Archive | services secrets RSS feed for this section

ELF- V2K- Schizophrénie

19 Juin

Ce qui suit est un résumé/traduction partiel  et sans autorisation de la vidéo de Dr John HALL sur les ELF et les voix dans le crâne (V2K)
Ce texte pourra être supprimé à la demande.
Pour mémoire Dr John HALL est un médecin anesthésiste, spécialiste de la douleur , de San Antonio , Texas.
Il a écrit plusieurs livres et qui sont listés dans la précédente vidéo mise en ligne à
https://lesharceleurs.wordpress.com/harcelement-criminel-espionnage-crimes/

 

En présentation, ici, Dr John Hall mentionne ce qui a été dit dans la vidéo précédente . Il cite le cas d’une patiente qui se plaignait de voix dans le crâne et l’avait consulté sur ce sujet . Après de multiples examens il s’était avéré qu’elle ne délirait pas du tout. Une enquête avait permis de comprendre qu’elle était victime d’une officine de harcèlement tenue par un ancien agent du FBI.
Au cours de violations de domicile de la drogue était introduite dans les boissons de la jeune femme.

Ce que Dr John Hall nous apprend de surprenant est que cette jeune femme était amenée à consommer cette boisson droguée, sous l’influence d’ondes électromagnétiques qui l’incitaient à le faire.

…….
Selon Dr John HALL , le contrôle mental est un des crimes les plus répandus et dont se plaint un nombre grandissant de victimes sur internet . mais c’est aussi celui qui est le moins commenté dans la presse officielle.
Dans cette affaire précise , Dr John Hall redit qu’il avait été possible de prouver le harcèlement et l’identité des harceleurs de sa cliente , mais sans pouvoir prouver le harcèlement électronique , ou les viols sous contrainte , qui laissent seulement des bribes de souvenirs, au mieux. Il avait ainsi appris que l’ex-agent du FBI gagnait maintenant sa vie en organisant le harcèlement de personnes.
La police avait naturellement répondu qu’il fallait des preuves tangibles pour accuser.

Un livre avait été écrit racontant cette histoire et en changeant le nom de l’ex agent du FBI.
En retour, Dr John HALL, avait été contacté par des dizaines de milliers de personnes victimes du même phénomène de harcèlement criminel, avec du harcèlement électronique, des brûlures, des contractions musculaires, des maux de tête incompréhensibles, une vision qui devenait trouble . Pendant le temps des attaques, ces victimes entendaient dans leurs têtes les voix de leurs harceleurs et de ce qui se passait autour ……

Concernant les voix dans le crâne  (V2K) , de nombreuses recherches ont été faites sur le moyen de transmettre des voix dans le crâne. Le fait d’envoyer des voix dans la tête à des modalités différentes
si on met dans votre tête une voix qui est différente de votre mode de fonctionnement mental,  c’est du harcèlement. Quand c’est fait en continu, si la victime le raconte ,  ça ressemble  alors très fort à de la schizophrénie , et ce sera pris pour tel, sans que personne ne cherche à savoir ce qu’il y a derrière.
Par contre
si on met dans votre tête une voix comme la vôtre et en construisant un schéma de pensée , l’introduction de ce schéma de pensée dans votre tête devient le vôtre , tout en ne l’étant pas . L’exemple donné est celui de la lecture. Quand vous lisez vous entendez votre voix. Si on met à la place une autre voix et qui est semblable , cela correspond au schéma du contrôle mental subliminal.
………

A propos de la voix de Dieu ou d’Allah mentionnée par le présentateur , Dr John Hall répond que cette méthode a été utilisée sur les champs de bataille notamment au cours de la 1ère opération Tempête du Désert et est connue sous le nom de S-Quad ou Silent Sound Spread Spectrum * (1) On a vu 1500 soldats irakiens démonter leurs armes,  se mettre  à genoux et se rendre  à 150 marines qui n’avaient même pas de quoi les attacher. Ceci est connu pour avoir été le résultat de l’usage de S- Quad ,  qui avait mis dans la tête des soldats l’ordre divin de se rendre .

Avant cela au milieu des années 80 , 5 prisonniers avaient été mis en confinement dans la prison d’Etat de l’Utah .On leur avait fait subir une expérimentation de type électronique : Ils avaient rapporté que les expérimentateurs qui envoyaient des voix dans leur tête,  répondaient, en fait , à leurs pensées. Tout cela existe depuis un certain temps et n’a pas reçu de couverture médiatique , sauf récemment

………

Il y’a une dizaine d’années , parler de ce type d’expérience semblait relever de la science fiction ,  surtout parce que l’on croyait que le cerveau était trop complexe pour être manipulé .
A la suite des révélations faites sur NSA par Snowden il est devenu notoire qu’en plus des HUMINT et SIGINT , existait ce qui est appelé LOVINT et qui est l’utilisation des méthodes et moyens de NSA pour espionner ou suivre
les petites amies, copines , compagnes , ex-épouses ou épouses des agents de cette institution.

Le présentateur note ici que , toutes les technologies peuvent être utilisées pour le bien ou pour le mal. Et ce phénomène révèle aussi le côté sombre des personnes qui s’en servent.

Il y a ensuite une digression par le présentateur sur les tueries aux USA , avec un commentaire sur Aaron Alexis et une précision donnée par Dr John HALL qui pense qu’ Aaron Alexis, qui avait écrit sur son arme «my ELF weapon »   n’était pas forcément manipulé mentalement pour se diriger vers l’endroit d’où venaient ses voix . Ce qu’il connaissait , en tant que spécialiste.

A propos des très basses fréquences, Dr John HALL note qu’elles peuvent très facilement servir à manipuler le cerveau . HAARP, par exemple , génère des ELF en réchauffant l’ionosphère et les ELF reviennent ensuite vers notre planète.  Les ELF sont utilisées dans les communications avec les sous-marins. …. et on ne peut pas s’en protéger.

Les ELF traversent la terre . On a pu noter pendant des tremblements de terre et alors que la terre relargue une grande abondance d’ondes, qu’il est alors possible de voir d’avantage d’UFO dans un tel contexte . On pense qu’il s’agit de l’effet induit des ELF sur les lobes temporaux . Suivant ce qu’a observé Dr Persinger en stimulant le lobes temporaux avec des ELF et des micro-ondes , on peut donner à quelqu’un  une impression de surveillance , comme si quelqu’un d’autre se trouvait dans la  même pièce  . Dr Persinger , de la même façon, a pu simuler une impression d’enlèvement par des extra-terrestres

Le cerveau est très réceptif et sensible aux ELF . si on y ajoute le phénomène des V2K , cela fait dire à Dr John HALL que Aaron Alexis n’était sans doute pas sous influence de contrôle mental subliminal , mais qu’il allait plutôt vers l’endroit d’où venaient ses voix , et peut-être pour se venger.

……..

Ici, la question est posée de savoir faire la différence entre des voix imposées artificiellement et un état de schizophrénie avéré
Dr John Hall précise qu’il existe bien une maladie, mais les cas de schizophrénie sévère, ne sont pas aussi répandus que ce que l’on dit .

La plus part des victimes ( V2K)  connues de John Hall ont été capables de repérer le moment où les voix dans le crâne et le harcèlement criminel ont  débuté. Par ailleurs leur tranche d’âge est plutôt entre 30 et 40 ans alors que la schizophrénie est une maladie qui débute vers 18 à 28 ans et parfois encore un peu plus tard,  pour les femmes.
…. Des personnes d’une quarantaine d’années et qui ont eu un cursus scolaire  normal ne deviennent pas schizophrènes du jour au lendemain.

Par ailleurs des malades schizophrènes qui racontent leurs voix entendent  celles de dieu, d’ anges … par contre les victimes de cette technologie  entendent des voix de personnes qui les observent et qui connaissent même leur nom. Il s’agit d’ un système de communication avec retour. Les victimes  entendent ce que disent entre eux ceux qui les surveillent et entendent aussi ce qu’on leur dit . Les voix sont capables de décrire la pièce, la façon dont la victime est habillée.

Le présentateur note qu’il s’agit bien dans ce cas-là de harcèlement et qui se veut comme tel.
Pour résumer il note que la schizophrénie comme maladie se déclare à un jeune âge. Ce qui est différent pour les personnes harcelées par des V2K

Dr John Hall précise que les études statistiques qui ont été faites sur les victimes montrent des personnes avec un bon niveau d’éducation . On y trouve des universitaires, des juristes , des personnes qui poursuivaient des carrières avec succès  et qui tout soudain se sont retrouvées victimes de ce phénomène de harcèlement criminel et de V2K
Dr John HALL, par ailleurs, précise que les malades schizophrène ont une amélioration sous médicament et que ce n’est pas du tout le cas des victimes de harcèlement électronique, ou de harcèlement criminel.

Le présentateur pose alors la question d’une  éventuelle appartenance politique des victimes ou d’un  fichage et qui expliquerait qu’elles soient ciblées
Partant des statistiques qui ont été faites par FFCHS , il semblerait qu’il n’y ait pas de composante raciste dans le choix des victimes , mais par contre , il est notoire qu’il existe une majorité de femmes parmi les cibles.

…………

* (1) https://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/esp_sociopol_mindcon38.htm

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/20/v2k/

Le harcèlement criminel en Europe et ailleurs

10 Nov

europe-unknown

Ce qui suit est un texte traduit par une internaute victime de harcèlement en réseau, et provient  du forum Doctissimo.

Les passages traduits de l’allemand correspondent à la sélection de la personne ciblée  et se lisent aussi sur

http://www.psychophysischer-terror.com/foltermethoden/organisiertes-stalking.html

« Harcèlement en réseau/ Allemagne/Tabou

Le crime/Les méthodes

Définition du harcèlement en réseau :

Une action criminelle, complexe, impliquant de nombreux participants, qui est commise par des individus organisés ainsi que leurs recrues, et probablement proposée comme une prestation de service, qui consiste à suivre/prendre en filature des personnes sur une longue période (parfois des décennies), à surveiller le déroulement de leur quotidien à l’aide de méthodes qui s’inspirent de celles des services de renseignements, à enregistrer leur image ainsi que leur voix et, dans le même temps, à les déstabiliser psychologiquement par le biais d’actions de harcèlement basées sur les « mesures de décomposition » de la Stasi (voir la définition Wikipedia), parfois à leur porter atteinte physiquement et éventuellement à les ruiner financièrement.

Les auteurs :

Aux niveaux hiérarchiques supérieurs se trouvent ceux qui tirent les ficelles, qui ont établi et mis en marche le programme de harcèlement. Ce sont vraisemblablement d’anciens membres de la Stasi, du crime organisé, ainsi que des employés des services secrets et/ ou de sociétés de sécurité privées.

En dessous on trouve un corps intermédiaire supérieur qui se compose également d’ex membres de la Stasi et du crime organisé, mais également de membres corrompus dans les branches professionnelles les plus diverses, comme les télécommunications, l’informatique, les avocats, les médecins, les médias, le cinéma, l’art, la musique, les caisses de supermarchés, photographes, les centres d’accueil pour personnes en difficulté, S.O.S Amitié, AIDES, Drogues infos services, enseignants, élèves, imprimeries, propriétaires, syndics de copropriété et voisins.

L’administration, y compris la police et la justice, est impliquée.

Au niveau hiérarchique inférieur nous trouvons de nombreux membres, ou suiveurs opportunistes, dont les services sont achetés avec de l’argent ou des avantages en nature.

Il n’y a pas que dans notre pays que les acteurs et leurs complices ont, au cours des 20 dernières années, formé un mouvement qui s’oppose à l’état de droit, qui est particulièrement hostile à l’individu et destructeur, et dont le but semble être de mener une guerre clandestine contre des personnes-cibles
( plusieurs centaines en Allemagne). En raison des possibilités offertes par les moyens de télécommunication actuels, les acteurs forment un réseau étroit au niveau national et international.

Les méthodes :

La désintégration de la personne d’après les méthodes de la Stasi (harcèlement de groupe, terreur psychologique, violations de domicile ainsi que du lieu de travail, du véhicule, sans laisser de traces, hormis quelques dégradations ou modifications que seule la victime peut remarquer, et sans que des vols substantiels soient commis).

Se produisent, en outre, dans tous les cas connus : La mise sous surveillance du logement , des communications téléphoniques et de l‘ordinateur, ainsi que des déplacements dans l’espace public.
Une particularité du harcèlement en réseau est ce que l’on appelle le « théâtre de rue », des scènes jouées par des inconnus dans des lieux publics spécialement à l’intention de la victime.

La plupart du temps ce sont des conversations à haute voix semblant être tenues par hasard par de tierces personnes, et dans lesquelles sont mentionnés des détails de la vie de la victime (communication téléphonique, e-mail, conversation) connus d’elle seule.
Des comportements inhabituels de la part de passants ou d’automobilistes se produisent de manière répétitive, tout cela dans le but d’induire chez la victime un sentiment d’insécurité et de la provoquer, sans que les personnes des alentours non concernées ne remarquent quoi que ce soit.

Afin de « remonter » contre la victime les personnes recrutées pour la harceler, et éventuellement aussi son voisinage, des campagnes de calomnie sont régulièrement menées par le biais de rumeurs et dediffamations dans son quartier ainsi que sur son lieu de travail.

Les harceleurs ne reculent pas non plus devant l’emploi de stupéfiants ou de poison. Il en découle pour toutes les victimes à plus ou moins long terme un danger pour leur intégrité physique, d’autant plus que les harceleurs ont accès aux denrées alimentaires lors de leurs violations de domicile.
Que des meurtres et tentatives de meurtre, des violences physiques et sexuelles (ces dernières commises grâce à l’utilisation des stupéfiants mentionnés plus haut) soient commis est un fait avéré.
Toutes ces méthodes sont choisies de façon à susciter l’incrédulité chez une personne non au courant de ce type d‘agissements : les victimes sont déclarées paranoïaques (l’effet Martha Mitchell). Cela se produisait aussi lorsque la Stasi appliquait ses « mesures de décomposition » dans l’ex DDR, et il s’agit en fait d’un effet secondaire qui est souhaité par les harceleurs.

Le « micro vandalisme ».

De petites ou même minuscules détériorations sont commises par exemple sur des meubles, des objets de décoration, des vêtements ou des documents personnels. On fait des trous dans les pulls, ont endommage les coutures des chaussures, on raye le revêtement du plafond, on détériore les téléphones mobiles et leurs étuis, des documents personnels se retrouvent inexplicablement tachés et ainsi de suite …Toutes ces détériorations ont une chose en commun : elles ont l’air d’être le fruit du hasard et sont, en tout cas prises individuellement, trop minimes pour qu’il y ait matière à déposer plainte. Au final, le micro vandalisme occasionne à la personne concernée des pertes matérielles non négligeables. »

Les motifs :

On ne cesse de se demander quel est le but de ce procédé qui , de façon aussi extrême, méprise l’être humain et va à l’encontre de ses droits. Un business ? Cela pourrait certainement être aussi le cas. On peut supposer que cela vaut aux niveaux inférieurs et intermédiaires du réseau.

Mais qu’est-ce qui se cache véritablement derrière tout ça ?

Des forces ennemies de la démocratie ont retourné notre système à leur avantage et l’ont déstabilisé. Il peut s’agir du crime organisé – mais des intérêts étrangers, éventuellement extérieurs à l’Europe pourraient tout aussi bien y être liés.

D’où proviennent les moyens mis en œuvre ?

On peut penser aux milliards que rapporte le trafic de drogue dans le monde. Ne serait-il pas possible que des organisations criminelles aient conclu une alliance, dans le but de se faciliter encore le travail dans ces démocraties déjà si « laxistes » ?

Le stalking « commandité » :

Des personnes intéressées passent commande auprès de « spécialistes » du stalking pour des raisons telles que l’acquisition de biens immobiliers, des conflits d’héritage, la satisfaction d’un besoin de vengeance, l’expulsion d’un employé d’une entreprise, d’un logement, d’une activité artistique, la ruine d’entreprises de taille inférieures par le jeu de la concurrence etc…

Des motifs politiques pourraient également trouver leur place dans cette liste, comme l’ont déjà mentionné certaines victimes.

En dernier lieu, les victimes de stalking commandité pourraient être économiquement « recyclées », ce qui expliquerait que les coûts pour le commanditaire ne soient pas forcément exorbitants :

Des vidéos de l’intimité de la victime ainsi que la retransmission en live de son quotidien sont proposées à la vente.

Les caméras dissimulées, qui sont à peine plus grosses qu’une tête d’épingle, impossibles à trouver et qui peuvent être, au besoin, actionnées à distance, effectuent une surveillance constante.

Même dans le cas de personnes de passage, elles n’auront, bien entendu à leur insu, aucune intimité, même pas lorsqu’il s’agira de visites nocturnes. On espionnera de cette façon jusqu’à ce qui se passe au lit (les églises catholiques et évangéliques, des sectes, radio Berlin Brandenburg, GMX et Gala participent à ce genre d’activités).

On peut se le représenter comme un transfert de formats d’émissions de télévision telles que « Big Brother », « Koh Lanta » ou « la caméra cachée » au domaine de la criminalité.

Il serait également bon de mentionner la tendance socio culturelle actuelle perverse par le biais de laquelle on peut se repaître des faiblesses des autres, faiblesses qui ,de surcroît peuvent être provoquées par des mises en scènes de répression ou de chantage.
Dans le contexte du harcèlement en réseau, il s’agit des réactions des personnes–cibles à la déstabilisation psychologique occasionnée par un harcèlement au long cours.
Comme pour la « caméra cachée » citée plus haut, l’intérêt de la scène réside dans la façon dont les victimes réagissent.
Le tout, présenté de la façon appropriée à l’aide de vidéos courtes auxquelles sont ajoutés des commentaires cruels et cyniques donnerait un « sketch » prêt à la vente.

Un « glissement » vers le milieu de la prostitution est tout aussi envisageable, par exemple grâce à l’emploi de drogues telles que le GHB.

Quelle que soit la façon dont les criminels fassent leurs affaires, la possibilité de faire entrer de l’argent existe.

 

armes électromagnétiques – francs-maçons- torture

5 Sep

ecc-cover-of-torture-asian-and-global-perspectives

 

Image copiée du site The everyday concerned citizen
Ceci ci-dessous , est un extrait du texte traduit par Rudy Andria et que l’on trouve dans son intégralité à :
https://rudy2.wordpress.com/surveillance-secrete-et-torture-par-radiations-par-les-services-secrets/
Il s’agit d’un entretien accordé par une ex-agent de la CIA et du MI5 et devenu lanceur d’alerte . Le texte original est à :
http://everydayconcerned.net/2015/09/05/ex-cia-and-mi5-agent-and-whistleblower-carl-clark-reveals-covert-electromagnetic-torture-of-civilians-by-intel-agencies-in-usukeuropeasia-with-directed-energy-non-lethal-neuroweapons/

Les parties surlignées sont un choix personnel . Elles  évoquent la situation que je connais et qui se serait soldée par une habituelle mort prétendue naturelle ,  si elle n’avait pas été exposée sur internet.

Cette utilisation sauvage et barbare d’armes électromagnétiques,  invalide et tue en silence et sans preuve, depuis des décennies  . Elle est mise à disposition de francs-maçons  et de groupes criminels habitués à torturer pour se venger .

Il suffit de relire http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/04/copropriete-represailles-torture.html

pour constater avec quelle audace et facilité,  ces catégories de la population se donnent le droit de torturer,  sans jamais être inquiétées.

Armes à micro-ondes.
 
Armin Gross : Avez-vous également utilisé ces armes ?
Karl Clark : Non, j’étais responsable de la surveillance ! C’était des employés des départements spéciaux qui faisaient cela. Mais il m’est parfois arrivé de me trouver sur le “terrain”.

Armin Gross : Pouvez-vous décrire de manière plus détaillée l’utilisation de ces armes ?
Karl Clark : C’est un peu comme dans un film de science-fiction. Les gens pouvaient être traqués partout, grâce au radar, au satellite, grâce à une station de base et à des programmes informatiques complémentaires. Par exemple, souvent trois dispositifs-radar sont placés à proximité de la personne. Le radar émet des ondes électromagnétiques, puis évalue les résultats. Ainsi mes amis qui travaillaient dans les départements spéciaux pouvaient traquer l’individu sur son ordinateur, toute la journée. Cette localisation a facilité l’utilisation des armes . Les collègues pouvaient voir où exactement ils devaient viser et aussi comment la personne y réagissait.

Armin Gross: Quels effets ces armes eurent-elles sur les individus ?
Carl Clark : Elles pouvaient provoquer de la chaleur ou des brûlures internes, elles provoquaient des douleurs, des nausées et la peur. Cependant, les traces très souvent restent invisibles sur la peau. Si ces personnes vont consulter le docteur, il leur affirme qu’elles n’ont absolument rien.

Armin Gross : Quel est le but poursuivi avec ce “bombardement” ?
Carl Clark : On veut intimider les gens. Dans mon propre cas, cela faisait trois ans que je subissais des radiations, lorsque j’ai décidé de tout arrêter. Je suis certain que, dans les années 2003/2004, des armes à micro-ondes furent utilisées contre moi, ce qui vous rendait terriblement agressif. A ce moment-là, j’ai failli tuer quelqu’un, mon ancienne voisine, une gentille vieille dame.

Tentatives de pousser les gens à la démence.
 
Armin Gross : Croyez-vous qu’il est possible aujourd’hui d’influer directement sur les sentiments par des radiations électromagnétiques ?
Carl Clark : Sans le moindre doute. Nous savons que l’organisme réagit très sensiblement aux radiations électromagnétiques.
Les processus élémentaires de la vie dans les cellules fonctionnent avec l’oscillation électromagnétique biogénique. La fréquence peut perturber ou changer ces processus de l’extérieur. Il y avait dans le cadre de la recherche militaire des tentatives de grande envergure d’influencer le corps et l’esprit par des fréquences. Il est possible, de cette manière, de faire naître des sentiments de crainte,de l’agressivité et de la nervosité,ou de provoquer des pertes de mémoire. Si d’autres types d’interventions viennent s’y rajouter, il est fort possible de conduire quelqu’un à la démence. Par exemple, la radiofréquence est manipulée, de telle sorte que la personne ciblée entend son propre nom à la radio ou son ordinateur indique inlassablement son nom sur l’écran. Des voix lui sont également envoyées, pour faire des remarques sur ses activités. J’ai entendu, par exemple, le matin, au réveil, une voix qui disait : “Lève-toi et blesse quelqu’un ! “

Armin Gross : les gens sont directement poussés dans des situations psychiatriques extrêmes  ?
Carl Clark : Oui, on veut conduire certaines personnes directement en asile psychiatrique. Si une personne ciblée cherche de l’aide et va à la police ou chez le docteur, on ne la prend pas au sérieux. Certains docteurs ainsi que certains hôpitaux collaborent avec les Services Secrets. Les directives diagnostiques vous permettent de taxer quelqu’un de schizophrénie, s’il se sent harcelé et entend des voix.

Armin Gross : les hôpitaux coopèrent avec les Services Secrets ?
Carl Clark : Oui, dans tous les cas. Les grandes sociétés collaborent également. C’est pourquoi vous courez un grand danger si vous menez des enquêtes sur de grandes sociétés. L’état américain protège les grandes entreprises comme Mc Donalds, Coca-cola, ou certaines sociétés pharmaceutiques. L’État américain s’adresse aussi à des agents du FBI, dans les affaires d’espionnage industriel. Les franc-maçons qui sont nombreux au sein de la CIA jouent également un grand rôle……

********

A 3 H du matin, ce 5 septembre 2015, le fou-furieux  du A221 ou sa machine programmée,  avait débité ses tirs d’ondes vers ma tête.

15 réponses de Barrie Trower

10 Juin

Ce qui va suivre est une traduction libre d’un contact de Barrie TROWER avec un groupe allemand sous forme de 15 questions/réponses , en date de février 2010.

Le texte original est à
http://freedomfchs.lefora.com/topic/8340072/Barrie-Trowers-15-Questions-and-Answers-with-a-German-Group#.VXRMw1K2Aee

Barrie TROWER est un ex-agent du MI5 britannique qui a apporté depuis de nombreuses années, son soutien aux « individus ciblés » du monde entier , par des informations sur les techniques et technologies utilisées contre eux. On peut trouver ses entretiens et interventions sous forme de vidéos , en tapant son nom.

Dans ce texte ci-après, Barrie TROWER préconise l’utilisation d’un brouilleur.
Sur ce point , il faut savoir que la France présente un paradoxe inquiétant . En effet, l’Etat français ne recherche pas et ne punit pas les criminels de proximité qui utilisent des armes électroniques pour torturer, handicaper et au final tuer leurs voisins. Ces voisins ne sont souvent que des personnes normales mais   qui ont déplu à quelques dominants hors la loi.

Ces situations de criminels « particuliers » qui utilisent les ondes pour le règlement d’affaires personnelles avaient été évoquées par le Dr MUNTZER. La traduction d’un de ses textes est à https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/30/cibler-des-etres-humains-avec-des-armes-a-energie-dirigee/

L’Etat français présente donc ce paradoxe incroyable d’ interdire aux victimes , d’acheter, de posséder ou d’utiliser un brouilleur susceptible de les protéger des attaques d’ondes . Car, seuls les pouvoirs publics ( et donc leurs amis) peuvent brouiller des émissions d’ ondes sans se brouiller avec personne .

C’est le sens de la loi L-33-3-1 comme suit :
Article L33-3-1 (code des postes et des communications électroniques)
Modifié par Ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 – art. 40

I. – Sont prohibées l’une quelconque des activités suivantes : l’importation, la publicité, la cession à titre gratuit ou onéreux, la mise en circulation, l’installation, la détention et l’utilisation de tout dispositif destiné à rendre inopérants des appareils de communications électroniques de tous types, tant pour l’émission que pour la réception.

II. – Par dérogation au premier alinéa, ces activités sont autorisées pour les besoins de l’ordre public, de la défense et de la sécurité nationale, ou du service public de la justice.

NOTA : Ordonnance n° 2011-1012, article 57: ces dispositions entrent en vigueur le 1er février 2012, toutefois, les installations radioélectriques permettant de rendre inopérants les téléphones mobiles de tous types tant pour l’émission que pour la réception, établies dans l’enceinte des salles de spectacles à la date de publication de la présente ordonnance, restent autorisées pendant un délai de cinq ans à compter de cette date. Pendant ce délai, l’utilisation de ces installations reste soumise aux conditions définies par application de l’article L. 36-6 du même code conformément au 2° de l’article L. 33-3 dans sa rédaction antérieure à celle issue de la présente ordonnance.

Traduction des 15 questions/réponses 
Rencontre avec un groupe allemand – Le 12 février 2010

1 – Comment pouvons-nous nous protéger contre le rayonnement de micro-ondes?

Achetez un petit détecteur de micro-ondes, ne gardez jamais un téléphone mobile (même éteint) sur vous , ne l’emportez pas avec vous, même éteint, évitez les appareils connectés sans fil
Si vous êtes ciblé par des micro-ondes , fabriquez une protection autour de votre lit et de votre chaise avec un écran fin de métal ( autre que du papier métallisé). Ne transportez aucun appareil électrique avec vous et mélangez- vous à la foule pour leurrer l’ordinateur qui vous traque .

2- Peut-on se protéger de la torture électronique et des rayonnements en utilisant des appareils qui bloquent la technologie blue tooth et les téléphones cellulaires ?
http://handyblocker.org/der-W-Lan-und-Bluetooth-blocker.htm
Non, la seule vraie solution consiste à utiliser un brouilleur de signal , mais cela peut entraîner d’autres complications dues aux réflexions et à des interférences

3. Avez-vous déjà essayé un vous-mêmes? Peut-être y-a-t-il d’autres solutions pour bloquer les micro-ondes et qui pourraient aider ?

Comme indiqué plus haut, le blocage de type personnel et domestique est la seule solution

4 – Avec quels appareils selon vous, peut-on mesurer le rayonnement ?

Vous pouvez utiliser un spectromètre, mais cela revient très cher et est très difficile à utiliser. De simples détecteurs peuvent être utilisés ( même loués) tels ceux de « powerwatch » . Ils donnent des informations par des clignotements de diodes ou l’émission de « bips » . Ils coûtent environ 100 livres.

5. Comment fonctionne cette technologie?

Elle mesure la fréquence (nombre d’ondes) et l’amplitude (énergie) des ondes. Pour noter les impulsions ou les modulations- un spectromètre est nécessaire .

6.Malgré les représentations que l’on peut se faire et ce qu’on imagine , personne ne sait exactement comment nous sommes torturés . Pouvez-vous nous dire comment ces criminels nous attaquent ?

Oui. le rayonnement des micro-ondes qui utilise des fréquences avec les impulsions appropriées peut provoquer des hallucinations visuelles et sonores. Si vous y ajoutez une programmation du cerveau alors vous pouvez avoir des manifestations de maladies mentales graves capables de leurrer les psychiatres. Les effets de ces attaques par irradiation peuvent durer des semaines . C’est très facile à faire. Pour obtenir ces effets, vous pouvez être ciblé jour et nuit. Si vous consultez h.e.s.e.web.de, vous devriez  voir une interprétation mathématique montrant comment cela se produit ainsi qu’ un organigramme. (H.e.s.e. est une organisation allemande de réflexion). Cette organisation a publié une partie de mon travail. J’ajoute ici, que je n’utilise pas et ne possède d’ ordinateur , j’utilise seulement un stylo et une bouteille d’encre.

7. Comment pensez-vous, que nous pouvons présenter à la police, les mesures faites dans les appartements et les maisons des victimes ?

Pour être légale une détection doit être faite par un expert avec un spectromètre étalonné et sur plusieurs jours, semaines ou mois. En plus d’être coûteuse, vous verrez sans doute votre recherche réduite à néant , car ces gens informés de vos efforts éteindront leur matériel . Par conséquent, vous n’ aurez rien prouvé. Les détections personnelles ne sont pas acceptées par le tribunal.

 

8. Est-il possible de rendre audibles et évidentes les attaques par laser ou micro-ondes ?

Oui, par l’achat d’un détecteur de micro-ondes sonores .

 

9. Pouvez-vous nous envoyer des photos des armes à micro-ondes ou d’équipement / appareils?

Jetez un oeil par la fenêtre! Tout téléphone mobile émet des micro-ondes , tout appareil cellulaire (picocellulaire) trouvé dans les magasins peut être programmé par ordinateur pour le faire. Il en va de même pour le téléphone cellulaire que vous avez avec vous . Cela peut être fait également sur n’importe quel téléphone de votre famille et même quand il est totalement hors tension.

10. Comment peut-on prouver médicalement, que la personne concernée est irradiée?

Oui. La meilleure personne pour le faire est sans doute le professeur Magda Havas (www.magdahavas.com) de l’Université de Toronto. Elle a effectué des tests sanguins dans son laboratoire, qui montrent l’irradiation par les micro-ondes. Je pense qu’ils sont sur son site internet. J ‘y avais fait une intervention il y a quelque temps et qui se trouve aussi peut-être sur son site . Vous pouvez essayer une recherche de mes réponses au roi Kgolo Kgfela d’Afrique du Sud.

11. Quel type de recherche sur le sang et les urines peut montrer clairement que la personne concernée est irradiée?

Comme mentionné ci-dessus cela se trouve sur le site Web de Magda Havas . Il s’agit essentiellement de changements de viscosité.

12. Existe-t-il déjà des appareils qui permettent de mesurer le rayonnement du corps?

Oui, l’ EEG l’ECG – et les détecteurs de mensonges . Tout dépend de la partie du spectre électromagnétique à détecter. Toutes les ondes du corps peuvent être détectées même les plus petites , telles les ondes cérébrales L-B-Delta-Zeta .

13. Pourquoi les politiciens sont -ils assez lâches pour ne pas communiquer sur ce sujet et pourquoi attendent-ils toujours plus de pression d’organisations concernées pour le faire?

Il y a des gens «au-dessus » des politiciens (qui traitent en fait de questions domestiques simples) ces autres politiciens -là sont les vrais décideurs. Ceux-là ne sont pas soumis à des élections tous les 4 ou 5 ans.

 

14. M. Trower, vous êtes en contact avec des scientifiques et des étudiants, pourquoi pas avec des médecins et des avocats?

J’ai été en contact avec trois cabinets d’avocats, l’année dernière . J ‘ai même fait un dossier de 88 pages pour l’un d’entre eux . Mais le problème vient des gouvernements. De façon générale , dans tous ces cas ou les gouvernements et des scientifiques liés au gouvernement sont complices d’expériences et d’expérimentations illégales faites sur la population , on assiste à des blocages et des fins de non recevoir. La plus part des cas concernés prennent 15 ans avant d’arriver au Tribunal et sont classés par la mort de la victime. Ce qui permet ensuite aux avocats du gouvernement de mettre la preuve de la faute sur la victime. La plupart des médecins consultants travaillent, en fait, pour le gouvernement.
Sinon, quand ils travaillent dans le privé, ils doivent de toutes façons être officiellement enregistrés . Par conséquent, vous recevrez très peu d’aide des professionnels de la santé . Je connais personnellement trois consultants hospitaliers qui ont été menacés dans les quatre heures qui avaient suivi l’acceptation de telles affaires. Ils ont tous abandonné , préférant garder leur emploi.

15. De qui peut-on attendre de l’aide: de la presse, de la justice ou seulement des citoyens?

Au final, vous m’ avez demandé si je voulais répondre à la presse. Il est beaucoup plus facile pour la presse de me rencontrer ici, où se trouve toute ma documentation. Le plus difficile des problèmes consiste à fournir des preuves . Même si vous pouvez prouver que vous êtes bombardé d’ondes (ce qui est incertain ) comment prouver qui en est responsable? Théoriquement, cela pourrait venir d’au moins de 150 différentes entreprises et d’autant de pays , ce qui signifie qu’il ne s’agirait pas forcément du pays où vous vous trouvez . C’est bien la raison pour laquelle les micro-ondes sont des armes parfaites.

Je pourrais bien sûr aller en Allemagne. Ce serait couteux pour vous. Il serait peut-être préférable de payer un journaliste d’investigation pour écrire un article qui expose ce phénomène- si tant est qu’il puisse le publier. Je suis persona non grata  dans huit universités. Et j’ai reçu trois menaces de mort. Cela donne une idée du pouvoir du gouvernement.
Vous pouvez lire mes réponses au roi Kgfela sur le site de Magda, et les faire connaître

J’ajoute ici, pour les individus ciblés en recherche d’informations complémentaires et de moyens de protection, qu’il  existe également un texte dense et important à connaître et faire connaître .
https://rudy2.wordpress.com/?s=shielding

Dans les réponses de Barrie TROWER ci-dessus,  on note le nom de Magda HAVAS ,  médecin au Canada  et faisant des analyses médicales susceptibles de prouver l’irradiation par les micro-ondes.

Son nom est également associé à celui d’autres médecins  signataires de l’Appel de Paris .

Ce sont  vraisemblablement des médecins  que les individus ciblés des pays concernés et en recherche de preuves médicales  annexes de leur condition ,  peuvent sans doute utilement  contacter :

Dominique Belpomme , directeur European Cancer et environnement Institut de recherche, professeur à l’hôpital de l’Université médicale oncologie Paris V, France

Cindy Sage , MA Co-rédacteur, BioInitiative Rapports, USA.

David Carpenter , directeur de l’Institut pour la santé et l’environnement de l’Université d’Albany, professeur, Environmental Health Sciences, USA.

Olle Johansson , neuroscientifique, professeur en dermatologie expérimentale, Département des neurosciences, de l’Institut Karolinska, en Suède.

Lennart Hardell , épidémiologiste, professeur à l’hôpital universitaire de Orebro Orebro , Suède.

Michael Kundi , Professeur, Université de Médecine de Vienne, Centre pour la Santé Publique, Institut de santé environnementale, en Autriche.

Magda Havas , associé Prof d’études environnement et des ressources à l’Université Trent, au Canada.

 

Détection d’ondes près des pleurotes roses, à – 15 m et – 30 m

28 Avr

IMG_2246 super pleurotes roses pleurotes roses

IMG_2245 production des pleurotes rosesculture

Le musée du champignon  est  un endroit ludique ,  caché  dans un troglodyte qui serpente  et s’enfonce sur 200 m de long   sous la roche, passant  par paliers  de  – 15 m à -30 m  .

IMG_2250 entrée champignonière

Le seul puits d’aération est l’entrée. On se promène ensuite  à l’intérieur au gré de son intérêt ou de ses fascinations. Ici pas de  WiFi, pas de contrainte .  Les rares visiteurs de ce jour  avaient éteint leur portable  sans problème.

A – 15 m, la zone ressemblait à ceci :

IMG_2163 - 15 m

et la détection à cela:

IMG_2274 champignons moins 15 m

Le spectre du signal était formé de 3 fréquences avec des CEM tout riquiqui  et une mini variation à l’avenant ( 0,32 à  0,4 µW/m2)

A – 30 m, après avoir  longuement fréquenté  la morille,  l’ amanite tue mouche, le bolet de satan, l’hydne hérisson  et le shitaké qui se cultive façon lanterne japonaise,

IMG_2234 culture du shitake

j’avais choisi l’isolement en quasi cellule de moine . Ici.

IMG_2223  moins 30 m

Ce qui donnait les détections suivantes   et correspondant par exemple  à une douleur du pied à 12H29 comme suit :

IMG_2275 champignons 12h29

et  ceci , pour faire court et qui est noté en   sensations de piqûres *  :

IMG_2280  piqûre pied 12h41

Cet endroit complètement isolé, avait été particulièrement riche en  petites sensations de piqûres  ou douleurs légères réparties  un peu partout sur le corps et tour à tour  : omoplate, joue, paupière, oreille, pied  etc …

Et comme ça rassure toujours un peu de savoir qu’il y a pire, voici un  incroyable    «  pied bleu  » , proche voisin de  ma cellule troglo d’évaluation des sensations . Moche,  mais délicieux.

IMG_2233 un pied bleu

En sortie de cave, une petite maison troglo sert de lieu d’exposition à plusieurs milliers de représentations de champignons, faites de matériaux différents et  en provenance du monde entier. C’est censé être la collection d’un myco-maniaque.

IMG_2256 boutons de manchettes

Voici , ici  par exemple , des boutons de manchettes faits par les anglais.

* voir les hypothèses d’explication à l’article :

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/04/detection-dondes-en-cave-15-metres-sous.html

Implants et contrôle mental

18 Avr

Pour faire suite à l’article   https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/04/13/individus-cibles-implants-un-cas-au-tribunal-usa/  voici ci après en traduction faite sans autorisation, un texte de Madame le Docteur Rauni KILDE dont le titre original est Microchip Implants, Mind Control, and Cybernetics by Rauni-Leena Luukanen-Kilde, MD, Former Chief Medical Officer of Finland, SPEKULA, 1999                                             

Ce texte avait été présenté sur le forum Peace Pink

Madame Rauni KILDE était médecin et  nous a définitivement quittés en février 2015, après plusieurs jours d’intense matraquage  par des ondes , de type harcèlement électronique .

Madame Rauni KILDE, *  était aussi conseillère scientifique de l’association EUCACH 

Des connexions internet  sporadiques ne m’ont pas permis de savoir s’il existait une traduction officielle de ce texte. Si c’est la cas , je supprimerai l’ article  traduit ci-dessous , à la demande  ou selon information. 

La présentation  en paragraphes est , ici,   légèrement différente de l’original. Les termes surlignés  n’existent pas, non plus dans le texte original.  

TEXTE

En 1948, Norbert Weiner a publié un livre, Cybernétique, présentant   une théorie de la communication et du contrôle neurologique  qui aurait déjà été en usage,  à l’époque,  dans des cercles restreints.

En 1980 Yoneji Masuda, « Père de la société de l’information», a fait partager sa crainte  que notre liberté soit menacée par une technologie cybernétique de type orwellien et totalement inconnue du grand public. Cette technologie relierait le cerveau d’individus dotés de micro-puces  cérébrales  à des super-ordinateurs, par le biais de satellites.

En 1974, les premiers implants cérébraux ont été  insérés, par opération chirurgicale,  dans l’état de l’Ohio, aux  Etats-Unis et également à Stockholm, en Suède.

En 1946  des électrodes cérébrales ont été insérées dans les crânes de bébés  à l’insu de leurs parents.

Dans les années 1950 et 60, des implants électriques ont été insérés dans le cerveau des animaux et les humains, en particulier aux États-Unis,  dans le cadre de recherches sur le fonctionnement du cerveau et du corps liés à  des modifications du comportement . Des techniques de contrôle mental  avaient été utilisées pour tenter de modifier le comportement et les états  d’esprit  d’êtres humains.

L’emprise  sur les fonctions cérébrales  était alors devenu un objectif primordial  des services de l’armée  et du renseignement.

Il y a trente ans  les implants cérébraux décelés par des  rayons X  mesuraient un centimètre.  Les implants suivants seront réduits à la taille d’un grain de riz, et faits de silicium, et  plus tard encore d’ arséniure de gallium. Actuellement , ils sont suffisamment petits pour être insérés dans le cou ou le dos, et également par voie intraveineuse dans les différentes parties du corps lors d’ opérations chirurgicales, avec ou sans le consentement du sujet. Il est maintenant presque impossible de les  détecter ou de les supprimer.

Il est techniquement possible de doter  chaque nouveau-né  d’une micro-puce  électronique par  injection, et qui pourrait alors permettre d’ identifier la personne tout au long de sa vie. De tels  plans sont en cours de discussion dans le plus grand secret   aux États-Unis . Il n’y a aucun débat public sur les problèmes liés à l’absence de vie privée  que cela implique

En 1973, en  Suède, le Premier ministre Olof Palme  a donné la permission de pratiquer des implants sur des  prisonniers . L ‘ex-directeur  général de l’inspection des données Jan Freese , a également  révélé que des patients  en  maisons de santé ( retraite ?)  ont été implantés dans le milieu des années 1980. Cette  technologie  a été mentionnée en  1972 dans le rapport 47 de l’Etat suédois, Statens officiella Utradninger (SOU).

Des êtres humains ainsi  implantés peuvent être suivis n’ importe où. Leurs fonctions cérébrales peuvent être contrôlées à distance par des super-ordinateurs et même modifiées par des changements de fréquences. Les cobayes de ces expérimentations  secrètes incluent  des prisonniers, des soldats, des malades mentaux, des enfants handicapés, des personnes sourdes et aveugles, des homosexuels, des femmes seules, des personnes âgées, des enfants  en âge scolaire, et tout groupe de personnes considéré comme «marginal» par cette élite  d’ expérimentateurs . Les expérimentations faites sur des  prisonniers dans la prison d’État de l’Utah, et publiées , par exemple, sont tout à fait  choquantes .

Les puces d’aujourd’hui fonctionnent au moyen d’ondes radio basse fréquence . Grâce aux satellites, une personne implantée peut être suivie n’ importe où sur le globe. Selon le Dr Carl Sanders, qui a  conçu le système biotique de intelligence-manned interface injecté dans les personnes, cette technique a été  testée, parmi d’autres,  pendant  la guerre contre  l’Irak. (Au cours de la guerre du Vietnam, les soldats avaient reçu par injection   la puce Rambo, conçue pour augmenter le flux d’adrénaline dans la circulation sanguine.) Les 20-milliards de bits / seconde  des super- ordinateurs  de la National Security Agency (NSA) pouvaient désormais « voir et entendre » ce que les soldats subissaient  sur le champ de bataille par ce  système de surveillance à distance (RMS).

Verichip

Lorsque  une puce de 5 micro-millimètres (le diamètre d’un cheveu est de 50 micro-millimètres) est placée dans le nerf optique de l’oeil, elle capte les  neuro-impulsions du cerveau  chargées des expériences, des odeurs, des perceptions , et de  la voix de la personne implantée. Ces neuro-impulsions une fois transférées et stockées dans un ordinateur,  peuvent être projetées en  retour vers le  cerveau de la personne par l’intermédiaire de la puce  pour être re-vécues. A l’aide d’un RMS , un opérateur informatique terrestre peut envoyer des messages électromagnétiques (codés comme signaux) vers  le système nerveux, modifiant ainsi  les performances de la cible. Par ce  RMS, des personnes en bonne santé peuvent être amenées à avoir des hallucinations et à entendre des voix dans leur tête.

Chaque pensée, réaction, l’ouïe et l’observation visuelle provoque un certain potentiel  neurologique, des pointes, et des modèles dans le cerveau et ses champs électromagnétiques,  et qui peut maintenant être décodé en pensées,  images et voix. La stimulation électromagnétique peut donc modifier les ondes cérébrales d’une personne et affecter l’activité musculaire, provoquant des crampes musculaires douloureuses vécues comme de la torture.

Le système de surveillance électronique de la NSA peut  suivre et gérer simultanément  des millions de personnes. Chacun de nous a une fréquence de résonance bio-électrique unique du cerveau, à la manière de nos empreintes digitales tout aussi uniques . Avec une  stimulation  cérébrale de fréquence électromagnétique (EMF) entièrement codée, des signaux électromagnétiques pulsés peuvent être envoyés au cerveau, provoquant la voix souhaitée et les effets visuels que la cible recevra. Il s’agit là d’une  forme de guerre électronique. Les astronautes américains avaient  été implantés avant d’être envoyés   dans l’espace de sorte que leurs pensées puissent être suivies et que toutes leurs émotions puissent  être enregistrés H/ 24 .

Le Washington Post a rapporté   en mai 1995 que le prince William de Grande-Bretagne a été implanté à l’âge de 12 ans . Ainsi,  s‘il était enlevé   une onde radio avec une fréquence spécifique pourrait  cibler  sa puce électronique. Le signal de la puce serait acheminé via un satellite à l’écran d’ordinateur du siège de la police, où les mouvements du prince pourraient être suivis. Il pourrait effectivement être localisé  n’ importe où sur le globe.

Aucun média n’a mentionné  que la vie privée d’une personne implantée disparaît pour le reste de sa vie. Cette personne  peut être manipulée  de multiples façons.  A l’aide  de fréquences différentes, le contrôleur secret de cet équipement peut même changer la vie émotionnelle d’une personne. Cette personne  peut être transformée pour devenir agressive ou léthargique. Sa sexualité peut être influencée artificiellement.  son inconscient et les signaux de son mental peuvent être lus,  ses rêves  peuvent être manipulés ou  même induits . Tout cela  se fait sans que la personne implantée ne le sache ou  n’y consente.

De la sorte, un parfait  cyber- soldat peut donc être créé. Cette technologie secrète a été utilisée par les forces militaires dans certains pays de l’OTAN depuis les années 1980 sans  que la société  civile  et  des chercheurs  n’en ait été informés . Ainsi, il existe peu   d’information dans les revues professionnelles et académiques  sur ce système de contrôle mental intrusif.

Le groupe  de renseignement  sur les signaux de la NSA peut surveiller à distance  le contenu de cerveaux humains en décodant les potentiels évoqués (de 3.50HZ, 5 milliwatts) émises par ceux-ci. Les cobayes prisonniers  de Göteborg, en Suède et  de  Vienne, en Autriche ont ont montré  des lésions cérébrales évidentes avec  une diminution de la circulation sanguine et un manque d’oxygène dans  le lobe temporal frontal droit du cerveau    se trouvent  en général les implants .  Un personne , cobaye finlandaise,   a eu  une atrophie cérébrale  avec pertes de connaissance à répétition  dues au défaut d’oxygénation du cerveau. **

Les techniques de contrôle mental peuvent être utilisées à des fins politiques. Le but des  contrôleurs aujourd’hui est d’inciter les personnes ou les groupes ciblés à agir contre leurs propres convictions ou intérêts. Des individus  zombifiés   peuvent même être programmés pour assassiner et tout oublier . Des exemples alarmants de ce phénomène existante aux USA .

Cette «guerre silencieuse» est menée contre des civils et des soldats ignorants du fait ,  par les agences militaires et de renseignement. Depuis 1980, la stimulation électronique du cerveau (ESB) a été secrètement utilisée pour contrôler les personnes  ciblées sans qu’elles  le sachent  ou qu’elles  l’acceptent  Tous les accords internationaux relatifs aux  droits de l’homme interdisent la manipulation non consensuelle des êtres humains – même dans les prisons- pour ne pas parler des populations civiles.

A l’initiative du sénateur américain John Glenn, des discussions ont été entamées en Janvier 1997, sur les dangers du rayonnement  des populations civiles.  Le ciblage des fonctions du cerveau par des  champs électromagnétiques et des rayonnements  (à partir d’hélicoptères ,  d’ avions, de satellites, de camionnettes stationnées ,  de maisons voisines, d’antennes relais, d’ appareils électriques,  de téléphones portables, de  télévision,  de radio, etc.) fait  partie des problème de rayonnement qui devraient être discutés  par les élus  de tout  gouvernement démocratique.

En plus du contrôle mental (MC)  électronique, des méthodes chimiques ont également été développées. Des  médicaments psychotropes et différents gaz odorants qui affectent négativement le fonctionnement du cerveau peuvent être injectés dans les conduits d’air ou des canalisations  d’eau. Des bactéries et les virus ont également été testés de cette manière dans plusieurs pays.

La super-technologie d’aujourd’hui, reliant nos fonctions cérébrales via des  puces (ou même sans elles, selon la dernière technologie) à des ordinateurs via des satellites aux Etats-Unis ou  en Israël, constitue la menace la plus grave pour l’humanité. Les derniers super-ordinateurs  sont assez puissants pour surveiller la population du monde entier. Que se passera-t-il quand des personnes accepteront d’être pucés sur la base d’informations erronées ? Le premier leurre sera celui de la puce d’identification.  Une  loi a même été secrètement proposée aux États-Unis pour  criminaliser l’extraction d’un implant d’identification.

Sommes-nous prêts pour la robotisation de l’humanité et l’élimination totale de la vie privée, y compris  celle de la liberté de pensée ? Combien d’entre nous  sont prêts  à confier leur vie entière et leurs pensées les plus secrètes à Big Brother ? Pourtant, la technologie pour créer un nouvel ordre mondial totalitaire est bien là.  Les systèmes de communication neurologique secrète sont en place pour contrecarrer foute  pensée indépendante, pour contrôler l’activité sociale et politique au nom d’ intérêts privés et militaires égoïstes.

Avec  nos fonctions cérébrales  déjà connectées aux super-ordinateurs  au moyen d’implants  radio et de puces, il sera trop tard pour protester. Cette menace ne  peut être contrée  que par l’éducation du public, en utilisant la documentation  disponible sur la bio-télémétrie et les informations échangées lors de congrès internationaux.

Une des raisons  pour laquelle cette technologie est restée un secret d’État tient au  prestige généralisé du Diagnostic Statistical Manual IV  des psychiatres,   élaborée  par l’Association des psychiatrie américaine  (APA) et imprimée en 18 langues. Les psychiatres qui travaillent  pour des agences de renseignement américaines  ont sans aucun doute participé à la rédaction et à  la révision de ce manuel. Cette  « bible » pour psychiatres sert de couverture au développement secret des technologies propres au contrôle mental ,   en qualifiant certains de leurs effets    des symptômes de la schizophrénie paranoïde.

Les victimes  d’expérimentation du contrôle mental  subissent ainsi régulièrement  des diagnostics, à la va vite, par des médecins qui ont simplement retenu par coeur la liste des symptômes  proposés à l’école. Ces praticiens n’ont pas appris que les patients qui se disent ciblés contre leur volonté et utilisés comme des cobayes peuvent dire  la vérité et sont simplement utilisés pour des expérimentation dans une guerre psychologique qui  se décline  en  électronique, chimique et bactériologique.

Le temps est compté pour changer l’orientation de la médecine militaire, et  préserver  l’avenir de la liberté humaine.

* Plusieurs vidéos de Madame Rauni KILDE  ont été présentées à  :

https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/03/21/controle-mental-evolution/

**

IMG_2030 cerveau

 Sans connaître le rapport de l’image ci-dessus ,  avec le sujet de ce texte , cette illustration donne à voir ce qu’est un cerveau avec défaut de vascularisation et d’oxygénation . Tout ce qui n’est pas rouge, n’est pas irrigué.  

Sur cette image le lobe droit du cerveau concerné  se trouve sur la partie gauche de l’image présentée

SONS d’ONDES

16 Fév

Les sons émis par des individus ciblés au moment ou à la suite de certains  tirs d’ ondes ,  et pour ce que j’en connais,  sont de deux sortes.

Il y a  des tirs d’ondes  qui  provoquent une vibration de membranes ou d’organes . Ces vibrations , dans mon cas, avaient été détectées comme émises par   des tirs d’ondes de type radar ( ULB)  . Les sons  qui viennent de ce vibrations faites par les tirs d’ondes ,  sont incontrôlables et provoquent des sonorités impossibles à reproduire volontairement ou consciemment.

Si le tir fait vibrer les parois nasales, le son émis est une sorte de  » groinement ».

???????????????????????????????

En cas de tirs  d’ondes ,au niveau de la gorge , les cordes vocales affectées émettent un son caverneux . Voici ci-après la détection  en ondes , d’un de ces sons caverneux du jour.

???????????????????????????????

De nombreux tirs consécutifs au niveau des cordes vocales font changer le timbre de la voix . D’autre part  à la suite de ces tirs  ciblés répétés,   la voix n’a plus de » portée ».

Il n’est pas exclu, que les valeurs CEM  présentées par cette détection soient minimisées car brouillées par un appareil spécial. En effet, après la parution de l’article

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/02/amenagements-de-cem.html

   , il y avait eu , un immédiat et nouvel aménagement du matériel émetteur en rafales,  voisin .

Celui qui pouvait être l’expert en tirs d’ondes,  venu  faire les réglages sur place, avait même  laissé son planton  devant la porte de l’ex-marin, le temps de sa rapide mise au point.

On sait , par ailleurs que les box WiFi n’émettent pas en rafales . Ces détections ne sont donc pas celles de la téléphonie.

Cette manipulation d’un éventuel expert dépêché sur place  avait ensuite donné ceci.

???????????????????????????????

Mais…. BOUM, l’appareil avait  cependant eu un pet de CEM malencontreux à 400 microW/m2,

???????????????????????????????

avant de reprendre son boulot pépère  de tirs de rafales comme avant, avec faible CEM.

Ce type de tirs  produit un bruit de scie à métaux dans le ciboulot, avec en prime,  perte d’équilibre  en station debout,  et état nauséeux.

Ce matériel des co-exécuteurs de dame,  est à gerber.

L’autre sorte de sons  provoqué par les  tirs d’ondes provient des ondes stationnaires  telles que les avait mentionnées le Dr Evrard, médecin militaire * (1) . Ce  type de son mériterait  plutôt le nom de bruit.

Les tirs d’ ondes  au cours d’une nuit,   brûlent, emplissent  et gonflent aussi les organes creux. Ces ondes  finissent  par être éjectées en chapelets incontrôlables et tonitruants  de pétarades et d’éructations qui libèrent momentanément  et  partiellement de la brûlure interne.

Le constat des dernières manipulations  répertoriées et détectées ,amène à penser qu’il existerait   un Etat criminel caché dans l’ Etat de droit français , et qui fait la guerre à ses citoyens,  avec la complicité de tous ceux qui se taisent .

Ici, dans cette histoire de haine collective orchestrée au meilleur niveau, l’intensité des représailles est , en plus, selon l’humeur des exécutants.

Noam Chomsky

Photo en provenance du blog de James Lico (USA)

.

J-J Walti , grand connaisseur  et annonceur de  ce qui m’arrivera quelques semaines ou mois plus tard,  pourrait être désigné aussi comme  représentant des groupes cachés qui manipulent et/ou torturent les êtres humains , comme on le voit aussi dans  » l’amer dessous des cartes » ( voir le blog) .

J-J Walti mentionne  même, dans son message du 9 février 2015 l’existence  de «  services de la défense contre  contre  l’être humain  », comme  s’il s’agissait, en FRANCE,  d’une entité pérenne .

???????????????????????????????

* (1)

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/radar-et-sante.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/10/radiofrequences.htm