Mélange de délinquance et de criminalité tout venant

30 Mai

Quelqu’un avait essayé de pénétrer chez moi à plus de 23h le 29 mai au soir. J’y étais. Je lisais. La porte était bloquée de l’intérieur.

IMG_2742 les portes

Cela suppose ce que l’on sait déjà  : des copies des clés de mon appartement sont en d’autres mains, par et pour manigances et volonté de nuire.
Cela fait aussi penser que la machine à détecter ma présence et mon emplacement chez moi , et qui se fait par réponse aux piqûres et douleurs provoquées sur le corps, avait donné…. une absence d’information.
Cela avait donc motivé cette recherche de confirmation d’absence par un déliquant proche et peut-être très proche et cette intrusion, ratée pour cette fois . Ces intrusions sans effraction s’accompagnent souvent en plus, comme pour tous les autres individus ciblés, de fouille de mes documents, de vols ou de dégradations.

IMG_2740 dégradation

plateau d’une console

IMG_2754 plateau du bureau

Une des toutes 1ères violations de ce domicile avait consisté à pénétrer chez moi, couper les têtes des fleurs qui se trouvaient dans un vase et aller les mettre tout au bout de ce couloir . Au niveau du virage.

IMG_2741 couloir

La récente  tentative d’intrusion de nuit du 29 mai , montre encore et toujours , l’audace incroyable et habituelle des participants de ce système crapulo-criminel obsessionnel de violeurs de domicile et adeptes du harcèlement électronique et dirigé vers une personne sans importance

Compte tenu de la facilité avec laquelle cette délinquance et cette forme de criminalité s’organisent et continuent d’être mises en oeuvre, par laisser-faire des services de l’Etat  dûment informés, et en tous endroits  par des plaintes ( Paris (75), Angers (49), Dol de Bretagne (35) ,St Malo (35) , Troyes (10), Vannes (56) , St Julien des landes (85) etc….) il faut peut-être penser qu’elles sont co-substancielles au fonctionnement des institutions de la République française .
Il est cependant surprenant que des journalistes ou sociologues n’en ait pas fait état pour les exposer, les analyser ou les dénoncer dans leur forme basique d’oppression des «  sans dents  »

sans dents

Photo Wikipédia

Je rappelle que cette formule «  sans dents  » est une appellation cynique non contrôlée, d’origine dite élyséenne. Elle sert à caractériser des démunis du peuple français, trop pauvres pour s’acheter des dents neuves . Par extension cette expression pourrait aussi caractériser tous les autres démunis, privés de leurs droits constitutionnels par des nantis.

Vers 2H du matin la- machine-à-exterminer-une-cible-dans-son-lit avait réussi de très discrètes piqûres sous les pieds, avant de démarrer des tirs d’ondes de type «  zappings  » vers la tête et qui avaient augmenté en violence après deux tirs d’adaptation pour tester les protections mises en place.

Une heure plus tard, le même processus de prise de contact avec les pieds avait été utilisé alors que je m’étais installée dans ma voiture au sous-sol , espérant éviter les affres de la nuit précédente.
Wallou.

IMG_2739 dans le parking

Ceci , et qui est anormal compte tenu des fréquences  repérées , montre la malfaisance locale et correspond soit à la phase «  piqûres  » soit à celle des 1ers tirs. Je n’avais pas pris de notes  .
La configuration de l’appareil pour ce moment-là donne l’indication de la fréquence porteuse dans la colonne D . Les CEM riquiqui prouvent qu’il ne s’agit pas de micro-ondage ( cuisson) .

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :