Tag Archives: barbarie

HCE- Brûlure des organes creux

22 Avr

Depuis quelques jours le repérage du corps par piqûres s’était fait discret. Je restais dans des endroits confortables  convenus   : des lits.  Passant plusieurs fois par nuit  d’un lit à l’autre , éloignés  seulement d’ 1,20 m, j’étais rattrapée par les tirs d’ondes quasi immédiatement .

Depuis tous ces jours-là, les tirs d’ondes visaient comme d’habitude d’abord  la tête  pour priver de sommei par à-coups . Plus tard dans la nuit, les organes creux étaient préférés et dans le même but. Au bout de quelques heures  de stockage d’ondes stationnaires, gonflés à bloc , les organes creux douloureux assuraient la privation de sommeil en continu. Et sans doute un service après vente de nécroses diverses.

Accessoirement et en plus, le foie était souvent douloureux. Les reins également.

Les  détections de CEM ( champs électromagnétiques) lors de ces tirs,  sont décevantes parce qu’apparemment insignifiantes. Rien de spectaculaire . Elles donnent ceci :

IMG_2079 au moment d'un tir

Les valeurs des fréquences habituellement détectées dans cet endroit sont notées en bleu et en italique. Celles qui correspondent à un tir vers l’estomac et les intestins sont en noir et gras.

Hors tirs d’ondes,  dans cet endroit , la détection est ainsi   :

IMG_2080 normal

Ces  récents aménagements et changements du matériel invalidant utilisé,   sont  bien sûr destinés à éviter les preuves,  comme celles qui avaient été souvent  présentées dans ces blogs  . Aux Sénioriales , par exemple * (1), et à Paris

La nuit dernière  (21-4) ,  mon couchage avait d’abord été organisé  dans un endroit inhabituel. Le repérage du corps, par des douleurs au  pied avait été d’une  extrême cruauté avec un  nerf pour cible.

Avant  le début des  tirs  d’ondes , un éclair   de lumière avait traversé la pièce venant du plafond . Cela ferait  donc de nouveau penser à ce que Serge Labrèze décrit dans son blog   , comme des tirs de HF  portées par laser femtosecondes.

Pour protester contre cette criminalité et l’escroquerie que représente l’encaissement d’une location non conforme à son usage accepté, j’avais été rencontrer Jeffrey DUMAS   de CM-CIC, gestionnaire de mon appartement et de celui du dessus.

Après un appel téléphonique à l’agence Les PRESIDENTS, correspondante locale de CM-CIC et qui a organisé cette criminalité  tout aussi locale, le jeune JEFFREY DUMAS , avait déclaré benoitement

«    ça ira mieux quand l’appartement du dessus sera habité   »

Pour le moment , le A221 est occupé par un criminel/tireur d’ondes  aux ordres, mais toujours pas habité.

Cette réflexion surprenante montre l’habitude  reconnue de l’usage de la torture par  des professionnels  de l’immobilier, encaisseurs de chèques ,  sans contrepartie de respect de contrat. 

A l’image de ceux de l’hôtellerie.

* (1)

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/12/joyeux-noel-2014.htm

Publicités

Violations de domicile

26 Août

???????????????????????????????

Mon nom , sans civilité

« TU TOUCHES A CETTE PORTE 1 seule fois et j’ai L’AUTORISATION DE T’EMPLATRER, j’ai été PATIENT ! Tu es FOLLE, RESTES CHEZ TOI ! CAPITO! »

Ceci est toujours affiché sur la porte de la chambre du violeur de domicile en titre au 22 rue Ernest Renan. C’est une intéressante illustration de la mentalité qui prévaut chez / ou que l’on inculque aux PERPS de base. Elle consiste à retourner une situation et prétendre que la victime est l’agresseur . Ici, on apprend , en plus , que le mentor du violeur de domicile ( et criminel) , un homme des 2 -Sévres autorise une atteinte à mon intégrité physique , comme si j’étais sa chose. Cet homme ,  qui fait la liaison  entre certains militaires de cette histoire et qui fournissent matériel, logiciel et conseils et le réseau corso-beur qui exécute,  aurait donc un droit hors-la-loi sur humain . C’est ce qu’indiquent , aussi, toutes les autres histoires de cibles de HCR et HCE.#
Ce qui suit est un résumé pour mémoire de ma situation sur seulement 15 ans. Il concerne les violations de domicile . Elles n’ont pas cessé. Le harcèlement électronique qui  vise et  détruit le cerveau, non plus, aussi bien dans mon lieu de vie, que dans ma voiture.

La violation de domicile est généralement décrite comme la pénétration sans accord ou consentement , par ruse ou subterfuge , du lieu où la personne habite et où elle a le droit de se dire chez elle.
Pour les freudiens , la violation de domicile s’interprète comme un VIOL symbolique.
La violation de domicile est donc une intrusion non consentie dans l’intimité qu’est le domicile. Cette intimité du domicile est protégée par des textes de loi, dont ceux de la Cour Européenne des Droits de l’Homme ( article 8 de la Convention) et ceux du Pacte International relatif aux droits civils et politiques ( article 17)
Cette violence faite à autrui est une atteinte à la liberté individuelle , sanctionnée , en France , par l’article 226-4 du code pénal, d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende.

Dans le cadre du harcèlement en réseau les violations de domicile des cibles se font à l’aide de manoeuvres . Les organisateurs se font faire ou délivrer des copies des clés de la cible, confiées ensuite à des violeurs de domicile de proximité , oisifs ou à demeure par préférence . Il y a donc, en plus, bande organisée.

A cela il faut ajouter que les violeurs de domicile de cibles de harcèlement en réseau sont des multirécidivistes . Ils entrent ou envoient quelqu’un le faire à leur place , une ou plusieurs fois par jour ou par semaine . Leur oisiveté et la proximité leur permettent d’être à l’écoute des bruits de départ de leur proie et à l’affût des indices qui permettent de savoir si la voie est libre pour une nouvelle violation du domicile sans témoin et sans preuve de leur implication.

Ces violeurs de domicile-là sont aussi, des casseurs et des voleurs . Ils dégradent les biens de la cible et volent ce qui leur fait envie au titre de butin/récompense. Cela est rendu possible parce que la cible a d’abord été isolée et discréditée par des rumeurs la faisant passer pour parano. Les vols ne peuvent pas être prouvés. Les dégradations importantes, qui pourraient l’être, sont évacuées vers le néant par la police et la justice qui refusent les plaintes ou les enquêtes, rendant ce phénomène pérenne.

Dans cette mienne histoire , comme dans celles des autres cibles, le harcèlement électronique qui est constant, ne remplace pas les violations de domicile par son horreur . Il s’y ajoute . Ce sont partiellement les mêmes individus vicieux , sadiques et/ou dérangés « grave » qui se chargent de la criminalité par torture et de l’atteinte aux biens et au droit à la liberté individuelle .

Pour entrer dans un appartement sans effraction il faut donc des copies de clés et une mentalité de violeur sur une personnalité perverse.

A Paris XV, mon dernier jeu de clé avait été obtenu par une information donnée par l’employé à longue natte du serrurier. Pour me le faire savoir , ce jeune homme bizarre s’était mis à me bousculer d’un coup d’épaule dans la rue, filant ensuite son chemin, sans excuse. Son patron interrogé par LAR pour explication sur des copies de mes clés haute sécurité copiées, n’avait jamais répondu. La société propriétaire de la marque avait dégagé sa responsabilité.
 » L’inconnu de la police » du 22 rue Ernest Renan , homme de main du réseau de harcèlement local avait une fois proposé à ses comparses de l’immeuble , une violation de mon domicile , moi dedans * . Donc pas de doute sur le protagoniste principal et qui détient mes clés. Pour relative couverture , il avait utilisé tous les jeunes résidants de l’étage, à tour de rôle. Ses moyens : l’intimidation , les bobards, les barrettes.
Ses violations comme celles de tous les autres avaient servi à voler ou casser dans la pièce, les placards et les valises , arrachant, écorchant , découpant , brisant , tour à tour ,selon son humeur  : ordinateur , valise, chauffe eau, VMC, électricité, radiateur, chaussures, vêtements , linge, livres , etc.
Des violations de domicile intermédiaires avaient servi et servent toujours à déplacer des objets et en mettre d’autres en évidence , croyant transmettre ainsi un message intelligent , qui justifierait sa (criminelle) délinquance.

IMG_8374- bris anodin

Ceci était un petit panneau d »anodins » . Les anodins sont des minuscules débris déposés n’importe où , mais en évidence, quand l’imagination est en panne de méfaits plus significatifs . Ils servent à maintenir la pression sur une cible. On voit ici le culot d’une ampoule fabriquée en Hongrie. Le culot de ces ampoules est percé . Elles sont mises par ruse lors d’une violation de domicile et éclatent (à la figure ) au moment de l’allumage.

A VANNES , 1 rue Mgr de Pancemont, la jeune agente  immobilière Vanessa avait confié des copies de mes clés à la petite famille Lovely 92 Selon une méthode connue, la jeune Lovely92 avait essayé un grand numéro ** pour préparer la situation en vue de la retourner contre moi , sa cible . Après un imbroglio d’incohérences dommageables pour sa crédibilité,  c’est son compagnon, *** fâché avec l’ortograf et le bon sens , qui avait pris le relais des insultes . Oisive, la jeune Lovely92 avait continué ses violations de domicile . Lui saccageait le véhicule en promenant son toutou de salon , autour de l’immeuble à 4h du matin.
Ces deux-là pratiquaient aussi le micro-ondage de ma chambre,  tout en protestant de leur totale innocence . Comme à Paris.

Au 9 Bd du Colonel Remy, VANNES,  la copropriété était trop importante pour que j’aie pu noter précisément les auteurs des violations de domicile . Elles avaient été spectaculaires avec des scénarios compliqués à détricoter.

A TROYES, un couple de voisins avait fait les violations tout venant avec des objets jetés à terre, déplacés et cassées. De jeunes voyous du quartier avaient fait le complément en s’acharnant sur le mobilier. Ici, aussi tous les système vidéo avaient été désactivés.

A SAINT MALO, de nouveau,  le groupe beur avait été très actif . Le violeur de domicile en titre avait été un jeune résidant au chômage de l’immeuble . Il avait fallu compter aussi avec des grands gars travaillant dans des petites entreprises du quartier.

A DOL de BRETAGNE , le propriétaire de l’appartement et son gendre, mon voisin, avaient été les acteurs presque exclusifs de cette infamie. Il avaient saccagé et volé , avec une préférence pour ce qui restait d’argenterie et les vêtements.

Comme  » l ‘inconnu de la police » de Paris ils aimaient cacher des punaises pointe en l’air dans les chaussures ou tous endroits où l’on marche parfois pieds nus. « L’inconnu de la police » de Paris en met aussi dans le lit.

C’est à Dol de Bretagne, que j’ai pris conscience  des tirs d’ondes, du micro-ondage et du V2K.

A ANGERS ( appartement), l’homme de ménage s’était révélé le plus vicieux, secondé par mon jeune voisin de droite , employé de la DDE . Ce dernier laissait son appartement à disposition à un réseau crapuleux H/24. Cela avait ainsi permis de voler un carnet de chèques alors que j’étais descendue quelques minutes  à la boite à lettres, deux étages plus bas. Le carnet de chèques sera remis quelques jours plus tard, sur la plage arrière de ma voiture stationnée deux rues plus loin. Le 3ème groupe de violeurs de domicile/gardien de clés mises à disposition ,  et le plus surprenant était formé  de deux très séniors, retraités BCBG . Next door. A gauche.

A ANGERS ( maison), l’employé du commissariat , copain de tous les gendarmes des environs , avait eu une fois les clés  de la maison oubliant de les rendre. Il entrait par la porte avec les clés en nos longues absences , et par la fenêtre de la véranda côté cour , pendant les courtes absences. Cet homme avait aussi utilisé des tirs ondes rendant ma mère sourde et lui provoquant des hémorragies internes subites. Il avait mis notre maison sur écoute par l’intermédiaire d’ un mouchard  artisanal placé sous une lampe, dans le salon, près du téléphone.

A Paris XIV, les concierges s’étaient vendues au plus offrant ou plus puissant , pour participer à la curée et qui permet les vols. La dernière avait eu mes clefs dès chaque changement de serrure , sans que je les fournisse. Elle en avait abusé avec vols incessants et dégradations lourdes et en tous genres .**** Là, comme ailleurs , des crapules et voyous étaient venus en complément s’exercer à leur exercice favori de passage furtif pour vols et dégradations sans traces.

Même des voisins très-comme-il-faut étaient venus se servir. Comme tout le monde. Là aussi , les PERPS/concierges avaient abondé en bobards, propos calomnieux et injures vociférées, détournant leur fonction et piétinant leurs obligations contractuelles.

IMG_8429- vuitton

Dans ces nombreuses situations de violations de domicile , les ingrédients de base restent les mêmes :
– utilisation pour détournement , de la qualité ou de la fonction,
– vols et escroquerie,
– tentative de retournement de la situation pour en accuser la cible,
– escalade de représailles si la cible se défend.
Les voyous et criminels veulent pouvoir FAIRE, hors la loi . Ils veulent aussi pouvoir interdire à la victime de DIRE et de PROUVER. C’est leur obsession.
Ces histoires racontent de nouvelles formes de barbarie, par torture et volonté d’esclavagisme . Ce n’est pas un Nouvel Ordre Mondial, mais seulement des formes d’expression d’une haine mutualisée destinée à couvrir des desseins personnels d’accaparements divers et de vengeances personnelles.

Interrogé sur cette notion de Nouvel Ordre Mondial (NWO) un Président américain avait répondu  » ce n’est ni l’ordre, ni nouveau »

Ce qui permet  malgré tout et aussi de le contester avec ceci.

IMG_8382 NWOresistance

.

# HCE = harcèlement criminel électronique      HCR = harcèlement criminel en réseau         PERPS = harceleurs  participants  actifs dédiés
*
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/07/dans-la-nuit/
**
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/propos-de-perp.html
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/09/propos-de-perp/
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/08/lovely92/
***
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/06/vannes-insultes-et-andouilleries.html
****
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/photos-et-cour-europeenne-des-droits-de.html

Cette criminalité-là

1 Mar

Image

Elle est basée sur des tirs d’énergie dirigée qui traversent les murs et tous autres obstacles pour atteindre prioritairement la tête. Le cerveau qui souffre en continu par origine et conséquence de ces tirs d’énergie  est la cible principale .

Un des buts de cette criminalité semble être la privation de sommeil. Les autres seraient  d’entrainer la folie et le suicide face à une souffrance inexprimable et devenue  insoutenable.

Cette forme de criminalité est devenue systématique en Mai 2012, comme si le ou les commanditaires pensaient pouvoir compter sur un Etat de droit mou ou consentant pour en finir avec moi .

Ce type de criminalité est voulu sans preuve et donc difficile à faire connaître  tellement la barbarie de cette situation est  sournoise .

Cela est du aussi au fait que ce type de criminalité nouvelle, est  basée sur des technologies domestiques bricolées, des technologies de service public détournées de leur fonction, ou/et des technologies de pointe dignes d’armement policier ou militaire . Ces technologies sont encore mal connues du grand public et introuvables  chez le commerçant du coin.

Cette forme de criminalité  est difficile à comprendre mais aussi à admettre parce qu’elle est tout simplement  inadmissible dans un pays que l’on croit exempt de torture , respectueux de l’humain et des droits humains.
Cette histoire criminelle racontée ici montre que le type de criminalité  décrit,  utilise des voisins et leurs appartements . Il s’agit donc de  Madame et Monsieur Toutlemonde, comme moi, à qui sont promis aide ,  protection absolue, et gros sous ,  aux dires de mon voisin ordurier de Paris J-J Walti.
Cette histoire montre aussi que  de très nombreux hôteliers la facilite et se conduisent en escrocs et en complices de ce crime de torture qui ne les révolte même pas.

Ces deux derniers points indiquent clairement que N’IMPORTE QUI risque d’en être victime et qu’il est  donc nécessaire et impératif d’essayer de comprendre et de dire .
J’essaie toujours.

Après la nuit épouvantable passée à l’hôtel Citadines de Paris XIV,  ( article précédent) j’étais rentrée dans la matinée au 22 rue Ernest Renan, chez moi .

Image

Une machine à ondes pulsées avait immédiatement été mise en fonction à partir de l’appartement du dessous. Celui de Mme WALTI-GRACIEUSE . Il pourrait s’agir , tout simplement, d’ une box SFR  ou autre bricolée , et donc transformée en arme anti-repos absolu utilisée par le fils. Lorsque j’avais opté pour ma table de travail, J-J Walti avait recommencé ses pétarades anciennes * , par les canalisations de l’immeuble.

De retour à Vannes, j’avais  une nouvelle fois subi les pulsions sadiques de la voisine du dessus Jeanick FOUQUET et de sa machine à tirer des ondes vers mon lit et tout autre endroit où j’avais migré. Elle avait déclenché un tir particulièrement violent le lendemain matin à 4H, et avait continué. Sa machine répond à ses manipulations.

Et….. j’avais loué un nouvel appartement, pour un 7ème changement.
L’état des lieux,   avait prouvé un vide absolu et vérifié même sur les étagères. Pourtant,  dès mon premier retour , on trouvait   ceci : élastique ou joint..

Image

Soit déposé par l’agente immobilière, elle-même, soit déposé par un voisin qui aurait déjà les clés.

L’agente était retournée seule dans l’appartement où elle avait oublié (?) son sac .
Ce type d’objet symbolique , d’une organisation fasciste qui comporte aussi de (trop)  nombreux commerçants ou prestataires de service , avait  ponctué  de nombreuses violations de mes domiciles depuis plus de 10 ans. Il est forcément habituel .   Il est  aussi anodin que ridicule et semble vouloir signifier  » vous êtes cernée ». L’intention est menaçante. Le dépôt de ce symbole signe une délinquance haineuse et organisée.
Pour quoi faire ?

Essayons de comprendre.

Un couchage avait été installé dans ce nouvel  appartement  encore sans électricité où j’étais venue passer la nuit.
De nombreuses pétarades ,  familières  aux autres adresses, venaient ici  du dessous  . Et le détecteur de très basses fréquences (ELF) paramètré entre 3 Hz et 25 Hz avait curieusement montré des valeurs  qui étaient passées de 2711 nanoTesla  à 21h30 à 5288 nanoTesla à 21h52  .( photos prises à l’aide d’une torche)

Image
A 21h30

Image

A 21H52

A 22h35, un violent tir d’énergie dirigée  avait  visé ma tête et vidé la batterie de mon détecteur posé à côté. Cela avait continué….et j’avais choisi d’aller protéger mon cerveau dans ma voiture, dehors.
Mais , Il gelait cette nuit-là … et moi aussi.

Remontée dans l’appartement vers 4h du matin, j’avais eu droit au même traitement et  ce, quelque ait été le déplacement de mon couchage de fortune .
Prise pour cible à torturer et une nouvelle fois,  par un tireur juste capable de tuer les lièvres dans leur terrier. Ce P.N. ** comme d’habitude avait  visé le cerveau grâce   à un logiciel paramètré qui lui donne  l’emplacement et la position du corps et donc de la tête .

Cela se passe maintenant   dans un appartement loué par IMMO DE FRANCE PAYS DE LOIRE.
Et ceci en dessous  est le nom trouvé sur la boite à lettres de l’appartement du dessous…. en attendant d’autres précisions.

Image*       https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/coupure-deau-pour-tirs-dondes/

**     https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/11/n-p-t-t-p-n-ghz-weapons/

*********

This  new type of crime is based on domestic technologies  astutely transformed into   weapons , misuse of technologies supposed to be only for   public service , and / or high technology weapons like those of the army and the police. These technologies are still poorly understood by the general public and cannot  be found in the nearby shops.

This type of crime is difficult to understand but also to admit because it is simply unacceptable in a country that is believed to be free of torture, respectful of human rights and human.
The criminal story told here shows that the type of crime described uses neighbors and their  apartments. It is therefore done by Mr. and Mrs. Everybody  ( like me) who   are promised help, absolute protection and big money, according to the report of my filthy neighbor inParis,  JJ Walti.
This story also shows that many hotels ‘ owners and their employees make this torture easy and possible  as if it was usual and normal.

These last two points clearly indicate that ANYONE risk of being a victim  of such situations . It is therefore necessary and imperative to try to understand it  and speak up.

After the terrible night in the hotel Citadines Paris XIV (previous article) I was back home in the morning,  22 rue Ernest Renan , for a nap.

Image

A machine pulsing micro waves was immediately put into operation from the apartment below. The apartment belongs to  Ms. WALTI-GRACIEUSE. The machine  could  simply   have been    an improved  WiFi box  or a microwave oven  used as a  microwave emitter. It was painful enough to force me out of my bed . And  JJ Walti  listening to any noise from underneath , started firing waves through building pipes into my room.

Back to Vannes (56) , I once again faced  the sadistic impulses of the upstairs neighbor Jeanick Fouquet who seems to have a full time job as my torturer, waiting for the right moment I feel asleep to beam  violent microwaves to my head, whatever the place I move to. Her shooting at 4.am the next morning was violently sadistic , showing that she can monitor her machine at will.

So ….. I rented a new apartment for a 7th change.
The inventory had proven that even the shelves were totally empty.
However, upon my first return, I found this , that looks like  an  simple elastic

Image
It could have been placed by the real estate agent or by a neighbor who had already be given copies of « my » keys .
This type of  tiny  and ridiculous object is meant to be symbolic  for them , and  meaning « you are surrounded » . Perps placed tens of them in my previous flats during the past 10 years, willing to prove  their hidden organization and sending  a threatening message .
Ok. and then what will come up ?

There was no electricity in this flat yet, but I decided to spend the night there for a good rest. At least.
In this totally empty place ,  there were strange but familiar  shots coming from the underneath flat.  And my detector of ELF  waves suddenly displayed unexpected values of ELF that started with  2711 nanoTesla at 9.30 p.m and increased regularly up to 5288 nanoTesla at 9.52 p.m ( photo taken under a torch light)
So, that was it : the content of the threatening message: no escape
Image
At 9:30 p.m.
Image
At 9:52 p.m.

At 10:35 p.m., a violent shooting of microwaves hit my head  and drained the energy of the detector battery out. And it went on and on, as usual,  forcing me out of my  new flat to protect my brain. I ended up , once more in my car, outside.
But It was freezing that night … so was I.

Back in the apartment around 4 a.m I faced the very same situation than previously . Microwaves shootings  whatever the place I moved to .  Targeted and tortured in my own apartment , by a guy underneath,  only capable of  killing rabbits in their burrows. As usual this P.N. who could follow me thanks to his set software that indicates location and position of the body ,  was able to aim my head repeatedly.
This was  happening  in a brand new flat  leased by IMMO DE FRANCE PAYS DE LOIRE .
And this  ( photo)  is the name found on the mail box of the apartment below …. pending further clarification.

*     https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/coupure-deau-pour-tirs-dondes/
**  https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/11/npttpn-ghz-weapons/