Archive | énergie dirigée RSS feed for this section

Rendre fou en appartement, grâce aux neuro-armes

28 Sep

Rendre fou en appartement est une manigance de réseaux crapulo-criminels qui ne reculent devant aucun moyen technologique caché .

Pour préparer la situation, il est parfois nécessaire de faire croire que l’état de folie de la cible était latent voire déjà évident. Ce petit boulot d’annonce de la présumée folie à venir, est confiée à des pions.

Les pions sont des intermédiaires , en général rétribués, soit directement soit indirectement selon leur groupe d’appartenance ,et utilisés pour nommer , dire ou insinuer,  la prétendue folie d’une cible et de diverses manières, mais en utilisant l’aura de leur fonction dont ils font déborder les contours .

Si un pion est policier, avocat ou procureur, il n’est pas médecin et n’a pas le droit de s’immiscer dans l’intimité d’une personne. Et pourtant…

L’accès à la cible, pour ce type de préparation, a lieu souvent en marge d’un problème survenu ou fabriqué,  et qui fait croire à la cible qu’elle est fautive et aussi dérangée. Il y a , dans la situation artificielle préparée, une forme de dépendance inventée et que les pions sont incités à utiliser pour matraquer les insinuations ou les propos inconvenants et qu’ils veulent déstabilisants qui disent ou insinuent la folie.

Dans la situation des cibles de harcèlement électronique , il est probable que la folie de la cible est programmée ou désirée si fort par quelqu’un,  est tellement probable , habituelle et admise , que les pions ne prennent même pas de gants.

Ici, on a vu à l’œuvre des maires innommables, des magistrats à l’avenant , des policiers –de-la-gamelle , et un avocat défenseur de faussaires-escrocs et pseudo sachant, mais hors sujet.

Et c’est peu rassurant sur l’état de l’Etat, quand on sait l’horreur de la réalité des cibles de harcèlement électronique , laissées à souffrir seules , démunies, méprisées, ridiculisées et non informées .

Pourtant les neuro-armes détournées de leur fonction militaire existent bien, même si le fait de déclarer en être victime ne suffit pas à susciter l’attention de ceux qui sont payés pour nous en protéger. Des articles et études de spécialistes le disent et l’expliquent .

Le très court texte ci-dessous, traduit en attendant d’avoir l’autorisation de l’auteur , rappelle l’usage des neuro-armes.

Cette autorisation de traduction n’a pas été donnée et a coupé court à un élan d’information complémentaire destinée aux cibles.

Ce passage déjà traduit et qui pourra être retiré , peut néanmoins inciter à la lecture des extraits proposés et qui se trouvent à :
Military Neuroscience and the Coming Age of Neurowarefare  de Armin Krishnan

Ce chapitre va examiner deux champs plutôt controversés du possible développement d’armes neurologiques : les armes à énergie dirigée non létales encore appelées  armes du contrôle mental électromagnétique et les cyber armes ou armes de l’information qui prennent le contrôle de l’esprit humain soit par le biais de BCI ou par la perception de façon subliminale.

Un problème récurrent de l’approche de ces technologies et qui  est connu de nombreux experts de ce domaine , est le fait que la plupart des recherches sur les armes non létales est hautement classifié.

L’excellent ouvrage de Neil Davison’s sur les armes non létales utilise le mot « secret » plus de 20 fois et y consacre même trois longs paragraphes .

Le rapport NRC sur les technologies émergentes présente plusieurs petites sections qui ont trait aux armes du systèmes nerveux . Il reconnait que ce segment de marché des dégradations du système nerveux par la technologie reste incroyablement caché avec des informations qui relèvent de la spéculation. Le rapport de la Société Royale ne discute que des produits pharmaceutiques liés au système nerveux et des bio-regulateurs comme de possible armes neurologiques, et ne concernent pas notre recherche.

Un chercheur sur ces armes neurologiques est confronté au fait que l’information officielle est inexistante,  et doit faire face en plus à de la désinformation.

Steven Aftergood a montré que les système secrets de la guerre froide , comme les programmes d’accès spéciaux autorise les acteurs de la défense à utiliser des couvertures pour protéger leurs actvités. La seule condition étant que la couverture soit plausible

Certains chercheurs , comme Robert O. Becker a suggéré que les gouvernements ont volontairement diffusé de la désinformation pour leurrer le public.

Cette hypothèse prend tout son sens dès que que l’on s’intéresse à la littérature de vulgarisation sur le contrôle mental par l’ énergie électromagnétique qui fait état de l’existence de technologie d’une portée bien différente de celle des publications scientifiques . Mais cela est fait avec tellement de détails et de cohérence qu’il est possible d’admettre qu’il s’agit de désinformation intentionnelle. Avec une certaine ironie Aftergood a suggéré
« si la technologie non létale est fragile au point que sa connaissance montrerait son inefficacité c’est sans doute qu’il est inutile de s’y intéresser »

En tenant compte de cet obstacle qu’est le secret officiel et l’empilement de fausses informations et de désinformations qui entourent le contrôle mental , ce chapitre se contentera de s’interesser aux technologies et aux principes connus ainsi qu’aux systèmes et aux recherches des armes non létales.

On dit que les armes acoustiques et électromagnétiques ont des effets sur le comportement,   bien que les effets extrêmes ou un réel contrôle mental semble soient moins évidents.
………
Le chapitre concluera que les armes non létales ont déjà atteint une maturité certaine et qu’elles peuvent être utiles sur les champs de bataille et que les effets comportementaux , certes limités, sont assurement possibles.

LES ONDES
Depuis le projet Pandora qui avait cherché les effets dommageables possibles des EMF de basses énergie sur la santé et les comportements dans les années 1960, il y a eu de nombreuses spéculations concernant les armes psychotroniques et les armes de contrôle mental électromagnétique . Alors que chaque petite preuve de l’existence de tels armes s’est matérialisée après plus d’un ½ siècle,  il y a cependant une somme d’évidences scientifiques sur le contrôle mental qui utiliserait des armes à énergie dirigée  qui induit à penser qu’il soit possible dans le futur.

Le Pentagone a défini les armes à énergie dirigée, comme une arme ou un système qui utilise de l’énergie dirigée pour bloquer, endommager, ou détruire l’équipement ou les locaux ennemis ainsi que le personnel.

Cela concerne toutes les armes qui utilisent de l’énergie pour produire un effet propre aux armes , tels  les lasers, les masers, les radio fréquences les micro-ondes de fortes puissance et les armes acoustiques

Les USA ont investi  un budget de recherche de DEW qui était de 7.72 billions en 2010 et était devenu 12,15 billions en 2014 , ce qui est censé changer la donne .Certaines de ces armes snt des armes anti personnelles pour le contrôle des masses ou pour neutraliser de potentiels attaquants

Pour ce qui est des armes neurologiques il faut mentionner
⁃ STUN qui brouille le système nerveux central ou le cerveau
⁃ Les fortes radio fréquences
⁃ Les micr-ondes et armes à ondes millimétriques qui créent de la douleur, et  de la débilité
⁃ Les armes acoustiques qui  font souffrir et neutralisent
⁃ – les armes  « voix de dieu » utilisées dans les attaques de harcèlement psychologique
⁃ Les micro ondes basse densité qui sont capables d’interférer avec les fonctions et les processus biochimiques du cerveau et des autres organes

 

Publicités

A la rue – Pour mémoire

4 Sep

Poitiers

La vice-présidente du TGI des Sables, Catherine BARRAT, n’avait pas supporté que je puisse continuer à payer mon loyer à Cap Olona en attendant de trouver un lieu de vie adapté à mon problème de santé .
Ce problème de santé (SICEM ++) avait été sciemment fabriqué par un réseau criminel et entretenu et aggravé par celui des Sables d’Olonne (85).

Catherine Barrat, juge des expulsions, avait décidé de me jeter à la rue sans délai. Elle complaisait ainsi aux réseaux crapulo-criminels français, impatients de se débarrasser de moi, à chaque occasion.

Cette fois, c’était le conseil d’ I. Blaineau qui s’était acharné pour l’aider à le faire . Ce jeune homme mal appris ne défendait pas seulement sa cliente faussaire, il s’acharnait en plus à nuire à sa victime.

En effet, Isabelle Blaineau était la propriétaire de l’appartement que j’occupais à Cap Olona. Dans cet appartement j’avais été torturée nuit et jour , au moyen d’énergie dirigée.

Cette énergie dirigée produite avec la complaisance des représentants de l’Etat, génère souffrances , privation de sommeil en continu et dégradation de la santé . Cette horreur est provisoirement chapeautée du terme syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques ( voir site de l’ARTAC) tant que la criminalité du harcèlement électromagnétique ne sera pas reconnue . C’est ce qui se passe au mieux, quand la victime n’est pas traitée de folle.

L’énergie dirigée volontairement assassine, utilisée à Cap Olona et de façon constante, provenait alternativement du dessus, du dessous, et des côtés de l’appartement que j’occupais. Certains tirs d’énergie avaient aussi été faits du 3ème étage de l’immeuble, côté cour ,quand j’avais cherché refuge pour la nuit, sur le balcon.

Isabelle Blaineau en tant que propriétaire avait le devoir de faire cesser ces radiations ( agressions par énergie dirigée) avec l’aide de
– CM-CIC Gestion Immobilière (44) son gestionnaire de bien et bailleur de mon appartement,
– Central Immobilier (85) , syndic de l’immeuble et responsable du respect des termes du Règlement de copropriété et
– le syndicat des copropriétaires .

Isabelle Blaineau n’en avait rien fait.

Il faut dire que cette irresponsable propriétaire , pourtant cadre administratif , s’était un jour étonnée par courrier que je n’aie pas payé mon loyer à Central Immobilier…. à qui je ne devais rien. L’approximative Isabelle Blaineau confondait son gestionnaire de bien CM-CIC Gestion Immobilière , avec Central Immobilier le syndic gestionnaire de l’immeuble.

Cela rappelle aussi l’attitude de son conseil ( T. Roubert) , me reprochant de n’avoir pas fourni d’attestation d’assurance de l’appartement à I. Blaineau …… à qui je ne devais rien, puisqu’elle n’était pas la bailleure de son bien.

Quand j’ avais pris l’initiative d’ envoyer le montant du loyer directement à cette propriétaire bizarre, elle l’avait refusé, en me retournant les chèques. *(1)

En tant que propriétaire qu’elle était, Isabelle Blaineau n’avait donc rien fait pour aider à faire cesser l’horreur des criminelles nuisances de voisinage que je subissais en acquittant un loyer.

En tant que bailleure qu’elle n’était pas , I Blaineau m’avait assignée au Tribunal d’Instance des Sables d’Olonne pour paiement , puis au Tribunal de Grande Instance de la même ville , pour expulsion.

Et comme les réseaux crapulo-criminels français n’aiment pas attendre pour assurer l’insécurité de leurs victimes , une magistrate des Sables d’Olonne * (2) avait été conditionnée pour retourner la situation contre moi , et remplacer mon état de victime de bande organisée par celui de voyou, à mettre à la rue avec perte et fracas.

Cette pseudo mienne responsabilité est du moins ce dont les uns et les autres avaient essayé de me persuader, usant pour cela de subterfuges grotesques.
Avant cette magistrate , ses collègues G. Lafaye et E. Bret du parquet des Sables d’Olonne m’avaient faite passer pour « faible d’esprit » . Débile,  en langage courant. Et ce prétexte méprisant était,  selon eux, une bonne raison pour classer mes plaintes qui mentionnaient  des atteintes à la vie privée et un crime par atteinte volontaire à l’intégrité physique et mentale au moyen d’énergie immatérielle … mais souvent  détectable.

Pour ceux que cela intéresse , on peut rappeler que les magistrats sont connus pour être majoritairement issus de familles de juristes ou de parents de professions libérales. Il y a peu ou pas, d’enfants de cordonnier, de femme de ménage ou d’épicière provinciale de proximité qui deviennent juges

Comme la plupart d’entre nous , système social français oblige, les pas-encore-magistrats ont fait des études gratuites , payées par les contribuables. Mais comme peu d’entre nous, ces enfants de nantis, à qui la société veut assurer des études sereines sans l’obligation de se mêler à la populace pour des petits jobs d’appoint, ont été étudiants-salariés.

En intégrant l’Ecole Supérieure de la Magistrature, ces petits bourgeois privilégiés, encaissent ainsi chaque mois l’équivalent actuel de 1600 à 1950 euros net , pendant 31 mois, pour se gaver de lois , de jurisprudences , de cas de figures et des devoirs de probité et d’équité de leur fonction. Idéalement.

La réalité montre que certains de ces diplômés à notre compte, utilisent plutôt ce qu’ils ont été payés pour apprendre et rendre , au service d’intérêts autres , dont le leur, pour aider leur ego à grossir, protéger des vengeances et faire ainsi une belle carrière à coups de pouce.

Installés dans leur confort financier et dans le confort de leur autorité et de leur décision qui fait loi,  même envers et contre la loi, certains d’entre eux ne se gênent pas pour harceler des victimes et en débarrasser leurs amis , notables ou dominants .

Angers

C’est sans doute le cas dans cette histoire, aussi , aux Sables d’Olonne (85) où une juge de la « nouvelle » génération qui prend son envie d’un certain ordre social pour la loi, admet l’impensable et pratique l’ignominie à répétition .
Elle le fait sans sanction ni contrôle, et avec une rétribution à 5 ou 6 fois le SMIC .

Heureusement pour d’autres, il y a les autres , comme cette dame.

 

CRIME d’ÉTAT connu de la police

9 Juil

La  vidéo ci-dessous  a été mise en ligne sur le site de l’association  polonaise STOPZET.

Elle laisse entendre un appel d’ une victime de harcèlement électromagnétique , privée de sommeil par des attaques de signaux,  et qui demande  l’aide de  la police pour faire cesser son supplice.

Les sous-titres en anglais donnent, à travers la réponse du policier ,  une information monstrueuse sur les complicités criminelles de ce type de harcèlement et selon ce policier ,  au plus haut niveau d’un Etat.

Par ailleurs, et pour mémoire , Hassanmcv, individu ciblé francophone a proposé cette traduction  et qui rappelle l’inlassable activisme de l’association polonaise STOPZET

Au mois de Mars 2016, sur l’une des principales chaînes de TV polonaises, le Ministre de la Défense Nationale s’exprimait à propos de dangers autres que ceux de l’U.E.
A la question : « Est-ce que la Pologne a une stratégie concernant les expérimentations illégales, c’-à-d les tests d’armes électromagnétiques sur des citoyens polonais? »

Monsieur le Ministre répondit : « En ce moment, nous faisons une analyse pour identifier où les personnes qui se plaignent d’une telle affection sont localisées. Dans six mois, je pense être capable de vous en dire plus en ce qui concerne ces questions. Mais d’après les informations limitées dont je dispose, les régions du Sud-ouest (Basse Silésie) et du Nord-Ouest de la Pologne sont les régions d’où nous sont parvenus le plus de plaintes.»

Le commentateur de la chaîne : « Le Ministre de la Défense n’a pas précisé quelle commission préparera le rapport sur l’usage expérimental d’armes électromagnétique contre des citoyens polonais. »

L’ancien vice-Premier ministre de la Pologne avait reçu de nombreuses plaintes des citoyens concernant le harcèlement électromagnétique.

Dans une interview à la télévision polonaise, l’ancien vice-Premier ministre de Pologne, Luwik Dorn, a mentionné que les gens le contactaient en masse, lui et son assistant, d’abord en tant que membre du Comité de Défense des Travailleurs (KOR), d’une société civile de Pologne , puis en tant que vice-Premier Ministre pour leur dire qu’ils étaient persécutés et délibérément irradiés. Il ajoute: «C’est le cas. Et le ministre de la Défense l’a pris au sérieux.  » (il ne voulait pas commenter plus ).

 

L’appel de Hambourg – neuro-armes

8 Juil

 

Cet appel , rédigé en anglais , avait été lancé à l’occasion de la réunion du G20 qui se tenait à Hambourg les 7 et 8 juillet 2017.

Cet appel a été relayé et signé par 15 associations de défense des victimes de harcèlement électromagnétique en Europe, en Amérique du Nord,  en Asie, et  en Australie .

Mesdames et Messieurs,

À l’heure actuelle, vous investissez des milliards en dollars, euros, roubles, yens, yuans, et autres devises , pour des recherches sur le fonctionnement du cerveau humain.

Vous rivalisez pour le développement des armes qui permettent
le contrôle à distance du système nerveux humain, de l’organisme  et du mental Vous avez développé des systèmes capables de tuer des personnes dans de vastes régions de la planète ou de produire des douleurs, des maladies, et aussi d’endommager l’ADN d’organismes en évolution, ainsi que de modifier des états mentaux, des émotions et même des pensées

En même temps, vous cachez l’existence de ces armes à vos citoyens , en les soumettant à vos lois d’ informations de sécurité nationale, alors qu’en même temps vous formez des opérateurs au maniement  de ces armes en les utilisant sur des citoyens innocents.
Vous prétendez promouvoir la démocratie , les droits humains et des valeurs humanistes tout en créant un monde où la liberté humaine, le santé humaine, la vie humaine ne sont pas protégées des attaques venant de vos propres services. Même les évènements de nature politique ou démocratique qui se tiennent dans vos pays sont entachés d’un manque de crédibilité , puisque vous détenez secrètement ce type d’armes.

Si vous continuez à imposer la politique du secret  sur ce type d’ armes,  alors le monde deviendra un système totalitaire , où les citoyens seront sans défense contre la cruauté physique et mentale de leurs gouvernements.

C’est pourquoi nous vous demandons de déclassifier ces armes, et de  faire des lois qui protègent les citoyens de vos pays contre de telles attaques. Nous vous demandons de mettre en place des institutions qui , en coopération avec les organisations de défense des droits humains, puissent détecter ces attaques d’énergie faites sur des citoyens , et en trouver l’origine.

Vous protégez la classification du secret de ces armes au nom de la guerre qui pourrait survenir entre vous . Mais cela prouve seulement que vos désirs de domination dépassent les efforts que vous prétendez faire pour promouvoir la démocratie et assurer la stabilité et la sécurité mondiale. Votre incapacité à établir des relations raisonnables, polies et non violentes entre vous , montre en fait que certains d’entre vous ( les USA surtout) cherchent seulement une suprématie mondiale.

Malgré votre réticence à arrêter cette folie, nous avons confiance dans la prise de conscience croissante de vos citoyens concernant ce problème et qui vous obligera à promulguer les lois que nous proposons.

 

 

Le scandale français des complicités du crime organisé de harcèlement électronique

28 Juin

En France, une méthode pour occire les cochons  d’abattoir s’appelle l’électro-nécrose. Cela consiste à envoyer une décharge électrique dans le cerveau du cochon, qui en crève. La souffrance est telle que la chair de l’animal est complètement contractée. Dure comme du béton. C’est mauvais pour la découpe et mauvais pour la vente, aussi. Les clients aiment bien la viande tendre.

Et il y a fort à parier qu’il ne viendrait pas à l’idée de l’éleveur/ marchand de bestiaux,  Antoine DE CERTAINES , catholique hyper pratiquant, et père de trois enfants , d’utiliser ce procédé sur la viande sur pattes dont il est propriétaire et qui est destinée à des consommateurs exigeants qui font sa fortune

Pourtant, cet homme avait organisé des tirs d’énergie , semblables à cet électro-nécrose du cochon, sur une femme seule : moi. Ces tirs étaient faits par ses protégés WALTI et FRENOVE, également protégés des policiers de PARIS. Et cette torture de tirs d’énergie dirigée avait duré plusieurs années, jusqu’à ce que je parte . Comme ils le souhaitaient. Comme ils l’avaient planifié et annoncé.

Torturer pour faire déménager.

Et, cela s’était reproduit à l’envi , au gré de l’organisation sadique, majoritairement phallocrate *, et absolument criminelle, qui à la main mise sur l’énergie dirigée et ses avatars. Cette organisation veut mater les êtres humains qui ne répondent pas à ses critères de soumission. Et pour cela, elle utilise en s’amusant, la violence physique cachée de l’énergie dirigée qui détruit le cerveau et transforme un citoyen en légume. Le plaisir de l’humiliation ultime est à portée de leurs armes neurologiques * (1)

Celles et ceux , qui comme moi ont subi ou subissent , ce type de violence et de souffrance inimaginable infligée au cerveau, disent que chaque tir d’énergie dans le cerveau donne envie de hurler. Et il faut mordre dans tout ce qui est à portée de main, pour ne pas le faire. Faire du bruit comme exutoire entrainerait des plaintes qui raviraient policiers et criminels à l’affût de toute violence possible de leur cible /jouet, pour enfermement.

Cela se passe en France , au XXIème siècle, siècle de la technologie immatérielle et cachée , mais siècle aussi des revendications de respect des droits de l’homme et portées en bandoulière par nos décevants spécialistes, politiques ou élus.

Notre ex-président avait déclaré plusieurs guerres disant vouloir nous éviter de mourir, tués par des fous endoctrinés.

F HOLLANDE avait été averti du harcèlement électronique tout au long de son mandat. Des explications lui montraient ainsi qu’on éliminait sadiquement des citoyens en leur brûlant le cerveau et en les torturant , chez eux et dans leur lit.

Mais le tout puissant F HOLLANDE qui pouvait ordonner une enquête par l’armée qui contrôle tous les signaux, n’avait rien fait. Mme Gayet et Mme Royal ne souffraient pas. C’était l’essentiel.

Il faudrait donc en déduire,  de cette inertie, que ceux qui torturent  des cibles étaient  des amis de l’ex-président de la République , alors que les victimes « sans dents » qui se plaignaient à lui, sont seulement des contribuables sans intérêt, et dont le martyr distrayait ceux qui en profitaient.

Parmi les spécialistes scandaleusement complices du crime organisé de harcèlement électronique , il faut noter des médecins fonctionnaires et des élus et qui ont tous l’obligation de dénoncer un crime dont ils ont connaissance , selon les termes de l’article 40 du CPC .

Les médecins quand complices de ce crime qui  torture et démolit le cerveau , jouent la comédie,  en proposant des noms de maladies improuvables par bilans sanguins , radio ou scanner. Et sans aucun diagnostic étayé de preuves , ils traitent les maladies imaginaires qu’ils ont décrétées.
Leurs services hospitaliers  sont la voie d’évacuation des cibles par la police, une administration où sévissent de nombreux adeptes du harcèlement électronique qu’ils protègent farouchement .

Les élus contactés , de l’ère de F. Hollande avaient  été affligeants de lâcheté,  et cela inclut des maires.

A défaut d’une solution par des politiques ou assimilé , le salut des cibles pourrait venir du contre- pouvoir de la justice , capable de se saisir d’un crime à élucider par une enquête. Surtout quand ce crime fait l’objet de plaintes.

Ici, dans cette histoire, et d’autres peut-être , on note que les procureurs ont volontairement « négligé » les plaintes  des victimes et alors que les lois qui existent,  permettent de les traiter.
Même les membres du Conseil Supérieur de la Magistrature, informés de cette horreur, n’y ont pas réagi.

Les procureurs ou leurs substituts à tout faire, « oublient » les plaintes  des cibles du crime de harcèlement électronique , pour éviter de mécontenter tel ou tel  , et  ici, en pensant surtout à leur retraite qu’ils prendront au milieu des responsables tortionnaires locaux , habitués et acteurs de harcèlement électronique et qui sont leurs amis de voile, de tennis, de vélo ou de bridge.

Leur système d’évacuation des cibles quand finalement appelées » victimes » sans dire de quoi,  et juste du bout des lèvres , n’est pas une enquête policière qui dépend de la justice , mais un rendez-vous proposé à la victime avec une association d’écoute ou un service social. Ce qui rend pérenne le crime organisé français de harcèlement électronique.

Avant l’élection présidentielle un courrier avait été envoyé à tous les candidats dont les adresses de QG étaient facilement accessibles. La lettre leur demandait ce qu’ils comptaient faire pour lutter contre le harcèlement électronique expliqué, si élus. Seuls deux candidats à la fonction suprême avaient répondu.

A cette lettre qui leur demandait un engagement, l’un, ministre à peine refroidi, avait répondu par un conseil : « Portez plainte. »

Récemment , après la composition du 1er gouvernement de Mr Macron, ce sont des conjoints de l’élu et de ministres, qui ont reçu un courrier leur demandant leur aide pour faire passer l’information sur le harcèlement électronique, à leur conjoint décideur.

Un seul avait répondu . Pour dire qu’ Il avait transmis la patate chaude à quelqu’un d’autre…. et qui attend sans doute qu’elle refroidisse. Ou la cible.

Les cochons  d’abattoir français n’ont pas de chance . S’ils ne subissent pas l’électronarcose pour trépasser, ils sont souvent gazés et hurlent leur souffrance avant d’étouffer. Ils ont cependant une association qui veillent à leur trépas dans de meilleures conditions, en faisant beaucoup de bruit.

Les cibles françaises, avec des histoires comme la mienne n’ont pas de chance, non plus. Ceux qui sont payés pour dénoncer et traiter  ce crime de harcèlement électronique  , sont des amis et relations de ceux qui l’organisent .

Dans cette histoire, en tout cas.

* (1) voir sur le sujet des armes neurologiques  :  Military neuroscience and the coming age of neurowarfare. de Armin Krishna

$3… le chiffre sans arrêt mis en avant par les acteurs du harcèlement criminel global , pourrait tout simplement être le signe de l’entrejambe  des acteurs de cette horreur  . Ils sont  majoritairement phallocrates et misogynes

ELF- V2K- Schizophrénie

19 Juin

Ce qui suit est un résumé/traduction partiel  et sans autorisation de la vidéo de Dr John HALL sur les ELF et les voix dans le crâne (V2K)
Ce texte pourra être supprimé à la demande.
Pour mémoire Dr John HALL est un médecin anesthésiste, spécialiste de la douleur , de San Antonio , Texas.
Il a écrit plusieurs livres et qui sont listés dans la précédente vidéo mise en ligne à
https://lesharceleurs.wordpress.com/harcelement-criminel-espionnage-crimes/

 

En présentation, ici, Dr John Hall mentionne ce qui a été dit dans la vidéo précédente . Il cite le cas d’une patiente qui se plaignait de voix dans le crâne et l’avait consulté sur ce sujet . Après de multiples examens il s’était avéré qu’elle ne délirait pas du tout. Une enquête avait permis de comprendre qu’elle était victime d’une officine de harcèlement tenue par un ancien agent du FBI.
Au cours de violations de domicile de la drogue était introduite dans les boissons de la jeune femme.

Ce que Dr John Hall nous apprend de surprenant est que cette jeune femme était amenée à consommer cette boisson droguée, sous l’influence d’ondes électromagnétiques qui l’incitaient à le faire.

…….
Selon Dr John HALL , le contrôle mental est un des crimes les plus répandus et dont se plaint un nombre grandissant de victimes sur internet . mais c’est aussi celui qui est le moins commenté dans la presse officielle.
Dans cette affaire précise , Dr John Hall redit qu’il avait été possible de prouver le harcèlement et l’identité des harceleurs de sa cliente , mais sans pouvoir prouver le harcèlement électronique , ou les viols sous contrainte , qui laissent seulement des bribes de souvenirs, au mieux. Il avait ainsi appris que l’ex-agent du FBI gagnait maintenant sa vie en organisant le harcèlement de personnes.
La police avait naturellement répondu qu’il fallait des preuves tangibles pour accuser.

Un livre avait été écrit racontant cette histoire et en changeant le nom de l’ex agent du FBI.
En retour, Dr John HALL, avait été contacté par des dizaines de milliers de personnes victimes du même phénomène de harcèlement criminel, avec du harcèlement électronique, des brûlures, des contractions musculaires, des maux de tête incompréhensibles, une vision qui devenait trouble . Pendant le temps des attaques, ces victimes entendaient dans leurs têtes les voix de leurs harceleurs et de ce qui se passait autour ……

Concernant les voix dans le crâne  (V2K) , de nombreuses recherches ont été faites sur le moyen de transmettre des voix dans le crâne. Le fait d’envoyer des voix dans la tête à des modalités différentes
si on met dans votre tête une voix qui est différente de votre mode de fonctionnement mental,  c’est du harcèlement. Quand c’est fait en continu, si la victime le raconte ,  ça ressemble  alors très fort à de la schizophrénie , et ce sera pris pour tel, sans que personne ne cherche à savoir ce qu’il y a derrière.
Par contre
si on met dans votre tête une voix comme la vôtre et en construisant un schéma de pensée , l’introduction de ce schéma de pensée dans votre tête devient le vôtre , tout en ne l’étant pas . L’exemple donné est celui de la lecture. Quand vous lisez vous entendez votre voix. Si on met à la place une autre voix et qui est semblable , cela correspond au schéma du contrôle mental subliminal.
………

A propos de la voix de Dieu ou d’Allah mentionnée par le présentateur , Dr John Hall répond que cette méthode a été utilisée sur les champs de bataille notamment au cours de la 1ère opération Tempête du Désert et est connue sous le nom de S-Quad ou Silent Sound Spread Spectrum * (1) On a vu 1500 soldats irakiens démonter leurs armes,  se mettre  à genoux et se rendre  à 150 marines qui n’avaient même pas de quoi les attacher. Ceci est connu pour avoir été le résultat de l’usage de S- Quad ,  qui avait mis dans la tête des soldats l’ordre divin de se rendre .

Avant cela au milieu des années 80 , 5 prisonniers avaient été mis en confinement dans la prison d’Etat de l’Utah .On leur avait fait subir une expérimentation de type électronique : Ils avaient rapporté que les expérimentateurs qui envoyaient des voix dans leur tête,  répondaient, en fait , à leurs pensées. Tout cela existe depuis un certain temps et n’a pas reçu de couverture médiatique , sauf récemment

………

Il y’a une dizaine d’années , parler de ce type d’expérience semblait relever de la science fiction ,  surtout parce que l’on croyait que le cerveau était trop complexe pour être manipulé .
A la suite des révélations faites sur NSA par Snowden il est devenu notoire qu’en plus des HUMINT et SIGINT , existait ce qui est appelé LOVINT et qui est l’utilisation des méthodes et moyens de NSA pour espionner ou suivre
les petites amies, copines , compagnes , ex-épouses ou épouses des agents de cette institution.

Le présentateur note ici que , toutes les technologies peuvent être utilisées pour le bien ou pour le mal. Et ce phénomène révèle aussi le côté sombre des personnes qui s’en servent.

Il y a ensuite une digression par le présentateur sur les tueries aux USA , avec un commentaire sur Aaron Alexis et une précision donnée par Dr John HALL qui pense qu’ Aaron Alexis, qui avait écrit sur son arme «my ELF weapon »   n’était pas forcément manipulé mentalement pour se diriger vers l’endroit d’où venaient ses voix . Ce qu’il connaissait , en tant que spécialiste.

A propos des très basses fréquences, Dr John HALL note qu’elles peuvent très facilement servir à manipuler le cerveau . HAARP, par exemple , génère des ELF en réchauffant l’ionosphère et les ELF reviennent ensuite vers notre planète.  Les ELF sont utilisées dans les communications avec les sous-marins. …. et on ne peut pas s’en protéger.

Les ELF traversent la terre . On a pu noter pendant des tremblements de terre et alors que la terre relargue une grande abondance d’ondes, qu’il est alors possible de voir d’avantage d’UFO dans un tel contexte . On pense qu’il s’agit de l’effet induit des ELF sur les lobes temporaux . Suivant ce qu’a observé Dr Persinger en stimulant le lobes temporaux avec des ELF et des micro-ondes , on peut donner à quelqu’un  une impression de surveillance , comme si quelqu’un d’autre se trouvait dans la  même pièce  . Dr Persinger , de la même façon, a pu simuler une impression d’enlèvement par des extra-terrestres

Le cerveau est très réceptif et sensible aux ELF . si on y ajoute le phénomène des V2K , cela fait dire à Dr John HALL que Aaron Alexis n’était sans doute pas sous influence de contrôle mental subliminal , mais qu’il allait plutôt vers l’endroit d’où venaient ses voix , et peut-être pour se venger.

……..

Ici, la question est posée de savoir faire la différence entre des voix imposées artificiellement et un état de schizophrénie avéré
Dr John Hall précise qu’il existe bien une maladie, mais les cas de schizophrénie sévère, ne sont pas aussi répandus que ce que l’on dit .

La plus part des victimes ( V2K)  connues de John Hall ont été capables de repérer le moment où les voix dans le crâne et le harcèlement criminel ont  débuté. Par ailleurs leur tranche d’âge est plutôt entre 30 et 40 ans alors que la schizophrénie est une maladie qui débute vers 18 à 28 ans et parfois encore un peu plus tard,  pour les femmes.
…. Des personnes d’une quarantaine d’années et qui ont eu un cursus scolaire  normal ne deviennent pas schizophrènes du jour au lendemain.

Par ailleurs des malades schizophrènes qui racontent leurs voix entendent  celles de dieu, d’ anges … par contre les victimes de cette technologie  entendent des voix de personnes qui les observent et qui connaissent même leur nom. Il s’agit d’ un système de communication avec retour. Les victimes  entendent ce que disent entre eux ceux qui les surveillent et entendent aussi ce qu’on leur dit . Les voix sont capables de décrire la pièce, la façon dont la victime est habillée.

Le présentateur note qu’il s’agit bien dans ce cas-là de harcèlement et qui se veut comme tel.
Pour résumer il note que la schizophrénie comme maladie se déclare à un jeune âge. Ce qui est différent pour les personnes harcelées par des V2K

Dr John Hall précise que les études statistiques qui ont été faites sur les victimes montrent des personnes avec un bon niveau d’éducation . On y trouve des universitaires, des juristes , des personnes qui poursuivaient des carrières avec succès  et qui tout soudain se sont retrouvées victimes de ce phénomène de harcèlement criminel et de V2K
Dr John HALL, par ailleurs, précise que les malades schizophrène ont une amélioration sous médicament et que ce n’est pas du tout le cas des victimes de harcèlement électronique, ou de harcèlement criminel.

Le présentateur pose alors la question d’une  éventuelle appartenance politique des victimes ou d’un  fichage et qui expliquerait qu’elles soient ciblées
Partant des statistiques qui ont été faites par FFCHS , il semblerait qu’il n’y ait pas de composante raciste dans le choix des victimes , mais par contre , il est notoire qu’il existe une majorité de femmes parmi les cibles.

…………

* (1) https://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/esp_sociopol_mindcon38.htm

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/20/v2k/

3 groupes criminels français laissés libres de pratiquer le harcèlement électronique

18 Juin

Le harcèlement électronique est un crime.
Certains actes de harcèlement électronique ,sont constitués par la pénétration, au moyen d’un élément étranger et par subterfuge, d’une ou plusieurs parties du corps ou d’ organes d’un être humain.
Cette pénétration  est intentionnelle , répétitive, cruelle, douloureuse et non consensuelle.
L’organe majoritairement utilisé pour cette pénétration est le cerveau .
D’autres organes sont également visés , dont l’anus et le vagin.

Le moyen utilisé pour cette pénétration d’organes humains vivants , relève de la physique et correspond à des technologies en usage depuis plusieurs décades . Il s’agit d’énergie pulsée par des appareils positionnés et utilisés à distance.

L’énergie pulsée est une force agressive immatérielle . Dans le phénomène du harcèlement électronique , cette énergie pulsée vise une personne précise.

Certaines de ces pénétrations , celles du cerveau notamment, peuvent être prouvées par des détections concomitantes à des enregistrements en continu par électro-encéphalogramme.

Dans l’article précédent, Dr John HALL mentionne, aux USA, l’existence de groupes criminels intermédiaires, qui font ce qu’ils veulent , et viennent  en appui local  à un autre groupe criminel caché et puissant. Il semblerait que cette analyse puisse aussi s’appliquer à cette histoire et à bien d’autres, mais avec des finalités différentes.

Pour ce qui me concerne , les anecdotes racontées par épisodes successifs et avec autant de détails que possible, font apparaître au moins 3 groupes d’acteurs directs.

Les 3 groupes criminels français connus du harcèlement électronique que racontent mes blogs sont ici cités séparément . En réalité, ils sont étroitement liés par leurs intérêts communs . Ils inter agissent et  se protègent mutuellement.

– un groupe constitué de beurs repéré dans l’utilisation de four à micro-ondes bricolés et de détournement de l’énergie de communication à des fins criminelles. Ce groupe est très actif dans les hôtels où de nombreux garçons de cette communauté officient comme veilleurs de nuit

– un groupe de corses aux moyens technologiques adaptables à toutes situations et souvent utilisés par des acteurs du monde de l’immobilier, et au service de franc-maçons.

– un groupe de franc-maçons criminels servis par des moyens technologiques mis à disposition par des frères, et à qui aucun intervenant sollicité  ne résiste, concessionnaires  d’automobiles et y compris.
Ces franc-maçons là  sont aussi couverts par des fonctionnaires d’Etat  frères qui bloquent toutes les plaintes , empêchent la prévention du crime et évitent les enquêtes.

La collaboration de franc-maçons m’avait été pré-annoncée par deux franc-maçons sympathiques .
le Dr ( med) X qui m’avait d’abord mise en garde de façon générale contre les pressions psychologiques habituelles utilisées pour abattre une femme. J’étais dans le collimateur de ses très chers frères qui pratiquent le viol physique.

Puis une fois suivante , de façon détournée et amusante , il avait répondu, systématiquement et de façon obsessionnelle à mes anecdotes incroyables par «  c’est comme mon frère » et «  mon frère aussi ». Ce n’est pas une preuve. Seulement une indication.

Le notaire P , lui, n’y était pas allé par quatre chemins avec «  ils vont vous faire devenir folle » « ils » n’avaient pas les limites qu’impose un Etat de droit.

Alors,  quand la pression psychologique ne suffit , ceux que cet Etat de droit laisse attaquer un être humain sans réagir pour le défendre, agressent et font agresser physiquement le cerveau pour essayer d’en détruire le fonctionnement.

C’est le cas ici.

Pour certaines autres cibles de ces réseaux criminels , il s’agit de modifier le fonctionnement du cerveau et le comportement de la personne . C’est tout aussi inadmissible .

Le crime du harcèlement électronique devrait être puni au titre des articles 222-1 , 223-1 du code pénal et des articles 16 et suivants du code civil .

Au lieu de régler ces problèmes de criminalité ,  des franc-maçons en charge , payés pour faire respecter les lois, nous abreuvent simplement de leurs symboles .

Soazig de la Moissonniere / IP3 ; Paris, le 10 Decembre 2016, France – Emmanuel Macron lors du meeting du 10 decembre a Paris
Emmanuel Macron, leader of En Marche new party at Marseille, on December 10, 2016, Paris, France.
***FRANCE ONLY ***