Archive | atteinte à l’intégrité physique RSS feed for this section

HCE – bizarreries et réalité à interpréter

11 Mar

https://youarenotmybigbrother.blog/tag/cheryl-welsh/

Cheryl Welsh

https://lesharceleurs.wordpress.com/2018/12/27/v2k-conduction-osseuse-entendeurs-de-voix/

Ma nuit du 10 au 11 mars avait été soigneusement préparée avec une accumulation insensée  de feuilles de papier  d’aluminium de fabrications diverses  ( le vieux campeur et décathlon) . Les premières sensations de brûlures sur les orteils , la plante des pieds et les talons  étaient supportables. Cela signifiait pour moi que les ondes de souffrance du cerveau également hyper protégé par un dôme de couvertures de survie plastifiées, seraient insignifiantes ou minimes et non repérables…. si tant est que cela soit le moyen de repérer la tête à matraquer de signaux. 

Erreur d’appréciation !

Quinze minutes , plus tard, le matraquage  douloureux du cerveau avait commencé. Par déduction, ce matraquage semblait ne pouvoir venir que du mur faisant face à la partie supérieure de la boite crânienne.

C’était , au final la seule  partie du corps non protégée.

De nouvelles protections de couvertures de survie avaient donc été positionnées entre le mur et la tête. L’atténuation des  chocs dans le cerveau et de la souffrance  liée,  et qui avaient suivi semblait bien indiquer le mur comme   provenance des signaux….. pour cette fois. 

Comme souvent , plusieurs de ces chocs dans le cerveau avaient été précédés  d’un pouième de secondes, par une image mentale d’un mouvement

– image de deux mains qui se frappent

– image d’un linge jeté violemment dans une benne etc…

Le soir du 11 au 12 mars , les protections  étaient maximales  avec des épaisseurs de couvertures de survie

  • sur , et à l’arrière de la tête 
  • sur tout le corps,  avec suppléments sur les pieds
  • devant la fenêtre et devant la porte

et la séance de brûlure des pieds avait été particulièrement longue,  puis intense.

Le premier tir vers la tête à 22h 39 , d’intensité moyenne ,  venait du dessus  , cette fois …. donc soit du plafond…. soit du ciel

Le second tir à 22h55 , visant le cerveau, et de même origine que le précédent  avait été net , précis, fulgurant.

Un troisième tir  vers le cerveau, à 23h04 et  d’intensité moyenne avait débuté un matraquage rapproché , imparable et insupportable , m’obligeant à enfiler capuche de plongée et packs de gel autour de la boite crânienne.

La vidéo catho suivante explique , en vous bénissant avant et après  l’exposé , les risques  pour les humains d’un usage caché des signaux pulsés. 

Ce système de  domination/soumission/expérimentation/ torture  est  déclaré   ici  en conclusion ,  et comme le font  aussi bon nombre d’individus ciblés,  comme la marque d’un nouvel ordre mondial .

https://www.youtube.com/watch?v=pkSfaoZMRXQ 

Publicités

Tous brûlés avec la 5G – les ciblé(e)s et les autres

5 Mar

Il n’est pas exclu que cette technologie  ait été infligée à des cible ou à certaines cibles , avant qu’elle ne soit en passe  de tomber  dans le domaine public et d’être généralisée.

https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/01/03/la-5g-et-la-peau/

Cette technologie  aurait alors relevé d’employés de société autorisées à faire des expérimentations en  l’utilisant .

Cette technologie était , jusqu’à récemment , réservée à l’armée . 

 

Ciblage HCE- torsion de la tête et spasmes musculaires

27 Jan

HCE = harcèlement criminel électronique 

illustration de Ivan HISSEY

dans 3 MINUTES pour comprendre  les 50 plus grands mécanismes du CERVEAU 

La tête recouverte d’électrodes ( EEG) était dans l’alignement exact du reste du corps, immobile sous des couvertures de survie. Ces couvertures de survie étaient destinées à éviter toute projection de signaux susceptible de repérer le corps et donc le lieu du couchage.

Pourtant , il y avait eu des signaux faibles d’étincelles brûlantes qui  dansaient sous la plante des pieds . La plante des pieds faisait face aux murs.

Et quelques minutes plus tard…. schlack… schlack .. La tête, comme sur ressort , avait brutalement tourné à gauche , avant de revenir en position droite. En quelques pouièmes de secondes.
Sauf la surprise, c’était sans sensation particulière et surtout sans douleur.
Et sans beaucoup attendre, les tirs dans la boite crânienne avait commencé.

La nuit précédente, c’étaient les muscles qui entourent la colonne vertébrale qui s’étaient gondolés. Les muscles s’étaient contractés en cascade , comme imitant une onde sinusoïdale.
Là encore , ces mouvements incontrôlés et incontrôlables avaient duré tout juste le temps de réaliser le phénomène.
Là encore, c’était sans douleur, contrairement au matraquage d’énergie visant le cerveau et  qui allait suivre.

Compte tenu de la technologie actuelle , à disposition de tout harceleur mal intentionné, on sait que la géolocalisation d’une cible à torturer est facile. Son lieu de vie à des paramètres , connus de ses tortionnaires qui ont une technologie à disposition pour ce repérage .

L’emplacement du corps d’une cible  décidée à ne pas se laisser faire , demande juste un peu plus de détermination ou d’obstination, parfois d’obsession  de la part des gars qui possèdent l’outil de travail pour torturer la cible . Cet outil de travail  , ici caché, sera détourné de son utilisation  habituelle, reconnue ou déclarée, ( c’est le cas de figure de presque toutes les situations de harcèlement en réseau)  pour en faire un moyen de domination par la souffrance et la privation de sommeil de la cible. .

La privation de sommeil est une forme de contrôle mental puisqu’elle zombifie un être humain . Elle annihile et anéantit sa volonté, sa détermination ou ses capacités de réaction, par l’épuisement et la destruction volontaire et  lente de ses capacités et  des fonctions cognitives de son cerveau .

Les phénomènes d’agitation musculaire brusque de n’importe quelle partie du corps d’une cible dans son lit, relèvent de l’atteinte à l’intégrité physique. Le système nerveux  est atteint localement et ponctuellement par projection d’énergie  .

Cette projection intentionnelle d’énergie , dans mon cas, commence très rapidement après un repérage de ma tentative de prise de repos ( position allongée ?, état de lâcher prise ?, extinction des lumières ?) et qui peut aussi bien être le fait de vouloir me reposer au  matin pour compenser une nuit épuisante.

Mais il peut tout aussi bien s’agir du moment d’arrivée au boulot, d’un des gars de la bande qui pratique la torture de cibles . Cela se ferait alors, à partir de son ordinateur de spécialiste….  d’autre chose. ( satellite de recherche ou de reconnaissance , manipulation de logiciel d’interrogation à distance, par exemple)

Ci-après , la cadence des tirs dans le cerveau , le matin du  samedi 26-1-19.

  soit, 37 chocs dans le cerveau,  en 1/2 heure

Parce que les tirs d’énergie atteignent la tête et semblent provenir du plafond, du toit ou du ciel , les hypothèses d’explication et qui varient suivant les ressentis différents, font penser tour à tour , par programmation et paramètrage à :
– circuit électriques de la maison, utilisé ,( à travers les outils d’ENEDIS)
– satellites,
– radars, ( les militaires assurent qu’il n’en existe pas au-dessus de ce village)
– drones ( faible possibilité parce trop repérables)

Tous ces tirs d’énergie destinés au cerveau ,sont prouvés par les déflagrations électriques provoquées dans le cerveau et enregistrées par EEG .

On peut s’étonner d’un pareil acharnement en durée et intensité de cette torture destinée à Madame Lambda.
Mais on doit surtout s’étonner de la magistrale et méprisante indifférence des représentants de cet Etat,  abondamment pourvus d’informations et de plaintes  pour atteinte à l’intégrité physique et torture, ( magistrats , flics, gendarmes ou Président de la République), et qui refusent toute aide. .

Il faut ajouter ici, ce jour,  un amusant phénomène : pendant l’écriture de ce court texte sur l’ordinateur non connecté, non branché et  proche de la box également débranchée…. ce texte s’était soudain mis ….. à clignoter .

Ce dysfonctionnement du à des signaux manipulés  , ou effet visuel  vaguement hallucinatoire , n’avait duré que quelques secondes.

Les sources d’énergie proches, manipulables à distance et  en activité constante et susceptible d’aider cette scènette,   sont les antennes du concentrateur d’ENEDIS à 25 mètres. Les propulsions de ces antennes sont détectées par pulsations, à l’intérieur de la maison, même avec les ouvertures (portes et fenêtres) totalement calfeutrées.

L ‘autre ‘hypothèse de la  fonction communicante par énergie , des lampadaires de ce village , reste encore à trouver et est à ce jour peu probable.

cf  cet article : Ericsson et Philips s’unissent pour illuminer les villes et fournir une connectivité haut débit mobile via un éclairage public intelligent
24 février 2014 à 07h30 (GMT + 00h00)

 

Le harcèlement électronique autorisé pour et par ENEDIS

6 Jan

ENEDIS est le fournisseur d’énergie qui depuis quelques temps, force la pose de ses nouveaux compteurs communicants
ENEDIS ( IL ou ELLE) fixe n’importe où , en toute indépendance autorisée, ses petits boitiers jaunes motifères , nommés « concentrateurs » .

– A hauteur de tête , à 10 mètres d’un abri-bus scolaire
https://lezarceleurs.blogspot.com/2018/11/le-concentrateur-denedis-chez-moi-comme.html

– A 50 cms de la fenêtre d’une maison

  • Sur une maison.  ( détection faite)

L’essentiel , pour ENEDIS, est que les signaux passent partout, même au travers des cerveaux.
ENEDIS nous prépare ainsi ,  fissa et en loucedé, à la 5G couvrant TOUT

Dans ma mignonne petite maison, la fenêtre proche ( 25 m) de l’antenne d’ENEDIS reste le plus hermétique que faire ce peut , aux rayonnements des 2 antennes du concentrateur d’ENEDIS .

Ainsi et H/24 :

  Plaques de métal devant la fenêtre

 couvertures de survie, complémentaires

Dans cette pièce ainsi protégée, la détection donnait  pourtant ceci le 5-1-19 :

détails

Ces CEM , correspondent à des signaux pulsés et qui ont la réputation d’être les plus dangereux, dans la rubrique des bio-effets ( non thermiques) .

Car, ces es antennes omnidirectionnelles d’ENEDIS ( 900 MHz et 1800 MHz)  , sont aussi , à un moment donné, directionnelles .
Le court texte suivant qui précise les effets néfastes  de ces pulsations , a été copié d’internet sur le site d’un ingénieur électronicien :

 » Les propriétés directionnelles commencent à environ d’un gigahertz (mais, des signaux directionnels peuvent être produits à des fréquences plus basses, et une antenne dans la cour du voisin et dirigée dans votre direction serait un cadeau de mort, et un motif manifeste de plainte ), car à cette fréquence et au-dessus, les antennes sont assez petites pour être discrètes, de sorte que quelqu’un pourrait concevoir un système directionnel et le diriger dans votre direction, et comme la plupart des murs sont transparents pour les RF , cela entrainera des bio-effets dangereux. »

Pour protéger la pièce suivante ( chambre) dont la fenêtre est couverte de la même façon que la précédente, la porte intermédiaire de cette seconde pièce est également recouverte  ,  pour la nuit.

 

Et malgré cela , les détections des CEM pulsés qui atteignent le cerveau sont ainsi :

détails

Ces CEM semblent , bien sûr,  moins dangereux à cause de leur faible densité de puissance. Ce serait exact, si les effets dangereux considérés étaient THERMIQUES.

Mais ce n’est pas le cas. Les effets à considérer pour reconnaitre  le bio-dégradation des cerveaux humains et la détérioration de la santé des êtres vivants  , sont d’une autre nature. Ils sont dûs majoritairement à des effets non thermiques
Les effets non thermiques sont expliqués, entre autres,  en terme d’ouverture du canal calcique voltage dépendant ( CCVD)  par Mr Martin L. PALL à :
https://www.cem-vivant.com/page-activation-des-canaux-calciques,116.html

Le harcèlement électronique – Rappel

1 Jan

Cet article est proposé par IRMAETOS, qui se dit un Mouvement de Résistance International contre la Torture Électronique et le Harcèlement en Réseau.
La traduction proposée ici, est faite sans autorisation , et pourra être enlevée à la demande.  Les termes surlignés sont un choix personnel
Le texte en anglais se trouve à
https://irmaetos.org/electronic-torture/

Depuis quelques années, on a recensé un nombre croissant de cas de personnes terrorisées par ce qu’on appelle «  le harcèlement électronique « Ce terme vient de la langue anglaise et signifie « harcèlement électronique transmis » Mais le terme est trompeur. Les multiples attaques perpétrées contre des personnes concernent tout autant la terreur et la torture infligées à des citoyens.

Des dispositifs techniques à la pointe de la technologie,  mais mal connus du public,  sont utilisés. . Avec ces armes électromagnétiques, les personnes sont attaquées chez elles , dans leurs maisons et dans leurs appartements et sans aucune trace détectable. Les armes électromagnétiques fonctionnent avec des ondes du spectre électromagnétique. Ceux-ci comprennent les micro-ondes, mais aussi les ultrasons, l’infrarouge ou le laser. Les signaux émis pénètrent facilement à travers les murs d’une maison et des murs en béton. Les monticules de terre et les matériaux massifs ne sont pas un obstacle pour eux. Ils sont silencieux, inodores et invisibles à l’œil humain.

En fonction de la fréquence, de la forme d’onde et de la pulsation des ondes émises, il peut y avoir des effets très différents sur le corps humain . Le tissu humain est mis en résonance par les signaux . Cela signifie que des fonctions cruciales du corps peuvent être manipulées et perturbées lorsqu’une personne reçoit la fréquence appropriée. Bien que l’industrie du téléphone mobile affirme toujours qu’il n’y a pas d’effet athermique du rayonnement électromagnétique (haute fréquence), de nombreuses études montrent le contraire: le rayonnement électromagnétique peut avoir une influence considérable sur le corps humain.

Les effets possibles incluent:

piqûre
chocs
brûlure
démangeaisons
chaleur
vibration sur le corps ou dans le corps
vertiges
vision floue
trouble de la mémoire à court terme (oubli)
troubles du sommeil (privation de sommeil)
fatigue
perturbation ou manipulation de la libido
? ? ?

D’où vient le rayonnement ?

Des armes électromagnétiques ont été fabriquées depuis de nombreuses années. Certaines de ces armes visent à perturber ou à détruire des infrastructures électriques, tandis que d’autres ont été conçues pour manipuler des personnes.

Les fabricants d’armes proposent toutes sortes de jouets électroniques à des fins différentes. Il est intéressant de noter que cette évolution a été à peine mentionnée par les médias.

On trouve rarement des informations sur les armes électromagnétiques dans la presse et, le cas échéant, seulement sur des technologies obsolètes, telles que le système ADS (Active Denial System) de la société Raytheon. On suggère donc au lecteur qu’il n’existe qu’une forme très primitive d’armes anti-personnelles fonctionnant à l’énergie électromagnétique. En réalité, les possibilités offertes par l’utilisation d’armes électromagnétiques sont pratiquement illimitées. Les ondes électromagnétiques générées synthétiquement peuvent également être utilisées pour manipuler des pensées et des comportements.

Tous ces effets ont une cause. Ils sont déclenchés par une émission ciblée de rayonnements invisibles mais très efficaces.

L’industrie de l’armement et les agences de renseignement ont travaillé sur différentes manières d’utiliser ces armes en secret. Rheinmetall propose, par exemple, un type d’arme pouvant être dissimulé dans les portières des voitures.

En conséquence, une utilisation mobile de l’arme est possible. Les armes peuvent également être dissimulées dans la structure électrique des bâtiments résidentiels. Il est également pratique d’utiliser la maison du voisin.

Le chercheur britannique en micro-ondes, Barrie Trower, affirme que tout émetteur pour micro-ondes peut également être utilisé comme une arme à micro-ondes. (N’importe quel émetteur de téléphone portable à micro-ondes – n’importe quelle micro-cellule (picocell) dans les magasins ou elle est totalement éteinte), ce qui inclut les antennes de radio mobile, les micro-cellules, le WiFi, les interphones et téléphones portables Il est donc possible d’atteindre et d’influencer délibérément des personnes en presque tous endroits de leur vie quotidienne. Grâce à l’utilisation généralisée des communications mobiles (et des satellites), il n’y a aucun endroit sur terre où une personne serait à l’abri de leur nfluence cachée .

La planète Terre a été secrètement transformée en une immense prison à ciel ouvert.

Autres mesures :

En plus d’être torturés par les radiations électromagnétiques, de nombreuses victimes sont terrorisées par le harcèlement ciblé et d’autres mesures. Celles-ci comprennent les cambriolages, le sabotage, la traque , la destruction de la personnalité , etc.

Toutes ces mesures visent à intimider les personnes touchées, à les isoler et à les conduire lentement à la folie.

Le harcèlement détruit la crédibilité des personnes touchées. Si les citoyens torturés par les radiations et faisant état de leur souffrance et d’autres effets et présentaient des documents appropriées, beaucoup seraient certainement enclins à les croire.

Mais à travers leur ciblage (harcèlement criminel) émerge l’apparence d’une maladie de type psychose paranoïaque. Et lorsque les victimes de persécutions persistantes dénoncent le phénomène , leur crédibilité est détruite. En effet, qui pourrait bien se donner autant de mal juste pour intimider une personne «sans importance»? Toutes ces mesures créent ainsi une certaine image globale de la cible , ce qui est délibérément recherché par les harceleurs

De nombreuses victimes de cette terreur ont porté plainte auprès de la police et des procureurs. Pas un seul cas en Allemagne n’a été pris au sérieux par les autorités. * (1)

Dans tous les cas, on a essayé de qualifier les personnes affectées de probables malades mentaux. Le même schéma s’applique dans tous les autres pays. De nombreuses victimes d’autres pays européens, des États-Unis, du Canada et d’Australie racontent les mêmes expériences.

Cela montre qu’il existe une façon commune de répondre à tous ces cas. En outre, chaque fois, les autorités évoquent une maladie mentale (bien qu’il existe des preuves contraires évidentes), ce qui montre qu’il existe un consensus sur la manière de traiter de telles plaintes . Ce n’est pas un hasard si aucun agent de police ni aucun procureur n’a voulu donner suite aux plaintes des personnes concernées.

Les voisins volontaires pour participer :

Bien qu’il existe des variations dans l’organisation, les protagonistes continuent de louer des chambres à proximité immédiate des personnes visées.

Il y a aussi peu que possible de voisins impliqués (on ne veut pas parler inutilement). Les voisins recrutés acceptent de croire que leurs cibles sont des personnes dangereuses et à surveiller absolument.

Lorsqu’un employé d’un service public ou toute autre autorité se présente et demande de l’aide pour résoudre une affaire pénale majeure, il obtient facilement ce qu’il demande contre rétribution. Quelques centaines d’euros par mois incitent certainement beaucoup à ranger un petit appareil électrique dans le grenier et à donner un accès à leur domicile de temps à autre. Les harceleurs peuvent ainsi assurer la surveillance continue (et la torture) des personnes ciblées, ainsi que réagir rapidement à tout événement imprévu  »

  • (1) il faut noter qu’en France , il est apparu de plus en plus clairement , qu’il existe un consensus entre les représentants de la Justice et les forces de l’ordre, pour ridiculiser et humilier les victimes qui portent plainte,  et les dégoûter de recommencer, contribuant ainsi , par complicité active ou passive à les marginaliser pour s’en débarrasser.
  • exemple de
  • – policier qui convoque  une victime , pour l’ obliger  à certifier que son HCE est dû au radar ( ce qui est une indication que la police sait de quoi il s’agit et cherche à piéger la victime, par une fausse piste,  pour s’en débarrasser)
  • – gendarmes qui convoquent  une cible sur une plainte au pénal et classent eux-mêmes la plainte,  au nom du parquet. Ce qui est contraire à la loi.
  • – magistrats qui détournent la loi pour classer des plaintes annexes  d’une cible de HCE , contribuant à nier tous les droits constitutionnels d’une citoyenne et contribuable …. etc, etc….

Canardage par les antennes d’ENEDIS

8 Déc

L’électricité en réseau au service du harcèlement en réseau

ENEDIS est la société qui s’est chargée de l’installation généralisée des compteurs devenus séduisants,  parce qu’appelés intelligents par certains, et censés faire faire des économies aux usagers: les compteurs LINKY.

Ces compteurs capables même de s’auto-détruire, sont surtout communicants  pour le meilleur profit de ceux qui les contrôlent.

Pour que ces compteurs LINKY deviennent opérationnels localement , ENEDIS s’est transformée en installateur  d’antennes relais,  dédiées au système LINKY , mais qui interfèrent avec ma BOX- Orange .

 

Ces antennes de 900 MHz et 1800 MHz posées à hauteur de tête , dans des boitiers banalisés appelés concentrateurs , crament allègrement la cervelle des riverains et à une cadence qui dépend de la seule programmation des employés d’ENEDIS

.

Ce concentrateur-ci avait fait claquer le compteur LINKY posé à l’arrière du même poteau. 

Malgré quelques recherches d’une information qui devrait être publique et facilement accessible, il a été impossible, à ce jour, de trouver le contrat qui lie ENEDIS et les collectivités locales, et qui l’autoriserait avec un cahier des charges précis , à implanter ses antennes relais .

Pour mémoire : ENEDIS est une société anonyme , crée en 2008 , d’abord sous le sigle ERDF.
ERDF deviendra finalement ENEDIS ( énergie et distribution) en mai 2016
ENEDIS est une filiale à 100 % d’EDF.
EDF est le premier producteur et fournisseur d’électricité en France.

ENEDIS est gestionnaire du réseau de distribution en France , avec obligation de garantir, sans discrimination, un accès aux réseaux électriques à 35 millions d’abonnés. A ce titre , elle a des contrats avec les collectivités locales regroupées en syndicats d’énergie départementaux et propriétaires du réseau de distribution.

Par le plus pur des hasards, chaque article insignifiant écrit sur ENEDIS sur le blog http:lezarceleurs.blospot.fr avait été suivi
d’une nuit de matraquage intensif de RF dans une location dont l’électricité est systématiquement coupée pendant la nuit
d’une coupure d’électricité , le jour suivant la mise en ligne de l’article.

Les détections présentées ci-après ont été faites à l’intérieur d’une maison, située à 25 mètres des antennes cachées et omnidirectionnelles , posées en catimini par ENEDIS dans son boitier banalisé nommé « concentrateur » .

La fenêtre donnant sur le concentrateur et habituellement obstruée, avait été délestée de ses brillantes feuilles de couverture de survie. Histoire de faire entrer un peu de lumière naturelle dans la pièce . pour les plantes.

 et

et

Les informations concernant le LINKY, se trouvent dans la seconde moitié de cette vidéo explicative :

Terrorisme électronique – Lettre laissée sans réponse

26 Nov

 

Cette même  lettre, avait été envoyée simultanément à plusieurs épouses des membres du nouveau gouvernement . Seul le Ministre de la Justice  , Mr Bayrou, y avait répondu.

Celle-ci s’adressait donc à Madame Macron .

Des centaines de lettres et de messages électroniques , sur le même sujet , ont été envoyés aux députés, sénateurs, maires et décideurs divers.

Seule une députée européenne avait répondu :« prouvez-le ». 

 

85100 Les Sables d’Olonne

Palais de l’Elysée
Madame Brigitte MACRON

75008 PARIS

Les Sables d’Olonne , le 21 mai 2017

Objet : terrorisme électronique

Madame,

L’intitulé de cette lettre vous surprendra sûrement.
Le terrorisme électronique est une notion équivalente au harcèlement électronique , que beaucoup de personnes pensent lié à l’informatique . A cause de la souffrance indescriptible infligée,  ce terme est encore synonyme torture électronique , qui en surprend beaucoup , puisque ce phénomène ne laisse que peu de traces extérieures.

Le harcèlement électronique est un phénomène lié à la physique.
Il consiste à propulser à distance des signaux, c’est-à-dire une énergie immatérielle, qui peut être brûlante ou sonore.
Cette énergie immatérielle violemment propulsée, passe à travers les murs et les protections superposées , pour atteindre la personne visée. Les signaux peuvent être détectés. Ils le sont.

Dans mon cas , c’est la tête qui a été visée et atteinte , par préférence des individus qui pratiquent ce harcèlement terroriste. Cette atteinte physique du cerveau est destinée à rendre fou ou à pousser au suicide, pour se débarrasser d’une personne.

Les dégâts invalidants occasionnés dans le cerveau par ce harcèlement électronique ont été révélés par un examen coûteux qui porte le nom d’électro-encéphaloscan. Par voie de conséquence de ce matraquage de signaux , je suis devenue , comme beaucoup d’autres victimes, EHS ( électro-hypersensible) et donc dé-sociabilisée.

Malgré mes nombreuses plaintes non traitées et les centaines de lettres envoyées, au cours des 5 dernières années, à des élus nationaux et locaux, le harcèlement électronique , pratiqué par des personnes dénoncées , n’a donné lieu à aucune mesure de précaution , ni à aucune enquête.

Pire, mes dernières plaintes ont été classées sans suite , pour cause de « faiblesse mentale » .

Ce type de terrorisme électronique, horriblement douloureux , touche surtout des femmes , et qui en France , représentent 75% des victimes .

Ainsi en 2017, en France , des femmes sont attaquées dans leur lit , en toute impunité pour les criminels, qui pratiquent leur loisir sadique à longueur de nuit et souvent de jour.

Par la présente, je sollicite votre attention sur ce sujet, pour que vous fassiez passer cette information à votre mari , notre nouveau Président sur-occupé , et que des mesures soient prises pour que ce pays devienne aussi celui du droit des femmes à dormir chez elles, sans y être attaquées.

Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire à votre convenance, si besoin, et vous prie d’agréer, Madame, l’expression de mes salutations distinguées.