HCE – le feu au pied

11 Mar

ordalie 1Photo Wikipédia

Il y a des tas de gens de part le monde qui se réveillent et se disent bonjour,  en s’aimant.

Pour moi,  après des nuits de “zappings “ épuisantes , l’obligation de bouger  est à base  de brûlures sous les pieds  et  d’un peu de supplice « dit »chinois avec aiguille enfoncée dans la chair   ( sensation de) .

Il n’y a pas d’instrument de torture visible pour ce supplice . Tout se passe  à distance par des projections d’ondes programmées qui peuvent atteindre n’importe quelle partie du corps .

C’est un complément au “zapping”   actuel qui épuise le cerveau . Ces “zappings” ressemblent à des ondes sonores  qui traversent toutes les protections empilées autour de la tête. Cela n’exclut pas l’hypothèse que ces bruits fabriqués par des ondes   ne se déclenchent peut-être  qu’à l’intérieur de la boite crânienne

Le meilleur endroit pour  torturer un être humain  est certes  son appartement où le ciblage  est  facile . Cette organisation criminelle a en effet les moyens de soudoyer des voisins  pour utiliser leur appartement et leur faire faire le boulot . Elle a aussi , ce qui semble le cas ici, les moyens de faire bloquer la location d’un appartement pour pouvoir l’utiliser à ses fins exterminatrices .

Mais pas seulement, et bien plus encore.

Dans tous endroits, la localisation précise du corps se fait  par  projection d’ondes avec retour d’information sur l’emplacement où il a été trouvé . C’ est le cas  si et quand une  cible organise  son couchage dans des endroits improbables : sous un bureau, sous une table,  dans une cuisine, une salle de bain,  sur un balcon etc ……pour ce qui concerne le lieu de vie.

Il en va de même en extérieur , loin du lieu de vie, si la cible a été suivie et que sa position a été donnée grâce aux  portables de quelques harceleurs  poursuivants.

???????????????????????????????

C’est ce qui s’était passé récemment ici où j’avais eu la paix seulement pendant 40 minutes avant que ne débutent une incroyable sensation de démangeaison sur le côté du pied. Des picotements  semblaient “sautiller” sur les terminaisons nerveuses, à l’intérieur du pied. Aucun grattage n’avait pu calmer ce type de démangeaison qui se déplaçait sans arrêt.  Ça avait cessé tout soudain, après une bonne dizaine de minutes.

Il arrive aussi  parfois que l’opérateur/programmeur de torture , salaud sadique,  soit particulièrement excité et laisse des traces, comme cela avait été le cas au 22 rue Ernest Renan , Paris XV * (1) .

Ce mardi 10 mars 2015 , le programme  du supplice avait même été double. Le ou les opérateurs   qui veulent contraindre une cible au silence ou la faire déguerpir,  avaient la rabia. A 2h du matin , c’est d’abord le talon droit qui avait morflé, avec sensation de brûlures croissantes .

La progression est un bon anxiogène par anticipation du pire à venir.

Après avoir beaucoup gigoté pour  déstabiliser le rayon d’ondes projetées sous mes pieds  ,  à 3h du matin  , épuisée par la douleur et le manque de sommeil , j’étais  malgré tout toujours allongée. Et une aiguille  ( sensation de ) avait  alors commencé à s’enfoncer dans la chair du gros orteil, sous l’ongle renaissant. . ça avait duré de longues minutes.

???????????????????????????????

3     ( 3h)  , c’est aussi  le symbole que les organisateurs de cette particulière  situation de harcèlement  avaient systématiquement mis en avant.

???????????????????????????????

Ces photos de bout d’orteil tuméfié  évoquent difficilement  l’intensité de la douleur ressentie . Cette douleur avait cessé tout soudain. L’orteil avait montré un peu de mémoire.

IMG_1578

En 2009 , c’est dans un prétoire qu’un magistrat français m’avait souhaité la torture par le feu sous les pieds. Il  était ce jour-là , président de la  1ère chambre , section K, de la Cour d’Appel du TGI de Paris.

Nous étions deux femmes devant lui, la partie adverse , avocate, et moi. Derrière nous ,  entassés sur 3 bancs   des hommes en robe attendaient leur tour  : tous avocats.

Le président , Mr Nivôse semblait d’humeur badine. Il avait commencé par une feinte erreur de civilité, m’appelant “Mademoiselle “ au lieu de “Madame”. Un classique de harcèlement .

  La partie adverse, courtoise, avait corrigé. Nos dossiers ne comportaient pas cette ineptie. Je m’étais contentée d’un “ si ça vous fait plaisir…” . Ce qui  avait déclenché un pataquès de camouflage . Mr Nivôse s’était alors mis à dire, redire et répéter à sa greffière qu’il fallait rectifier tout ça. Immédiatement.

Mais, cela avait valu une séance d’humiliation pour l’avocate de la partie adverse  . Elle avait pris les coups à la place de son patron Me Warusfel . Me Warusfel,  était réputé par une revue spécialisée, comme étant capable de comprendre, déjouer et exposer les situations et coups les plus tordus.

IMG_9621 FM

Mais  Mr Warusfel  avait refusé  de prendre mon cas pour me représenter. Cette représentation était limitée à l’obtention  de mon dossier de partie civile auprès du juge instructeur . Cette action n’est possible que par l’intermédiaire d’ un avocat. Le subterfuge de refus de Me Warusfel avait été simple et habituel : une fausse information,  facturée .

Et là, je réclamais un remboursement.

Au TGI ,  Mr Nivôse, revenant vers moi, dont le système de défense n’avait pas varié , s’était énervé, regrettant que l’on ne puisse pas me faire appliquer le système de l’ordalie par le feu pour obtenir la vérité. Comme si je mentais .

Mr Nivôse avait sous le nez  une évidente petite  ( financièrement) escroquerie . Pour  ne pas avoir à trancher, il aurait préféré que l’on me brûle la plante des pieds comme au Moyen Âge et que la décision dépende d’une cicatrisation aléatoire . Cette torture lui plaisait. Il le disait publiquement.

Il nous avait en plus  éjectées de sa vue d’un ordre, ponctué d’un geste de la main  , et répété 3 fois “du vent, du vent, du vent”

Ce qui d’habitude s’exprime par “  Le jugement sera disponible sous 15 jours”.

L’avocate de la partie adverse était livide.

ordalie_02                                                    photo Wikipédia

N.B. La nuit suivant la mise en ligne de cet article, les plantes des DEUX pieds avaient été chauffés. TOUTE LA NUIT.

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :