Tag Archives: Barrie Trower

Harcèlement électronique – hormones – cancer

16 Sep

Le billet précédent sur les femmes pacifistes de GreenHam Common rappelle les conséquences sanitaires dramatiques d’une exposition intentionnellement agressive , provoquée par  harcèlement électronique  au moyen d’une énergie immatérielle, invisible .

Deux des problèmes sanitaires exposés par Barrie Trower dans ses nombreuses vidéos , à propos de ce groupe de femmes bombardées de signaux électromagnétiques par les militaires du camp qu’elles avaient entouré pacifiquement et souvent avec un certain humour , sont :
– le cancer du sein
– les interruptions involontaires de grossesse

 

Un article du Dr Sherrill Sellman,  publié par Next-up , rappelle l’importance de la mélatonine comme hormone à effet anticancéreux.

Cet article nous apprend aussi que les femmes ne sont pas les seules concernées par le cancer du sein.

Des études tendent à montrer que des hommes travaillant comme monteurs de lignes téléphoniques ou dans des postes d’aiguillage , auraient également développé ce type de cancer du sein 

L’article , en français,  se lit à :

http://www.next-up.org/DrSherrillSellmanWiFiGsmUnScandaleSanitaireEnVue.pdf

lien impossible à mettre correctement pour le moment)

Cet article était paru en anglais dans NEXUS en 2007 et se trouve à :
http://www.next-up.org/pdf/SherrillSellmanCellphoneDangers.pdf

Publicités

Les femmes zappées de Greenham Common

12 Sep

Les mots « ZAP » – « ZAPPÉ » – « ZAPPING » sont couramment utilisés par les individus ciblés pour caractériser des agressions par des signaux indéfinis , parce que non-repérés ( détectés) ou non-repérables ( appareils détecteurs inadaptés aux cas ou aux gammes de fréquences )

Les femmes zappées de Greenham Common qui avaient manifesté en continu pendant 19 ans,  de 1981 à 2000,  autour de la base de  la Royal Air Force de Greenham Common n’avaient pas, au début,  de détecteurs .
Elles avaient été zappées sans pouvoir le prouver

http://www.historicalpapers.wits.ac.za/inventories/inv_pdfo/AG1977/AG1977-A11-6-16-005-jpeg.pdf

Ces femmes pacifistes , 36 d’entre elles au début, puis des milliers en plusieurs occasions,  réclamaient un débat public sur l’installation de missiles nucléaires sur cette base militaire du comté de Bershire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_de_femmes_pour_la_paix_de_Greenham_Common

Elles n’imaginaient bien sûr pas, à l’origine, que l’on puisse se servir d’armes invalidantes contre elles et leur mouvement pacifiste, sur le sol britannique.

Mais très rapidement, certaines avaient eu des doutes à cause d’états et de problèmes anormaux. Elles avaient compris qu’elles ne pouvaient pas ou ne devaient pas,  rester près de la base plus de quelques heures.

Les symptômes exprimés par ces femmes pacifistes , et listés par Kim BESLEY , correspondent à des réactions maintenant connues comme conséquences d’ agressions par énergie dirigée de micro-ondes , ultrasons, infrasons, et ce , même et surtout, dans des situations d’exposition de faible intensité ou non thermique ( pour ce qui concerne les micro-ondes)  . Ils étaient comme suit :
– vertiges
– saignement de la rétine
– visage brûlé ( même la nuit)
– nausées
– troubles du sommeil
– difficulté de concentration
– pertes de mémoire
– maux de tête graves
– paralysies temporaires
– mauvaise coordination de la parole
– irritabilité
– désorientation
– sentiment de panique dans des situations ordinaires

A cette liste et avec le recul, Barrie Trower avait ajouté des maladies et problèmes qui s’étaient déclarés plus tard , tels :
– des cas de cancers du sein
– de nombreuses interruptions involontaires de grossesse

 

et, on parle maintenant  de l’irradiation par CEM  , un peu , aussi , en FRANCE

Suicide – Folie – V2K – Violence .. programmables

28 Mar
Ce qui suit est une copie d’un entretien avec Barrie Trower , ex-agent des services britanniques et devenu lanceur d’alerte . Cet entretien   présenté par ICAACT a été fait par Lars Drudgaard. 
Les quelques paragraphes en caractères gras  correspondent à un choix  personnel d’information mise en exergue . 
                                                                            ****
Lars Drudgaard : Bonjour ! Je m’appelle Lars Drudgaard, et je suis très honoré d’avoir la chance de vous interviewer, avec mon collègue danois Stephen Bell, pour l’ICAACT.
Dr. Barrie Trower : Avec plaisir.
LD : Pouvez-vous vous présenter ?
BT : Je vais vous dire comment j’en suis arrivé là. Au cours des années 60, dès le tout début des années 60, j’ai été formé à l’usage militaire des micro-ondes par le gouvernement. J’en ai étudié tous les aspects, et une fois ma formation à l’armée terminée, comme j’avais une grande expertise dans le domaine des micro-ondes, on m’a demandé si je voulais poursuivre ces recherches. […]
J’étais un agent. Je n’aime pas le mot agent secret, car quand vous dites agent secret, vous pensez à James Bond, qui n’était ni un agent secret, ni un espion. Ce personnage de fiction faisait partie du renseignement militaire, et je n’étais pas dans là-dedans. J’étais un agent. Je collectais secrètement des informations, et j’ai passé 11 ans à collecter des informations des espions, ce qui n’était qu’une petite partie, une très petite partie de mon travail. J’interrogeais aussi les terroristes internationaux, les criminels internationaux, j’interrogeais quiconque présentant un immense intérêt. Pour ce faire, je me suis formé pendant de nombreuses années.
L’histoire des armes à micro-ondes

Arme à micro-onde
[Il est question ici d’expériences menées par les soviétiques sur l’ambassade américaine durant la Guerre Froide]. Ils ont découvert qu’il y avait un taux anormal de cancers du sein, d’enfants atteints de leucémies… et d’autres cancers, et ils ne comprenaient pas pourquoi. Alors ils ont changé certains employés, et les nouveaux ont aussi eu des leucémies et des cancers. Ils ont une nouvelle fois changé l’équipe, et ils se sont rendus compte qu’ils étaient exposés à des micro-ondes.
C’est là que les Etats-Unis ont mal agi. Ils ont décidé de ne rien dire. Les américains ont utilisé leur propre peuple comme des rats de laboratoire pour développer leurs propres armes. Quand on a découvert ce qu’il se passait, il y a bien sûr eu un démenti, comme toujours. Puis il y a eu un rapport secret. Et finalement un professeur de renom, John Goldsmith, qui je crois avait environ dix-huit chaires, rédigea le rapport définitif et a découvert que les micro-ondes de faible intensité provoquaient une énorme quantité de cancers, de leucémies, et d’autres troubles. A l’époque, il y avait un engouement généralisé pour les micro-ondes en tant qu’arme furtive, et on les retrouve depuis lors (les années 50) jusqu’à aujourd’hui.
Des manifestants pacifiques attaqués par des armes à micro-ondes

La manifestation pacifique
Les documents montrent comment les femmes d’une manifestation pacifique à Greenham Common, ont été ciblées par des armes à micro-ondes. Tout ce qu’elles faisaient était de camper en dehors du périmètre de la base américaine et il n’y avait ni violence, ni injures, ni cris, c’était une manifestation pacifique. Il a été révélé que les femmes avaient été ciblées depuis la base américaine, ce qui a même été mesuré. Elles avaient été bombardées d’ondes pour les rendre malade, et quand les résultats sont tombés, il y avait une quantité anormalement élevée de tumeurs, de changement de personnalité, et de tendance suicidaire chez ces femmes.
Comme vous le savez, avec une fréquence pulsée, vous pouvez rendre quelqu’un suicidaire. Les personnes ne prennent plus alors la peine de manifester. Leur seul désir est de rester au lit ou de dormir toute la journée. Donc, si vous ciblez des manifestants, si vous les rendez dépressifs, ils ne cherchent plus à manifester, ils sont épuisés. Si vous voulez induire une maladie mentale spécifique, il vous faudra un appareil infrarouge qui suivra la personne, et vous le ferez fonctionner avec un émetteur de micro-ondes aussi fin qu’un stylo, de sorte que le faisceau de micro-ondes cible toujours une glande en particulier, ou une partie du cerveau en particulier, ou un œil, ou le cœur.

Arme à micro-onde
Une expérience consistait à cibler une personne ordinaire, la rendre folle, et faire en sorte qu’elle aille chez un psychiatre qui n’était pas au courant de l’expérience, et qu’il diagnostique une schizophrénie, une paranoïa ou une autre maladie psychiatrique. Dans ce cas, l’expérience avait réussie et la personne passait le reste de sa vie dans un asile, dans le malheur. Mais pour le gouvernement, c’était un succès.
Les humains étaient considérés comme des rats de laboratoires. S’ils voulaient mener des expériences sur vous, ou sur des milliers de personnes, ils le faisaient. On peut vous conduire à la folie et à la mort. Vous représentez une case que l’on coche sans aucune émotion. C’est ce qu’ils font, et c’est pour cela qu’ils sont au-dessus de la loi.
Prêts pour des micro-puces implantées sur les humains ? 

Arme à micro-ondes
Mon travail consistait à parler aux gens et à comprendre pourquoi ils faisaient ce qu’ils faisaient, à un niveau humain de conversation. Pour les espions, il fallait savoir pourquoi ils étaient là. Je ne peux pas entrer dans les détails. J’ai probablement eu 40-50 conversations hautement « top secrètes » durant mes voyages. Deux d’entre elles concernaient la mort de chefs d’Etats. Leurs successeurs m’ont dit qu’ils pensaient qu’ils avaient été tués par un rayonnement micro-onde. Ils ont fait leur enquête et c’était leur conclusion… des chefs d’Etat de deux pays.
Vous savez, si je parle à un espion et que je veux savoir où il a été formé, comment il a été recruté au cours de la période de formation en cinq ans, cela prendra des années et des années. Mais quand à l’époque je parlais des puces à micro-ondes et des armes à micro-ondes, ils en parlaient autour de biscuits et d’une tasse de thé. On en parlait librement. La plupart des gouvernements en parlaient ouvertement, et les gens aussi. Ce n’était pas un secret avant les années 70, ou le milieu des années 70, parce qu’on en avait pas encore saisit le plein potentiel dans le monde entier. Les gouvernements ont alors décidé de le faire tomber sous la loi sur les secrets officiels. Auparavant, rien n’était secret, on en parlait ouvertement. Les gens n’étaient pas au courant, cela ne faisait pas partie des connaissances générales. Vous n’alliez pas rencontrer une personne au supermarché et lui demander si elle a une puce. Mais les gens qui en avaient, et qui savaient qu’ils les avaient, en parlaient autour d’eux et les autres en parlaient aussi.

Les menteurs du gouvernement
Si vous connaissez la localisation géographique de votre cible, vous pouvez utiliser les forces spéciales pour projeter un faisceau depuis un satellite. Le faisceau activerait la puce, la mettrait sous tension, et elle elle renverrait le signal. C’est un type de puce. L’autre type de puce envoie des impulsions en permanence, pour stimuler à une fréquence donnée, disons, une glande du corps, qui va produire une substance chimique spécifique, entraînant une réponse biochimique spécifique dans le cerveau. Vous avez donc un type de puce qui fonctionne en permanence, ou qui peut fonctionner par intermittence, et vous un autre type de puce qui ne fonctionne que quand elle est stimulée.
Des voix dans la tête
Rien de plus facile que de créer des voix. Tout ce que vous avez à faire est de stimuler la cochlée avec une fréquence de résonance donnée. C’est très facile de faire entendre des voix. Et c’est pas que les gens imaginent les entendre. Ils les entendent physiquement. Quand je vous parle, ma voix n’est pas dans votre cerveau. Ma voix ne dépasse pas quelques centimètres dans votre oreille, elle ne va pas plus loin. C’est le signal électrique qui vous fait interpréter le son que je produis, et une fois que vous avez ce signal électrique, qui peut venir d’une puce ou de beaucoup d’autres choses, vous pouvez faire entendre physiquement des voix, certaines voix. Cela peut être une conversation, ou quelqu’un que vous voulez entendre. Cela peut être une voix douce et angélique, ou un dieu, ou quelque chose d’effrayant comme le diable, cela peut être n’importe quoi.
HAARP et armes biologiques, une nouvelle guerre froide ?
Alors, ils m’ont fait monter à l’arrière d’une grosse voiture noire, et ils m’ont emmené dans le noir, en dessous d’un énorme bâtiment. Et j’ai soudainement pensé, attends un peu, si ça se trouve ils vont te tirer une balle dans la tête. J’étais mal à l’aise. Mais quelqu’un m’a fait sortir, m’a emmené dans une pièce, et m’a dit… « Je suis un scientifique international, et quelque chose m’inquiète énormément. Je dois en parler à quelqu’un qui peut prévenir le monde entier. » En fait, je savais ce qu’il voulait me dire, parce que j’en avais discuté dans d’autres pays. Il m’a dit : « On peut maintenant modifier génétiquement des bactéries et des virus. Maintenant, on peut laisser des bactéries ou des levures dans le sol pendant des centaines d’années, dans un stade de dormance. Les fossoyeurs, ou les personnes qui exhument des tombes anciennes, savent que la peste bubonique peut être « réveillée » lorsque la lumière éclaire les bactéries qui sont restées dans le sol pendant des centaines d’années. Elle a juste besoin d’une fréquence donnée… et bam, elle revient à la vie. »
Vous n’avez pas besoin d’être très intelligent pour voir où ça nous mène. Les virus sont ni morts ni vivants. Ils vivent dans des hôtes… Si vous mettez un virus dans une bactérie dormante que je peux ramener à la vie… Je peux aller en vacances en Norvège, au Danemark, ou en Suède, et répandre le virus avec la bactérie dormante dans les forêts, et revenir chez moi, et attendre cent ans, deux cents ans, ou deux heures, peu importe. Alors tout ce que je dois faire est d’utiliser HAARP, ou un appareil semblable, pour envoyer une certaine fréquence micro-onde se répercutant dans l’ionosphère vers la Norvège… Et quand je le souhaite, le virus reviendra à la vie car son hôte est revenu à la vie. C’est là où nous en sommes, et les pays peuvent maintenant, simplement en introduisant des bactéries, des virus ou quoi que ce soi… totalement détruire les possibilités économiques d’un autre pays.
Cela ne signifie-t-il pas que nous sommes entrés dans une nouvelle guerre froide, et que l’armée toute entière est devenue obsolète ?Oh, vous avez entièrement raison. Nous sommes dans une nouvelle guerre froide. Et c’est pourquoi les pays développent ces choses, je veux dire, le développent vraiment. Et c’est pourquoi nous avons tous ces émetteurs micro-ondes (antennes relais) qui apparaissent un peu partout. Quelqu’un, s’il le souhaite, pourrait les utiliser à d’autres fins que la téléphonie. Le système est en place et il est fonctionnel.
Agressivité induite par micro-onde. Un projet de recherche

Tetra et armes à feu : un mélange explosif.
En l’espace de trois mois, j’ai reçu dans cette maison cinq officiers de police, des femmes, qui avaient toutes un cancer du sein. J’ai reçu un tas d’appels d’officiers disant que leur personnalité avait été changée. A chaque fois que je vais dans un pays, et je pense avoir été dans 6 pays différents l’année dernière, les questions tournent toujours autour de Tetra et de l’agressivité de la police depuis qu’ils utilisent Tetra. J’ai des documents du gouvernement qui disent que cela peut induire des dommages neurologiques, des cancers, et… des comportements agressifs et des changements de personnalité. L’expérience n’en est qu’à son début car elle doit finir en 2018.
C’est donc un système expérimental.

Incidents liés à Fort Bragg
[Des informations venant des Etats-Unis m’ont intéressées.] Il était question de forces spéciales, il y a 5 ou 6 ans environ. Elles revenaient d’une mission, et les six ou huit hommes qui en faisaient partie sont retournés chez eux, et cinq ou six d’entre eux ont commencé à battre violemment leurs femmes et leurs enfants, ou les deux. Certaines femmes sont mortes, d’autres ont fini à l’hôpital, elles étaient gravement touchées. On croyait que les appareils de communication qu’utilisaient ces hommes influençaient leur cerveau et stimulaient la violence. C’était à Fort Bragg.
J’ai eu un appel téléphonique de Fort Bragg, et un appel téléphonique de l’ambassade, car j’ai fini par parler aux deux, qui me demandaient quelles fréquences étaient en cause. Je leur ai répondu : « ne me dites rien, je vais vous dire quelles sont les fréquences utilisées ». Comme les forces spéciales ne portaient pas en permanence les appareils sur la tête, il y a donc une influence énorme, bien au-delà de ce que subit une personne ordinaire. Je leur ai donc dit les fréquences que je pensais qu’ils utilisaient, je leur ai envoyé des preuves documentaires, et toute l’affaire a été passée sous silence. C’était dans les actualités. Maintenant, ils ont sans doute modifié les fréquences.
Effet biologique de l’exposition aux micro-ondes
Il a été démontré qu’un enfant normal allant à l’école, qui utilise pendant seulement 2 minutes un téléphone portable, voit ses ondes cérébrales modifiées pendant 2 heures. Et ça a été publié. Durant ces 2 heures, le cerveau de l’enfant ne fonctionne pas normalement, ce qui peut se traduire par différents effets. Si l’enfant est à l’école, et qu’il passe un appel rapide depuis la cour de récréation, il pourra avoir un manque de concentration, une hyperactivité, un mauvais comportement, ou quoi que ce soit du genre. Et cela s’estompe progressivement en 2 heures.

Allo Maman ?
Mais on ne parle ici que d’un appel de 2 minutes. Si l’enfant passe un appel toutes les quelques heures, le cerveau sera influencé en permanence. Et l’industrie a déjà publié le fait qu’un enfant utilisant des micro-ondes juste avant de dormir perturbera totalement son sommeil. Je crois avoir vu 200 écoles en Europe où un émetteur a été installé dans la cour de récréation ou juste à côté, et où des leucémies sont apparues. Il y a eu des procédures de mises en accusation au parlement, parce que 18 enfants je crois, qui n’avaient pas 11 ans, avaient développé des leucémies près d’un émetteur.
Ces cancers atteignent des proportions épidémiques. Il y a toutes sortes de cancers désormais. Je sais qu’en Chine, il y a eu une augmentation de 3000 % du cancer de la parotide. Cette glande se trouve sur le côté du visage, là où vous tenez votre portable. Il y a aussi des cancers de l’œil, et bien sûr, des tumeurs du cerveau. Il y en a un nombre incroyable. J’ai lu dans un rapport qu’au Canada, les gens sont si inquiets du nombre de tumeurs du cerveau qu’ils ont re-diagnostiqué 10,000 tumeurs cérébrales pour les faire passer pour des cancers du système endocrinien, afin qu’elles n’apparaissent pas dans les statistiques. Et je sais que dans l’Union européenne les cancers prennent des proportions épidémiques. Il s’agit généralement de cancers entre l’oreille et le cerveau.
Le grand tissu de mensonges et de tromperies du gouvernement et de la science

Gouvernants et scientifiques
Il y a quelques années, notre gouvernement a exigé que les scientifiques ne parlent que des effets des micro-ondes relatifs à la chaleur. « Vous ne parlerez pas d’autre chose. » C’est pourquoi on ne parle que de ça, et qu’ils nient tout ce qui n’est pas en lien à la chaleur. Ils nient même leurs 40 années de recherches qui les ont conduit là. Bien qu’ils ont dit avant que cela peut causer le cancer, et tous les autres dommages, maintenant ils disent : « non, impossible ». Ne faites attention qu’à la chaleur et tout ce qui compte est la chaleur.
[…] J’appelle cela du mensonge. Je crois n’avoir jamais autant vu de ma vie de menteurs dans le gouvernement. Pour le dire simplement, ils ont fait toutes ces recherches, ils connaissent les dangers, et ils ont décidé de mentir au public pour juste éviter les poursuites judiciaires et augmenter les profits de l’industrie. J’ai cela écrit noir sur blanc. De sorte que ces 40 dernières années, le gouvernement britannique a menti à la population, tout comme le gouvernement américain, canadien, australien… ils ont menti pour protéger l’industrie, pour protéger leurs profits, pour se protéger des poursuites… Ils sont purement et simplement des menteurs et on peut le prouver.

Tumeur du cerveau
J’ai déclaré, à Burmingham, dans ce pays, il y a probablement 15 ans, et je n’ai pas changé d’avis depuis, que je crois que cette industrie, et les parties du gouvernement qui l’encourage, seront responsables de plus de morts et de souffrances que tous les groupes terroristes du monde réunis. Avec la croissance de cette industrie ces derniers 15 ans, je dirais maintenant que ces gens vont probablement causer plus de morts et de souffrance que toute la Seconde Guerre mondiale. Est-ce un génocide ? Oui, sans l’ombre d’un doute. Et oui, ils vont rester impunis, car ils sont intouchables, ils sont en dehors de la loi.
Qui prend ces décisions en réalité ? Est-ce sanctionné par l’OMS ?
Bien sûr que non. Ce sont les mêmes gens qui siègent sur les certificats ICNIRP, sur notre gouvernement, sur les agences de protection sanitaire, et qui siègent sur l’OMS. Ce sont les mêmes. Il n’y en a probablement pas plus d’une vingtaine. En effet, ils vont à mon avis commettre le pire génocide qu’a connu la planète. Pas juste chez les humains, mais aussi sur chez les animaux, les plantes. Ils vont probablement causer plus de destruction qu’une guerre mondiale et dans quelques centaines d’années, quiconque aura survécu se demandera ce que nous avons fait pour l’arrêter.
L’histoire de la recherche sur l’homme sans le plein consentement
A la fin de la guerre il y eut l’Opération Paperclip. La plupart des scientifiques ont été graciés pour toutes les personnes qu’ils avaient tué et sur lesquelles ils avaient mené leurs expériences. On leur a attribué de nouvelles identités, principalement aux Etats-Unis, et ils vivaient une vie civile ordinaire. Ils étaient très bien payés, et ils travaillaient dans des laboratoires pour le gouvernement américain. Toutes leurs recherches ont changé de main. L’Opération Paperclip est le point de départ de tout le reste… du contrôle mental, des drogues, etc. Ils ont utilisé toutes leurs ressources… et il y avait un grand nombre de scientifiques.
Pour vous donner un exemple d’expérience, je sais qu’une de leur sous-rubriques concernait l’exposition de micro-ondes sur des femmes enceintes. Ils ont découvert qu’ils pouvaient provoquer une augmentation de 57.7% des fausses couches, et ce n’est qu’une de leurs expériences. Ce qu’ils faisaient en réalité était de tuer 57% de tous les enfants.

MK-Ultra
Ils combinaient des micro-ondes, ou ondes électromagnétiques, avec du LSD (diéthylamide de l’acide lysergique) sur des enfants de 4 ans… Ils menaient des expériences sur les gens, les faisaient souffrir autant qu’ils le voulaient, et parfois mourir. Peu importe si les personnes finissaient dans des cages en métal, ou des tombeaux de pierre. Comme je vous l’ai dit, toutes les limites ont été franchies, car il n’y a rien de plus bas que de s’attaquer à un utérus ou à un enfant. Vous ne pouvez pas tomber beaucoup plus bas, et c’est ce qu’ils faisaient.
Je n’ai jamais connu personne qui ne pouvait résister à un lavage du cerveau. Personne. En trois semaines. Je peux vous faire tuer quelqu’un en trois semaines. Et je n’ai pas peur de dire que ça a déjà été fait. J’ai eu un appel téléphonique à propos de cet homme qui a tué 70 personnes en Norvège. Quelqu’un m’a demandé si il pouvait être programmé pour le faire ? La réponse est oui, sans aucune hésitation. C’est extrêmement facile. Chacun de leurs programmes comportait des centaines de sous-programmes, et leur budget s’évaluait en milliards de dollars.

Le médecin de la mort, le Dr Mengele
A la fin de la Seconde Guerre mondiale, un comité a été formé, par tous les alliés occidentaux, les Etats-Unis, et la Russie. On l’a appelé le Traité de Nuremberg. Celui-ci a été accepté par tous les pays à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il était conçu pour se protéger des gens comme Josef Mengele, le médecin de la mort. A Auschwitz, il conduisait des expériences sur des jumeaux. Puis il y a eu les japonais, torturant les américains, menant des expériences sur les soldats européens… C’est pourquoi on a fait le Traité de Nuremberg. Il était très bien défini et très distinct. Il disait qu’aucune expérience ne devait être menée sur personne, quelle que soit la raison, sans leur consentement – et cela inclut le rayonnement micro-onde. Et avant de donner leur consentement, les personnes devaient connaître tous les détails sur la durée de l’expérience, les conséquences, les dangers potentiels, et tous les troubles de santé éventuels. Cela devait être pleinement compris et expliqué, et ils devaient donner leur consentement individuellement.

Le Code de Nuremberg
Cela inclut Tetra, qui est une expérience qui va continuer jusqu’en 2018, étudiant les cancers et dommages cérébraux. Quiconque utilise Tetra est donc hors la loi… Mener des expériences avec Tetra et des micro-ondes, sur les gens, le personnel de service, les officiers de police, est donc illégal au regard du traité de Nuremberg.
De ce que je sais, le Code de Nuremberg a été créé après les procès de Nuremberg. Durant ces procès, il y avait des procès spécifiques nommés les procès des médecins. Vous souvenez-vous des condamnations prononcées ?
Ils ont été pendus. Je l’ai écrit ! Je l’ai écrit dans mes articles et je l’ai dit à la radio, j’étais d’ailleurs sur une radio internationale il y a 2 semaines, émettant dans 95 pays, et j’ai dit queles scientifiques à la fin de la guerre ont été pendus pour ce que les scientifiques aujourd’hui font en totale impunité.
 

Détections d’ondes du dimanche

28 Juin

La nuit dernière n’avait pas été possible dans mon lit. Ni dans  ma voiture , dans le parking de l’immeuble . Le groupe criminel de cette région  y avait tout prévu pour ses séances   de tirs d’ondes  vers ma tête. L’immeuble m’avait été rendu insalubre.

Il avait fallu bouger et donc  faire au mieux sans beaucoup de repos.

Dommage. J’avais prévu un petit concentré de  très modestes comparaisons entre des réflexions  du récit/analyse  ci-dessous et  notre situation de cibles de terrorisme domestique.

IMG_3136 jihad academy

Trop fatiguée !

IMG_3106 photo

L’auteur de cet ouvrage , Nicola Hénin, arabisant, et ex-otage en Syrie,  faisait partie  hier , du gratin des Causeries du Palais , dans le cadre du festival Georges Simenon . On le voit au premier rang entre la dame et le juge et l’ex-juge  , à gauche .

En lieu et place , voici  ci-après une nouvelle fois, le travail assez clair , fait par le détecteur de hautes fréquences, ce jour .

Une de mes hypothèses sur la confidentialité des tirs d’ondes  en immeuble vers la tête est de les imputer à un matériel  de communication lambda  local trafiqué et géré  par ordinateur . Ce qui supposerait seulement ou surtout  un logiciel  configuré avec de miennes données bio-physiques  et offert à leurs copains voyous locaux  par des employés  de l’armée  . Ce matériel   pourrait servir de couverture , ou/et en plus , être programmé et/ou utilisé à distance , comme l’indique Barrie Trower

« Tout téléphone mobile émet des micro-ondes , tout appareil cellulaire (picocellulaire) trouvé dans les magasins peut être programmé par ordinateur pour le faire. Il en va de même pour le téléphone cellulaire que vous avez avec vous . Cela peut être fait également sur n’importe quel téléphone de votre famille et même quand il est totalement hors tension. »

IMG_3133 ive box doublon  17h33 17h33

Mes voisins du dessous étaient absents depuis la veille . Leur box était en fonction. Comme souvent , elle s’était affichée en doublon pendant quelques secondes. Ce qui y fait penser aussi … au doublon et, peut-être , à une prise en main à distance. Car les tirs viennent alternativement,  de chez eux aussi.

IMG_3135 live box 17h34 17h34

Parfois, les deux box s’affichent en doublon.

Et même si le spectre  régulier du signal entre 1,5 GHz et 1,8 GHz  repéré dans mon appartement  en « zone grise »  fait parfois   penser à des fréquences de satellites de communication , plutôt qu’à celle d’une box WiFi  voisine survitaminée, il faut garder en mémoire les bricolages  d’ennemis spécialistes de hautes fréquences, racontés et montrés successivement dans ce blog.

Toujours pour couverture.

IMG_3132 détecteur seul

Cette première détection montre l’état du signal alors que le détecteur  avait été laissé seul dans une pièce. Cela donne une régularité  pour spectre du signal/chouia de CEM/ fréquence porteuse (T= 1,5 GHz)

Lorsque je m’étais installée près du détecteur , cela avait donné de petits écarts, comme ceci, en marron:

IMG_3131  détecteur et moi

S= 1,4 GHz et W = 1,8 GHz

Puis, allongée près du détecteur, l’opérateur ou l’appareil du dessus s’était offert ce zapping-là : schlack. Sur la boite crânienne.  La fréquence porteuse 1,4 GHz encadrait le tir.

IMG_3130 zapping

Pendant ce temps-là  une recherche d’ELF entre 15Hz et 60 Hz avait trouvé ceci

IMG_3123 15 Hz 4, 852 microTesla

et cela entre 8Hz et 38 Hz

IMG_3118 8Hz 33,62 microTesla

et ceci entre  4Hz et 34 Hz

IMG_3116 4Hz 56,30 microTesla

Plus tard en lisant le blog de Michel Duchaine, cette image avait retenu mon attention, à cause d’un phénomène de « respiration à l’envers »   ou « respiration contrariée »  et que je n’avais pas  encore trouvé explicité dans des blogs de cibles de harcèlement électronique.

brainwash-1

Il s’agit d’une impression bizarre  d’ondes  poussées dans les narines au moment d’une expiration. Il existe donc une sorte de force opposée à un mouvement naturel et qui provoque un bruit non reproductible volontairement.

Cette violation des narines comme voie d’accès au cerveau m’avait alors interpellée sans pour autant avoir  trouvé de réponse. Elle est peut-être ici.

15 réponses de Barrie Trower

10 Juin

Ce qui va suivre est une traduction libre d’un contact de Barrie TROWER avec un groupe allemand sous forme de 15 questions/réponses , en date de février 2010.

Le texte original est à
http://freedomfchs.lefora.com/topic/8340072/Barrie-Trowers-15-Questions-and-Answers-with-a-German-Group#.VXRMw1K2Aee

Barrie TROWER est un ex-agent du MI5 britannique qui a apporté depuis de nombreuses années, son soutien aux « individus ciblés » du monde entier , par des informations sur les techniques et technologies utilisées contre eux. On peut trouver ses entretiens et interventions sous forme de vidéos , en tapant son nom.

Dans ce texte ci-après, Barrie TROWER préconise l’utilisation d’un brouilleur.
Sur ce point , il faut savoir que la France présente un paradoxe inquiétant . En effet, l’Etat français ne recherche pas et ne punit pas les criminels de proximité qui utilisent des armes électroniques pour torturer, handicaper et au final tuer leurs voisins. Ces voisins ne sont souvent que des personnes normales mais   qui ont déplu à quelques dominants hors la loi.

Ces situations de criminels « particuliers » qui utilisent les ondes pour le règlement d’affaires personnelles avaient été évoquées par le Dr MUNTZER. La traduction d’un de ses textes est à https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/30/cibler-des-etres-humains-avec-des-armes-a-energie-dirigee/

L’Etat français présente donc ce paradoxe incroyable d’ interdire aux victimes , d’acheter, de posséder ou d’utiliser un brouilleur susceptible de les protéger des attaques d’ondes . Car, seuls les pouvoirs publics ( et donc leurs amis) peuvent brouiller des émissions d’ ondes sans se brouiller avec personne .

C’est le sens de la loi L-33-3-1 comme suit :
Article L33-3-1 (code des postes et des communications électroniques)
Modifié par Ordonnance n°2011-1012 du 24 août 2011 – art. 40

I. – Sont prohibées l’une quelconque des activités suivantes : l’importation, la publicité, la cession à titre gratuit ou onéreux, la mise en circulation, l’installation, la détention et l’utilisation de tout dispositif destiné à rendre inopérants des appareils de communications électroniques de tous types, tant pour l’émission que pour la réception.

II. – Par dérogation au premier alinéa, ces activités sont autorisées pour les besoins de l’ordre public, de la défense et de la sécurité nationale, ou du service public de la justice.

NOTA : Ordonnance n° 2011-1012, article 57: ces dispositions entrent en vigueur le 1er février 2012, toutefois, les installations radioélectriques permettant de rendre inopérants les téléphones mobiles de tous types tant pour l’émission que pour la réception, établies dans l’enceinte des salles de spectacles à la date de publication de la présente ordonnance, restent autorisées pendant un délai de cinq ans à compter de cette date. Pendant ce délai, l’utilisation de ces installations reste soumise aux conditions définies par application de l’article L. 36-6 du même code conformément au 2° de l’article L. 33-3 dans sa rédaction antérieure à celle issue de la présente ordonnance.

Traduction des 15 questions/réponses 
Rencontre avec un groupe allemand – Le 12 février 2010

1 – Comment pouvons-nous nous protéger contre le rayonnement de micro-ondes?

Achetez un petit détecteur de micro-ondes, ne gardez jamais un téléphone mobile (même éteint) sur vous , ne l’emportez pas avec vous, même éteint, évitez les appareils connectés sans fil
Si vous êtes ciblé par des micro-ondes , fabriquez une protection autour de votre lit et de votre chaise avec un écran fin de métal ( autre que du papier métallisé). Ne transportez aucun appareil électrique avec vous et mélangez- vous à la foule pour leurrer l’ordinateur qui vous traque .

2- Peut-on se protéger de la torture électronique et des rayonnements en utilisant des appareils qui bloquent la technologie blue tooth et les téléphones cellulaires ?
http://handyblocker.org/der-W-Lan-und-Bluetooth-blocker.htm
Non, la seule vraie solution consiste à utiliser un brouilleur de signal , mais cela peut entraîner d’autres complications dues aux réflexions et à des interférences

3. Avez-vous déjà essayé un vous-mêmes? Peut-être y-a-t-il d’autres solutions pour bloquer les micro-ondes et qui pourraient aider ?

Comme indiqué plus haut, le blocage de type personnel et domestique est la seule solution

4 – Avec quels appareils selon vous, peut-on mesurer le rayonnement ?

Vous pouvez utiliser un spectromètre, mais cela revient très cher et est très difficile à utiliser. De simples détecteurs peuvent être utilisés ( même loués) tels ceux de « powerwatch » . Ils donnent des informations par des clignotements de diodes ou l’émission de « bips » . Ils coûtent environ 100 livres.

5. Comment fonctionne cette technologie?

Elle mesure la fréquence (nombre d’ondes) et l’amplitude (énergie) des ondes. Pour noter les impulsions ou les modulations- un spectromètre est nécessaire .

6.Malgré les représentations que l’on peut se faire et ce qu’on imagine , personne ne sait exactement comment nous sommes torturés . Pouvez-vous nous dire comment ces criminels nous attaquent ?

Oui. le rayonnement des micro-ondes qui utilise des fréquences avec les impulsions appropriées peut provoquer des hallucinations visuelles et sonores. Si vous y ajoutez une programmation du cerveau alors vous pouvez avoir des manifestations de maladies mentales graves capables de leurrer les psychiatres. Les effets de ces attaques par irradiation peuvent durer des semaines . C’est très facile à faire. Pour obtenir ces effets, vous pouvez être ciblé jour et nuit. Si vous consultez h.e.s.e.web.de, vous devriez  voir une interprétation mathématique montrant comment cela se produit ainsi qu’ un organigramme. (H.e.s.e. est une organisation allemande de réflexion). Cette organisation a publié une partie de mon travail. J’ajoute ici, que je n’utilise pas et ne possède d’ ordinateur , j’utilise seulement un stylo et une bouteille d’encre.

7. Comment pensez-vous, que nous pouvons présenter à la police, les mesures faites dans les appartements et les maisons des victimes ?

Pour être légale une détection doit être faite par un expert avec un spectromètre étalonné et sur plusieurs jours, semaines ou mois. En plus d’être coûteuse, vous verrez sans doute votre recherche réduite à néant , car ces gens informés de vos efforts éteindront leur matériel . Par conséquent, vous n’ aurez rien prouvé. Les détections personnelles ne sont pas acceptées par le tribunal.

 

8. Est-il possible de rendre audibles et évidentes les attaques par laser ou micro-ondes ?

Oui, par l’achat d’un détecteur de micro-ondes sonores .

 

9. Pouvez-vous nous envoyer des photos des armes à micro-ondes ou d’équipement / appareils?

Jetez un oeil par la fenêtre! Tout téléphone mobile émet des micro-ondes , tout appareil cellulaire (picocellulaire) trouvé dans les magasins peut être programmé par ordinateur pour le faire. Il en va de même pour le téléphone cellulaire que vous avez avec vous . Cela peut être fait également sur n’importe quel téléphone de votre famille et même quand il est totalement hors tension.

10. Comment peut-on prouver médicalement, que la personne concernée est irradiée?

Oui. La meilleure personne pour le faire est sans doute le professeur Magda Havas (www.magdahavas.com) de l’Université de Toronto. Elle a effectué des tests sanguins dans son laboratoire, qui montrent l’irradiation par les micro-ondes. Je pense qu’ils sont sur son site internet. J ‘y avais fait une intervention il y a quelque temps et qui se trouve aussi peut-être sur son site . Vous pouvez essayer une recherche de mes réponses au roi Kgolo Kgfela d’Afrique du Sud.

11. Quel type de recherche sur le sang et les urines peut montrer clairement que la personne concernée est irradiée?

Comme mentionné ci-dessus cela se trouve sur le site Web de Magda Havas . Il s’agit essentiellement de changements de viscosité.

12. Existe-t-il déjà des appareils qui permettent de mesurer le rayonnement du corps?

Oui, l’ EEG l’ECG – et les détecteurs de mensonges . Tout dépend de la partie du spectre électromagnétique à détecter. Toutes les ondes du corps peuvent être détectées même les plus petites , telles les ondes cérébrales L-B-Delta-Zeta .

13. Pourquoi les politiciens sont -ils assez lâches pour ne pas communiquer sur ce sujet et pourquoi attendent-ils toujours plus de pression d’organisations concernées pour le faire?

Il y a des gens «au-dessus » des politiciens (qui traitent en fait de questions domestiques simples) ces autres politiciens -là sont les vrais décideurs. Ceux-là ne sont pas soumis à des élections tous les 4 ou 5 ans.

 

14. M. Trower, vous êtes en contact avec des scientifiques et des étudiants, pourquoi pas avec des médecins et des avocats?

J’ai été en contact avec trois cabinets d’avocats, l’année dernière . J ‘ai même fait un dossier de 88 pages pour l’un d’entre eux . Mais le problème vient des gouvernements. De façon générale , dans tous ces cas ou les gouvernements et des scientifiques liés au gouvernement sont complices d’expériences et d’expérimentations illégales faites sur la population , on assiste à des blocages et des fins de non recevoir. La plus part des cas concernés prennent 15 ans avant d’arriver au Tribunal et sont classés par la mort de la victime. Ce qui permet ensuite aux avocats du gouvernement de mettre la preuve de la faute sur la victime. La plupart des médecins consultants travaillent, en fait, pour le gouvernement.
Sinon, quand ils travaillent dans le privé, ils doivent de toutes façons être officiellement enregistrés . Par conséquent, vous recevrez très peu d’aide des professionnels de la santé . Je connais personnellement trois consultants hospitaliers qui ont été menacés dans les quatre heures qui avaient suivi l’acceptation de telles affaires. Ils ont tous abandonné , préférant garder leur emploi.

15. De qui peut-on attendre de l’aide: de la presse, de la justice ou seulement des citoyens?

Au final, vous m’ avez demandé si je voulais répondre à la presse. Il est beaucoup plus facile pour la presse de me rencontrer ici, où se trouve toute ma documentation. Le plus difficile des problèmes consiste à fournir des preuves . Même si vous pouvez prouver que vous êtes bombardé d’ondes (ce qui est incertain ) comment prouver qui en est responsable? Théoriquement, cela pourrait venir d’au moins de 150 différentes entreprises et d’autant de pays , ce qui signifie qu’il ne s’agirait pas forcément du pays où vous vous trouvez . C’est bien la raison pour laquelle les micro-ondes sont des armes parfaites.

Je pourrais bien sûr aller en Allemagne. Ce serait couteux pour vous. Il serait peut-être préférable de payer un journaliste d’investigation pour écrire un article qui expose ce phénomène- si tant est qu’il puisse le publier. Je suis persona non grata  dans huit universités. Et j’ai reçu trois menaces de mort. Cela donne une idée du pouvoir du gouvernement.
Vous pouvez lire mes réponses au roi Kgfela sur le site de Magda, et les faire connaître

J’ajoute ici, pour les individus ciblés en recherche d’informations complémentaires et de moyens de protection, qu’il  existe également un texte dense et important à connaître et faire connaître .
https://rudy2.wordpress.com/?s=shielding

Dans les réponses de Barrie TROWER ci-dessus,  on note le nom de Magda HAVAS ,  médecin au Canada  et faisant des analyses médicales susceptibles de prouver l’irradiation par les micro-ondes.

Son nom est également associé à celui d’autres médecins  signataires de l’Appel de Paris .

Ce sont  vraisemblablement des médecins  que les individus ciblés des pays concernés et en recherche de preuves médicales  annexes de leur condition ,  peuvent sans doute utilement  contacter :

Dominique Belpomme , directeur European Cancer et environnement Institut de recherche, professeur à l’hôpital de l’Université médicale oncologie Paris V, France

Cindy Sage , MA Co-rédacteur, BioInitiative Rapports, USA.

David Carpenter , directeur de l’Institut pour la santé et l’environnement de l’Université d’Albany, professeur, Environmental Health Sciences, USA.

Olle Johansson , neuroscientifique, professeur en dermatologie expérimentale, Département des neurosciences, de l’Institut Karolinska, en Suède.

Lennart Hardell , épidémiologiste, professeur à l’hôpital universitaire de Orebro Orebro , Suède.

Michael Kundi , Professeur, Université de Médecine de Vienne, Centre pour la Santé Publique, Institut de santé environnementale, en Autriche.

Magda Havas , associé Prof d’études environnement et des ressources à l’Université Trent, au Canada.

 

V2K

20 Juil

Image

Dans la ville d’Europe centrale où se trouve ce bâtiment et sa réduction en 200.000 allumettes , mon hôtel, côté Buda,  était coincé entre ceci

Image

et ceci

Image

mais   qui n’était pas visible à    la réservation sur internet. ça devrait.

A peine une heure après mon arrivée à l’hôtel j’avais essayé une sieste qui m’avait valu une maousse onde de bienvenue . Elle était du type brûlant/traversant et m’avait fait perdre connaissance.

Image
Les opérateurs locaux n’avaient pas perdu de temps, prévenus par ceux de France, adresse de l’hôtel et y compris.
Le retour à la conscience avait été  sur fond  de vertiges et de perte d’équilibre. Comme pour les personnes avec un problème d’oreille interne.  Je titubais.

C’était la cas  déjà à Vannes  depuis quelques jours.
Il fallait donc penser à une origine commune et une méthode itou.

Le départ pour un diner avec un compagnon d’infortune avait demandé un effort de volonté épuisant . Pour tenir debout d’abord , et marcher   droit  tout en parlant si possible .
Et là j’avais constaté l’improbable. L’homme  à mes côtés   titubait  aussi. Totalement déboussolé par ce qui lui arrivait, il avait essayé  plusieurs explications .

Sans rien dire pour ne pas l’effrayer, j’avais cependant repenser à l’anecdote de New York racontée dans l’article de janvier 2013 « la toux. http://etouffoirs.wordpress.com/2013/07/20/la-toux-2/
Il se pourrait donc qu’une onde accrochée sur un individu soit partageable.

La nuit suivante avait été bruyante. Localement les opérateurs avaient joué  à V2K. D’abord avec une détonation, coup de fusil ou de pistolet ,  puis un joyeux  » hello' » vers 4h30 du matin . Plus tard ce sera  » pardoné »  après un tir  d’ondes pénible.

Ce phénomène de voix au cerveau que seule la cible peut entendre, avait été abordé  dans  un  ancien article  » les voix » http://etouffoirs.wordpress.com/2013/07/20/les-voix-2/ * 1 (Voir à la place )

 

V2K ou V2S  est l’abréviation  utilisée par les anglo-saxons pour désigner les voix transmises à l’intérieur du cerveau au moyen des ondes. Cette technologie est connue  depuis 1974.

Pour des explications plus détaillées on peut consulter le blog de  Cliff Huylebroek disponible en plusieurs langues
http://hearingvoices-is-voicetoskull.com

Ou simplement taper V2K

Image

Seule, la dernière très mauvaise nuit de mon séjour avait été un rappel de cette technologie V2K , mais les sons étaient in -intelligibles.
Curieusement cette nuit là les tirs n’avaient pas fait souffrir le cerveau. Les ondes qui avaient forcé toutes mes épaisseurs de protection  l’avaient manipulé en provoquant des  symptômes  de problèmes

Il y avait d’abord eu l’inflammation de la gorge qui provoque une toux de suffocation.

Et quelques petites minutes plus tard une hyper salivation débordante et déjà notée par certaines cibles anglo-saxonnes.

A ce propos , il faut se souvenir de ce qu’explique Barrie TROWER , ex agent de MI5 britannique . Dans les vidéos  d’interviews que l’on trouve à son nom, il explique que TOUS les symptômes de n’importe quelle maladie peuvent être simulés par les projections d’ondes . Il faut malheureusement ajouter à cela le fait que les ondes provoquent  aussi des maladies  bien réelles et à toute vitesse.

A Budapest, toutes les autres nuits  de mon séjour avaient été  sur fond  d’ondes acoustiques qui font sursauter le cerveau et l’empêchent de trouver le repos. Les journées étaient ponctuées de piqûres incessantes  de géolocalisation.  Surtout sous les pieds. A tout moment et en tous lieux.

On peut donc de nouveau déduire de cette récente situation que les organisateurs de la torture par ondes pulsées ( forme extrême du harcèlement en réseau) existent partout dans le monde, communiquent entre eux systématiquement quand une cible se déplace, utilisent le même type d’instruments qu’ils ont à leur disposition sur place , et considèrent la criminalité  en bande organisée comme leur droit.