Tag Archives: Assemblée Nationale

Lanceurs d’alerte- Whistle blowers

13 Déc

« Lanceurs d’alerte : coupables ou héros « Sur ARTE le 16 /12 à 20h 50

Ce documentaire nous présentera les  histoires de 3 Whistle Blowers américains :

 – Thomas DRAKE ex-cadre de NSA,

– John KIRIAKOU ex-agent de la CIA,

– Jesselyn RADACK ex-employée à la commission d’éthique du ministère de la Justice.

IMG_0582 lanceur d'alerte

Le texte ci-après avait été écrit le 6 janvier 2013

Un whistle blower , est un dénonciateur d’une injustice ou d’un crime dont il ou elle , a été victime , témoin direct ou premier informé ou premier ou seul   conscient de la grave violation de droits humains que cette injustice ou ce crime représente.

Pour les anglo-saxons le whistle blower  est quelqu’un qui, alerte. Au sens premier , il ou elle active un sifflet pour attirer l’attention,  informer et/ou dénoncer ce que des puissants s’efforcent de cacher . Le whistle blower  de la photo, était planté sous une pluie neigeuse à l’angle de Michigan avenue et de Monroe street à Chicago.

IMG_0576 rue à Chicago

Il avait accepté la photo et précisé entre deux coups de sifflet qu’il s’agissait bien d’un viol ( rape) physique .

Ici le whistle blower affichait sa qualité : DAD = père de la victime.

Dans la communauté peu privilégiée des victimes de harcèlement électronique, les anglo-saxons utilisent aussi le terme de  viol pour le « viol de personnalité » résultant des diverses formes de torture infligées  par contrôle mental .

Il y a quelques années, face à l’inertie policière française, qui réglait les plaintes par la poubelle, j’avais promené mon histoire sur mon dos  dans les rues de  Paris , un peu à la manière de celui de la photo. Mais sans bruit.

D’abord devant le Palais de Justice. Ça avait fait sortir 3 huiles de la PJ. Pour rien.

Au niveau de l’Assemblée Nationale, deux militaires qui quittaient le bâtiment s’étaient déplacés pour me poser une seule question :

« Y avait-il eu une recherche de preuves ? »

La réponse était : NON . Pour eux, il ne s’agissait que d’une confirmation.

Un député communiste était venu me saluer.

Une députée UMP s’était inquiétée de cette histoire promettant de s’y intéresser.

Les autres avaient tous filé en  baissant la tête .

Finalement deux gentils en civil , de la PPP  ( Préfecture de Police de Paris) étaient venus me menacer de me faire embarquer par leurs collègues en uniforme et en voiture à sirène hurlante. Chiche !

Naturellement , ils avaient refusé de donner leurs noms et celui du chef qui  leur donnait les ordres au téléphone. Ils n’avaient pas , non plus, trouvé l’article d’un code  quelconque qui les autorisait à m’importuner alors que je marchais seulement dans la rue,  de long en large.

http://www.transparency-france.org/e_upload/pdf/gp_a_lusage_du_lanceur_dalerte_francais_v.29_10_2014.pdf

Publicités

Torture – Quelle réponse ?

1 Nov

Image

Dessin de Gross

Voici ci-après la lettre qui avait été déposée  le 4-12-2012, au Ministère de l’Intérieur, pour demander une réaction appropriée des services de Mr Valls    , à la torture systématique par ondes pulsées dont j’étais victime en tous lieux.

ImageMonsieur le Ministre  ,
       Je suis victime depuis le 18 Mai 2012, de tortures  qui utilisent  ce qui semble être des ondes pulsées .
Ces ondes sont pulsées avec violence vers le cerveau et qu’elles font souffrir et détruisent progressivement  tout en empêchant le sommeil.
        Il s’agit là d’un phénomène qui relève du domaine de la physique et de sa manipulation  et de la sécurité publique . Ce phénomène est mis en action par ce qui ne peut être qu’un groupe criminel aux ramifications diverses.
     De l’avis d’un spécialiste des ondes , rencontré sur son lieu de travail à LE RHEU (35) , seule l’armée ,  est capable de  repérer ce type de  matériel générateur d‘ondes pulsées, à la fois  pirate et illégal et surtout  utilisé de façon intentionnellement nuisible et criminelle.
      Par ce courrier, je sollicite votre réaction conjointe avec celle de Monsieur LE DRIAN, Ministre de la Défense,   pour que soient recherchés   stoppés et arrêtés les  responsables de cette utilisation criminelle et sadique d’une technologie qui relève à la fois de la physique et de la volonté de torturer.
Il y a lieu en effet de  craindre et prévoir la généralisation de cette forme de torture à distance, si des criminels de ce nouveau type  sont laissés  libres d’infliger ce type de sévices  assassins à  de plus en plus de citoyen (ne)s , juste  au gré de leurs envies ou de leur hargne
Dans l’attente et l’espoir de votre réaction rapide et favorable, et en souhaitant être tenue informée des  suites données à ma requête.
      Avec mes respectueuses salutations.

Une copie conforme de cette lettre avait été portée au Ministre de la Défense ,  responsable des  spécialiste des ondes.

Image

Une version allégée avait été déposée à la grille de l’Elysée à l’intention de Mr Hollande. Une autre à Matignon.

Image
Une série de 97 lettres sur le même sujet avait été confiée à un greffier du Sénat .

Image

Une autre série de lettres mentionnant la torture du cerveau,  et  d’une quantité approchante,  avait été remise à  un greffier de l’Assemblée Nationale. Le reçu donné en échange était moins désinvolte.
Mais le résultat avait été le même. Partout. Des lettres mentionnant un crime avaient été  laissées  sans réponse, ni intervention, ni réaction.

Des   courriers complémentaires  sur ce même sujet  à des  députés européens , à la Ligue des droits de l’homme , à des associations   qui luttent contre la torture,  étaient également  restés sans réponse. Tout comme celui  ci-dessous destiné  au  Président du Comité National Consultatif d’Ethique,  le 26-11-2012
Monsieur le Président,
       Je suis victime , depuis Mai 2012, de phénomènes qui peuvent se décrire comme des fulgurances  électriques  qui traversent et irradient douloureusement le cerveau, au moment où je devrais ou pourrais m‘endormir.
       Le cerveau ainsi violemment  et douloureusement stimulé artificiellement se trouve dans un état d’effervescence qui empêche tout repos.
Ce phénomène  de chocs électriques ou électromagnétiques  à des fréquences diverses  sembleraient dépendre du caprice de celui ou ceux qui utilisent ce procédé .
Parce que je suis inconnue et sans importance, on peut en déduire que ce procédé   est utilisé  sans restriction et menacera la santé du public si une étude n’est pas menée et que les parlementaires ne sont pas avisés et conseillés sur ce sujet pour prendre des mesures  de protection  nécessaires. 
C’est pourquoi je sollicite votre attention sur ce sujet et demande que le Comité Consultatif National d’Ethique s’auto-saisisse de ce problème pour mieux le cerner  et le faire stopper ou  le faire sanctionner par tout moyen approprié  et décidé par nos institutions.

La seule réponse , si c’en était une  dans cette histoire , avait été, non pas une lettre , mais  une  illégale et/ou criminelle  incarcération hospitalière .

Et depuis , il y avait eu une plainte auprès du TRIBUNAL PENAL INTERNATIONAL , qui sanctionne la torture

et qui avait obtenu cette réponse  :

précisant que le rôle du Tribunal Pénal International , n’est pas de se  substituer au système pénal national français.

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/cest-une-realite-medico-juridique-qui-met-un/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/la-chute/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/05/le-retro-diagnostic