Perdons pas nos cabines

17 Oct

cabine-telephone

La plus part des électro hypersensibles (EHS) et des victimes de harcèlement électronique sont condamnées à vivre sans téléphone portable. A cause  des malaises induits par les champs électromagnétiques générés par les ondes  : picotements, brûlures, douleurs sur les nerfs, céphalées , engourdissement cérébral … entre autres joyeusetés.

A la maison, les téléphones filaires  font l’affaire.

En extérieur , tout ce petit monde  qui augmente irrémédiablement ,  est tributaire des cabines téléphoniques, de moins en moins nombreuses.

Ces cabines téléphoniques sont également le seul lien de bien des déshérités qui n’ont pas les moyens d’acheter des portables,  ou se  font voler  ceux qu’on leur a donnés dès qu’ils ont  tourné la tête.

Quelques maires  de communes en  » zone blanche » ,  de communes moins favorisées ou de communes sinistrables savent aussi que ces cabines téléphoniques  sont vitales en cas de d’urgence, quand il n’y a plus d’électricité nulle part pour faire fonctionner box WiFi ou téléphone DECT  .

Pour refuser la suppression de ces cabines téléphoniques,  l’association PERDONS PAS LE FIL  a proposé  un amendement  dans le cadre du projet de loi numérique qui doit être présentée à l’Assemblé nationale début 2016.

PERDONS PAS LE FIL a besoin de soutien pour faire reconnaître le bien fondé de cette démarche citoyenne.

Pour aider PERDONS PAS LE FIL  à faire passer cette information sur  la nécessité de conserver les cabines de téléphone publiques, l’association ROBIN DES TOITS propose de voter , en suivant  les informations données  par Anne-Laure MAGER , présidente de PERDONS PAS LE FIL , sur son site . Comme suit :

 pour voter, utiliser  le lien: https://www.republique-numerique.fr/consultations/projet-de-loi-numerique/consultation/consultation/opinions/section-3-maintien-de-la-connexion-internet/maintien-des-cabines-telephoniques-garantie-acheminement-appels-et-appels-d-urgence-en-cas-de-coupure-electrique

(cliquer sur D’accord en bas de page puis se connecter, si pas de compte, s’inscrire ici : https://www.republique-numerique.fr/register/ )

-Cabine_téléphonique autre

Dans son numéro du samedi 17 octobre , Aujourd’hui en France avait consacré une pleine page à ce sujet , dans un article intitulé « Les cabines raccrochent pour de bon » .

Cet article présentait aussi l’action déterminée  du maire de Brissac dans  l’Hérault, arcbouté sur le maintien des cabines téléphoniques  dans son village en  » zone blanche « 

IMG_4974 maire de Brissac

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :