Inviter des « gilets jaunes » à manger à la cantine du Sénat

2 Déc

Billet, sans  aucun lien avec le sujet habituel de ce blog.

Beaucoup de gilets jaunes , sincères manifestants de leur ras le bol, ont des fins de mois improbables .

Pour certains,  la fin du mois et les restrictions de toutes sortes , commencent au milieu du mois qui se prolonge avec des privations.

Sans viande ni poisson, au menu, en se privant pour pouvoir remplir le réservoir de la voiture qui conduit au travail.

La baisse  générale du pouvoir d’achat est an cause.

La hausse du prix du carburant a été le déclencheur de l’expression du refus de se faire taxer toujours plus, et du regroupement par le gilet jaune , vêtement disponible obligé lors d’une panne avec danger.
Et le mouvement de protestation s’est enflé de tous les mécontentements , exprimables en enfilant simplement le gilet des premiers. Avec les risques avérés , constatés.

Pour montrer sa bienveillance de nanti largement sur-nourri , et épris d’ordre ou de justice sociale  , le deuxième personnage de l’Etat , Président du Sénat , a voulu peser de tout son poids,  en demandant la suspension de la hausse des taxes sur les carburants.

Face aux gilets jaunes qui prennent la parole pour dire leur faim physique, ce sénateur n’a pas pensé à ouvrir la cantine du Sénat, en faisant prendre en charge ces repas par une légère hausse du prix payé par chacun de nos représentants sénateurs.

Un sénateur est payé par notre argent: 7100 euros en 2015.
Parce qu’il est très occupé, un sénateur mange dans une cantine située dans l’enceinte de son lieu de travail :
Ce lieu est naturellement, actuellement totalement privé et réservé aux sénateurs et à leurs amis.

Pour payer son repas subventionné , qui en 2015, coutait 16,45 euros, un sénateur utilise, donc, l’argent que nous lui accordons .

Pour 16,45 euros en 2015 un sénateur mangeait par exemple
1° foie gras mi-cuit entier
2° une sole des côtes bretonnes façon meulière
3° un dessert au choix
4° un vin fin adapté

https://recettessimples.fr/news/le-menu-du-senateur

Il ne serait donc pas inconvenant de proposer que les sénateurs établissent un roulement de 10 à 20 gilets jaunes (ou ex) nouveaux  et différents chaque jour , invités à venir se nourrir enfin décemment, une fois , à leur cantine .

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :