Tir d’énergie dirigée de 3 h32 – images EEG

16 Sep

On peut rappeler ici la position surprenante et inquiétante de certains médecins qui ne veulent pas entendre ou écouter les faits rapportés et décrits par des victimes du harcèlement électronique criminel.

Pour ceux que je connais pour les avoir rencontrer

  • l’un tient mordicus à n‘envisager la situation que comme un état d’électrohypersensibilité , alors même que ce problème  extrêmement handicapant et fragilisant est la conséquence de la criminalité par énergie pulsée à travers les murs ou les parois, vers le cerveau, et continue à faire courir des risques énormes aux victimes, par NON DÉNONCIATION de ce crime .
  • l’autre affirme , et alors qu’on ne lui demande rien, que tout ce qui pourrait être raconté  sur ce sujet et qu’elle ne veut surtout pas entendre , relève de la psychiatrie.

Les images proposées ici,  le sont avec un commentaire succinct     pour cause

  • de privation de sommeil
  •  de souffrance physique continue du cerveau et des yeux

img_8459-fa-3h32

Détection de tir d’énergie pulsée . En jaune la fréquence porteuse.

On note qu’il s’agit d’une agression d’énergie soudaine, par comparaison avec l’ absence d’énergie repérée dans environnement.

img_8484

et img_8478-electrodes

brusque agitation dans le cerveau détectée par les électrodes au moment du tir d’énergie

img_8480-gene

zones d’énergie électrique soudaine dans le cerveau ,

img_8481-freqeunces

fréquences sur l’électrode Fp1 ( lobe frontal)

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :