Tag Archives: brûlures

Harcèlement criminel – Espionnage – Crimes

7 Juin

Ce qui suit est une traduction rapide , partielle et  sans autorisation de la vidéo faite par Dr John HALL en 2014 . Cette présentation pourra être enlevée à la demande.
Dr John HALL est un médecin anesthésiste et spécialiste de la douleur de San Antonio, Texas. Il a eu l’occasion de traiter de nombreux patients qui se plaignaient d’une forme de harcèlement aux allures de terrorisme , et de phénomène de voix dans la tête (V2K).
La cas d’ une jeune patiente promise à une belle carrière mais brisée par ce type de harcèlement criminel global et  devenu familier à Dr John HALL, l’a incité , aidé de ses relations,  à enquêter sur ce phénomène .
Pour le faire connaître, il a écrit un premier livre :

A new breed -Satellite Terrorism en America
(le terrorisme à base de satellites)
Strategic book publishing
ISBN : 978-1-60693-944-4, 1-60693-944-0

Dans la vidéo présentée ici, Dr John HALL , résume le résultat de ses recherches et réflexions sur le sujet du harcèlement criminel global , tel qu’organisé au USA avant 2014.

Dans ce livre ( Satellite Terrorism) il est question dune femme victime de harcèlement à San Antonio Texas. Elle a été victime de ce que nous pensons être un harcèlement électromagnétique avec  surveillance par satellite et organisé  par le gouvernement américain
Ce livre a été écrit pour  dire que cette technologie existe et est utilisée sur tout le territoire,  dans une apparente volonté de harceler certaines personnes

Cela a commencé en 2006 et ça a continué pour cette femme dont je parle dans mon livre et dont le nom a été changé…
On a trouvé qu’un des harceleurs était un ancien agent du FBI aidé de ses copains
On a passé beaucoup de temps à faire du contre espionnage de ce groupe de harceleurs pour être sur de ne pas faire d’erreur
Après les avoir eu dénoncés à la police, alors c’est moi qui ai commencé à être harcelé,  avec en plus des violations de domicile.
Ils ont fini par me lâcher alors que j’avançais dans l’écriture de mon bouquin et du scénario qui en découlait

Les groupes de harceleurs que nous avons suivi à San Antonio ont pu être identifiés .
Je ne les ai pas rencontrés personnellement,  mais on a dépensé beaucoup d’argent en contre espionnage et en vérification des plaques d’immatriculation et de leurs identités

Ça fonctionne comment ?
Le principal moyen de suivi à distance est une  technologie employée par le gouvernement  qui consisterait à capter les impulsions électromagnétiques du cerveau.
Les cibles sont torturées avec de l’énergie électromagnétique qui augmente le rythme cardiaque, les contractions  dans les muscles, provoque des brûlures, une vision trouble, et des attaques du système nerveux central .

C’est aussi ce que rapportent plus de 300.000 personnes et  qui fait penser à de l’expérimentation.

Est-ce que ce harcèlement est le fait d’un groupe ou de différents groupes?
Les personnes qui pratiquent ce harcèlement sont forcément approvisionnées avec cette technologie,  qui ne se trouve pas en libre accès.

Au sommet , il y a ceux qui collectent les informations , et à la base il y a les groupes qui ont pratiquement carte blanche pour utiliser cette technologie.
Ce sont ceux qui attaquent des citoyens avec une orientation sexuelle particulière, ou qui utilisent cette technologie pour de l’espionnage industriel.

Mais si on le considère du point de vue du recueil des informations,  il semble que le ciblage soit fait au hasard .
Par exemple à Palm Springs , il y a un groupe qui s’attaque à des gays.
Le groupe de San Antonio utilise cette technologie pour des agressions sexuelles de femmes .

Malgré tout,  même avec ces apparentes spécialisations , d’un point de vue global on peut parler de cibles prises au hasard.

Utilisation des rayons X
Certaines cibles ont réussi à détecter des radiations ionisantes . Je n’ai pas connu ce phénomène personnellement,  ni connu de cibles qui en étaient victimes .

Le groupe de San Antonio semble s’être spécialisé dans le suivi des femmes seules pour les agresser sexuellement.
Dans le cas de la victime de San Antonio mentionnée dans mon livre, il semble qu’elle ait été droguée . La drogue a pu être mise dans une boisson ou tout aliment placé dans son appartement. Ce type de drogue du viol est connu pour ne laisser aucun souvenir . Cette femme disait avoir des cauchemars de viols , alors même qu’elle était réellement violée
C’est une réalité connue dans le monde entier.
Pour ce qui concerne les femmes seules. La plus part des groupes qui ont accès à cette technologie, et quelque soit leur but final , l’utilisent aussi pour des agressions sexuelles

Comment ça commence ?
Par du harcèlement organisé d’individus comme celle faite  par un ex,  ou un mari , ou un amoureux éconduit
C’est un type de harcèlement extrêmement bien organisé,  à la manière de ce qui se faisait dans les années 50 et 60 , avec du harcèlement au travail ou dans la cadre du lieu de vie et H/24 et 7/7
Il y’a une sorte de guerre psychologique mise en place qui mobilise complètement l’attention de la victime . Cette dernière est géolocalisée par GPS et sans doute  une lecture à partir de données biométriques que l’on pense faites par EEG,  ou grâce aux ondes cérébrales,  pour un complément de traque

Les raisons du tracking ? 
J’ai été en contact avec plus 5000 personnes ciblées . Certaines sont des lanceurs d’alerte , d’anciens employés de NSA , et de services de l’Etat.
Certains groupes qui ont accès à cette technologie l’utilisent pour de l’espionnage industriel
Mais dans la plus part des cas, la cible semble avoir été prise au hasard
Il s’agirait d’ expérimentation faite avec des cibles prises au hasard
Si on observe les expérimentation de mind control faites dans le passé (MKultra) on s’aperçoit que les cibles retenues étaient des inconnues , qui servaient de cobayes .

Peut-on l’arrêter ?
Il y a des moyens de freiner le processus sans pour autant l’arrêter complètement . Il est très important de pouvoir reconnaitre le harcèlement à son début et d’essayer de prouver les faits de harcèlement à la police , puisqu’il existe maintenant des lois contre le harcèlement et qui permettent de porter plainte
Mais quand on en arrive au harcèlement électronique cela devient beaucoup plus difficile,  parcequ’ il n’y pas de façon tangible de le prouver pour le faire interdire.

Quelle forme d’aide ?
Il existe des groupes d’aide dont les 3 cités .  Mais il en existe beaucoup d’autres qui aident à combattre de phénomène dans tout le pays .

Ce qu’il ne faut pas faire
Ce que ne devrait sans doute pas faire une cible qui découvre son harcèlement, est d’essayer de convaincre ceux qui pensent que ça n’existe pas . Le risque étant de se retrouver dans un service de psychiatrie avec un diagnostic de schizophrénie ou de délire .
Les associations de défense des droits de l’humain préconisent donc une communication avec les associations spécialisées pour faire le point et obtenir des conseils
Comme je l’ai indiqué le point principal de ce type de harcèlement est de vous entrainer à appeler sans cesse la police pour des faits difficiles à prouver . Cela risque de vous envoyer chez un psychiatre qui n’écoutera pas ce que vous avez à dire ou ce que vous expliquez . il se contentera de faire un diagnostic de problème mental . Une fois que ce diagnostic de maladie mentale a été établi,  la police ne répondra plus à aucune des plaintes portées

Ici, Dr John HALL commente la tuerie du Colorado et le cas de Aaron Alexis

POURQUOI ? 
Nous avons l’impression que ce harcèlement fait partie d’un vaste plan d’expérimentation.  Si vous examinez les expérimentations faites sur le contrôle mental par MKultra et MK search , on voit que les victimes sont des personnes sans particularités et sans les moyens financiers de prouver leur situation. 
Le contrôle mental n’a jamais cessé dans ce pays , à travers les services spéciaux et le Ministère de la Défense depuis les années 50

Les évolutions liées aux technologies des satellites et des RF ont permis de prendre en otage la société civile. Il semble que le ciblage soit destiné à étudier un effet de masse , avec sans doute un but de contrôle de la population.

Un magazine cite une phrase de Vladimir Poutine disant que l’énergie électronique ,  les armes psychotroniques et toutes  les armes qui attaquent le système nerveux central représentent la guerre du futur

La phrase qu’il avait prononcée était  » La nation qui contrôlera le mieux les armes à énergie dirigée contrôlera le monde sans balles ni missiles «
Cette affirmation n’a été reprise que par un groupe de presse de Colombia . Ce groupe m’avait contacté pour des commentaires et des explications. A ce jour, il n’y a pas eu d’autres articles

Mais il est très clair que des expérimentations et études sont faites pour attaquer le système nerveux central.

Quelle a été la réponse des médias américains ?
Il y’a eu quelques articles dans la presse américaine notamment dans le Washington Post.
Cela a été fait après la mort de AARON ALEXIS et après l’écriture d’un scénario lié à mon livre Satellite  Terrorism qui sert à faire passer un message à travers une histoire
Il y a eu une escalade du nombre de cibles dans la dernière décade , à la fois aux USA et à l’étanger.

Le nombre grandissant de cibles qui se plaignent des mêmes phénomènes,  ne relève pas de maladies mentales,  mais bien d’une forme d’expérimentation ,….. tant que le contraire n’aura pas été prouvé .
Il reste à espérer que de plus en plus du média s’empareront du sujet.
Il est évident qu’on verra de plus en plus de tueries . Et il se pourrait aussi que les tueries récentes aient aussi été partiellement faites sous l’effet de contrôle mental …….

 

Coup de soleil généralisé – brûlure de tout le corps

30 Jan

camera-thermique-detection-fievre-sur-une-personne-par-camera-thermique-infrarouge

Il s’agit d’une sensation de brûlure intense et qui couvre tout le corps.

Les brûlures avaient commencé au niveau des jambes. Elles s’étaient développées avec férocité autour de la taille laissant des petites cloques assorties de points rouges particulièrement marqués.

Puis cette sensation de brûlure s’était étalée sur tout le corps , avant et arrière, haut et bas , ne laissant pas 1 cm2 de peau non douloureux. Le moindre contact du dos, du fessier, d’un bras ou autre ,  avec le matelas,  déclenchait un pic de douleur  irradiant en surface .

Tout mouvement de translation vers la droite ou la gauche pour éviter ce contact, engendrait une douleur de la peau plissée par l’effort, et  complètement incompréhensible.

Cette douleur était intense et s’accroissait quand je restais longtemps dans l’appartement de Madame Blaineau, aussi bien en journée que pendant la nuit. Elle diminuait quand j’étais à l’extérieur et reprenait illico à mon retour , augmentant souvent jusqu’ à l’insupportable. * 1

Par ailleurs, on sait que le locataire corse de l’appartement du dessus (A221) aidé de ses copains tortionnaires de l’immeuble et d’ailleurs qui le remplacent quand il s’absente, semblent capables de voir et savoir très exactement où je me trouve chez moi ( chez Madame Blaineau) dans l’appartement en dessous , puisqu’il bombarde la tête d’énergie  dirigée sans se tromper, comme s’il était dans la même pièce que moi

Cette recherche et vue générale du corps sert à  torturer avec précision en mitraillant  d’énergie dirigée de diverses sortes , pour abimer le cerveau (atteinte à l’intégrité physique) , priver de sommeil (torture) et inciter à quitter l’endroit (dépenses extravagantes obligées) .

Comme si ce locataire corse du A221 qui veut appeler la police quand il me trouve dans un couloir , qui menace de me  » buter » en sortant d’ un local à poubelles et qui m’insulte quand il me croise dans le parking , avait ici des droits à la maltraitance sur une inconnue …… garantis par le maire, la police, la propriétaire, le gestionnaire/bailleur, le syndic, le conseil syndical.

J’en ai oublié ?

Après 3 semaines de cette autre souffrance totale et de l’état second qu’elle engendre  et accroit pour cause de multiplications et d’empilements de douleurs de toutes sortes ( déflagrations de type électronique  dans la voiture) et de problèmes ( harcèlement , filatures, complications des situations) , j’avais fini par trouver quelques articles sur des témoignages similaires de cibles ( sur article de Rudy Andria ; témoignage OM de 2016)  et sur l’utilisation des nouvelles caméras capables de bombarder un corps aux infra-rouges.

https://rudy2.wordpress.com/harcelement-quotidien-de-milliers-damericains-respectueux-des-lois-par-lutilisation-de-la-surveillance-neurale-a-distance/
http://www.lefigaro.fr/sciences/2006/03/29/01008-20060329ARTFIG90093-peut_on_voir_a_travers_les_murs_.php
http://www.midilibre.fr/2011/11/14/il-invente-la-camera-qui-voit-a-travers-les-murs,417119.php

Le spectre des fréquences de ces caméras n’est pas détectable par les appareils de détection que je possède.
La brûlure de la peau est ainsi une autre forme de torture par souffrance continue infligée volontairement , et sans preuve autre que la souffrance elle-même.

*1 De récents ( fev 2019)  articles sur la 5G , semblent indiquer que cette utilisation avant l’heure et donc , soit pars des expérimentateurs  ou des militaires seuls autorisés à ce jour à mettre la 5G en action, pourrait être l’origine de cette brûlure généralisée . Comme suit  extrait de :https://ehtrust.org/scientific-research-on-5g-and-health/

« Les ramifications de ce que ces découvertes représentent dans la condition humaine sont encore floues. Nous avons également révélé la corrélation des paramètres de l’électrocardiographie (ECG) avec le coefficient de réflexion sous-THz de la peau humaine. Dans un travail récent, nous avons développé un outil de simulation unique de la peau humaine, prenant en compte la structure multicouche de la peau ainsi que le segment hélicoïdal du canal sudoriparien incorporé. La présence du canal sudoripare conduit à un taux d’absorption spécifique (SAR) élevé de la peau dans une bande de fréquence extrêmement élevée. » 

et  de :

Betzalel, Y. Feldman et P. Ben Ishai, «Modélisation de l’absorbance du rayonnement sous-THz par la peau humaine», IEEE Trans. THz Sci. Technologie. (Paris) 7 (5), 521–528 (2017).

« • En 2008, nous avons démontré que la portion enroulée du canal sudoripare située dans la couche superficielle de la peau pouvait être considérée comme une antenne hélicoïdale dans la bande située sous la bande THz. Les ramifications de ce que ces découvertes représentent dans la condition humaine sont encore très floues, mais il est évident que l’absorption de l’énergie électromagnétique est régie par la topologie de la peau et de ses organites, en particulier le canal sudoripare. »

On peut ajouter  aussi

https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/01/03/la-5g-et-la-peau/

HCE- micro- mouvements incontrôlables du corps – brûlures

10 Oct

touche-pas-unnamed

Dans la lettre à Madame Blaineau * (1) , il avait été noté l’utilisation  probable des canalisations électriques  de l’immeuble , pour transporter des signaux mortifères, et attaquer une cible (moi), en tous endroits dans cet immeuble.

Dans le parking, au-dessus de ma voiture, où j’étais retournée pour fuir  « mon » appartement et les fous furieux  qui habitent autour,  on trouve ceci :

img_8818-au-dessus-de-la-voiture

Ce type d’attaque  par signaux pulsés , destinés à tuer une personne en cachette,   perdure depuis  20 mois , aux Sables d’Olonne.

img_8800-boite-a-lettres

Comme pour beaucoup d’autres cibles, chaque article du blog , et dont les assassins en bandes organisées protégées des Sables d’Olonne  sont friands, entraine  une modification de la torture infligée par énergie pulsée .
Cela avait déjà été noté entre autres  avec les ratés détectés  lors des nouveaux  tirs d’énergie  de  l’imbibé A. ROUX de Vannes et  les changements à la baisse en CEM , du sur-nourri  sadique G. POITEVIN de Vendée.

Ici, malade et fiévreuse, j’avais fait face  le samedi 8 octobre au soir à des réveils constants sur fond de sursauts par micro mouvements brusques et incontrôlables.

Le bras posé sur le front  se soulevait tout seul et redescendait  illico. L’épaule se tordait  en décollant du lit   avant de retomber comme une chiffe molle. La nuque quittait l’oreiller, hors ma volonté. La tête tournait de 30 ° à gauche en quelques femtosecondes,  avant de revenir seule à sa position initiale. Le genou se soulevait soudain , entrainant un mouvement de l’entière jambe.

cortex-moteur-primaire-d_06_cr_mou_1b * (2)

Ce phénomène est connu des cibles de harcèlement électronique  qui sont le jouet de criminels, quelque soit leur qualité ou but. Il s’agit , ici, d’un phénomène électrique. 

Pour dominer , ces criminels s’attaquent au cerveau.

Raconter ce phénomène fait passer pour cinglé.

Mais c’est bien plus grave que cela , puisque cela prouve ou montre une attaque et une  manipulation  de la partie de l’humain prévue par la nature  pour être la moins accessible à des prédateurs : le cerveau. Une criminalité qu’à ce jour,  l’Etat français ne fait rien pour arrêter…..

Sauf déclarer les cibles folles et faire courir ce bruit pas des avocats peu professionnels , des agents immobiliers, ou des policiers.

Les attaques incessantes du cerveau par tirs d’énergie dirigée sont prévues pour induire des maladies neurologiques à défaut d’avoir réussi la folie . La démonstration de ce 8 octobre au soir affichait  ainsi une dépendance totale à une manipulation  à distance de la motricité involontaire du corps. Cette motricité ne dépend pas du cervelet.

Elle pouvait indiquer aussi  la fabrication en cours, par tirs d’énergie incessants dans le cerveau,  d’une ou des 3 maladies dégénératives les plus redoutables : parkinson, alzheimer, sclérose en plaque

Les psychopathes aux commandes m’avaient lâchée après une démonstration  sadique d’une bonne ½ heure.

img_8846-brulure

Vers 1h40 du matin, j’avais sursauté , cette fois, sous l’effet d’une brûlure. La sensation était celle d’une lame de feu qui ouvre le corps de la gorge au pubis. C’était de l’ordre d’une crise cardiaque.

Il aurait sans doute été plus intéressant  de détecter le champs électrique, à ce moment-là. Mais , je n’avais pas prévu cela non plus.

Quand j’avais pu, j’avais changé de lit. Ça avait été pour être matraquée toute la nuit  de sortes de boules de feu  balancées à la vitesse V , sur la tête et les poumons.

Et cela avait permis de faire repartir de plus belle , l’inflammation et l’infection que je traine déjà depuis 10 jours. Fatigue, en sus.

img_8834-4hz

Cette fatigue peut aussi être due à une concentration anormalement élevée d’ELF 4Hz pulsées . Au matin le détecteur montrait ceci  ci-dessus ,
pour des valeurs souhaitables en zone de repos  ne dépassant pas 500 nano Teslas .
Ici , il s’agit de microTeslas.

https://etouffoir.blogspot.fr/2016/10/lettre-madame-blaineau.html

COMPLÉMENT

11/10/16

  • Soit une chambre , sans lumière allumée, ni  aucun appareil électrique branché sur le réseau.
    Le détecteur de champs électrique n’avait, par ailleurs, jamais été touché ou bougé.
    Il n’y a eu aucun mouvement brusque ou particulier dans la chambre pendant tout l’enregistrement.
  • img_8849-chps-electriques
    Au matin, la détection de champs électriques montrait des valeurs allant de façon aléatoire de 0,3 V/M à 2,3V/M .
  • img_8860-a-partir-de-5h30
  • Entre 5H30.59 et 6H38.31, le temps de l’enregistrement EEG, il y avait eu 63 décharges électriques ressenties par le cerveau et enregistrées ( outbreak) comme telles par l’EEG , simplement en pressant sur un bouton qui était à portée du doigt.
  • img_8861-63-decharges
  • En prenant l’exemple de la décharge électrique EEG de 5H48 –,
  • img_8847-5h48
  • l’image EEG de la décharge électrique donne ceci :
  • img_8848-5h48-decharge-electrique-eeg
  • Ce qui semble être l’énergie développée pendant cette sur-activité électrique épuisante, donne cela , pour chacune des électrodes :
  • img_8856-pendant-une-decharge

Juste après cette décharge électrique , l’image EEG d’un cerveau revenu au repos  donne ceci ,

img_8855-juste-apres-une-decharge

et l’analyse faite  ( partie en rouge)

img_8857-ondes-analysees-apres-une-decharge
donne  cela , au niveau de chacune des électrodes

img_8859-apres-une-decharge

Le détecteur enregistre toutes les 10 secondes

l’EEG enregistre chaque seconde

Mieux que les fréquences « en or ». Tirs d’énergie dirigée sur 500 MHz et 600 MHz

2 Déc

 

Les fréquences en or , sont celles de la téléphonie qui pénètrent le mieux les bâtiments et le béton .800 MHz était utilisée depuis plusieurs années. 700 MHz, est la  petite dernière,  vendue par l’Etat aux opérateurs français. Elle ne sera opérationnelle que dans quelques mois.

Elle est  déjà utilisée, ici , par des criminels .

IMG_5354 vendée

Dans un texte de conseils aux individus ciblés par le harcèlement électronique , Eleanor WHITE avait proposé d’user du mot «  torture  » avec modération.
Ça a tendance, paraît-il,  à faire ricaner Jean Durand ou Pierre Dupont.

Car les IC ( individus ciblés) ne sont pas enfermés dans des prisons. Ils sont seulement prisonniers dans leurs appartements et dans leur chambre où ils sont matraqués et bombardés d’énergie dirigée. On les maltraite et on les torture chez eux, dans leur lit.
Leurs bourreaux , sadiques lâches , aux airs de bigots ou d’employés ou petits bourgeois normaux et cachés dans des pièces à côté ou l’IC ne peut pas pénétrer, peuvent donc difficilement être désignés. Sauf dans ce blog. Et ça les énerve.

IMG_8501-cerveau
Les conséquences physiques , physiologiques , psychologiques de cette torture qui dure maintenant pour moi en continu depuis 1265 nuits sont difficiles à faire admettre. Simplement parce qu’astucieusement, le harcèlement électronique n’est pas reconnu . Les procureurs et les policiers l’ignorent volontairement . Les services de l’armée qui ont les moyens de le prouver sont aux mains de ceux qui le couvrent. Ou bien pire, comme l’avait montrée la participation de G. POITEVIN,* (1) ex-amiral ou assimilé de la Marine nationale.

Et pourtant, il est impossible de ne pas nommer «  torture  », cette pratique indigne et cachée qui consiste à infliger des souffrances inutiles en continu pour monopoliser l’attention (ce qui est la forme élémentaire du contrôle mental),  faire souffrir à hurler sans pouvoir le faire, détraquer la santé et pousser au suicide.

seppuku

Il faudrait ce dernier spectaculaire de type seppuku, pour attirer enfin l’attention des médias sur ce crime. Mais il manque , en France un samouraï  ami volontaire pour décapiter le suicidant et abréger les souffrances dues à l’abdomen lacéré par le seppuku. Le dernier  personnage célèbre en date à l’avoir pratiqué , est sans doute Mishima.

A Cap Olona où le HCE* prospère impuni, depuis quelque temps , les rôles de bourreaux semblaient avoir été répartis en fonction des absences. Piètre ruse. Quand Denis Stéphane ( A221) était absent la nuit, les tirs venaient de chez lui ou du dessus ( A321) comme il me l’avait suggéré.
Quand Denis STEPHANE était chez lui, alors les tirs d’énergie venaient du dessous de l’appartement de M DECROIX.
Quand l’appareil ou l’opérateur avait déterminé mon changement de lit , et un accès finalement plus facile à la tête,  alors les tirs étaient faits de l’appartement de Mme BROCHET , voisine de palier, et donc  à l’horizontal.

Car la détection globale de la position du corps , qui permettra ensuite à l’opérateur et à l’appareil de viser la tête , les oreilles et le cerveau , privilégiés par les criminels de cette histoire, se fait presque toujours de la même façon. Par une aspersion d’ondes qui me retrouve quand je me déplace avec mon couchage. Ce sont mes pieds qui me préviennent , par des sensations de piqûres , de brûlures ou de pincements des nerfs .

La nuit dernière, la folie assassine locale ne m’avait, une nouvelle fois , laissé aucun répit. Les tirs avaient d’abord été ainsi  :

IMG_5355 tirs habituels 0 H 24 ou

IMG_5356 tirs en 2,4 GHz

Puis, opérateur énervé ou incompétent, ou appareil à torturer détraqué, j’avais eu droit à des tirs sur les fréquences 600 MHz et 500 MHz. Mieux que les «  fréquences en or «, car elles pénètrent encore mieux le béton et mon blindage. Elles assurent donc des dégâts plus graves sur la santé.

colonne J = 500 MHz   K= 600 MHz   L= 700 MHz

IMG_5361 500 MHz et

IMG_5360 600 MHz

Cette fantaisie des criminels obsessionnels locaux, avec des tirs  sur 500 MHz, 600 MHz et 700 MHz  vers ma tête ,  avait été  stoppée après 8H du matin.

IMG_5362 - fin

 Le droit de mort sur les femmes , par des fous bons à enfermer. Une spécialité vendéenne, aussi.

IMG_5353 vendée
A. De Certaines,  * (2)organisateur, acteur et protecteur de la torture par énergie dirigée, à Paris XV, est d’origine vendéenne.

*(1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2015/02/08/h-c-r-lallee-des-harceleurs/
*(2) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/03/torture-et-copropriete.html

  • HCE= harcèlement criminel électronique

H C E- brûlures – appel à témoignage

27 Mai

Cet appel à témoigner s’adresse aux résidents de cet immeuble

IMG_2710

qui pourraient éventuellement et aussi  faire état

IMG_2704 brûlures

  • – de brûlures comme celle-ci apparue tout soudain après une nuit de tirs d’ondes   incessants
  • – de maux de tête incompréhensibles et persistants,
  • – de troubles de la vision qui baisse de façon dramatique et  inexplicable ( pour eux),
  • – de saignements des gencives,
  • – de troubles digestifs avec variations de type extrême etc..

Il se pourrait, en effet,  que le technologie destinée à me torturer , selon les caprices et humeurs des opérateurs locaux , fassent des dégâts collatéraux. Les ondes qui traversent le corps ne s’arrêtent pas poliment au plancher.

Pour me suivre et poursuivre et pouvoir ensuite viser ou cibler une partie du corps, et  partout dans mon appartement , il faut peut-être aussi « arroser » large . Par ailleurs les tirs continent sans doute  quelques minutes   en attendant que la machine signale mon changement de place.

Si cela s’avère le cas, aux résidents concernés , je propose de me laisser un message en commentaire ici  , et qui ne sera pas publié.

Comme l’avait montré la situation au 22 rue Ernest Renan, Paris XV, l’intensité de la torture est fonction de l’humeur des tortionnaires.

Après 3 années de harcèlement d’immeuble inefficace pour me faire partir, le trio  DE CERTAINES WALTI/FRENOVE et ses  copains corso-beurs ,  était passé à l’étape harcèlement électronique sans rémission .

La dernière nuit passée dans ma voiture dans cette rue Ernest Renan * (1) ,avec tirs d’ondes en provenance de l’appartement DE CERTAINES  avait montré que cette forme de criminalité dépendait ce jour là, comme avant et partout ailleurs, entièrement  de la hargne inconditionnelle  de cet homme contrarié.

Ici, dans cet immeuble à 500 kms de Paris , comme également aux Sénioriales avant, les  mêmes conditions sont reproduites à l’identique. Un(e) ou des inconnu(e)s, sans raison personnelle,  est ou sont  « missioné(es) » pour me torturer sans répit et de préférence sans preuve.

Le plus souvent,  depuis quelque temps , mon détecteur habituel  ne donne pas d’indications sur la violence  des tirs. Ce qui peut signifier

  • que les criminels  utilisent une technologie non détectable par mon appareil,

ou

  • que les tirs  sont cachés par une autre technologie et n’apparaissent qu’en cas d’erreur de manipulation

ou

  • que le spectre de signal utilisé pour la torture est différent de celui qui apparait en détection qui serait celui de « l’accroche  » , et qu’il  dépasse ce que le détecteur est en mesure d’enregistrer. Soit  6 GHz pour celui-ci

La nuit dernière (26 au 27 mai) , l’opérateur des tirs d’ondes  était  sans doute de très mauvaise humeur. Après des brûlures sous la plante du pied droit  et sur la jambe droite ,  la cadence des tirs vers la tête avait été   infernale. Mes déplacements de protection avaient été tous inutiles .  Les ondes retrouvaient le corps et surtout la tête, partout. Comme à Paris. Comme à Vannes. Comme ailleurs.

IMG_2707 appart

L’enregistrement continu    ne montrait pas grand-chose  de spectaculaire en détection : de très infimes CEM sur les fréquences  1,5 GHz (T) 1,6 GHz ( U) 1,7 GHz( V) 1,8 GHz ( W) .

J’avais fini la nuit sur le balcon.

Cela avait, semble-t-il,  obligé  la machine- à- exterminer des tortionnaires  de cette ville,  à élargir le spectre de son signal ainsi , pour ne pas me quitter  :

IMG_2708 balcon

* (1) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/04/copropriete-represailles-torture.html

HCE – le feu au pied

11 Mar

ordalie 1Photo Wikipédia

Il y a des tas de gens de part le monde qui se réveillent et se disent bonjour,  en s’aimant.

Pour moi,  après des nuits de “zappings “ épuisantes , l’obligation de bouger  est à base  de brûlures sous les pieds  et  d’un peu de supplice « dit »chinois avec aiguille enfoncée dans la chair   ( sensation de) .

Il n’y a pas d’instrument de torture visible pour ce supplice . Tout se passe  à distance par des projections d’ondes programmées qui peuvent atteindre n’importe quelle partie du corps .

C’est un complément au “zapping”   actuel qui épuise le cerveau . Ces “zappings” ressemblent à des ondes sonores  qui traversent toutes les protections empilées autour de la tête. Cela n’exclut pas l’hypothèse que ces bruits fabriqués par des ondes   ne se déclenchent peut-être  qu’à l’intérieur de la boite crânienne

Le meilleur endroit pour  torturer un être humain  est certes  son appartement où le ciblage  est  facile . Cette organisation criminelle a en effet les moyens de soudoyer des voisins  pour utiliser leur appartement et leur faire faire le boulot . Elle a aussi , ce qui semble le cas ici, les moyens de faire bloquer la location d’un appartement pour pouvoir l’utiliser à ses fins exterminatrices .

Mais pas seulement, et bien plus encore.

Dans tous endroits, la localisation précise du corps se fait  par  projection d’ondes avec retour d’information sur l’emplacement où il a été trouvé . C’ est le cas  si et quand une  cible organise  son couchage dans des endroits improbables : sous un bureau, sous une table,  dans une cuisine, une salle de bain,  sur un balcon etc ……pour ce qui concerne le lieu de vie.

Il en va de même en extérieur , loin du lieu de vie, si la cible a été suivie et que sa position a été donnée grâce aux  portables de quelques harceleurs  poursuivants.

???????????????????????????????

C’est ce qui s’était passé récemment ici où j’avais eu la paix seulement pendant 40 minutes avant que ne débutent une incroyable sensation de démangeaison sur le côté du pied. Des picotements  semblaient “sautiller” sur les terminaisons nerveuses, à l’intérieur du pied. Aucun grattage n’avait pu calmer ce type de démangeaison qui se déplaçait sans arrêt.  Ça avait cessé tout soudain, après une bonne dizaine de minutes.

Il arrive aussi  parfois que l’opérateur/programmeur de torture , salaud sadique,  soit particulièrement excité et laisse des traces, comme cela avait été le cas au 22 rue Ernest Renan , Paris XV * (1) .

Ce mardi 10 mars 2015 , le programme  du supplice avait même été double. Le ou les opérateurs   qui veulent contraindre une cible au silence ou la faire déguerpir,  avaient la rabia. A 2h du matin , c’est d’abord le talon droit qui avait morflé, avec sensation de brûlures croissantes .

La progression est un bon anxiogène par anticipation du pire à venir.

Après avoir beaucoup gigoté pour  déstabiliser le rayon d’ondes projetées sous mes pieds  ,  à 3h du matin  , épuisée par la douleur et le manque de sommeil , j’étais  malgré tout toujours allongée. Et une aiguille  ( sensation de ) avait  alors commencé à s’enfoncer dans la chair du gros orteil, sous l’ongle renaissant. . ça avait duré de longues minutes.

???????????????????????????????

3     ( 3h)  , c’est aussi  le symbole que les organisateurs de cette particulière  situation de harcèlement  avaient systématiquement mis en avant.

???????????????????????????????

Ces photos de bout d’orteil tuméfié  évoquent difficilement  l’intensité de la douleur ressentie . Cette douleur avait cessé tout soudain. L’orteil avait montré un peu de mémoire.

IMG_1578

En 2009 , c’est dans un prétoire qu’un magistrat français m’avait souhaité la torture par le feu sous les pieds. Il  était ce jour-là , président de la  1ère chambre , section K, de la Cour d’Appel du TGI de Paris.

Nous étions deux femmes devant lui, la partie adverse , avocate, et moi. Derrière nous ,  entassés sur 3 bancs   des hommes en robe attendaient leur tour  : tous avocats.

Le président , Mr Nivôse semblait d’humeur badine. Il avait commencé par une feinte erreur de civilité, m’appelant “Mademoiselle “ au lieu de “Madame”. Un classique de harcèlement .

  La partie adverse, courtoise, avait corrigé. Nos dossiers ne comportaient pas cette ineptie. Je m’étais contentée d’un “ si ça vous fait plaisir…” . Ce qui  avait déclenché un pataquès de camouflage . Mr Nivôse s’était alors mis à dire, redire et répéter à sa greffière qu’il fallait rectifier tout ça. Immédiatement.

Mais, cela avait valu une séance d’humiliation pour l’avocate de la partie adverse  . Elle avait pris les coups à la place de son patron Me Warusfel . Me Warusfel,  était réputé par une revue spécialisée, comme étant capable de comprendre, déjouer et exposer les situations et coups les plus tordus.

IMG_9621 FM

Mais  Mr Warusfel  avait refusé  de prendre mon cas pour me représenter. Cette représentation était limitée à l’obtention  de mon dossier de partie civile auprès du juge instructeur . Cette action n’est possible que par l’intermédiaire d’ un avocat. Le subterfuge de refus de Me Warusfel avait été simple et habituel : une fausse information,  facturée .

Et là, je réclamais un remboursement.

Au TGI ,  Mr Nivôse, revenant vers moi, dont le système de défense n’avait pas varié , s’était énervé, regrettant que l’on ne puisse pas me faire appliquer le système de l’ordalie par le feu pour obtenir la vérité. Comme si je mentais .

Mr Nivôse avait sous le nez  une évidente petite  ( financièrement) escroquerie . Pour  ne pas avoir à trancher, il aurait préféré que l’on me brûle la plante des pieds comme au Moyen Âge et que la décision dépende d’une cicatrisation aléatoire . Cette torture lui plaisait. Il le disait publiquement.

Il nous avait en plus  éjectées de sa vue d’un ordre, ponctué d’un geste de la main  , et répété 3 fois “du vent, du vent, du vent”

Ce qui d’habitude s’exprime par “  Le jugement sera disponible sous 15 jours”.

L’avocate de la partie adverse était livide.

ordalie_02                                                    photo Wikipédia

N.B. La nuit suivant la mise en ligne de cet article, les plantes des DEUX pieds avaient été chauffés. TOUTE LA NUIT.

 

Les effets du harcèlement électronique

1 Juil

Image Repris du blog : http://transition888.heavenforum.org/t210-les-armes-psychotroniques

TRADUCTION libre , pour information, des rubriques proposées dans l’image ci-dessus

Effacement de la mémoire et action erronée induite

Altérations auditives induites à la fois dans l’apparente provenance et le volume et parfois même dans le contenu

Démangeaisons soudaines et violentes de l’intérieur des paupières

Emprises sur les voies respiratoires , incluant la parole forcée sous l’effet d’une contrôle extérieur

Voix produites par micro-ondage

Sensation (?) de paupières transparentes

Acouphènes artificiels (bourdonnements d’ oreilles)

Mouvements de la mâchoire et claquement de dents forcés

Accélération du rythme cardiaque sans raison

Violentes démangeaisons sans éruption cutanée, induites à distance , avec une préférence pour les endroits difficilement accessibles et souvent pendant des travaux délicats ou malpropres et  également décrites comme des chocs

Contractions forcées des grands muscles du dos ou autres vibrations inexplicables

Poussées forcée du bras pendant un travail délicat entrainant blessure ou déversement

Cas répétés de piles de montres neuves déchargées rapidement

Mouvements forcés des mains parfois synchronisés à des images mentales forcées , en état d’éveil

Une attention particulière pour la sphère génitale avec démangeaisons, orgasmes forcés, douleur intense avec sensations d’ aiguilles chaudes

Douleur générale intense ou sensations d’ aiguilles chaudes enfoncées dans la chair au moment de s’endormir

Egalement , agitation incontrôlable parfois suivie par de courtes périodes de « rigor mortis »

Démangeaisons d’endroits difficilement accessibles , sans éruption, et qui débutent souvent par une sensation de petits chocs électriques

Démonstration de contrôle neurologique en redressant  chaque orteil presque à 90 ° et pendant plusieurs minutes   

La première transmission de voix humaine directement dans le crâne d’une personne vivante a été réalisée par le Dr Joseph SHARP de l’Institut de recherche militaire de Walter Reed en 1974 . En transformant la voix d’un hypnotiseur par la méthode du son silencieux de Lowery * ou méthodes de brouillage Smirnov ** telles qu’ utilisées dans la guerre du Golfe, il est possible d’hypnotiser une cible sans qu’elle le sache , et en ne laissant aucune trace .

Une particularité  de la privation de sommeil  est le fait qu’elle survient  exactement au même moment à la seconde près , chaque nuit et pendant des semaines ou des mois.

Parmi les effets généraux il y a une élévation brusque de  la température  du corps , des douleurs générales provoquées , des excitations de type caféine, l’absence de sommeil, des troubles de sommeil , des déformations des traits du visage, des brulures de micro-ondes, des sensations de chocs électriques  Une cible  de harcèlement criminel organisé sera souvent confrontée à de fréquentes violations de domicile ou de lieu de travail avec dégradations des vêtements,  du mobilier , vols de documents, sabotage des outils et documents informatiques avec en plus un harcèlement de proximité basé sur une campagne  de propos calomnieux et de mensonges vicieux .

Pour des détails complémentaires on peut voir : http://www.catchcanada.org, http://www.raven1net , http://www.multistalkervictims.org

et une autre présentation à :   http://jeunescibles.blogspot.fr/search/label/Mind%20Control

* http://www.silenceopensdoors.com/tag/oliver-m-lowery/

http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/esp_sociopol_mindcon38.htm

http://blackeyenews.com/?p=362

**   http://psychophysical-torture.de.tl/Igor-Smirnov.htm

Zappings, piqûres, toux

29 Avr

Voici ci-après, une nouvelle exposition de photos de détections, à l’usage d’autres victimes et de tous ceux qu’intéresse le détournement supposé  de l’usage  des antennes-relais .
https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/27/deux-experiences/

Image

J’étais allée à Conleau pour dormir dans ma voiture. Cela n’avait pas été possible et soulève toujours les mêmes questions liées à ce ciblage, pour privation de sommeil .
Il ya deux ans, un fournisseur hollandais d’EEG avait proposé en plaisant «  femme bionique  » comme réponse .http://etouffoir.blogspot.fr/2014/04/le-holter-texte-de-novembre-2012.html
Mais là, privée de nouveau du droit au sommeil, j’avais donc et finalement recommencé à prendre des notes.
Ce qui est présenté ici est la corrélation entre les indications des notes prises et la lecture ultérieure des détections  . J’en ignore la pertinence.

Ce qui est appelé ici, zapping est une souffrance ressentie au cerveau comme un coup de fouet brûlant. Il correspond après lecture des détections, à un différentiel de puissance de signaux successifs HF ( hautes fréquences)  dans une gamme de souffrance  moyenne ( sauf 23h55) .
Les zappings de l’emplacement N° 5 , n’étaient que de 100 MHz , mais incessants et tous ressentis au cerveau, par ciblage sur ma tête .
Au matin, à la douleur continue du cerveau, il fallait ajouter : yeux  douloureux brûlants et  vue brouillée.

Les piqûres et la toux mentionnées ici , avaient déjà été présentées dans l’article  : http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/le-harcelement-electronique-toux.html
J’ajouterai seulement que la sensation de brûlures et d’étouffement au niveau de la gorge et qui oblige à tousser , s’accompagne parfois d’une formation instantanée de glaires qui obstruent la trachée en complément.

Les détections ci-après ont toutes été faites dans la voiture, avec l’appareil posé au même endroit.

A Conleau, j’avais changé de place 5 fois, m’éloignant ou essayant de me protéger par autre véhicule  plus grand que le mien et déjà en place , ou par  hangar interposé , de la portée de l’antenne-relais de l’hôtel Mercure . En vain

Vers 22H30 , alors que j’étais seule sur un parking , mon déplacement n°2, une voiture 4×4 était passée, traversant l’espace très lentement et dans toute sa longueur . En mission, recherche ou provocation . Il y avait eu la même chose dans la voie sans issue, qui correspond à mon déplacement n° 5 , vers 4h30 du matin.

 

Image

Image

Image
Image

Image

 

Image

Image

Image

ImageImage

ImageImageEn complément voici un autre exemple des détections faites dans le salon de mon appartement où j’avais terminé la nuit, dans des conditions de souffrance différentes mais avec au final le même  résultat de  non repos  .

Image

Parce que l’appareil émetteur ou, l’antenne relais de l’appareil émetteur , ou l’amplificateur de signal ,  est seulement 2 m50 plus haut , la cadence de ces poussées de 400 MHz vers ma tête était comme suit : 5h32, 5h36, 5h37.20, 5h37.40, 5h38.50, 5h39.40, 5h40, 5h40.30, 5h41.20, 5h41.50, 5h42.20, 5h42.50, 5h43, 5h45.50, etc…

Le jeune homme beur qui habite aussi dans cet appartement, selon lui, semble aussi,  être un très gentil garçon .

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/05/cibles-et-symptomes.html

Dans cet immeuble, on torture aussi

30 Mar

???????????????????????????????

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/17/criminalite-au-xxieme-siecle/

Un certain nombre de victimes de micro-ondage pense que l’appareil le plus généralement utilisé par les réseaux criminels pour torturer « une cible » chez elle dans son appartement ou dans son lit serait de la famille du MAGNETRON à cavité et que tout le monde connait dans sa forme utilitaire culinaire.: le four à micro-ondes .
C ‘est effectivement l’appareil le plus à portée de main et transportable pour un usage domestique de voisinage.

Image                                                                                                    Photo wikipédia

Cela avait déjà été mentionné dans ce blog.

Je rappelle qu’une cible, et ici plus particulièrement de harcèlement électronique,  est un individu désigné par des criminels pour être martyrisé en cachette par torture. Image
La torture consiste à brûler cet être humain  par des ondes propulsées et le priver de sommeil et de récupération en détruisant son cerveau avec des tirs d’ondes électromagnétiques . Ces tirs d’ondes traversent les murs

Cet appareil  , le magnétron rendu  familier comme four , n’en est pas moins redoutable et présente en plus un risque d’irradiation élevé.
Il se trouve que ce matériel a fortes puissances d’impulsions aurait , dans sa fonction radar, la possibilité de détecter des objets et donc des personnes grâce à sa courte longueur d’ondes. Le rayonnement réfléchi par une cible serait analysé pour produire une carte de radar sur un écran.. Ici l’emplacement de la cible.
Cela permettrait donc le suivi constant des cibles chez elles, par les tortionnaires voisins , sans technologie trop compliquée particulière , pour ce qui concerne ce système .

Par contre, on dit, par ailleurs, que la fréquence de résonance de cet appareil n’est pas précisément contrôlable. Dans les applications à impulsions , il y aurait ainsi un retard de plusieurs cycles avant que l’oscillateur arrive à sa puissance de crête.

Ici, par contre, les détections faites les 29 et 30 mars donnent plutôt l’impression qu’il existe une manipulation réussie  d’un appareil,    avec une baisse de puissance  préliminaire, pour arriver ensuite à un différentiel qui correspond aux tirs douloureux, et notés à toute vitesse, pour vérification ultérieure. Il pourrait donc s’agir d’un appareil différent.

L’indication 1, 9 correspond à 1,9 GHz . Un tir éclair propulse donc 1 GHz vers la tête

Image

Faites après un nouveau déménagement, ces détections parlent de torture par principe et habitude. Un inconnu , voisin sollicité, se serait de nouveau porté volontaire comme bourreau sadique à distance. Hors hôtels, c’est  le 6ème en 20 mois.

3h49 du matin 30-3

Pour indication, exemple et mémoire, je note ici, de nouveau , comme au temps de CHURCH à Paris, la cadence entre 1h31 et 4h du matin des tirs d’une puissance reçue par mon cerveau et variant de 900, 800 à 700 MHz entre 1h31 et 4h du matin : 1h31 , 1h32 , 1h34 , 1h37, 1h38, 1h45, 2h31 , 2h32 , 2h33 , 2h36 , 2h40 , 2h41 , 2h43 , 2h44 , 2h47 , 2h48 , 2h50 , 2h51 ( puissance 1 GHz) 2h57 , 3h01 , 3h34 , 3h38 , 3h49 , 3h51 , etc….

Image                                                                                                    photo wikipédia

Cette nuit -là, je n’étais pas dans la chambre , où stagne un champ électromagnétique des plus nocifs , oscillant de 40 à 100 microW/m2 de jour comme de nuit  et qui montre la présence d’un matériel dangereux pour tous les autres voisins.

                                                                                        

                                                                                          Complément

La partie de la nuit suivante (30-31) , entre 1h35 et 3h40 avait été de nouveau  bombardée de tirs de 900 et  800  MHz, et avec la même cadence d’un tir toutes les 1, 2 ou 3 minutes.

Et cela avait recommencé à 6h45.

Le lundi 31 mars, toute connexion était devenue impossible dans l’appartement. Et la clé 3G s’échinant à essayer de faire son boulot de connexion  avait produit des valeurs redoutables.                      ??????????????????????????????? jusqu’à  5000 microW/m2. Pour rien. Même si elle  avait fait pire à  la précédente adresse.

Pour mémoire, voici ci-dessous les valeurs des signaux des principales sources d’un environnement d’appareils de communication.

???????????????????????????????

Pour la compréhension de ce phénomène de tirs d’ondes pendant la nuit , j’ajoute que je n’ai  actuellement , pas de téléphone , avec ou sans fil , et qu’aucun appareil électronique n’est connecté ou branché pendant les nuits de détection.

Pour brouiller les pistes et donc la compréhension, différents appareils sont utilisés.  De nouveau voir : https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/17/criminalite-au-xxieme-siecle/

Le 1er Avril  à 1 h 25 du matin, , un des tireurs fous de Vannes,  qui habite ici, ou  a ses entrées dans cet immeuble, s’était amusé à me faire tressauter l’épaule gauche .  Ce phénomène connu  a la réputation d’être la conséquence de tirs d’ultra-sons .

Sinon il s’agirait d’une commande au cerveau.

Comme j’étais dans le salon, dans le noir, cela indique également  l’utilisation de matériel qui permet de localiser la cible  à travers les murs et les épaisseurs de protection  utilisées.

Et les tirs avaient  continué… 1h30, 1h35 , 2h10

 

 

Demande d’annulation de dossier

3 Mar

Pour d’autres cibles. Si besoin.

ORDRE NATIONAL DES MEDECINS
105 Bd PEREIRE
75017 PARIS

Le 23 Février 2014

DEMANDE d’ANNULATION DE DOSSIER

I – Les faits
Je suis tombée dans la rue après avoir buté dans un pli de bitume du trottoir rue de Vaugirard 75015 PARIS  le 29 avril 2013 vers 20h30

Ma tête a heurté un pavé. Un passant a appelé les pompiers qui ont proposé de m’emmener à l’hôpital Georges Pompidou pour un scanner de la tête.

Vers 23h30 alors que je dormais sur un brancard, le Dr DELCHEV est venu m’interroger sur une éventuelle fatigue à l’origine de cette chute.

J’ai mentionné  le manque de sommeil dû à du harcèlement électronique, partie intégrante de harcèlement en réseau qui  relève de la sociologie.

Mr DELCHEV a voulu des exemples de réseaux . J’ai répondu « scientologie  » « civitas »  » franc maçonnerie » . Je n’ai à aucun moment utilisé le mot « COMPLOT »

Mr DELCHEV  a voulu des précisions sur le harcèlement électronique, qui relève de la science physique, puisqu’il s’agit de champs électriques et électromagnétiques pulsés qui sont mesurables et prouvables. Le harcèlement électronique provoque des brûlures (difficilement qualifiables d’hallucinations).

Je n’ai à aucun moment demandé d’aide ou exprimé de plainte sur cette situation globale sur laquelle il interrogeait de façon pressante.

J’ai seulement répondu à des questions,  mais qui ne relevaient pas du domaine de compétence de ce  spécialiste du mental . Mr DELCHEV  passait son temps à textoter en me parlant.

Pour conclure , avec en prévision un scanner au petit matin seulement, Mr DELCHEV m’a proposé de finir la nuit dans cet hôpital Il n’a à AUCUN MOMENT mentionné ou proposé une hospitalisation.

Le lendemain matin 30 avril 2013 – le Dr BOILLET m’a lu le certificat de Mr DELCHEV .
J’ai contesté la teneur de ce certificat  en relevant  les inexactitudes grossières
J’étais là pour un scanner et rien d’autre. Précisant  et accessoirement  que
je ne connais pas d’extra terrestres et n’en ai jamais parlé
ma privation de sommeil durait alors depuis 370 nuits et non pas  « quelques nuits »

Cette contestation du certificat de Mr DELCHEV  a mis Mr BOILLET en colère.

Mr BOILLET a exigé les coordonnées d’un référant. J’ai refusé, m’apprêtant à partir, comme prévu.
La colère de Mr BOILLET a décuplé.
J’ai finalement donné les références de Mr XXXX  à qui Mr BOILLET a tenu à parler au téléphone.

Puis Mr BOILLET m’a ordonné de rentrer dans la chambre et de ne pas en sortir.
Ce comportement autoritaire  et bizarre m’a au contraire déterminée  à prendre mes affaires pour partir, comme cela avait été prévu avec Mr DELCHEV.

Mr BOILLET a  alors appelé la sécurité pour me conduire à une ambulance , direction Ste ANNE.

Le certificat de Mr BOILLET a été fait à 11H
L’ambulance a quitté l’hôpital à 11H03

II- DISCUSSION

Je viens seulement de recevoir copie du certificat de Mr BOILLET , qui comporte 10 lignes, comme si ce médecin  avait fait une consultation de spécialiste.
En fait  notre » relation » n’a été empreinte que de sa colère, et de questions sur mon retour chez moi, que je voulais décider.

Mr BOILLET, entre autre inexactitude patente,  note dans son certificat  un refus de soin . C’est  inexact: je prends régulièrement les médicaments pour les seuls problèmes médicaux connus : un excès de cholestérol.

Mr BOILLET y note l’absence de tiers pour justifier un « péril imminent » . C’est inexact. Face à son comportement belliqueux j’avais donné  les coordonnées de Mr XXXXX. qu’il avait même  appelé.

Ces inexactitudes  font  naturellement tout autant douter des autres assertions déclinées à toute vitesse, mais censées caractériser mes années écoulées.

Sachant que le harcèlement en réseau  et dont je faisais état relève de la sociologie, et que le harcèlement électronique relève de la science physique, et laisse même des traces de brûlures , il ne s’agit pas de problème de santé mental.

Ces deux phénomènes que j’avais évoqué avec Mr DELCHEV se trouvent donc hors du champ de compétence des spécialistes du mental.

Que des psychiatres ignorent ces phénomènes de société est regrettable. Cela ne leur donne pas le droit ou la possibilité de les interpréter  ou annexer en 15 minutes d’entretien pour stigmatiser une citoyenne calme et claire et sans demande d’aide.

Dans cette  situation  qui ne relève pas de  santé mentale ,  on peut  malgré tout noter que  ces deux praticiens ont gravement  enfreint les articles 28,  31,   33,  36, 37, 40, 51 du code de déontologie des médecins.

1° en délivrant un rapport tendancieux à base d’inepties d’extraterrestres, de « complot » , d’inexactitudes pour transférer ce dossier vers leur domaine (28)

2° en déconsidérant leur nom de métier par des mensonges et subterfuges ( proposer de continuer la nuit en hôpital alors même qu’une hospitalisation surprise semblait prévue) (31)

3° en inventant un diagnostic fantaisiste qui nuit à mes intérêts (33)

4° en niant mon droit à quitter le service des urgences comme cela était prévu (36)

5° en s’obstinant de façon déraisonnable à vouloir faire un diagnostic à partir d’un phénomène qu’ils méconnaissent (37)

6° en me faisant courir le risque de  l’étiquette inappropriée  « malade mental » (40)

7° en s’immisçant d’autorité  dans ma vie privée  et au nom d’une prétendue infaillibilité profondément remise en cause par le contenu et les circonstances de leur diagnostic erroné. (51)
Ces deux jeunes   médecins m’ont porté un préjudice personnel grave en m’ostracisant et  fabriquant un dossier psy alors que j’étais là pour un scanner et permettant par la suite  que des simples d’esprit et des policiers  en profitent pour me traiter de malade mentale .

Ces deux jeunes médecins   ont entrainé des dépenses inconsidérées et inutiles (23.000 euros) pour les contribuables

Ces deux jeunes médecins aux longues études gratuites,  ont fait une faute grave en s’emparant d’une citoyenne  pour la transformer en leur patiente hors leur champ de compétence reconnue.

Si on m’avait découvert un cancer m’aurait-on hospitalisée de force et opérée sans mon avis ?

Je ne suis pas et  ni n’étais pas  la patiente de Mr DELCHEV, de
Mr BOILLET, de
Mr GAY qui m’a exhibée  comme un chimpanzé dans un bilan clinique, de
Mr BEKIR m’a fait accompagner chez moi pour faire vérifier que j’étais  propre, de
Mr MONTEIL de MARICOURT qui m’a fait rechercher par la police judiciaire après mon départ de Ste Anne  décidé par un Juge .

Je demande par la présente l’annulation de l’entier dossier de psychiatrie  de avril et mai 2013,  me concernant , et élaboré hors toute demande d’aide  de ma part et à partir de phénomènes décrits par questionnements uniquement, et renseignés par pure courtoisie, mais totalement hors  du domaine de compétence  des spécialistes ici nommés .

Je joins copie des documents suivants :
– Certificat médical descriptif  du 29-4-2013 ( envoyé le 6-12-13)
– Certificat de Mr DELCHEV du 30-04-13 à 00H04
– Certificat de Mr BOILLET du 30-04-13 à 11H
– Certificat de Mr MONTEIL du 28-5-2013

Madame XXXXX
23 février 2014

Puis plus tard :

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/04/lettre-mme-marisol-touraine-ministre.html

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/05/lettre-de-madame-krebs-et-reponse.html