Micro-ondage par un ordinateur

18 Juin

Cet ordinateur était resté en repos dans un carton depuis plusieurs années. Il en avait  été sorti pour un usage de traitement de texte. 

Son utilisation intensive, le 17-6-19,   m’avait laissé avec un mal de tête tenace et handicapant, des brûlures aux yeux  et une vision pénible et floue .

La nuit suivante , en plus,  avait été éprouvante . La détection avec l’antenne omnilog  montrait  des micro-pulsations incessantes  sur des fréquences allant de 1,4 GHz à 1,9 GHz , dans une pièce sans aucun appareil électronique, dans maison  non mitoyenne , sans WiFi et loin de toute antenne relais .

Il y avait de la malveillance organisée évidente et à parer.

Pour sérier les problèmes, une détection  avait été faite le 18 -6-19 au matin, sur l’ordinateur utilisé la veille,  d’abord avec une antenne directionnelle ( à droite) puis avec une antenne omnilog ( à gauche ) , mais ici, photographiées ensemble.

Les détections montraient  des émissions de micro-ondes par l’ordinateur,  chaque minute ,  et comme ceci  avec l’antenne directionnelle ( à droite)  :

et 

et

Le détecteur avec antenne omnilog  ( à gauche sur la photo  ) montrait ceci :

et

On peut noter en plus , la présence des fréquences  1,4 GHz – 1,6 GHz – 1,7 GHz et qui n’ont pas pour origine le redoutable ordinateur TOSHIBA, ici concerné. Ces fréquences avaient pulsé leurs micro-CEM , pendant toute la nuit.

Les micro-pulsations sur 1,4 GHz et autres, qui avaient existé pendant  l’entière nuit et bien après , avaient provoqué la réactivation du virus  dormant de la varicelle et l’apparition de plaques rouges brûlantes avec vésicules  … et mal placées. 

Dans un contexte de malveillance systématique et organisée , on arrive à se protéger , un peu, de ce que l’on connaît ou dont on décèle  l’origine et  dont on craint en plus  les conséquences  . 

Alors, l’ordinateur avait  été renvoyé dans son carton. 

Il restait toujours à trouver l’émetteur des fréquences de 1,4 GHz  et plus , et ses « tirs » pour le moment imparables et qui visent toujours la tête.

Pour l’internaute ,   en recherche d’associations  de défense des victimes de torture/harcèlement électronique , il faut rappeler l’existence de 

– ADVHER

– FREE ACT art.3

– STOPEG

– le site ( anglais) de Katherine Horton

– FFTI ( anglais)—>https://www.freedomfortargetedindividuals.org

– PACTS intl ( anglais)

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :