Tag Archives: CAP OLONA

VICIEUX à Cap Olona

25 Mai

Cap Olona est un immeuble situé  aux Sables d’Olonne (85), une ville

où , le maire refuse d’aider ou protéger une victime de torture électronique,

où,  la police préfère protéger  les criminels dénoncés plutôt qu’ une victime torturée,

où , un substitut de procureur classe mes plaintes,  au motif misogyne traditionnel  de « faiblesse mentale »

où , une propriétaire et son agent montent un chantier contre leur locataire,

où, en audience du TGI , un avocat , après m’avoir interrompue une fois pour dire qu’il a  donné l’ordre de me nuire à ma propriétaire, me crie  en plus

« Taisez-vous »  

sans que quiconque  en charge de cette audience , ne réagisse.

Le nouvel incident suivant , est une crapulerie faite dans le parking de l’immeuble Cap Olona, les Sables d’Olonne . Une très jolie ville.

La vis était très profondément encastrée dans la rainure du pneu. Il allait falloir un tournevis cruciforme pour la désengager.
En y regardant de plus près, on voyait une autre ébauche de trou , juste à côté. Le vicieux de Cap Olona avait raté son premier trou. Peut-être dérangé par un passage de résident dans le parking.

 


A ce stade de sortie de la vis , le mécanicien qui faisait la réparation avait commencé à émettre des doutes . Pour lui , avec une telle longueur de vis , si l’incident avait été un accident naturel, la vis se serait enfoncée en diagonale.

A ce stade-ci, il n’y avait plus aucun doute.

Dans le harcèlement crapuleux d’ immeuble , comme partout en France, on note facilement un processus mental habituel des pseudo- gladios, exécutants. Ces pions instrumentalisés et utilisés en réseau , pour harceler une cible ont une signature : celle de leur affect.

Quand un scélérat aime et bichonne sa voiture, il attaque la voiture de sa proie désignée.

Son mental de détraqué limité à ses propres priorités , lui fait imaginer et faire ce qui serait, pour lui, le plus détestable , s’il devait le subir.

Ici, dégrader un véhicule,

– sournoisement, parce que cela correspond à sa mentalité et à ses habitudes, et

– de façon évidente avec une très longue vis enfoncée jusqu’à la garde parce qu’il a, symboliquement ici encore, un mental de violeur.

Un de ses autres plaisirs  de vicelard, consiste à lâcher le volant de sa voiture, pour me faire deux doigts d’honneur. Avec les deux mains, mais en tournant la tête de l’autre côté, pour éviter la photo.

Simultanément, le même  sadique qui jouit sournoisement de ses exactions protégées par le réseau local, redouble la violence des tortures électroniques, dès qu’un nouveau billet qui expose le harcèlement criminel global de ses maîtres , paraît sur l’un ou l’autre de mes blogs.

Le vicieux produit la violence. Son action délibérée , entraine des réactions d’indignation. Le vicieux se venge  sur la victime par plaisir d’une part , et pour la faire taire d’autre part, espérant ainsi la terrasser plus rapidement.

Ainsi , pour la nuit du 21 au 22 mai , le matériel qui propulse les signaux avait été re-disposé de façon à produire les agressions venant à la fois du sol et du plafond. Et ce, également dans la salle d’O, mon dernier recours pour presque repos .

Cela indiquait très certainement, l’utilisation d’un amplificateur collé au plafond ( mon sol) de la salle d’O du restaurateur DECROIX (A201), et que l’opérateur du A221 était capable de déclencher alternativement avec son propre matériel émettant dans l’appartement au dessus du mien.

C’est ce qu’on appelle la technique de l’étau vertical.

Le fait de couper l’électricité de mon appartement avait entrainé un affaiblissement d’intensité des tirs. Pas pour longtemps.
Ce qui pose la question de l’élément qui donne l’information pour permettre et entrainer l’ajustement de la violence des agressions .

Publicités

Bouffées de chaleur pour le cerveau- 900 MHz

19 Mar

Avant de m’allonger,  ce jour-là, j’avais pris la précaution de poser ce coussin sur le lobe frontal.

Ça débordait pas mal.

Et WOOOOF ,  des signaux comme montrés ci-dessous, avaient traversé le coussin , la boite crânienne et le cerveau, dans une impression de bouffée de chaleur brusque et répétée 5 fois . Ce qui avait fini par ancrer une douleur sourde au niveau de la nuque.

Cette technique , relativement nouvelle ici, s’ajoute aux propulsions de sons qui démolissent les oreilles , et aux tirs brûlants qui visent les bronches.

On reste là, avec cette fréquence de 900 MHz ,  plutôt dans la cuisson douce  d’un être humain. Cette cuisson  propulsée par à coups ne provoque pas de souffrance violente qui donne envie de hurler, comme pour certains tirs. Elle rend abruti.

Ce mode de cuisson  s’apparente cependant  , à cause de la fréquence porteuse utilisée et  des propulsions rapides et répétées, à la technique en rafales qu’utilisait parfois J-J WALTI ( Paris XV ) , systématiquement G. POITEVIN ( 85) , ainsi que des très fous à LANESTER .

Cette cuisson par propulsions de signaux , est différente aussi de celle qui avait été mise en place, par émission en continu , par J. FOUQUET et Lovely92 à Vannes (56) et par le gros SUTEAU à Saint Julien des Landes (85) .

Cette cuisson en continu  peut relever  d’un portable ou d’un four à micro-ondes bricolé et muni d’ un cornet, ou d’un générateur de hautes fréquences .

Cette fois, une expérience, rapide, avait  été faite avec un portable , pour comparaison et différence , et qui montrait  que le portable  si allumé , émet non stop . A la manière du WiFi.

Comme ci-dessus , alors que le portable et le détecteur étaient  côte à côte. FA , indiqué dans la bande jaune  est le petit nom du détecteur.
Et la détection ci-dessous indique les valeurs obtenues,   après avoir placé  le portable et le détecteur  de part et d’autre d’ un mur en placo-plâtre.


Cette comparaison , montre une nouvelle fois,  que  les « tirs » sont l’expression d’ une pratique criminelle  , certes ancienne,  mais qui se généralise dans une  indifférence  curieuse et alors même que les intervenants sont connus , et nommés .

Ce qui suit  m’avait été infligé  , à 2h du matin, à mon retour chez moi après ½ nuit passée en voiture.

 

Coup de soleil généralisé

30 Jan

camera-thermique-detection-fievre-sur-une-personne-par-camera-thermique-infrarouge

Il s’agit d’une sensation de brûlure intense et qui couvre tout le corps.

Les brûlures avaient commencé au niveau des jambes. Elles s’étaient développées avec férocité autour de la taille laissant des petites cloques assorties de points rouges particulièrement marqués.

Puis cette sensation de brûlure s’était étalée sur tout le corps , avant et arrière, haut et bas , ne laissant pas 1 cm2 de peau non douloureux. Le moindre contact du dos, du fessier, d’un bras ou autre ,  avec le matelas,  déclenchait un pic de douleur  irradiant en surface .

Tout mouvement de translation vers la droite ou la gauche pour éviter ce contact, engendrait une douleur de la peau plissée par l’effort, et  complètement incompréhensible.

Cette douleur était intense et s’accroissait quand je restais longtemps dans l’appartement de Madame Blaineau, aussi bien en journée que pendant la nuit. Elle diminuait quand j’étais à l’extérieur et reprenait illico à mon retour , augmentant souvent jusqu’ à l’insupportable.

Par ailleurs, on sait que le locataire corse de l’appartement du dessus (A221) aidé de ses copains tortionnaires de l’immeuble et d’ailleurs qui le remplacent quand il s’absente, semblent capables de voir et savoir très exactement où je me trouve chez moi ( chez Madame Blaineau) dans l’appartement en dessous , puisqu’il bombarde la tête d’énergie  dirigée sans se tromper, comme s’il était dans la même pièce que moi

Cette recherche et vue générale du corps sert à  torturer avec précision en mitraillant  d’énergie dirigée de diverses sortes , pour abimer le cerveau (atteinte à l’intégrité physique) , priver de sommeil (torture) et inciter à quitter l’endroit (dépenses extravagantes obligées) .

Comme si ce locataire corse du A221 qui veut appeler la police quand il me trouve dans un couloir , qui menace de me  » buter » en sortant d’ un local à poubelles et qui m’insulte quand il me croise dans le parking , avait ici des droits à la maltraitance sur une inconnue …… garantis par le maire, la police, la propriétaire, le gestionnaire/bailleur, le syndic, le conseil syndical.

J’en ai oublié ?

Après 3 semaines de cette autre souffrance totale et de l’état second qu’elle engendre  et accroit pour cause de multiplications et d’empilements de douleurs de toutes sortes ( déflagrations de type électronique  dans la voiture) et de problèmes ( harcèlement , filatures, complications des situations) , j’avais fini par trouver quelques articles sur des témoignages similaires de cibles ( sur article de Rudy Andria ; témoignage OM de 2016)  et sur l’utilisation des nouvelles caméras capables de bombarder un corps aux infra-rouges.

https://rudy2.wordpress.com/harcelement-quotidien-de-milliers-damericains-respectueux-des-lois-par-lutilisation-de-la-surveillance-neurale-a-distance/
http://www.lefigaro.fr/sciences/2006/03/29/01008-20060329ARTFIG90093-peut_on_voir_a_travers_les_murs_.php
http://www.midilibre.fr/2011/11/14/il-invente-la-camera-qui-voit-a-travers-les-murs,417119.php

Le spectre des fréquences de ces caméras n’est pas détectable par les appareils de détection que je possède.
La brûlure de la peau est ainsi une autre forme de torture par souffrance continue infligée volontairement , et sans preuve autre que la souffrance elle-même.

Tirs d’énergie dans les bronches et l’estomac – HCE

15 Déc

img_0725-police-2-copie

Ce tir d’énergie violent ci-dessous ,  avait atteint les bronches avec une précision chirurgicale.

img_0735-tir-ds-les-bronches La fréquence porteuse est 0,9 GHz ( en jaune)
Compte tenu de ma position sur le sol , dans la cuisine , et de l’emplacement du détecteur/enregistreur , ce tir venait de l’étage supérieur. A221.

Le criminel corse , locataire de l’appartement du dessus (A221)  semblait absent . Sa place de parking était vide .Photo/vérification faite après ce tir .

img_0731-pkg

Des bruits dans l’appartement A221 y indiquaient une présence.
J’avais pu noter également la présence dans l’immeuble , du fils Brochet, le fils de ma voisine d’en face, fan de harcèlement de femmes seules.

Ce 15 décembre , les tirs d’énergie vers mon couchage avaient commencé très exactement 50 secondes après mon installation. Ce qui indique, bien sûr, une surveillance de mes mouvements et déplacements et une disponibilité  du criminel remplaçant de Stefane ( A221) , à l’affût.

Les tirs précédents celui-ci ,  et sans doute destinés à me faire migrer vers ma voiture , pour permettre un peu de distraction et d’exercice au criminel venu jouer à la guerre, avaient été majoritairement comme ceci  ci-dessous :

img_0734-autres-de-tirs

à , cependant, une autre  violente et brûlante exception  près d’un tir d’énergie  qui avait visé l’estomac, comme ceci ci-dessous. Ce tir avait duré. La fréquence porteuse était  encore 0,9 GHz et la densité de puissance  la plus importante , en 𝝁W/m2 , est colorée en marron.

img_0738

Les ultrasons repérés dans la pièce étaient passés de 2,9 nT à 3,6 nT en l’espace d’une heure et demi, entre 21h30 et 23h  L’appareil avait été paramètre pour une recherche entre 15 kHz et 80 kHz

img_0728-29

img_0730-36-nt

Les brûlures d’estomac et mon mal de tête avaient  empiré plus rapidement.

urgence-notre-police-assassinethe-lady

Cette conclusion commence à s’imposer.

HCE- organisation criminelle locale – Vendée

23 Déc

HCE = Harcèlement criminel électronique

Ce  n’est pas tellement différent d’ailleurs. Les criminels de Vendée qui se prennent comme la autres pour des sur-hommes , simplement parce qu’ils sont cachés et couvés par quelques pontes locaux , utilisent les mêmes réseaux de connivences et complicités inconditionnelles que les autres.
Ce petit bout de témoignage   avant de vous , bientôt laisser en paix, est,  de nouveau le résultat d’une observation  d’habitude .  Ces petits fragments d’activité criminelle de réseaux  locaux surprotégés , couvrent seulement deux nuits successives . Ils essaient de montrer, succinctement ,  quelques  complicités au sein d’ activités ou d’ institutions  que l’on aurait tendance à croire « propres » . Le conseil général de Vendée. Le monde hospitalier.
La criminalité de ces gars du coin consiste, comme ailleurs, à poursuivre avec acharnement une cible ( moi) pour lui infliger des souffrances répétées et visant le cerveau .
Ces souffrances sont provoquées par des tirs d’énergie dirigée. En plus des souffrances physiques , le cerveau subit des dommages irrémédiables.
Pour ces deux nuits-là , j’avais projeté de me protéger des criminels de mon voisinage et d’ essayer , de me débarrasser, peut-être, des maux de tête que je promène partout.
Ces maux de tête sont également entretenus par le micro-ondage programmé chaque minute, et que quelqu’un déclenche dès que je m’assois à ma table de travail.

IMG_5563 parking

En revenant de la grande ville voisine, ce jour là, j’avais simplement stationné ma voiture au milieu de toutes celles-là. Et j’avais pu sommeiller pendant plus de trois heures en paix sur mon siège couchette. Pressée par un besoin naturel, j’étais entrée sur les écrans du veilleur de nuit dans mon errance de recherche du local « toilettes » de l’hôpital.

Revenue dans mon véhicule, j’avais sursauté à peine une ½ h plus tard sous des tirs de sons métalliques qui éclataient dans le cerveau. Plusieurs changements de place n’avaient rien changé, amenant à penser que soit le faisceau du radar ici utilisé était très large, soit plusieurs véhicules avec du matériel  avaient été positionnés pour couvrir toute la zone.
Le veilleur de nuit de l’hôpital avait, manifestement, donné l’alerte.

De retour dans mon immeuble, j’étais encore restée dans ma voiture, redoutant particulièrement la fureur des quelques nuits précédentes de la machine de mes sadiques voisins . Les tirs avaient commencé sous à peine 10 minutes. Ils venaient manifestement du rez de chaussé et couvraient largement les 20 à 30 mètres dans lesquels j’avais tenté de déplacer ma voiture. La situation criminelle avait été organisée

Remontée dans mon appartement , et malgré une accumulation de protections, et plusieurs changements de place , je n’avais eu aucun repos. La machine à faire souffrir en privant en plus de sommeil avait débité ses tirs avec une sollicitude hargneuse. Les tirs d’énergie venaient du dessus. A221. Denis Stefane.

IMG_5516 impasse

Le lendemain , épuisée dès le lever, j’avais réussi à trainer jusqu’à 18 h avant de m’installer dans une impasse mais surveillée avec un intérêt assidu par un occupant de ce bâtiment-là, dépendant du Conseil général de Vendée

IMG_5561 conseil de vendée

Dès la nuit noire, c’est-à-dire assez tôt,  des tirs brûlants de micro-ondes étaient venus de cette percée près de la petite cahute  d’abord, puis de ces fourrés très peu épais , à l’arrière du véhicule, ensuite .

IMG_5511 fourrées arrière
Il s’agissait cette fois et manifestement de l’utilisation de l’équivalent d’un générateur de micro-ondes et qui provoque souvent des évanouissements.

IMG_5508 porte océane

J’avais bougé , pour fourrer ma voiture tout contre le bâtiment de la clinique de la Porte Océane, arrière du véhicule presque collé au bâtiment. La sensation de flamme de chalumeau qui dévore la cervelle avait alors eu comme origine une fenêtre du bâtiment de la clinique « Porte océane ».
J’étais rentrée chez moi.
Cette fois, les tirs provenaient de l’appartement du dessous. A 201. M DECROIX. Contrairement à la nuit précédente.

Il existe un groupe de ZONTA ladies , dans cette ville , qui avaient posé pour la photo avec le maire. Ce groupe de soeurs est censé lutter contre les violences faites aux femmes. Y a du boulot à faire , dont des campagnes pour prévenir le harcèlement, occupation préférée de tous les ados de cette ville  qui jouent en troupe.

 

HCE- céphalées à la commande

4 Déc

céphalée

photo Wikipedia

La commande , c’est celle du voisin du dessus, Denis Stéfane, employé, avait-il dit,  au prestigieux Vendée Globe. Un grand gars qui prend des airs de ravi de la crèche et menace de se plaindre de moi  à la police.

Les céphalées font partie  de la kyrielle des problèmes de base  connus de toutes victimes de HCE.  Sans réussir, souvent à en trouver la cause et à la prouver. En voici, ci-après , une,  en images de détection.

Ce matin- là, j’avais commencé la lecture de «  Les ondes de la mort  » de Daniel Depris, un ouvrage de 2001. Au chapitre 1, j’étais en pays connu. Symptômes y compris.
Au bout d’un moment, un état d’épuisement bizarre avait montré le bout de son nez. Avec un choix entre fatigue oculaire ou besoin de carburant . C’était l’heure , 13H24 sans faim, qui m’avait fait choisir la 2ème option obligatoire.
Après un break de glucides et de protéines dans la pièce à côté, j’étais revenue à l’ouvrage. Déterminée à en savoir plus.
Et au bout d’un moment les malaises avaient recommencé. En pire. Ma tête devenue douloureuse pesait des tonnes qui l’oppressaient .
J’avais essayé le repos allongé.
Et schlack et re-schlack et re-re-schlak.

De son appartement au-dessus , Denis Stéfane ou son co-turne, m’avait bombardé le lobe frontal de signaux HF pulsés. Comme s’il passait son temps à chercher toute occasion pour jouir de sa supériorité de sadique caché ,  et que, par ailleurs et en plus, ’il avait une vue ou une connaissance continue de mes faits et gestes. Curieux.
Une analyse obligée de la détection des signaux balancés chez moi, sans connexion, par Denis Stefane , avait montré ceci pour le matin  : un matraquage sur 2,4 GHz et 2,5 GHz ( fréquences pulsées) chaque minute , à la seconde 20

Colonne AC= 2,4 GHz  AD= 2,5 GHz

IMG_5373 matin début

et , en fin de matinée ,

                                                                                                                    IMG_5374 matin fin

Et ceci pour l’après-déjeuner  :  2,4 GHz et 2,5 GHz chaque minute à la seconde 50

IMG_5375 13 h44

Ce qui donne ceci en aperçu de régularité, et comme pour le matin , en supprimant les lignes intercalaires

IMG_5378 chaque minute

Les «  tirs  » , lors de la tentative de sieste coïncidaient à un changement de fréquence porteuse . Ces  tirs avaient été faits vers la tête d’abord. Vers l’abdomen ensuite.

céphalée 2 photo Wikipedia

Réveil en 2,4 GHz et 1630µW/m2

29 Nov

vidéo du blog http://laproscrite.canalblog.com

Tel un ressort qui se détend brusquement,  le 28-11 j’étais sortie du lit sous un choc , vers 5h20 du matin. Une fois les pieds à terre, j’avais réalisé que j’étais incroyablement fatiguée et que je tombais de sommeil.
Un rapide coup d’oeil sur l’enregistrement des tirs d’énergie de la nuit montrait ceci : un CEM produit de 1630µW/m2, sur 2 tirs utilisant 2,4 GHz et 2,5 GHz à 10 secondes d’intervalles. 2,4 GHz était la  fréquence porteuse  .

L’indication des fréquences est dans la ligne du dessous en orangé

IMG_5313 1630µW

Avant, il y avait eu ceci ci-dessous , mais qui n’avait manifestement pas été décisif et IMG_5314 1,25-0,63  et  IMG_5315 1,6-063

L’extrême fatigue , analysée au fil des mois en rapport avec les détections , venait en plus des multi mini-tirs avec incessantes variations d’intensité.

IMG_5319 mini tirs

Pour la nuit suivante (28-29) , le terroriste de Cap Olona, avait programmé sa machine sur des tirs en « paquets « avec une fréquence porteuse en 0,8 GHz , pour une meilleure pénétration nocive. Colonne M = 800 MHz  . En bleu le très régulier, pour une fois, spectre habituel du signal

IMG_5328
J’avais du réorganiser mon couchage ailleurs. Et ça avait continué , ailleurs, après quelques minutes.

mandibuleATM-TMJ-TMD-articulations-mandibulaires-orthodontie-sherbrooke photo Wikipédia
Au matin, comme souvent depuis plusieurs mois, je ne pouvais plus ouvrir la bouche sans douleur. L’inflammation de l’oreille droite et de l’articulation de la mâchoire, devenue chronique , ne laissait plus passer que des liquides ou des aliments à ne pas mastiquer.

Pendant ces deux nuits-là, les tirs étaient venus du dessus . Donc, soit du A221 , appartement de Mr Stéphane . Soit du A321, appartement sans nom.

En France, les récents évènements meurtriers et dramatiques , conséquences d’une guerre décidée par deux compères , et sans l’avis des élus  comme le permet la constitution, avaient entrainé une situation inédite : un état d’urgence, des assignations à demeure et des perquisitions à tout va, sans avis de juge.

Aux dernières nouvelles , selon le premier ministre, on notait  plus de 1800 perquisitions effectuées.

Pour se prémunir contre toute accusation d’atteinte aux droits humains, la France s’était illico engagée auprès de la Cour Européenne des Droits de l’Homme , à respecter les droits fondamentaux et inaliénables des citoyens sur son territoire.
Parmi ceux-ci, il y a l’inviolabilité du corps. L’Etat s’engage ainsi à protéger le corps des citoyens sur son territoire, contre toute attaque par des tiers.

Le harcèlement électronique attaque les corps et les cerveaux des citoyens sur le sol français. Le harcèlement électronique produit et répète sans fin des souffrances sadiques et inutiles qui détruisent les fonctions vitales des citoyens pour en faire des loques humaines.

Dans ces cas précis et attestés, l’Etat français ne traite pas ce crime ,organisé par des potentiels prochains électeurs petits bourgeois et en réseau. Pire, il laisse accuser ou fait accuser les victimes de ce crime, en les faisant maltraiter par des fonctionnaires/médecins corrompus. Les victimes de ce crime contre le corps et le mental , basé sur l’utilisation d’ appareils/armes par ailleurs également aux mains de l’armée, sont ignorées et/ou traitées opportunément d’affabulatrices ou malades mentales .

L’Etat s’exonère ainsi, avec cynisme, de toute responsabilité et de son engagement à respecter et faire respecter les droits fondamentaux et inaliénables des citoyens victimes de terroristes locaux, et tout aussi sadiques et mentalement démunis que les autres.

Si en tant que cible de terroristes locaux et de leurs complices , je pouvais espérer, comme toutes les autres cibles de HCE,  un traitement égal à celui qui est appliqué sur le plan national à la suite des carnages de la mi-novembre , alors la police locale devrait perquisitionner de nuit chez tous ceux qui participent et ont participé à cette ignominie
– Au A321 sans nom
– Au A221 Mr Stéphane
– Au A201 Mr Decroix ,
– Au A210 Mme Brochet
– Au A212 M Lescure

Il faut y penser                                    IMG_5293 le penseur en chocolat

                              oeuvre en chocolat de Patrick Roger