Tag Archives: 1100 MHz

HCE- Le spectre du signal

25 Juil

 

HCE = HARCELÈMENT CRIMINEL ÉLECTRONIQUE

 Dans un texte du site https://strategika51.org/archives/22936, on trouve ceci :

Certains dispositifs non-létaux à énergie dirigée sont utilisées pour cibler des personnes en toute discrétion dans un but d’harcelement ou de ciblage puisqu’elles induisent des effets biologiques et psychologiques documentés comme la survenue de difficultés respiratoires, des antalgies diverses et sans cause apparente, des saignements de nez sans cause physiologique,  des vertiges, des nausées, un sentiment de désorientation (atteinte de l’oreille interne), une asthénie sévère, une fatigue chronique, des sensations de brûlures localisées ou non, des douleurs articulaires, une confusion mentale, des symptômes épileptiques, la dépression et le suicide.

C’est également l’arme idéale pour un harcèlement à distance notamment à l’intérieur d’une maison ou un appartement (appareils électriques qui “sautent”, survoltages intempestifs, pannes récurrentes de certains dispositifs, vibrations anormales des vitres et des ustensiles en verre, écho lors des communications en GSM, etc.)

……

Une recherche conduite par un laboratoire visait à induire une réaction de rage ou de folie furieuse chez des individus calmes et n’ayant pas de raisons apparentes de recourir à la violence ou d’être saisis par une folie destructrice (Amok) à l’aide d’ondes radio de fréquences très basses. Sur les dix cobayes ciblés, deux ont tenté de se donner la mort, un s’est effondré, quatre ont sombré dans une dépression et un autre a souffert d’une tachycardie incontrôlable.

Ce sujet nous interpelle tous car nous vivons dans un monde de plus en plus pollué par toutes sortes d’ondes électromagnétiques et nous subissons tous à notre insu un bombardement continuel de particules. Si en plus les gouvernement se mettent à vouloir exploiter effectivement ces ondes à des fins de contrôle social, la dystopie décrire dans “1984” ne serait qu’un conte des frères Grimm à côté de ce qui attend l’espèce humaine.

On peut lire aussi

https://www.frstrategie.org/web/documents/programmes/observatoire-des-conflits-futurs/publications/2018/1.pdf

 

Les détections faites dans la maison louée ( pas celle ci-dessus)  depuis la mi-avril montrent des kyrielles de fréquences allant de 1,2 GHz à 1,9 GHz et produisant des  champs électromagnétiques  apparemment infimes , si on les compare à ceux que produisait  le matériel 

des dégénérés 

– du 22 rue Ernest Renan , Paris XV,

– des Sénioriales  de  Saint Julien  des Landes 

– de Lanester lors d’un séjour  d’un WE

– de Vannes … etc

– de l’hôtel de Saint Jean de Monts 

qui procédaient par tirs de micro-ondes dans la tête et le cerveau, à bout portant.

https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/12/22/harcelement-et-monasteres/

http://lezarceleurs.blogspot.com/2017/09/les-salves-de-la-4.html

Ici, dans la maison louée,  la méthode camouflée récente , est  surtout basée sur des sifflements  répétés dans le cerveau pour l’épuiser en continu, sauf cas de représailles où la violence sadique  s’accroit. 

La nuit du 23 au 24 juillet, s’était révélée  une longue  séance de torture à l’énergie pulsée. La torture avait duré  6 heures . Elle ressemblait, par interprétation perso.   à des  représailles sadiques  au billet précédent qui note un voisin FM. 

Ces représailles orchestrées par les amis, d’amis sadiques et tortionnaires de cibles  ,  ne laissait aucun coin de la maison hors de portée des signaux qui attaquaient le cerveau par la partie droite de la boite crânienne.

Et cette partie droite du crâne même  fermement appuyée contre le matelas continuait de sursauter au rythme de sifflements violents.

Pour cette nuit du 23 au 24 juillet, il n’existait aucune détection de la présence des  bizarres fréquences isolées allant de 1,1 GHz à 1,9 GHz , habituelles depuis la mi-avril. Les détecteurs n’avaient enregistré que les  micro pulsations habituelles sur les fréquences de 2GHz à 2,3 GHz. … et que je croyais être celles des sifflements. 

Belle erreur, à corriger …. grâce à un signal apparu dans sa totalité  en milieu de nuit

puis de nouveau à 6h52.50  comme ceci 

Le pavé bleu cerné de noir, montre ce qui apparait d’habitude (  et seulement, entre 1,1 GHz et 1,9 GHz) dans les détections récentes depuis mi-avril.

On retrouve encore le spectre complet du signal  qui provoque les  sifflements  dans le cerveau , ce 25 juillet , comme ceci

 

Ce qui semblerait indiquer qu’une technique de camouflage d’une partie d’un signal est possible .

En complément d’information concernant ces sifflements dans le cerveau, il faut noter l’article de J.A ELDER et C.K CHOU (2003). Comme suit :

La capacité d’un individu à entendre les sons induits par RF dépend de l’audition acoustique à haute fréquence dans la gamme kHz supérieure à environ 5 kHz. Le site de conversion de l’énergie RF en énergie acoustique se situe à l’intérieur ou à la périphérie de la cochlée et, une fois la cochlée stimulée, la détection des sons induits par RF chez l’homme et les réponses auditives induites par RF chez l’animal sont similaires à la détection du son acoustique. La fréquence fondamentale des sons induits par RF est indépendante de la fréquence des ondes radio, mais dépend des dimensions de la tête. Il a été démontré que la réponse auditive dépend de l’énergie d’une impulsion unique et non de la densité de puissance moyenne.

Ici, à l’affut de toute information, pour adapter leur torture et supprimer les preuves ou  toute possibilité d’interprétation ou d’explication de preuves/détection, les bourreaux sadiques et tortionnaires de cibles/victimes d’énergie dirigée ,   montrent qu’ils possèdent les moyens techniques et la technologie pour le faire, outre la volonté d’anéantir leur cible .

Enfin , pour information de comparaison, on peut ajouter qu’ une maison isolée  ( non mitoyenne) , sans WiFi ni technologie particulière à l’intérieur de ses murs,  se présente ainsi en détection de signaux (absents) entre 300 MHz et 6000 MHz :

 

Publicités

Simultanéité des propulsions d’énergie et des déflagrations électriques dans le cerveau

20 Avr

Des internautes ont fait état d’une impossibilité d’ouvrir le dernier billet du blog http://lezarceleurs.blogspot.fr .  Le voici  donc en copie 

Ce qui suit est   destiné à servir d’ information/comparaison  à  des cibles de harcèlement électronique , dans des situations semblables à celles qui ont  été exposées dans mes blogs.
Pendant  la nuit concernée ( 17-18)  par ce qui suit , il n’y avait pas de résidents dans l’appartement au-dessus du mien . Ni dans celui  encore au- dessus.
Par ailleurs, l’appartement que j’occupe dans cette résidence est situé  au rez-de-chaussée , au-dessus d’un sous- sol de caves et de garages. Il n’y avait,  à mon niveau du RDC ,  aucun autre résident proche . Donc, pas de voisins sur les côtés.

Pour cette nuit-là, j’avais organisé mon couchage au milieu du salon, avec  au- dessus

  •  1 matelas, 5 plaques de métal , deux plaques de mousse et 6 épaisseurs de mylar dans une housse
au-dessous du lit
  • Une épaisse  plaque de fonte et deux plaques de mousse et 6 épaisseurs de mylar dans une housse
Les  détecteurs jumeaux avaient été repartis comme suit :
  • L’un au-dessus du barda :  FA2
  • L’autre sous  le barda : FA1 , au niveau de ma tête enregistreuse ,  affublée du casque EEG
Il y avait eu 7 propulsions d’énergie entre 22H03 et 0H et qui présentaient toutes les mêmes caractéristiques de CEM faibles , comme ceci en exemple :
Pour FA2
Les fréquences en jaune correspondent aux fréquences porteuses au moment de la propulsion d’énergie
Pour FA1
Pour la déflagration électrique dans le cerveau :
et
Le jour suivant ,  très tôt,  les caractéristiques des propulsions d’énergie étaient semblables . Comme ceci pour 0H04 et à 0H12,. C’étaient les dernières de cette série .
Pour FA2
Pour FA1
Déflagrations dans le cerveau  à 0H04
Puis  détections à 0H12 pour FA2
Puis  détections à 0H12 pour FA1
Déflagrations électriques dans le cerveau à 0H12

L’image  de la déflagration électrique dans le cerveau  présentée correspond à la déflagration de 0H12.

Au matin, il y avait eu 51 déflagrations douloureuses dans le cerveau .
Elles avaient démarré après 4 H.  Les sensations étaient différentes de celles de la veille.
Par ailleurs , elles  correspondaient  à un gamme de fréquences différentes  des précédentes ,  et non décelables par les jumeaux FA1 et FA2 qui  enregistrent et détectent entre 300 MHz et 6 GHz .
Il s’agissait peut-être d’ultrasons .
Les différences de sensations douloureuses  éprouvées et mentionnées  entre les propulsions du soir et du matin après 4 H, expliquent  aussi la difficulté   à exprimer ou décrire les effets ressentis pour les cibles de HE . 
A  cause de changements de méthodes, de techniques et d’appareils,  quand ce n’est pas à cause de leur superposition , il peut  devenir compliqué  pour une victime d’expliquer sa situation fluctuante  et devenue confuse par la fatigue induite et qui est une technique d’usure.