Tag Archives: atteinte à l’intégrité physique

Réponse en 5G….. peut-être. HCG-TP

25 Oct

HCG = HARCÈLEMENT CRIMINEL GLOBAL

TP = Travaux Pratiques

La 5G est à nos portes. Enfin presque. Surtout ici.
Le harcèlement criminel est incroyablement réactif et ses protagonistes cachés, sont  auto-satisfaits jusqu’à la provocation.
.
Depuis septembre 2015, ORANGE a été autorisée par l’ARCEP à tester la 5G dans les bandes 3,7 GHz , 10,5 GHz, 17 GHz.

Mon détecteur / enregistreur n’est capable de détecter que la 1ère de ces bandes. Mais le marché de ces appareils là , s’adaptera surement rapidement.

En attendant , partout dans le monde , on s’agite pour affiner les expériences sur cette « dite » fabuleuse 5G du tout connecté .
Il s’agirait, apparemment :
d’ améliorer et d’optimiser en fonction de l’usage le temps de latence de cette 5G et pour le moment d’une demi seconde

de tester pour les sélectionner les quelques fréquences plutôt stables de cette catégorie d’ondes millimétriques ,

de diversifier les technologies liées à la 5G pour les adapter aux besoins des domaines ou appareils concernés

Ce qui fait dire à certains qu’il existera une 5G à plusieurs vitesses ou encore plusieurs 5G.

Pour éviter une défaillance générale de la 5G, diverses solutions sont envisagées dont
les « small cells » ou petites antennes qui recevraient leur signal d’une grosse antenne éloignée. Ce sont ces mini-antennes mentionnées dans l’article précédent qui sont censées s’intégrer au mobilier urbain : lampadaires, bancs, plan de villes, poubelles …
la technologie MIMO, qui utilise des centaines de petites antennes , multipliant ainsi les entrées et les sorties qui renforcent le signal tout en réduisant les interférences.

En attendant, sauf expérimentation en laboratoire ou sur une ville spécifique désignée par l’ARCEP, l’utilisation de la 5G /ondes millimétriques ne serait actuellement utilisée que par l’armée.

Même si , dès juin 2017 l’ARCEP avait indiquée qu’elle préparait pour 2018, la procédure d’attribution de fréquences de bandes 3,5 GHz (3400 à 3800 MHz) .

Et le soir du 23-10-2018, après la mise en ligne de « la 5G au tribunal de GATESHEAD » un bombardement en 5G  ou ce qui y ressemble (3_4 GHz) avait commencé à 22H15 pour ne s’arrêter qu’à 23H28.
L’EEG avait enregistré en cadence, la torture du cerveau liée

Fin 

Cet enregistrement faisait suite à un autre épisode intéressant en date du 9 octobre 2018.

Ce jour-là, la voiture de ma propriétaire s’était gentiment garée devant la maison de ma voisine , sa copine, alors que je faisais une détection  trois mètres plus loin . Mais en retrait.
Et la détection enregistrée était devenue ceci, (en désordre)  :

soit des fréquences sur 0,5 GHz- 0,6 GHz – 0,7 GHz et

3_4 GHz ( 5G)

et

 

Ce qui indique , sans doute ,  la mise en place ou mise en fonction d’ une antenne ou  d’ un appareil produisant l’équivalent de la 5G (3_4 GHz)  et,….. toujours sans doute,  l’intervention pour ce faire, d’ un individu transportant avec lui son  appareil TETRA.( fréquences de police, gendarmerie, etc…)
NON … pas  un appareil TETRA de ma voisine…. ni  de sa copine……mais leur copain  ou commanditaire (?) 

Publicités

Plainte pour tentative de crime – article 121-4 du code pénal

25 Avr

Monsieur Gilbert LAFAYE
Procureur de la République
Tribunal de Grande Instance
85100 LES SABLES d’OLONNE

Le lundi 25 avril 2016

Plainte pour tentative de crime au titre de l’article 121-4 du code pénal
contre M. Denis STEFANE, résidant en A221 et /ou toute personne ayant occupé son domicile au moment des faits

Monsieur de Procureur ,

Par la présente je porte plainte contre Monsieur Denis STEFANE, résidant en A221 , dans l’appartement au dessus du mien pour
tentative de crime au titre de l’article 121-4 du code pénal.

Ce jour alors que je m’étais allongée dans ma chambre en début d’après-midi vers 14h , un tir d’énergie de type laser a traversé ma boite crânienne et le cerveau ,me laissant dans l’incapacité de bouger ou réagir. Ce tir d’énergie extrêmement douloureux a provoqué une souffrance du cerveau qui n’a pas cessé.

Ce type de tir portait le risque d’ un AVC ou d’ une crise cardiaque.

L’acte mentionné et qui n’est pas isolé, a donc été accompli en vue de commettre un crime d’atteinte à l’intégrité physique ou d’homicide volontaire , et punissable au même titre qu’un crime consommé.
L’acte criminel a seulement pour le moment manqué son effet.

Pour pouvoir effectuer ce tir, la personne située dans l’appartement de Denis STEFANE au dessus du mien , avait manifestement une connaissance de ma position et de ma vulnérabilité.

Cela est rendu possible , semble-t-il par des moyens technologiques liés à cette criminalité .

Ces moyens technologiques permettent de capter des images et voir à travers les murs d’une façon ou d’une autre et induisent en plus une atteinte à l’intimité , à la vie privée et à la jouissance normale d’un appartement qui est sanctionnée au titre de l’article 226-1 du code pénal.

Je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire , si besoin.
Avec l’expression de ma respectueuse considération.

Le blocage du cerveau

12 Jan

???????????????????????????????

Ce tir d’énergie dirigée ( sans doute laser) avait fait des étincelles dans le cerveau . Le tir était fulgurant, percutant , précis.
Allongée sur le sol , je ne pouvais plus bouger . Et VLAN , un second tir avait été quasi immédiat . Ma tête était à disposition de fous furieux menacés par mon seul stylo, ou clavier, qui prennent tout pretexte pour s’en venger.

???????????????????????????????
Et le tout bien peu connu : 70.000 lectures sur 3 ans, en cumul des 3 blogs actuels . Et seulement 40.000 selon un comptage différent.
Les tirs comme celui représenté ci-dessus , venaient d’une maison de l’autre côté de l’allée. Ce qui laisse le choix entre celle, des deux mâles voisins en face , ou la maison vide juste à côté et qui peut s’ouvrir avec le passe-partout du gentil jardinier.

???????????????????????????????

L’hostilité inconditionnelle d’un entourage au sadisme révélé ou libéré par ma seule présence avait été ici et ainsi confirmée au bout de 3 semaines.
La France des lâches qui peuvent mutiler et assassiner sans preuves des citoyens par des tirs d’énergie dirigée, s’était organisée, ici, en amont de mon arrivée, en privé et une nouvelle fois.

Le lendemain de ces tirs , et peut-être définitivement, les yeux, ce qui reste de l’ouïe et de la comprenette étaient à la peine, dans la brume .
« On va la casser, on va la fatiguer , après on verra  » avait dit la fille du notaire d’Angers , il y a dix ans.
«  On verra  », c’est maintenant.

Pour faire barrage à la pertinence ou à l’impertinence, mais aussi pour empêcher la sociabilisation habituelle et normale , le cerveau avait ainsi été attaqué tout aussi lâchement que systématiquement, depuis longtemps. Il avait été mis à disposition, pour maltraitance, de tous les crétins disponibles pour faire croire ce qu’on voulait faire croire : que les tirs d’ondes pulsées relevaient de l’imagination de la plaignante.

Attaquer physiquement le cerveau est une atteinte grave à l’intégrité physique . C’est aussi contrôler le mental de la personne attaquée. Il en va de même de la manipulation du comportement par des ELF et tel que montré par des détections de ce blog.

En 2007 un micro-ondage féroce et soutenu aussi bien à Paris 14 qu’à Dol de Bretagne (35) avait été destiné à empêcher un cursus en criminologie à Panthéon-Assas Cela avait été fait par attaques du cerveau .
Les symptômes de ce type de torture mentale sont connus de toutes les cibles : fatigue cérébrale intense, impossibilité de se concentrer sur les sujets , difficulté à mémoriser les informations ou les lectures, incapacité à prendre du recul et à réfléchir , quand il n’y a pas en plus, bafouillage à l’expression.
Le cerveau bloqué de cette façon donne les apparences d’une intelligence indigente .

Mon souvenir de cerveau bloqué le plus embarrassant date de 2002.

J’avais été invitée par téléphone, par un ami prof d’université chez de siens collègues. La soirée avait commencé joyeuse et décontractée jusqu’à une impression bizarre de cerveau aplati, comme comprimé à l’intérieur de la boite crânienne .
Très vite, mes mots m’avaient échappé, mes phrases étaient restées en suspens. Comme ma pensée . Le pire avait sans doute été une sensation de ouate ou de brouillard qui retardait la compréhension de ce qui se disait , me forçant à un silence pesant et gênant.

Mon cerveau n’avait recommencé à fonctionner à peu près normalement, quant à l’élocution, que sur le chemin de retour dans la voiture. Sidérée , j’avais été alors incapable d’exprimer ou d’expliquer ce qui s’était passé.
Maintenant, je dirais  : micro-ondage
Là , ce n’était pas la faute des voisins .

Mon téléphone sur écoute depuis belle lurette, racontait tous mes projets, donc ce diner . Un téléphone portable que je gardais avec moi me géolocalisait sans problème. Le système ou l’ éventuel programme, paramétré sur mes données biologiques et qui permettait ces mésaventures fâcheuses , était vraisemblablement opérationnel depuis un certain temps.

Le but ponctuel de toutes ces manigances sur le mental , en 2002 , était de me rendre folle ou me faire déclarer folle pour que ma famille accapare mes biens, avec l’aide de 2 notaires et une avocate.
Il semblerait que là encore, j’étais seulement mise à disposition de ceux qui avaient un intérêt à agir et qui étaient donc poussés et aidés à le faire, au moment ou à la période X. ( cf: « Ne rien faire. Ne rien laisser faire. Tout faire faire « )

Ce type de situation insidieuse ( le diner) , quasi irracontable, est différent de ce que l’on voit présenté dans l’article du Mail Online .
Cet article explique qu’il est possible d’empêcher quelqu’un de parler grâce à un petit appareil . Cet appareil capte le discours et le renvoie à la personne avec un très léger décalage .
Cet écho-retour embrouille le cerveau et force la personne à se taire après l’avoir fait éventuellement bafouiller.
Ce sont des japonais qui ont mis au point cet appareil . Il aurait une portée de 30 mètres.
L’information et les images sont à  : http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2109137/A-mute-butto…

Le dessin ci-dessous provient du numéro spécial d’une édition locale de Ouest France du 11 janvier 2015 et intitulé Charliberté .
Il est de Dilem ( Algérie)

IMG_0855 Algérie Dilem