CEM dans une maison réputée « sans ondes »

23 Juil

CEM = champs électro-magnétiques

Les  2 premières détections qui suivent  viennent de ma  maison louée,  réputée « sans ondes » et située dans un environnement qui aurait du être sans problème.

 

La maison  se trouve dans un  très joli village, calme et  respectueux de la nature et de l’environnement . Elle est loin d’une antenne relais ,  non-mitoyenne , sans WiFi, sans TV, sans radio  et même souvent sans électricité , grâce à un compteur qui disjoncte sans façon.

Quand ce compteur maintient sa fonction de nuit , il se met à produire un bruit de moteur de bateau  en heures creuses , avec un claquement tonitruant  et une décharge électrique pour le cerveau, au retour des heures pleines.

Les deux détections montrées ici, sont celles d’heures, sans passage  de piétons ou de voitures en proximité. Elles viennent donc d’un environnement réputé salubre et  pourtant , finalement,  insalubre.  Les pulsations de CEM  ici et  ainsi émises ,  se révèlent  , épuisantes pour un organisme violemment malmené pendant trop d’années  par une criminalité cachée et protégée ,et faites d’agressions CEM intentionnelles et violentes et  visant plus particulièrement le cerveau.

 

milieu de nuit

avant l’arrêt de l’appareil

Les zappings incessants ( sifflements dans le crâne)  dans cet endroit ,  ont été repérés comme dûs , non pas aux pulsations coloriées en bleu , mais aux fréquences 2 GHz – 2,1 GHz – 2,2 GHz – 2,3 GHz et qui produisent des micro-pulsations ,  et peut-être dues à un microprocesseur  de panneaux voltaïques en voisinage.

Ce type de micro-pulsations est inexistant  dans des environnements électro pollués habituels ( centres commerciaux, cabinets médicaux, rues etc….) qui saturent l’atmosphère de CEM constants (non intermittents).

 

Un environnement  citadin lourdement électro-pollué produit une extrême fatigue, un brouillard cérébral,  souvent l’impossibilité de communiquer,  une intense envie de dormir…..

Encore une fois, ce qui est montré ici en détection,  est différent des agressions électroniques racontées dans ces blogs, mais est  insupportable  pour cause d’une fragilité/handicap provoquée justement  par  ces  agressions électroniques criminelles et auxquelles,  personne,  parmi  ceux qui sont chargés de la sécurité des personnes , n’avait voulu prêter attention pour les faire cesser.

Celui-là  ci-dessus,  habitué  de mon mini-jardin, va bientôt devoir chercher d’autres fleurs à butiner.

Mais celles-ci , auront toujours d’assidus promeneurs à regarder passer.

 

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :