Tag Archives: barbares

Terrorisme électronique et ciblage

9 Avr

Le terrorisme , ici, désigne un crime contre la vie humaine , en violation de la loi.
L’électronique recouvre ici toutes les  technologies qui permettent ce crime contre la vie humaine. Ces technologies facilitent  la propulsion d’une énergie immatérielle vers la cible ( victime) . Cet acte criminel d’agression et d’atteinte à l’intégrité physique et mentale d’un être humain,   peut être prouvé surtout ,  par des détections faites in situ, des photos, et de l’imagerie médicale, entre autres.

Ce terrorisme électronique est laissé aux mains de dominants qui en usent et abusent , grâce à des hordes d’inconnus, barbares habitués et complices, rétribués ou simplement stimulés par un compagnonnage pervers, caché et protégé.

Comme à la Chaume, certains lieux de stationnement de Château d’Olonne sont quasiment sans électrosmog. Bons pour mon cerveau.

Mais le sommeil en voiture est épouvantable pour le dos qui ne se détend jamais. Coincé sur un siège à 150° . Pas plus.
Ce soir-là encore , quelques crétins en convois de voitures organisés m’ avaient accompagnée vers mon lieu de stationnement nocturne. Pétarades d’accélérations incluses.

Mais ce 3 avril au soir , ceux qui me détestent le plus , semblaient me détester encore plus. Des tirs d’énergie fournis m’avaient rattrapée absolument partout : dans d’autres parkings, dans des rues perpendiculaires ou derrière un mur.
A force de bouger, j’étais revenue à mon point de départ . Exténuée de réveils en sursauts et re-démarrages.

A gauche toute : l’heure. Dans la colonne suivante : l’unité de mesure  ( µW/m2)

Puis , en jaune, l’indication de la fréquence porteuse .

Dans les lignes en marron : les 3 tirs de triangulation. 

A 1 H ++ du matin,  une sensation de gerbe d’étincelles brûlantes s’était acharnée sur le pied droit . Sous le tir d’énergie , montré ci-dessus en détection, ma jambe avait semblé faire une arc électrique avec un composant de la voiture. Comme une antenne, par exemple.

La violente douleur, ici ressentie, et transmise au cerveau , était locale.
C’est-à-dire , tout le contraire de ce qui se passe avec des tirs vers la boite crânienne et qui provoquent des douleurs dans le cerveau. Alors que tout le monde ose affirmer que le cerveau ne souffre pas

Ce tir de triangulation pour acquisition de cible, et  incluant la fréquence porteuse 800 MHz,  m’avait laissée KO. Touchée et écroulée. Et le canardage vers la tête retrouvée,  avait recommencé.

BANG- BANG et RE-BANG.avec des fréquences porteuses entre 1,4 GHz et 1,9 GHz, toutes les quelques minutes.

De guerre las, le cœur et les reins avaient décidé de ne pas continuer à bosser dans ces conditions, en laissant un œdème s’installer dans la jambe.
Pour ne pas être en reste , le foie* s’était joint à cette grève d’organes .La sensation de brûlure s’était installée. Comme ceci :


Quand j’avais pu me mettre sur mon séant, j’avais admiré au loin , sur une mer plate, un sablier, toutes lumières allumées et qui attendait la marée propice pour entrer dans le chenal.


Seul signe de vie éclatante , dans cette nuit sinistre.

• Ceci est une interprétation à partir d’une donnée de médecine traditionnelle chinoise,  qui dit que le foie gouverne la peau.

Torture en représailles

17 Mai

torture du cerveau stock-photo-brain-pain-medical-health-care-concept-as-a-human-thinking-organ-with-barbwire-or-sharp-barb-wire-314240933

La torture consiste à pulser de l’énergie vers mon appartement et l’endroit de cet appartement où je me trouve et où  je me déplace plus particulièrement. L’énergie dirigée est émise et pulsée, venant du dessus et du dessous, donc  à partir  des appartements voisins.

Les tirs m’atteignent , comme toutes les autres cibles de ce même phénomène de torture , quand, pour éviter les agressions directes, je vais m’allonger, sous la table, dans la salle d’O ou dans la cuisine. Tous ces déplacements en pleine nuit , sont, en plus, fatigants.

Ces tirs d’énergie visent et atteignent la tête , actuellement sous forme de sons stridents qui provoquent une mise à feu des neurones du cerveau , font mal , et empêchent le sommeil.

Cette forme de torture a donc deux constituants de base,
La souffrance infligée en continu et volontairement
La privation de sommeil en continu, également.

Cette torture a d’autres expressions, tout aussi cachées, et est responsable
de dérèglements de nature neuro-chimique provoqués dans le cerveau, avec atteinte au système auditif, aux capacités de concentration et de mémorisation,
de perte de capacité de réaction du système immunitaire avec en corolaire une accélération de croissance d’éléments cancéreux , générés par , d’abord et pendant plus de 3 ans, des tirs incessants de micro-ondes vers le crâne et toutes les autres parties du corps.

représailles images

Les représailles sont des réponses de vengeance à la dénonciation de cette torture. Elles sont censées faire taire et conditionner une victime à la soumission et au silence. Ces représailles sont conçues pour générer la peur. Elles sont mises en place et en action immédiatement après une action de défense , ou d’information faite par la cible.

Comme dans le dressage des animaux, les criminels ici, espèrent un réflexe (de soumission ) de type pavlovien.

Pavlov-1004x1024
image du blog : http://blog.francetvinfo.fr/dans-vos-tetes/2013/11/14/sommes-nous-tous-conditionnes.html

Après deux journées successives d’activisme avec suiveurs en continu, et la mise en ligne de l’article https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/05/16/le-son-du-dessous/ l’annonce des tirs d’énergie à venir , s’était manifestée par une démangeaison en profondeur du talon du pied gauche. Ça changeait de la sensation d’étincelles au même endroit.
Et schalk. Une fois la position du corps repéré , les tirs de sons avaient commencé.

Le réseau criminel des Sables d’Olonne, montrait une nouvelle fois qu’il avait tout prévu et était positionné en embuscade.

Sitôt un montage de protections rendu plus efficace au- dessus du corps, les tirs étaient immédiatement venus du dessous, s’ajustant ensuite , à toute vitesse , en provenance ( au-dessus ou en dessous) et en intensité, quel que soit l’ endroit de l’appartement choisi pour essayer de les éviter.

Le réseau criminel des Sables d’Olonne a donc le temps, l’envie et le moyen de repérer mon corps , quand je suis dans mon appartement, toute lumière éteinte.

Le réseau criminel français tel que décrit dans mes blogs et quelques autres ,  et ici encore, en Vendée est protégé
par le maire de la ville , ancien magistrat du siège, qui refuse de faire un boulot minimaliste et obligatoire , à base de l’article 40 du CPC,
par le commissaire de police de cette ville soumis aux directives du préfet, et qui  avait fait transformer en toute illégalité des plaintes pour torture par une victime ( moi) ,

  • en plainte d’accusée de diffamation par le tortionnaire des sénioriales G. Poitevin *(1),
  • ou en plainte d’accusée de dégradations par le tortionnaire de Cap Olona D. Stefane.*(2)
  • Ceci est habituel, en France.
  • Dans ce pays , aucune des plaintes de victimes de harcèlement électronique n’a à ce jour donné lieu
  • à une quelconque enquête des pouvoirs publics ,
  • ni à des mesures de précaution pour dissuader les barbares dénoncés , de participer à cette forme de torture cachée et/ou les empêcher de continuer à le faire.
  • torture stock-vector-red-man-tied-with-barbed-wire-in-black-background-107715716
    Il faut savoir que, pour une victime, le fait de se taire, n’empêche pas la torture.
  • Le réseau criminel de base habitué depuis longtemps, impuni et protégé , entretient et maintient une pression constante par torture aménagée , entrainant une forme d’usure et de dégradation de la santé et du cerveau qui aboutira forcément à un état végétatif d’exclusion de la cible.
  • Les victimes concernées par ces vengeances haineuses déléguées à des réseaux de sadiques approvisionnés en technologies meurtrières , et tels que décrits dans de nombreux blogs , ont deux issues principales
    dénoncer le phénomène et informer les citoyens du danger qu’ils courent aussi, pour essayer d’obtenir une législation cohérente qui traite le problème rapidement.
    accepter les souffrances , et l’ assassinat en bande organisée, en silence

*(1)

https://lesharceleurs.wordpress.com/2016/03/13/crime-organise-a-lso-lettre-a-mr-gallot-maire-de-lso/

*(2)

http://etouffoir.blogspot.fr/2016/03/maraude-sauce-poulet.html ( convocation au commissariat)

http://etouffoir.blogspot.fr/2016/03/8-mars-2016-femme-francaise-sans-droits.html

  • torture stock-photo-human-rights-word-cloud-on-white-background-227806630

Autres propos de perps

12 Avr

Ce témoignage est un tissu d’horreurs, sans doute difficile à lire et à croire quand on réalise que les propos calomnieux et les actes de barbarie mentionnés sont, en général,  le fait d’absolu(e)s inconnu(e)s.

Image

Dessin de Voutch : « Bienvenue  en Enfer…. »

C’est très exactement un enfer à vivre . Enfer, voulu et organisé par des sadiques et  psychopathes qui s’arrogent des droits sur des êtres humains, en niant l’existence de la justice officielle. Si besoin.

Mais je ne suis forcément pas une exception . Ce système hyper –rôdé et sur-protégé est trop parfait. En place, et caché, depuis très longtemps, il a des ramifications sur toute la planète. Destiné à dominer, il étouffe ses proies en les livrant à des monstres sadiques ordinaires, nouveaux barbares adeptes d’une torture de lâches, cachés derrière le mur ou leur vernis de respectabilité.

Pour réussir à accepter cette évidence , j’avais fait un petit tour par des voyants.
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/les-voyants.html

Et surtout , pris l’habitude de tout noter , surtout ce que ne comprenait pas ma petite cervelle pétrie de bons sens.
Certains de ces propos qui balisent et explicitent un peu ce témoignage patchwork, voire brouillon, étaient sur le blog etouffoirs.wordpress.com que les perps* ont fait censurer et supprimer en mars 2014 .
Les voici de nouveau . Illustrés.

«  On va la casser, on va la fatiguer, après on verra  »
«  We’ll break her and then wear her down, then we’ll see »
La fille d’un autre notaire d’Angers ( Y. Gautier) , lequel avait organisé et couvert un chantier pour me spolier de mes biens .

 Image

«  Maintenant , ça va être ton tour « 
«  Your turn now « 
La deuxième épouse de mon frère, après la mort de notre mère et qui avait subi le même traitement que ce que je raconte dans ce blog. Ce mien frère unique travaillait alors pour l’armée et ses services presque secrets

Image

«  Moi, je saurai comment vous détruire  »
«  I know how to destroy you  »
Un prétendu «  étudiant  » chinois que j’avais cru aider. En fait un «  homme d’honneur  », et devenu  » frère  » pour services rendus

Image

«  Je vais te démolir  »
«  I’m going to destroy you  »
L’artiste-peintre de l’immeuble 22 rue Ernest Renan, Paris XV que je connaissais à peine .
Ma plainte au pénal, avec support audio de ce propos et d’autres, avait été classée par le procureur au prétexte qu’elle avait été traitée par une autre administration.

Une information sur ce qui se pratique couramment en France et en toute impunité, m’avait été donnée comme suit  :

«  Ils vont vous faire devenir folle  »
«  they will send you crazy  »
Un notaire, qui plus tard escamotera mon testament qui ne correspondait pas aux vœux de mon frère.

«  s’il y a des francs-maçons dans cette histoire, tu n’auras de sécurité nulle part  »
“if “bros” are organizing this, you will not be safe anywhere”
Le gendre d’une amie d’enfance, époux de notairesse.

Et puis , il y avait eu ce propos incroyable d’un employé de la société de déménagement de Saint Malo et qui indiquait bien l’habitude d’un droit pris sur des êtres humains pour les chosifier ou  les humilier  :

«  Avec elle,  » ils  » vont bien s’amuser  »
“ They will have great time making fun of her “
Il avait participé, en découpant au cutter le pied d’ un meuble ancien  ; ce qu’il était venu me faire constater en mentionnant le fait que c’était sans doute le meuble qui avait le plus de valeur.

Et comme internet est un endroit de choix pour maltraiter des inconnus, il y avait eu ceci, qui était  un commentaire à un mien article listant certains problèmes rencontrés par des cibles ,  liés à l’alimentation,  et fabriqués par des perps .

Image

L’homme à la biiiiite ,  Peter Truth, était l’employé imprudent du magasin Picard de la rue Lecourbe, Paris XVème.

Je rappelle que PERP est le diminutif de PERPETRATOR que les « individus ciblés » anglo-saxons utilisent , pour désigner tout participant actif au harcèlement en réseau et au harcèlement électronique.