Archive | santé RSS feed for this section

Une facture à 15.000 euros pour la victime de Carine HALLEY, procureure de la République aux Sables d’Olonne

8 Août

Le harcèlement en réseau par procédures foirées avait eu longtemps la réputation d’être l’ultime recours de bandes organisées de voyous camouflés par leurs cols blancs , pour coincer des cibles.

Une précédente série de plaintes relevant du harcèlement en réseau et avec viol sous contrainte et par un groupe, avait réussi à se frayer son chemin , jusqu’à la Cour Européenne des Droits de l’Humain où sévissait le français J-P COSTA. Ce dernier avait évacué le dossier à toute vitesse et archivage de temps minimaliste.

En juriste habitué , il avait détourné  le règlement maison, pour terminer sa carrière hors mandat régulier, dans les honneurs et le confort de l’Institution.(CEDH)

C’était , avant la généralisation du harcèlement électronique  qui fait perdre ses moyens et capacités cognitives ou de réaction à une cible, en donnant les apparence de la démence , conséquence d’ un bombardement intense de signaux pulsés et privation de sommeil.  Cela  rend le harcèlement en réseau  extrêmement efficace et  facile  pour les tortionnaires .

Mais pour les cibles qui continuent à se prendre pour des citoyennes et le revendiquent , il existe toujours des magistrats imbus de leur droit divin de punir selon une morale sociale de caste .

Pour faire taire les citoyens considérés comme sous-humains , il existe deux ou trois sentences, amalgames pompeux du genre :
«  on ne critique pas les institutions «…..comme si ceux qui les représentent sans les respecter avaient le droit de les instrumentaliser à leur profit.
ou encore
« il faut caresser la justice dans le sens du poil de l’hermine » ,  incitant d’avance tout citoyen à une soumission de principe et de convention …. et qui n’est pas celle des droits de l’humain.

Le harcèlement en réseau est aussi fait de toutes ces andouilleries perverses que Monsieur et Madame Lambda sont priés d’accepter pour que les voleurs de leur argent et violeurs de la Loi,  détournée pour les protéger , puissent continuer à se gaver et  pérorer.

C’était ennuyeux. La voyante ne voyait pas. J’avais fait 30 kms pour poser des questions sur mon signal: celui qui me retrouve partout pour me traverser le cerveau et la colonne vertébrale ou la cage thoracique et les intestins, en complément ,
Pour ne pas tout compliquer , le harcèlement électronique de voisinage et le harcèlement en extérieur ( voiture) qui relève parfois de GPS/satellite appelé, et  parfois d’ultrasons du véhicule mis en résonance , et aussi de radar ,  n’avaient même pas été mentionnés.

Le cynisme de base des harceleurs tortionnaires de cibles consiste en effet à accumuler les origines et moyens de harcèlement électronique divers pour brouiller les pistes et protéger tous employés de sociétés ou d’Etat qui utilisent leurs outils de travail fournis par l’employeur pour torturer des cibles sur le sol national .

Mes questions à la voyante tournaient autour de quelques hypothèses de base  du harcèlement en appartement seulement, pour confirmation éventuelle

d’une utilisation vraisemblable de radar , à cause des décharges électriques dans le cerveau par couples ( signal montant et descendant) espacés de quelques pouième de secondes et complété de ce qui ressemble à un effet doppler .

Lequel effet doppler utilisant une basse fréquence fait, pour moi , par exemple vibrer la cloison nasale avec une sensation de respirations inversée .

La littérature sur ce sujet prétend par ailleurs que le suivi de toute activité physique repéré par signatures micro-doppler correspond à des basses fréquences propres à chaque cible ( respiration = quelques dizaines d’Hz , mouvement lent du torse = moins de 100 Hz, ou mouvements rapides du bras jusqu’à 900 Hz ,)

– ou d’une utilisation de tout satellite appelé par activation d’un élément émetteur propre à la cible (moi) ou extérieur , si elle en est porteur.

Les questions simples énoncées ressemblaient à :

est-ce que c’est l’émetteur du signal qui est paramètré pour me retrouver
est- ce que tout mon lieu de vie était sous le faisceau de l ‘émetteur qui bombardait simplement chaque pièce de mon lieu de vie alternativement et donc m’atteignait forcément n’importe où ,
est-ce que c’’est le récepteur (moi) qui focalise le signal , et alors comment ,
dans ce cas, y avait-il un élément dont je suis porteuse ou faite et qui permette au signal de me retrouver

La gentille dame peinait. Quelques soient les flashs de voyance qui lui parvenaient , ils étaient apparemment indécodables et elle l’admettait. Et j’étais frustrée.

Après un pénible et long silence de concentration elle m’avait annoncé ce que je n’étais pas venue chercher.
«  Vous allez perdre beaucoup d’argent …… par une juriste …….. C’est voulu…. »
Avec une pensée pour la juge Catherine BARRAT qui avait ouvert par décision de justice non motivée, mon compte bancaire à l’huissier de justice Cédric VINCENT pour qu’il vole ce qu’il avait auto-décidé, j’avais rassuré la voyante .
«  c’est du passé. C’est déjà fait «
« NON , c’est à venir. ….. Une juriste…….. Un poids lourd…….. Elle fait partie du même groupe « 

Cette fois , c’était l’image de la juge Pauline BOULESTREAU et de son audition bidon de décembre 2017 qui s’était imposée. Pauline BOULESTREAU , dans une, sans doute, classique parodie d’audition pour justiciable traitée d’emblée en débile par un questionnaire idem ,  et qui avait évacué  l’infraction pénale de son PV . L’infraction pénale lourde et coeur de ma plainte avait été travestie au profit de la genèse de l’infraction que le parquet des Sables d’Olonne avait décidé d’utiliser et de  privilégier exclusivement.
Cette décision de non justice pénale était une manigance fomentée avant l’audition. Les deux magistrates imbues de leur divine supériorité l’avaient , en plus, tout simplement énoncé devant moi.

Mais , Pauline BOULESTREAU n’était pas vraiment grosse. L’expression rigolote « poids lourd » de la voyante , ne la décrivait pas bien .
Et la voyante avait fissa transformé la locution « poids lourd «  en « cheffe » , le «  même groupe » était devenu « maffia » , assorti de « vengeance » et « ils s’entraident tous »
Boudiou !
Pourtant tout ça n’aidait pas à trouver la « cheffe » ou la « grosse » éprise de vengeance.
J’avais scribouillé le tout sur un petit carnet . Pour mémoire.

Et on s’était quittées poliment . La voyante , moi et mon ingérable signal suiveur-destructeur .

Carine HALLEY ( à droite)  est procureure de la République aux Sables d’Olonne . A son arrivée dans ce poste , elle avait annoncé vouloir lutter contre la violence , et l’ivrognerie locales et leurs conséquences dommageables .
C’était là, flatter les préoccupations électoralistes du maire de cette ville de retraités épris d’ordre et d’apparence . Une façon de séduire, aussi, pour un autre mandat en tandem. Le premier magistrat de la région avec le premier magistrat de la ville.

Carine HALLEY, avait un côté matronne pragmatique rassurant. Elle aurait pu avoir aussi un sens acéré des droits et devoirs de chacun à faire respecter . Hors coterie ou compromission.
Pas du tout.
Carine HALLEY, pour le soulagement des copains notables locaux qui avaient mitonné ensemble leurs escroqueries misogynes habituelles , avait évacué mes plaintes gênantes pour eux, au tracto-pelle.

Soit 3 plaintes différentes au pénal
– une plainte pour usage d’une fausse qualité + escroquerie et escroquerie au jugement contre Isabelle Blaineau
– une plainte pour escroquerie en bande organisée contre Cédric VINCENT, huissier de justice
– une plainte pour usage d’une fausse qualité par une société spécialiste de l’immobilier mais aussi émanation du groupe bancaire Crédit Mutuel.

La méthode simple avait consisté
– à feindre d’accepter les 3 plaintes différenciées avec 3 paiements de consignation
– à organiser une comédie d’ audition pour transformer une plainte au pénal en plainte relevant du civil
– à, soudain, joindre les 3 plaintes en une seule
– à décider d’un refus d’informer pour la plainte déclarée  irrecevable au pénal
– ce qui , dans une logique de magistrate française, entrainait dans le même « refus d’informer « les 3 plaintes jointes  à propos , quelques jours au paravant .

Carine HALLEY n’avait pas l’intention de traiter les difficiles (?) plaintes pour torture électronique , ni les faciles plaintes pour escroquerie diverses ou harcèlement.
Dans cette histoire, Carine HALLEY avait laissé aussi et en plus , tout simplement la police et la gendarmerie gérer, manipuler et classer au nom du parquet , toutes les plaintes d’une cible de harcèlement en réseau de notables. Elle, comme les autres et avec les autres, avaient tout mis en oeuvre  pour paupériser, ridiculiser et abattre une citoyenne qu’elle avait laissé torturer sans intervenir..

Elle pouvait  faire  ce qu’elle voulait et arrangeait ceux qu’elle voulait séduire , à sa divine guise simplement en utilisant sa qualité et son pouvoir,  et ce,  sans sanction,  ni aucune retenue sur son salaire de magistrate de ??????? 7000 ? 8000 ? 9000 ? 15000 euros ?

Mais avec une facture de débours de 15.000 euros pour une victime devenue SA victime.

 

http://etouffoir.blogspot.fr/ FORMULAIRE-pour-demande-de-dossier-pénal
http://etouffoir.blogspot.fr/Plainte pour harcèlement criminel global
http://etouffoir.blogspot.fr/Harcèlement électronique au SEXTANT

http://etouffoir.blogspot.fr/Plainte contre Monsieur CHAILLOU
http://etouffoir.blogspot.fr/Plainte avec CPC contre CM-CIC Gestion Immobilière…
http://etouffoir.blogspot.fr/Plainte avec constitution de partie civile contre …
http://etouffoir.blogspot.fr/Réponse de Madame Carine HALLEY, procureur de la R…
http://etouffoir.blogspot.fr/Demande de sanction à l’encontre de Cédric Vincent…
http://etouffoir.blogspot.fr/Audition du 12 décembre 2017 – Les Sables d’Olonne…

Publicités

Un gestionnaire de biens sans mandat ne devrait pas écrire ça

20 Juil

Par ce message, sans civilité ni salutation, l’employée de Monsieur CHAILLOU, m’apprenait qu’elle allait me voler le montant de la caution de ma location au Sextant.

En toute simplicité.

https://etouffoir.blogspot.com/2018/06/souvenirs-du-sextant.html

L’ expression «  Puisque vous campez sur vos positions » était la façon , sans façon , de Valérie Gravouil de ne pas admettre que le contrat de bail non-signé par sa société,  était invalide.

J’avais découvert cette incongruité à l’occasion d’un problème créé par la même Valérie qui refusait d’établir une quittance de loyer à la demande, après encaissement de ce loyer par sa société.
Pour refuser , Valérie Gravouil avait inventé une condition nouvelle « mettre la quittance à disposition à l’agence » Et pas question de pièce jointe et gratuite par courrier électronique .

Une vérification sur le contrat de bail m’avait confirmé que cette condition n’existait pas. Et là , j’avais découvert , en plus, que le contrat de bail de cette société était invalide.

 

Et donc celui de la propriétaire qui déléguait ses droits à un non gestionnaire, itou.
Le prétendu mandataire, la société de Monsieur CHAILLOU , désigné par la propriétaire pour gérer son bien , n’avait pas accepté cette fonction.
En appelant et encaissant des fonds sans qualité pour le faire, la société de Monsieur CHAILLOU avait commis un délit pénal.

Après cette découverte, et pour ne pas porter préjudice à la propriétaire, le montant du loyer lui avait été envoyé en lettre simple.

Le chèque n’avait pas été encaissé. Perdu ou volé.

Après opposition auprès de ma banque, un second chèque du même montant avait été envoyé en lettre recommandée avec accusé de réception à la mutique propriétaire.

L’avis de réception de cette LAR  n’était pas revenu

Le mois suivant, rebelote. J’avais envoyé son du à la propriétaire en LAR.
Cette LAR n’avait pas été réclamée.

 

Quelques jours plus tard , une autre LAR avait filé à l’adresse de la proprio , pour l’informer avec certificats médicaux, que je quittais son appartement contrainte et forcée par un harcèlement électronique qui voulait ma peau et visait le coeur.
Une lettre simple en copie avait doublonné cet envoi, et proposé un état des lieux à la totale convenance de la dame.
Pas de réponse , même pas par internet. C’est devenue une quasi manie.

Les clés  avaient été expédiées à la propriétaire , en lettre suivie d’une part , et en colissimo d’autre part.

Sans aucune obligation légale d’information et aucune nécessité de traiter mon départ avec la société de Monsieur CHAILLOU ou Valérie Gravouil , il me restait cependant à récupérer mon dépôt de garantie que ces gens recelaient. Je l’avais simplement réclamé.
La bronzée et souriante Valérie Gravouil avait répondu que nenni. Si je ne satisfaisais pas à ses demandes illégales de non-gestionnaire du bien , je n’aurais pas mon argent.
Cela s’appelle , en plus du chantage.

Avant elle, à Saint Julien des Landes (85), Colette COUVIDA avait fait de même mais en montant un chantier, avec deux frères de la résidence.
La maison de Colette COUVIDA était  dangereusement invivable grâce à  3 (4) voisins qui me tiraient dessus avec de l’énergie dirigée de jour comme de nuit .

  • L’un,  par rafales de micro-ondes.( un ex de la marine nationale )
  • L’autre au moyen du système du mur thermique ( four à micro-ondes bricolé) .
  • Les deux gays , par des tirs au laser à travers les baies vitrées
  • Colette COUVIDA informée, n’avait pas réagi …. sauf pour en profiter.
    Son chantier avait été simple , au lieu de me prévenir à l’avance de visites d’aspirants locataires pour que je reste sur place au moment prévu seulement , elle les avait envoyés à l’improviste pour pouvoir prétendre que je n’avais pas respecté les termes du contrat de location.

Une autre voisine m’ avait prévenue de ce qui se tramait . Mais mon état catastrophique  ne me permettait plus de prendre le risque de rester à l’intérieur de la maison à attendre des heures,  sous les agressions  croisées des fous furieux du voisinage .

Tout le monde le savait.

Colette COUVIDA avait capté la caution par manigance. Tout comme elle avait volé, comme les autres, les mois de loyer payés pour un endroit transformé en lieu de torture . Ce qui lui avait été signalé .

Comme les autres, elle ne pensait qu’à profiter de la situation , au maximum.

 

A Vannes (56) , Sofi Ouest Gestion/Lerouzic, m’avait menacée parce que je me plaignais d’un harcèlement électronique féroce de voisinage.

A mon départ il s’était servi tout seul sur mon compte , en fabriquant un faux document avec une fausse signature ….. et ce, avec l’aide de la police et de la justice locale qui avaient  classé ma plainte avec et malgré  ses trois preuves nécessaires et suffisantes.

Aux Sables d’Olonne (85) , CM-CIC Gestion Immobilière , s’était également servie d’autorité,  sans raison,  sur ma caution, avant de faire machine arrière et de rembourser.

Là encore, le gestionnaire de bien ne l’était pas.

Là encore, la propriétaire  lourdement complice , avait joué l’ ingénue  irresponsable .

https://etouffoir.blogspot.fr/2017/03/entourloupette-machin-et-truc-muche.html

Mais, le vol de loyers le plus surprenant reste encore celui de Cédric VINCENT , huissier de justice aux Sables d’Olonne (85). Après une saisie-attribution hautement fantaisiste faite grâce à l’appui et à l’aide de la juge Catherine BARRA, Cedric VINCENT , huissier de justice avait truqué sa comptabilité pour s’attribuer 2 mois un tiers de mes loyers, déjà payés une première fois à la propriétaire.

 

Comme le rappelait fort justement une internaute sur le blog http://laproscrite.canalblog.com, il faut dire , re-dire et garder en mémoire les écrits de Josselyne ABBADIE sur le harcèlement en réseau et que l’on trouve à (http://conscience-vraie.info/harcelement-en-reseau-harcelement-global.pdf) , dont ces extraits :

« Le harcèlement en réseau est un harcèlement qui est pratiqué sur une personne – la cible – en manipulant de nombreuses autres personnes – les pions – qui deviennent les collaborateurs et les exécutants de ce harcèlement. Ces pions sont contrôlés par le biais des organisations et des réseaux qui mettent en œuvre des stratégies sophistiquées. Souvent ces pions sont ouvertement formés aux techniques de harcèlement et missionnés pour harceler la cible désignée. D‟autres sont uniquement manipulés à leur insu par le biais de multiples pratiques comme par exemple la désinformation et l‟utilisation de rumeurs. Ces malveillances organisées de façon très structurées peuvent être le fait de motivations diversifiées et revêtir des amplitudes différentes, mais ont toutes des caractéristiques en commun :….. »

« En fait il suffit qu’une personne appartenant à un réseau de pouvoir, ou une organisation (comme une entreprise, ou un milieu corporatiste) veuille obtenir quelque chose d‟une personne en particulier pour que la machine se mette en route sans savoir jusqu’où cela va aller. Car une fois qu‟une personne est ciblée, il y a un investissement de moyens sur cette personne, des murs invisibles – ce que j‟appelle des « murs sociaux » – sont construits autour d‟elle via les manipulations, et les technologies de surveillance mises en du harcèlement en réseau au harcèlement global. C‟est ce que l‟on appelle un harcèlement de type « construction » qui aboutit à un méta-système de harcèlement contre la cible. Cette situation peut être exploitée de multiples façons. Ce harcèlement démesuré atteint des niveaux de perversité inégalés et d‟abus de toutes sortes ; attendu qu‟il se déploie de plus en plus et contamine aussi d‟autres types de harcèlement plus « mineurs » du fait du déploiement de la violence morale, de sa banalisation, et des canaux par lesquels elle peut circuler. »

Tenant compte de cette réalité, il reste aux cibles à respecter la loi autant que faire ce peut,  et à demander sans cesse et sans répit à la justice de faire respecter leurs droits,  en punissant efficacement et sans état d’âme par identification de classe sociale avec les intermédiaires , ceux qui fabriquent en réseaux ces situations iniques de torture physique et morale . 

Cela ne se fera pas sans elle. 

Le CERVEAU SOUFFRE AUSSI.

5 Juin

Le cerveau souffre. C’est une affirmation récente de chercheurs français.

https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/05/18/lettre-aux-chercheurs-de-licm/

Après 70 ans de dénégation d’une réalité , décrite,  affirmée et revendiquée par les cibles de criminalité par énergie pulsée vers le crâne et le cerveau , des chercheurs de NICE, de l’INSERM et de l’hôpital SAINT ANNE de Paris , viennent de l’admettre : le cerveau peut souffrir

Cette souffrance est de la faute à la PIE-MÈRE.

La pie-mère est l’une des trois membranes qui recouvrent et protègent le système nerveux central . Les deux autres sont la dure-mère et l’arachnoïde.

La pie-mère , fine et compacte , est la membrane la plus interne des trois . Elle est directement collée au cerveau et à la moelle épinière.

La pie-mère est constituée de deux couches distinctes :
– la couche épipiale faite de fibres collagènes qui portent les gros vaisseaux et les nerfs crâniens
– l’intima pia qui est un tissu réticulaire avasculaire.

De récentes recherches,  ont montré que certaines interventions dans le cerveau  et touchant la pie-mère,  avaient déclenché des douleurs aiguës .

Cette information, de la souffrance du cerveau, a été publiée dans un très court article du numéro 856 de Sciences et Avenir

Brusque changement du spectre du signal

30 Mai

La torture de longue durée , par énergie pulsée vers la tête, produit un état anxiogène d’anticipation de la souffrance infligée .

La torture s’entend ici comme l’utilisation de la violence pour infliger une forte souffrance qui est intentionnelle, physique et mentale.
La torture est un moyen de coercition cruel , pour inspirer la terreur et imposer une domination.
Les moyens de torture sont nombreux et listés sur internet .

Parmi eux on trouve
– la privation de sommeil, ici, avec souffrance infligée au cerveau,
– l’utilisation de sons et sifflements qui empêchent tout repos mais interfèrent rapidement avec les capacités cognitives

Tout comme les femmes battues respirent plus difficilement dès le retour de leur tortionnaire à la maison, une victime de harcèlement électronique redoute la position allongée et le moment de l’endormissement , quand l’opérateur et/ou l’appareil émetteur d’énergie dirigée et pulsée semblent se déchainer.

Dans mon histoire , et par hasard peut-être, de nombreux tirs d’énergie dirigée ont impacté le lobe frontal, la gorge et les bronches.

Le lobe frontal est présenté par les neurologues comme le siège du « sur-moi » qui permet le contrôle du comportement et la retenue adaptée aux circonstances de la vie.
Des personnes qui ont eu des accidents de chantier affectant cette partie du cerveau, sont décrites avec des accès de débordements allant jusqu’à une violence incontrôlable.

Les trop nombreux tirs d’énergie dirigée dans le lobe frontal de cibles de harcèlement électronique font également voler en éclat cette fonction du « sur-moi » qui signe l’adaptation à un contexte sociétal.

Pour protéger ce qu’il en reste, j’avais fini par prendre l’habitude réconfortante et pesante de poser au moins , un énorme coussin sur le front au moment de dormir.

Sachant que « mon » ressenti de pulsations pouvait être du à la fragilisation acquise après plusieurs années de torture par énergie pulsée. La première détection était ainsi : de très faibles pulsations sur 2,4 GHz

Le coussin  utilisé par précaution, permet en plus de protéger également les yeux, que les tirs d’énergie brûlent, tout en multipliant par X la gravité des autres problèmes quand ils adviennent . Cela avait été le cas récemment , pour un abcès dans l’oeil.

L’observation des détections enregistrées et proposée ici, a été faite sur plusieurs nuits d’affilée et avec le même constat d’un spectre de signal qui changeait au fur et à mesure que des protections étaient ajoutées et superposées,  à cause de la douleur devenue rapidement de nouveau   insupportable .

Ces ajouts de matériaux différents étaient uniquement destinés à protéger le cerveau et permettre un  endormissement et un peu de repos.

OR , le détecteur enregistreur qui  avait permis de noter le changement de spectre de signal  la première fois , était placé au-dessus du matelas , sur le côté .Il sera  toujours posé  au même endroit les nuits suivantes  , soit  en dehors des protections ajoutées.

Par ailleurs, on sait que plus les fréquences (HF) sont basses, mieux elles pénètrent. 1,4 GHz pénètre mieux que 2GHz , par exemple .

Pour éviter les risques liés aux canalisations électriques poreuses qui courent dans les murs de l’immeuble et qui relarguent sans doute leur pollution électrique ambiante, le lit avait été glissé au milieu de la pièce.

Sachant qu’il n’y avait que 3 autres résidents dans l’immeuble et surtout aucun résident dans la colonne d’appartements au-dessus du mien , les nuits auraient pu être sécurisantes.

Le coussin aurait pu ou du suffire à permettre l’endormissement . Il n’en avait rien été .

Les pulsations ayant pris leur cadence de croisière, rien ne les arrêtait et le cerveau ne trouvait aucun repos.

En première protection , un matelas avait été arrimé au-dessus de la tête . Le lieu de couchage avait été le même pendant toutes les nuits qui avaient montré le même type d’enregistrement de changement du signal  et correspondant à la reprise de la douleur après un court moment de répit .

détection  enregistrée après l’ajout du matelas

Ainsi a près la mise en place du matelas , la force de l’énergie pulsée traversante et ressentie douloureuse , avait rapidement cru jusqu’à devenir problématique .
D’autres épaisseurs de protection avaient été ajoutées :

Au final , les protections à disposition avait inclus un amas de tissus anti-ondes qui arrête des signaux sur un spectre de fréquences de 100 MHz à 22 GHz, et quelques couvertures de survie supplémentaires . Pour presque rien.

La détection  enregistrée avec  cet amas  de protections diverses , était devenue ainsi :

En  dernier recours , inconfortable, mais réconfortant et permettant l’endormissement,  j’avais enfilé une  capuche de plongée en bloquant 4 packs de gel à l’intérieur.

Pourtant, comme le montrent ces détections, les densités de puissance enregistrées semblent insignifiantes .
Leur dangerosité semblerait ou pourrait venir du fait que

  • les signaux sont pulsés même après le changement de spectre du signal
  • qu’ils ont la propriété  de traverser tous les matériaux  utilisés , et
  • qu’ils portent peut-être ou sans doute  une autre type de signal (ELF)  qui atteint
  • –parfois directement  le cerveau  ,
  • –parfois la cochlée ou le nerf auditif.

Le harcèlement électronique en Espagne ( comme en France)

2 Mai

Les images suivantes viennent du site http://www.stopeg.es/targeted_individual_from_spain.php

Elles ont été transmises par une victime qui habite Nice et fait partie des deux associations françaises qui regroupent , et représentent les individus ciblés par le harcèlement électronique en France et  dans les pays francophones.

Il s’agit d’ ADVHER et ACT FREE Article 3.

Il existe un copyright sur ces photos et ce texte qui n’a donc pas été traduit en français et pourra l’être ou même pourra être enlevé , à la demande .

2

3

5

6

7

12

 

13

http://www.stopeg.es/targeted_individual_from_spain.php

Torture électronique et escroqueries

10 Avr

 

Tout le monde sait que le micro-ondage du cerveau rend dingo et peut être très utilisé par des dominants criminels et/ou des escrocs criminels pour arriver à leurs fins .

Les fonctionnaires d’Etat chargés de prendre des plaintes mentionnant une utilisation criminelle de ce phénomène et qui prétendraient n’en rien savoir , sont au moins pire, de mauvais comédiens, mais souvent , et malheureusement, des complices actifs.

Leur habituelle réponse stéréotypée qui nie le phénomène sans s’ y intéresser ou sans interroger , et rapportée par de nombreuses cibles, n’est ni professionnelle, ni respectueuse, ni vraisemblable, ni maline .

Ce type de réaction est, bien sûr, seulement destiné à se débarrasser d’ une victime qui se plaint , en la présentant en attardée superstitieuse ou en dérangée, pour au final, ne rien faire pour que cela s’arrête et qu’elle soit protégée. Il se trouve que 70 % des victimes sont des femmes.

Une allusion au micro-ondage du cerveau destiné à semer la confusion chez des témoins avait été notée dans la littérature policière américaine dès 2009.
Cette évidence du micro-ondage invalidant était proposée dans ce RomPol  sous forme de boutade dans la bouche d’une procureure ( Marie Lou Baker) de San Diego – Californie , s’étonnant de propos suspects de témoin et obtenus par des interrogatoires biaisés.

Dans cette mienne histoire de harcèlement électronique , je fais volontiers la différence entre :


le contrôle mental par micro-ondage criminel , V2K et privation de sommeil à des fins d’ 1 escroquerie particulière et ciblée, et
la sadique et bestiale torture électronique , plaisir de psychopathes accros qui cherchent ou provoquent toute situation ou réaction pour pouvoir continuer avec un prétexte, et aider n’importe qui pour des escroqueries tous azimuts .

Faire déménager une victime, en la torturant par voie électronique, avec le concours des collabos de voisinage relève de cette deuxième partie.

Les spécialistes reconnus du harcèlement électronique présentent souvent ce phénomène global comme une mise à mort sociétale et/ou physique, cachée. Cette mise à mort * (3)  souvent lente est provoquée par des éléments extérieurs manipulés ou programmés (signaux) , eux aussi cachés et impossibles à prouver ou à faire trouver , pour cause de rejet a-priori de la plainte de la victime par des représentants de l’Etat . Complices passifs de crime.

Ce ne sont pas les articles de loi qui manquent pour punir les criminels du harcèlement électronique.
Dans notre phallocratie française déguisée en démocratie, seule manque la prise en considération du phénomène dont profitent des criminels/gougnafiers/escrocs en bandes organisées , qui s’attaquent à des personnes préalablement isolées par tous moyens connus de harcèlement.

L’argent facile par captation d’héritage ou de biens , déguisée sous un montage aux apparences légales parce qu’ aidé par un ou des magistrats et des juristes marrons est un classique.

En reprenant l’idée du harcèlement électronique /mort lente , on peut rappeler ici les éléments habituels connus de tout crime par élimination programmées, progressive , ou violente :
– l’argent ( facile )
– le sexe ( désir ou vengeance)
– la folie ( déviants, pervers , sadiques , psychopathes)

Personne ne peut plus maintenant ignorer que le micro-ondage caché du cerveau avec V2K entraine la confusion mentale , la perte de repères et de mémoire. Il simule la folie et permet de prétendre à la folie de la victime pour l’éliminer, l’escroquer , la mettre sous tutelle……….

Ma prétendue folie était prévue à un moment X, dans cette histoire somme toute banale. Ce qui m’avait été annoncé par un notaire en ces termes «  ils vont vous rendre folle «  * (1). Et c’est la bande à frérot qui s’y était collé, et avec une minutieuse préparation et ,  sans doute,  bien en amont du moment X .

« Ton frère est une ordure » m’avait déclaré cet ami d’enfance et aussi Chevalier de la Légion d’Honneur » quand le montage d’une captation d’héritage par mon greedy frérot était devenue évident.
«  Oui. Mais cinquante fois moins que l’amant de sa femme  »

Les deux hommes, le pigeon et l’amant, étaient copains et collègues de travail. Employés de l’armée. La dame   qui les fascinaient tant , était , aux dires du 1er mari d’icelle , une perverse jusqu’au trognon, fabricatrice  ( faiseuse) de « fake news »
Elle voulait ce que j’avais et l’amant le lui avait promis. La lune en plus.

L’égo boursouflé de l’ autoritaire amant coinçait dans l’embrasure des portes. Il était conseiller municipal d’une petite bourgade du Maine et loire et hyper-actif dans tous les réseaux crapuleux possibles. Ce qui incluait un grand nombre de ripoux en marge de l’ armée , de la gendarmerie, et de la police , disponibles pour des coups de main cachés sous la fonction. Aïe.

Selon l’ex de la femme , c’était là le réseau que je devais le plus redouter.
Les exemples d’exactions déléguées à des sous-réseaux et qu’il avançait, m’étaient connus et familiers depuis longtemps : violations, dégradations, vols de documents , rumeurs, et …. plaintes classées ou détournées ……

Pour me faire passer pour folle et me rendre folle , après m’avoir éjectée par manigances de deux appartements et d’une maison en tant que proprio, ils avaient du intensifier au maximum le micro-ondage avec V2K.
Cette horreur avait été organisée , dans la maison que je louais à Dol de Bretagne ( 35), et dans l’appartement qu’un ami me prêtait à Paris XIV à cette époque, huit jours chaque mois.

A Dol de Bretagne (35)  , les combles de la maison (leblay/lesénéchal) auxquels je n’avais pas accès , avaient été utilisés pour un micro-ondage dément avec V2K.
Les V2K infligés n’y étaient, bien sûr , pas l’oeuvre de Leblay ou Le Sénéchal, vicieux enthousiastes ayant seuls accès aux combles , mais  modestes transporteurs livreurs  de moules, et souvent absents.

Sachant qu’un ex-de la garde républicaine ( Belloin) avait violé mon domicile de Paris XIV et s’en était vanté….. que l’amant de l’épouse du pigeon

  • m’avait harcelée avec une jeep de l’armée
  • avait été trouvé dans ma chambre en train de fouiller dans me affaires , dans une maison où il était  en infraction et où se trouvaient  en plus 3 représentants du droit que l’amant/employé de l’armée/conseiller municipal  bafouait (le droit) avec la suffisance de l’habitude d’un délinquant-employé de l’armée-conseiller municipal-et quoi encore ?  ………..que des gendarmes et  des flics me courraient après en tous lieux pour m’arrêter et me coller des PV …. avec  des gars de la PPP qui inventaient des stationnements irréguliers  à environ  200 euros pièce,  tout compris ……on peut penser, par déduction, que les réseaux ripoux liés à l’armée et aux forces de sécurité ,  étaient entrés en transe et à mes trousses.

A Paris , dans l’appartement prêté , des voisins avaient donné le coup de main . Un micro-ondage intense par l’ex -ingénieur EDF , FM et Chevalier de la Légion d’honneur de l’appartement voisin m’avait laissée sans répit. On pouvait donc ajouter encore comme collaborateurs actifs, une clique de FM criminels .

En 2007 , sous les effets du harcèlement criminel global décrit, j’avais l’air débile et commençais à le devenir.

Les effets du micro-ondage et des V2K ont été largement exposés dans ces blogs . *(2)
Les micro-ondes et V2K , armes par destination et employés ici, étaient utilisées pour soumettre une personne afin de tout lui voler , et de la faire disparaître sans bruit du même coup. L’origine bicéphale de cette situation criminelle était partagée entre Paris et les Pays de Loire.

La torture électronique est comprise , ici, comme une étape supplémentaire dans la cruauté et la barbarie, pour détruire un cerveau qui s’obstine à fonctionner par à-coups, malgré tout.

Cette torture électronique est basée sur des propulsions violentes d’énergie de toutes sortes ( RF, ultrasons, sons, laser ) qui n’ont jamais cessées à ce jour , en dépit de plaintes multiples. Ces attaques par énergie dirigée réussissent à viser et atteindre le cerveau à l’intérieur de la boite crânienne, par choix  et amplification des fréquences destinataires, ou capacité du signal à pénétrer les os, ou les faire vibrer.

Le cerveau attaqué directement,  n’a aucun organe auquel se plaindre .
D’habitude , c’est lui , le cerveau centralisateur  d’informations et réactions , qui prévient , gère ou essaie de gérer, un problème , quand il reçoit une plainte d’un organe en souffrance ou faire face à une situation inhabituelle.

Dans ce contexte entretenu , les escrocs profiteurs de la criminalité protégée par des maires et des représentants de l’Etat , pullulent : hôteliers , agents immobiliers , syndics qui refusent d’intervenir, propriétaires de biens qui manigancent pour voler la caution (Colette COUVIDAT) , autres qui louent des biens impropres à leur usage et prennent des airs d’ingénue  ( I Blaineau) , con cessionnaires automobiles qui sur-facturent et procèdent par amalgame (BAUDRY-FORD) ……

La première forme d’ escroquerie des propriétaires qui ont été informé de l’existence de la torture électronique à l’intérieur de l’appartement loué et qui n’ont pas pris toutes les mesures à leur disposition pour la faire cesser, consiste à exiger et encaisser l’argent d’une location pour ce bien non conforme aux exigences de la loi en la matière.
Certains défient la loi et trompent les juges pour le faire ( I.Blaineau)
Les propriétaires font, ainsi, payer à la victime la location d’un lieu de torture appelé appartement.
Ce propriétaires sont en plus passibles de non assistance à personne en danger au même titre que les représentants de la loi ou de la sécurité , qui refusent ou rejettent les plaintes sans investigation et créent les conditions de la continuité de cette torture.

La deuxième forme d’escroquerie des propriétaires existe grâce à une manigance du réseau crapulo-criminel .
Pour récompenser le propriétaire de sa complicité active ou passive en participant ou en ne dénonçant pas le harcèlement électronique , le réseau active ses pions pour que le vol de la caution du loyer devienne une rétribution du propriétaire. Aux frais de la victime.

C’est ce que m’avait expliqué le fanfaron Leblay à Dol de Bretagne (35) mais qui n’avait pas réussi son coup de vol de caution , mal préparé.

L’avide Colette COUVIDAT à Saint Julien des Landes (85) , avait assisté à une dégradation d’un radiateur de sa maison par M Suteau pendant que nous faisions l’état des lieux. Elle n’avait pas bronché. Ni noté le fait.

Par la suite, elle ne montrera ni sens des responsabilités face à ma torture électronique dont elle était informée, ni respect de la loi sur la location d’un logement décent , ni aucun état d’âme d’aucune sorte.

Elle s’était tout juste comportée comme une sorte de matone sadique . La rapacité , en plus.
Car elle montera un chantier , avec ses copains de la résidence, pour voler et garder ma caution sous des apparences légales.

Cet endroit où je n’avais guère eu l’occasion de me poser et encore moins de me reposer avait été une rapide et violente descente en enfer
– les rafales de micro-ondes venaient de la maison à ma gauche, occupée par l’ex-contre-amiral POITEVIN
le chauffage par micro-ondes ( mur thermique ) était l’oeuvre de SUTEAU , dans la maison à ma droite .
les tirs au laser à travers ma porte -fenêtre, venaient de la maison des deux gays, de l’autre côté de l’allée

Quand j’allais dormir dans ma voiture, un appareil commandé à distance , enclenchait des tirs d’énergie qui cisaillaient le cerveau . Comme en Islande. Comme dans les mobiles homes des différents campings français où je n’avais pas, non plus eu de répit
Comme , ici, au Sextant.

Les escroqueries des commerçants sont à l’avenant , dont celles notamment des hôteliers . A très peu d’exceptions près, ils faisaient payer une chambre qu’ils acceptaient de transformer ou faire transformer en cellule de torture.

L’escroquerie du concessionnaire BAUDRY – FORD est d’une autre nature .
Elle avait été faite à un moment de violences électroniques redoublées. Je tenais tout juste debout , et ne pensais qu’à essayer de dormir sans le pouvoir. A cette époque, même le WiFi à l’intérieur du garage, dans le bureau du commercial, était un vrai supplice pour mon cerveau.
Chez moi, je n’avais pas eu la force de faire des recherches sur les caractéristiques du véhicule ni sur les particularités de l’offre.

Et sciemment ou pas, BAUDRY-FORD avait profité, de ma vulnérabilité entretenue par la torture électronique redoublée.

A l’ époque de mon achat , la marque FORD offrait 3000 euros pour faire venir de nouveaux clients vers la marque , puis les fidéliser. Mais, je ne le savais pas , et Baudry- Ford n’avait rien dit, malgré l’obligation d’information d’un vendeur.
Selon l’article 1110 du Code civil « les règles du droit civil imposent aussi au vendeur une obligation d’information en exigeant sa bonne foi dans la conclusion des contrats. « 

Sur une facture cette déduction porte le nom habituelle de OFFRE COMMERCIALE, comme l’indique cette proposition faite ( ultérieurement) par une marque concurrente .

Par ailleurs, au moment d’une vente , un vendeur de voiture neuve rachète la vieille voiture du client qui sera revendue à un acheteur étranger , ou encore à un ferrailleur qui re-fourguera les pneus neufs , les sièges en cuir et autres pièces en état de fonctionner .
Cela s’appelle une REPRISE de l’ANCIEN VEHICULE ou un RACHAT de VEHICULE . Le montant proposé s’ajoute à l’offre commerciale de la marque , et vient en déduction du coût total. Il n’existe pas d’amalgame possible entre les deux rubriques

 

Chez BAUDRY-FORD , sur ma facture , il existait seulement la rubrique RACHAT de VEHICULE et pour un montant de 2878 euros. Un RACHAT n’est pas une OFFRE COMMERCIALE. Les concessionnaires réglos dissocient ces deux rubriques de présentation de compte. Pas BAUDRY-FORD.

En plus, sur cette facture on trouvait aussi
– un cout pour des tapis de sol à l’avant , mais qui étaient des éléments de série donc non facturables
– un coût pour des tapis de sol à l’arrière , mais qui n’existaient pas

Tout cela avait totalement échappé à mon cerveau endolori, épuisé, et que je contrôlais moins que ne le faisaient mes ennemis.

Quelque temps plus tard, c’est un commercial FORD, ami d’amis, travaillant dans  un garage d’une autre région qui me montrera , document à l’appui, l’offre commerciale FORD de 3000 euros. Il rameutera tous ses collègues à portée de voix pour leur faire apprécier l ‘exploit de BAUDRY-FORD qui m’avait royalement bernée.
BAUDRY-FORD sollicité pour réparer à l’amiable cette escroquerie refusera toute discussion.

La marque FORD, informée, et sollicitée pour récupérer cette situation écrira à BAUDRY-FORD à plusieurs reprises en ma faveur. BAUDRY-FORD l’ enverra paître.

Tout comme il le fera avec moi lorsque je le solliciterai , contre paiement, pour chercher   et enlever le mouchard posé sur l’électronique de ma voiture.

Toutes les situations commerciales pourries de commerçants dissimulateurs ou véreux, pourraient exister indépendamment de situations de torture électronique . Elles sont souvent mises en oeuvre pour gruger des femmes seules ou vulnérables . Une personne non-victime de torture électronique y ferait face de façon appropriée et éventuellement efficace et radicale . En défendant ses intérêts posément ou fougueusement .

C’est ce que peut difficilement faire, ou mal , ou trop tard , ou pas du tout , une victime de torture électronique, épuisée par la privation de sommeil, et par la souffrance .
Son cerveau volontairement handicapé par des criminels solidaires et qui préparent même en amont, ce genre de situation , ne peut pas réagir normalement . Encore moins efficacement.
Les réseaux crapulo-criminels aux trousses de la victime , le savent . Ce sont eux, qui incitent tous ceux qui le peuvent ou le veulent, à voler la victime , pour l’appauvrir encore plus.
Pour aider les escroqueries et les escrocs , les crapulo-criminels qui fabriquent le contexte de torture électronique , accentuent alors sa violence , en intensité et en durée , si besoin.

Parmi les escroqueries intimement dépendantes de / et liées à/ , la torture électronique, une place de choix revient à des médecins , dont la déontologie et la qualité de fonctionnaires , créent obligation de dénoncer un crime rapporté par la victime . Comme les maires.

Mais dans un élan de fraternité et de solidarité criminelle avec leur groupe de copains , certains professionnels de la santé ( mas pas vraiment) préfèrent en profiter pour escroquer la sécurité sociale en enfermant au moyen de subterfuges grotesques et illégaux , les victimes de torture électronique dans des prisons- hôpitaux. Ce qui permet ainsi de discréditer les plaintes ou les témoignages de ces victimes, voire tout simplement de les empêcher .

* (1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/10/la-folie-pratique/

  • (3) https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/09/28/rendre-fou-en-appartement-grace-aux-neuro-armes/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/12/20/medusa-le-cri-des-micro-ondes-dans-le-cerveau/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/07/04/les-neuro-armes/

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2017/02/les-armes-de-la-confusion-fuite-du.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2017/10/36-chandelles-en-27-minutes.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/09/comparaison-de-tirs-dondes.html*

http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/harcelement-en-reseau-helicos-motards.html

Suicide – Folie – V2K – Violence .. programmables

28 Mar
Ce qui suit est une copie d’un entretien avec Barrie Trower , ex-agent des services britanniques et devenu lanceur d’alerte . Cet entretien   présenté par ICAACT a été fait par Lars Drudgaard. 
Les quelques paragraphes en caractères gras  correspondent à un choix  personnel d’information mise en exergue . 
                                                                            ****
Lars Drudgaard : Bonjour ! Je m’appelle Lars Drudgaard, et je suis très honoré d’avoir la chance de vous interviewer, avec mon collègue danois Stephen Bell, pour l’ICAACT.
Dr. Barrie Trower : Avec plaisir.
LD : Pouvez-vous vous présenter ?
BT : Je vais vous dire comment j’en suis arrivé là. Au cours des années 60, dès le tout début des années 60, j’ai été formé à l’usage militaire des micro-ondes par le gouvernement. J’en ai étudié tous les aspects, et une fois ma formation à l’armée terminée, comme j’avais une grande expertise dans le domaine des micro-ondes, on m’a demandé si je voulais poursuivre ces recherches. […]
J’étais un agent. Je n’aime pas le mot agent secret, car quand vous dites agent secret, vous pensez à James Bond, qui n’était ni un agent secret, ni un espion. Ce personnage de fiction faisait partie du renseignement militaire, et je n’étais pas dans là-dedans. J’étais un agent. Je collectais secrètement des informations, et j’ai passé 11 ans à collecter des informations des espions, ce qui n’était qu’une petite partie, une très petite partie de mon travail. J’interrogeais aussi les terroristes internationaux, les criminels internationaux, j’interrogeais quiconque présentant un immense intérêt. Pour ce faire, je me suis formé pendant de nombreuses années.
L’histoire des armes à micro-ondes

Arme à micro-onde
[Il est question ici d’expériences menées par les soviétiques sur l’ambassade américaine durant la Guerre Froide]. Ils ont découvert qu’il y avait un taux anormal de cancers du sein, d’enfants atteints de leucémies… et d’autres cancers, et ils ne comprenaient pas pourquoi. Alors ils ont changé certains employés, et les nouveaux ont aussi eu des leucémies et des cancers. Ils ont une nouvelle fois changé l’équipe, et ils se sont rendus compte qu’ils étaient exposés à des micro-ondes.
C’est là que les Etats-Unis ont mal agi. Ils ont décidé de ne rien dire. Les américains ont utilisé leur propre peuple comme des rats de laboratoire pour développer leurs propres armes. Quand on a découvert ce qu’il se passait, il y a bien sûr eu un démenti, comme toujours. Puis il y a eu un rapport secret. Et finalement un professeur de renom, John Goldsmith, qui je crois avait environ dix-huit chaires, rédigea le rapport définitif et a découvert que les micro-ondes de faible intensité provoquaient une énorme quantité de cancers, de leucémies, et d’autres troubles. A l’époque, il y avait un engouement généralisé pour les micro-ondes en tant qu’arme furtive, et on les retrouve depuis lors (les années 50) jusqu’à aujourd’hui.
Des manifestants pacifiques attaqués par des armes à micro-ondes

La manifestation pacifique
Les documents montrent comment les femmes d’une manifestation pacifique à Greenham Common, ont été ciblées par des armes à micro-ondes. Tout ce qu’elles faisaient était de camper en dehors du périmètre de la base américaine et il n’y avait ni violence, ni injures, ni cris, c’était une manifestation pacifique. Il a été révélé que les femmes avaient été ciblées depuis la base américaine, ce qui a même été mesuré. Elles avaient été bombardées d’ondes pour les rendre malade, et quand les résultats sont tombés, il y avait une quantité anormalement élevée de tumeurs, de changement de personnalité, et de tendance suicidaire chez ces femmes.
Comme vous le savez, avec une fréquence pulsée, vous pouvez rendre quelqu’un suicidaire. Les personnes ne prennent plus alors la peine de manifester. Leur seul désir est de rester au lit ou de dormir toute la journée. Donc, si vous ciblez des manifestants, si vous les rendez dépressifs, ils ne cherchent plus à manifester, ils sont épuisés. Si vous voulez induire une maladie mentale spécifique, il vous faudra un appareil infrarouge qui suivra la personne, et vous le ferez fonctionner avec un émetteur de micro-ondes aussi fin qu’un stylo, de sorte que le faisceau de micro-ondes cible toujours une glande en particulier, ou une partie du cerveau en particulier, ou un œil, ou le cœur.

Arme à micro-onde
Une expérience consistait à cibler une personne ordinaire, la rendre folle, et faire en sorte qu’elle aille chez un psychiatre qui n’était pas au courant de l’expérience, et qu’il diagnostique une schizophrénie, une paranoïa ou une autre maladie psychiatrique. Dans ce cas, l’expérience avait réussie et la personne passait le reste de sa vie dans un asile, dans le malheur. Mais pour le gouvernement, c’était un succès.
Les humains étaient considérés comme des rats de laboratoires. S’ils voulaient mener des expériences sur vous, ou sur des milliers de personnes, ils le faisaient. On peut vous conduire à la folie et à la mort. Vous représentez une case que l’on coche sans aucune émotion. C’est ce qu’ils font, et c’est pour cela qu’ils sont au-dessus de la loi.
Prêts pour des micro-puces implantées sur les humains ? 

Arme à micro-ondes
Mon travail consistait à parler aux gens et à comprendre pourquoi ils faisaient ce qu’ils faisaient, à un niveau humain de conversation. Pour les espions, il fallait savoir pourquoi ils étaient là. Je ne peux pas entrer dans les détails. J’ai probablement eu 40-50 conversations hautement « top secrètes » durant mes voyages. Deux d’entre elles concernaient la mort de chefs d’Etats. Leurs successeurs m’ont dit qu’ils pensaient qu’ils avaient été tués par un rayonnement micro-onde. Ils ont fait leur enquête et c’était leur conclusion… des chefs d’Etat de deux pays.
Vous savez, si je parle à un espion et que je veux savoir où il a été formé, comment il a été recruté au cours de la période de formation en cinq ans, cela prendra des années et des années. Mais quand à l’époque je parlais des puces à micro-ondes et des armes à micro-ondes, ils en parlaient autour de biscuits et d’une tasse de thé. On en parlait librement. La plupart des gouvernements en parlaient ouvertement, et les gens aussi. Ce n’était pas un secret avant les années 70, ou le milieu des années 70, parce qu’on en avait pas encore saisit le plein potentiel dans le monde entier. Les gouvernements ont alors décidé de le faire tomber sous la loi sur les secrets officiels. Auparavant, rien n’était secret, on en parlait ouvertement. Les gens n’étaient pas au courant, cela ne faisait pas partie des connaissances générales. Vous n’alliez pas rencontrer une personne au supermarché et lui demander si elle a une puce. Mais les gens qui en avaient, et qui savaient qu’ils les avaient, en parlaient autour d’eux et les autres en parlaient aussi.

Les menteurs du gouvernement
Si vous connaissez la localisation géographique de votre cible, vous pouvez utiliser les forces spéciales pour projeter un faisceau depuis un satellite. Le faisceau activerait la puce, la mettrait sous tension, et elle elle renverrait le signal. C’est un type de puce. L’autre type de puce envoie des impulsions en permanence, pour stimuler à une fréquence donnée, disons, une glande du corps, qui va produire une substance chimique spécifique, entraînant une réponse biochimique spécifique dans le cerveau. Vous avez donc un type de puce qui fonctionne en permanence, ou qui peut fonctionner par intermittence, et vous un autre type de puce qui ne fonctionne que quand elle est stimulée.
Des voix dans la tête
Rien de plus facile que de créer des voix. Tout ce que vous avez à faire est de stimuler la cochlée avec une fréquence de résonance donnée. C’est très facile de faire entendre des voix. Et c’est pas que les gens imaginent les entendre. Ils les entendent physiquement. Quand je vous parle, ma voix n’est pas dans votre cerveau. Ma voix ne dépasse pas quelques centimètres dans votre oreille, elle ne va pas plus loin. C’est le signal électrique qui vous fait interpréter le son que je produis, et une fois que vous avez ce signal électrique, qui peut venir d’une puce ou de beaucoup d’autres choses, vous pouvez faire entendre physiquement des voix, certaines voix. Cela peut être une conversation, ou quelqu’un que vous voulez entendre. Cela peut être une voix douce et angélique, ou un dieu, ou quelque chose d’effrayant comme le diable, cela peut être n’importe quoi.
HAARP et armes biologiques, une nouvelle guerre froide ?
Alors, ils m’ont fait monter à l’arrière d’une grosse voiture noire, et ils m’ont emmené dans le noir, en dessous d’un énorme bâtiment. Et j’ai soudainement pensé, attends un peu, si ça se trouve ils vont te tirer une balle dans la tête. J’étais mal à l’aise. Mais quelqu’un m’a fait sortir, m’a emmené dans une pièce, et m’a dit… « Je suis un scientifique international, et quelque chose m’inquiète énormément. Je dois en parler à quelqu’un qui peut prévenir le monde entier. » En fait, je savais ce qu’il voulait me dire, parce que j’en avais discuté dans d’autres pays. Il m’a dit : « On peut maintenant modifier génétiquement des bactéries et des virus. Maintenant, on peut laisser des bactéries ou des levures dans le sol pendant des centaines d’années, dans un stade de dormance. Les fossoyeurs, ou les personnes qui exhument des tombes anciennes, savent que la peste bubonique peut être « réveillée » lorsque la lumière éclaire les bactéries qui sont restées dans le sol pendant des centaines d’années. Elle a juste besoin d’une fréquence donnée… et bam, elle revient à la vie. »
Vous n’avez pas besoin d’être très intelligent pour voir où ça nous mène. Les virus sont ni morts ni vivants. Ils vivent dans des hôtes… Si vous mettez un virus dans une bactérie dormante que je peux ramener à la vie… Je peux aller en vacances en Norvège, au Danemark, ou en Suède, et répandre le virus avec la bactérie dormante dans les forêts, et revenir chez moi, et attendre cent ans, deux cents ans, ou deux heures, peu importe. Alors tout ce que je dois faire est d’utiliser HAARP, ou un appareil semblable, pour envoyer une certaine fréquence micro-onde se répercutant dans l’ionosphère vers la Norvège… Et quand je le souhaite, le virus reviendra à la vie car son hôte est revenu à la vie. C’est là où nous en sommes, et les pays peuvent maintenant, simplement en introduisant des bactéries, des virus ou quoi que ce soi… totalement détruire les possibilités économiques d’un autre pays.
Cela ne signifie-t-il pas que nous sommes entrés dans une nouvelle guerre froide, et que l’armée toute entière est devenue obsolète ?Oh, vous avez entièrement raison. Nous sommes dans une nouvelle guerre froide. Et c’est pourquoi les pays développent ces choses, je veux dire, le développent vraiment. Et c’est pourquoi nous avons tous ces émetteurs micro-ondes (antennes relais) qui apparaissent un peu partout. Quelqu’un, s’il le souhaite, pourrait les utiliser à d’autres fins que la téléphonie. Le système est en place et il est fonctionnel.
Agressivité induite par micro-onde. Un projet de recherche

Tetra et armes à feu : un mélange explosif.
En l’espace de trois mois, j’ai reçu dans cette maison cinq officiers de police, des femmes, qui avaient toutes un cancer du sein. J’ai reçu un tas d’appels d’officiers disant que leur personnalité avait été changée. A chaque fois que je vais dans un pays, et je pense avoir été dans 6 pays différents l’année dernière, les questions tournent toujours autour de Tetra et de l’agressivité de la police depuis qu’ils utilisent Tetra. J’ai des documents du gouvernement qui disent que cela peut induire des dommages neurologiques, des cancers, et… des comportements agressifs et des changements de personnalité. L’expérience n’en est qu’à son début car elle doit finir en 2018.
C’est donc un système expérimental.

Incidents liés à Fort Bragg
[Des informations venant des Etats-Unis m’ont intéressées.] Il était question de forces spéciales, il y a 5 ou 6 ans environ. Elles revenaient d’une mission, et les six ou huit hommes qui en faisaient partie sont retournés chez eux, et cinq ou six d’entre eux ont commencé à battre violemment leurs femmes et leurs enfants, ou les deux. Certaines femmes sont mortes, d’autres ont fini à l’hôpital, elles étaient gravement touchées. On croyait que les appareils de communication qu’utilisaient ces hommes influençaient leur cerveau et stimulaient la violence. C’était à Fort Bragg.
J’ai eu un appel téléphonique de Fort Bragg, et un appel téléphonique de l’ambassade, car j’ai fini par parler aux deux, qui me demandaient quelles fréquences étaient en cause. Je leur ai répondu : « ne me dites rien, je vais vous dire quelles sont les fréquences utilisées ». Comme les forces spéciales ne portaient pas en permanence les appareils sur la tête, il y a donc une influence énorme, bien au-delà de ce que subit une personne ordinaire. Je leur ai donc dit les fréquences que je pensais qu’ils utilisaient, je leur ai envoyé des preuves documentaires, et toute l’affaire a été passée sous silence. C’était dans les actualités. Maintenant, ils ont sans doute modifié les fréquences.
Effet biologique de l’exposition aux micro-ondes
Il a été démontré qu’un enfant normal allant à l’école, qui utilise pendant seulement 2 minutes un téléphone portable, voit ses ondes cérébrales modifiées pendant 2 heures. Et ça a été publié. Durant ces 2 heures, le cerveau de l’enfant ne fonctionne pas normalement, ce qui peut se traduire par différents effets. Si l’enfant est à l’école, et qu’il passe un appel rapide depuis la cour de récréation, il pourra avoir un manque de concentration, une hyperactivité, un mauvais comportement, ou quoi que ce soit du genre. Et cela s’estompe progressivement en 2 heures.

Allo Maman ?
Mais on ne parle ici que d’un appel de 2 minutes. Si l’enfant passe un appel toutes les quelques heures, le cerveau sera influencé en permanence. Et l’industrie a déjà publié le fait qu’un enfant utilisant des micro-ondes juste avant de dormir perturbera totalement son sommeil. Je crois avoir vu 200 écoles en Europe où un émetteur a été installé dans la cour de récréation ou juste à côté, et où des leucémies sont apparues. Il y a eu des procédures de mises en accusation au parlement, parce que 18 enfants je crois, qui n’avaient pas 11 ans, avaient développé des leucémies près d’un émetteur.
Ces cancers atteignent des proportions épidémiques. Il y a toutes sortes de cancers désormais. Je sais qu’en Chine, il y a eu une augmentation de 3000 % du cancer de la parotide. Cette glande se trouve sur le côté du visage, là où vous tenez votre portable. Il y a aussi des cancers de l’œil, et bien sûr, des tumeurs du cerveau. Il y en a un nombre incroyable. J’ai lu dans un rapport qu’au Canada, les gens sont si inquiets du nombre de tumeurs du cerveau qu’ils ont re-diagnostiqué 10,000 tumeurs cérébrales pour les faire passer pour des cancers du système endocrinien, afin qu’elles n’apparaissent pas dans les statistiques. Et je sais que dans l’Union européenne les cancers prennent des proportions épidémiques. Il s’agit généralement de cancers entre l’oreille et le cerveau.
Le grand tissu de mensonges et de tromperies du gouvernement et de la science

Gouvernants et scientifiques
Il y a quelques années, notre gouvernement a exigé que les scientifiques ne parlent que des effets des micro-ondes relatifs à la chaleur. « Vous ne parlerez pas d’autre chose. » C’est pourquoi on ne parle que de ça, et qu’ils nient tout ce qui n’est pas en lien à la chaleur. Ils nient même leurs 40 années de recherches qui les ont conduit là. Bien qu’ils ont dit avant que cela peut causer le cancer, et tous les autres dommages, maintenant ils disent : « non, impossible ». Ne faites attention qu’à la chaleur et tout ce qui compte est la chaleur.
[…] J’appelle cela du mensonge. Je crois n’avoir jamais autant vu de ma vie de menteurs dans le gouvernement. Pour le dire simplement, ils ont fait toutes ces recherches, ils connaissent les dangers, et ils ont décidé de mentir au public pour juste éviter les poursuites judiciaires et augmenter les profits de l’industrie. J’ai cela écrit noir sur blanc. De sorte que ces 40 dernières années, le gouvernement britannique a menti à la population, tout comme le gouvernement américain, canadien, australien… ils ont menti pour protéger l’industrie, pour protéger leurs profits, pour se protéger des poursuites… Ils sont purement et simplement des menteurs et on peut le prouver.

Tumeur du cerveau
J’ai déclaré, à Burmingham, dans ce pays, il y a probablement 15 ans, et je n’ai pas changé d’avis depuis, que je crois que cette industrie, et les parties du gouvernement qui l’encourage, seront responsables de plus de morts et de souffrances que tous les groupes terroristes du monde réunis. Avec la croissance de cette industrie ces derniers 15 ans, je dirais maintenant que ces gens vont probablement causer plus de morts et de souffrance que toute la Seconde Guerre mondiale. Est-ce un génocide ? Oui, sans l’ombre d’un doute. Et oui, ils vont rester impunis, car ils sont intouchables, ils sont en dehors de la loi.
Qui prend ces décisions en réalité ? Est-ce sanctionné par l’OMS ?
Bien sûr que non. Ce sont les mêmes gens qui siègent sur les certificats ICNIRP, sur notre gouvernement, sur les agences de protection sanitaire, et qui siègent sur l’OMS. Ce sont les mêmes. Il n’y en a probablement pas plus d’une vingtaine. En effet, ils vont à mon avis commettre le pire génocide qu’a connu la planète. Pas juste chez les humains, mais aussi sur chez les animaux, les plantes. Ils vont probablement causer plus de destruction qu’une guerre mondiale et dans quelques centaines d’années, quiconque aura survécu se demandera ce que nous avons fait pour l’arrêter.
L’histoire de la recherche sur l’homme sans le plein consentement
A la fin de la guerre il y eut l’Opération Paperclip. La plupart des scientifiques ont été graciés pour toutes les personnes qu’ils avaient tué et sur lesquelles ils avaient mené leurs expériences. On leur a attribué de nouvelles identités, principalement aux Etats-Unis, et ils vivaient une vie civile ordinaire. Ils étaient très bien payés, et ils travaillaient dans des laboratoires pour le gouvernement américain. Toutes leurs recherches ont changé de main. L’Opération Paperclip est le point de départ de tout le reste… du contrôle mental, des drogues, etc. Ils ont utilisé toutes leurs ressources… et il y avait un grand nombre de scientifiques.
Pour vous donner un exemple d’expérience, je sais qu’une de leur sous-rubriques concernait l’exposition de micro-ondes sur des femmes enceintes. Ils ont découvert qu’ils pouvaient provoquer une augmentation de 57.7% des fausses couches, et ce n’est qu’une de leurs expériences. Ce qu’ils faisaient en réalité était de tuer 57% de tous les enfants.

MK-Ultra
Ils combinaient des micro-ondes, ou ondes électromagnétiques, avec du LSD (diéthylamide de l’acide lysergique) sur des enfants de 4 ans… Ils menaient des expériences sur les gens, les faisaient souffrir autant qu’ils le voulaient, et parfois mourir. Peu importe si les personnes finissaient dans des cages en métal, ou des tombeaux de pierre. Comme je vous l’ai dit, toutes les limites ont été franchies, car il n’y a rien de plus bas que de s’attaquer à un utérus ou à un enfant. Vous ne pouvez pas tomber beaucoup plus bas, et c’est ce qu’ils faisaient.
Je n’ai jamais connu personne qui ne pouvait résister à un lavage du cerveau. Personne. En trois semaines. Je peux vous faire tuer quelqu’un en trois semaines. Et je n’ai pas peur de dire que ça a déjà été fait. J’ai eu un appel téléphonique à propos de cet homme qui a tué 70 personnes en Norvège. Quelqu’un m’a demandé si il pouvait être programmé pour le faire ? La réponse est oui, sans aucune hésitation. C’est extrêmement facile. Chacun de leurs programmes comportait des centaines de sous-programmes, et leur budget s’évaluait en milliards de dollars.

Le médecin de la mort, le Dr Mengele
A la fin de la Seconde Guerre mondiale, un comité a été formé, par tous les alliés occidentaux, les Etats-Unis, et la Russie. On l’a appelé le Traité de Nuremberg. Celui-ci a été accepté par tous les pays à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il était conçu pour se protéger des gens comme Josef Mengele, le médecin de la mort. A Auschwitz, il conduisait des expériences sur des jumeaux. Puis il y a eu les japonais, torturant les américains, menant des expériences sur les soldats européens… C’est pourquoi on a fait le Traité de Nuremberg. Il était très bien défini et très distinct. Il disait qu’aucune expérience ne devait être menée sur personne, quelle que soit la raison, sans leur consentement – et cela inclut le rayonnement micro-onde. Et avant de donner leur consentement, les personnes devaient connaître tous les détails sur la durée de l’expérience, les conséquences, les dangers potentiels, et tous les troubles de santé éventuels. Cela devait être pleinement compris et expliqué, et ils devaient donner leur consentement individuellement.

Le Code de Nuremberg
Cela inclut Tetra, qui est une expérience qui va continuer jusqu’en 2018, étudiant les cancers et dommages cérébraux. Quiconque utilise Tetra est donc hors la loi… Mener des expériences avec Tetra et des micro-ondes, sur les gens, le personnel de service, les officiers de police, est donc illégal au regard du traité de Nuremberg.
De ce que je sais, le Code de Nuremberg a été créé après les procès de Nuremberg. Durant ces procès, il y avait des procès spécifiques nommés les procès des médecins. Vous souvenez-vous des condamnations prononcées ?
Ils ont été pendus. Je l’ai écrit ! Je l’ai écrit dans mes articles et je l’ai dit à la radio, j’étais d’ailleurs sur une radio internationale il y a 2 semaines, émettant dans 95 pays, et j’ai dit queles scientifiques à la fin de la guerre ont été pendus pour ce que les scientifiques aujourd’hui font en totale impunité.