V/m et images EEG- HCE

17 Oct

tir-dans-la-tete-2-images

Ce qui suit est une nouvelle tentative d’explication d’un phénomène intentionnellement malfaisant et mis en place en proximité , par des individus imbus d’un pouvoir usurpé par habitude ou tradition et ce, grâce à une indifférence coupable et  complice de représentants de la loi et de l’Etat.

La plupart des plaintes et symptômes décrits par les cibles de harcèlement électronique mentionnent d’abord des souffrances et douleurs physiques consécutives à des agressions immatérielles par énergie pulsée à distance.

La cause de ce traitement inhumain infligé est souvent inconnu . Le fait que les agressions décrites semblent faites par des voisins aux airs pas forcément normaux mais presque, et sans lien hostile apparent avec la cible, accroit l’incompréhension et permet une dénégation facile.

On apprend à force de témoignages * (1) que les complices /amateurs de harcèlement électronique de voisinage ou mis en voisinage,  sont des habitués , des dégénérés ou des accros éventuellement payés , pour s’adonner à  une torture cachée et faite par pulsations d’énergie dirigée.

A cela il faut ajouter la multitude et la multiplicité des moyens possibles par la technologie et mis en œuvre pour produire l’énergie mortifère propulsée en cachette , en réglant simplement un appareil qui le permet.

Face à une démultiplication de symptômes différents produits, la cible est forcément déboussolée, puisque ses descriptions changent en conséquence et la font ainsi facilement passer pour incohérente ou perturbée.

tir-dans-la-tete-unknown

A la suite d’une nuit pénible (15-16) et écourtée par le résident dérangé du dessus et/ou ses copains tout aussi sadiques ou misogynes, une nouvelle tentative de repos-sans-repos avait donné ce qui suit  en exemple , en correspondances détections de champs électriques /souffrance du cerveau traduite  en images EEG.

Il faut ajouter, que la lumière de la chambre où ont été faites ces détections était éteinte et qu’aucun appareil n’était branché sur (aucune) prise de courant.

img_8958-chps-electriques-pulses

Les champs électriques détectés sont en V/m . Ceux qui sont en jaune correspondent à un sursaut de réveil et à une réaction du cerveau , comme celles  montrées ci-après et sachant qu’entre 11h24.26 et 12H19.14, il y en avait eu 39.

img_8959-reaction-du-cerveau

autre exemple

img_8960-autre-reaction-du-cerveau

autre exemple

img_8961-3eme-reaction-du-cerveau

L’analyse de l’image EEG qui est délimitée , ici, en rouge

img_8965-zone-analysee

donnait aussi ceci :

img_8968-energie-developpee

et ceci encore, montrant la vraisemblable origine de l’énergie pulsée venant du dessus

img_8966-image-cerveau-gche

En comparant ces images EEG avec d’autres images montrées quelques semaines plus tôt * (2) mais produites semble-t-il  par des radio fréquences , on peut facilement noter , sans être spécialiste , une apparente différence d’intensité de réaction de souffrance du cerveau .

Cela implique, pour les auteurs de la torture à la manoeuvre, une sorte d’adaptation de circonstance avec  matériel différent  utilisé . Il découle de ces constantes adaptations ou réglages , qu’il s’agit bien de criminalité et destinée à mutiler le cerveau en empêchant en même temps le repos et la récupération, afin de maintenir une cible dans un état second végétatif tout en permettant la fabrication cachée progressive de maladies neurologiques ou autres  gravissimes .

A l’usage d’une magistrate locale* (2) et qui m’avait traitée de faussaire en audience publique du tribunal , en déclarant que les images EEG que je présentais étaient truquées et qu’elle était capable de faire la même chose, je peux préciser ici, que mes piètres connaissances et performances liées à l’informatique ne me permettent pas de « bidouiller » ces images.

Ces images sont produites par un matériel médical et transmises par un logiciel dédié , sur un ordinateur dédié au dit matériel, le tout mis en place par le fournisseur/fabricant.

En complément et concernant le harcèlement électronique , devenu un fléau mondial et qui requiert l’attention de TOUS ,  à cause de la gravité des atteintes à l’intégrité physique et mentale de tous les citoyens-cibles potentiels , voici ci-après un extrait de la lettre  au Parlement Européen  ( traduite par Rudy Andria ) de  Mojmir Babacek, Président de

l’Association de Citoyens pour l’Interdiction de la Manipulation du Système Nerveux Humain par des Rayonnements de Fréquence Radio.

« Dans le même but, on peut utiliser les téléphones cellulaires. Les téléphones cellulaires fonctionnent sur les fréquences variant de 900 à 2.200 MHz. Il suffit de relier à un téléphone cellulaire ou à un four à micro-ondes une minuterie qui est en mesure d’envoyer des impulsions de micro-ondes avec un chronométrage ultra précis d’un millième de Hertz et de s’assurer qu’il y ait une forte hausse des ondes et des impulsions transmises. On aurait besoin, ensuite, de relier un amplificateur et une antenne directionnelle au téléphone cellulaire et on pourrait, ainsi, mettre en péril la santé mentale et physique des gens du voisinage. Veuillez noter qu’avec un four à micro-ondes, on aurait seulement besoin d’une antenne directionnelle. »

Pour aider à la compréhension de certains  phénomènes physiques à l’origine du harcèlement électronique , on peut consulter  : http://www.translatorscafe.com/cafe/FR/units-converter/electric-potential/c/

* (1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/
* (2) https://etouffoir.blogspot.fr/2016/10/madame-la-presidente.html
* (3) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/12/hce-criminalite-du-a221.html

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :