Archive | prévention du crime RSS feed for this section

Lettre à Monsieur le Premier Ministre – Demande d’enquête sur le harcèlement électronique

6 Oct

La diligente association française  ADVHER regroupe des individus ciblés par un type de harcèlement encore inconnu du grand public et qualifié sur internet de harcèlement électronique.

Pour permettre aux membres de l’association une meilleure compréhension de leur situation dramatique et souvent catastrophique, et surtout pour y mettre un terme, ADVHER a fait appel à un avocat .

Par l’intermédiaire de leur avocat , des membres de l’association ADVHER ont demandé à Monsieur le Premier Ministre,  l’ouverture d’une enquête sur le phénomène qu’ils décrivent sans pouvoir le cerner précisément.

Voici, ci-après le texte de cette requête , transmis par un signataire  de la lettre et  individu ciblé par le harcèlement électronique.
Le nom de l’avocat rédacteur de cette requête est omis volontairement, ainsi que les noms et courriers des signataires.
A ce jour, Monsieur le Premier Ministre, n’a pas encore répondu, pour préciser les modalités ou les résultats de l’enquête sollicitée.

Compte tenu de l’acharnement mortifère  dont sont victimes les individus ciblés par ce harcèlement de type criminel ,  cette requête est plus que jamais d’actualité

REQUÊTE – Demande d’enquête à Monsieur le Premier Ministre

 

Monsieur le Premier Ministre,
Je représente l’association ADVHER et neuf membres de cette association dont les noms figurent à la fin du présent courrier.

Mes clients, comme ils l’indiquent dans les courriers qu’ils m’ont adressés et qui figurent en annexe, sont victimes d’un harcèlement de type particulier.

Ce harcèlement, pour la majorité d’entre eux, se présente comme un harcèlement « criminel en réseau » selon la formule que retient internet et qui vise, en réalité, un harcèlement organisé par des individus inconnus de leurs victimes .

Toutefois, en l’espèce, ce harcèlement se double d’un harcèlement qui, selon mes clients, serait d’origine « électromagnétique » au sens où il ferait appel à des armes dont les « balles » seraient des ondes électromagnétiques.

Ils décrivent leurs souffrances telles des piqûres, des brûlures sous- cutanées importantes, des nausées, des vomissements, des suffocations respiratoires, des convulsions de douleur ainsi que des paralysies temporaires. Ces souffrances ont porté et portent encore atteinte à leur intégrité physique mais également à leur intégrité morale car leurs amis, leur famille ont du mal à croire à la réalité de ces souffrances et de ces armes.

Il va de soi qu’avant de s’adresser à vous, certains de mes clients ont tenté de porter plainte auprès des parquets compétents comme ils l’expliquent eux-mêmes (cf . leurs lettres jointes) . En vain : soit la plainte n’était pas enregistrée, soit elle était classée sans suite. Il est certain qu’ils n’ont pas été pris au sérieux.

Ces armes électromagnétiques sont inconnues de la population car probablement issues d’une technologie de pointe au développement de laquelle l’armée française ne peut qu’être intéressée ( leur sophistication présumée rend difficilement imaginable qu’elles aient été conçues sans l’aide des Etats)

Leur fonctionnement supposé reste mystérieux. Il se peut qu’elles fassent appel à des implants situés dans le corps des victimes jouant ainsi un rôle de récepteur. Il s’agit-là d’une hypothèse parmi d’autres et que les personnes que je représente ,ici, n’excluent à priori pas .

Mes clients supputent également que ces armes ou leurs brevets auraient pu être dérobés ou achetés par des groupes mafieux aux Etats qui les confectionnent. Certains pensent faire l’objet de « sanctions » extrajudiciaires émanant d’autorités étatiques.

En tout état de cause , tous sont dans l’incapacité d’apporter des preuves infirmant ou confirmant les hypothèses qu’ils soutiennent ici. En revanche, ils sont en mesure de prouver que leurs souffrances sont réelles et n’ont pas une origine psychosomatique. Certains d’entre eux, sinon la totalité, les ont faits constater par des médecins qui ont établi des certificats médicaux.

Toujours est-il que mes clients sont actuellement dans une impasse car ils ne sont pas aujourd’hui à même de pouvoir être crus par les différents parquets compétents.

C’est pourquoi ils s’adressent aujourd’hui à vous : ils souhaiteraient qu’une enquête administrative soit diligentée , par et au sein des ministères de l’intérieur, de la défense et de la justice, avec pour objectifs :
établir l’existence de telles armes ;
obtenir la cessation de ces attaques ;
identifier les possesseurs de telles armes et la manière, le cas échéant, dont ils se les sont procurés ;
déterminer les raisons pour lesquelles ils sont ciblés .

Les réponses que vous voudrez bien apporter, pourrait former le préalable indispensable à d’éventuelles suites judiciaires , crédibles aux yeux des tribunaux compétents, à l’encontre des responsables, pour l’instant inconnus, et d’une demande juridictionnelle en indemnisation des préjudices subis.

Mes clients s’appuient entre autres textes sur la Convention européenne des Droits de l’Homme ( ci-après « Convention ») et le Pacte International relatif aux Droits civils et politiques ( ci-après « Pacte ») à savoir :
le droit à la vie privée : article 8 de la Convention et 17 du Pacte ;
le droit de ne pas subir de torture : article 3 de la Convention et 7 du Pacte ;
l’interdiction de soumettre un individu à une expérience médicale et scientifique sans son consentement : article 7 du Pacte ;
le droit à un recours « utile » ou « effectif » : article 13 de la Convention et 2§3a) du Pacte ;
le droit à un juge : articles 6 de la Convention et 14 du Pacte.

Dans l’attente de votre réponse, je reste à votre disposition pour tout complément d’information.

Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.
Votre bien dévoué.

On peut lire aussi ce courrier, toujours en attente de réponse :

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/lettre-monsieur-valls-ministre-de.html

Lettre ouverte au Parlement Européen

26 Sep

ep-2

Cette lettre en anglais a été présentée par la très active association polonaise de lutte contre le harcèlement électronique  à : https://www.facebook.com/groups/stopzet/permalink/912346518910330/ et  transmise grâce à la diligence de l’Individu Ciblé , Information-book . ( information-book.com)

Cette lettre  a été écrite par Mojmir Babáček, Citoyen de la République tchèque, et
Président de L’Association des citoyens pour l’interdiction de la manipulation du système nerveux humain par rayonnement  de radiofréquence (Občanské sdružení za ZÁKAZ manipulace lidské nervové soustavy radiofrekvenčním zářením) – République tchèque

 Cette lettre a également été approuvée et signée par 8 associations européennes qui luttent contre le harcèlement électronique . 

Cette lettre  a été publiée dans  » Parliament Press », dans la section des avis et pétitions . Elle a été formulée en complément à une pétition envoyée au Parlement Européen et qui porte le n° 12255/2015 .  La voici en traduction libre

Chers Messieurs,

Je vous remercie pour votre réponse à notre pétition.

Nous avons lu avec attention les documents que vous nous avez envoyés. Dans P6_TA (2009) 0216 (Soucis de santé liés aux champs électromagnétiques), notamment  le Parlement Européen demande  l’examen particulier des effets biologiques lors de l’évaluation de l’impact sanitaire potentiel de rayonnement électromagnétique, en particulier à la suite de certaines études  qui ont montré que les effets les plus nocifs se situent  à un niveau très bas de radiation . Un appel a été lancé pour qu’une recherche active soit mise en place pour traiter les problèmes de santé potentiels en développant des solutions qui puissent arrêter ou réduire les pulsations et la modulation d’amplitude des fréquences utilisées en transmission.

Au cours de la période de législature de 2009 à 2014 la Commission a demandé le lancement d’un programme ambitieux visant à évaluer la compatibilité électromagnétique entre les ondes crées artificiellement et celles qui sont émises naturellement par le corps humain en vue de déterminer si des micro-ondes pourraient finalement avoir des conséquences indésirables sur la santé humaine «

Dans ces deux appels le Parlement Européen reconnaît la réalité des dangers que nous avons décrits dans notre pétition ci-jointe.

Nous vous remercions de reconnaître que notre pétition fait bien partie intégrante du domaine des préoccupations dont l’Union Européenne peut se saisir . Il convient cependant de noter que les documents joints à votre courrier ne prennent pas en compte :
– Tout d’abord, l’utilisation criminelle délibérée des micro-ondes pulsées ou d’autres champs énergétiques qui peuvent contrôler , torturer ou assassiner des personnes, à distance et,
– En second lieu, la préparation ultérieure d’une loi qui sanctionne ces activités ainsi que la création des organismes susceptibles et capables de détecter de telles activités.

Comme vous le savez sans doute, en Mars 2016 , le Ministre polonais de la Défense a reconnu la probable utilisation de champs électromagnétiques pour attaquer des citoyens polonais :

Vous notez dans votre réponse que le Parlement Européen a tiré les conclusions qui s’imposent , suite à  notre pétition.

Nous comprenons naturellement que cela ne signifie en aucun cas que la Parlement Européen puisse soutenir l’utilisation criminelle contre des citoyens des Etats membres de l’Union Européenne , des champs électromagnétiques et autres types d’ énergies

Dans l’attente de votre réponse.

Ci-après , la liste des associations signataires :

STOPEG foundation – STOP Electronic Weapons and Gang Stalking – Netherlands
Chairman: Peter Mooring, e-mail: peter@petermooring.com

IGEF – Initiative gegen elektromagnetische Folter – Germany
Chairman: Harald Brems, e-mail: habre@gmx.net

International Coalition Against Electronic Torture and Robotisation of Living Beings (ICATOR)
Chairwoman Melanie Vritschan, e-mail: melanie.vritschan.icator@gmail.com

STOPZET – Stowarzyszenie STOP Zorganizowanym Elektronicznym Torturom – Poland
Chairwoman: Zofia Filipiak, e-mail: stopzet@mail.ru

ADVHER – Association de Défense des Victimes de Harcèlement Electromagnétique et en Réseau – FRANCE
https://rudy2.wordpress.com/

ACOFOINMENEF
Associazione contro ogni forma di controllo ed interferenza mentale e neurofisiologica – Italy
Chairman Paolo Dorigo
e-mail paolo24101959@yahoo.it

European Coalition against Covert Harassment
Legal advisor Henning Witte, e-mail henning@whitetv.se

Globalthaeb – Great Brittain
Chairman David Bromhall, e-mail address gt.hq.uk@gmail.com

 

 

ep-images

Brute criminelle du A221 – Les Sables d’Olonne

23 Juil

« Le développement d’armes basées sur des principes physiques nouveaux, comme les armes à énergie dirigée, à action géophysique, à onde-d’énergie, ou bien les armes génétiques et psychotroniques et autres font partie du programme d’approvisionnement pour la période 2011-2020 », a déclaré Serdyoukov. Ministre russe de la Défense

On sait depuis plusieurs décades que ces armes ou des déclinaisons de ces armes adaptées et utilisant de l’énergie dirigée pulsée à travers les murs , sont utilisées par des réseaux criminels , employant des individus aux couvertures parfois impeccables.

C’est le cas dans cette histoire
–  d’un ingénieur , père de famille nombreuse,
– d’un élève en prépa dans un lycée technique
– d’un ancien gradé de la marine
– et ici , d’un soudeur et d’un restaurateur.

IMG_7953

Le 22 juillet au soir , le tir présenté en détection ci-dessus venait de l’appartement du soudeur, heureux propriétaire de ce véhicule.

IMG_7946

L’ appartement (A221) du soudeur  est au-dessus du mien , et sa place de parking en sous-sol ,  est finalement , pas très éloignée de la mienne.

Malgré son air anodin, le tir de cette détection avait été violent et brûlant comme la langue de feu d’un lance-flamme.

IMG_7956

A plus de 23h, mon bouquin m’était tombé des mains . Je venais de m’endormir avec le détecteur à la tête du lit, quand ce tir d’énergie m’avait cueillie , sur mon lit n° 2, sans se tromper . Le criminel sadique du A221 , m’avait visée avec précision.

Ce tir d’énergie aux allures inoffensives , si on considère les valeurs CEM en 𝜇W/m2 , avait traversé le plafond de mon appartement et mon cerveau sans protection en quelques femtosecondes. Du lobe frontal au cervelet.

IMG_7955

La souffrance du cerveau  localisée au niveau pariétal et au niveau du cervelet, avait duré plusieurs heures.

Ce 1er tir avait été suivi de ceci, avant que je ne réussisse à bouger et partir avec ma souffrance cérébrale.

IMG_7954

Les fréquences (2,4 GHz)  sont des fréquences de micro-ondes. Et cependant , complètement différentes de celles détectées par un scan du WiFi  émis par  ce voisin-là, comme ceci :

IMG_7957

Les fréquences WiFi sont  en jaune sur le tableau ci-dessus ( 2414 MHz et autres )  et montrent la continuité de l’émission du signal  . Les densité de puissance du WiFi de l’appartement A221 sont en marron.

Dans ma voiture au sous-sol de l’immeuble , à environ 9 mètres de l’appartement de D. STEFANE, à l’origine de ce tir criminel par énergie pulsée, une vive piqûre d’orteil avait indiqué que le logiciel programmé du sadique aux commandes de la criminalité organisée de cette nuit-là,  m’avait retrouvée.

Les tirs qui avaient suivi cette sensation de piqûre intense à l’orteil , pouvaient indiquer qu’ 1 appareil ( antenne) existant ou placé à mon insu dans mon véhicule ou dans un véhicule voisin , avait pris le relais.

Un changement de place , à l’intérieur du parking , avait confirmé la même chose. Les tirs ou plus exactement l’éclatement des tirs dans le cerveau avaient continué.

Ces tirs-là , par ailleurs, provoquaient un glissement de la tête ou des épaules sur le dossier du siège , ce qui m’avait fait opté pour l’hypothèse de l’utilisation de l’antenne (sous) voiture .
Choisissant , finalement la rue, pour un peu de repos par déplacements successifs , j’y avais été poursuivie par DA789SY et BD 562 DE.

L’extrait ci-après  , concernant la forme de criminalité que relate  aussi cette histoire, avait été écrit en 2004 par Dr Reinhart MUNZERT et traduit en 2011 par Rudy ANDRIA . Ce texte  se trouve , dans son intégralité ,  à

https://rudy2.wordpress.com/communaute-dinteret-des-victimes-des-armes-electromagnetiques/

Il indique que ce phénomène  criminel subi et décrit ici  n’est pas nouveau .   Cette forme de criminalité cachée avait  été analysée et exposée précisément dès 2004 , pour alerter les pouvoirs publics .

Comme rien n’a été fait pour arrêter cette criminalité depuis 12 ans , on est maintenant en droit de se poser la question de l’intérêt des autorités constituées pour cette forme de terrorisme caché, et de la responsabilité criminelle , des mêmes , par inertie .

Ce terrorisme   caché avec expression criminelle d’atteinte à l’intégrité physique et mentale a de très graves répercussions sur la santé  et la confiance que l’on perd mais que l’on paie à des élus qui se gavent et gaspillent  à nos dépens,  sans sursaut de décence  ou ombre d’honnêteté .

La mise en forme par paragraphes  et le surlignage  des passages proposés sont  , ici, un choix personnel.

 » Les techniques et les stratégies en médecine légale doivent être adaptées aux réalités de la criminalité moderne.

Jusqu’à présent, le travail d’investigation est encore largement laissé aux victimes elles-mêmes, mais nous ne sommes ni physiciens ni experts de la recherche. Bien qu’il existe quelques victimes ayant des compétences en  métrologie, seuls quelques cas graves nous sont connus (par exemple AZ : 711 Js 12421/03).

Nous faisons appel aux droits de l’homme. Ils représentent les droits de l’être humain à la vie, à la santé et à la liberté. L’inviolabilité du domicile de ces brutes de criminels, où, à des fins criminelles, des dispositifs sont mis en oeuvre de manière concrète et visible, ne peut pas jouer en faveur des législateurs pour garantir la protection contre la torture.

Nous sommes soumis au principe de légalité. Les victimes ont opté pour la procédure judiciaire et doivent, de ce fait, être écoutées et protégées. Il est effrayant et scandaleux de constater que les déclarations de tant de victimes se corroborent.

Les preuves ne peuvent être trouvées qu’après des investigations approfondies et adéquates, elles sont nécessaires, mais ne peuvent pas être exigées comme  condition préalable.

Ceux qui revendiquent le monopole de la poursuite de toutes les infractions pénales devraient, de toute façon, le savoir. Nous voudrions éviter, à l’avenir, que des gens soient cruellement assassinés, à cause des autorités mal informées.

Si la police, à l’annonce du crime par micro-ondes, ne reconnait pas le crime et ne diligente pas les enquêtes ad hoc, parce qu’elle ne peut rien commencer avec les seules déclarations des victimes, dans ce cas-là, elle devrait, au moins, savoir qu’elle signe l’arrêt de mort certaine des victimes des armes à micro-ondes, parce que les irradiations des ondes électromagnétiques pulsées sont non seulement insoutenables, mais également mortelles , à long terme, à une telle intensité.

La  victime est sous la dépendance absolue de l’aide des autorités compétentes, parce qu’elle  ne peut pas, uniquement par la voie judiciaire, se libérer de cette torture. Veuillez donc considérer de quelles possibilités une victime des armes à micro-ondes peut disposer, si la voie judiciaire lui reste verrouillée, pour s’affranchir de la torture  et de l’assassinat à petit feu?

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2016/07/bestialite-et-criminalite-au-quotidien.html

https://etouffoir.blogspot.fr/2016/07/116-secondes-le-temps-de-reaction-de-la.html

 

Harcèlement électronique à Troyes

11 Juil

Troyes des-usines-aux-magasins-d-usines-1298541283

Quelqu’un a posé la question de l’existence du harcèlement électronique à Troyes. (10)
Bien que j’aie eu  habité un an à Troyes , je n’ai pas de souvenir particulier de harcèlement électronique dans cette ville , où j’ai vécu et subi, par contre , et non stop, du harcèlement dit « administratif «  et des violations de domicile incessantes avec vols et dégradations.

Pour répondre à cette recherche d’un lecteur,  , il faut préciser de nouveau que le  harcèlement électronique, comme moyen de coercition  est à disposition partout, et ce depuis longtemps . Il sert ceux qui le connaissent ,  pour des  règlements de compte,  des vengeances ou des démonstrations de domination , dans la France entière et même dans le monde entier.

Une cible de harcèlement électronique, en fonction  de l’individu ou du groupe qui s’acharne sur elle, pourra être matraquée de signaux , à chacun de ses déplacements et ce, dans presque tous les pays.

Les appareils qui permettent le harcèlement électronique , vont du four à micro-ondes bricolé, au radar, au laser, aux générateurs de hautes fréquences , aux générateurs d’ultra-sons , aux transducteurs qui fabriquent des infrasons , en passant par des boxs et bornes WiFi transformées en armes  et boostées .

Il faut , bien sûr, y ajouter les antennes relais manipulées à la convenance de certains techniciens et transformées en sorte de chalumeau  qui vise une victime donnée , à leur volonté.

Ces appareils sont essentiellement  entre les mains de groupes criminels , qui les manipulent et transportent,  en suivant une cible si besoin . Ils les prêtent ou les louent et donc les mettent en dépôt dans des appartements voisins de celui qu’ occupe une cible désignée ou dans des chambres d’hôtels où elle cherche du repos .

Il existe aussi une possibilité d’utiliser les lignes électriques d’un immeuble pour faire transporter des hautes fréquences et des sons et sifflements. Cela suppose quelques bidouillages techniques ,  un logiciel de programmation et des complicités locales multiples.

Dans certains cas de cibles, il semblerait qu’il existe un paramétrage d’un logiciel fait avec des données biologiques subtilisées à la cible et qui permette  de viser précisément une partie précise du corps de la cible à faire souffrir et détruire.

Pour connaître les signes ou symptômes qui aident à déterminer qu’il s’agit bien de manifestations de harcèlement électronique , il est conseillé de consulter les sites généralistes qui listent et explicitent les problèmes liés à ce type de barbarie . Ces problèmes ont une explication physique , et induisent des complications, physiologiques, psychologiques, émotionnelles , neurologiques et mentales.

Le site STOPEG, par exemple a une version française qui permet une compréhension précise des problèmes générés par les agressions de signaux

Le petit livre bleu permet aussi une approche raisonnable de ce même phénomène monstrueux .

livre bleu 51CN-7fpzcL._SX357_BO1,204,203,200_

A ce jour, Les cibles de harcèlement électronique, malgré leurs plaintes font face à un déni quasi général
déni par le silence ou la moquerie des autorités constituées qui savent , mais sont souvent commanditaires ou bénéficiaires du système global de harcèlement criminel caché et qui inclut le harcèlement électronique. Le harcèlement électronique est un outil caché de leur domination .
déni d’incompréhension et/ou de peur de la population qui préfère traiter la victime de cinglée , persuadée que cette barbarie n’est pas possible telle que racontée , et que de toutes façons, elle n’aura jamais lieu de lui être appliquée.
C’est une grave erreur, d’appréciation.

Pour toute victime avérée de harcèlement électronique, il peut être conseillé de témoigner et de fournir des preuves par détections . Celles-ci permettent  de faire  la différence entre des agressions * (1) par ondes pulsées par à-coups  et un environnement de champs électromagnétique habituel , même s’il est souvent intense et lourd.

Une cible matraquée d’énergie dirigée , si elle échappe  quelque temps à sa mort  ( sociale ou physique) programmée , pourra être devenue électro-hypersensible. Il faudra donc alors,  faire la part entre  1) des réactions du système nerveux à une fragilité acquise , et 2)  des accès de souffrance intense en réaction aux agressions pulsées,  intentionnelles et ciblées.

Un témoignage engendrera très certainement des représailles , venant soit des exécutants furieux , soit des commanditaires en pétard , et qui tablent les uns et les autres sur le secret pour continuer à utiliser cette forme de barbarie pour vengeance et/ou domination.

Pour une victime , le choix est donc entre subir et/ou agir Si une cible ne voit pas d’autre issue que celui de témoigner , il pourrait être indiqué de se joindre en plus à des groupes ou forums pour échanger des informations.

Dans l’état actuel du déni officiel de ce crime , il manque  donc encore et toujours une volonté politique pour  reconnaître  le harcèlement électronique et le définir , pour ensuite  légiférer, puis tenter de le contrer et de l’éradiquer.  En France. 

Faire connaître cette horreur est , encore, à ce jour, la priorité .

Des lois existent en Irlande, dans certains états américains , en Russie , comme l’explique la présentation de Louis Freyheit  :

CmnTwdDWYAAP5lw

Toutes les cibles savent qu’il dépend un peu d’elles et de la prise de conscience des autres pour  que leur vie peut-être , mais surtout  celle des autres,  ait un futur normal. C’est le but aussi de ce témoignage.

*(1) exemples  en date du 12-7-16 . Ce type de tirs avait commencé la veille vers 22h . Au réveil, ces tirs donnent l’impression d’avoir eu le cerveau « cassé »  et laissent la victime avec des maux de tête intenses ,  une fatigue itou et une incapacité à penser normalement.

IMG_7846

La date de la détection se trouve en bas à gauche.

La ligne verte ( reconstituée)  en bas, indique les fréquences du signal .

Le carré jaune  donne l’information sur la fréquence porteuse.

IMG_7847

et

IMG_7848

 etc…..

Torture en représailles

17 Mai

torture du cerveau stock-photo-brain-pain-medical-health-care-concept-as-a-human-thinking-organ-with-barbwire-or-sharp-barb-wire-314240933

La torture consiste à pulser de l’énergie vers mon appartement et l’endroit de cet appartement où je me trouve et où  je me déplace plus particulièrement. L’énergie dirigée est émise et pulsée, venant du dessus et du dessous, donc  à partir  des appartements voisins.

Les tirs m’atteignent , comme toutes les autres cibles de ce même phénomène de torture , quand, pour éviter les agressions directes, je vais m’allonger, sous la table, dans la salle d’O ou dans la cuisine. Tous ces déplacements en pleine nuit , sont, en plus, fatigants.

Ces tirs d’énergie visent et atteignent la tête , actuellement sous forme de sons stridents qui provoquent une mise à feu des neurones du cerveau , font mal , et empêchent le sommeil.

Cette forme de torture a donc deux constituants de base,
La souffrance infligée en continu et volontairement
La privation de sommeil en continu, également.

Cette torture a d’autres expressions, tout aussi cachées, et est responsable
de dérèglements de nature neuro-chimique provoqués dans le cerveau, avec atteinte au système auditif, aux capacités de concentration et de mémorisation,
de perte de capacité de réaction du système immunitaire avec en corolaire une accélération de croissance d’éléments cancéreux , générés par , d’abord et pendant plus de 3 ans, des tirs incessants de micro-ondes vers le crâne et toutes les autres parties du corps.

représailles images

Les représailles sont des réponses de vengeance à la dénonciation de cette torture. Elles sont censées faire taire et conditionner une victime à la soumission et au silence. Ces représailles sont conçues pour générer la peur. Elles sont mises en place et en action immédiatement après une action de défense , ou d’information faite par la cible.

Comme dans le dressage des animaux, les criminels ici, espèrent un réflexe (de soumission ) de type pavlovien.

Pavlov-1004x1024
image du blog : http://blog.francetvinfo.fr/dans-vos-tetes/2013/11/14/sommes-nous-tous-conditionnes.html

Après deux journées successives d’activisme avec suiveurs en continu, et la mise en ligne de l’article https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/05/16/le-son-du-dessous/ l’annonce des tirs d’énergie à venir , s’était manifestée par une démangeaison en profondeur du talon du pied gauche. Ça changeait de la sensation d’étincelles au même endroit.
Et schalk. Une fois la position du corps repéré , les tirs de sons avaient commencé.

Le réseau criminel des Sables d’Olonne, montrait une nouvelle fois qu’il avait tout prévu et était positionné en embuscade.

Sitôt un montage de protections rendu plus efficace au- dessus du corps, les tirs étaient immédiatement venus du dessous, s’ajustant ensuite , à toute vitesse , en provenance ( au-dessus ou en dessous) et en intensité, quel que soit l’ endroit de l’appartement choisi pour essayer de les éviter.

Le réseau criminel des Sables d’Olonne a donc le temps, l’envie et le moyen de repérer mon corps , quand je suis dans mon appartement, toute lumière éteinte.

Le réseau criminel français tel que décrit dans mes blogs et quelques autres ,  et ici encore, en Vendée est protégé
par le maire de la ville , ancien magistrat du siège, qui refuse de faire un boulot minimaliste et obligatoire , à base de l’article 40 du CPC,
par le commissaire de police de cette ville soumis aux directives du préfet, et qui  avait fait transformer en toute illégalité des plaintes pour torture par une victime ( moi) ,

  • en plainte d’accusée de diffamation par le tortionnaire des sénioriales G. Poitevin *(1),
  • ou en plainte d’accusée de dégradations par le tortionnaire de Cap Olona D. Stefane.*(2)
  • Ceci est habituel, en France.
  • Dans ce pays , aucune des plaintes de victimes de harcèlement électronique n’a à ce jour donné lieu
  • à une quelconque enquête des pouvoirs publics ,
  • ni à des mesures de précaution pour dissuader les barbares dénoncés , de participer à cette forme de torture cachée et/ou les empêcher de continuer à le faire.
  • torture stock-vector-red-man-tied-with-barbed-wire-in-black-background-107715716
    Il faut savoir que, pour une victime, le fait de se taire, n’empêche pas la torture.
  • Le réseau criminel de base habitué depuis longtemps, impuni et protégé , entretient et maintient une pression constante par torture aménagée , entrainant une forme d’usure et de dégradation de la santé et du cerveau qui aboutira forcément à un état végétatif d’exclusion de la cible.
  • Les victimes concernées par ces vengeances haineuses déléguées à des réseaux de sadiques approvisionnés en technologies meurtrières , et tels que décrits dans de nombreux blogs , ont deux issues principales
    dénoncer le phénomène et informer les citoyens du danger qu’ils courent aussi, pour essayer d’obtenir une législation cohérente qui traite le problème rapidement.
    accepter les souffrances , et l’ assassinat en bande organisée, en silence

*(1)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/03/13/crime-organise-a-lso-lettre-a-mr-gallot-maire-de-lso/

*(2)

http://etouffoir.blogspot.fr/2016/03/maraude-sauce-poulet.html ( convocation au commissariat)

http://etouffoir.blogspot.fr/2016/03/8-mars-2016-femme-francaise-sans-droits.html

  • torture stock-photo-human-rights-word-cloud-on-white-background-227806630

Plainte contre CM-CIC

25 Avr

 

CM-CIC est le gestionnaire de biens  de l’appartement que je loue .  Son rôle est d’assurer l’usage normal d’un appartement contre le prix d’un loyer.

CM-CIC , informé  depuis  plus d’un an et à plusieurs reprises ,du comportement criminel de ses locataires,  qui sont mes voisins,  n’a , manifestement , pris aucune mesure , parmi celles qui sont  de son devoir et à sa portée .

A titre d’information,  à l’usage éventuel d’autres personnes  victimes des mêmes réseaux criminels  que moi, j’ajoute ici qu’une plainte a été portée contre ce gestionnaire de biens.

Cette plainte est également entre les mains de M. Gilbert LAFAYE, Procureur de la République des Sables d’Olonne.

 

 

Plainte pour tentative de crime – article 121-4 du code pénal

25 Avr

Monsieur Gilbert LAFAYE
Procureur de la République
Tribunal de Grande Instance
85100 LES SABLES d’OLONNE

Le lundi 25 avril 2016

Plainte pour tentative de crime au titre de l’article 121-4 du code pénal
contre M. Denis STEFANE, résidant en A221 et /ou toute personne ayant occupé son domicile au moment des faits

Monsieur de Procureur ,

Par la présente je porte plainte contre Monsieur Denis STEFANE, résidant en A221 , dans l’appartement au dessus du mien pour
tentative de crime au titre de l’article 121-4 du code pénal.

Ce jour alors que je m’étais allongée dans ma chambre en début d’après-midi vers 14h , un tir d’énergie de type laser a traversé ma boite crânienne et le cerveau ,me laissant dans l’incapacité de bouger ou réagir. Ce tir d’énergie extrêmement douloureux a provoqué une souffrance du cerveau qui n’a pas cessé.

Ce type de tir portait le risque d’ un AVC ou d’ une crise cardiaque.

L’acte mentionné et qui n’est pas isolé, a donc été accompli en vue de commettre un crime d’atteinte à l’intégrité physique ou d’homicide volontaire , et punissable au même titre qu’un crime consommé.
L’acte criminel a seulement pour le moment manqué son effet.

Pour pouvoir effectuer ce tir, la personne située dans l’appartement de Denis STEFANE au dessus du mien , avait manifestement une connaissance de ma position et de ma vulnérabilité.

Cela est rendu possible , semble-t-il par des moyens technologiques liés à cette criminalité .

Ces moyens technologiques permettent de capter des images et voir à travers les murs d’une façon ou d’une autre et induisent en plus une atteinte à l’intimité , à la vie privée et à la jouissance normale d’un appartement qui est sanctionnée au titre de l’article 226-1 du code pénal.

Je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire , si besoin.
Avec l’expression de ma respectueuse considération.