Individus ciblés- implants- un cas au tribunal ( USA)

13 Avr

Ceci est une traduction libre d’un article  présenté sur Peace Pink par Martti Koski

Le texte original , avec photos, est à :

http://www.disclose.tv/news/Secretly_Forced_Chips_In_Targeted_Individual_Removed_Identified/113708

Les liens entre les différentes  parties de cet article ont été , ici,  supprimés , donnant parfois une impression de répétition. Les parties de texte  surlignées sont un choix personnel.

Toute correction ou remarque d’ impropriété de traduction relevée est la bienvenue , et peut être notifiée par un commentaire

TEXTE

3 février 2015 – Une innocente  victime dit  « individu ciblé » (TI en anglais ) a été opéré vendredi en Californie . On lui a enlevé  cinq éléments  biomédicaux  qui avaient été implanté en secret dans  son corps . Il s’agit d’un  évènement d’importance, pour lui, mais aussi pour  des milliers d’autres victimes « individus ciblés »  . Les spécialistes de ce type de corps étrangers  ont identifié les éléments trouvés comme  faisant partie des nanotechnologies et étant susceptibles de  guider des ondes.

L’analyse de spécialistes mentionne  une souffrance inhumaine  et des mouvements du corps incontrôlables que  Cain a décrit comme un enfer.  Cette découverte peut s’avérer  d’un très grand intérêt pour des milliers d’individus ciblés  qui craignent  d’être victimes d‘implants illégaux et torturés  par ce biais.

Selon le dossier judiciaire , « l’individu ciblé » Cain et ses deux enfants  auraient été implantés   au Centre médical régional de Saint-Jean et Pleasant Valley Hospital de St. John en 2008 , dans le cadre d’un programme de recherche non consensuelle sur humains.  Pendant plus de  5 ans  Cain a vécu un enfer identifiable et qui incluait  des mouvements du corps involontaires. Un très grand nombre d’ individus ciblés  ont aussi témoigné  de ce phénomène par écrit auprès de Deborah Dupré   .

«Un autre pas de plus vers la justice»

Richard Cain, était en contact  avec Deborah Dupré depuis 2013 et lui avait raconté  son «cauchemar»,  et  celui de ses fils « implantés » sans  consentement.

«J’ ai été implanté  avec des dispositifs biomédicaux de la tête aux pieds », avait déclaré Cain à  Dupré dans un courriel le 10 janvier.

Ce sont des examens  aux  rayons X   et au  microscope électronique à balayage (MEB) qui ont permis de mettre en évidence les corps étrangers  introduits dans son corps et  dans celui de ses enfants.

Vendredi, à l’UCLA MOB, Cain a subi l’extraction chirurgicale des cinq éléments  étrangers  placés dans les deux bras, la partie droite de l’abdomen  et  le biceps gauche.

« La preuve est là », avait déclaré Cain  à Dupré vendredi soir dans un courriel. « La preuve est dans les mains du service de  pathologie de l’ UCLA  et  de mes experts. Voici un grand pas de fait  vers la justice « .

Cain, était  légitimement   préoccupé  par le fait que  les corps étrangers extraits puissent être manipulés ou   égarés.

« Les spécimens sont entre les mains  de mes experts et du service de pathologie de l’ UCLA . Lundi ces éléments devraient être répartis  entre les experts , pour qu’ils fassent leurs rapports.

« Mon seul espoir,  est qu’ils ne soient pas modifiés ou substitués . » avait précisé Cain à Dupré .  » ensuite, il faudra un suivi  scanner des parties du corps où les extractions ont  été faites  » ajoutant « de l’extérieur , et en attendant d’être ouverts,   ils ont l’apparence du tissu adipeux et / ou de lymphomes, . Dans l’un d’entre eux on peut détecter  de la  micro-électromécanique [MEM] « .

 » les  MEMS  sont de dimensions inférieures au mm .  iIs sont caractérisés par leur ingénierie et le contrôle des longueurs et des mouvements qui vont généralement de nanomètres à micromètres. le JMEMS  ( journal des systèmes microélectromécaniques) traite de tous les sujets relevant des MEMS,. Cela inclut tout ce qui concerne les nanotechnologies opérationnelles, et les matériaux  d’intégration ou leur fabrication  http://eds.ieee.org/journal-of-microelectromechanical-systems.html)

Le dimanche matin, les experts médicaux ont identifié les corps étrangers comme  étant des guides d’ondes et  relevant de la nanotechnologie.

Avant de subir une intervention chirurgicale , Cain avait présenté  son cas à la Cour supérieure de Californie de Santa Barbara.

Deux médecins avaient trouvé des émissions  venant  des éléments  étrangers repérés. Certains de ces éléments avaient été  identifiés comme des MEMS ,  de type microélectromécanique . Ils avaient d’bord été détectés  par SEM (microscope électronique à balayage).

Les deux médecins Hildegard Staninger et Daniel Ferrier avaient tous deux soumis leurs conclusions  à la Cour .

«Ma famille et moi avons été les sujets de  recherche humaine financée par le  gouvernement et / ou des crimes de haine,» avait-il dit  à Dupré.

« Ces crimes  sont couverts  par l’étiquette   » sécurité nationale ».

Les agressions secrètes n’ ont pas seulement affecté  Cain. Il est le père de deux jeunes enfants, Christopher et Cayden. Deux d’entre eux avaient également et secrètement subi des implants, entrainant les mêmes souffrances .

« Le fait que mes deux enfants mineurs ont le même et / ou des dispositifs similaires  aux miens dans leurs petits corps parle pour eux-mêmes», avait-il dit. « Mes fils avaient  trois et quatre ans lorsque  cela avait été découvert. Leurs radios aux rayons X, et les analyses de sang et d’urine  en sont la preuve.

Selon les recherches de Caïn, les dispositifs ne peuvent avoir été  implantés sur  lui et  sur ses enfants  que dans un établissement médical.

Le 6 Juillet 2013,  une enquêtrice privée  du système de santé intégrée , Melinda Kidder, avait fait un rapport sur la recherche d ‘éléments implantés secrètement sur Cain et ses enfants .

Dans son rapport, « rapport  de toxicologie industrielle comparatif sur les émissions de signaux de fréquence du corps humain et leurs origines » et  basé sur une image du cerveau de l’un des fils de Caïn,   une image d’ électrodes posées sur un  muscle  abducteur, et une image des principes  vibratoires de Polarité ( ? à préciser)

 » Tous les trois, nous étions les patients du  même hôpital, » avait déclaré Cain dans un courriel

«J’ai vu mes fils torturés toutes les nuits . Les appareils étaient déclenchés à l’intérieur de leurs petits corps.. Ils étaient privés de sommeil pendant des heures  jusqu’à ce qu’ils se réveillent.  Je n’aurais  pas de cesse tant que le Ministère de Justice n’aura pas commencé à enquêter sur ces crimes  de haine »

Le lien ci-dessous  (texte original) donne des descriptions détaillées de ces appareils .

Pouvez-vous imaginer que l’on puisse implanter cela dans  n’importe quel organisme humain  dont celui d’enfants … Il n’y a aucune excuse pour ce type de crime , autre que la cupidité . Les éléments implantés sont des micro-systèmes  (MEMS)

La photo ci-dessous ( voir l’original) est celle du bras  de mon fils Chris

Contrairement à ce que font de nombreux  médecins et autres experts médicaux quand un individu ciblé  vient les consulter craignant d’avoir subi des implants secrets ,  le Dr Daniel Ferrier  s’était conduit en respectant  le serment  d’Hippocrate. Il avait  examiné toutes les radios aux  rayons-x apportés par  Cain , ainsi que les rapports .

Il avait ensuite fait une déclaration  présentée à la Cour supérieure de la Californie le 7 Novembre 2013,  disant  :

« Je déclare  que ce mécanisme de stimulation est  l’étiologie sous-jacente de la majorité des symptômes de Caïn. »

Ferrier avait  également indiqué dans # 24 de cette déclaration:

« Je déclare que la taille physique de composants  souvent spécifiées  dans les fiches techniques publiées ou des rapports de recherche , comme étant  d’une taille de 10s à 100s nanomètres , incite à  conclure  que les  systèmes d’imagerie radiographique actuellement utilisés  pour  l’évaluation des patients, permettent difficilement de mettre en évidence , d’identifier   et de caractériser cette nouvelle technologie « .

Ferrier avait aussi  déclaré que  le plaignant avait plusieurs implants porteurs de nanotechnologies fonctionnelles capables de réagir à des fréquences très spécifiques du spectre électromagnétique et relevant du FCC.

On estime que plus de 350 000 personnes innocentes , seulement aux   Etats-Unis sont des individus ciblés, mais que plus de 15 % , sinon tous, ont  secrètement subi des. C’est ce que rapportent des enquêteurs privés interrogés par Dupré.

Caïn avait ajouté  « j’irai jusqu’au bout  pour que la vérité éclate . »

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :