Ingrédients et gadgets pour désorienter des cibles de HCR et HCE

13 Nov

$_1(5)

Désorienter une cible en continu est une méthode de base pour la faire passer pour folle ou la faire devenir folle. Qu’il s’agisse de vengeance ou comme certains peuvent le penser, d’expérimentation éventuelle.
Face à l’honnêteté d’une cible , renommée «  crédulité  » pour faire croire à un sien défaut qui permettrait de lui attribuer la responsabilité de ce qu’on lui inflige, les S ( salauds) S ( sadiques) modernes ont le choix des moyens.
Des manuels listant les actes malveillants à reproduire,  avec en complément , la plus part des ingrédients susceptibles d’y contribuer, se trouvent, sur et par internet.

L’utilisation de tels produits pour mystifier des cibles n’est pas nouvelle. Les réseaux solidaires crapulo/criminels français, par exemple, les emploie depuis longtemps.
Ces produits ou procédés longtemps fabriqués de façon artisanale et utilisés localement, envoyaient les cibles, par conseilleurs interposés, au mieux,  chez des désenvouteurs ou charlatans toutes compétences, au pire vers un asile .
On trouve encore actuellement certains charlatans médecins pour aider les réseaux crapulo/criminels à remplir des services spécialisés de santé  . Ou le contraire.

panic poweder

La plus part des produits pour désorienter des cibles et mentionnés ici et là dans mes blogs, sont actuellement disponibles en petits pots , en flacons, ou en boite , pour un prix abordable, et avec notice de dé-responsabilisation à double sens.
La notice explique que si vous utilisez ce produit , c’est parce que vous êtes dans telle ou telle situation implicitement considérée comme une excuse/motivation. Elle note aussi que le produit en question ne peut être administré qu’avec la permission de la personne (  ?). Pour un meilleur effet, les sites, souvent anglophones , précisent que le produit choisi avait été mis en oeuvre à l’origine par la CIA. Il est maintenant à votre portée.
Ça grandit nettement l’utilisateur hargneux local.

Et naturellement , l’administration de tel produit suppose aussi 9 fois sur 10, une violation de domicile sans effraction, donc un délit puni par la loi,  pour intégrer poudre ou liquide dans la boisson ou la nourriture ou pour les disséminer ici et là chez une cible.

IMG_5185

Dans le dernier roman de Michael Connelly, c’est une Cour, que le personnage principal, Mickey Haller, avocat de la défense à LA, mystifie , à l’aide d’ un de ces produits  : une capsule de sang.

$_1(2)
Un certain nombre des apparents symptômes consécutifs à l’ingestion ou à la dispersion de ces produits nocifs est reproductible par l’utilisation à distance et de façon encore plus difficilement décelable ou prouvable , par la propulsion à travers les murs de certains champs électromagnétiques . Cela se pratique aussi en FRANCE, de façon solidaire, et par des réseaux criminels connus mais protégés, généralement avec la participation de voisins.

Dans cette histoire, presque tous les produits disponibles tels qu’on peut les trouver sur internet, avaient été utilisés ensemble ou séparément .
Cela inclut aussi l’équivalent d’un anesthésiant , drogue du viol ou somnifère puissant, pour permettre un viol collectif. Les probables exécutants quant au complot ourdi, étant Leroy, Levystone, Wen Chuan, Awais Bangash.

Le produit qui fait éternuer avait été ajouté dans la ventilation de mon véhicule. Même endroit  d’origine pour un produit anesthésiant qui endort inéluctablement au volant . L’accident provoqué serait indécelable. Nommé «  perte de contrôle du véhicule  »

Et, selon un médecin de St Malo, même origine ( système de ventilation du véhicule) pour la dissémination d’un virus  de maladie d’hiver attrapé en plein été, qui devait m’empêcher d’accomplir une mission  : aller chercher en Afrique, un petit enfant à opérer du cœur en Suisse. Je bloquais ainsi toute une chaine de solidarité, donnant en prime l’impression implicite d’être peu fiable.

Les produits de type «  pepper  spray  » avaient été utilisés à Vannes par l’imbibé Allan Roux, et ici, par d’actuels voisins sans nom , aux habitudes tout aussi innommables.

IMG_5188

Les gadgets destinés à désorienter une cible relève bien sûr du même esprit malfaisant et se trouvent aussi par le même canal  : internet

IMG_5186

L’ampoule au culot doublement percé qui éclate à la figure avec des risques de blessures violentes fait aussi «  péter les plombs  » ( disjoncter le compteur). Ce subterfuge avait été l’œuvre de Walti, pourvu d’une tête sans plomb depuis longtemps. Ce type d’ampoule avait été longtemps fabriqué en Hongrie.

Les gadgets , déclenchés à distance , qui font tonitruer des bruits dans une direction différente à celle où ils sont planqués, avaient surtout été l’œuvre de Church, un élève musicien, voisin très camé. Ces gadgets , utilisés aussi, ici,  réveillent en sursaut et en pétarades.

Ici encore, les réseaux crapulo-criminels vendéens donnent également dans les illuminations nocturnes. Avec des flashs incessants de lumière jaune qui avaient éclaté, une fois au plafond , et il y a une semaine , au raz du sol. En pleine nuit. Bien sûr.
flash

Le plus spectaculaire reste pour le moment l’apparition d’ éclairs de lumière jaune , de style feu-follets , et qui dansaient à l’intérieur de mon blindage  . Le blindage est composé de plaques de métal superposées en dessous du lit et au-dessus du lit , à 30 cms de la tête.

Sur ZAPPERWISE on trouve ceci , qui donne une information de but différent :
« Des appareils appelés “ sons et lumières ”, d’autres appelés CES (Craneal Electro-Stimulation) utilisent ces principes avec beaucoup de bonheur pour modifier notre état de conscience.

Au moins un zapper sur le marché, le MZ3c, a utilsé ces principes pour induire un état de conscience modifié appelé “ sommeil profond ” (Deep Sleep)

Tout cela est important à connaître , et faire savoir à toutes les cibles de Harcèlement Criminel en Réseau et de  Harcèlement Criminel Electronique.

Il faut ajouter à  tout cela et  également , la possibilité utilisée par les réseaux crapule/criminels , de déplacer  des objets en les poussant  ou de les faire tomber,  comme décrit plusieurs fois dans ces blogs.  Cela se fait à distance,   sans pénétrer dans l’appartement. Simplement en utilisant l’énergie dirigée propulsée à partir d’appartements voisins . Dans la bibliothèque municipale de Rennes (35) ça avait été fait à partir d’un local technique attenant . Histoire de faire savoir à la cible qu’elle est  suivie partout.

Et ceci, ci-dessous,  pour le moment utilisé pour raison sanitaire, et qui risque fort, dans des contextes hostiles maintenant connus, d’être détourné de son but premier.

Pilules qui envoient des SMS  de mémoire : un article découpé dans Aujourd’hui en France

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/04/harcelement-en-reseau-ondes-rennes.html

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/06/vannes-gaz-lacrymogene.html

http://etouffoir.blogspot.fr/2015/08/orage-en-appartement.html

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :