Tag Archives: 700 MHz

Le signal vicieux

9 Avr

On appelle signal un message codé qui peut être communiqué à distance. En harcèlement électronique , il est convenu d’appeler signal un phénomène complexe utilisant une énergie immatérielle qui vise une cible dans un but déterminé ,  variable et hostile.
Ce signal est , ici, dit « vicieux » parce que programmé avec malveillance pour déstabiliser, et handicaper sa cible.

 

La plus part des campings sont devenus impraticables aux victimes des technologies par énergie immatérielle de cuisson brutale ou progressive , dont le WiFi.
Pour plaire aux clients étrangers désireux de rester en contact permanent avec la Hollande, la Suisse ou la Nouvelle Zélande, une majorité de campings s’est  dotée de bandes relais,  gentiment disséminées ici et là, sur leurs sites.
Les plus malins ont concentré l’accès Wifi au niveau du bar.

Ici, c’était dans une grange éloignée des mobiles homes qu’on pouvait cuire , mais uniquement par décision personnelle .
La poule de l’entrée du camping ,  a certes pas l’air commode. Mais les hôtes de l’endroit sont joyeusement accueillants,  et le site est nickel-chrome.

 


Le mobile home de trois pièces tout confort , plus terrasse protégée, et proposé à la location, était presque isolé des autres.  Super.

La première nuit avait été tellement douce, que j’avais requipé pour un complément de plusieurs autres.
C’était sans compter sur l’acharnement absolu de mes poursuivants, dont le programme de base tourne autour de :
L’insécurité
La privation de sommeil
La destruction des facultés mentales et la dégradation de la santé
pour extermination par la folie ou le suicide aux apparences plausibles et normales.

Peut-être que la propriétaire de mon appartement de Cap Olona n’aimerait pas le retrouver peint en rouge .

Dans la matinée, après cette belle nuit, mon seul besoin allait vers la satisfaction hebdomadaire de mon addiction : la lecture du Canard Enchainé du jour * (2). Il se trouvait dans un point presse , doublé d’un bistrot, à portée de pieds.

Dans le harcèlement tel que décrit dans ces blogs , il faut penser que les particularités , goûts ou addictions d’une cible sont en général tous passés au crible de l’analyse , pour être ensuite ajoutés et utilisés dans un protocole précis et qui concerne ou vise la cible uniquement.

« Mes » harceleurs savent forcément qu’ils me retrouveront un mercredi , dans le premier point de vente de journaux des environs de mon véhicule repérable.
C’est ainsi, aussi, que fonctionne l’armée secrète des pseudos « Gladios » français. Selon les bons vieux principes de  prétendus services secrets instructeurs.

Ici, ce jour-là , à l’intérieur du bistrot , un grand quadra à l’allure sportive , installé à une table, attendait …. Et Godot n’était pas venu….. Enfin … peut-être que si. Mais à cette heure-là, le grand quadra aurait dû être au lit, si travail en décalage horaire, et sinon,  au boulot.
Sur cette réflexion silencieuse, je m’étais installée devant mon petit noir , immédiatement absorbée par ma lecture.

Le soir vers 20 h, un tour rapide en extérieur du camping  montrait l’antenne relais proche  à plus d’un kilomètre. Ça collait avec ma nuit précédente de repos.
Et dans l’autre partie du camping tout le monde était calfeutré. Chic.

Vers 21h ++, selon un des détecteurs orientés en opposition , les hautes fréquences ambiantes avaient été modifiées , avec un bruit de ronflement de moteur tout près du mobile home.

 

La situation s’était inversée , à plus de 22h . Pour moi aussi .

Car le cerveau s’était mis à sursauter sous des coups répétés à vitesse V. Ces brusques sursauts du cerveau accompagnés d’un bruit entre sifflant et chuintant sont appelés ZAPPINGS par les cibles de terrorisme électronique.
Ces zappings ne sont pas, ici,  détectés par des densités de puissance importantes , mais seulement par ceci sur la fréquence 2,6 GHz :


Il se pourrait donc que ces zappings  correspondent surtout à un signal différent de celui qui est montré ici, et plutôt dans une fréquence inférieure aux capacités de détections des enregistreurs ici à disposition ( entre 300 MHz et 6 GHz)
Ces zappings étaient cependant détectés par l’EEG du cerveau qui sursautait.

Dans ce vaste 3 pièces, j’avais 3 endroits confortables de couchage possible. Je les avais tous utilisés , dans le désordre. A chaque changement de place ou de sens ( tête au pied) et systématiquement , le signal vicieux, que certains disent intelligent,* (1) avait retrouvé la tête, et ce, après un répit de moins en moins long.

Comme à Cap Olona….. selon la pratique du détraqué du  A221 (et qui me poursuit même sur une plage)…. et d’ ailleurs.

Au final, j’avais opté pour la position à 150° dans ma voiture. Et CH BING, CH BING et CH BING … et un retour dans le mobile home .
Ç a avait continué jusqu’au matin , mais atténué cette fois,  par les packs de gel fixés autour de la tête, et indiquant de nouveau  , que l’origine du problème était bien externe au cerveau.
Bien sûr, j’avais quitté le camping plus vite que prévu. C’était le but de ce matraquage . Aussi.

D’où que vienne ce signal vicieux , capable de retrouver le cerveau après un minimum de temps et d’ajustement, et peut-être ( pourquoi pas) activé à partir d’un élément de ma voiture proche et servant d’antenne, il est notoire , une nouvelle fois, que ce signal vicieux ne rate jamais sa cible qu’il fait souffrir non stop .

Ce peut, éventuellement,  être fait par mise en résonance, par programmation,  avec une partie vitale ou cruciale de la boite crânienne. La douleur, pour moi,  est DANS le cerveau.

* (1) https://rudy2.wordpress.com/a-tortures-en-france-par-dispositifs-a-energie-dirigee-et-psychotroniques-tentatives-de-meurtre/

  • (2) Il existe deux anecdotes liées au Canard Enchainé et déjà racontées, l’une se trouve à http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/harcelement-en-reseau-la-couleur-bleue.html  et mentionne un individu qui m’empêchait d’avancer dans la rue pour me monter le journal qu’il avait coincé dans la poche arrière de son pantalon
  • l’autre était liée à la soeur hôtelière de l’ABBAYE de Saint-Jacut-de-la-mer (22)  qui faisait des violations de ma chambre pendant les heures fixes de repas. Elle avait été piégée, lors d’une violation,  par un échafaudage qui était tombée sur elle et les imprécations qui s’en étaient suivies, enregistrées par un magnétophone hors de sa portée. Cette soeur venait me parler dans le réfectoire avec le n° du Canard Enchainé  à la main, et qu’elle avait sans doute pris dans ma chambre. Ici, encore, il convient de noter l’escroquerie de cette situation . En plus. La très catholique soeur hôtelière était en charge du confort  et de la sécurité de mon séjour qu’elle proposait contre facturation……. et qu’elle violait.

700 MHz et 600 MHz entre 4 h et 5 h

22 Nov

La fréquence 700 MHz a été vendue aux enchères aux opérateurs de téléphonie , par l’Etat français , à la mi-novembre. Deux blocs de fréquences par opérateur . Sauf pour FREE qui doit rattraper son retard de couverture du territoire.

La fréquence 700MHz avait été déclarée en « or » . Comme la fréquence 800 MHz .Elles traversent mieux le béton que leurs copines.

Traverser ne veut pas dire agresser . Mais seulement pénétrer et se répandre. « La » 700 MHz le fait bien.
Cette fréquence de TNT, ne sera libérée que progressivement. Les services du Premier ministre précisent  que « leur transfert effectif aura lieu entre le 1er  octobre 2017 et le 30 juin 2019, à l’exception de quelques zones où ces derniers pourraient les utiliser dès avril 2016 ».
Elle n’est donc pas encore disponible.

Sauf pour mes agresseurs. Ils l’ont mise en fonction dès le matin du 21 novembre , entre 4H et 5H.
On sait que les « moins » hautes fréquences pénètrent mieux partout. Alors , pour contourner un mien blindage encore amélioré, et pour eux agaçant, les agresseurs du A201, avaient changé de fréquence porteuse. Ils étaient passés à 700 MHz et même , pas gênés , à 600 MHz, pour  5 fois en 16 minutes. Entre 4h20 et 4h36 . Comme ceci:

la colonne K = 700 MHz     T= 1,4 GHz

IMG_5273 4h01

en bleu le spectre habituel du signal, ici

en jaune et orangé , les augmentations d’intensité

en rouge , le bombardement de CEM entre 4h et 5h du matin

IMG_5272 4h20

colonne J = 600 MHz

IMG_5274 4h51

les CEM sont en microW/m2

Fin pour le 21-11-15

Et puisque je n’avais pas encore hurlé pour la douleur continue induite , à l’arrière de la tête , avec troubles supplémentaires dans l’oreille droite , ils avaient recommencé . En améliorant, avec CEM plus importants en 700 MHz. Comme ceci :

IMG_5282 4h01 deuxième jour

et

IMG_5283 4h34 2ème jour

avec un arrêt à 4h51.

Ces agressions venaient du A201. En dessous.
Il y a quelques temps , à 1h30 du matin j’étais allée me plaindre. Le résident du A201 , Mr Decroix n’avait pas nié avoir un appareil qui bombarde des CEM/fréquences chez moi. *(1)
Dans cet immeuble, comme ailleurs *(2)  la criminalité semble être  l’affaire de beaucoup . Tous volontaires Salauds Sadiques pour martyriser et torturer une personne  sans défense et sur commande .

Même la voisine du A210 qui, le 16 novembre, une nouvelle fois , avait ouvert son appartement à un expert /tireur . Pour des « tirs » à l’horizontal. L’expert/tireur avait oublié de fermer la porte en partant.
Le 1er tir d’énergie venant de chez Mme BROCHET avait traversé le haut du crâne et filé exploser dans les poumons. L’horreur.

Cette résidente du A210 est une petite grand-mère locale, aux airs attentionnés. Membre du réseau de HCR local , avec son fils , elle élève partiellement une petite fille . Petite fille sans doute future adepte des mêmes méthodes qu’elle aura connues étant gamine et trouvera normal de reproduire . Comme les enfants Gasnier (Angers) , les enfant De Certaines (Paris) , les enfants Frenove ( Paris) etc …

IMG_5284 enfant

Beurs de nuit

1 Août

???????????????????????????????

Dans cette histoire criminelle , le réseau « beur » toute classe et couche de population confondue est , sans conteste, et depuis longtemps, le groupe ethnique le plus actif , discret et furtif , mais pourtant incroyablement voyant , mis en avant .
Ce qui m’avait incitée pendant quelque temps à chercher une origine algérienne à une partie de mes problèmes . Elle n’est toujours pas exclue.

Mais face à une société française qui débloque complètement au point d’ organiser la torture de gens insignifiants avec l’aide de fonctionnaires chargés de sécurité publique , il fallait aussi compter sur les « beurs »  comme  » instruments  » astucieusement privilégiés .

Tout simplement parce que si une cible désigne ce groupe ethnique là, cela entraîne immédiatement une accusation générale de racisme ou/et discrimination . Et que cette réaction elle-même est perçue comme un droit , voire un devoir de représailles,  contre l’accusatrice,   et par l’entière communauté beur

Le travail se trouve donc fait ainsi , d’habitude, sans que les organisateurs du harcèlement n’aient vraiment besoin d’intervenir et d’apparaître .

Le même phénomène existe avec la communauté corse.

Cela vaut pour le harcèlement en réseau d’empêchements divers et dégradations de toutes sortes mais surtout pour le harcèlement électronique qui semblerait bien être une des nouvelles spécialités protégées du groupe criminel beur et déclinée en 3 volets :
– l‘utilisation d’un matériel élémentaire, mais peut-être paramètré sur certaines données bio-électriques de la cible et déposé en proximité ou transporté en tous lieux pour la suivre . Et souvent la précéder.
le détournement de la WIFI dans des lieux de séjour temporaire (hôtels) où, en plus, de nombreux  beurs sont veilleurs de nuit
l’utilisation d’un matériel plus sophistiqué ( laser, HPM) aux mains de la grande criminalité et utilisé de façon ponctuelle également en voisinage , le temps de quelques tirs sauvages , par un opérateur qui fait sa tournée de nuit des diverses cibles de la ville ou de la région.

C’est ce qui avait du se passer aussi dans quelques hôtels , propriétés de francs-maçons, dont celui de Conleau (56)

Les beurs désignés ici, « beurs de nuit «  avaient été repérés lors des récentes nombreuses nuits passées dans ma voiture , loin de l’acharnement sadique incommensurable de mon voisin du 5ème étage .

En mobs ou en caravanes de voitures rutilantes et pétaradantes , des ados ou post-ados beurs procédaient d’abord à la recherche de la cible ( moi) .

C’était l’occasion de plusieurs passages quelque soit l’endroit comme ici dans une étroite rue à sens unique,

IMG_7753 dernière rue

en attendant le positionnement d’une voiture amie , ou encore d’ une vieille bagnole en proximité .
Aux endroits où j’avais pris des habitudes, des véhicules avaient manifestement été positionnés en prévision. Car les tirs d’ondes y avaient démarré sans délai.

Tout déplacement, à raison de trois ou quatre par nuit , pour essayer d’avoir un peu de paix,  était suivi du même effet . Certains déplacements avaient aussi été l’occasion  de repérer les voitures de matériel, qui suivaient.

Comme en appartement, les détections avaient permis de noter une certaine variété des tirs d’ondes dirigés vers ma tête. Ils s’étaient adaptés aux informations transmises par ce blog.

Les brûlures et la cuisson interne par micro-ondage en voiture avait ainsi fait place pour quelques temps à des tirs d‘ondes de type sonique .
Ce qui , pour la nuit très agitée du 26 juillet avait donné le tableau de détection plus bas, dans une endroit plutôt bien protégé des tirs d’ondes des antennes relais, mais pas des tirs de pigeons : entre les deux cimetières de Montparnasse. Un endroit sympathique au matin.

IMG_7651 cimetière

Ici, le CEM est peu important. Il n’est pas destiné à cuire, mais seulement à matraquer le cerveau pour l’empêcher de se reposer et le faire vieillir, avec l’organisme, en accéléré.

???????????????????????????????
Sur la ligne du haut ( un peu coupée) en gras et en italique, on trouve deux fréquences 0,6 GHz et 0,7 GHz qui ne sont pas des fréquences d’antennes relais .
A gauche , dans la ligne indiquée freq, sont alignées les informations sur chaque onde porteuse .
Un peu plus à gauche , sous la date, sont listées les heures des détections sélectionnées sur 6 minutes.

La seconde présentation, ci-dessous, donne à voir la bande extrêmement large du signal haute fréquence balancé vers ma tête , avec la même information de 0,6 GHz et 0,7 GHz qui ne correspond pas à une fréquence de téléphonie et tend à montrer que les tirs d’ondes seraient faits avec du matériel embarqué.

???????????????????????????????

Ce qui permet aussi une comparaison , avec une détection faite au 22 rue Ernest Renan le 29 juillet. Cette détection correspond à de tirs d’ondes faits de l’appartement de mon voisin du 5ème , alors qu’aucun appareil n’était en fonction chez moi.

???????????????????????????????
Cette détection montre également la présence ( colonne K) d’une fréquence de 0,6 GHz et ( colonne L) d’une autre de 0,7 GHz . Ces hautes fréquences ne sont censées émises , ni par un téléphone, ni par une box , ni par une antenne relais.
Il pourrait donc bien s’agir du même type de  matériel que celui utilisé par les « beurs de nuit » ,  mais avec une onde porteuse programmée avec plus de précaution ou d’intention mais de toutes façons destinée à faire illusion.
Ce qui avait aussi été noté à VANNES.

 

IMG_7805 2ème sous-sol

La détection ci-dessus, montre un endroit  presque SANS ONDE. L’atmosphère y est malheureusement irrespirable , faite d’un mix d’urine rance réchauffée et de gaz d’échappement de toutes les qualités de carburant disponibles sur la marché.