. Le ou les opérateurs   qui veulent contraindre une cible au silence ou la faire déguerpir,  avaient la rabia. A 2h du matin , c’est d’abord le talon droit qui avait morflé, avec sensation de brûlures croissantes .

La progression est un bon anxiogène par anticipation du pire à venir.

Après avoir beaucoup gigoté pour  déstabiliser le rayon d’ondes projetées sous mes pieds  ,  à 3h du matin  , épuisée par la douleur et le manque de sommeil , j’étais  malgré tout toujours allongée. Et une aiguille  ( sensation de ) avait  alors commencé à s’enfoncer dans la chair du gros orteil, sous l’ongle renaissant. . ça avait duré de longues minutes.

???????????????????????????????

3     ( 3h)  , c’est aussi  le symbole que les organisateurs de cette particulière  situation de harcèlement  avaient systématiquement mis en avant.

???????????????????????????????

Ces photos de bout d’orteil tuméfié  évoquent difficilement  l’intensité de la douleur ressentie . Cette douleur avait cessé tout soudain. L’orteil avait montré un peu de mémoire.

IMG_1578

En 2009 , c’est dans un prétoire qu’un magistrat français m’avait souhaité la torture par le feu sous les pieds. Il  était ce jour-là , président de la  1ère chambre , section K, de la Cour d’Appel du TGI de Paris.

Nous étions deux femmes devant lui, la partie adverse , avocate, et moi. Derrière nous ,  entassés sur 3 bancs   des hommes en robe attendaient leur tour  : tous avocats.

Le président , Mr Nivôse semblait d’humeur badine. Il avait commencé par une feinte erreur de civilité, m’appelant “Mademoiselle “ au lieu de “Madame”. Un classique de harcèlement .

  La partie adverse, courtoise, avait corrigé. Nos dossiers ne comportaient pas cette ineptie. Je m’étais contentée d’un “ si ça vous fait plaisir…” . Ce qui  avait déclenché un pataquès de camouflage . Mr Nivôse s’était alors mis à dire, redire et répéter à sa greffière qu’il fallait rectifier tout ça. Immédiatement.

Mais, cela avait valu une séance d’humiliation pour l’avocate de la partie adverse  . Elle avait pris les coups à la place de son patron Me Warusfel . Me Warusfel,  était réputé par une revue spécialisée, comme étant capable de comprendre, déjouer et exposer les situations et coups les plus tordus.

IMG_9621 FM

Mais  Mr Warusfel  avait refusé  de prendre mon cas pour me représenter. Cette représentation était limitée à l’obtention  de mon dossier de partie civile auprès du juge instructeur . Cette action n’est possible que par l’intermédiaire d’ un avocat. Le subterfuge de refus de Me Warusfel avait été simple et habituel : une fausse information,  facturée .

Et là, je réclamais un remboursement.

Au TGI ,  Mr Nivôse, revenant vers moi, dont le système de défense n’avait pas varié , s’était énervé, regrettant que l’on ne puisse pas me faire appliquer le système de l’ordalie par le feu pour obtenir la vérité. Comme si je mentais .

Mr Nivôse avait sous le nez  une évidente petite  ( financièrement) escroquerie . Pour  ne pas avoir à trancher, il aurait préféré que l’on me brûle la plante des pieds comme au Moyen Âge et que la décision dépende d’une cicatrisation aléatoire . Cette torture lui plaisait. Il le disait publiquement.

Il nous avait en plus  éjectées de sa vue d’un ordre, ponctué d’un geste de la main  , et répété 3 fois “du vent, du vent, du vent”

Ce qui d’habitude s’exprime par “  Le jugement sera disponible sous 15 jours”.

L’avocate de la partie adverse était livide.

ordalie_02                                                    photo Wikipédia

N.B. La nuit suivant la mise en ligne de cet article, les plantes des DEUX pieds avaient été chauffés. TOUTE LA NUIT.

 

Harcèlement et INJURES

4 Mar

???????????????????????????????

Un samedi midi de 2007, J-J-Walti et sa copine l’ex-concierge, m’attendaient dans le hall de l’immeuble pour une bordée de « connasse, espèce de connasse, pauvre connasse »
Nous venions de faire plus ample connaissance. Sidérée, j’avais filé sans un mot.

Le soir de Noël 2009, J-J-Walti en avait remis une tournée avec  » connasse » « sous-merde » « imbaisable » « on va te faire partir d’ici »  » je vais te démolir »
A ma question incrédule  » vous voulez dire que vous allez me tuer ?  » la réponse avait été OUI. Deux fois
Ma plainte pour insultes sexistes et menace de mort auprès du TGI de Paris avait été classée sans suite. Mon appel avait fait apparaître un bizarre  traitement du pénal français, hors jugement . Le cas aurait  été traité par une autre administration. Mais , sans nom. Impossible , en plus, d’en savoir plus.

classement 28-10-10 immunité - Copie

Cela laisse au moins trois hypothèses

il s’agit d’un service de santé mentale . Si oui, il n’y a pas de raison de ne pas le dire. Et il y a même de bonnes raisons de traiter le malade , voire de l’enfermer pour l’empêcher de nuire et de brutaliser son voisinage * (1)

il s’agit d’un service de l’armée relevant du secret-défense ou de services spéciaux, comme l’avait prétendu cet ostrogot * (2) . On sait, en effet , que parmi les recrues de ces services, sévissent de très nombreux psychopathes , dont des  brutes épaisses sans limite, facilement manipulables pour torturer des cibles, parce pathologiquement dépourvus d ’empathie .

3° le mot administration est un mot-couverture, pour protéger une organisation criminelle * (3) elle-même infiltrée dans une association loi 1901 et dont l’objet social est d’élévation personnelle spirituelle ou humanitaire.

Et ce protégé de la police et de la justice ou de l’Etat, homme de main du local harceleur Antoine De Certaines, * (4) et qu’aucune plainte n’atteint * (5) avait récidivé.

???????????????????????????????

et

IMG_1501 jjw

Après 7 années de «  connasse  » et «  ta gueule connasse  » en toutes occasions , il s’était mis à injurier mes parents décédés .  Jean-Jacques Walti avait ainsi  décidé que c’étaient des « poivrots « 

Ce qui lui permet, croit-il, de m’injurier et faire de moi «  un déchet de sperme de poivrots  » avec entre autres et aussi, « moche sorcière » « fille à marin »…. etc,  sans oublier mon patronyme qu’il utilise  d’abord pour le déformer ensuite.
Dans «  moche sorcière  »,  il y a « moche » , bof ! ….on est nombreux dans le même cas
Avec « sorcière » J-J Walti pense peut-être se donner une excuse pour m’avoir rendue sourde et m’avoir brûlé le cerveau…..Autrefois , on brûlait celles que l’on prétendait être des sorcières pour avoir l’excuse de les cramer .
Quant à «  fille à marin  » , c’est un peu tard, non  ?

Mais, si la France est la démocratie qu’elle prétend être, peut-être n’est-il pas trop tard pour arrêter cet énergumène , l’enfermer, et de toutes façons l’empêcher de continuer de torturer et/ou de nuire encore plus.

tête W
* (1)
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/09/ta-gueule-connasse-je-vais-tenculer-2/
* (2)
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/01/employe-par-larmee/
* (3)
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/
* (4)
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/25/classique/
* (5)
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/plainte-pour-torture-par-ondes-pulsees.html
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/12/09/psychopathe-et-criminel/

H C E – la technique de l’étau

2 Mar

ETAU-FIX45X50

étau . Photo Wikipédia

 

La technique de l’étau est celle de l’encerclement  rapproché , étouffant et  imparable .

En harcèlement en réseau , les fans de symbole  font signifier  cette technique par des petits messages de type mafieux   : ce sont souvent  des dépôts d’élastiques, indiquant  l’  encerclement   ou de trombones  désignant  l’ attachement/contrainte. Ils sont soit  jetés au sol en tous lieux , soit fourrés dans des endroits inattendus , dans des livres ou des placards.

En harcèlement électronique cette technique avait été mise en fonction de façon systématique au 22 rue Ernest Renan, Paris XV. Dans cet immeuble   sévit un frère , ingénieur en organisation et de harcèlement. *  Son homme  de  main, criminel ordurier  protégé,   s’était chargé de la mise en œuvre  de la torture par ondes pulsées et de  l’utilisation des appartements voisins , voire de l’entrainement à participation de ces mêmes  voisins , quand cela était possible.

this person is harassed James Lico

Photo du blog de James LICO

Les tirs d’ondes qui traversent les parois et atteignent le corps et la tête de la voisine  à torturer (moi) avaient donc été produits à tour de rôle de l’appartement en dessous , celui  de l’homme de main du réseau criminel, le nu-propriétaire du lieu   J-J Walt,  et de deux appartements voisins  dont  celui  de Charles Frenove  petit frère, et celui d’une propriétaire vivant ailleurs.

Dans des situations de type criminel/maffieux comme celle-ci, les clés des appartements vides et de la cible ,  sont  toutes en copies aux mains des criminels du réseau.

Occupé à temps plein par sa mission qui correspondait pile poil à ses besoins et envies sadiques , l’homme de main  du 22 rue Ernest Renan , qui se réclamait de l’armée * (1) avait utilisé, parfois simultanément son appartement et un des deux appartements  à mon étage pour effectuer ses tirs d’ondes à travers les parois. Cela supposait du matériel générateur d’ondes ou  des antennes relais portables voire des box bidouillées,  entreposés/cachés ou déplacés à volonté  dans ces  3 endroits différents . 

Réagissant à l’horreur de la souffrance du cerveau attaqué toutes les quelques minutes , j’avais souvent  fait du bruit , provoquant des  arrêts momentanés des tirs et une fois la réaction de l’ingénieur-en―organisation. Il était monté protester  au nom de ceux que mon bruit gênait   .

Cet homme, représentant des intérêts des copropriétaires , dont moi, avait reçu une   LAR l’informant officiellement de la torture subie . Cette lettre  sollicitait sa fibre citoyenne à défaut d’humanitaire pour utiliser l’article 223-6   du  nouveau code de procédure pénale * (2)  Peine perdue .

A Vannes  (56) , au 1 , rue Monseigneur de Pancemont , l’auto-satisfait    criminel A. ROUX  qui invitait des copains à des exercices de tirs  d’ondes  à travers son plancher, vers ma tête, avait eu aussi  l’aide ponctuelle des résidents  de l’appartement en dessous du mien.  Réalisant ainsi une partie de la  performance déstabilisatrice de l’étau, qui fait râler après tout le monde.

L’autre et inattendue participation à cette technique de l’étau, par micro-ondage cette fois, avait été le fait du couple LE DUEZ aussi appelé Lovely92 * ( 3)

???????????????????????????????

Aux SENIORIALES,  grâce au slogan fondateur de l’endroit,  l’ambiance criminelle  était à la solidarité, ici  horizontale    : rafales d’ondes du marin à droite * (4)  , micro-ondage de P. Suteau  à gauche* (5)   et tirs d’ondes  provenant de l’autre côté de l’allée  et venant des  B3/B2. * (6)

Ici, l’immeuble est presque vide, ou  plus exactement pas encore plein,   une  première nuit de 12 heures de sommeil laissait présager    le mieux.  La deuxième nuit et les suivantes  m’avaient  crasher   dans l’horreur habituelle .    

L’ organisation criminelle à mes trousses, réputation d’efficacité oblige,  avait tout prévu.  Des tirs d’ondes sonores avaient été mis en place illico. Ils privent le cerveau  de sommeil par les oreilles même bien bouchées et protégées ,   et sont propulsés à des intervalles  de 4 et  5 minutes .

Par la méthode empirique des protections déplacées, il semblait évident que les tirs venaient de l’ appartement vide  de l’étage supérieur.

IMG_1462 2ème

Ce 2ème était l’appartement que j’avais à l’origine visité et choisi. Au moment de ma décision, patatras, l’appartement  était devenu  réputé retenu. Celui du  1er , juste en  dessous , était disponible.  Affligée d’un déficit de paranoïa, j’y avais déménagé sous 3 semaines. La 1ère nuit de 12 heures de sommeil sans souffrance avait été un vrai cadeau. Mais unique.

Cinq jours plus tard, 100 kms plus loin,  le gestionnaire de ces 2 appartements  ( 1er et 2ème) avait répondu à mes questions affirmant que NON NON, le 2ème n’était pas loué. Après  vérification complémentaire , c’était toujours   NON NON . Aucun bail  en attente pour cet appartement.

Et finalement après une parlotte au téléphone avec l’agence chargée des visites , c’était OUI, OUI pour retenu, dossier à venir. Un employé de l’agence immobilière avait  gardé le dossier sous le coude……. depuis 3 semaines.

Et , dans cet appartement inoccupé, non loué, une perceuse électrique s’était fait remarquer pendant plus d’une heure le 27 février au matin.

Un bricolage pour planquer un appareil   sous un carreau , derrière une plinthe    ou autre ?

En détection, ici,  ces ondes sonores -là , tout à fait adaptées  à l’environnement actuellement  privilégié  de l’endroit  ,  sont représentées par un différentiel de 100 MHz , sur un spectre de signal très étroit.

???????????????????????????????

Pour m’en protéger j’avais accumulé les épaisseurs  sur la tête   : 35 cms de matériaux divers sur la tête + 12 épaisseurs de mylar ( couvertures de survie)    Cela avait énervé la machine émettrice d’ondes ou  l’appareil qui traite les informations retour ou son manipulateur . Et ceci ci-dessous est la détection d’un tir fulgurant  de réponse d’énervé  qui avait tout traversé. Il avait atteint le cerveau  qui n’arrive pas encore à l’oublier

???????????????????????????????

Pour la nuit suivante, l’organisation criminelle s’était adaptée. L’origine des tirs était devenue  double  . Certains venaient  maintenant  aussi de l’appartement du dessous,  sans nom d’occupant.

???????????????????????????????

Ces tirs-là   avaient été détectés en rafales ,  comme il y a quelques semaines ceux venant de l’appartement du marin M. Poitevin aux Sénioriales . Ici,  la détection montrait ceci  :

???????????????????????????????

La détection de la nuit suivante (1er au 2 mars) montrait le même type de rafales.

La concordance sensation au moment des tirs d’ondes /protection ajoutée ou enlevée , permettait de penser que ces tirs d’ondes venaient du rez-de-chaussée

Pour le moment , dans cet immeuble de banquiers , la criminalité et la technique de l’étau serait donc verticale.

???????????????????????????????

* (1)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/01/employe-par-larmee/

* (2)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/27/lettre-a-mr-decertaines/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/06/autre-lettre-mr-de-certaines.h

* (3)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/08/lovely92/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/propos-de-perp.html

* (4) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/02/amenagements-de-cem.html

* (5) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/02/micro-ondage-de-voisinage.html

* ( 6) https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/01/12/le-blocage-du-cerveau/

et aussi

http://etouffoir.blogspot.fr/2015/01/bouffons-criminels.html

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/12/harcelement-en-reseau-des-seniors.html

en plus

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/02/06/organiasation-criminelle-dimmeuble

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/11/21-frequences.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/08/gestionnaire-et-faussaire.html

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/07/harcelement-en-reseau-un-chantier.html

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/27/message-de-type-mafieux-et-violation-de-domicile/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/06/criminels-en-babouches/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/30/22-rue-ernest-renan/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/01/20/vannes-et-les-ondes/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/14/harcelement-de-voisinage-et-embrouilles/