Tag Archives: armement

Appel de Dr Katherine Horton, à tous les citoyens intègres

29 Avr

Dr Katherine Horton est une scientifique diplômée d’ Oxford , en physique . Elle se dit victime des services de renseignement, et mentionne un harcèlement électronique qui dure déjà depuis 5 ans.

Sur son site https://stop007.org ,  Dr Katherine Horton, explique la participation  au harcèlement électronique de nombreux protagonistes,  par les avantages financiers divers qu’ils tirent de leur coopération au crime contre l’humain qu’est ce nouveau phénomène , selon elle,  mis en place en utilisant des citoyens innocents , pour tester et améliorer des technologies diverses destinées à soumettre et éliminer des ennemis.

Dr Katherine Horton a fait de nombreuses vidéos d’explication du phénomène qu’elle subit et analyse grâce à ses connaissances techniques pointues en physique .  En voici une ci-après en exemple.
https://www.youtube.com/watch?v=6VDJOR90J8U

Le texte qui suit a été publié sur STOP MENSONGE . Il  est proposé ici en l’état de la traduction faite sur ce site .

Le surlignement  de certains passages est un choix personnel.

 

Cher Monsieur / Madame,

Veuillez lire attentivement la notification suivante car elle nécessite des actions de votre part et pourrait avoir des implications juridiques pour vous dans le futur.

J’écris pour vous informer de violations à grande échelle des droits de l’homme et d’attaques physiques de manière systématique  contre la population civile dans tous les pays du monde en utilisant des armes électromagnétiques modernes et des armes neurologiques, souvent en combinaison avec des implants non consensuels et des nanotechnologies administrées de manière occulte.

Ce qui rend ces armes particulièrement dangereuses et dévastatrices pour les sociétés, c’est qu’elles agissent secrètement. En utilisant le fait que les ondes électromagnétiques se propagent sans être remarquées par les humains et peuvent pénétrer dans les murs, ces armes peuvent être utilisées pour détruire la vie humaine et permettre aux auteurs d’échapper à la détection.

La nature systématique et clandestine des crimes ainsi que leur ressemblance évidente dans le monde indiquent qu’il s’agit d’un programme mondial géré par le complexe international d »une intelligence militaire qui commet des mutilations prématurées, des tortures, et un génocide silencieux dans certaines parties de la population. Cela équivaut à des crimes contre l’humanité et à un programme global de camp  de la mort.

Je vous écris pour demander formellement d’enquêter sur ces crimes contre l’humanité, de protéger la population civile de ces actes de terrorisme, de communiquer ces affaires d’importance nationale à votre gouvernement et faire respecter les droits de l’homme, ou autrement, de transmettre ce message aux autorités compétentes, afin que ces opérations criminelles à grande échelle se terminent dans votre pays au 1er juin 2017.

Les actions que vous prendrez en réponse à cette communication seront suivies au cours des prochains mois et, s’il s’avère que vous avez choisi d’ignorer cette notification et vos devoirs d’agir pour non seulement arrêter ces crimes mais également pour soutenir les victimes, vous pourriez être accusé de , par exemple, abandon du devoir, conspiration, soutient à commettre des crimes contre l’humanité, haute trahison ou l’équivalent dans votre système juridique pour de telles infractions. Si tel est le cas, vous serez appelé à rendre compte et tenu responsable dans  des procès devant les tribunaux ou les tribunaux pour crimes contre l’humanité.

Les attaques contre les victimes sont lancées à partir d’unités d’armes mobiles à énergie dirigée  ainsi que d’infrastructures de télécommunication telles que les tours de relais téléphonique et les systèmes satellitaires. Il s’agit d’un système d’armes intégré qui a été construit de façon dissimulée dans le monde entier. Le système d’armes est maintenant pleinement opérationnel dans le monde entier et détruit la vie de millions de victimes innocentes et cela est fait  secrètement au sein même des nations. Des victimes ciblées sont traquées et harcelées par les réseaux de surveillance nationaux, encerclées par des auteurs en tout temps et systématiquement torturées et mutilées avec des armes électromagnétiques et ultrasonores aussi bien en public que dans leurs maisons.

Les agresseurs exploitent le fait que les faisceaux des armes électromagnétiques sont silencieux, invisibles et peuvent pénétrer les murs des bâtiments afin que les victimes puissent être agressées partout sans laisser de traces qui  permettraient de remonter jusqu’aux auteurs. Par ces moyens, les victimes sont effectivement placées dans des camps de concentration individuels qui sont érigés autour d’eux par les agences de renseignement, les membres corrompus de l’application de la loi et leur réseau d’agents criminels.

Cette opération s’accompagne de campagnes ciblées de diffamation, d’infiltration et de subversion de tous les aspects de la vie des victimes, y compris leur cercle social, leur famille, leur lieu de travail et surtout les responsables de  soins médicaux. Les opérateurs entrent dans la maison des victimes clandestinement, endommagent les biens, sabotent les équipements informatiques directement ou à distance, empoisonnent les aliments et mènent des campagnes de harcèlement pour détruire psychologiquement les victimes afin qu’elles soient finalement amenées au suicide ou assassinées.

Les armes électromagnétiques et neurologiques ont des capacités qui transcendent tout ce que le monde a connu en termes  d’armes  technologiques dans le passé. En raison de leur capacité à attaquer et à manipuler les processus biologiques, les organes internes et le système nerveux humain ainsi que les processus neurologiques, ces dispositifs sont les armes les plus dangereuses produites par l’humanité à ce jour.

L’effet sur les humains est dévastateur car les armes peuvent simuler de nombreuses maladies, causer des douleurs et des dégâts organiques, des lésions cérébrales, des accidents vasculaires cérébraux, des crises cardiaques et la mort. La forme la plus courante de l’utilisation de ces armes est la destruction de l’ADN et la formation de tumeurs et éventuellement le cancer. Les dommages causés par l’ADN dans les ovules reproducteurs des femmes modifient l’ADN mitochondrial et endommagent ainsi toute la génération future. Les fonctionnements de ces armes constituent donc une menace pour l’avenir de l’humanité elle-même.

Un autre aspect insidieux de ces armes est qu’elles peuvent être utilisées pour nuire, modifier et contrôler les fonctions corporelles humaines, le mouvement, le comportement et même les processus de pensée souvent sans conscience  de la victime. Cela peut être utilisé pour pirater le fonctionnement de tous les aspects de l’activité humaine à partir des relations personnelles, des entreprises, des processus démocratiques et de l’infrastructure de sécurité nationale d’une nation.

Les armes à énergie mobile dirigée  peuvent être de toutes les tailles et ont diverses capacités. Elles  sont cachés par les auteurs dans les propriétés voisines, les voitures, les drones, les avions et même des parties de l’infrastructure nationale public. Les agents des réseaux de surveillance transportent des armes d’assaut dans des sacs et des sacs à dos. Ce système d’armes cachées est entièrement intégré et centralisé. Les victimes qui ont fui vers d’autres pays ont découvert que leur protocole d’agression se déplace avec eux et est poursuivi par le système local de surveillance et d’application de la loi dans le pays où ils résident.

À partir de ce qui a été établi grâce aux documents déclassifiés, la matrice organisationnelle des équipes d’assaut suit le protocole utilisé pour les escadrons de la mort gérés par les grandes agences de renseignement dans, par exemple, des pays comme le  Vietnam et d’autres de l’Amérique du Sud. Il est primordial pour la sécurité nationale d’arrêter ce terrorisme, d’arrêter le financement et les systèmes qui permettent sa prolifération.

La technologie des armes elle-même a été largement classée depuis très longtemps. Il existe cependant d’innombrables cas connus de partout dans le monde où les armes ont été appliquées contre des individus pendant de nombreuses années dans le but d’intimider, de torturer, de mutiler et de tuer. Grâce aux témoignages de ces victimes, dont beaucoup ont partagé leur situation en ligne sur les blogs et les médias sociaux, aux brevets publiquement connus et aux documents déclassifiés, nous connaissons l’effet dévastateur de ces armes et l’ampleur étonnante des crimes commis dans le monde entier .
Aidez-nous à arrêter cet holocauste silencieux global.
Cordialement, »

La programmation

12 Juin

Depuis plus de 12 mois maintenant, mais avec une exception sur 32 jours *, dans de nombreux endroits où j’avais résidé,  le passage de l’état d’éveil à l’endormissement avait déclenché un tir d’ondes au cerveau.
Qu’il s’agisse de l’endormissement du soir ou de celui d’une sieste.
C’est actuellement le cas à Vannes , comme cela l’avait été récemment en Allemagne.

J’excepte dans cette description de tirs d’ondes,  les cas où du matériel qui les génère était transporté et entreposé dans les appartements ou pièces voisines comme à Paris XV  à partir des appartements Walti et Besagni , ou encore dans certains hôtels de province ou de Paris . Ce matériel était et est utilisé systématiquement, quelque soit l’heure.

On sait que les ondes produites par le cerveau en état d’éveil ( béta et alpha ) sont différentes de celles produites lors de l’endormissement  . Au stade de l’endormissement les ondes alpha diminuent.

Lors de mon cours  récent séjour en Allemagne et des expériences faites pour me protéger, j’avais noté un délai d’environ 20 minutes avant le début des tirs d’ondes au cerveau. Ces tirs d’ondes impactaient d’abord l’oreille et traversaient le cerveau sous forme d’éclair.

Actuellement à Vannes  les tirs d’ondes  au cerveau se déclenchent dans un délai d’environ 10 minutes du début de l’endormissement.Sieste y compris . L’onde se présentait ce jour  comme une bouffée brûlante qui englobe la totalité du cerveau. Le premier tir est d’intensité moyenne était suivi immédiatement par un tir violent, renouvelé toutes les 3 ou 5 minutes.

Tenant compte de tout ce qui est écrit sur ce sujet depuis des années, et surtout du fait qu’une onde semble accrochée sur moi en permanence et se manifeste notamment  par des piqûres , on peut raisonnablement penser à un aller/retour d’information entre l’onde accrochée et la matériel qui la gère. Cette onde accrochée donnerait alors au matériel sophistiqué en question,  l’information d’un changement d’état de la conscience déclenchant ainsi  en retour les tirs d’ondes divers destinés à empêcher le sommeil.

Sur internet,  à Rythme cérébral, on trouve cette information  aussi claire qu’inquiétante  et qui pourrait faire penser que mon cerveau est passé en copropriété sans mon consentement  :

Les entreprises du secteur de la défense, de l’armement ainsi que des communications se penchent avec intérêt sur ces avancées techniques et travaillent notamment sur la captation de ces ondes pour des applications ludiques, paramédicales et militaires. Un système d’interface neuronale directe capte les ondes cérébrales et permet de prendre le contrôle d’objets physiques (véhicules) ou virtuels (jeux vidéo). Psychokin鑚e et t駘駱athie pourraient devenir une réalité par la maîtrise des ondes cérébrales.  »

Parmi les phénomènes bizarres destinés à faire passer pour fou ou rendre fou, ceux qui ont lu les blogs précédents se souviendront qu’à Paris XIV, mes postes de radio se mettaient en marche sans mon intervention. Il en avait été de même pour l’auto radio , un jour récent,  dans les environs de Nantes. Il y a deux jours , c’est à Vannes que le système de chauffage de la voiture s’était mis en fonction . Sans mon intervention.

* au cours de l’hospitalisation, des zappings avaient lieu en pleine nuit et non à  l’endormissement

 13-6-13

Dès la 1ère nuit qui avait suivi la publication de cet article, la programmation des tirs d’ondes avait été changée. Les tirs avaient été  uniques, violents , mais  espacés et toujours aussi imparables, traversant tout.

Cette réactivité déjà constatée confirmerait   la lecture systématique des présents articles et une surveillance constante,  par ceux que la Cour de Cassation avait désignés  comme des……. « tortionnaires ». Admettant, ce faisant, la réalité du fait et son inadmissible tolérance officielle.

Pour dérouter, et selon un tactique habituelle et maintenant connue ,  la méthode de tirs  avait de nouveau changé dans les 24h.

La fin de journée du 13 avait été ponctuée de piqûres au visage et sur le crâne. Puis les tirs d’ondes de soirée avaient commencé alors que j’étais encore à ma table de travail. Donc au hasard d’une heure tardive . Il n’y avait  pas , cette fois, d’information donnée par les ondes cérébrales , ni par le positionnement du corps.

Le matériel programmé avait simplement commencé son boulot.

Une fois allongée, des bouffées d’ondes brûlantes avaient impacté  tout le corps. La sensation de brûlure  au niveau des poumons avait duré toute la nuit du 13 au 14 juin.

Cela faisait penser que l’expression de  la criminalité était  redevenue  locale. Le groupe  criminel  corso-beur de base et de couverture,   avait sans doute  repris la main. Les tirs intenses et brutaux, comme à Paris, étaient ici effectués d’un appartement voisin. Mes changements de place ou de pièce  ne m’avaient pas permis   d’éviter la torture nocturne du cerveau.

 » L’onde accrochée » sur moi permettait  un matraquage en continu, ici,  à Vannes  dans le Morbihan, en France  .