Tag Archives: armée

Histoire de sons

13 Août

Histoire de rester polie .
Cela se passe actuellement à Paris .

???????????????????????????????
Dans son ouvrage Le son comme arme : les usages policiers et militaires du son ( éditions La Découverte, septembre 2011) , Juliette Volcler nous apprend que le son comme instrument de combat s’est généralisé à compter de la guerre du Vietnam . Il aurait ensuite été de plus en plus utilisé par la police et par l’armée, comme moyen coercitif et non létal.

Ce qui lui fait préciser « Le vrai intérêt militaire du son n’est pas dans son potentiel létal : les armes acoustiques sont surtout efficaces sur le plan psychologique, et sur le plan auditif. L’usage du son (ou de son absence) comme instrument de torture et, de manière générale, les techniques de privation sensorielle permettent de parvenir à la destruction psychique d’un-e détenu-e beaucoup plus rapidement et plus radicalement. »
Dans le témoignage qu’est ce blog , le son est utilisé comme moyen de torture pour/par privation de sommeil. Les tirs incessants font sursauter le cerveau à une cadence éprouvante .
Il y a privation de sommeil et souffrance volontaire infligée avec préméditation et préparation. En toute lâcheté des opérateurs cachés.

Les sons répertoriés dans le présent article s’apparentent à des sifflements et appartiennent, selon les détections faites, à la gamme des très basses fréquences (TBF ou VLF en anglais) .

Ils vont de 3000 Hz  (3 kHz) à 6000 Hz  (6 kHz). Ce sont des sons aigus.

Sachant que le cerveau fonctionne idéalement entre 8 Hz et 20 Hz , cela donne une idée, outre de la douleur ressentie,  de son affolement sous des tirs  soudains et répétés de 3000 Hz à 6000 Hz . La distance entre deux étages étant d’environ 2m50.

Par ailleurs, on sait que les éclairs génèrent des TBF avec sifflements.

A Vannes, ce genre de tirs d’ondes TBF avait été accompagné à plusieurs reprises de rais de lumière de l’ordre de la femtoseconde. Ce qui pourrait faire penser qu’ils étaient portés par laser.

Pour les explications techniques , on peut se référer au blog de Sege Labreze.

On sait en plus que les TBF, utilisées  par des sous-mariniers, peuvent pénétrer l’eau jusqu’à 20 M .
Cela expliquerait donc pourquoi ce type d’ondes traverse aussi toutes les protections aqueuses avec succès.

Par ailleurs , dans sa thèse qui porte sur les VLF (TBF) et les sifflements, à la page 21, Franck ELIE propose une fréquence proche de 5 kHz comme produisant la puissance de sifflement la plus forte, ainsi :
« On est tenté de choisir une fréquence voisine de 5kHz, fréquence où la puissance spectrale du sifflement est généralement la plus forte [HELLIWEL, 1965]. »

Ce soir- là, j’étais restée chez moi .
Les piqures de repérage aux pieds m’avaient rapidement annoncé la torture à venir. Et les tirs , verticaux , en provenance de l’étage inférieur,  et visant la tête, s’étaient succédés à une cadence infernale de sursauts et de souffrance imparable.
Avant de quitter, j’avais essayé un dernier endroit exploitable pour trouver une parade à ces tirs de folie haineuse ambiante : un meuble de cuisine, bourré de livres et de vaisselle.

???????????????????????????????
L‘onde chercheuse avait fini par retrouver les pieds. Les piqures avaient doublé d’intensité . L’endroit était improbable. L’opérateur  était incrédule.
Un tir d’essai atténué avait précédé les suivants . Monstrueux.

J’avais quitté pour une nouvelle nuit dans ma voiture .

De retour le lendemain, j’avais fait un nouvel essai ,allongée dans mon lit,  tous détecteurs dehors . Ce qui avait donné les tirs d’ondes suivants  entre 10h41 et 12h43 pour les TBF ( VLF)

???????????????????????????????                                                     10h41 , 2 kHz ( tir de repérage ou ajustement)

10h48 , 3,9 kHz

???????????????????????????????

12h35, 5kHz

???????????????????????????????

12h36, 4 kHz , 4,8 kHz, 5,4 kHz,

???????????????????????????????

12h37, 4,7 kHz, 5,2 kHz

???????????????????????????????

12h42, 4,8 kHz, 6 kHz

???????????????????????????????

12h43, 4,2 kHz, 5,1 kHz, 5,6 kHz

Tandis que le détecteur d’émetteurs posé seulement au sol , présentait les indications suivantes.

???????????????????????????????

à 11 h48, 960 MHz et 2612 MHz

???????????????????????????????

à 11h50, 960 MHz, 2573 MHz, 4059 MHz

Le même soir , j’avais quitté le 22 rue Ernest Renan pour dormir dans ma voiture. Directement.
La première voiture de repérage … et qui avait filé à la vitesse V quand j’avais zoomé ,était celle-ci.

???????????????????????????????

Ci-après quelques pistes, sur les sons et sifflements ,  pour éventuelle consultation :

http://www.defra.gov.uk/environment/quality/noise/research/lowfrequency/documents/lowfreqnoise.pd

http://www.sandv.com/downloads/0410vino.pdf ( roman Vinokur, acoustic noise /weapon)

https://hjunier.wordpress.com/2012/05/08/quand-le-son-devient-une-arme/
sons et armes

http://www.newworldwar.org/sw.htm ( sonic projectiles)

Ce 14 août , j’avais posé ma voiture rue de Wattignies (12ème) , pour une sieste. Vingt minutes plus tard , des tirs du même type  que ceux décrits dans cet article ,m’ avaient matraquée  , empêchant tout sommeil.

Au bout d’un moment, une petite camionnette beige s’était arrêtée à ma hauteur. Le conducteur ricanait en me regardant.

Les tirs avaient alors  cessé.  Mais le cerveau  à la fois en ébullition et épuisé ,  ne pouvait plus  trouver aucun repos.

Mon départ de la rue Ernest Renan avait donc  été signalé . Le matériel  embarqué dans cette camionnette m’avait suivie . La camionnette  s’était vraisemblablement  positionnée quelques dizaines de mètres en arrière de mon véhicule.  Le temps de la séance de torture.

« Ma » localisation  pouvait avoir été faite par filature ,  repérage ( carte SIM de clé 3G) ou par « l’accroche » ( faisceau d’ondes bloqué sur une cible)

Toutes les cibles  de harcèlement global connaissent ce même problème.

???????????????????????????????

Jeudi 14 août 2014, 21 h 53, rue Ernest Renan P15

5,8 kHz

400 MHz, photos de vacances

6 Août

Pour la nuit du 2 au 3 août , je m’étais installée dans ma voiture , dans cet environnement-là.

IMG_7873 rue ER

 

La petite loupiote la-haut aurait été pu être rassurante . Mais pas forcément, puisque même dans cet endroit j’avais reçu des tirs d’ondes.

L’analyse de la détection dans cette petite rue résidentielle et vaguement désertée en août avait donné  aussi une indication de présence ou passage d’un appareil avec une fréquence inhabituelle ,  et qui ne correspond pas à de la téléphonie tout venant : 400 MHz

???????????????????????????????

La colonne de gauche avec 0,4 donne l’indication de l’onde porteuse ( OP) , passée de 2,1 GHz à 0,4 GHz et 2,1 GHz . Le reste des détections de cette partie de la nuit donnera des OP entre 1,5 GHz et 1,7 GHz.

400 MHz est une fréquence utilisée par des services de police et de l’armée.

Mais l’observation du tableau de détection montre aussi aussi une production de CEM ( champ électro magnétique) dans les colonnes J ( 500 MHz) et K ( 600 MHz) . Ce qui ne semblerait pas conforme avec la description faite sur le site de ARCEP
http://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/consult-PMR-oct2012.pdf

et qui précise

3°) La bande « 400 MHz » (380-399,9 MHz, 406,1-430 MHz et 440-470 MHz) est la principale bande utilisée par les réseaux de PMR. C’est la seule bande, parmi celles utilisables par l’ARCEP à faire l’objet de dispositions harmonisées au niveau européen pour la mise en œuvre de réseaux PMR à large bande (c’est-à-dire, au sens de la décision (04)06 de la CEPT, pour des largeurs de bandes supérieures ou égales à 50 kHz). Cette bande est aujourd’hui répartie entre trois affectataires :
o le ministère de la défense dispose de 37,15 MHz pour ses besoins propres;


o le ministère de l’intérieur dispose de 7 MHz pour ses besoins propres ;


o l’ARCEP dispose de 29,4 MHz pour les besoins des autres utilisateurs de PMR.

Pour la nuit du 4 août , j’avais d’abord essayé de roupiller près du lion de Belfort, un endroit passant , bruyant. et facilement repérable.

Vers 22H +++ , une voiture conduite par madame avait pilé derrière la mienne. Monsieur était descendu marcher le long de mon véhicuel en se penchant légèrement au niveau du garde boue arriière. Puis, rebroussant chemin, il était remonté dans son véhicule et reparti.

???????????????????????????????

« Theatre de rue » * ou pas , et peut-être seulement destiné à inquiéter j’avais malgré tout cherché,  mais sans trouver,  une petite pastille émettrice sous le garde boue.
Peu après leur départ, la détection avait de nouveau donné ceci , susceptible d’indiquer  la présence  ou le passage d’ un appareil d’un service de sécurité , police ou armée  .

( I = 400 MHz; J = 500 MHz; la colonne D donne l’information de l’ OP, en rouge  le CEM généré)

???????????????????????????????

Finalement , j’avais quitté cet endroit passant et bruyant, pour une charmante petite place arborée et sans beaucoup d’ondes.
Malgré ce nouvel  environnement privilégié , et loin du tireur fou de mon immeuble, à 23H50, j’avais sursauté sous un tir de plus de 3 GHz, après un repérage par plusieurs bolides .

Alors , organisation criminelle faschisante ?  comme explication , ou expérimentation humaine ? comme l’avance  cet autre  blogger américain …..

IMG_7903  Human traf.

* le « théatre de rue «   est une technique de harcèlement en réseau et correspond à des scénarios concoctés par des groupes et joués à l’intention de la cible . Seule la cible est censée  les comprendre par interprétation d’allusions ou insinuations à des faits et situations  de sa vie

Les tirs d’ondes du 5ème étage.

16 Juil

IMG_7408- psycho

Photo du site Sott.fr , article sur les psychopathes

Il s’agit du 5ème étage de cet immeuble ci , de Paris XVème

Immeuble Paris XV

 

 

où est organisée une forme de criminalité à fin destructrice . Elle consiste à viser avec des armes à énergie dirigée la personne (moi)  à l’intérieur de son lieu de vie ou dans son lit,   pour empêcher le sommeil, détruire le cerveau et la santé. Cela dure depuis 24 MOIS.

A cette criminalité s’ajoute une forme de harcèlement criminel en réseau dont l’une des composante est la violation de domicile systématique grâce à des clés frauduleusement obtenues. Elle dure ici dans le XVème depuis 7 ans et ailleurs  par ailleurs, depuis plusieurs décades.

Le criminel local coopté  ici est un désoeuvré, protégé par la franc-maçonnerie , et une police et une justice aux fonctions détournées . Il est le futur propriétaire en titre, par part d’héritage échangée avec sa petite soeur, de l’appartement du 5ème qu’il occupe pendant l’absence de sa mère . Donc en dessous de l’endroit où il m’empêche de vivre.

Pendant la mienne d’absence hier, le violeur de domicile  était entré chez moi pour vérifier ceci :

???????????????????????????????

et avait ( intentionnellement ?)  oublié de remettre le drap en place.

Ce sont des plaques de métal , laissées dans leur emballage, posées entre le sommier et le matelas pour me protéger des tirs d’ondes invalidants en provenance du 5ème étage.

Le 15 juillet au soir , mon lit avait été changé de place. Le désoeuvré du 5ème l’avait sans doute entendu car les tirs avaient été ciblés, juste à l’endroit où se trouvait ma tête.

Cette détection peut se faire par une écoute attentive , mais également par une détection visuelle à travers les murs des studios voisins dont il possède des copies de clés .

Ce type de détection directe ou par visualisation par écran d’ordinateur  interposé, donne à un psychopathe une impression de toute puissance et d’accaparement de la cible . Il croit que la cible et ce qu’elle possède sont sa propriété à LUI et qu’il peut la voler ou casser  ses affaires à son gré. Il travaille sans contrainte légale, dans la confidentialité de l’immeuble, et par ailleurs protégé sans condition par d’autres hors la loi en cols blancs … ou bleus.
En septembre 2013, il avait même prétendu être employé et payé pour ce faire par l’ARMEE.

Le 15 juillet au soir, le premier tir subi  en provenance du dessous ( 5ème étage) avait été ressenti à 22H57. Ce type de tir traverse TOUT et donne l’impression d’un cisaillement du cerveau avec en complément une impression de fissuration de la cage thoracique.
Voici ci-après un exemple de l’enregistrement de la détection pour quelques tirs concernés.

???????????????????????????????

A gauche on trouve l’heure du tir et l’indication de l’onde porteuse.
En haut, on trouve l’indication de la puissance des signaux HF détectés.

En 2ème exemple, voici ci-dessous un condensé de tirs du lendemain 16 juillet. A gauche : l’heure et l’onde porteuse.

 

???????????????????????????????
Il peut être intéressant de les comparer à des détections de MICRO-ONDAGE, donc un système invalidant totalement différent, faites le 9 juillet , alors que je dormais dans ma voiture ,  Bd Pasteur, Paris XVème , et qui  tend  bien à montrer un CIBLAGE.

Il faut aditionner les divers valeurs de CEM pour avoir une meilleure idée de la « cuisson «    du corps et du cerveau , à l’intérieur du véhicule. Ceci est , bien sûr anormal et intentionnel.

IMG_7431-9 juil 7h54 Bd Pasteur

S= 1,4 GHz   T=1,5 GHz   U= 1,6 GHz   V= 1,7 GHz    W = 1, 8 GHz

X = 1,9 GHz  Y = 2 GHz

Le texte ci-après, même s’il ne s’applique pas à mon cas, qui peut ne relever que de criminalité simple ,  montre cependant que cela EXISTE.

https://rudy2.wordpress.com/a-interview-accorde-a-un-ex-agent-des-services-secrets-surveillance-secrete-et-torture-par-radiations-par-les-services-secrets/

Prime à l’AVC ou au cadavre

12 Mai

texte copie

Une prime à l’AVC ? ou une prime au cadavre ?

Pour cette nuit du dimanche au lundi, mon couchage avait été organisé sur le sol de la salle de bain, sous tente de faraday,  et bien avant l’heure du temps de repos.
En arrivant à la tente vers 23 h, le détecteur  d’ ELF montrait une saturation de la pièce en ELF 5,5 Hz. Cette gamme d’ELF induit : fatigue oculaire avec picotements, apathie et fatigue générale, extrême difficulté à prendre toute décision, même celle de bouger et de quitter.

Image

Les jours précédents avaient donné des détections de  seulement 18 µT , dans la gamme des ELF 4 Hz.

Une hypothèse est que ces ondes, s’il est possible de les produire artificiellement peuvent être dispensées par la ventilation, ou  des conduits. On sait par ailleurs que le CPL ( courant porteur en ligne) génère des ELF.

Une fois installée dans la tente, les premiers tirs d’ajustement avaient débuté  vers  23h30 .
Cela signifie que mon lieu de couchage  avait été  repéré et que j’étais surveillée et suivie , à partir de l’appartement d’Alan R.

Cela ne peut se faire qu’avec du matériel d’espionnage  ( abordable ) ou des appareils sophistiqués  pour voir à travers les murs et que seuls les réseaux criminels ou l’armée sont susceptibles d’ utiliser et donc  acheter.

Ces tirs d’ajustement traversaient tout : le carrelage de l’appartement d’XXXXXY, la tente de faraday qui protège de signaux HF jusqu’à 22 GHz et toutes les épaisseurs surajoutées entre la toile de la tente et ma tête , à l’intérieur .

Ce type de tir d’ajustement sert à tester les épaisseurs de protection par information retour  et à adapter la puissance de tirs fulgurants suivants , d’une précision percutante. Celui-là était venu à 0h30, m’obligeant à quitter l’appartement pour ma voiture.

Le matériel utilisé cette nuit-là était différent de celui de la nuit précédente qu’Alan Roux avait positionné en fonction des informations données par le logiciel de repérage du corps.

A 1h30 , seul l’appartement du dessus était encore allumé

Image3ème étage

A 2h du matin , ce lundi , quelqu’un avait quitté l’immeuble et le parking en voiture , à toute vitesse.

Pour un retour du matériel à la maison ? ou à la caserne  ?
A 2h20 , XXXXXY avait éteint sa lumière. Peinard.
A 3h , un hélicoptère avait survolé l’immeuble.

 

Harcèlement électronique en Finistère

18 Avr

Image

Les gargouilles de Quimper ne sont jamais contentes.
Moi ça allait. On m’ y avait refusé poliment les documents que je demandais . A Brest, ensuite , aussi. Et il y avait eu des voitures avec chauffeurs planquées de façon vraiment très bizarre tout au long de ma route. Rien que du normal.

Image
La fin de l’étape était à Crozon . Le véhicule qui avait stationné immédiatement près de moi, face à l’hôtel était du Finistère. Le conducteur était sorti palabrer avec le gérant de la brasserie près de l’hôtel, me regardant à la dérobée , lui et l’autre, à tour de rôle. Normal .

Ma petite chambre donnait sous les toits, près d’un local technique de compteurs électriques . Vérifié.
A 19h30 , il y avait du remue-ménage dans le local. Juste après, j’en avais profité pour sombrer dans un sommeil qui m’échappe depuis longtemps.
Et vlan, 600 MHz projetées au crâne m’avaient littéralement éjectée du lit. Le coup venait du local  voisin où un grand carton dûment scotché avait fait son apparition.
Pour transporter un carton, au 2ème étage sans ascenseur , à une heure pareille, et seulement pour le stocker dans un local à compteurs électriques …. il fallait forcément une bonne raison et l’autorisation du patron… contacté par le voisin de la brasserie.
En tous cas , ça y ressemblait fort.
Dans ce local se trouvait donc soit l’appareil qui propulsait les ondes , soit une antenne.
Cette propulsion pouvait être soit programmée soit commandée à distance , et à 1m 50 de ma tête

Au diner, l’employé m’avait annoncé que le patron allait s’occuper de moi. Et ça avait été pour ne pas le faire ..ou à sa manière.

J’étais ainsi restée seule devant ma serviette plus de 20 minutes. Pas de pain , non plus.
Quand il était passé proposer son vin compris dans le repas, il avait servi les tables voisines . Au passage, il avait attrapé et emporté les verres qui se trouvaient devant moi. Privée, aussi de boisson. Que du normal.

Son épouse était très aimable.

Après changement de chambre, les détections d’ondes de la nuit avaient montré des variations de signaux importantes. Le matraquage d’ondes était devenu insupportable à partir de 4h du matin. C’étaient  seulement des signaux de 400 MHz , mais manifestement en extrême proximité. Ils m’avaient fait quitter l’hôtel dès que possible.

Pour arriver à Landevennec , on frôle le cimetière marin.

Image Cimetière marin dans la brume

Plus bas,  le parking complètement désert de l’Abbaye était incroyablement prometteur d’un roupillon assuré.
Que nenni.

J’y avais essuyé des zappings (tirs moyens) incessants et incompréhensibles, et qui s’étaient répétés à l’identique 500 m plus bas en bord de mer , tout aussi vide d’autres humains.

Image

En cherchant un peu , j’avais trouvé ceci  ci-dessus, qui par sa couleur vaguement  kaki parle de l‘armée sans doute marine et interroge de deux façons sur ce que j’avais ressenti :

s’agissait-il d’un balayage d’ondes, systématique et général , mais que je ressens seule comme douloureux à cause du matraquage du cerveau qui dure depuis 21 mois ?

Ce matraquage sans répit,  a été et continue d’être , confié à des tortionnaires/bouchers, gens ordinaires MAIS habitués, voisins , hôteliers, beurs, corses  etc..

s’agissait-il d’un ciblage avec tirs seulement sur ma tête, grâce au système de « l’accroche », (avec ou sans élément de résonance incorporé ) , par des services de l’armée qui ne me quittent pas d’un déplacement ?

A mon retour à Vannes, vraisemblablement le perp du dessus, avait joué avec un appareil de type radar . Les ondes projetées sur tout le corps avaient été perçues par des mini-piqûres ( tête , épaule, dos, pieds)  qui renvoient une information immédiate,  permettant de dessiner sur un écran d’ordinateur la forme du corps et son emplacement.

Perp , plus presque « peep show « , comme à Paris à partir de la pièce voisine.

Le-sans-doute-même- jeune-perp-du-dessus ,à Vannes, avait aussi joué à provoquer une toux incontrôlable.

Quand j’avais râlé, tel Walti à Paris, le jeune perp de Vannes, avait attendu un peu, puis repris les tirs d’ondes insupportables à la tête. Là, c’était lui. Sûr.

J’avais été passer la nuit dans ma voiture …. rattrapée par quelques tirs d’ondes.

 

Employé par l’armée

1 Jan

Image

C’est ce que cet artiste – là avait d’abord  explicitement prétendu au milieu de ses incroyables et incessantes provocations.
C’était un peu gros.
C’était , malgré tout, resté en point d’interrogation, quand la justice avait fait réglé une plainte au pénal par une autre administration. Sans la nommer.

Mais, avec le militaire du 56 ( Morbihan)  qui avait quitté la rue Ernest Renan, le lundi 30 décembre vers 13 h, le point d’interrogation était passé  en caractère gras. Le harcèlement électronique intense avait débuté dans le 56.

A mon retour chez moi, ici à Paris,  le 31 décembre de l’année dernière , l’atmosphère était bizarrement bizarre. Emoliente.

Effectivement . Le cerveau  était entrainé vers une gamme d’ondes de repos  . D’abord  9Hz  repéré   pour 3970 nanoteslas . C’est beaucoup.

Image

C’est la même chose ci-dessous

Image

Puis une pointe dans les  5  Hz pour   2513 nanoteslas, et  qui faisaient se fermer  les paupières .

Image

Ce qui aurait pu être une nuit de sommeil  grâce à  cette gamme d’ondes cérébrales de repos,  avait été une horreur . Les tirs d’ondes en provenance de l’appartement WALTI-GRACIEUSE déchiraient.

Avec une précision militaire ou chirurgicale,  les  tirs violents d’ondes brûlantes du brutal opérateur    avaient impacté le plexus solaire et la tête , traversant toutes les protections imaginées et superposées . Ce qui fait penser que l’opérateur avait  été approvisionné en  arme de type laser. *

Alors….  quand J-J Walti  avait clamé   sous diverses formes et jamais sanctionnées   » je vais te tuer » ,  même pas arrêté dans ses manifestations de  cruauté par le président du conseil syndical  De Certaines, en charge de la défense des propriétaires et de leurs intérêts dans l’immeuble , c’était  sur ordre de l’armée ?

Torturer, et tuer quelqu’un  dans son appartement , dans son lit, en utilisant des armes de haute technologie , sans contact …. un ordre de l’armée française ? … ordre  pour mercenaire ?

IMG_4096

C’est ce que cette lettre  parlant d’un mystérieux parcours professionnel   présenté comme une  menace ,  et reçue peu après mon installation dans cet immeuble pourrait, maintenant,  laisser penser .

* ci-dessous deux exemples d’ armes laser

Hydra Pet

???????????????????????????????

Photos en provenance  du guide  du 7ème symposium  européen des armes non-létales

Seule contre TROIS

19 Oct

Image

« Le TROIS  est important »

Cette remarque  avait été faite par Mr Le Drian s’adressant aux soldats du 3ème RIMA de Vannes avant leur départ au Mali .
Mr Le Drian est Ministre de la Défense,  et accessoirement des ondes  .

Il est aussi  franc –maçon. Le TROIS  ici, était donc une évocation à double sens  dont celui du symbolisme porté par ce TROIS là,  dans la confrérie mondiale de  la maçonnerie.

Pour m’impressionner peut-être, m’intimider sûrement et évoquer l’origine de l’acharnement dont j’étais l’objet  sans aucun doute, le  TROIS  m’avait été imposé sous diverses formes dont des paquets de TROIS hommes ou personnes  qui  voulaient être remarqués,  m’avaient  poursuivie  ou s’étaient essayés  à des comportements menaçants .

Procédant sur la base de cette même allusion du TROIS tout puissant , leurs hommes de main l’avaient tout autant suggéré  en me le fourrant sous le nez à leur manière.

L’autre apparent symbole utilisé dans du harcèlement  avait été le bleu . J’en avais déduit que cela voulait peut-être  faire penser aux «  loges bleues »  et donc aussi à la franc-maçonnerie.

http://etouffoirs.wordpress.com/2013/09/20/all-blue/
http://etouffoirs.wordpress.com/2013/09/20/la-couleur-bleue/

le blog etouffoirs a été censuré et supprimé par wordpress : https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/censure/

Un autre symbole , jamais utilisé dans leur harcèlement, mais tout particulièrement prisé par les frères  est celui ci-dessous.

Image

La photo avait été prise à l’intérieur du musée de la terreur à Budapest . Ce  bâtiment gris sinistrose  très réussi,  alignait dans son intérieur des salles d’expositions  des horreurs du nazisme et du communisme  tout aussi sinistrosantes. Les seules taches de couleur disponibles  venaient d’une série d’emblèmes des régimes nazi et communistes dans le monde .
L’emblème  ci-dessus était la dernière de l’alignement.Angelika

A Budapest , justement, ils avaient été TROIS à me regarder manger chez Angelika , avant de finalement se décider, un peu embarrassés,  à  faire la même chose. Et ça avait plu au serveur. Il m’avait demandé de revenir le lendemain. On pouvait facilement  en déduire que ces TROIS  là étaient des gens connus ou importants . C’était bon pour le commerce.

A Pornichet à l’hôtel IBIS, ils avaient été TROIS  à attendre alignés contre un mur. Ils ressemblaient à des policiers  proprets  en civil.  A mon arrivée, le gérant m’avait désignée du menton. Ils s’étaient levés et étaient partis . Mon coffre dans l’hôtel,  et  situé au niveau de la réception,  avait été fouillé.

ma manif

A Paris, devant le Palais de Justice où je faisais les cents pas avec un panneau sur le dos expliquant ma situation, ce sont TROIS huiles de la PJ située juste derrière,  qui étaient arrivés. Après un court conciliabule, ils avaient choisi l’évitement .  Leur chauffeur était cramoisi d’apparente confusion.

A Dunedin ( NZ) c’est une caravane de TROIS véhicules semblables qui m’avait poursuivie . Elle était  menée par une voiture de la police qui avait fait un écart en me poussant dans le fossé pour se faire remarquer. Revenant alors  sur mes pas pour observer ce cortège bizarre, j’avais vu chaque homme  au volant se tasser sur son siège. Comme pour disparaître.

A PARIS, ils avaient été TROIS à me faire des signes à l’intérieur d’un tribunal de proximité. L’un , à l’allure aussi militaire que les deux autres, avait fait mettre mon dossier sur le sommet de pile par un huissier. Furax, la juge m’avait dit qu’elle n’avait rien compris au dossier et réservait sa décision.

A Angers (49) alors que j’en attendais deux, ce sont TROIS policiers de la ville qui étaient venus faire à domicile et sans PV, une comédie immonde de gros bras,  chargés d’inventer une situation  censée me ridiculiser.

La photo ci-dessous avait été publiée dans le journal anglais The Guardian avec pour titre : Ils ont un point commun : ce sont tous des policiers.

freemasonsunite

A Londres aussi, une escroquerie, fabriquée contre moi  par les réseaux de harcèlement ,  par internet,  avait été étouffée par la police.

Les exemples de ce type  du TROIS toujours seulement suggéré  comme TOUT PUISSANT avaient été  nombreux   à travers le monde et mes voyages ces dernières années, dont l’Islande et Cuba . 

Les frères « occupent » l’Islande .

Ils occupent tous les postes importants  à Cuba où ils ont permis au régime actuel d’être,  et où ils ont, en échange,  les mains libres . Dans ces deux endroits, « mon » harcèlement électronique avait été proche de l’horreur. Prévu et très organisé.

Ces exemples  du TROIS montré,  sont des faits,  par allusions seulement , qui se veulent de harcèlement en réseau , par des gens ayant autorité  ou délégation d’un Etat . Les dits exemples  sont naturellement  tous aussi fastidieusement ridicules  que les précédents  et voulus comme tels  .

Ce qui inclut aussi un petit dernier,  fabriqué par des médecins aussi  pervers  que les autres et soucieux, comme eux,  d’humilier  avec les attributs de leur fonction . Dans le cadre d’une hospitalisation sans objet ,  préfabriquée,  c es médecins hospitaliers   avaient proposé une VAD ( visite à domicile) suggérant ainsi implicitement que j’étais peut-être  une souillon qui entassait  toutes  les poubelles du quartier sous son lit . Une  VAD se fait en compagnie de  deux infirmières. C’est la règle.  Dans mon cas, elles étaient TROIS.

Mais avant d’être TROIS tout le temps et partout, à reproduire ce qu’ils savent si bien faire pour détruire des êtres humains  ,  il en avait fallu UN. Ça suffisait.

Il faisait sans doute partie d’un trio de base à l’origine première de ma situation .
Frère biologique + épouse + franc –maçon/coucou .
Ce dernier aurait tout naturellement mis à disposition de la haine viscérale de la dame , sa grande confrérie destructrice sans condition . Il avait aussi l’habitude de ridiculiser mon frère biologique en le substituant dans toutes les  situations ou discussions qui ne concernaient que notre famille.

 Et le reste ressemblait à la pelote du bousier : plus il avance plus elle augmente, faite de n’importe quoi.

Mais il n’est pas exclus non plus que les deux hommes de ce trio funeste , employés de l’armée,( ou l’un  prenant encore  la place de l’autre),   aient vendu à leur employeur ,  un ou deux cerveaux de femmes, celui de ma mère et le mien,  pour expérimentation in vivo. 

Cela se fait par l’intermédiaire de services très spéciaux qui pratiquent la traite des êtres humains  pour, prétendument,  faire avancer la science dans le domaine de la suprématie de type militaire  *

http://rudy2.wordpress.com/a-interview-accorde-a-un-ex-agent-des-services-secrets-surveillance-secrete-et-torture-par-radiations-par-les-services-secrets/

La grande confrérie des maçons  devenant alors,  moyen d’expérimentation puis de destruction,  et   corps intermédiaire de couverture de ces services.

CEDH  et ONU y compris , puisqu’ils  avaient contribué à « couvrir » et cacher cette histoire en rejetant mon dossier et ma requête qui incluait un viol en groupe , étape habituelle de dressage/ domination/humiliation de femmes par  des  frères . Ce crime dûment préparé,  digne de terroristes ou de militaires , avait été  oblitéré par la police et la justice française, puis par la Cour Européenne des Droits de l’Homme. l’ ONU avait  ensuite reçu ma requête envoyée en doublon à New York et à Genève (HCDH) . S’enmmêlant  d’abord dans des réponses contradictoires, le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme,  avait finalement déclaré son « incompétence ».

Cette vente très vraisemblable  de cerveau  et de vie, est  une ( ou la seule)   explication plausible à des phénomènes  précis à expliciter,  mais aussi  au mutisme incroyable  de Mr HOLLANDE, de Mr VALLS , de Mr LE DRIAN, de Mr AYRAULT prévenus de cas de torture du cerveau , et qui n’ont  même  pas accusé réception des courriers. Comme s’il fallait garder tout cela secret.

    Auquel cas, JJ Walti qui prétendait que ses deux dentiers à 20.000 euros lui avaient été payés pour services rendus  dans cette histoire , par l’armée, aurait raison . Il serait bien, alors ,  un criminel protégé par choix . Tout comme son mentor dans l’immeuble, criminel par complicité.

***

Ci-après , des extraits de l’entretien avec  un ancien agent des services secrets interrogé aussi sur l’utilisation des micro-ondes , extraits du texte de rudy2 , proposé en lien ci-dessus

Carl Clark : C’est un peu comme dans un film de science-fiction. Les gens pouvaient être traqués partout, grâce au radar, au satellite, grâce à une station de base et à des programmes informatiques complémentaires. Par exemple, souvent trois dispositifs-radar sont placés à proximité de la personne. Le radar émet des ondes électromagnétiques, puis évalue les résultats.Ainsi mes amis qui travaillaient dans les départements spéciaux pouvaient traquer l’individu sur son ( leur ?) ordinateur, toute la journée. Cette localisation a facilité l’utilisation des armes . Les collègues pouvaient voir où exactement ils devaient viser et aussi comment la personne y réagissait.
Armin Gross: Quels effets ces armes eurent-elles sur les individus ?
Carl Clark : Elles pouvaient provoquer de la chaleur ou des brûlures internes, elles provoquaient des douleurs, des nausées et la peur. Cependant, les traces très souvent restent invisibles sur la peau. Si ces personnes vont consulter le docteur, il leur affirme qu’elles n’ont absolument rien.
Armin Gross : Quel est le but poursuivi avec ce “bombardement” ?
Carl Clark : On veut intimider les gens
…….
Réseau de surveillance gigantesque.

Armin Gross : Savez-vous dans quels pays les Services Secrets surveillent des individus et utilisent contre eux des armes à énergie dirigée ?
Carl Clark : Aux Etats-Unis, en Allemagne, en Chine, en Corée du Nord, en Russie, en France et en Angleterre. (NDT: Carl Clark a certainement oublié d’ajouter “entre autres”, car il sait pertinemment que plusieurs autres pays sont impliqués). Tout cela se fait normalement, sans que les gouvernements en soient officiellement au courant.
Mais officieusement, je crois qu’il doit toujours y avoir au sein du gouvernement des personnalités impliquées ou qui en sont au courant, d’une façon ou d’une autre.
Armin Gross : Savez-vous combien de gens sont sous surveillance ?
Carl Clark : En Angleterre il y a environ 5000 personnes sous surveillance et approximativement 15 000 “espions”. À côté des grands Services Secrets il y a encore 300 à 400 petites sociétés de Services Secrets qui …..