Archive | septembre, 2019

Les 13 dangers recensés de la 5 G

30 Sep

Image de l’article  de Makia Freeman

Ce texte  – Copyright © Makia Freeman,- liste les principaux dangers connus de la 5 G .

Chacun des 13  points est explicité en une dizaine de lignes  faciles à lire ou  à ( google) traduire  et reprend majoritairement des observations et/ou  études   de spécialistes, comme celles de  Dr Ben-Ishai, Dr Martin Pall, Arthur Firstenberg , Marc Steele. ..

Le texte complet , en anglais , se trouve à   https://www.globalresearch.ca/5g-danger/5689112?utm_campaign=magnet&utm_source=article_page&utm_medium=related_articles

Le point n°1,  explique les sensations  de brûlure du corps entier, telles que les connaissent les EHS, et les cibles devenues EHS

Le point n°9, fait état de la condition  des TI ( individus ciblés) enfin reconnus dans l’horreur de leur spécificité.

Le point n° 12, mentionne les impulsions fulgurantes ,sources de souffrance extrême  qui se reproduisent à l’intérieur du corps  et ne  sont déjà trop  familières aux cibles par énergie pulsée.

« ….elles se répliquent réellement à l’intérieur du corps – et finissent par créer de toutes nouvelles antennes 5G en interne. Firstenberg a écrit:

«… Lorsque des impulsions électromagnétiques extrêmement courtes pénètrent dans le corps, quelque chose d’autre se produit: les charges en mouvement deviennent elles-mêmes de petites antennes qui rediffusent le champ électromagnétique et l’envoient plus profondément dans le corps…»

« Ces ondes réémises s’appellent des précurseurs de Brillouin … Elles deviennent significatives lorsque la puissance ou la phase de l’onde change assez rapidement … Cela signifie que l’assurance  – que ces ondes millimétriques sont trop courtes pour pénétrer très loin dans corps – n’est pas vrai. « 

Cela fait écho à un point précédemment développé , à savoir que la pénétration de la 5G constitue un  réel grave danger. »

Les treize dangers principaux de la 5G  , recensés à ce jour par Makia Freeman  sont comme suit :

1. 5G Danger: Hijacking Your Sweat Duct Antennae

2. 5G Danger: 5G Amplifies EMF Damage via VGCCs

3. 5G Danger: Pulsed Wave Far More Damaging than Continuous Wave Radiation

4. 5G Danger: 5G Promotes Deep EMF Penetration

5. 5G Danger: 5G is a Weapons System Disguised as a Consumer Convenience

6. 5G Danger: LA Firefighters Develop Ailments After Being Too Close to Towers

7. 5G Danger: Same Frequencies as used for Crowd Dispersal

8. 5G Danger: Mutagenic (Causing DNA Damage) and Carcinogenic (Causing Cancer)?

9. 5G Danger: Phased Array Densification

10. 5G Danger: Killing All the Insects?

11. 5G Danger: Space-Based 5G

12. 5G Danger: Re-Radiation Inside the Body

13. 5G Danger: Insurance Companies Refuse to Underwrite Big Wireless. What Do They Know?

Publicités

Chine et contrôle mental – Armes à impulsions électromagnétiques

28 Sep

L’article suivant, de Nicole HAO,  a été présenté sur la News letter de PACTS International  du 27 septembre 2019. 

La  rapide traduction  proposée  ici , est faite sans autorisation et pourra être supprimée à la demande . 

Les termes surlignés sont un choix personnel.

Le texte original se trouve à :

https://www.theepochtimes.com/in-china-thousands-exposed-to-mind-control-technology-seek-answers_3086015.html

 

Des milliers de Chinois exposés à la technologie de «contrôle mental»

cherchent des réponses

Cette  technologie cachée reste secrète, mais des dizaines de milliers de Chinois affirment avoir souffert de ses effets néfastes.

À travers des forums en ligne, beaucoup ont expliqué comment ils avaient soudainement éprouvé des symptômes de modification de leurs mental  , comme entendre des voix ou voir des images  inaccessibles aux  autres . Ils pensent avoir été ciblés par les autorités en tant que sujets de test involontaires d’une «technologie de contrôle mental».

Les symptômes sont similaires à ceux rapportés par plusieurs diplomates américains travaillant au consulat américain de la ville de Guangzhou, dans la province chinoise du Guangdong. Ils ont dit avoir entendu des sons «anormaux» et ressenti des sensations de pression atmosphérique. Par la suite, ils ont montré des signes de «lésion cérébrale traumatique légère».

Jinnie Lee, porte-parole de l’ambassade américaine à Pékin, a déclaré à l’Associated Press  qu’ un employé du gouvernement américain avait fait état de divers symptômes physiques entre fin 2017 et avril 2018.

À l’époque, le département d’État américain avait annoncé qu’il enquêterait sur l’incident, soulignant des similitudes avec un  incident survenu en  2017. 

Une quarantaine de diplomates de l’ambassade américaine à La Havane (Cuba) ont également déclaré être tombés malades après avoir entendu un son inhabituel. Cela a conduit à la spéculation qu’ils ont été attaqués par une arme sonique ou électromagnétique.

Des scanners cérébraux du personnel de l’ambassade des États-Unis à Cuba ont révélé des anomalies dans le tissu cérébral, a rapporté le Guardian en juillet.

Les attaques

Une ONG basée en Chine, dont le nom  peut se traduire par « Contrer toute technologie de contrôle caché «  , a été créée pour aider les victimes de telles attaques à engager des poursuites contre les autorités locales.

Epoch Times, journal  en langue chinoise, a interrogé plusieurs victimes ainsi que le représentant de l’ONG, pour connaître  leurs expériences.

Un homme qui utilise le nom de famille Zhong – pour se protéger des représailles du régime chinois – a réuni  des victimes pour intenter des poursuites contre 24 gouvernements provinciaux depuis 2016, ainsi que six poursuites au niveau national depuis 2017.

Zhong a déclaré que les victimes venaient de différents , milieux social, intellectuel et professionnel , dans toutes les tranches d’âges,  et qu’elles venaient de toute la Chine. C’est ce qui l’a amené à croire que les gouvernements provinciaux participent chacun à leur propre test de «contrôle mental».

Les victimes ont signalé des symptômes similaires depuis les années 1980. Pendant des décennies, les victimes ont ressenti une détresse mentale et physique. Certaines ont choisi de se suicider pour échapper à ce  supplice, mais les tribunaux locaux ont refusé d’entendre les plaintes des victimes. En conséquence, beaucoup  d’entre elles sont confinées dans des hôpitaux psychiatriques.

Zhong a  aussi déclaré que dans le but de le faire taire, les autorités l’ont également forcé à entrer dans un hôpital psychiatrique.

Li Da, ingénieur et ancien directeur général adjoint de la société Taidao , d’ingénierie de contrôle de Shanghai , a  également déclaré être une  victime de « la technologie de contrôle mental ». Il a raconté au journal de langue chinoise, Epoch Times , qu’au début de l’année 2015, de nombreuses victimes ont posté des messages  pour partager leurs expériences sur le  site «  forum de  contrôle mental global » 

Quand ce site a été censuré et fermé en 2017, il comptait plus de 70.000 membres qui témoignaient  et racontaient leurs symptômes , à découvert sous leur véritable nom et avec leurs coordonnées.

Symptômes

Un homme originaire de Pékin, Wang, ancien directeur de la division sportive d’un grand groupe de médias chinois, a déclaré au journal  Epoch Times en langue chinoise que, vers 2016, il avait commencé à entendre des bruits parasites chaque fois qu’il décrochait son téléphone, y compris lors d’appels téléphoniques avec sa mère qui vivait  aux États-Unis.

« J’entendais sans cesse une troisième personne me parler [pendant les appels téléphoniques] », a déclaré Wang.

Au début, Wang pensait que son audition avait un problème . Il est allé voir un  médecin, qui  a  déclaré que son audition était bonne.

Finalement, Wang a commencé à entendre des voix. «Tout ce que j’avais dans la tête, cette voix était capable de le verbaliser. De plus, j ‘étais le seul à  l’entendre . « 

Puis la situation a empiré.«Elle  te suit tout le temps, comme ton ombre. … La voix peut connaître vos pensées et vos souvenirs personnels, y compris vos faiblesses, vos lacunes et vos manquements divers . Ensuite, il [la voix] profiterait de cette connaissance pour vous humilier, vous mépriser et vous punir et aller à l’extrême dans les attaques verbales.  »

Wang a essayé d’en trouver la source.

«Lors d’une expérience, je suis resté dans une pièce et j’ai utilisé des plaques de métal pour imprimer les journaux [pouvant bloquer les ondes électromagnétiques] afin de recouvrir les murs, le plafond et le sol. Dans cette pièce fermée, j’ai trouvé que… la voix dérangeante ne pouvait plus lire dans mes pensées ».

La voix a également interféré avec sa vie quotidienne.

«Je m’endormirais inévitablement si je conduisais plus de 10 minutes. Ce n’était pas un sommeil profond, mais un état de quasi-sommeil, et que je ne maitrisait pas du tout », a déclaré Wang. Il a été impliqué dans quatre accidents de voiture en moins d’un an.

Cela a convaincu Wang que la voix était contrôlée par une personne effectuant une expérience de «contrôle mental».

Wang a dit qu’il avait contacté un ami qui était un haut responsable du parti communiste chinois. Cet ami lui a confirmé: «Il existe une technologie de contrôle mental, et notre gouvernement la traite avec sérieux. »

Il pense avoir été pris pour cible par les autorités car sa sœur est une experte en technologie aux États-Unis. Il a refusé de se soumettre aux pressions du gouvernement pour convaincre sa sœur de fournir des secrets commerciaux à Pékin, a-t-il déclaré.

D’autres personnes qui cherchaient  de l’aide auprès de l’ONG ont raconté des expériences similaires.

Yao Duojie, ancien directeur d’un hôtel cinq étoiles à Shenzhen, a déclaré à Epoch Times , que depuis 2007, il avait été dérangé par des voix étranges, ainsi que par des messages irritants et terrifiants qu’on lui mettait sous les yeux.

«Peu importe ce que je pense, peu importe ce que je fais ou ce que je vois, la voix le verbalisera. Quelque temps plus tard, il y avait  eu aussi des messages intimidants, disant que quelqu’un allait me tuer ou m’arrêter. À un stade ultérieur, dès que je fermais les yeux, des images désagréables apparaissaient [dans mon esprit]. J’ai  ainsi vécu jour après jour dans la terreur. Je sentais que ma situation ressemblait à celle d’un malade mental », a déclaré Yao.

Selon les autorités chinoises

Les autorités chinoises ont reconnu l’existence de cette technologie, mais uniquement pour expliquer que d’autres gouvernements avaient mené des expériences dans ce domaine.

En précisant «Que les sujets sélectionnés secrètement  peuvent se trouver soient dans une résidence privée, un espace public, un environnement industriel ou un moyen de transport public ou privé, et  peuvent être affectés par les stimuli chimiques et biologiques émis par cette arme mystérieuse»,. Cela avait été   rapporté par  la télévision publique chinoise Central Television en  2008 , qui avait précisé «Après une longue période, les sujets du test deviendront socialement isolés et  leur immunité diminuera, entraînant diverses maladies et même la mort.»

Dans  le journal populaire du Quotidien du Parti communiste chinois, publié en mai 2012, le porte-parole du Parti communiste chinois avait ajouté : «Les soldats qui ont été attaqués par de telles armes ont changé de comportement et sont devenus des« zombies »faciles à contrôler. On peut leur ordonner d’éteindre le moteur d’un char ».

Le rapport ajoute que la technologie de «contrôle mental» peut amener les soldats à se tuer.

La technologie

Il existe peu de recherches scientifiques sur ce type de technologie. Mais l’imagerie par satellite confirme que le régime chinois a développé des installations de test d’armes à impulsions électromagnétiques (EMP).

En janvier, une étude du Congrès américain sur les armes «EMP nucléaires» développées par la Chine, la Russie, l’Iran et la Corée du Nord a été déclassifiée et publiée, offrant ainsi un meilleur aperçu des armes EMP qui peuvent paralyser les infrastructures.

Une ONG chinoise a publié en février un rapport sur la technologie du «contrôle mental», après que les personnes touchées aient mené leurs propres recherches.

Un responsable militaire basé dans la ville de Xuzhou, province du Jiangsu, impliqué dans le développement d’une technologie de «contrôle mental» a déclaré à l’ONG en juin que le régime chinois avait une machine «qui peut interférer ou attaquer le cerveau d’une personne à partir de milliers de kilomètres [1 km = environ 0,62 mille]. Il peut connecter le cerveau de la personne, contrôler son intention, contrôler son système nerveux autonome et même arrêter les battements de son cœur », a déclaré le responsable.

L’étude des ONG a conclu que la machine mentionnée par le responsable était probablement capable d’émettre des ondes électromagnétiques aux mêmes fréquences qu’un cerveau humain.

Selon l’étude, l’appareil peut émettre une onde électromagnétique qui imite les fréquences humaines réelles de la personne cible, créant un faux sentiment ou une hallucination, ou contrôlant les fonctions corporelles du sujet.

Yi Ru a contribué à cet article

 

 

5 G – Le pire des dangers

22 Sep

5G Wireless Technology Is War against Humanity

Video: 5G Telecommunications Technology in Space: “This is All About Controlling People in ‘Smart Cities’”

The 5G Electromagnetic “Mad Zone” Poised to Self-Destruct: The 5G “Dementors” Meet the 4G “Zombie Apocalypse”

Criminalité misogyne – Deux tirs d’énergie

13 Sep

La criminalité misogyne en bande organisée, et  par énergie pulsée,   existe ou s’organise  dans tous les bourgs , villages ,  villes, hôtels   de France . Je l’ai constatée , également  sur au  moins 3 continents  et  dans de nombreux pays différents  et où j’ai séjourné  depuis  les quinze dernières années. 

– Europe

– Océanie

– Amérique du Nord, 

Le matériel est mis à disposition, de préférence  en proximité,  pour tous les inconnus  misogynes ( surtout)  du monde ,  pour  leur plaisir sadique ou contre rétribution s’ils sont un peu récalcitrants aux actes gratuits . 

Dans cette histoire , des corses et des francs maçons habitués de pratiques criminelles ,   semblent des relais  assurés et des  pourvoyeurs  discrets du type de matériel  nécessaire  mais aussi , par ailleurs, accessible sur internet. 

Les canalisations électriques  des lieux   de vie sont  également souvent utilisées  par injection de basses fréquences à distance ( hors Linky) . Cette forme de sadisme , par piégeage de l’électricité  dépend   de techniciens  de fournisseur d’énergie et d’artisans locaux de mèche avec des proprios.  

Les antennes relais  de communication et  les antennes  camouflées d’Enedis sont également  souvent des sources d’énergie dirigée utilisées, et dont les  opérateurs/techniciens   sont non identifiables, cachés derrière leur qualité et occupation détournée. 

Dans les histoires comme la mienne, les protagonistes/acteurs souvent    inconnus  de la cible  ne semblent pas avoir  de profil type . Ce peuvent être des sadiques sophistiqués habitués à harceler des femmes  et des personnes rendues vulnérables ,  ou des rustres nourris aux stéréotypes de la domination par le robinet, si cher aux machistes de tout poil.

Ces criminels qui s’ignorent comme tels, sont souvent , ou généralement, de fieffés comédiens et menteurs , aux apparences de bons citoyens ,  de bons artisans  , de  chefs de service responsables  , de bon pères de famille ou conjoints.

Une grande majorité de leurs femmes ou compagnes semblent être des complices veules parfois   passives, souvent actives déterminées . C’est ce que j’avais commencé à constater à St Julien des Landes, à Paris XV et  à Vannes. 

Dans le dernier billet mis en ligne sur  https://lezarceleurs.blogspot.com/2019/09/criminalite-misogyne-en-bande-organisee.html  , on note  que les salauds sadiques locaux communiquent, ici,  par Talkie Walkie,  en essayant de ne pas laisser de trace par des portables repérables. 

Les deux tirs présentés   en exemple  ci-dessous  et enregistrés  par EEG , et détecteurs, pendant la nuit du 11 au 12 septembre 2019 sont d’intensité moyenne . 

La détection présentée montre des densités de puissance   de RF qui semblent faibles. Mais , il faut se souvenir que c’est le choc brutal et fulgurant de la pulsation qui produit la souffrance du cerveau. 

Une densité de puissance élevée, comme à Lanester , à Paris XV, à Vannes, etc … « brûlera  » ,  et « sclérosera » le cerveau ,  provoquant  en  plus des fuites de calcium responsables de la confusion mentale.

Sur les images présentées ci-après , la souffrance  , par chocs  électriques et bruits dans le cerveau ,  est représentée par la masse compacte verte d’une  décharge électrique fulgurante dans le cerveau .

Les bruits dans le cerveau sont expliqués par les spécialistes,  majoritairement ,  par un phénomène de thermo-dilatation. 

L’ AVC volontairement provoqué est probable à chaque déflagration due à  la volonté sadique de  torture cachée par énergie dirigée .

La dernière image de chacune des deux séries montre en rouge l’embrasement électrique des neurones affolés par les tirs , et l’endroit  de la souffrance ressentie. 

Les valeurs   indiquées en  𝝁V pour chacun de ses deux tirs sont un complément d’information sur l’embrasement électrique au niveau de chaque électrode  de l’EEG et dans les différentes gammes de fréquence du cerveau. 

Dans cette même nuit, certains des tirs  épouvantablement  douloureux avaient provoqué des décharges électriques de plus de 300.000 𝝁V .

Pour montrer, en complément , le niveau de haine et de  bêtise  incommensurables des misogynes  en bande organisée  de cet endroit aussi, j’aurais pu ajouter les photos des merdes de chien que le voisin d’à côté vient déposer pendant la nuit sur la pelouse . 

La photo  de la lampe solaire brisée d’un coup de pied ( lezarceleurs),  à l’arrière de la maison, dans l’endroit censé être un des  plus privatifs, montre  amplement la volonté de viol symbolique de l’intimité de la cible par  ces individus, jeunes et vieux,  capables de n’importe quoi.

à 2h12

En jaune la fréquence . En bleu la densité de puissance

et

2h16

et

et

 

HCR – Insinuation et conversation détournée

12 Sep

 

HCR= Harcèlement criminel en réseau

Un lecteur a posé une question sur les insinuations détournées en harcèlement en réseau.

Ce terme n’est pas courant dans la littérature concernant ce sujet. 

On peut cependant en déduire  qu’il s’agit de l’utilisation de  suggestions ou sous-entendus pervers destinés à faire travailler l’imagination de la cible/sujet ,  en recherche d’explication et de sens ,  et/ ou  de l’entrainer dans une voie particulière  pour  la faire tourner ensuite  dans le vide .

En effet, l’interprétation donnée à ces insinuations relèvera de  la pleine et entière responsabilité du sujet . S’il y réagit dans le sens donné qu’il aura  lui- même attribué  à ces insinuations , alors les harceleurs s’engouffreront  dans ce sens qu’ils déclineront en situations et nouvelles suggestions complémentaires dans le seul but de s’amuser et d’entrainer leur cible dans une impasse.

Cela,  la cible  ne le  découvrira pas forcément ou trop tard, réalisant alors sa perte de temps et d’énergie humiliante   et liée à sa recherche  de sens dans une situation qui n’en  a souvent pas.

Dans le texte 

http://users.neo.registeredsite.com/8/0/2/14515208/assets/Glossary_-_Brainwashing_and_Psychological_Warfare_in_the_Electronic_Age.pdf

 partiellement traduit à   https://etouffoir.blogspot.com/2019/09/les-methodes-du-harcelement-criminel-en.html, on trouve , dans la description des situations les plus courantes et répétitives du harcèlement en réseau , la notion de conversation dirigée , et qui pourrait s’apparenter  à la question posée par l’internaute. 

Le texte dit  Il s’agit de « conversations que des inconnus tiennent en public sur la vie de la cible ( y compris de fausses accusations , pour faire croire à la cible que la calomnie la concernant est largement répandu , ce qui peut parfois être le cas) « 

Un exemple peut  toujours  faire mieux appréhender ce que recouvre cette notion qui peut sembler bizarre. Et sachant que cette anecdote a déjà été racontée plusieurs fois .

Ce jour-là , un individu d’une cinquantaine d’années, habillé d’un costume foncé , m’avait bousculée d’un coup d’épaule  dans la rue , en disant très fort 

«  elle est bien trop maigre pour qu’on ait envie de la violer « 

Ce type qui n’avait pas attendu une réaction , mais  avait filé à toute vitesse dans le sens opposé au mien  , me disait donc que j’étais trop moche pour être violable . Comme si le viol était un droit lié à la beauté et à l’envie. 

Tout le monde sait que les viols  de type mafieux, en réunion,  sous contrainte ( partiellement droguée)  , comme ça avait été le cas  dans mon appartement  fermé par 3 serrures, 81 rue du Fbg St Jacques 75014 Paris,  ne sont pas des viols  de pulsions sexuelles . Ce sont des viols  d’occasions,  avec visée de punition/soumission , comme ceux que  font les proxénètes  pour les prostituées récalcitrantes.

Dans un  contexte  déstabilisant de harcèlement criminel par des inconnus , j’étais d’abord allée à l’hôtel Dieu demander conseil, car je souhaitais faire analyser les tâches de sperme sur le matelas. Le soignant avait précisé que ce n’était possible que dans le cadre d’une enquête de la PJ.

J’avais essayé un autre moyen car je soupçonnais alors la police d’être partie prenante de ce harcèlement criminel parisien , comme  celle d’Angers l’avait été.

Un laboratoire  espagnol faisait ce genre d’analyse et j’avais envoyé le paiement avec  les échantillons de tissus ….. qui n’étaient pas arrivés. Dans un envoi suivant, les morceaux de tissus avaient  tout simplement  été subtilisés. 

Face à une telle organisation de type criminel, j’avais décidé de porter plainte pour ce viol, n’en attendant rien d’autre qu’une trace écrite indélébile. 

Cette plainte postée de Genève avait été détournée de son objet par un employé du tribunal. 

Ma plainte   pour viol en bande organisée , avait été réitérée  de diverses manières et à chaque fois mise à la poubelle par la justice. 

C’est dans ce contexte , que s’était situé ce que l’on peut considérer comme une  « conversation détournée » qui pourrait aussi s’appeler « insinuation détournée »

 

Une autre anecdote de la même famille  est  sans doute plus simple et plus directe et arrive à toutes cibles de harcèlement criminel en réseau.

En quittant la rue de Rennes pour m’engager vers le Boulevard Montparnasse, j’avais traversé une terrasse de café où se trouvaient 3 corses . L’un d’eux haussant le ton de façon embarrassante  au moment de mon passage avait déclaré , sans me regarder et comme s’il commentait n’importe quelle situation  

«  On l’emmerde parce que c’est une emmerdeuse »

Ces anecdotes et situations peuvent être rapportées dans des blogs et témoignages pour faire saisir à d’autres victimes ce qui risque de leur arriver. Mais elles ne peuvent en aucun cas faire l’objet de plainte ou être rapportées à des flics ou gendarmes , puisqu’elles ne sont ni des injures,  ni des menaces et risqueraient  de faire passer la victime pour parano, avec tout ce que cela implique de risques. 

Ce genre de situation  «  personnalisée » est bien sûr complètement différent du harcèlement de rue tel qu’il est connu et décrit dans de nombreux textes et blogs.

 

InVisible Stalker – Manipulation et harcèlement caché

3 Sep

Ce qui suit est la traduction libre , sans autorisation, du commentaire  du livre de David Huber,   InVisible  Stalker ,  et qui se trouve sur Amazon .

La  reproduction  ci-dessous est celle d’une carte de visite ajoutée par David Huber , sur son compte  tweeter .

InVisible Stalker, un roman sur le complot, la dissimulation, les individus ciblés et les fusillades en masse. C’est une histoire qui s’est passée et qui ne peut être publiée comme réelle . InVisible Stalker doit être publié en tant que fiction. Le contrôle ( par des ?)  militaire et la transformation d’un dirigeant de la Silicon Valley âgé de 40 ans en un assassin,  manipulé pour prendre pour cible le premier président noir,  sont trop effrayants pour être crus. Huber devait   tuer Barack Obama et avait reçu les outils pour le faire.

InVisible Stalker documente une histoire de complot qui  déferle sur internet à la manière d’une épidémie. Ce complot contient un récit et des recherches sur le ciblage des individus.

Le livre électronique est interactif. Les liens inclus tout au long,  contiennent des informations complémentaires provenant de sources réputées. Cela ressemble à de la science-fiction basée sur de vrais témoignages et de vraies  technologies. Ces technologies militaires transforment  chaque jour des individus en révoltés  destinés  à exécuter les massacres les plus meurtriers de nos pays.

InVisible Stalker révèle un complot sur la manière dont un individu ciblé, David Huber, a été agressé par une technologie qui devait le pousser à un  crime de sédition. La technologie a été utilisée contre David Huber dans le but de le convaincre de tuer le premier président noir des États-Unis: Barack Obama. Il raconte son histoire et sa lutte. Un combat pour sensibiliser l’armée américaine, le FBI, les services secrets américains et la Maison-Blanche,  à ce qui lui est arrivé.

Il y en a eu d’autres. D’autres qui sont le prélude à la création d’une arme civile qui ciblera un président américain et mènera à son assassinat. D’autres personnes conditionnées  à tuer sont examinées dans cette histoire. Ce sont Jared Lee Loughner (tragédie de Tucson 6 morts ), Myron May (tireur en Floride), Seung-Hui Cho (massacre de Virginia Tech ,  32 morts ) et Aron Alexis (  tuerie de l’arsenal de la Marine  : 12 morts ).

InVisible Stalker détaille le combat  de David Huber pour résister à la technologie militaire et protéger le président des États-Unis. Ce livre  montre comment il a travaillé avec les services secrets, gagné leur confiance et est devenu un informateur.

David Huber a relaté cette histoire aux services secrets des États-Unis et les a convaincus d’un complot militaire utilisant la technologie pour orchestrer la mort de Barack Obama.

extraits