Tag Archives: antenne-relais

Tirs d’ondes – autres exemples

30 Sep

Quand je ferme ma porte, dans l’immeuble, ma serrure claque. Et le PERP local aux aguets lance sans doute alors l’info de mon départ pour le réseau des harceleurs.

Le 29 au soir, lorsque j’avais rejoint ma voiture quelques minutes plus tard, quelques dizaines de mètres plus bas , on était deux  .
Un post-ado venait de sortir à toute vitesse de l’ immeuble n°3 devant le quel se trouvait ma voiture. Il avait stoppé net, l’air un peu surpris  . Et encore plus , car je ne bougeais plus.

Comme il avait manifestement oublié son «  excuse  »* , souvent un téléphone, il s’était mis à déambuler doucement, désoeuvré.

Puis un autre post-ado avait aussi déboulé du même immeuble, à peine habillé . L ‘air également dérouté par mon immobilité.

Plus loin , le réseau attendait avec des voitures warnings «  on  » un peu partout. C’était la fête à la lumière clignotante. Quand j’avais stationné , une voiture s’était positionnée derrière . Là, elle avait aussitôt mis ses warnings «  »on  » .

Dans le monde bizarre du harcèlement en réseau , cela s’appelle du «  thêatre de rue «  . Toutes les cibles connaissent. Ce sont des petites scènettes concoctées et jouées à plusieurs , parfois beaucoup plus, et à l’usage de la seule cible.

C’est censé lui rappeler qu’on surveille tout ce qui lui arrive ou qu’elle a pu dire.
Ici , il pourrait s’agir de l’article  qui mentionne ce fait de warnings « on » http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/09/da-807-lm-56.html
sur un mien blog et lu, parait-il par les 200 amis de J-J-WALTI .
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/08/13/droit-de-reponse/

L’endroit choisi pour la nuit présentait, à l’opposé de la nuit précédente , un contexte d’HF très acceptable qui ne dépassait pas 700 MHz.

Pas pour longtemps.
Le premier tir d’ondes d’intensité faible/moyenne avait été comme suit  :

???????????????????????????????
Le suivant ainsi, m’ avait incitée à changer de place pour une paix de quelques minutes  :

???????????????????????????????
Sous la ligne des chiffres en rouge , on note le redémarrage du détecteur. La ligne horizontale de 23h00.00 donne les indications des fréquences par colonnes.
Le 3ème exemple proposé, montre , comme la nuit précédente un tir de type      «  bouffée  de chaleur « avec 2 fois un CEM de  250 microW/m2

???????????????????????????????
L’antenne de téléphonie  la plus proche était à plusieurs centaines de mètres. Il s’agit d’une antenne Bouygues GSM 1800.

Le lendemain matin , comme la veille, j’avais été réveillée par une très  insistante et vive  douleur sur un nerf du  pied. Ce type de douleur disparaît au bout de quelques secondes ou quelques minutes, dès que le réveil est certain.

* Une «  excuse  » est un objet qui permet à un PERP de jouer le naturel ( téléphone portable, cigarette etc..)
Un PERP est un harceleur qui fait partie d’un réseau , pour pourrir la vie d’une cible.

VANNES- Bombardée d’ondes – Visée par des tirs au laser

30 Oct

A CONLEAU

Image

pour profiter de ce paysage entre mer et marécage, il y a deux bancs.

Installée sur l’un d’eux , je potassais mes ondes  avec travaux pratiques sur détecteur.  Sachant que dans un environnement amical l’écran devait afficher un champ électromagnétique de hautes fréquences  entre 000.0 et 000.1 micro W/m2, j’avais pressé le bouton en vérification.
Mais  les chiffres sur l’écran  avaient la galopette : 014,7 ; 018,3 ; 025,4……et m’avaient fait bondir vers mon voisin  sur le banc 5 mètres plus loin .
Non, non, il n’avait pas de téléphone portable.

Moi non plus. Ce n’était donc pas la cause.                                                                                                                                       Oui, oui, il voulait bien me rendre service  en tenant le détecteur  pendant que je m’éloignais de quelques mètres.  Et sa lecture de l’écran avait été répétitive passant éventuellement  de   000.0 ; 000.1 micro W/ m2 . Amical et normal.

ImageA mon approche pour récupérer le détecteur , sans même mon sac à main,  les ondes avaient recommencé leur course ascendante. D’abord amusé, l’homme avait accepté un second test.  Même chose .

Quand j’étais loin du détecteur ,  le résultat était stable et normal . Quand j’arrivais  à 50 cms , les chiffres gonflaient  à toute vitesse .
Mon  aimable testeur s’était malgré tout  levé pour partir , s’inquiétant de savoir  si j’avais un traitement contre le cancer.
Restée seule,  j’avais attendu jusqu’à ceci.

Image

A vol d’oiseau, soit  à environ 800 m , on trouve une superbe antenne- relais  d’Orange avec les particularités ci-dessous .

Image

Ce qui nous fait  une  très probable démonstration du système de « l’accroche « d’une cible par HF , et  par l’intermédiaire des antennes relais. Une information qui m’avait  été confirmée par ailleurs, il y a quelques semaines,  par un spécialiste galonné.
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/06/laccroche-2/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/20/les-antenness-relais/

Mais cette criminalité extérieure « accroche-marquage » d’être humain, et non empêchée,  n’empêche pas la criminalité en intérieur de s’exprimer tout  à loisir et avec le concours de voisins.

Ce soir là, j’avais bricolé un nouveau havre de fortune, non clos,  et sous un très bruyant ricanement venant de l’étage supérieur. Pas forcément fortuit.

La plus part des cibles de ce type de criminalité savent ou ont été prévenues  que  leurs protections ou techniques d’ évitements sont souvent inefficaces par un espionnage technologique complètement illégal et  confié en proximité pratique : dessus, dessous, à côté.

Il s’agit donc souvent et seulement d’éviter le pire en souffrance.

La  nuit avait commencé avec des ondes pulsées de type micro-ondes ..
Jusqu’à ce qu’ un tir , sans doute au laser , me fasse sursauter le cerveau
Ouvrant les yeux quelques heures plus tard , sous l’effet de nouvelles sensations de brûlures abdominales , j’avais découvert ceci, vu de l’intérieur du lit.
Image
Une nouvelle fois.
Image
En extérieur , cela donnait ceci

Image
et qui montre que seule la partie correspondant à la largeur du lit, à hauteur de l’abdomen,  était concernée.

Image
Par contre , la feuille qui couvrait la fenêtre n’avait rien. Les tirs venaient  donc très certainement,   du 2ème étage ,  juste à l’aplomb du lit,  .

Ces marques sur les couvertures de survie rappellent, par ailleurs  furieusement , la marque faite  à Paris par un tir d’ondes en provenance de l’appartement de Mme Walti-Gracieuse.
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/07/criminalite-en-duo/