Archive | décembre, 2018

Canardage par les antennes d’ENEDIS

8 Déc

L’électricité en réseau au service du harcèlement en réseau

ENEDIS est la société qui s’est chargée de l’installation généralisée des compteurs devenus séduisants,  parce qu’appelés intelligents par certains, et censés faire faire des économies aux usagers: les compteurs LINKY.

Ces compteurs capables même de s’auto-détruire, sont surtout communicants  pour le meilleur profit de ceux qui les contrôlent.

Pour que ces compteurs LINKY deviennent opérationnels localement , ENEDIS s’est transformée en installateur  d’antennes relais,  dédiées au système LINKY , mais qui interfèrent avec ma BOX- Orange .

 

Ces antennes de 900 MHz et 1800 MHz posées à hauteur de tête , dans des boitiers banalisés appelés concentrateurs , crament allègrement la cervelle des riverains et à une cadence qui dépend de la seule programmation des employés d’ENEDIS

.

Ce concentrateur-ci avait fait claquer le compteur LINKY posé à l’arrière du même poteau. 

Malgré quelques recherches d’une information qui devrait être publique et facilement accessible, il a été impossible, à ce jour, de trouver le contrat qui lie ENEDIS et les collectivités locales, et qui l’autoriserait avec un cahier des charges précis , à implanter ses antennes relais .

Pour mémoire : ENEDIS est une société anonyme , crée en 2008 , d’abord sous le sigle ERDF.
ERDF deviendra finalement ENEDIS ( énergie et distribution) en mai 2016
ENEDIS est une filiale à 100 % d’EDF.
EDF est le premier producteur et fournisseur d’électricité en France.

ENEDIS est gestionnaire du réseau de distribution en France , avec obligation de garantir, sans discrimination, un accès aux réseaux électriques à 35 millions d’abonnés. A ce titre , elle a des contrats avec les collectivités locales regroupées en syndicats d’énergie départementaux et propriétaires du réseau de distribution.

Par le plus pur des hasards, chaque article insignifiant écrit sur ENEDIS sur le blog http:lezarceleurs.blospot.fr avait été suivi
d’une nuit de matraquage intensif de RF dans une location dont l’électricité est systématiquement coupée pendant la nuit
d’une coupure d’électricité , le jour suivant la mise en ligne de l’article.

Les détections présentées ci-après ont été faites à l’intérieur d’une maison, située à 25 mètres des antennes cachées et omnidirectionnelles , posées en catimini par ENEDIS dans son boitier banalisé nommé « concentrateur » .

La fenêtre donnant sur le concentrateur et habituellement obstruée, avait été délestée de ses brillantes feuilles de couverture de survie. Histoire de faire entrer un peu de lumière naturelle dans la pièce . pour les plantes.

 et

et

Les informations concernant le LINKY, se trouvent dans la seconde moitié de cette vidéo explicative :

Publicités

Aperçu de la convention contre les armes à énergie dirigée – Moscou 2018

6 Déc

Cette vidéo a été transmise par une personne  qui se dit victime de harcèlement électronique  en France

. Il s’agit d’un aperçu de la Convention contre les armes à énergie dirigée qui s’est tenue à MOSCOU  les 1 et 2 décembre 2018

 

 

Des « gilets jaunes » reçus par des princes de la République française

3 Déc

Ce billet est sans lien avec le sujet habituel de ce blog

Par ce petit article/ commentaire sur le bouquin écrit par Michelle OBAMA, le JDD du dimanche 2 décembre, nous apprend que les locataires de la Maison Blanche paient leurs factures de consommations personnelles. Alimentation ou PQ.

L’article précise que la première dame des USA , considérait que ce système d’achats facturés avait « couté un oeil » à sa famille. Ce qui signifie que l’approvisionnement des objets divers payables et mis à disposition , n’était pas fait dans des magasins discount ou selon les habitudes d’économie de Madame Obama.

En français
« coûter un oeil » a pour synonymes , entre autres
« coûter un bras «
«  coûter la peau des fesses »
«  couter l’appeau d’Ecouille «  

En France, quand le Canard Enchaîné avait révélé l’énormité de la facture-coiffure mensuelle du président Hollande presque chauve , notre élu national avait feint l’ignorance.

Devenu « informé », on se serait attendu à ce qu’il rembourse ce montant indécent, ou le prenne en charge à cause d’un contrat souscrit en son nom par une de ses copines sans bon-sens.

Pas du tout. Il avait tout bêtement continué à faire entretenir sa calvitie galopante aux frais du contribuable.

Avec l’arrivée d’un jeune et dynamique président et de son nouveau monde , les français auraient pu s ‘attendre à des changements de comportements , entrainant des économies de fonctionnement des ministres et secrétaires d’Etat divers ,  par l’abandon programmé des environnements de type monarchique  habituel et incluant entre autres :

– le refus d’habiter ou travailler dans des palais et hôtels particuliers transformables en musées / théâtres vivants payants , pour touristes fortunés

– l’obligation de payer , comme pour les présidents US, toutes les dépenses personnelles allant des confitures , aux vêtements, et billets de train ou d’entrées au théâtre etc..

 

Au lieu de cela, sitôt choisis, les gouvernants d’un peuple majoritairement en triste état, foncent s’installer avec gourmandise , dans les ors et l’apparat d’une lointaine monarchie, dans des hôtels particuliers dédies , avec huissiers, serviteurs, voitures sans limitation de kilométrage et chauffeurs.

Conditionnés par leurs études payées et salariées, les nouveaux dirigeants du nouveau monde , s’installent tout benoitement dans un environnement princier , tout connecté , mais totalement déconnecté des réalités de la population qui , elle, est en voie de se faire « zombifier » ou « sur-exciter » par le tout WiFi, le système Linky et ses émissions cachées d’ondes nocives émises par des  antennes en concentrateurs. Les concentrateurs  se présentent comme des boitiers banalisés.
Et bientôt la 5G.

Des gilets jaunes reçus dans cet environnement princier qui conditionne le mental et le comportement des occupants, ont filmé ce cadre de vie digne d’une autre époque et indigne de nantis qui demandent aux plus démunis de se serrer la ceinture.

Le Président du Sénat , dont la cantine est subventionnée par l’Etat et donc aussi , peut-être grâce aux taxes sur les carburants, avait demandé l’arrêt de la hausse des taxes sur les carburants.
Là c’est plus tôt démago-rigolo.

Inviter des « gilets jaunes » à manger à la cantine du Sénat

2 Déc

Billet, sans  aucun lien avec le sujet habituel de ce blog.

Beaucoup de gilets jaunes , sincères manifestants de leur ras le bol, ont des fins de mois improbables .

Pour certains,  la fin du mois et les restrictions de toutes sortes , commencent au milieu du mois qui se prolonge avec des privations.

Sans viande ni poisson, au menu, en se privant pour pouvoir remplir le réservoir de la voiture qui conduit au travail.

La baisse  générale du pouvoir d’achat est an cause.

La hausse du prix du carburant a été le déclencheur de l’expression du refus de se faire taxer toujours plus, et du regroupement par le gilet jaune , vêtement disponible obligé lors d’une panne avec danger.
Et le mouvement de protestation s’est enflé de tous les mécontentements , exprimables en enfilant simplement le gilet des premiers. Avec les risques avérés , constatés.

Pour montrer sa bienveillance de nanti largement sur-nourri , et épris d’ordre ou de justice sociale  , le deuxième personnage de l’Etat , Président du Sénat , a voulu peser de tout son poids,  en demandant la suspension de la hausse des taxes sur les carburants.

Face aux gilets jaunes qui prennent la parole pour dire leur faim physique, ce sénateur n’a pas pensé à ouvrir la cantine du Sénat, en faisant prendre en charge ces repas par une légère hausse du prix payé par chacun de nos représentants sénateurs.

Un sénateur est payé par notre argent: 7100 euros en 2015.
Parce qu’il est très occupé, un sénateur mange dans une cantine située dans l’enceinte de son lieu de travail :
Ce lieu est naturellement, actuellement totalement privé et réservé aux sénateurs et à leurs amis.

Pour payer son repas subventionné , qui en 2015, coutait 16,45 euros, un sénateur utilise, donc, l’argent que nous lui accordons .

Pour 16,45 euros en 2015 un sénateur mangeait par exemple
1° foie gras mi-cuit entier
2° une sole des côtes bretonnes façon meulière
3° un dessert au choix
4° un vin fin adapté

https://recettessimples.fr/news/le-menu-du-senateur

Il ne serait donc pas inconvenant de proposer que les sénateurs établissent un roulement de 10 à 20 gilets jaunes (ou ex) nouveaux  et différents chaque jour , invités à venir se nourrir enfin décemment, une fois , à leur cantine .