CM-CIC et crime organisé

25 Fév

CM-CIC est le gestionnaire de biens qui gère , à la place des propriétaires, les deux appartements au-dessus (221) et en dessous (201 ) du mien , et qui est également à sa discrétion.

Pour mémoire , pour des lecteurs de passage, le crime organisé français , par voisins interposés, bombarde et matraque, à travers les murs, au moyen de signaux divers ( faisceau de fréquences , laser etc..) une personne désignée comme cible, à la demande ou à la commande. Ces agressions ( tirs d’énergie dirigée) qui dans mon cas et dans  beaucoup d’autres, visent prioritairement la tête, sont destinées à diminuer et détruire les capacités cognitives de la cible et ses possibilités de réaction, à la faire passer pour folle et à la rendre folle .

Il y a peu de temps en cherchant sur internet, on pouvait voir en tapant : CM-CIC, et dans les premières lignes de la 1ère page , un site d’appréciations de ses clients . Tous mécontents du traitement infligé par cette institution, dont les contrats obligent un locataire à rendre un appartement en état de livraison –promoteur. Comme neuf. Sans pourcentage d’usure dû à l’occupation des lieux, et alors qu’une majorité de matériaux utilisés par le promoteur , société parente de CM-CIC, sont justement minimalistes et  fragiles, parce que  bas de gamme. Malin.

IMG_6360 frigidaire frigidaire minimaliste

Pour attirer les propriétaire bailleurs dans son giron , CM-CIC leur propose, aux dires de l’un d’entre eux, un contrat béton et qui ne donne pas leurs coordonnées du proprio au locataire . CM-CIC et ses techno-juristes sont les seuls interlocuteurs possibles , de suivi de la location.

IMG_6343 les avocats

dessin de Voutch

J’avais eu l’occasion de mentionner ce site des avis de clients CM-CIC , en parlant dans le couloir avec un autre locataire de ma résidence. Depuis , ce site m’est inaccessible.

Bien entendu, ici, le lien au crime organisé est différent du problème de l’organisation des relations présentées  comme méprisantes et telles que  pratiquées par le gestionnaire de biens , encaisseur de chèques.

Le lien de CM-CIC avec le crime organisé tel que décrit dans mes blogs , se situe au niveau de l’absence de réaction circonstanciée de CM-CIC, lorsque l’information de torture par énergie dirigée , propulsée des appartements voisins du mien et dont il est le gestionnaire, lui avait été transmise.

Il y a 1 an.* (1)
Ce lien de CM-CIC avec le crime organisé , se note donc  dans sa gestion  gravement laxiste qui consiste à ne pas intervenir auprès des locataires qui dépendent de lui et qui stockent chez eux , ont mis en place et mettent régulièrement en action , les appareils qui pulsent une énergie dirigée extrêmement douloureuse  et invalidante vers l’endroit où je me trouve. Chez moi . Et par préférence lorsque je suis dans mon lit.

CM-CIC , prévenu dès le début, avait répondu « ça passera » .

A un courrier ultérieur il avait répondu l’équivalent de «  c’est à cause des fils électriques de l’immeuble dépourvus de blindage «  et  en plus d’ un conseil qui signifiait  «  vous n’avez qu’à partir »

A un autre courrier , il avait répondu …. la même chose, feignant de confondre basses fréquences (50 Hz) et tirs de hautes fréquences (400 MHz à ++++)

A un courrier suivant rappelant la possibilité de faire respecter le règlement de copropriété mentionnant l’interdiction de nuisance à l’égard des voisins , il avait annoncé que le syndic, qui gère l’immeuble au nom des copropriétaire et doit faire respecter en leur nom le règlement de copropriété, ne voulait rien faire.

Une suggestion du 8 mars 2015 , répétée récemment, de dénoncer ce crime à la police  comme suit
« Il existe l’article 223-6 du code de procédure pénale pour prendre une position citoyenne responsable face à ce type de situation « 

avait eu pour réponse le 13 janvier 2016

IMG_6345 lettre CM CIC
Privé du paiement de 3 loyers fin 2015, CM-CIC avait immédiatement réagi par voie d’huissier.

En lieu et place des paiements à CM-CIC, le montant des loyers avait été envoyé directement à la propriétaire …. qui voulait aussi un traitement de l’affaire par huissier.

Cela avait permis à CM-CIC une lettre au ton et contenu intéressant , qui demandait que je désigne un proche intelligent, comme correspondant de CM-CIC, pour que cette institution  lui explique ce que je devais faire, afin que « mon proche »  me l’explique doucement.

Pour des spécialistes qui confondent basses fréquences et hautes fréquences , plainte portée et dénonciation de crime , c’était confondant.

Les tirs d’énergie vers mon appartement n’ont pas cessé, malgré un récent courrier affirmant avoir pris des mesures.

Le gestionnaire CM-CIC qui me doit un logement normalement habitable et donc sans souffrance infligée volontairement par ses autres clients , se contente toujours et encore d’escalade de pression.

Dans la nuit du 23 au 24 février, un tireur fou ( barbu de 3 jours ?)  , était venu décharger son sadisme avec des tirs qui traversaient le plafond d’abord et toutes les plaques de métal et de caoutchouc superposées au-dessus de ma tête , pour atteindre mon crâne et mon cerveau.
J’avais déplacé mon couchage et mon barda 7 fois pendant la nuit. Dans la précipitation , j’avais été  blessée  à l’épaule par la chute d’une des plaques de métal.

Les tirs précis et violents avaient toujours suivi mes déplacements montrant une vision exacte de mon emplacement. Certains tirs  avaient été précédés  à plusieurs reprises  par une très violente et brève douleur au niveau de l’oreille droite.

Pour cette fois encore , les tirs venaient tous de l’appartement du dessus A221, géré par CM-CIC qui a protégé ce crime, par copinage ,  pendant 12 mois.
IMG_6344 bootlicker

* (1) http://etouffoir.blogspot.fr/2016/02/2eme-plainte-aupres-du-procureur-de-lso.html

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :