Archive | prédateurs RSS feed for this section

Criminalité misogyne – Deux tirs d’énergie

13 Sep

La criminalité misogyne en bande organisée, et  par énergie pulsée,   existe ou s’organise  dans tous les bourgs , villages ,  villes, hôtels   de France . Je l’ai constatée , également  sur au  moins 3 continents  et  dans de nombreux pays différents  et où j’ai séjourné  depuis  les quinze dernières années. 

– Europe

– Océanie

– Amérique du Nord, 

Le matériel est mis à disposition, de préférence  en proximité,  pour tous les inconnus  misogynes ( surtout)  du monde ,  pour  leur plaisir sadique ou contre rétribution s’ils sont un peu récalcitrants aux actes gratuits . 

Dans cette histoire , des corses et des francs maçons habitués de pratiques criminelles ,   semblent des relais  assurés et des  pourvoyeurs  discrets du type de matériel  nécessaire  mais aussi , par ailleurs, accessible sur internet. 

Les canalisations électriques  des lieux   de vie sont  également souvent utilisées  par injection de basses fréquences à distance ( hors Linky) . Cette forme de sadisme , par piégeage de l’électricité  dépend   de techniciens  de fournisseur d’énergie et d’artisans locaux de mèche avec des proprios.  

Les antennes relais  de communication et  les antennes  camouflées d’Enedis sont également  souvent des sources d’énergie dirigée utilisées, et dont les  opérateurs/techniciens   sont non identifiables, cachés derrière leur qualité et occupation détournée. 

Dans les histoires comme la mienne, les protagonistes/acteurs souvent    inconnus  de la cible  ne semblent pas avoir  de profil type . Ce peuvent être des sadiques sophistiqués habitués à harceler des femmes  et des personnes rendues vulnérables ,  ou des rustres nourris aux stéréotypes de la domination par le robinet, si cher aux machistes de tout poil.

Ces criminels qui s’ignorent comme tels, sont souvent , ou généralement, de fieffés comédiens et menteurs , aux apparences de bons citoyens ,  de bons artisans  , de  chefs de service responsables  , de bon pères de famille ou conjoints.

Une grande majorité de leurs femmes ou compagnes semblent être des complices veules parfois   passives, souvent actives déterminées . C’est ce que j’avais commencé à constater à St Julien des Landes, à Paris XV et  à Vannes. 

Dans le dernier billet mis en ligne sur  https://lezarceleurs.blogspot.com/2019/09/criminalite-misogyne-en-bande-organisee.html  , on note  que les salauds sadiques locaux communiquent, ici,  par Talkie Walkie,  en essayant de ne pas laisser de trace par des portables repérables. 

Les deux tirs présentés   en exemple  ci-dessous  et enregistrés  par EEG , et détecteurs, pendant la nuit du 11 au 12 septembre 2019 sont d’intensité moyenne . 

La détection présentée montre des densités de puissance   de RF qui semblent faibles. Mais , il faut se souvenir que c’est le choc brutal et fulgurant de la pulsation qui produit la souffrance du cerveau. 

Une densité de puissance élevée, comme à Lanester , à Paris XV, à Vannes, etc … « brûlera  » ,  et « sclérosera » le cerveau ,  provoquant  en  plus des fuites de calcium responsables de la confusion mentale.

Sur les images présentées ci-après , la souffrance  , par chocs  électriques et bruits dans le cerveau ,  est représentée par la masse compacte verte d’une  décharge électrique fulgurante dans le cerveau .

Les bruits dans le cerveau sont expliqués par les spécialistes,  majoritairement ,  par un phénomène de thermo-dilatation. 

L’ AVC volontairement provoqué est probable à chaque déflagration due à  la volonté sadique de  torture cachée par énergie dirigée .

La dernière image de chacune des deux séries montre en rouge l’embrasement électrique des neurones affolés par les tirs , et l’endroit  de la souffrance ressentie. 

Les valeurs   indiquées en  𝝁V pour chacun de ses deux tirs sont un complément d’information sur l’embrasement électrique au niveau de chaque électrode  de l’EEG et dans les différentes gammes de fréquence du cerveau. 

Dans cette même nuit, certains des tirs  épouvantablement  douloureux avaient provoqué des décharges électriques de plus de 300.000 𝝁V .

Pour montrer, en complément , le niveau de haine et de  bêtise  incommensurables des misogynes  en bande organisée  de cet endroit aussi, j’aurais pu ajouter les photos des merdes de chien que le voisin d’à côté vient déposer pendant la nuit sur la pelouse . 

La photo  de la lampe solaire brisée d’un coup de pied ( lezarceleurs),  à l’arrière de la maison, dans l’endroit censé être un des  plus privatifs, montre  amplement la volonté de viol symbolique de l’intimité de la cible par  ces individus, jeunes et vieux,  capables de n’importe quoi.

à 2h12

En jaune la fréquence . En bleu la densité de puissance

et

2h16

et

et

 

Publicités

HCR – Insinuation et conversation détournée

12 Sep

 

HCR= Harcèlement criminel en réseau

Un lecteur a posé une question sur les insinuations détournées en harcèlement en réseau.

Ce terme n’est pas courant dans la littérature concernant ce sujet. 

On peut cependant en déduire  qu’il s’agit de l’utilisation de  suggestions ou sous-entendus pervers destinés à faire travailler l’imagination de la cible/sujet ,  en recherche d’explication et de sens ,  et/ ou  de l’entrainer dans une voie particulière  pour  la faire tourner ensuite  dans le vide .

En effet, l’interprétation donnée à ces insinuations relèvera de  la pleine et entière responsabilité du sujet . S’il y réagit dans le sens donné qu’il aura  lui- même attribué  à ces insinuations , alors les harceleurs s’engouffreront  dans ce sens qu’ils déclineront en situations et nouvelles suggestions complémentaires dans le seul but de s’amuser et d’entrainer leur cible dans une impasse.

Cela,  la cible  ne le  découvrira pas forcément ou trop tard, réalisant alors sa perte de temps et d’énergie humiliante   et liée à sa recherche  de sens dans une situation qui n’en  a souvent pas.

Dans le texte 

http://users.neo.registeredsite.com/8/0/2/14515208/assets/Glossary_-_Brainwashing_and_Psychological_Warfare_in_the_Electronic_Age.pdf

 partiellement traduit à   https://etouffoir.blogspot.com/2019/09/les-methodes-du-harcelement-criminel-en.html, on trouve , dans la description des situations les plus courantes et répétitives du harcèlement en réseau , la notion de conversation dirigée , et qui pourrait s’apparenter  à la question posée par l’internaute. 

Le texte dit  Il s’agit de « conversations que des inconnus tiennent en public sur la vie de la cible ( y compris de fausses accusations , pour faire croire à la cible que la calomnie la concernant est largement répandu , ce qui peut parfois être le cas) « 

Un exemple peut  toujours  faire mieux appréhender ce que recouvre cette notion qui peut sembler bizarre. Et sachant que cette anecdote a déjà été racontée plusieurs fois .

Ce jour-là , un individu d’une cinquantaine d’années, habillé d’un costume foncé , m’avait bousculée d’un coup d’épaule  dans la rue , en disant très fort 

«  elle est bien trop maigre pour qu’on ait envie de la violer « 

Ce type qui n’avait pas attendu une réaction , mais  avait filé à toute vitesse dans le sens opposé au mien  , me disait donc que j’étais trop moche pour être violable . Comme si le viol était un droit lié à la beauté et à l’envie. 

Tout le monde sait que les viols  de type mafieux, en réunion,  sous contrainte ( partiellement droguée)  , comme ça avait été le cas  dans mon appartement  fermé par 3 serrures, 81 rue du Fbg St Jacques 75014 Paris,  ne sont pas des viols  de pulsions sexuelles . Ce sont des viols  d’occasions,  avec visée de punition/soumission , comme ceux que  font les proxénètes  pour les prostituées récalcitrantes.

Dans un  contexte  déstabilisant de harcèlement criminel par des inconnus , j’étais d’abord allée à l’hôtel Dieu demander conseil, car je souhaitais faire analyser les tâches de sperme sur le matelas. Le soignant avait précisé que ce n’était possible que dans le cadre d’une enquête de la PJ.

J’avais essayé un autre moyen car je soupçonnais alors la police d’être partie prenante de ce harcèlement criminel parisien , comme  celle d’Angers l’avait été.

Un laboratoire  espagnol faisait ce genre d’analyse et j’avais envoyé le paiement avec  les échantillons de tissus ….. qui n’étaient pas arrivés. Dans un envoi suivant, les morceaux de tissus avaient  tout simplement  été subtilisés. 

Face à une telle organisation de type criminel, j’avais décidé de porter plainte pour ce viol, n’en attendant rien d’autre qu’une trace écrite indélébile. 

Cette plainte postée de Genève avait été détournée de son objet par un employé du tribunal. 

Ma plainte   pour viol en bande organisée , avait été réitérée  de diverses manières et à chaque fois mise à la poubelle par la justice. 

C’est dans ce contexte , que s’était situé ce que l’on peut considérer comme une  « conversation détournée » qui pourrait aussi s’appeler « insinuation détournée »

 

Une autre anecdote de la même famille  est  sans doute plus simple et plus directe et arrive à toutes cibles de harcèlement criminel en réseau.

En quittant la rue de Rennes pour m’engager vers le Boulevard Montparnasse, j’avais traversé une terrasse de café où se trouvaient 3 corses . L’un d’eux haussant le ton de façon embarrassante  au moment de mon passage avait déclaré , sans me regarder et comme s’il commentait n’importe quelle situation  

«  On l’emmerde parce que c’est une emmerdeuse »

Ces anecdotes et situations peuvent être rapportées dans des blogs et témoignages pour faire saisir à d’autres victimes ce qui risque de leur arriver. Mais elles ne peuvent en aucun cas faire l’objet de plainte ou être rapportées à des flics ou gendarmes , puisqu’elles ne sont ni des injures,  ni des menaces et risqueraient  de faire passer la victime pour parano, avec tout ce que cela implique de risques. 

Ce genre de situation  «  personnalisée » est bien sûr complètement différent du harcèlement de rue tel qu’il est connu et décrit dans de nombreux textes et blogs.

 

HCE – un crime parfait

30 Août

Cette traduction libre, rapide , sans autorisation est celle d’un commentaire sur un bouquin de 2016 et édité à compte d’auteur. 

L’original est à : 

Book review: A “Perfect” Crime

L’introduction précise : 

La généralisation de la surveillance a entrainé un mouvement mondial de réaction de personnes déterminées à se défendre de ce qu’elles présentent comme une traque continuelle  avec manipulation.  Le livre commenté mentionne cette situation décrite par un australien.

Le commentateur est Bill Rowlings , représentant  du Mouvement des droits civils australiens 

https://www.australianoftheyear.org.au/honour-roll/?view=fullView&recipientID=262

 

Dans le secteur des libertés et des droits, vous entendez beaucoup parler de « dérangés » (Nutters ).

Au cours des deux dernières années, un individu habitant   Perth nous a envoyé des courriels qui disaient qu’il était systématiquement harcelé tout le temps  par des agents de surveillance  et harcelé au téléphone jour et nuit, ce qui perturbait  son sommeil.

Comment puis-je savoir, d’un  bout du continent à l’autre, si ce qu’il dit est vrai ou s’il est un «taré»?

Si cela est vrai, que peut faire un défenseur des libertés civiles ? Il pourrait y avoir de vraies personnes envahissant sa vie privée, mais nous avons peu de réponse  pénale contre quiconque le fait subrepticement, sans contact physique, et  sans aucun délit   d’atteinte à la vie privée,  pour pouvoir poursuivre une personne au civil, même si vous pouvez l’identifier. Quel que soit le type de réparation envisagé, vous devez convaincre un tribunal, sur la base de preuves, généralement obtenues  de la police. Mais comment la police peut-elle attraper des gens que vous  ne pouvez  ni voir ni entendre?

Pour ce qui est des preuves irréfutables, il y a peu de  gens  qui soient généralement capables d’en fournir,  que ce soit à moi ou à des  policiers , à des politiciens ou à des médiateurs, ni à aucune des dizaines de personnes et de corps constitués  fréquemment approchés par les harcelés pour tenter de trouver quelque aide ou réaction  sur ce sujet.  

Comment prouver que vous avez entendu des voix la nuit  et que personne d’autre n’en entend ? Comment  pouvez-vous photographier des personnes  à l’ extérieur de votre maison,  dans le noir , alors que  les voisins ne voient  rien,  ni personne ? Comment  pouvez-vous enregistrer  les sons que vous  seul entendez ?

Un jour, tout récemment, j’ai répondu à un individu  de Perth pour la cinquième fois et lui ai suggéré de s’adjoindre une aide psychologique pour faire face à cette  perception d’être surveillé ou traqué. Qu’il soit réel  ou non, le problème le tracasse : il le perçoit et un psychologue pourrait peut-être l’aider à gérer cette perception, réelle ou non, ai-je suggéré. Cette  suggestion qui a traversé le continent a bien sûr échoué comme un ballon en plomb essayant de voler contre  le vent d’est en ouest,  à travers l’Australie.

Et voilà que  dès le lendemain, de manière complètement inattendue , un bouquin expédié par courrier m’est arrivé  sur ce même sujet , écrit par quelqu’un qui habite  à  environ  20 km de  chez moi,  à l’est du continent.

Le titre de ce libre  « Un crime parfait «  racontait des anecdotes en tous points semblables à celle de l’individu de Perth .

Ce livre de 256 pages, publié à compte d’auteur , était de Mr Sneider et relatait ce que l’auteur désignait comme «  un témoignage de victime à la première personne , sur le harcèlement en bandes organisées en Australie «

Il précisait qu’il y parle d’une :

«Activité criminelle bien organisée et bien planifiée… avec un financement apparemment illimité pour mener des attaques presque nocturnes pendant plus de 6 ans sur un citoyen innocent et  respectueux de la loi.»

Il a également déclaré qu’il y avait des rapports dans le monde entier sur ce type d’activité criminelle et que la preuve documentée de son existence ailleurs dans le monde,  était abondante. M. Sneider, un Américain-Australien, a déclaré qu’il existait plusieurs « types   de surveillance » – un travail pour lequel il a vu des publicités en ligne – dans son cas:

«Plusieurs auteurs et groupes  d’agresseurs et  des rotations de groupes  d’agresseurs même au cours de la même nuit, ou encore de la semaine, du mois ou de l’année, ».

Pour le moment , je suis enclin à être un peu sceptique quant à toute cette attention sur un  homme « innocent » , ce que M. Sneider dit être: 

J’ai lu quelque part qu’il en coûterait  environ 2m de dollars /an à l’AFP ou à ASIO pour mettre en place une surveillance H/24 sur un citoyen australien; ce qui fait penser qu’une telle surveillance par des espions supposerait que la cible soit d’une réelle importance.

Et encore , il se peut que ce coût de surveillance, n’inclut pas l’utilisation de haute technologie, d’appareils  de type militaire électronique , ultrasonique , et qui permettent des attaques à distance avec garantie  de relative impunité et d’efficacité et tels que Mr Sneider croit qu’on  les utilise contre lui.

Cette technologie inclurait également l’usage de neurophones ou d’appareils produisant des voix dans  le crâne , mais aussi  des «armes et équipements  électroniques de projection sonore à micro-ondes , en particulier dans les  attaques destinées à la  privation de sommeil»

A cela s’ajouteraient des scanners à micro-ondes et des radars pour voir à l’intérieur de la maison de Mr Sneider

De toute évidence, les nuits dans la région de Belconnen, dans le nord de Canberra – un lieu habituellement supposé calme  comme un dodo à  la nuit tombée – sont pleines d’activité… mais seul M. Sneider en fait l’expérience. Il reconnaît que:

«… Mes voisins ne sont pas au courant de l’existence d’ un harcèlement criminel en bandes organisées  dans notre quartier. Il n’y a donc pas de «témoins oculaires» à l’appui des activités criminelles ou des observations de l’ auteur. ».

Je pourrais continuer encore et encore à répéter les affirmations de M. Sneider: il le fait pour 240 pages supplémentaires, qui comprennent environ 150 pages de son journal personnel.  

Il  y reconnaît  encore l’impossibilité de faire prospérer une plainte au pénal auprès du tribunal local. 

Et ce : 

«… En raison de la quasi-impossibilité de prouver avec précision qui, parmi les nombreux délinquants opérant en équipes, avec rotations d’équipes  et utilisation d’appareils de guerre électronique avancés, est la personne qui a  ainsi enfreint les lois interdisant le harcèlement criminel, qui a proféré des menaces de mort  ou encore qui a menacé d’infliger des  lésions corporelles graves ».

M. Sneider appelle ce qu’il a vécu un crime « ciblé »,

« Il est presque impossible ou irréalisable de prouver qui sont exactement les auteurs de ces crimes, cela équivaut à ce qui est largement reconnu comme un crime » parfait « ou insoluble ».

Le point le plus intéressant, cependant, est la description d’un voyage aux États-Unis pour rendre visite à son père mourant en 2003. Il admet être «naïf».

«J’avais beaucoup de bagages et dans certains de ces sacs, il y avait des outils en métaux lourds, du matériel photographique, du matériel électrique et des fils de compteurs, de longues baguettes de soudage spéciales enroulées dans les sacs, des disquettes, du matériel informatique, etc. Je ne me suis pas rendu compte que l’Autorité de la sécurité des transports pourrait être vraiment effrayée par certaines des choses apparaissant sur les rayons X dans les bagages de quelqu’un venant d’un pays étranger…  »

Et c’est avec cela qu’a commencé une altercation  avec une employée  du service de sécurité  ( Transportation Security Authority)  à l’aéroport. Une fois aux États-Unis, il s’était  dirigé vers sa réservation dans un motel de Las Vegas où il venait d’arriver  et où se tenait – à son insu –  une convention de musulmans.

M. Sneider pense que l’employée de la sécurité  de l’aéroport l’a «signalé» sur la liste de surveillance à la frontière américaine. Ou peut-être avait-il été  inscrit sur une liste « à surveiller » parce qu’il avait envoyé un message chez lui à propos de la petite voiture bon marché qu’il avait louée, l’appelant « bomblet »  à la manière australienne de parler. 

À partir de ce moment-là et jusqu’à onze ans plus tard, M. Sneider a déclaré avoir été victime de harcèlement criminel en bandes organisées, terme que je n’avais pas encore entendu avant la publication du livre de M. Sneider. Mais, selon CBS Atlanta, il y aurait  apparemment une communauté mondiale de harceleurs  de ce type , en train de proliférer – les stalkees –

Une  autre vaste communauté en ligne s’est lancée dans la lutte contre ce qu’elle appelle le «harcèlement criminel», avec la diffusion de milliers de sites Web, de vidéos et d’événements organisés pour ( par)  les adhérents   du mouvement. Ceux qui croient qu’il existe des «harceleurs en bandes organisées » existent publiquement et expriment ouvertement  leur inquiétude quant à l’existence d’une forme systématique de poursuite physique et électronique d’individus «ciblés»  et menée par des entités gouvernementales et des entreprises.

Le vocabulaire varié comprend: «individu ciblé ou TI, harcèlement électronique et contrôle de l’esprit (ESMC), harcèlement criminel en réseau ,   harcèlement criminel multiple ou traqueurs multiples, harcèlement criminel organisé, harcèlement criminel de vengeance, harcèlement criminel  de surveillance, harcèlement en groupe, harcèlement criminel de provocation , et « gas lighting » terme tiré du film , surveillance orwellienne , agent,  harcèlement criminel, harcèlement criminel, harcèlement criminel, harcèlement criminel film « Gaslight »), gestionnaire de la surveillance orwellienne (« 1984 »),  allégation de comportement déviant,  campagnes de bruit,  psychotronique, théâtre de rue,  et encerclement.  »

 http://tinyurl.com/ou47p7y

Ce n’est  sans doute pas pour rien que j’avais  évité  ce sujet jusqu’à présent , car j’avais vu le film effrayant « Gaslight « , dans mon enfance et je n’avais  plus jamais été pareil depuis. Cependant, les personnes qui aiment les histoires « bizarres « ,  qui aiment les romans noirs  et qui n’ont aucune difficulté à s’endormir le soir ,  pourraient vouloir acquérir un exemplaire de « Un crime » parfait « .

Le récit de M. Sneider est-il vrai? Je ne peux pas le dire, mais je garde l’esprit ouvert, parce que…

« Il y a plus de choses dans le ciel et la terre, Horace, que ce qu’on croit… » ( Hamlet ( 1.5.167-8)   de Hamlet à Horace . … Et cela avait été énoncé bien  avant les téléphones mobiles, les appareils électroniques sophistiqués, et les logiciels espions.

DÉTAILS: ’Un« crime parfait » est publié aux éditions de poche et ebooks par xlibris.com Bloomington IN USA. Il est disponible sur Angusrobertson.com.au (44,99 $), bookworld.com.au, bookdepository.com.au, fishpond.com.au, etc.

ISBN de poche 978-15035-9446-2 ISBN ebook: 978-15035-0446-9

* Bill Rowlings is CEO of Civil Liberties Australia.

Harcèlement – pingrerie – privation de sommeil à la n°10

13 Août

L’igloo n°10 appartient à un riche propriétaire foncier  de la région : Mr Jeanot.

Certaines personnes de son entourage lui ont donné un surnom  : « l’enfumeur », car c’est un prospère enfumeur d’abeilles  ………

 

toit de la maison du proprio ( ailleurs) et sa pub.

……et aussi de locataires. 

Par son contexte sans WiFi, sans antenne-relais , sans Linky, , cette maison n°10  glaciale et dégradée ,  aurait  du ou pu me  soulager ou soigner des brûlures généralisées et des  chocs  d’énergie pulsée dans le cerveau ,  sadiquement générés  en continu dans le  petit village breton de Teillay et où les locaux jouissaient en plus  à l’évidence de leurs violations de domicile avec dégradations. 

Cet apparent contexte sécurisant de la n°10 était illusoire. C’’était sans compter sur la hargne  solidaire habituelle locale française  à l’égard des femmes et sur l’avidité de tous ceux qui tirent profit de leur  harcèlement en bandes organisées, par des vols et des arnaques de toutes sortes 

 

Message mafieux de bienvenue, jeté devant ma porte 

A mon entrée dans la 10, l’état des lieux comportait une drôle de mention  pour la cuisine :  «  néons neufs changés ». Le proprio avait même ajouté qu’ils étaient « sous garantie « .

Des ampoules sous garantie ?…. et alors ? 

et alors……. RIEN . Les néons ne fonctionnaient pas . La cuisine était dans le noir.

Le propriétaire averti avait mis 4 semaines pour réagir et venir les démonter pour …… les réparer lui-même . ?????

De retour une semaine plus tard avec ses néons sous le bras, le proprio avait réclamé un escabeau . Pour remettre les néons en place.

Quand j’étais revenue du débarras  avec mon escabeau , l’homme de l’art ( ex-électricien)  l’avait refusé, disant  préférer le sien , laissé dans sa camionnette .

Et pendant qu’il bossait à remettre les 2 néons, le proprio avait expliqué son retard de réaction : il était occupé à refaire gratuitement l’électricité chez une copine qui venait de déménager .

Brave homme !

Et …. Youpee… les 2 néons d’1, 20 m de long, s’étaient exprimés.  Ils  éclairaient quasiment aussi bien qu’ une piste d’atterrissage de nuit.

Mais le soir même … Schlak ….les deux  néons s’étaient mis en berne. Fusibles disjonctés . Cuisine de nouveau dans le  noir total.

C’était ça , la « ruse de l’escabeau « ! La réparation bidon consistait à remettre en cachette , les fusibles en fonction.

Le propriétaire  de nouveau prévenu  du problème , qu’il connaissait bien sur, n’avait  cette fois plus réagi. 

Au bout d’une autre semaine, j’avais commandé et payé les travaux d’électricité dans la cuisine. 

Ruse de pingre !

Après  mon entrée dans la 10, un plombier local  appelé en urgence pour une barre de douche qui m’était tombée sur la tête, avait noté comme moi, que les arrivées d’eau chaude et d’eau froide de deux éviers, avaient été inversées.

Les propriétaires  qui disaient  avoir fait le ménage avant mon arrivée , disaient aussi ne rien  savoir de cette inversion…… non notée dans l’état des lieux ! 

Dans le bourbier évacué  par mes soins d’une petite cour intérieure  très crade, trainaient insidieusement deux seringues hypodermiques . Comme les proprios avaient aussi  hébergé leur progéniture dans cet endroit , j’avais mentionné cette trouvaille. Pour information ou  précaution.

Et le lendemain, au milieu de cette petite cour intérieure fraichement nettoyée , trônait en évidence, l’enveloppe plastique vide d’un tampon hygiénique. Vague ressemblance avec une seringue hypodermique .

Glauque , l’humour ! 

Un  billet  antérieur   raconte le vol de plusieurs cartons de mes affaires par des déménageurs de DEMESOL , parfois sous-traitants de MOVIDA. 

Dans le harcèlement en réseau de type mafieux, les vols et arnaques de  femmes sont incessants et faits dans le cadre du métier ou de la qualité. Les employés déménageurs sont des assidus de ce système .

Venant de Teillay vers l’igloo  n°10, outre un ordinateur volé par les déménageurs , il fallait noter aussi le vol, entre autres,  d’ un carton de linge de maison, et de matériel de cuisine incluant des produits semi-frais ( échalottes et oignons) .

Ces produits ex-frais , seront retrouvés bien pourris  et mal-odorants dans la 10, dans l’escalier du grenier, dans un sac de bouteilles. 

Le principe de base des vols crapuleux  de type mafieux , en réseau ,  pourrait se résumer en «  on vole beaucoup et on fait remettre un peu du butin , par d’autres pour rigoler aux dépens de la victime . Trois cents kilomètres plus loin, si besoin. Voire beaucoup plus. ( exemple —> Australie)  »

Ainsi , une toute petite partie du linge de maison volé par  les tâcherons de DEMESOL,  sera retrouvé quelques semaines plus tard, dans la chaufferie  de la n°10 après le passage du propriétaire et d’un chauffagiste  à ses ordres. 

  balatum 18 trous . Chbe n°1 de la 10

Cette maison du 10 , livrée et acceptée dans une forme «  brut de décoffrage » , avec ses  égratignures, ses trous , ses fissures et sa saleté, m’avaient incitée à une relative mise à niveau avec décrottage, lessivage, peinture et papier peint généralisé. Le tout pris sur mon énergie et dans mon porte-monnaie, avec en perspective une installation durable.

Peine perdue, car la torture par énergie pulsée y avait  été  mise en place , , localement ,  très rapidement . 

 

Il suffit de savoir que chaque village ou bourg français est bourré de volontaires au harcèlement criminel caché, sous n’importe quel prétexte . De préférence contre des femmes . La hargne des criminels machistes français protégés et de leurs épouses ,  est  aussi obsessionnelle qu’ inconditionnelle de solidarité. A l’observation, on peut noter que cela semble devenu une distraction  habituelle locale et apprise dès le plus jeune âge de leur descendance.

 sonde extérieure 

Au n°10, la chambre, côté rue, bombardée d’énergie H/24  s’était  révélée impraticable jour et nuit. Un détection faite sur la sonde extérieure de la chaudière fixée , côté rue , sur le mur extérieur de cette chambre,  montrait des pulsations de hautes fréquences  au niveau de la sonde et sur les fils électriques intérieurs  conduisant à la chaufferie . Et alors même que ni la sonde ni la chaudière ne possèdent de micro-processeur. 

L’énergie pulsée venait , cette fois, de l’extérieur.

 Médor, le hargneux.

L’individu le plus proche  susceptible d’héberger un générateur quelconque de HF  de ce côté , était le maitre de Médor,   dans la maison,   à 30 mètres, de l’autre côté de la rue et correspondant de la bande  des harceleurs  par électronique et en voiture de Les Châtelliers .

Pas grave, dans la 10,  il restait la pièce du bout , face au jardin et au parc des Lavendières et sans  voisins  apparemment mal-intentionnés   ou adeptes de la torture de femmes , de chaque côté.

Et ma tranquillité n’avait pas duré. Une fois mon havre de paix repéré (?) , les attaques par énergie pulsée ne m’avaient plus laissé de répit.

 

Il suffit de savoir que le proprio s’était réservé un local attenant à cette pièce de vie de la N°10  et  aussi le grenier qui la surplombait.

Le proprio  venait dans ce local , et plus, de temps en temps,  de préférence en mon absence, facile a repérer par ma voiture laissée en extérieur.  S’il me voyait présente, il  bifurquait immédiatement et se sauvait fissa.

Les pulsations d’énergie  dans cette partie de la maison étaient vites    devenues violentes épuisantes et dangereuses, augmentant au gré et caprices des tortionnaires locaux en bandes organisées . 

Des tentatives de repos/couchage  sur le sol de la cuisine  glaciale ou d’ un couloir humide , avaient été vaines , montrant un système de torture par énergie locale programmée en tous endroits. 

 

Le compteur électrique, paisible à mon arrivée, s’était rapidement mis à ronfler très fort  en heures creuses et à disjoncter sous la puissance de l’énergie qui transitait par les canalisations électriques. Ces excès d’énergie produisaient des déflagrations électriques dans le cerveau , enregistrées et montrées par un appareil d’imagerie médicale EEG.  

Pour vérifier l’état du réseau  électrique de cette maison et son éventuelle dangerosité , j’avais demandé les diagnostics obligatoires pour  toute location. 

Le proprio futé avait répondu à côté de la question et refusé. Ces diagnostics n’existaient pas.  

Ma santé et ma vie étaient  mise en danger volontairement .  J’avais du quitter . C’était conçu et prévu  pour .

Après ses vacances dans la région de Teillay , le propriétaire de la N°10 avait  récupéré sa maison  propre et  dans un état de restaurations avancée…… aux frais de la  locataire…. . 

Il allait pouvoir la louer, beaucoup plus cher. 

Avant toute chose, il avait insisté pour connaître ma prochaine adresse.

Continuer et re-organiser un harcèlement lucratif , ce n’est pas de l’art. Seulement des habitudes françaises de  crapules sadiques en réseau.

C’est ce qu’ont prouvé aussi les deux petits « BROSSARD »  en uniforme, du déménagement suivant,  qui ont volé la vaisselle du quotidien après avoir bêtement chaparder une paire de ciseaux . D’entrée de jeu.

https://etouffoir.blogspot.com/2019/07/hce-et-electricite.html

https://etouffoir.blogspot.com/2019/07/boucan-de-compteur-et-brulures_27.html

https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/07/23/cem-dans-une-maison-reputee-sans-ondes/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/07/20/h-c-e-deux-tirs-denergie-detectes/

https://etouffoir.blogspot.com/2019/07/france-le-pays-des-hommes-qui-torturent.html

https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/06/25/drole-de-drone/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/06/15/la-torture-du-vendredi-soir/

https://etouffoir.blogspot.com/2019/05/quelques-bizarreries-du-harcelement_13.html

https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/05/25/france-harcelement-electronique-represailles/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/05/20/la-docilite-et-le-silence-obtenus-grace-a-la-privation-de-sommeil-torture-ciblage/

https://etouffoir.blogspot.com/2019/04/la-cadence-des-sifflements-au-matin-du.html

https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/05/25/france-harcelement-electronique-represailles/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/04/14/les-bruits-dans-la-tete-une-autre-facon-de-le-redire/

Cette maison, lieu de harcèlement criminel intense, est situé entre un donjon du XIIème siècle, face à une nature censée apaisante

et proche voisine d’un ancien Prieuré , devenu demeure privative.

ORANGE, opérateur de téléphonie incapable de re-mettre une ligne de téléphone en fonction

13 Juin

ORANGE- opérateur de téléphonie,  est une SA au capital de 10 640 226 396 euros  incapable de re-mettre une ligne de téléphone en fonction, en DEUX MOIS ET DEMI  

 

Et ce n’est pas la première fois, depuis 20 ans .

Pour ne rappeler que deux ou trois inepties auxquelles j’avais fait face , on peut rappeler  :

A Troyes (10) un employé d’Orange avait amusé tout l’immeuble en se promenant dans les couloirs avec ce qu’il présentait comme un détecteur destiné à trouver la ligne de téléphone de  mon appartement. Et ……  Il ne l’avait pas trouvée. 

A Saint Hilaire de Riez (85) un technicien d’Orange , payé, avait bricolé une connexion  et qui s’était mise en berne dès son départ  et n’avait jamais re-fonctionné.

Actuellement, des rigolos -employés d’ORANGE  continuent de répondre en doublon avec Benoit , Directeur  du service des clients grand public ORANGE, « on a bien reçu votre courrier »  ,   et en utilisant  même comme  référence le numéro d’ une ligne de téléphone réputée arrêtée par un tiers depuis deux mois.

Avec des factures  ( payées) envoyées à mon nom, et à mon ancienne adresse  d’autres employés prétendent que la ligne est au nom de quelqu’un d’autre .(  mais qu’ils me facturent!!!!!)

Ne reculant devant aucune audouillerie, ORANGE continue ses embrouillaminis de contradictions et d’incohérences……pour  accroitre  la confusion et ne rien faire .

Et si c’était la même pagaille pour  couverture de  criminalité à base d’ énergie dirigée ,  avec l’utilisation,  par   d’autres  employés  de cette société et maîtres de la programmation , des antennes relais et des satellites qui torturent des cibles  ? 

https://etouffoir.blogspot.com/2014/12/les-andouilleries-dorange.html

https://etouffoir.blogspot.com/2015/01/cuisson-dorange.html

https://etouffoir.blogspot.com/2019/06/benoit-pion-harceleur-grand-public.html

 

https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/06/03/gangstalkers-fake-google-guys-un-leurre-dorange/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/06/01/les-voleurs-dorange/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/05/21/orange-une-societe-qui-harcele-des-clientes-facture-plein-pot-service-partiel/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/06/laccroche-2/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/27/deux-experiences/

29 ans, et torturée depuis 1 an dans une prison d’Arabie Saoudite

4 Juin

Photo  de 2017,  ( par  Nina Manandhar) de 2017 ,

et  extraite du   JDD- 2 juin 2019 -page 37

Loujan Al-Hathloul  a vécu quelques années de sa petite enfance à Toulon, où son père militaire, a travaillé sur un projet de coopération avec la marine. Elle a ensuite regagné son pays avec sa famille. 

Une raison pour cette année de torture  dans une prison d’Arabie Saoudite  ?

La  quête de reconnaissance  et de respect individuel pour les femmes d’Arabie Saoudite  et concrétisée par des droits aussi simples que celui de conduire seule un véhicule. 

Elles sont 14.000 , à l’intérieur du pays, a avoir signé avec elle une pétition demandant la levée de la tutelle masculine subie par les femmes de ce pays

Et Loujan a fait encore mieux:   en 2015 elle a postulé à des élections municipales . Une première!

En 2018, ce sont des hommes armés, sans mandat de détention, qui l’arrêteront à son domicile familial  pour l’enfermer et la torturer . 

Pour parfaire son isolement et la contraindre à la soumission, elle sera divorcée, et ainsi  coupée du lien affectif  intime qui soutient dans les moments de désespoir.

Son ex-mari est l’auteur de la chanson parodique «  No woman, no drive « vue plus de 16 ,5 millions de fois sur Youtube  

Comme dans toutes les situations de torture, orchestrées par des spécialistes, en plus des souffrances physiques infligées, Loujan  Al -Hathloul est soumise à la privation de sommeil  qui souvent fait perdre la tête, ou  au  mieux assure aux tortionnaires une soumission d’épuisement. 

Partout dans le monde, des personnes, personnalités, institutions se sont  mobilisées  pour exiger la libération de Loujan.

L’Université catholique de Louvain lui a délivré  un doctorat honoris causa., en présence de ses soeurs.

A Ottawa ( Canada), une députée a proposé sa candidature au prix Nobel de la paix.

Une tribune de soutien a aussi montré la solidarité  de 130 professeurs de la Sorbonne ….. 

L’ article du JDD sur Loujain nous apprend aussi , que d’autres femmes également emprisonnées ont subi des sévices et tortures   autorisées à leurs bourreaux sans limite . 

Loujain a en plus été  sadiquement avertie que son corps serait découpé , après un viol.  

Loujain a tout juste 29 ans et déjà un   an  de tortures auxquelles elle tente de résister.

 

Ceci  ci-dessus est la cadence des chocs subis dans le cerveau par énergie pulsée volontairement en proximité.

  • pour faire souffrir le cerveau

–  pour priver de sommeil,  de repos et de  récupération

pour faire naitre et évoluer une tumeur

pour provoquer un AVC d’une femme, parce qu’en France , non plus, les femmes ne sont pas considérées comme des êtres humains à part entière.

On note malgré la mauvaise  qualité de la photo, une  cadence de 30 chocs dans le cerveau par heure. Et ce n’est que la première partie de l’enregistrement pénible fait dans la soirée eu 3 juin 2019 au 4 juin 2019, dans une maison qui a été  parfois « vivable » . Au gré des tortionnaires.  

En France, la torture des femmes ciblées par énergie pulsée, est cachée et tue  pour  mieux les tuer . Cela est possible par la carence  d’un Etat  qui couvre  tout cela. en acceptant la suppression des témoignages et/ou des  plaintes  faciles et  connexes à la torture  , lesquelles plaintes si instruites feraient avancer, ar un autre biais,  le statut et la cause des cibles de cette criminalité cachée.  

Un des camouflages  de cette torture  et qui lie souffrance cérébrale et privation de sommeil , se fait , actuellement  ici ,, en proximité .

Le dépôt de matériel  en voisinage et à l’intérieur  se fait  grâce au proprio  traitre et avide de cette location  et par  des violations de domicile. Ces violations mobilisent toute une armada de lâches guetteurs et acteurs, pour  réussir sans témoins , cette pose  de matériel  émetteur d’énergie qui cisaille le cerveau par chocs successifs  .

Satellites —- Antennes——- Torture 

 

 

Gangstalkers- fake Google guys – un leurre d’Orange ?

3 Juin

 

L’arrêt total des communications ( téléphone et internet)  par la box Orange ne suffisait pas aux harceleurs de cette histoire qui ne reculent devant aune imbécilité supplémentaire. 

Cette fois, les harceleurs se faisaient passer pour Google . Et ce n’était pas nouveau. 

Google offre  des messageries et blogs gratuits. En  contre partie , elle note dans ses conditions générales ses droits à pomper  toutes informations , et à gaver le client des pubs et infos qui rapporteront de l’argent. 

Les messageries et blogs offerts par Google, sont mobiles. Ils ne dépendant ni d’un appareil, ni d’une ligne de téléphone dédiée . Ils sont utilisables dans le monde entier. 

Obligé par des législations locales, Google, donne des avis et conseils   généraux de sécurité à ses clients . Si besoin. 

En aucun cas Google ne bloque une connexion au prétexte qu’il ne reconnaîtrait pas son client…ou l’ordinateur de son client .. qu’il ne connaît d’ailleurs pas. Au mieux, il avise  le client d’une connexion inhabituelle à telle heure dans tel pays.…

Les harceleurs d’Orange ou par Orange qui surveillaient mes connexions et détournaient mes messageries avec la ligne dédiée, s’étaient privés de ces petits avantages, en coupant la ligne. 

Leur toute puissance à tout savoir avant les autres était tarie. 

Il restait à empêcher des connexions de lieux publics  plus difficiles à contrôler tout le temps, pour éviter les publications de billets qui déplaisent et pourrir la vie de la cible (moi). 

Alors …… l’accès à mes blogs m’avait été  interdit comme ceci , pour … des risques associés à leur contenu : 

 et

 

QUELS RISQUES ?

Le risque de comprendre ce qu’est le harcèlement en réseau, comment il fonctionne  ? . Le risque de connaître  quels  en sont les acteurs cachés et efficaces  dans toutes les strates  de la société  française ? 

Pour que la manigance soit  totalement efficace , il fallait  aussi que les messageries qui  donnent accès aux blogs soient bloquées. Et elles l’avaient toutes été ,  au prix d’une imbécilité supplémentaire des harceleurs qui consistait à  me demander une adresse email pour envoyer un code de validation censé débloquer l’ensemble. 

Sachant qu’aucune adresse de messagerie  gmail ne m’est accessible j’avais envoyé ceci : 

autre@harceleurs.com

 

Les super-ordinateurs de Google, censés connaitre toutes les adresses gmail  du monde et même  (selon mes hackers)  les ordinateurs habituels qu’utilisent les clients  de ces adresses ,  auraient bien sûr  du refuser cette adresse comme inexistante. Une information /retour en général immédiate. 

Mais, les hackers de cette histoire  , peu soucieux de vraisemblance  avaient continué  , et avaient répondu ceci ci-dessus   ( « nous avons envoyé un code de validation à l’adresse email  autre@harceleurs.com), pour une marrade généralisée.