Archive | immunité pénale de criminels RSS feed for this section

Le scandale français des complicités du crime organisé de harcèlement électronique

28 Juin

En France, une méthode pour occire les cochons  d’abattoir s’appelle l’électro-nécrose. Cela consiste à envoyer une décharge électrique dans le cerveau du cochon, qui en crève. La souffrance est telle que la chair de l’animal est complètement contractée. Dure comme du béton. C’est mauvais pour la découpe et mauvais pour la vente, aussi. Les clients aiment bien la viande tendre.

Et il y a fort à parier qu’il ne viendrait pas à l’idée de l’éleveur/ marchand de bestiaux,  Antoine DE CERTAINES , catholique hyper pratiquant, et père de trois enfants , d’utiliser ce procédé sur la viande sur pattes dont il est propriétaire et qui est destinée à des consommateurs exigeants qui font sa fortune

Pourtant, cet homme avait organisé des tirs d’énergie , semblables à cet électro-nécrose du cochon, sur une femme seule : moi. Ces tirs étaient faits par ses protégés WALTI et FRENOVE, également protégés des policiers de PARIS. Et cette torture de tirs d’énergie dirigée avait duré plusieurs années, jusqu’à ce que je parte . Comme ils le souhaitaient. Comme ils l’avaient planifié et annoncé.

Torturer pour faire déménager.

Et, cela s’était reproduit à l’envi , au gré de l’organisation sadique, majoritairement phallocrate *, et absolument criminelle, qui à la main mise sur l’énergie dirigée et ses avatars. Cette organisation veut mater les êtres humains qui ne répondent pas à ses critères de soumission. Et pour cela, elle utilise en s’amusant, la violence physique cachée de l’énergie dirigée qui détruit le cerveau et transforme un citoyen en légume. Le plaisir de l’humiliation ultime est à portée de leurs armes neurologiques * (1)

Celles et ceux , qui comme moi ont subi ou subissent , ce type de violence et de souffrance inimaginable infligée au cerveau, disent que chaque tir d’énergie dans le cerveau donne envie de hurler. Et il faut mordre dans tout ce qui est à portée de main, pour ne pas le faire. Faire du bruit comme exutoire entrainerait des plaintes qui raviraient policiers et criminels à l’affût de toute violence possible de leur cible /jouet, pour enfermement.

Cela se passe en France , au XXIème siècle, siècle de la technologie immatérielle et cachée , mais siècle aussi des revendications de respect des droits de l’homme et portées en bandoulière par nos décevants spécialistes, politiques ou élus.

Notre ex-président avait déclaré plusieurs guerres disant vouloir nous éviter de mourir, tués par des fous endoctrinés.

F HOLLANDE avait été averti du harcèlement électronique tout au long de son mandat. Des explications lui montraient ainsi qu’on éliminait sadiquement des citoyens en leur brûlant le cerveau et en les torturant , chez eux et dans leur lit.

Mais le tout puissant F HOLLANDE qui pouvait ordonner une enquête par l’armée qui contrôle tous les signaux, n’avait rien fait. Mme Gayet et Mme Royal ne souffraient pas. C’était l’essentiel.

Il faudrait donc en déduire,  de cette inertie, que ceux qui torturent  des cibles étaient  des amis de l’ex-président de la République , alors que les victimes « sans dents » qui se plaignaient à lui, sont seulement des contribuables sans intérêt, et dont le martyr distrayait ceux qui en profitaient.

Parmi les spécialistes scandaleusement complices du crime organisé de harcèlement électronique , il faut noter des médecins fonctionnaires et des élus et qui ont tous l’obligation de dénoncer un crime dont ils ont connaissance , selon les termes de l’article 40 du CPC .

Les médecins quand complices de ce crime qui  torture et démolit le cerveau , jouent la comédie,  en proposant des noms de maladies improuvables par bilans sanguins , radio ou scanner. Et sans aucun diagnostic étayé de preuves , ils traitent les maladies imaginaires qu’ils ont décrétées.
Leurs services hospitaliers  sont la voie d’évacuation des cibles par la police, une administration où sévissent de nombreux adeptes du harcèlement électronique qu’ils protègent farouchement .

Les élus contactés , de l’ère de F. Hollande avaient  été affligeants de lâcheté,  et cela inclut des maires.

A défaut d’une solution par des politiques ou assimilé , le salut des cibles pourrait venir du contre- pouvoir de la justice , capable de se saisir d’un crime à élucider par une enquête. Surtout quand ce crime fait l’objet de plaintes.

Ici, dans cette histoire, et d’autres peut-être , on note que les procureurs ont volontairement « négligé » les plaintes  des victimes et alors que les lois qui existent,  permettent de les traiter.
Même les membres du Conseil Supérieur de la Magistrature, informés de cette horreur, n’y ont pas réagi.

Les procureurs ou leurs substituts à tout faire, « oublient » les plaintes  des cibles du crime de harcèlement électronique , pour éviter de mécontenter tel ou tel  , et  ici, en pensant surtout à leur retraite qu’ils prendront au milieu des responsables tortionnaires locaux , habitués et acteurs de harcèlement électronique et qui sont leurs amis de voile, de tennis, de vélo ou de bridge.

Leur système d’évacuation des cibles quand finalement appelées » victimes » sans dire de quoi,  et juste du bout des lèvres , n’est pas une enquête policière qui dépend de la justice , mais un rendez-vous proposé à la victime avec une association d’écoute ou un service social. Ce qui rend pérenne le crime organisé français de harcèlement électronique.

Avant l’élection présidentielle un courrier avait été envoyé à tous les candidats dont les adresses de QG étaient facilement accessibles. La lettre leur demandait ce qu’ils comptaient faire pour lutter contre le harcèlement électronique expliqué, si élus. Seuls deux candidats à la fonction suprême avaient répondu.

A cette lettre qui leur demandait un engagement, l’un, ministre à peine refroidi, avait répondu par un conseil : « Portez plainte. »

Récemment , après la composition du 1er gouvernement de Mr Macron, ce sont des conjoints de l’élu et de ministres, qui ont reçu un courrier leur demandant leur aide pour faire passer l’information sur le harcèlement électronique, à leur conjoint décideur.

Un seul avait répondu . Pour dire qu’ Il avait transmis la patate chaude à quelqu’un d’autre…. et qui attend sans doute qu’elle refroidisse. Ou la cible.

Les cochons  d’abattoir français n’ont pas de chance . S’ils ne subissent pas l’électronarcose pour trépasser, ils sont souvent gazés et hurlent leur souffrance avant d’étouffer. Ils ont cependant une association qui veillent à leur trépas dans de meilleures conditions, en faisant beaucoup de bruit.

Les cibles françaises, avec des histoires comme la mienne n’ont pas de chance, non plus. Ceux qui sont payés pour dénoncer et traiter  ce crime de harcèlement électronique  , sont des amis et relations de ceux qui l’organisent .

Dans cette histoire, en tout cas.

* (1) voir sur le sujet des armes neurologiques  :  Military neuroscience and the coming age of neurowarfare. de Armin Krishna

$3… le chiffre sans arrêt mis en avant par les acteurs du harcèlement criminel global , pourrait tout simplement être le signe de l’entrejambe  des acteurs de cette horreur  . Ils sont  majoritairement phallocrates et misogynes

Obliger à faire et empêcher de faire

22 Mai

Obliger à faire, par des manigances cachées et violentes, de réseaux corrompus ou corrupteurs. et

Empêcher de faire, en tordant le cou au droit et à la loi, par d’autres manigances et grâce aux faux qui ont  permis de fabriquer les coups tordus concoctés par les réseaux. et

Empêcher de faire aussi avec des complaisances diverses , et sous couvert de qualités aux apparences irréprochables …..

Ce sont là les ingrédients de base des réseaux crapulo-criminels français , lorsqu’ils opèrent à la phase « broyage de cible «  décrite à

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/

Pour paupériser et stigmatiser une citoyenne lambda, il y a d’abord le harcèlement de mensonges et rumeurs, les sabotages de vie de toutes sortes, les violations de domiciles avec vols et dégradations.

Ensuite vient le viol organisé en groupe au domicile de la proie droguée et donc sous contrainte.

Si après cela , la cible n’est pas encore devenue complètement folle , il y a l’incarcération hospitalière, sous contrainte, manigancée par complicités en réseau et avec avec humiliations de toutes sortes, en complément.

Et si  la victime n’accepte toujours pas de se taire,  il y a la torture électronique avec son corollaire fabriqué de nomadisation obligée et de paupérisation pour cause de déménagements incessants. Du cousu-main, par les réseaux tels que décrits ici .

En France, 75% des victimes de ce système sont des femmes.
Pour y résister , il faudrait le courage et la solidarité d’autres femmes.
Mais, en France, la solidarité des femmes est un peu défaillante. Et quand des femmes sont solidaires , mais comme soeurs, c’est en général malheureusement au sein même de ces réseaux , dans une fonction de tortionnaire.
C’est ce qui s’était passé à Saint Julien des Landes, avec la propriétaire Colette COUVIDA

Ici cette fois , il s’agit de Madame BLAINEAU , propriétaire non bailleure du bien que j’occupais  et seulement coachée par des frères qui veulent mon expulsion par la force publique.
Pour louer un autre bien , il faut prouver à un nouveau bailleur, que l’on est à jour des paiements des derniers loyers.
Madame Blaineau encaisse le montant des loyers , et n’envoie pas de quittance des loyers payés, malgré mes demandes
Un carnet à souche de quittances vierges lui a été envoyé pour qu’elle s’exécute, plus facilement.
Elle l’avait retourné , sans mot d’accompagnement de courtoisie.

Ce jour à l’audience du Juge des Expulsions, devant la Présidente d’audience et ses 2 collègues, l’avocat de Madame BLAINEAU avait claironné quil avait donné ordre à sa cliente de ne pas faire de quittances . Au nom de la loi. Il me déclarait locataire illégale.
Je serais donc « empêchée » de trouver un autre bien.
Avec une fausse bailleure encaisseuse de loyers comme Madame BLAINEAU , c’était rigolo.


Me ROUBERT avait encore ajouté avoir obtenu l’assurance de la Préfecture , de mon expulsion par la force publique et sous huit jours.
Boudiou ! Ce homme force aussi les décisions de la Préfecture.
En avant marche ! Et que ça saute !

Mentionnant mes problèmes de santé Me ROUBERT avait décidé qu’il s’agissait d’appréciations subjectives. C’en était une.

Et puis, était venu le procès d’intention. Me ROUBERT , qui prétendait me connaitre mieux que moi-même,  était affirmatif. Tout ce que je disais n’était que manigance pour rester dans les lieux jusqu’à la prochaine trêve hivernale.

Damned ! Mais bien sûr !

J’avais passé la nuit dernière la tête près des ouaouas , et en plus j’aimais ça !
Je voulais continuer le plus longtemps possible,  à payer un loyer plein pot , pour pas de confort , et avec au-dessus , des fous furieux qui me tirent dessus  sur commande, comme des détraqués ,………. parce que ça me plairait !

Toutes cibles savent ou doivent savoir qu’avant une échéance quelconque , les réseaux crapulo-criminels vont redoubler de violence. C’est destiné à zombifier leur victime pour qu’elle n’ait pas les bonnes réactions, ou qu’elle ne comprenne pas ce qui se dit ou encore qu’elle perde pied et même devienne agressive ou violente.

Ce phénomène est difficile à imaginer. Pour l’expliciter je proposerai seulement une analogie. Rien d’autre.

Celle du dernier face à face de l’élection présidentielle française. Le comportement de la candidate prétendument fait de tactique agressive, donnait à voir une femme qui perdait les pédales, se trompait de nom, ne retrouvait pas ses dossiers, faisant des mimiques pour occuper le temps et l’espace…. C’était sans doute de la fatigue. Mais l’analogie est aussi frappante que  parlante avec ce que peut être l’état d’une cible amochée par des signaux.

En effet, une cible est dans un pareil état après des nuits et des jours de matraquages de signaux au cerveau et de privation de sommeil.

On sait maintenant , que c’est destiné à l’empêcher d’être réactive à un moment ou un endroit où il faudrait être incisif et décisif. Outre le but final de la transformer en quasi légume.

Et donc là, juste la veille de cette audience au TGI , j’avais choisi de dormir dans la salle d’O , forcément sans appareil électronique au-dessus et en dessous.
Une détection faite avant l’installation donnait ceci ci-dessous .  Impeccable.

Pourtant à partir de 21h56 , j’avais été agressée par des sons , pulsés de façon directionnelle vers la tête.
La preuve de ces pulsations serait ceci, dont les densités de puissance de couleur plus foncée ,  semblent  cependant très faibles.


Mais  c’est le son porté par la haute fréquence pulsée , qui faisait sursauter le cerveau pour le fatiguer .

Le son n’est pas détecté par cet appareil.

Au matin , j’avais voulu jouer les prolongations. Le détraqué du A211, locataire du bailleur CM-CIC Gestion Immobilière , avait alors violemment balancé à plusieurs reprises  500 µW/m2 sur 900 MHz  et qui brûlait bien plus  le cerveau , que cet enregistrement ci-dessous  fait samedi lors de la visite d’une maison au nord du département .

Les occupants de cette maison avaient confondu TV éteinte et WiFi débranché . Il est vrai que l’homme de la maison venait de faire un AVC. Ce qui , compte tenu du contexte, n’est pas étonnant. Là , avec ces CEM en continu ,  vous  devenez dingo sans souffrir.

La société américaine DOMITYS pourvoyeuse de maisons de retraite de luxe , fait aussi ce genre d’expérience sur des séniors . Chez DOMITYS , c’est WiFi partout , même dans  la salle à manger, et avec AVC à répétition pour les riches résidents. Bien cuits , ils n’arrivent pas quitter cet endroit.

Ils n’en ont plus la force.

Harcèlement global et victimes

8 Avr

Comme son nom l’indique le harcèlement global est une forme de malveillance délibérée et répétée qui se traduit en comportements ou actes destinés à induire, le plus souvent sournoisement , une menace pour la santé, la vie ou la survie de la victime.
Le harcèlement électronique qui consiste à brûler le corps ou le cerveau d’une victime à éliminer , en constitue souvent la forme la plus extrême et aussi cruelle que  dangereuse.

Ce phénomène existe dans chaque pays et n’est que fort peu pris en considération par les pouvoirs publics de démocraties où l’on proclame pourtant, comme en France,  que « la sécurité est la première des libertés » ( Mr Cazeneuve , Premier Ministre de la France )

C’est actuellement , majoritairement à travers des ONG que le problème se fait connaître, en attendant que des médias européens , s’en emparent. Peut-être.
Aux USA il existe l’association , particulièrement visible et active People Against Covert Torture & Surveillance, International , qui vient en aide aux Individus ciblés. Elle a pour but
– le partage d’information
– les actions communes
– l’aide à chacun

Selon cette association , aux USA, les femmes seraient les principales victimes de ce type de ciblage haineux dans une proportion de 65 %
En France , on compte environ 75% de femmes.

Article du Canard Enchainé 5-4-17

Pour celles et ceux qui seraient intéressés par un spectacle qui montre le harcèlement généralisé dont les femmes françaises sont victimes , il y a, le spectacle de Muriel GAUDIN, au Théâtre de Poche-Montparnasse à Paris, et fait , paraît-il, d’un amoncellement de clichés aussi réels qu’ effarants.

Pour faire connaitre le harcèlement global et ses désastreuses conséquences sur la vie et la santé , des individus ciblés américains ont participé au tournage d’un court documentaire présenté par PACTS INTERNATIONAL comme suit

Tournage du documentaire

« Un rassemblement d’environ sept activistes et donc petit, mais d’une riche diversité culturelle et qui a consenti à être filmé, à rencontré un producteur de documentaire le vendredi 31 mars à Los Angeles à la pizzeria de la table ronde à Redondo Beach. La conversation était libre et comprenait un large éventail de sujets portant sur différents aspects du harcèlement et du harcèlement électronique:

  • de l’origine à la calomnie, en passant par
  • des diagnostics erronés , des qualifications incorrectes,
  • les problèmes avec la famille et les amis, et naturellement
  • les attaques électroniques et leurs effets sur le mental et le corps et bien plus encore. 

De retour chez lui à New York , dès le samedi , le producteur du documentaire s’est mis au travail pour commencer le montage , acceptant de nous prévenir quand il sera disponible. Il a également ajouté que le film devrait durer environ 10 minutes . Nous attendons cette production avec intérêt car cette présentation filmée pourrait être extrêmement importante pour faire connaitre notre cause. »

Cette cause est celle des tous les individus ciblés par le harcèlement électronique du monde et qu’il faudrait sans doute mieux commencer à appeler TERRORISME ELECTRONIQUE et qui

  • piège les voitures des cibles avec la complicité de concessionnaires ,
  • piège les canalisations électriques des immeubles avec la complicité  criminelle de voisins et de responsables de location ou de copropriété ,
  • piège les appartements des victimes grâce à l’inaction des responsables de sécurité chargés de garantir l’intimité et la sécurité des lieux de vie.

Corse en quête d’AVC – criminalité française

26 Mar

Cap Olona , côté  appt du corse

Le corse est plusieurs.
Quand il s’absente , il est remplacé dès que ma présence chez moi est avérée. Ce qui laisse même supposer que le ou les remplaçants sont également à demeure, dans l’immeuble.

Le corse , c’est , D. STEFANE locataire de l’appartement au-dessus du mien et client de CM- CIC GESTION IMMOBILIERE .

D. STEFANE est le bras armé local du crime organisé très toléré français . Celui qui s’épanouit et s’exprime librement sans être gêné ou empêché par la police, grâce aux frères flics. Eventuellement commanditaires.

La spécialité de D. STEFANE : les tirs d’énergie dirigée dans le cerveau à désactiver et détruire. Ici, le mien.


Un AVC est un accident vasculaire à l’intérieur du cerveau. Cela peut-être brutal, soudain et irrémédiable.
On dit qu’il existe deux causes principales à un AVC
– un caillot de sang formé ici ou ailleurs,  et qui viendrait boucher une artère du cerveau
– l’éclatement d’une artère dans le cerveau , qui y entraine une hémorragie.

C’est cette deuxième cause qui semble depuis longtemps être la préoccupation des commanditaires de mon agonie, manigancée et confiée aux dégénérés nommés dans cette histoire.
Pour arriver à cette désactivation finale voulue et programmée de mon cerveau déjà bien amoché , le crime organisé français ne craint même pas la publicité nominale faite par ce blog.

Pire, DE CERTAINES, STEFANE, WALTI , POITEVIN, ROUX, non seulement  n’ont jamais été inquiétés par mes plaintes, mais 3 d’entre eux ont porté plainte contre moi.

Et, personne , à la suite de mes courriers à F. HOLLANDE ou de mes plaintes aux divers procureurs de cette République,  n’a fait en sorte de faire cesser le calvaire que je mentionne .  Comme bien d’autres cibles.

Et la nuit dernière , encore, avait été comme les précédentes passées dans cet appartement : horrible.
Les tirs qui traversaient toutes les épaisseurs déjà énumérées ( métal , cuir, mousse, plastique, matelas, coussins superposés) n’étaient pas non plus arrêtés par le béton qui sépare les appartements.
La souffrance au moment de l’éclatement des tirs dans le cerveau était à hurler.

Et les détections comme cela :

et le matin aussi

La journée suivante avait été une épreuve supplémentaire de fatigue et de recherche de sommeil seulement.

Autre témoignage

19 Mar

http://desailesauxtalons.blogs.nouvelobs.com/archive/2016/08/25/detonnante-association-crapuleuse-institutionnelle-589611.html

Ce témoignage synthétique pose le grave problème des vidages de cibles.

On les torture et on les pousse à partir sans cesse et de partout. 

Quand une cible ne le fait pas naturellement ( partir éreintée par la torture) , elle est convoquée au commissariat où un policier lui donnera ce conseil . Un policier  m’avait convoquée à Paris, pour une série de questions qu’il voulait déstabilisantes  et mentionnant :

  • ma prétendue  santé,  fabriquée par le réseau criminel parisien, et  dont il disait  tout savoir
  • mon alliance que je continuais de porter…. tous sujets qui lui sont interdits par la loi.

Ce policier audacieux ,  avait terminé en m’annonçant que WALTI, mon tortionnaire attitré de Paris XV  ne quitterait pas l’immeuble,  et que donc …. conseil apparemment désintéressé ,  c’était à moi, la victime torturée par Walti  de partir  .

Pour finir cette convocation, le policier m’avait accompagnée jusque sur le trottoir .

Et il avait essayé  « il vont vous pousser à la violence. Vous réagirez mal . Et je viendrai vous coffrer »

Mon « Oui, je sais » minimaliste , l’avait agacé , l’entrainant vers  » la prochaine fois , je serai beaucoup moins gentil « 

Tiens donc .

Si des convocations au commissariat avec accusation de diffamation ou dégradations imaginaires  faites  par les tortionnaires acteurs du harcèlement criminel global ,  ne suffisent pas à déloger une victime , alors tout est mis en branle pour  manigancer  le départ/expulsion de la cible et  la pousser  vers la rue ou ailleurs et  avec pertes et fracas .

Une installation ailleurs est toujours un problème. Puisque cela suppose de  re-apprendre à connaître un environnement et surtout à reconnaître de nouveaux harceleurs conditionnés et instrumentalisés par les réseaux crapulo/criminels  cachés  .

Ces harceleurs cachés et qui seront incités à la violence ,  existent dans toutes les villes. Tous les immeubles. Tous les groupes sociaux.

Questions en date du 8 mars 2017

Rotation de la tête, soulèvement d’une épaule, suffocation

8 Fév

img_1261-maison

L’endroit semblait idéal :
– pas de WiFi, ni de téléphone dans la maison,
– pas de mur mitoyen avec les gentils voisins,
– pas d’antenne relais dans le village,
– des chiens qui aboient en voisinage à l’approche de quiconque.

Les détecteurs avaient été positionnés dans chaque pièce. Celui qui enregistrait dans la pièce donnant sur la rue avait capté deux rondes…… de gendarmes peut-être ( 600 MHz) .

Pour une même journée, j’avais subi
une rotation brusque de la tête , d’environ 30° vers la gauche et qui réveille sans douleur,
un soulèvement de l’épaule droite, qui réveille aussi, et sans douleur également.

img_1198-tete

Emplacements des électrodes

En détection EEG + spectre de fréquences , cela donnait ceci  en détection de brusque activité cérébrale pendant le sommeil :

img_1223-rotation-de-la-tete-eeg

et ceci en image pour l’intensité d’activité  cérébrale soudaine
img_1220-rotation-de-la-tete-cerveau

quant à la détection de fréquences environnantes, elle donnait ceci (rien) :

img_1225-rotation-de-la-tete-detect

Au moment du  soulèvement de l’épaule , les deux formes de détections simultanées étaient ainsi :

img_1222-soulevement-epaule-eeg

et
img_1221-soulevement-de-lepaule-cerveau

et encore ceci ( rien) pour la détection de fréquences

img_1226-soulevement-epaule-detect

Pour la journée suivante , l’innovation s’était faite sur un épisode de suffocation/étouffement ,  avec ceci , pour l’activité cérébrale, et toujours RIEN , en détection de fréquences .

img_1274-suffocation-etouffement
Malgré les conditions d’ un environnement quasi idéal, j’avais fait face à de multiples  séries de ZAPS ( sensations de cisaillements ) dans le ciboulot. Pour me protéger , j’avais recouvert le lobe frontal avec le seul élément à portée de main : ce petit coussin, peu épais.

img_1255-coussin
Et cette très faible protection avait fait décupler l’intensité ressentie des ZAPS, ( sensations de cisaillements qui traversent le cerveau)  alors que les détections montraient, encore une fois  ….. rien du tout à ce même moment.

img_1231-coussin-sur-le-front-zap-tres-fort

Cette situation est complètement inédite et totalement différente de ce que m’a fait subir la crise de rage du corse Stefane , la nuit dernière.

Le corse  de Cap Olona, D. Stefane semblait fou-furieux sur commande de ses chefs locaux ( agents immobiliers et juristes) .

Il avait fait feu dès que je m’étais allongée, prouvant une nouvelle fois qu’il avait cette information. Il m’avait suivie de ses tirs brûlant la tête et le haut de la cage thoracique  d’une pièce à l’autre,  pour un canardage de type lance flammes sadique , et avec des  détections  entre 1 GHz et 1, 5 GHz avec sauts de fréquences en prime.

Ce qui m’avait une nouvelle fois laissée la tête et l’épaule douloureuses et péniblement utilisables. Le corps garde ces souvenirs épouvantables.

Il y a, naturellement ,  plusieurs hypothèses d’explication à cette situation, dont une, hélas,  aussi évidente qu’effrayante, et que se pose tous les individus ciblés.

Ce n’est pas    who-am-i qui suis-je  mais « pourquoije « ?

Le correspondant du crime organisé- Cap Olona

30 Jan

Ceci est une confirmation
Cela se passe à Cap Olona, aux Sables d’Olonne , Vendée où le prochain skipper du Vendée Globe attendu est

vendee-globe-louis-burton-touche-au

Le correspondant habituel du crime organisé local qui pulse des signaux vers mon appartement est un corse.
Il partage cette occupation avec d’autres individus du même niveau de haine , de hargne ou de bêtise, dont l’un au 3ème , et un autre avec un pied dans l’immeuble par parente interposée.

Il y a crime par atteinte à l’intégrité physique et mentale par tirs dans la boite crânienne et souffrance imposée en continu . Cela est fait sur une victime désignée par le crime organisé qui les protège. Ce qui leur procure, certainement une forme de plaisir sadique
Cela leur évite de payer des prostitué(e)s pour les faire souffrir et en jouir.

L ‘article précédent https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/01/30/coup-de-soleil-generalise/avait été mis en ligne vers 3h du matin.

J’avais ensuite regagné mon lit et constaté du ramdam au-dessus. Lequel ramdam avait aussitôt été suivi de tirs de signaux sans ménagement vers la tête et à cadence élevée.
Il y avait de la vengeance , dans l’air. Elle s’était exprimée sans délai. Ce qui confirme le fait que les tarés aux manettes, qui infligent la torture,  et comme s’ils en avaient le droit , sont en vigilance constante , et à mon entière écoute .
Pour l’expliquer,  il y a une hypothèse simple qui est celle, justement,  de l’écoute des bruits de mon appartement. Cela peut se faire par des gadgets de moins de 100 euros, comme celui-ci, par exemple.

img_1162

L’autre hypothèse étant une alerte crée par ma connexion internet. Ce n’est pas invraisemblable.
Car bien évidemment , c’est la lecture de l’article précédent, et non le fait que j’aie pris mon petit déjeuner à 2h du mat.qui expliquait ce soudain déferlement de haine autorisée, sous forme de tirs accélérés et puissants .

L’autre forme d’écoute , est celle de la lecture de mes articles en vue d’aménagements de la torture et  censés surprendre.
Après la mise en ligne de https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/01/27/un-cri-mental/ où j’indiquais la souffrance exclusive de l’oreille droite, la nuit et le jour suivant , les tirs n’avaient été destinés qu’à l’oreille gauche.
Je n’en croyais pas mes oreilles quand j’avais mis le côté gauche de la tête sur le matelas, comme eux :

tete-a-gauche-bebe-avec-chat

Le sifflement interne , n’était en effet perceptible , QUE de l’oreille gauche, bouchée par le matelas.

Cela laisse penser , une nouvelle fois, que le crime organisé local et tellement sûr de lui, est remarquablement approvisionné en matériel très varié et sans doute aussi en logiciel bien paramètré .
Par qui ?