Harcèlement électronique de voisinage et crime organisé français

29 Sep

img_8207-injustice

Le harcèlement électronique de voisinage , entendu au sens large d’un immeuble, d’un quartier ou d’une ville, et le viol en appartement sous contrainte , sont les deux crimes français les plus tus et les mieux protégés par les autorités constituées françaises . Il y a lieu de se demander pourquoi.

Ces crimes sont éminemment sexistes . Les maigres témoignages connus à ce jour sur le harcèlement électronique  , en France, montrent que 80% des victimes sont des femmes et plutôt seules ou devenues seules après avoir été isolées par un harcèlement en réseau féroce et destiné à les pousser à la folie ou au suicide.

Le harcèlement électronique de voisinage utilise des éléments d’une technologie moderne et encore largement inconnue du grand public parce que majoritairement et couramment utilisée plutôt par des militaires .

Le harcèlement électronique de voisinage permet les crimes de haine , les vengeances ou règlements de comptes , et «  l’argent facile » par accaparement de biens et tous les coups tordus cachés et sans preuves qui y sont liés .
L’énergie utilisée est immatérielle. Si elle laisse des traces ou preuves de brûlures ou autre détérioration de la santé , il y aura toujours un policier et/ou un médecin pour affirmer une autre origine vraisemblable aux dégâts constatés.

La technologie du harcèlement électronique est basée sur de l’énergie émise , pulsée et/ou modulée à distance par des appareils cachés en proximité de la victime , mais qui lui sont inaccessibles. Cette énergie peut être de type laser, micro-ondes, radio-fréquences, extrêmement basses fréquences , infrasons, ultrasons….etc

Le harcèlement électronique peut être prouvé par des détections mais qui ne sont pas acceptées par un tribunal parce qu’ elles ne sont pas faites par un expert.

Les appareils émetteurs à l’origine du harcèlement électronique se trouvent sur internet. Leur prix va de quelques dizaines d’euros pour des kits permettant de transformer un transducteur piezzo-électrique ou un four à micro-ondes en » arme » à énergie dirigée , à quelques centaines ou milliers d’euros pour des appareils prêts à l’emploi, tels ceux de la société AARONIA qui ne donne leur mode d’emploi qu’aux voyous et criminels , qualifiés par elle d’ « experts ».

Le harcèlement électronique de voisinage tel que décrit dans cette histoire montre des bandes d’individus qui acceptent l’ordre de torturer  avec de l’énergie dirigée , un être humain qui leur est désigné.
Dans « mon » harcèlement électronique , ces bandes se sont renouvelées et se sont organisées ou re-organisées dans 8 endroits stables différents , et dans tous les lieux de séjours temporaires pratiqués en France ( en plus du reste du monde) , depuis 4 ans.

nazi-sam-gross

« Mon » harcèlement électronique SYS-TE-MA-TI-QUE, jour et nuit et partout, a commencé en MAI 2012, avec le quinquennat de Mr Hollande. Ce qui pourrait signifier qu’à partir de ce moment-là, les organisateurs de ce crime savaient qu’ils n’avaient plus rien, ou pas grand-chose à craindre .

Le suivi de « mon » harcèlement électronique qui suppose en fait une préparation en amont de tout emménagement ou déplacement, permet aussi de montrer la préméditation, la centralisation du commandement, la disponibilité du matériel et des exécutants , et donc l’organisation pour exécution . Toutes ces actions définissent le crime organisé.
Il faut même y ajouter , dans certains cas  lors de la mise à disposition du matériel à des bourreaux volontaires mais fous-furieux quasi-novices , des aménagements d’utilisation instantanés et consécutifs à mes articles sur internet.

Ces aménagements sont une preuve supplémentaire d’une organisation criminelle qui veut les éviter ( preuves) ou éviter un accident brutal.
Cette organisation criminelle torture des êtres humains dans leurs appartement ou en tous lieux clos.

loup-et-mouton-sam-gross-that-s-a-marvellous-disguise-i-almost-ate-you-new-yorker-cartoon

La torture consiste à faire souffrir en continu , détériorer la santé, empêcher toutes activités normales, et à priver de repos et de sommeil,
pour pousser à une violence récupérable par des policiers ,
pour faire passer pour fou et/ou rendre fou, avec l’aide de psychiatres,
pour inciter au suicide qui sera déclaré comme scotché au mental de la victime.

81-rue-du-fbg-st-jacques-streetview Paris XIV

Le harcèlement électronique pratiqué à ANGERS et PARIS XIV était lié à l’immobilier . Volonté d’accaparement à Angers, truandages de long terme, et dénoncés, à Paris XIV où le syndic avait fini par « sauter »

A Paris XIV , par exemple , l’immeuble était géré en SCI, et un ou des sociétaires récupéraient la TVA. Les comptes, prétendus corrects chaque année , mais en fait jamais arrêtés et donc cumulés,  faisaient grossir doucettement année après  année le magot de  TVA  à encaisser.

– La SCI était gérée comme une SA , par un conseil d’administration. Certains membres de ce conseil d’administration utilisaient les fournisseurs de la SCI pour leurs besoins. Frais répartis sur les autres.
– La surface taxable des appartements était faite par une simple déclaration sur l’honneur que certains sociétaires avaient notoirement minimisée pour un gentil truandage de la ville de Paris et renouvelable chaque année.

– Les concierges achetaient elles-mêmes leurs produits d’entretien. Le jour où, élue présidente du conseil d’administration de la SCI, j’avais demandé la clé d’un cagibi à la nôtre ( concierge) , j’avais découvert deux choses.
— –Dans ma main , une clé fantaisie qui ressemblait à celle de mon secrétaire,
— –Dans le placard, des provisions de produits d’entretien grand format en quantités plus importantes que celles du magasin de proximité du coin de la rue .

Le lendemain, j’avais ouvert le cagibi avec la clé de mon secrétaire. Tous les produits d’entretien avaient disparu.
MAIS….La clé du cagibi ouvrant mon secrétaire expliquait sans doute enfin, les multiples vols inexplicables , d’argent , de dossiers, en plus des falsifications d’autres dossiers cachés dans le secrétaire. Cela était possible , par un accès à mon appartement d’abord et à mon secrétaire ensuite , et dont je cachais systématiquement la clé.

comptables-sam-gross-we-are-neither-hunters-nor-gatherers-we-are-accountants-new-yorker-cartoon

La petite-grande lessive  comptable faite dans l’immeuble avait poussé le harcèlement en réseau vers la criminalité : viol et harcèlement électronique . Ce denier, encore modéré, était aux mains de M Levystone. Content de lui et provocateur, un jour, out of nothing, il m’avait proposé d’intercéder en ma faveur auprès de LEROY. Le grand prédateur des lieux.
Corniaud !

Le règlement des problèmes de l’immeuble n’était pas mon but. Il m’avait seulement appris le nom des pions et des taupes de l’époque, dont certains avaient participé à couler ma société : Lelong-Levystone-Wen Chuan – Brunel

L’étape suivante du harcèlement électronique avait été un épisode violent destiné à me spolier de mes biens et à empêcher un stage à Panthéon-Assas. Il s’était manifesté à Dole de Bretagne -35- ( Leblay-LeSénéchal) et au 79 rue du Fbg St Jacques  Paris XIV, où un ami me prêtait son appartement lors de mes passages à Paris. Le probable exécutant d’un micro-ondage complètement débilitant, à cet endroit,  semblait être le voisin à rosette , ancien d’EDF.

De 2007 à 2012 , il y avait eu un quasi break,  avant reprise  du harcèlement électronique  de voisinage et plus , et acharnement SYS-TE-MA-TI-QUE

22-rue-ernest-renan-ce2784e90cd12b-51112-400x400 Paris XV

A PARIS XV , au milieu d’ une longue période d’ intense harcèlement de violations diverses ( de 2007 à 2012) , J-J WALTI , m’avait annoncé mon vidage de l’immeuble à travers la copropriété.(?)

De retour d’un voyage de 2 mois, et à temps pour une AG de la copropriété, j’avais été vérifier les comptes, apprenant que j’étais la première à l’avoir jamais fait. Les comptes montraient que la moitié du trop-perçu pour des travaux importants de l’année n’avait pas été remboursée aux copropriétaires.

Le soir , on avait attendu De Certaines , président du conseil syndical( P. de CS) , en retard de 20 bonne minutes pour présider l’AG. Rouge et essoufflé, il nous avait appris que la convocation de l’AG étant irrégulière, il ne voulait prendre aucun risque avec la loi. Il avait annulé l’AG . Pourtant une AG tenue et approuvée ne risque d’ être annulée que par un tribunal. Personne n’y avait intérêt.
– Une convocation irrégulière d’AG est la faute d’un P.de CS, dont le rôle consiste à faire cette vérification en amont. Pas 20 minutes après le début prévu pour cette réunion.
– Un P.de CS, n’a pas le pouvoir , ni le droit , d’annuler à lui seul une AG. Il n’est qu’un propriétaire, comme les autres.
– En annulant une AG en juin, le P.de CS, laissait la copropriété sans syndic ( mandat expiré) : c’est inconséquent.

Quelques semaines plus tard, le syndic sans mandat avait convoqué une AG. C’est illégal. Un nouveau syndic avait été choisi par le P. de SC. Et élu. Le nouveau syndic avait convoqué une AG.
Avant cette AG, deux policiers étaient venus faire du scandale sur mon palier. Leur chef de service , contacté au téléphone, m’avait répondu que sur ce coup-là, il n’était pas leur chef.

L’AG avait eu lieu sans moi. Le P.de SC avait fait en sorte de ne pas rendre aux copropriétaires le trop-perçu sur travaux. Devinez …
Et mon nom avait disparu de la liste des copropriétaires du PV de l’AG. Minable.

Le nouveau syndic n’avait pas tenu longtemps. Il avait démissionné. Sans raison officiellement exprimée. C’est illégal. Et son remplaçant avait été imposé . Sans choix.
Quand le P.de CS avait manigancé pour truander la ville de Paris, récidiviste,  je l’avais noté. Et cet individu P de CS ,  m’avait tiré dessus  avec une arme à énergie dirigée , de son appartement , alors que je me trouvais dans ma voiture, dans la rue  .

Ce vendéen ingénieur et en plus éleveur et marchand de bêtes prospère  et en société avec son frère Charles, maire de Fayemoreau, avait , selon WALTI, eu l’ordre de me faire quitter l’immeuble. Et ce misogyne grand teint, dont l’épouse porte mes vêtements volés , s’y était employé, comme si les lois de la République n’existaient  pas ou seulement  le temps qu’ il les avait en bouche, quand il feignait en avoir besoin.

Le harcèlement électronique pratiqué  contre moi, dans l’immeuble de Paris XV  m’avait rendue sourde, aveugle ( cataracte accélérée) et m’avait brûlé la moitié du cerveau ( irrigation sanguine devenue déficiente)

Mes plaintes contre cet individu et son homme de main n’avaient reçu aucun traitement, aucune réponse.
Criminels protégés . Par qui ? Pourquoi ?

Le Morbihan (56) où j’habitais en doublon se révélera aussi son terrain de jeu. Sa famille et ses relations étaient présentes à ARS et LORIENT. Ce n’est pas une fixette de ma part . Seulement une constatation pour compréhension , après coup.

Les complicités criminelles simultanées et /ou suivantes

  • à Vannes -Morbihan- , ( Le Rouzic- Fouquet et LeDuez-Roux )
  • à Saint-Julien-des Landes – Vendée- ( Couvida-Poitevin-Suteau- Descazes- Desveaux)
  • aux Sables d’Olonne– Vendée- ( Stéfane -Decroix-Brochet),  seuls connus , montrent , dans certains cas, des personnes à qui j’aurais pu ne jamais avoir besoin d’ adresser la parole . J’aurais du être anonyme pour tous ces nouveaux visages.
  • img_8228-ds-la-voiture
  • Pourtant, ces personnes s’étaient, une nouvelle fois, révélées des volontaires-types enthousiastes, parfois psychopathes , parfois sadiques, ou misogynes , ou escrocs. De toutes façons, promoteurs ou exécutants du harcèlement électronique de voisinage , et que le ou les organisateurs leur a (ont), manifestement , assuré exempt de problème ou de poursuite.
  • acrottessam-gross-people-walking-around-with-carrots-attached-to-sticks-hanging-in-front-of-new-yorker-cartoon

Mais on ne sait toujours pas au nom de quelle loi française, ce harcèlement électronique est organisé, et  rendu possible parce que  protégé par les autorités constituées de France .

http://desailesauxtalons.blogs.nouvelobs.com/archive/2016/08/25/detonnante-association-crapuleuse-institutionnelle-589611.html

Code pénal

Article 222-3 :  actes de torture ou de barbarie  ( Tous les acteurs des tirs d’énergie dirigée vers le cerveau)

Article 222-10 : violences ayant entrainé une mutilation ou une infirmité permanente ( Mêmes que ci-dessus)

Article 222-17 : Menace de commettre un crime ou un délit ( JJ Walti)

Article 222-23 et suivants : viol  ( auteurs inconnus)

Article 223-1 : Risques causés à autrui ( Tous les mis en cause)

Article 226-1 : Atteinte à la vie privée ( Tous les mis en cause)

Article 226-4 : Introduction, maintien dans le domicile d’autrui ( Lelong, Brochet, LeDuez, Suteau, Delveaux etc.. )

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :