Tag Archives: beurs

3 groupes criminels français laissés libres de pratiquer le harcèlement électronique

18 Juin

Le harcèlement électronique est un crime.
Certains actes de harcèlement électronique ,sont constitués par la pénétration, au moyen d’un élément étranger et par subterfuge, d’une ou plusieurs parties du corps ou d’ organes d’un être humain.
Cette pénétration  est intentionnelle , répétitive, cruelle, douloureuse et non consensuelle.
L’organe majoritairement utilisé pour cette pénétration est le cerveau .
D’autres organes sont également visés , dont l’anus et le vagin.

Le moyen utilisé pour cette pénétration d’organes humains vivants , relève de la physique et correspond à des technologies en usage depuis plusieurs décades . Il s’agit d’énergie pulsée par des appareils positionnés et utilisés à distance.

L’énergie pulsée est une force agressive immatérielle . Dans le phénomène du harcèlement électronique , cette énergie pulsée vise une personne précise.

Certaines de ces pénétrations , celles du cerveau notamment, peuvent être prouvées par des détections concomitantes à des enregistrements en continu par électro-encéphalogramme.

Dans l’article précédent, Dr John HALL mentionne, aux USA, l’existence de groupes criminels intermédiaires, qui font ce qu’ils veulent , et viennent  en appui local  à un autre groupe criminel caché et puissant. Il semblerait que cette analyse puisse aussi s’appliquer à cette histoire et à bien d’autres, mais avec des finalités différentes.

Pour ce qui me concerne , les anecdotes racontées par épisodes successifs et avec autant de détails que possible, font apparaître au moins 3 groupes d’acteurs directs.

Les 3 groupes criminels français connus du harcèlement électronique que racontent mes blogs sont ici cités séparément . En réalité, ils sont étroitement liés par leurs intérêts communs . Ils inter agissent et  se protègent mutuellement.

– un groupe constitué de beurs repéré dans l’utilisation de four à micro-ondes bricolés et de détournement de l’énergie de communication à des fins criminelles. Ce groupe est très actif dans les hôtels où de nombreux garçons de cette communauté officient comme veilleurs de nuit

– un groupe de corses aux moyens technologiques adaptables à toutes situations et souvent utilisés par des acteurs du monde de l’immobilier, et au service de franc-maçons.

– un groupe de franc-maçons criminels servis par des moyens technologiques mis à disposition par des frères, et à qui aucun intervenant sollicité  ne résiste, concessionnaires  d’automobiles et y compris.
Ces franc-maçons là  sont aussi couverts par des fonctionnaires d’Etat  frères qui bloquent toutes les plaintes , empêchent la prévention du crime et évitent les enquêtes.

La collaboration de franc-maçons m’avait été pré-annoncée par deux franc-maçons sympathiques .
le Dr ( med) X qui m’avait d’abord mise en garde de façon générale contre les pressions psychologiques habituelles utilisées pour abattre une femme. J’étais dans le collimateur de ses très chers frères qui pratiquent le viol physique.

Puis une fois suivante , de façon détournée et amusante , il avait répondu, systématiquement et de façon obsessionnelle à mes anecdotes incroyables par «  c’est comme mon frère » et «  mon frère aussi ». Ce n’est pas une preuve. Seulement une indication.

Le notaire P , lui, n’y était pas allé par quatre chemins avec «  ils vont vous faire devenir folle » « ils » n’avaient pas les limites qu’impose un Etat de droit.

Alors,  quand la pression psychologique ne suffit , ceux que cet Etat de droit laisse attaquer un être humain sans réagir pour le défendre, agressent et font agresser physiquement le cerveau pour essayer d’en détruire le fonctionnement.

C’est le cas ici.

Pour certaines autres cibles de ces réseaux criminels , il s’agit de modifier le fonctionnement du cerveau et le comportement de la personne . C’est tout aussi inadmissible .

Le crime du harcèlement électronique devrait être puni au titre des articles 222-1 , 223-1 du code pénal et des articles 16 et suivants du code civil .

Au lieu de régler ces problèmes de criminalité ,  des franc-maçons en charge , payés pour faire respecter les lois, nous abreuvent simplement de leurs symboles .

Soazig de la Moissonniere / IP3 ; Paris, le 10 Decembre 2016, France – Emmanuel Macron lors du meeting du 10 decembre a Paris
Emmanuel Macron, leader of En Marche new party at Marseille, on December 10, 2016, Paris, France.
***FRANCE ONLY ***

 

 

Publicités

Une nuit comme les autres

8 Oct

???????????????????????????????

Ma voiture était rue Mme de Staël, derrière le lycée Buffon .

Vers 22H15 en bas de la rue , un petit beur attendait assis sur un scooter à l’arrêt.
En haut de la rue , il y aurait eu les gars du café corse en observation, et en face les gentils beurs du magasin de proximité ouvert très tard. Toutes les issues sont surveillées.
Installée pour la nuit dans mon véhicule , un rare ballet de deux voitures qui se remplacent quelques dizaines de mètres , à l’arrière, ne pouvait que m’intéresser. On ne sait jamais.
L’habituelle petite volswagen noire de mes nuits en extérieur  était aussi passée en repérage. J’étais bien toujours là , apparemment  sous haute surveillance.
Et, les tirs d’ondes vers la tête  avaient commencé , venant de l’arrière,  jusqu’à me donner envie de quitter . A pied.

En remontant la rue, une détection d’émetteurs au niveau des voitures avait trouvé celle-ci encourageante .

IMG_9248 émetteure et voiture
Dans l’immeuble , à une cinquantaine de mètres du véhicule à vol d’oiseau, mais au 5 ème étage , la détection semblait  assez proche . L’indication est donnée par les 3 chiffres au bas de la photo .Il s’agit des fréquences des émetteurs.

???????????????????????????????

Dans ma chambre , sous mon oreiller, il y avait ceci, déposé entre 22h15 et 0h30 pendant mon absence .

???????????????????????????????
Devinez !

C’ est un porte-clé/caméra ,  et qui se veut sans doute un message de type mafieux. Ce petit objet avait été volé dans mes affaires , il y a quelque temps déjà.

Au voleur/violeur de domicile de  l’immeuble , et d’ailleurs , je propose
de remettre , Le livre du Tao volé dans une valise,
de remettre les albums de Voutch volés dans le placard,
de remettre la pile rectangulaire volée dans une autre valise , il y a quelques jours
de cesser de  dégrader ou faire dégrader  mon linge de façon maniaque, dès que je m’absente quelques heures *(photos)
de cesser de vaporiser du gaz lacrymogène sous ma porte quand il n’est pas content,
de cesser ses pétarades dans les canalisations de l’immeuble,
de cesser ses tirs d’ondes de criminel obsessionnel,
de me rendre le contenu de la valise volée dans le train à Rennes,
de cesser de fouiller dans mes boites de vitamines en recherche d’un traitement pour la démence .

Il n’y en a pas. Sinon , je l’aurais déjà proposé.

???????????????????????????????

Trou dans un torchon

???????????????????????????????

Trous dans une serviette

Beurs de nuit

1 Août

???????????????????????????????

Dans cette histoire criminelle , le réseau « beur » toute classe et couche de population confondue est , sans conteste, et depuis longtemps, le groupe ethnique le plus actif , discret et furtif , mais pourtant incroyablement voyant , mis en avant .
Ce qui m’avait incitée pendant quelque temps à chercher une origine algérienne à une partie de mes problèmes . Elle n’est toujours pas exclue.

Mais face à une société française qui débloque complètement au point d’ organiser la torture de gens insignifiants avec l’aide de fonctionnaires chargés de sécurité publique , il fallait aussi compter sur les « beurs »  comme  » instruments  » astucieusement privilégiés .

Tout simplement parce que si une cible désigne ce groupe ethnique là, cela entraîne immédiatement une accusation générale de racisme ou/et discrimination . Et que cette réaction elle-même est perçue comme un droit , voire un devoir de représailles,  contre l’accusatrice,   et par l’entière communauté beur

Le travail se trouve donc fait ainsi , d’habitude, sans que les organisateurs du harcèlement n’aient vraiment besoin d’intervenir et d’apparaître .

Le même phénomène existe avec la communauté corse.

Cela vaut pour le harcèlement en réseau d’empêchements divers et dégradations de toutes sortes mais surtout pour le harcèlement électronique qui semblerait bien être une des nouvelles spécialités protégées du groupe criminel beur et déclinée en 3 volets :
– l‘utilisation d’un matériel élémentaire, mais peut-être paramètré sur certaines données bio-électriques de la cible et déposé en proximité ou transporté en tous lieux pour la suivre . Et souvent la précéder.
le détournement de la WIFI dans des lieux de séjour temporaire (hôtels) où, en plus, de nombreux  beurs sont veilleurs de nuit
l’utilisation d’un matériel plus sophistiqué ( laser, HPM) aux mains de la grande criminalité et utilisé de façon ponctuelle également en voisinage , le temps de quelques tirs sauvages , par un opérateur qui fait sa tournée de nuit des diverses cibles de la ville ou de la région.

C’est ce qui avait du se passer aussi dans quelques hôtels , propriétés de francs-maçons, dont celui de Conleau (56)

Les beurs désignés ici, « beurs de nuit «  avaient été repérés lors des récentes nombreuses nuits passées dans ma voiture , loin de l’acharnement sadique incommensurable de mon voisin du 5ème étage .

En mobs ou en caravanes de voitures rutilantes et pétaradantes , des ados ou post-ados beurs procédaient d’abord à la recherche de la cible ( moi) .

C’était l’occasion de plusieurs passages quelque soit l’endroit comme ici dans une étroite rue à sens unique,

IMG_7753 dernière rue

en attendant le positionnement d’une voiture amie , ou encore d’ une vieille bagnole en proximité .
Aux endroits où j’avais pris des habitudes, des véhicules avaient manifestement été positionnés en prévision. Car les tirs d’ondes y avaient démarré sans délai.

Tout déplacement, à raison de trois ou quatre par nuit , pour essayer d’avoir un peu de paix,  était suivi du même effet . Certains déplacements avaient aussi été l’occasion  de repérer les voitures de matériel, qui suivaient.

Comme en appartement, les détections avaient permis de noter une certaine variété des tirs d’ondes dirigés vers ma tête. Ils s’étaient adaptés aux informations transmises par ce blog.

Les brûlures et la cuisson interne par micro-ondage en voiture avait ainsi fait place pour quelques temps à des tirs d‘ondes de type sonique .
Ce qui , pour la nuit très agitée du 26 juillet avait donné le tableau de détection plus bas, dans une endroit plutôt bien protégé des tirs d’ondes des antennes relais, mais pas des tirs de pigeons : entre les deux cimetières de Montparnasse. Un endroit sympathique au matin.

IMG_7651 cimetière

Ici, le CEM est peu important. Il n’est pas destiné à cuire, mais seulement à matraquer le cerveau pour l’empêcher de se reposer et le faire vieillir, avec l’organisme, en accéléré.

???????????????????????????????
Sur la ligne du haut ( un peu coupée) en gras et en italique, on trouve deux fréquences 0,6 GHz et 0,7 GHz qui ne sont pas des fréquences d’antennes relais .
A gauche , dans la ligne indiquée freq, sont alignées les informations sur chaque onde porteuse .
Un peu plus à gauche , sous la date, sont listées les heures des détections sélectionnées sur 6 minutes.

La seconde présentation, ci-dessous, donne à voir la bande extrêmement large du signal haute fréquence balancé vers ma tête , avec la même information de 0,6 GHz et 0,7 GHz qui ne correspond pas à une fréquence de téléphonie et tend à montrer que les tirs d’ondes seraient faits avec du matériel embarqué.

???????????????????????????????

Ce qui permet aussi une comparaison , avec une détection faite au 22 rue Ernest Renan le 29 juillet. Cette détection correspond à de tirs d’ondes faits de l’appartement de mon voisin du 5ème , alors qu’aucun appareil n’était en fonction chez moi.

???????????????????????????????
Cette détection montre également la présence ( colonne K) d’une fréquence de 0,6 GHz et ( colonne L) d’une autre de 0,7 GHz . Ces hautes fréquences ne sont censées émises , ni par un téléphone, ni par une box , ni par une antenne relais.
Il pourrait donc bien s’agir du même type de  matériel que celui utilisé par les « beurs de nuit » ,  mais avec une onde porteuse programmée avec plus de précaution ou d’intention mais de toutes façons destinée à faire illusion.
Ce qui avait aussi été noté à VANNES.

 

IMG_7805 2ème sous-sol

La détection ci-dessus, montre un endroit  presque SANS ONDE. L’atmosphère y est malheureusement irrespirable , faite d’un mix d’urine rance réchauffée et de gaz d’échappement de toutes les qualités de carburant disponibles sur la marché.

Le camping du paradis

18 Mai

Image

Envoyé de Dieu renvoyé à l’expéditeur

Dessin de Chaval

L e camping du paradis . C’est son nom en français.

Image
Et si c’est ça le paradis ……
Et l’aimable gérante de l’endroit qui m’avait offert les éléments de mon petit déjeuner du lendemain n’était pas en cause.
Arrivée un peu tard, j’avais eu le mobile home n° 1 . près de l’entrée .

Image

Revenant d’une crêperie vers mon n° 1, avait permis de voir des beurs en évidente maraude de repérage . Joyeusement démonstratifs de leur facile découverte de cible.
La chambre du mobile home s’était révélée inutilisable, dès 23h30, pour cause de zappings incessants vers la tête.

Image

Le choix d’explication était entre ceci  ci-dessus , qui n’est que récepteur d’ondes TV mais susceptible d’être transformé en émetteur avec un bricolage ( trop tard) , ou un appareil émetteur posé ou entreposé en voisinage , donc à l’arrière, car la pièce de l’avant de mon n° 1 s’était révélée utilisable pour un couchage spartiate et des zappings atténués.
Le jour suivant, une voiture était venue déposer un paquet dans le mobile home en face mais resté apparemment inoccupé ensuite.

Image
Au N° 1, les valeurs d’ELF très décentes , comme ceci m’avaient laissé un peu d’énergie mentale pour faire la traduction de l’article de M. Babáček.

Image

Par contre, la nuit suivante avait été une horreur. Aucun endroit ne me protégeait des tirs d’ondes vers la tête, ni ne les atténuait. Ni dans la chambre , à l’arrière. Ni dans la pièce , à l’avant . Ni dans ma voiture , devant le mobile home.

L’organisation criminelle de cette histoire, omniprésente sur tout le territoire national aussi, avait réussi à mettre en place en quelques heures et avec une facilité de connivence inquiétante , une énième nuit de torture du cerveau et de privation de sommeil .
.
De retour à Vannes, un sniper fou s’était défoulé avec des tirs vers ma tête à partir de l’appartement de XXXXXY
Il n’y avait pas eu de tirs d’ajustement. Pas de sommation. La violence immédiatement.
Le repérage par logiciel interposé et piqûres au pied, avait été affiné.

Tueuse à gage

24 Nov

Image

La généralisation, en France,  des armes qui propulsent des ondes à travers les murs pour se débarrasser de quelqu’un, va faire de l’expression  » tueuse  à gage, »   une banalité . Puisqu’il s’agit d’ une occupation lucrative annexe qui consiste seulement  à accepter  d’assassiner le voisin ou la voisine,  de son fauteuil  .

C’est ce que fait Jeannick Fouquet à Vannes . Sans risque.

Enfin , pas toujours.

Image

Le jeudi 21 en fin de matinée, une déflagration avait fait trembler les murs de l’appartement. Un mien abat-jour sans doute mal accroché avait fait un vol plané.
Jeannick FOUQUET , ou ses détonants copains criminels,  venaient  semble-t-il , de faire un essai de matériel raté. Comme dans l’hôtel Ibis de Lisbonne https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/08/01/au-portugal/
.
Un jour ,  à Vannes, avec leurs armes à énergie dirigée en appartement et  qui surchauffent , ceux-là  feront sans doute exploser  l’immeuble.

L’incroyable  tueuse à gage du dessus  ne désarme pas. Comme Walti à Paris.  Nuit et jour, focalisée  sur sa tâche assassine, elle traine son  matériel pour une efficacité maximale, à l’aplomb des endroits où je me pose.

Pas   de connexion internet sous ses pieds, même plus sur la terrasse .  Sans doute à cause d’un brouilleur d’ondes. Une femme bourrée .. d’électronique .

Son contrat note sans doute  « aucun répit » pour la condamnée à mort : moi, car elle ne m’en laisse aucun. Me brûlant tour à tour les yeux,  la tête et les poumons.

Douée pour tuer.
Et pour le compte de qui ?

Dans mon histoire , il faut sans doute penser à quelqu’un qui s’est pris la porte de la loge dans le nez, pour tentative d’ escroquerie notoire. Il paie pour les autres . Et il continue de payer.

La vidéo de ce lien http://peacepink.ning.com/video/fourfactspwrpt
est un résumé qui donne quelques pistes d’explications à partir de 200 entretiens réalisés  pour des situations semblables aux USA et   qui font remonter les causes  de nos situations respectives à à des institutions étatiques .
Ci-après quelques photos de cette vidéo.

La finalité

Image

Les activistes, et lanceurs d’alerte sont attaqués avec des armes électromagnétiques  et utilisés comme cobayes  avec, en fin d’expérimentation,  le suicide, l’incarcération ou la mort comme conséquence de l’exposition intense à des  radiations non ionisantes

Le quotidien des cibles

Image

Les victimes  de harcèlement , de harcèlement en réseau, de théatre de rue, gaslighting, de brimades, d’humiliations, d’injures,  de vandalisme divers, de violations de domicile, de tapage  d’attaques répétées 10 à 20 fois par jour, sont soumis à un stress intense, privés de sommeil . Leur mort est le résultat de milliers de blessures.

Pour voir à travers les murs.

Image

Les radars à ondes millimétriques  permettent  aux militaires de voir à travers les murs . L’eau contenue dans le corps humain permet une très grande précision d’appréciation. Le monde devient un aquarium et les demeures ( des cibles)  sont sans confidentialité.

 Chaque année, les magazines français font un résumé de la criminalité par groupes . On y trouve  beaucoup d’informations sur des ethnies  de l’Europe centrale et de l’Europe de l’est avec leurs spécialités.

L’histoire que je  raconte ici  depuis 1 an et demi, et je ne suis pas la seule à le faire,  est le fait de groupes criminels  bien français, petits blancs,   corses, beurs, frères qui ont pris la mauvaise direction .

Les techniques sont habituelles , éprouvées et connues .  Parfaitement décrites par des américains . Pourtant   en France, où les mêmes phénomènes produisent les mêmes horreurs , on ne trouve ni chaine de TV, ni magazine pour un état des lieux  de cette  « notre » criminalité- là .
Peur de qui  ?

En réseau

19 Nov

Image

Dans le harcèlement en réseau les  actes  délinquants  (violations) ou brutaux  ( agressions) subis par les cibles laissent quelquefois   des marques ou des traces . Elles sont en général assez anodines , insignifiantes ou difficiles à montrer  pour qu’il soit impossible d’en faire état sans risque d’être ridiculisé. Les cibles apprennent à leurs dépens à dépasser cette crainte pour expliquer.

A ce stade je pourrais décrire la nouvelle technique délinquante et par contre  sans trace , des violeurs/voleurs  beurs de mon domicile  . Après avoir essayé de maquiller les numéros de plombs à usage unique    http://etouffoirs.wordpress.com/2013/08/21/suivez-le-plomb-2/   et fait faire des doubles d’une autre  série, ils sont passés à la technique ouverture/fermeture du plomb sans le casser.  Cette délinquance en bande, avec cours préparatoires et récidive,  viole à jet continu des droits élémentaires et fondamentaux  de citoyenne avec un acharnement diabolique.
La nuit dernière les tirs vers le cerveau relevaient de la boucherie. Criminalité  sans trace.

Toute cible cherche à connaître et comprendre  qui sont les réseaux  commanditaires/protecteurs  et les intermédiaires ou  réseaux exécutants .
Pour une cible , le plus difficile à déceler et faire admettre   relève  de situations à tiroirs . Car il faut mettre du sens et des explications plausibles  dans les espaces vides . Pour cela, il faut se remémorer tous les  détails d’apparence  illogique pour leur appliquer la logique d’une interprétation imparable.

Telle une pièce de puzzle , elle est la seule possible à cet endroit-là.

Démonstration pour rappel  sur 3 exemples, détaillés  et  déjà racontés dans des blogs précédents,  et dont deux choisis exotiques pour ce qu’ils apportent d’indications sur la répétitivité de schémas, et le caractère global et mondial des méthodes utilisées. Avec en sus le mini-exemple du forum futura-sciences.

Image
Après des contorsions incroyables pour acheter cette voiture en évitant 2 écueils de cibles
1)    Que les clés soient copiées par le réseau crapuleux  avant la remise du véhicule
2)    Que le même réseau crapuleux   fasse  pression sur le vendeur pour empêcher la vente ou en changer les conditions,

Le jour J était arrivé .  Mais, sur place dans le garage de Nogent le Rotrou qui livrait le véhicule , l’attente avait été  anormalement longue.  Jusqu’à ce que déboulent 2 grands gars , qui avaient foncé  directement dans  l’atelier sans passer par la case accueil.  Sitôt leur départ, on m’avait apporté mes clefs et la carte du code confidentiel . Défloré.

La voiture était neuve et ça valait explication avec le  directeur. Introuvable. A une 3ème demande agacée , sa secrétaire répondra  qu’il s’ était enfermé dans les cabinets , portable débranché.

Image

Honteux ?

La voiture sera ouverte  avec  marques du  passage  des intrus , dès son premier stationnement. Comme les précédentes  voitures. Le code confidentiel découvert était  donc  un leurre. Ce qui amène à envisager  au moins deux  des méthodes faciles pour copier des clés de voiture
1)    Les avoir en main et utiliser la technique du  kit allemand , ce qui ne donne accès qu’à une ouverture manuelle . La copie conforme d’une clé haute ou très haute sécurité se fait en 240 secondes .
2)    Scanner le programme  de l’encodage  à partir du logiciel dédié du garage et le copier immédiatement sur une clé vierge
C’était bien sûr à cela qu’avaient servi les deux grands . Pour faire pression à ce point  sur un patron de garage … il faut en avoir les moyens. Fonctionnaire d’Etat hors fonction oblige plus facilement .

5000 kms plus tard, le garage Peugeot d’Angers avait insisté pour un 2ème contrôle gratuit de mon véhicule . Ce sera,  pour m’échanger des pneus quasi neufs contre les pneus lisses de la voiture d’une beurette et sous la houlette d’un chef du réseau crapuleux local en surveillance.

Il paraît qu’ils sont une trentaine ou une cinquantaine dans chaque ville de province.
Mes pneus neufs pour la voiture de la beurette était une récompense  sans gêne , facile et habituelle, à un membre du réseau d’appui actif de base.

 La semaine suivante, j’avais malgré tout proposé une solution d’arrangement au garage. Refusé.  Un refus accompagné d’une menace de plainte en diffamation.  Ce  qui m’avait incitée à prendre les devants et à me diriger vers le commissariat.
Ma présence et l’objet de ma plainte   – escroquerie et abus de confiance – avaient fait jaillir  le brigadier Daniel Pinault de son bureau. Sa collègue  et subalterne du registre des plaintes  avait reçu l’ordre réitéré  de ne noter ni mon nom ni ma plainte.

En réseau , avec un fonctionnaire d’Etat comme protecteur . Affaire évacuée.

Après avoir fait beaucoup envie , puis un peu moins, ce véhicule était arrivé à un sale état et un besoin de réparations non négligeable. Un employé du concessionnaire local avait établi un devis que j’avais accepté. Trois jours plus tard avec la voiture sur le pont du  garage pour réparation, le devis avait triplé.
La voiture avait été se faire réparer  ailleurs. Tout près du  prix initial.
Le réseau local avait encore  frappé.

L’autre anecdote que je re propose pour mémoire  est celle d’Arthur Pass ( NZ) où, seulement de passage ,  j’aurais dû être une absolue inconnue. L’endroit était cependant la seule étape concevable de cette route de montagne. Je pouvais donc y être « espérée »
Arrivée sans réservation, j’avais réussi à me loger dans une petite maison sans confort. En contrepartie celui de la grande maison proche était à disposition : cuisine, salon, salle de bain
Installée au chaud sur une table du   salon avec mon ordinateur et mon sac , j’avais subi les assauts répétés d’un grand suédois avec femme et enfant et fini par ranger la clé USB dans le sac ,et  fermer l’ordi. pour  m’occuper de leur môme Eleanor.

Le grand Stephen, aux propos de fonctionnaire international,  avait continué à s’agiter dans l’autre partie du salon. Ne le connaissant ni d’Adam ni de sa côte , et d’un naturel trop peu parano,  j’avais continué à vaquer et pouponner.

Image

Et tout soudain malgré  un orage de montagne avec une pluie dense et drue  à ne pas mettre le gros orteil dehors, le grand Stephen  avait  enfilé un imper pour sortir à toute vitesse . Comme pour un besoin pressant.
De retour dans ma chambre, avec sac et ordi  je découvrirai le vol de   ma clé USB .  Le grand Stephen  était sorti pour   la livrer  ou en transmettre le contenu .

Cette volonté de donner l’impression  de n’avoir, ni intimité, ni confidentialité, ni mémoire, ni passé ,  est une constante de ce système observé qui vient de me voler une carte mémoire de photos dans une valise fermée à plomb à usage  unique, à Vannes.
Ce même réseau français  avait , quelques mois plus tôt, siphonné une clé USB contenant mon dossier criminel ; clé USB  confisquée avec les autres par les soignants aux ordres de l’hospitalisation sous contrainte.

Mais retour  à Arthur Pass,  où  le grand Stephen était entré dans ma petite maison , fouiller mon bagage pendant le temps de ma douche dans la grande maison . Il n’avait pas refermé la porte à clé.
Le lendemain,  la petite famille suédoise repartie pour  Melbourne très tôt,  avait laissé un mot de remerciement  scotché sur la porte , pour le responsable de l’hébergement . Avec le mot , il y avait 3 clés , dont la  copie conforme de celle de « ma » petite maison.
Avisé du vol de ma clé USB, le responsable de l’hébergement ,  employé d’Etat , avait changé de couleur .

 Stephen, le suédois , quel groupe  ?

Image

A Motueka ( NZ) avant de partir en voiture  pour un circuit en montagne un jour  d’orage annoncé , j’avais averti seulement mon logeur .. et j’avais eu celui-ci

Imageaux trousses à toutes les étapes, s’adaptant à ma vitesse. Sauf là, au retour , où il avait doublé. Pressé.

Dans chaque village  , il y avait  eu , en plus,  une relève  complètement inattendue , et peu discrète pour un suivi constant. J’avais entrainé celui-ci sur la plage

Image, m’amusant à des photos de souches et troncs échoués

Imageet que l’homme en bleu était systématiquement allé inspecter derrière moi.

Quand j’étais entrée dans ce salon de thé ,

Image

celui qui attendait  dans sa voiture garée  juste devant,  m’avait suivie.

Il y avait une expo-vente d’objets insolites accrochés aux murs . Avant de quitter j’avais voulu en faire le tour. Ce qui me rapprochait de mon « maton » devenu cramoisi. La propriétaire du lieu était alors venue me demander de ne pas continuer, laissant deviner que le « maton » d’occasion était un potentat local.
De quel  groupe ?

Une anecdote française pour finir . Une interrogation directe et explicite sur Futura-Sciences  et  destinée à ne pas me faire perdre de temps, avait fait sortir le gardien du temple  de physique,  de ses gonds. Répondant que ce que je cherchais comme information – matériel utilisé pour des tirs d’ondes à distance –  n’existait pas, il avait immédiatement prévenu ceux qui auraient eu des velléités de répondre . Avec aussi peu de civilité que de subtilité, il leur avait annoncé que je déraillais.

Diagnostic « boule de cristal »        Discussion fermée.

Deux autres exemples parisiens  de harcèlement en réseau  sur :

http://etouffoirs.wordpress.com/2013/12/01/un-vigile-22-fevrier-2012-exemple-de-harcelement-en-reseau/

http://etouffoirs.wordpress.com/2013/12/01/un-lieutenant-cree-le-22-fevrier-2012-exemple-de-harcelement-en-reseau/

Buda et Pest

22 Juil

Côté BUDA

Image

Dans cet hôtel de Buda,  mes connexions  par la wifi locale m’avaient  confirmé  qu’on ne me lâchait pas du regard. Mes interrogations faites d’un  ordinateur tout neuf  m’avaient  répété de façon obsessionnelle ma qualité   de client psy . En voici deux exemples.

http://www.google.fr/#biw=1366&bih=586&sclient=psy-ab&q=hongrie+franc+ma%C3%A7onnerie&oq=hongrie+franc+ma%C3%A7onnerie&gs_l=hp.3..0i8i30.2495.7698.0.8173.24.22.0.0.0.1.1140.6973.2j8j1j2j0j3j1j2.19.0….0…1c.1.21.psy-ab.KhAKC4QX-2c&pbx=1&bav=on.2,or.r_qf.&bvm=bv.49478099,d.bGE&fp=64406bfe18349714

http://www.google.ca/#output=search&sclient=psy-ab&q=voice+to+skull&oq=voice+to+skull&gs_l=hp.3…1461.5277.0.5721.14.13.0.0.0.0.489.1278.0j1j1j1j1.4.0….0…1c.1.21.psy-ab.Xm6F016bJso&pbx=1&bav=on.2,or.r_qf.&bvm=bv.49478099,d.bGE&fp=4207dc16a2909b70&biw=1366&bih=586

Contrainte , comme toutes les cibles, de m’intéresser aux détails les plus insignifiants ,  pour trouver un fil d’Ariane, j’avais  aussi noté qu’un beur d’une quarantaine d’années logeait au même étage que moi . Nous ne nous connaissions pas . Et pourtant, alors que tout le monde se parlait en anglais ou en allemand,  il m’avait saluée en français.                                                                                                                                                Ce n’était pas de nature à me rassurer.

Et cela  posait aussi , soudain, la question sur l’origine des tirs d’ondes de type acoustique, complément des ondes de type brûlant traversant … le cerveau.

En effet, les réseaux beurs  qui se mobilisent de façon tout aussi générale, globale  et  inconditionnelle que les frères, avaient  été repérés dans cette histoire depuis plus de 20 ans et récemment  à divers niveaux .                                                                                                                         Depuis 14 mois ils s’étaient surtout distingués comme  transporteurs de matériel électronique de torture,  mis en action localement  à Vannes et partout  dans  divers hôtels  français que j’avais fréquentés.

A leur compte ou au service de … c’est la question

Pour mémoire seulement e.t information sur l’organisation en place :http://etouffoirs.wordpress.com/2013/07/22/liste-des-hotels-2/

Ce genre de notation est en général suivi d’actes de  torture  supplémentaire.
En France, toutes les cibles qui parlent , expliquent ou se défendent font face à ce même phénomène .

Enfin , dernier tout petit détail, il faut noter la disparition d’une plaquette de médicaments, laissée dans une trousse, dans ma chambre d’hôtel , à portée de n’importe quelle  main.
De mon point de vue , cela  ne ressemble pas à un larcin. Car, la plaquette isolée , ne donne aucune information sur les produits  sous blister. L’utilisation pourrait même en être dangereuse.
Et il faut alors  plutôt comprendre cette subtilisation  ( soudoyée) dans le cadre d’un futur transfert, habituel du harcèlement en réseau  et destiné à faire devenir  dingo.

Côté  PEST, rien à signaler
Alors un peu d’humour avec une carte achetée

Image

dans  l’enceinte de  la grande synagogue.

Image