Pour les candidats à l’élection présidentielle française

13 Avr

Ce qui suit  est une traduction libre, rapide et sans autorisation du texte du philosophe tchèque, et Président de l’association des citoyens pour l’interdiction de la manipulation du système nerveux humain par rayonnement  de radiofréquence, MOJMIR BABACEK, et qui pourra être enlevée sur demande.

Ce texte était précédé d’une lettre . Elle est  également mise en ligne ci-après.

Ce texte a été porté à l’attention du Parlement européen  par Mojmir BABACEK avec l’aval de 9 autres associations européennes de lutte contre le contrôle neuronal et contre la torture à distance. La liste des associations est en bas de page.

Cette traduction est dédiée aux candidats à l’élection présidentielle française, précédemment interrogés par l’auteure du blog , sur une partie de ce sujet – la torture  électronique à distance- et par courrier personnel.
Il n’y a eu que deux réponses évasives de candidats anciens ministres,   à mon courrier. L’une de ces réponses  conseillait de porter plainte.

 

Bonjour,
J’espère que vous vous rendez compte que si la technologie de contrôle mental est déclassifiée, les experts, qui ont développé cette technologie, seront libres d’aider à détecter ces radiations dangereuses. Je ne doute pas que beaucoup d’entre eux se sentent concernés et ont des remords. Selon moi, pour réussir cette déclassification il suffirait qu’ 1 à 2% de la population de chaque pays lise la lettre ouverte qui va suivre .

Chez nous , en République tchèque, il y a eu 15 publications dans des médias alternatifs, ce qui a permis d’atteindre pour le moment environ 40 000 lecteurs sur les 100 000 à 200 000 lecteurs dont nous avons besoin. Dans la lettre ci-dessous, j’ai ajouté un lien qui permet d’accéder à un livre avec des informations scientifiques supplémentaires , et un autre lien pour participer à la pétition faite auprès Parlement européen.

Il est important aussi d’expliquer aux responsables des médias alternatifs que l’objectif de cette publication est la déclassification de ces armes inhumaines de destruction massive, et beaucoup plus dangereuses que les armes chimiques ou biologiques, qui sont déjà soumises à une interdiction internationale.
Ainsi vous aiderez à améliorez ce monde et vous vous aiderez aussi.
Mojmir Babacek
 

POUR UNE LEGISLATION QUI INTERDISE LA MANIPULATION A DISTANCE DU CORPS ET DU SYSTEME NERVEUX HUMAIN , ET L’ELIMINATION D’HUMAIN A DISTANCE .

À la mi-mars 2016, le ministre polonais de la Défense Antoni Macierewicz a visité l’Université du Père Tadeusz Rydzyk pour participer à la discussion sur les problèmes de la politique contemporaine, des conflits armés et du terrorisme. Un des auditeurs lui a demandé, quelle était la stratégie de la Pologne pour faire face aux expériences illégales utilisant des armes électromagnétiques contre des citoyens polonais . Antoni Macieriwicz a répondu que son ministère mène une étude sur ce sujet et qu’il allait créer une commission qui enquêtera sur les plaintes des citoyens polonais
https://www.youtube.com/watch?v=YgVs4-m0lNY#t=33, http://www.dziennikzachodni.pl/polska-i-swiat/a/minister-macierewicz-o-broni-elektromagnetycznej-zdjecia-wideo-raport-juz-wkrotce,9741513/

De cette façon, le ministre de la Défense polonais a admis qu’il existe des armes électromagnétiques capables d’interférer avec le fonctionnement de l’organisme humain et qu’il soit utilisé sur les citoyens polonais.

. Maintenant, il semble clair que les États membres de l’Union européenne ont dans leur arsenal une technologie militaire classée, et qui peut être utilisée pour des attaques électromagnétiques contre des personnes. La classification apparente de cette question explique aussi les réponses évasives à nos lettres précédentes sur ce sujet.

L’eau constitue une partie importante du corps humain – 55 à 70%. De grandes portions de cette eau contiennent des particules qui ont pris ou perdu un électron et, qui ont ainsi une charge positive ou négative. Ces particules peuvent être des atomes, des molécules ou des groupes d’atomes ou de molécules. Ce sont des ions. Puisque les liquides dans le corps humain sont pleins de ces ions, ils peuvent être comparés aux électrolytes ou liquides qui conduisent un courant électrique.

La partie la plus importante de l’activité du système nerveux humain relève de courants électriques, qui apparaissent comme des flux de particules chargées poussées dans les fibres nerveuses. Alors que dans les fils électriques, le courant électrique est un flux d’électrons libres, dans le corps humain et le système nerveux humain, il s’agit d’un flux d’ions chargés.

Les sources de courant électrique dans les fibres nerveuses sont des membranes neuronales. Les courants électriques passent dans les fibres nerveuses, à la suite d’un changement de tension entre la surface intérieure et la surface extérieure des membranes neuronales. Ce changement de tension, est principalement du aux courants électriques de l’électrolyte qui se trouve à l’intérieur des fibres nerveuses.

En 2014, les scientifiques chinois ont publié les résultats d’une expérience dans laquelle ils ont recherché la conductivité des micro-onde des solutions d’électrolyte. Dans l’introduction, ils ont souligné que leur expérience «joue un rôle important dans l’étude de l’interaction entre les ondes électromagnétiques et les tissus biologiques qui ont une forte teneur en eau et une concentration significative d’ions». Ils ont utilisé une solution de sel pour leur expérience. La formule chimique du sel est lNaCl. Cela signifie qu’il contient des atomes de sodium et de chlore. Les ions de ces deux atomes jouent un rôle important dans la réaction des cellules nerveuses. L’expérience a prouvé que cet électrolyte est conducteur,  pour les micro-ondes jusqu’à une fréquence de 20 gigahertz. Pour les solutions avec des teneurs en sel plus élevées, la conductivité des électrolytes était plus élevée avec les micro-ondes qu’avec le courant continu
En d’autres termes, les micro-ondes ont produit des courants électriques dans les électrolytes, ce qui signifie que si les micro-ondes pénètrent dans l’électrolyte qui se trouve à l’intérieur des fibres nerveuses, elles y produiront des courants électriques

Le système nerveux est contrôlé par des neurones appelés axones. Leurs membranes réagissent aux courants électriques portés dans l’électrolyte qui remplit leurs fibres nerveuses, en produisant des courants électriques. Cela déclenchera alors la propagation du signal nerveux dans le système nerveux.
Si un être humain est censé sentir quelque chose, faire quelque chose ou réfléchir à quelque chose, il faut que de grandes quantités de neurones se mettent au diapason à la même fréquence. Pour qu’il y ait manipulation du système nerveux humain avec des micro-ondes pulsées, il faut maitriser des fréquences et séries de fréquences qui régissent les variations de l’activité du système nerveux humain pour tout ce qui concerne les perceptions, réactions, émotions, actions et pensées

Walter J. Freeman, qui a étudié pendant des décennies, l’activité électrique du cerveau humain en introduisant une multitude de micro-électrodes dans différentes parties du cerveau, a écrit que dans le cerveau, la transmission se produit à une certaine fréquence caractéristique, et … la réception se produit dans .. en réponse à cette fréquence « . Les scientifiques qui expérimentent avec des micro-ondes pulsées ont rapporté que les enregistrements électro-encéphalographiques des activités du cerveau de l’animal se synchronisaient avec les pulsations des micro-ondes transmises dans leurs cerveaux

http://www.mapcruzin.com/radiofrequency/henry_lai1.htm.

Ainsi, si les électrolytes qui se trouvent dans les fibres nerveuses sont atteintes par des micro-ondes pulsées dans les fréquences de l’activité nerveuse, les membranes des axones qui contrôlent l’activité du système nerveux et réagissent aux changements de tension électrique en déclenchant un impulse nerveux, réagiront aux fréquences pulsées.

Les courants seront produits par les fréquences micro-ondes pulsées. De cette façon, les électrolytes qui se trouvent dans le tissu nerveux fonctionneront comme des antennes et le système nerveux humain sera contrôlé par les micro-ondes pulsées, qui ciblent le corps humain.

L’organisation américaine MCS America, qui lutte contre la pollution, confirme cette conclusion dans son étude sur la sensibilité aux champs électromagnétiques. L’étude indique: «Le corps impacté par le signal peut le transformer en courants électriques comme l’antenne d’un poste de radio ou d’un téléphone cellulaire. Ces courants sont portés par des ions … qui traversent les tissus vivants et les vaisseaux sanguins ( Un système de tubes remplis d’un fluide salé , électriquement porteur, et qui relie presque toutes les parties du corps) Lorsque ces courants atteignent les membranes cellulaires, normalement chargées électriquement, elles essaient de vibrer avec le courant

(notons au passage, qu’un neurone est également une cellule).

L’étude poursuit ainsi : «Le mécanisme de la démodulation est controversé, mais il ne fait aucun doute qu’il se produit. La meilleure explication est que la multitude de canaux ioniques minuscules trouvés dans les membranes cellulaires agissent comme des diodes de contact électrique ponctuel … celles-ci peuvent rectifier et démoduler le signal même s’il s’agit d’ hyperfréquences … Un signal de téléphone cellulaire, lorsqu’il est démodulé de cette façon, génère toute une famille de composants basse fréquence, dont certains sont biologiquement actifs et provoquent une fuite dans la membrane.

Une conséquence de ce type de fuite va entrainer toute une gamme de fausses sensations des cellules sensorielles des individus électrosensibles « . On explique les fausses sensations produites par le rayonnement du téléphone par le fait que le transfert d’informations dans les systèmes de téléphones cellulaires est effectué par des impulsions hyperfréquences à basse fréquence et qui atteignent l’électrolyte dans les systèmes nerveux des individus électrosensibles. Comme l’activité nerveuse relève de basses fréquences, cette activité nerveuse est déclenchée ou incitée par ces impulsions.
Les expériences publiées et consacrées aux effets des micro-ondes sur le système nerveux humain ont utilisé des hyperfréquences d’un Gigahertz, et moins, et font écho ainsi aux résultats des scientifiques chinois sur la conductivité de l’électrolyte pour les micro-ondes.

Dans ses expériences autour des années 1980, Ross Adey utilisait la fréquence de 450 Mhz, pulsée à 16 Hz, provoquant ainsi un flux de calcium , http://www.dtic.mil/dtic/tr/fulltext/u2/a242515.pdf qui réduit la capacité des êtres humains à se concentrer. L’expérience a été répétée plusieurs fois avec les mêmes résultats.
Allen H. Frey – début 1961! – a réussi à transmettre des perceptions sonores dans le cerveau humain en utilisant des fréquences pulsées allant de 425 à 1310 Megahertz.

Les gens ont décrit le son hyperfréquence comme « buzz, un son qui clique, siffle ou éclate , en fonction de plusieurs paramètres d’émetteur : l’impulsion , la répétition d’impulsion, la fréquence des impulsions.

En variant le paramétrage de l’émetteur, Allen H. Frey a pu produire « une perception de vibration dans la tête » ou encore des  »sensation de piqûres d’ aiguilles » . http://jap.physiology.org/content/17/4/689
Cette expérience a été répétée plusieurs fois avec les mêmes résultats. Il a donc été prouvé qu’il est possible de produire de façons répétées les mêmes impressions dans le cerveau humain, lorsque les micro-ondes sont pulsées dans des fréquences qui imitent l’activité neuronale du cerveau humain.

En 1975, Don R. Justesen, neuropsychologue et directeur des Laboratoires de recherche en neuropsychologie et radiologie comportementale du Centre médical de l’administration des anciens combattants, a publié dans « The American Psychologist Journal » une expérience où des enregistrements de chiffres prononcés de un à dix ont été transmis au cerveau via des micro-ondes pulsées et où le sujet de l’expérience pouvait entendre et reconnaître les chiffres
https://docs.google.com/file/d/0B3V8FIUj7brsMzJhOTY4ZWItMGI5OC00MzkzLWJjMDQtMDM0OGE1ZDFhOGFm/edit?authkey=CKnE554O&hl=en&pli=1

Cette expérience a prouvé qu’il était possible de manipuler à distance du système nerveux humain, mais aussi le mental

Lors de l’encodage de la parole humaine dans des micro-ondes pulsées – la procédé est semblable à celui de la radiodiffusion (le langage humain a seulement besoin d’ être converti en micro-ondes pulsées) – il est possible de transmettre des messages audibles ou inaudibles (ultrasons) dans le cerveau humain. Un être humain ne peut pas entendre des ultrasons, mais le cerveau les perçoit et le comportement d’une personne peut être contrôlé et manipulé de cette façon. La densité de l’énergie électromagnétique nécessaire pour contrôler à distance l’activité du système nerveux humain ne dépasse pas les normes établies par l’Union européenne. Rappelons-nous simplement que les signaux des téléphones cellulaires peuvent pénétrer dans le cerveau humain.

Un radioamateur compétent au service du crime organisé est capable de fabriquer un émetteur qui contrôle à distance l’activité du système nerveux humain, et met ainsi en danger la santé physique et mentale des personnes attaquées. Il pourrait tout aussi bien fabriquer de l’endormissement en pulsant des micro-ondes porteuses des fréquences du sommeil , voire de façon plus sophistiquée encore arrêter les battements du coeur et tuer. On sait qu’avec des micro-ondes pulsées sur des grenouilles Allen H. Frey avait réussi à leur infliger des crises cardiaques

Dans le même temps, un nombre croissant de personnes dans le monde entier se plaignent d’être exposées à de telles radiations nuisibles, et n’ont aucun moyen de s’en protéger . Parmi les principaux symptômes, elles mentionnent des brûlures ou des sensations brûlantes, des sensations de piqures et d’aiguilles enfoncées , des impressions de coups de poignards , des vomissements violents, des crampes allant jusqu’à des paralysies temporaires, des mouvements incontrôlables de certaines parties du corps , des problèmes respiratoires entrainant un arrêt cardiaque, des nausées, des voix dans le crâne et des manipulations de pensées et d’émotions. Ces personnes finissent souvent par être déprimées et suicidaires. Si elles se plaignent de ces symptômes et donnent le rayonnement électromagnétique comme origine, , elles sont alors poussées vers la psychiatrie et sans aucune investigation sérieuse de leurs plaintes.

Cela amène bien sur à penser que des militaires et des opérateurs liés à des gouvernements mettent leurs connaissances et compétences à l’épreuve sur des citoyens innocents en vue d’une utilisation ultérieure dans des guerres ou conflits avec des foules ou pour contrer toute désobéissance civile nationale.

Puisque des organismes gouvernementaux et éventuellement le crime organisé, sont capables de manipuler à distance le système nerveux humain pour infliger de la torture physique, de la confusion mentale ou la mort de personnes, sans laisser aucune preuve du crime commis, il est devenu impératif de mettre en place une arsenal législatif pour contrer de telles dérives.

Une partie de la législation à établir devrait porter sur l’interdiction de l’utilisation de ces technologies pour les agences de sécurité de l’État, puisque la possession de ces technologies serait en contradiction flagrante avec les constitutions démocratiques des États membres de l’Union européenne.

Nous sommes prêts à participer à la préparation de cette loi.
Toute technologie, qui produirait dans le système nerveux humain, les flux de courants électriques avec les fréquences de son activité, peuvent être utilisés pour contrôler à distance l’activité du cerveau et du corps humain. À l’heure actuelle, les micro-ondes pulsées sont la seule technologie connue , capable de produire cet effet, mais compte tenu des progrès fulgurants de la recherche scientifique, en particulier dans la physique quantique, d’autres technologies risquent d’ être développées ou le sont peut-être déjà .

Par conséquent, la législation devrait également interdire l’utilisation de technologies inconnues ou non publiées mais qui permettent la manipulation à distance de courants électriques dans le cerveau et le corps humain.

Les Etats membres européens de l’OTAN sont apparemment liés par un accord pour garder ces armes secrètes. Il est donc évident que la législation que nous proposons ne peut être promulguée dans les États membres de l’Union européenne que sur avis de la Commission européenne et si les États membres de l’UE agissent ensemble – ou encore si le principe de subsidiarité est contourné et que la législation est transmise directement par le Parlement européen

Nous restons convaincus que vous ne soutiendrez pas l’utilisation criminelle de champs électromagnétiques ou d’autres champs énergétiques contre les citoyens des États membres de l’Union européenne et que vous recommanderez aux États membres de l’Union européenne et au Parlement européen d’adopter des législations qui protègent les citoyens des États membres de l’Union européenne contre de telles attaques en puisant leurs auteur de peines sévères grâce à la création d’agences spécialisées capables de détecter ce phénomène de manipulation du système nerveux humain à distance et qui mime aussi des maladies mentales, torture des innocents sans laisser de preuves

Nous pensons également que vous êtes conscient de la crise démocratique majeure qui résulterait d’apprendre que ces pouvoirs secrets sont aux mains de gouvernements et leur permettent de manipuler à distance les esprits de leurs citoyens. Ce serait en totale contradiction avec les constitutions des États membres de l’Union européenne.
Nous espérons toujours que vous respecterez les valeurs du respect de la dignité humaine, de la liberté et de la démocratie incluent dans le Traité sur l’Union européenne et que vous mettrez en oeuvre une interdiction de l’utilisation de technologies qui créent des régimes totalitaires d’un nouveau genre et privent le peuple de sa liberté personnelle et de sa liberté de pensée .

Ces armes de destruction massive sont plus dangereuses que les armes chimiques ou biologiques , soumises, par ailleurs, à une interdiction internationale .
Les lecteurs trouveront des informations complémentaires dans le livre
„Discovery of Mind Control and History of ‚Psychotronic War‘“ –
Une copie électronique peut être commandée à babacekbooks@gmail.com pour $9.99
La pétition au Parlement européen peut être signé à :    http://www.ipetitions.com/petition/ben-remote-attacks-on-the-human-nervous-system )

LISTE des associations européennes 

International Coalition Against Electronic Torture and Robotisation of Living Beings (ICATOR)  Chairwoman:  Melanie Vritschan,
STOPEG Foundation – Stop Electronic Weapons and Gang Stalking – Netherlands Chairman:  Peter Mooring,
IGEF – Initiative Gegen Elektromagnetische Folter – Deutschland Chairman:  Harald Brems,
STOPZET – Stowarzyszenie, Stop Zorganizowanym Elektronicznym Torturom   –  Poland Chairwoman:  Zofia Filipiak,
ADVHER – Association de Défense des Victimes de Harcèlement Electromagnétique et en Réseau – France   https://rudy2.wordpress.com/
ACOFOINMENEF Associazione contro ogni forma di controllo ed interferenza mentale e neurofisiologica – Italia Chairman: Paolo Dorigo
European Coalition against Covert Harassment Legal advisor:  Henning Witte,
Globalthaeb – Great Britain Chairman:  David Bromhall,
LESAT – London End Stalking Action Group – Great Britain Chairman : Paolo Fiora, e-mail

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :