Tag Archives: champs électriques

V/m et images EEG- HCE

17 Oct

tir-dans-la-tete-2-images

Ce qui suit est une nouvelle tentative d’explication d’un phénomène intentionnellement malfaisant et mis en place en proximité , par des individus imbus d’un pouvoir usurpé par habitude ou tradition et ce, grâce à une indifférence coupable et  complice de représentants de la loi et de l’Etat.

La plupart des plaintes et symptômes décrits par les cibles de harcèlement électronique mentionnent d’abord des souffrances et douleurs physiques consécutives à des agressions immatérielles par énergie pulsée à distance.

La cause de ce traitement inhumain infligé est souvent inconnu . Le fait que les agressions décrites semblent faites par des voisins aux airs pas forcément normaux mais presque, et sans lien hostile apparent avec la cible, accroit l’incompréhension et permet une dénégation facile.

On apprend à force de témoignages * (1) que les complices /amateurs de harcèlement électronique de voisinage ou mis en voisinage,  sont des habitués , des dégénérés ou des accros éventuellement payés , pour s’adonner à  une torture cachée et faite par pulsations d’énergie dirigée.

A cela il faut ajouter la multitude et la multiplicité des moyens possibles par la technologie et mis en œuvre pour produire l’énergie mortifère propulsée en cachette , en réglant simplement un appareil qui le permet.

Face à une démultiplication de symptômes différents produits, la cible est forcément déboussolée, puisque ses descriptions changent en conséquence et la font ainsi facilement passer pour incohérente ou perturbée.

tir-dans-la-tete-unknown

A la suite d’une nuit pénible (15-16) et écourtée par le résident dérangé du dessus et/ou ses copains tout aussi sadiques ou misogynes, une nouvelle tentative de repos-sans-repos avait donné ce qui suit  en exemple , en correspondances détections de champs électriques /souffrance du cerveau traduite  en images EEG.

Il faut ajouter, que la lumière de la chambre où ont été faites ces détections était éteinte et qu’aucun appareil n’était branché sur (aucune) prise de courant.

img_8958-chps-electriques-pulses

Les champs électriques détectés sont en V/m . Ceux qui sont en jaune correspondent à un sursaut de réveil et à une réaction du cerveau , comme celles  montrées ci-après et sachant qu’entre 11h24.26 et 12H19.14, il y en avait eu 39.

img_8959-reaction-du-cerveau

autre exemple

img_8960-autre-reaction-du-cerveau

autre exemple

img_8961-3eme-reaction-du-cerveau

L’analyse de l’image EEG qui est délimitée , ici, en rouge

img_8965-zone-analysee

donnait aussi ceci :

img_8968-energie-developpee

et ceci encore, montrant la vraisemblable origine de l’énergie pulsée venant du dessus

img_8966-image-cerveau-gche

En comparant ces images EEG avec d’autres images montrées quelques semaines plus tôt * (2) mais produites semble-t-il  par des radio fréquences , on peut facilement noter , sans être spécialiste , une apparente différence d’intensité de réaction de souffrance du cerveau .

Cela implique, pour les auteurs de la torture à la manoeuvre, une sorte d’adaptation de circonstance avec  matériel différent  utilisé . Il découle de ces constantes adaptations ou réglages , qu’il s’agit bien de criminalité et destinée à mutiler le cerveau en empêchant en même temps le repos et la récupération, afin de maintenir une cible dans un état second végétatif tout en permettant la fabrication cachée progressive de maladies neurologiques ou autres  gravissimes .

A l’usage d’une magistrate locale* (2) et qui m’avait traitée de faussaire en audience publique du tribunal , en déclarant que les images EEG que je présentais étaient truquées et qu’elle était capable de faire la même chose, je peux préciser ici, que mes piètres connaissances et performances liées à l’informatique ne me permettent pas de « bidouiller » ces images.

Ces images sont produites par un matériel médical et transmises par un logiciel dédié , sur un ordinateur dédié au dit matériel, le tout mis en place par le fournisseur/fabricant.

En complément et concernant le harcèlement électronique , devenu un fléau mondial et qui requiert l’attention de TOUS ,  à cause de la gravité des atteintes à l’intégrité physique et mentale de tous les citoyens-cibles potentiels , voici ci-après un extrait de la lettre  au Parlement Européen  ( traduite par Rudy Andria ) de  Mojmir Babacek, Président de

l’Association de Citoyens pour l’Interdiction de la Manipulation du Système Nerveux Humain par des Rayonnements de Fréquence Radio.

« Dans le même but, on peut utiliser les téléphones cellulaires. Les téléphones cellulaires fonctionnent sur les fréquences variant de 900 à 2.200 MHz. Il suffit de relier à un téléphone cellulaire ou à un four à micro-ondes une minuterie qui est en mesure d’envoyer des impulsions de micro-ondes avec un chronométrage ultra précis d’un millième de Hertz et de s’assurer qu’il y ait une forte hausse des ondes et des impulsions transmises. On aurait besoin, ensuite, de relier un amplificateur et une antenne directionnelle au téléphone cellulaire et on pourrait, ainsi, mettre en péril la santé mentale et physique des gens du voisinage. Veuillez noter qu’avec un four à micro-ondes, on aurait seulement besoin d’une antenne directionnelle. »

Pour aider à la compréhension de certains  phénomènes physiques à l’origine du harcèlement électronique , on peut consulter  : http://www.translatorscafe.com/cafe/FR/units-converter/electric-potential/c/

* (1) https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/
* (2) https://etouffoir.blogspot.fr/2016/10/madame-la-presidente.html
* (3) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2015/12/hce-criminalite-du-a221.html

Publicités

Champs électriques

20 Fév

Image

Ce tableau avait montré les champs électriques anormaux qui existaient dans mon appartement de Vannes  pendant la nuit du 14 février.

Ces mesures couplées aux symptômes produits par les ondes électromagnétiques indiquaient le fonctionnement d’un appareil à visée criminelle dans le voisinage. Cet appareil pulsait des ondes électromagnétiques à très forte dose pendant la nuit .

Toutes les cibles de harcèlement électronique savent et disent que leur blog est lu en priorité par leurs ennemis actifs et qui s’activent à modifier ou adapter leurs souffrances pour les rendre moins détectables , moins faciles à prouver, voire, croient-ils,  relativement supportables .

Dans la nuit du  16 février , cela avait donné ceci, à heure égale avec le reste de la nuit à l’avenant, ce qui pour ces tortionnaires-là  était  peut-être plus présentable.

Image

Ces valeurs  dangereuses pour la santé dépassaient les normes acceptables.

Image

Les champs électriques repérés sont une composante  d’ondes électromagnétiques pulsées. Cette nuit-là, comme les autres, ces ondes avaient généré un mal de tête épuisant et handicapant,  et des douleurs brûlantes  des organes internes  gonflés comme des baudruches prêtes à éclater.

Cette organisation, qui attaque des citoyen dans leur appartement et dans leur lit,  est sciemment criminelle et les participants , actifs voisins aux airs de père de famille, de petit bourgeois occupé, ou de grand mère respectables, ne l’ignorent pas.

Probably the most horrible consequence of these (electronic) weapons based on radio waves is that you can NOT protect yourself, your children, your loved ones anymore. You can no longer say: stay in this room, you are safe here. Attackers simply look and cook/burn through walls, with intensities that can be deadly. Police cannot protect you, security services cannot protect you. That is why these weapons must be banned, not tomorrow but NOW . by Peter MOORING from STOPEG

Vannes, Cuisson de nuit

15 Fév

Image

Ce dessin vient du témoignage d’un individu ciblé   américain du New Jersey et trouvé sur  Hidden Mysteries Sudies on the Mind. Html . Il caricature l’espionnage fait à partir d’un appartement voisin de cible.

Il y a quelques années j’avais appelé mes cyber-agresseurs « les googles »

Dans son témoignage,  l’individu ciblé du New Jersey décrit des attaques   à base d’ultrasons,  et appelle les membres de l’organisation fasciste qui le persécute  » UltraSonics »

Tous les individus ciblés qui témoignent de cet incroyable crime contre l’humanité que représente le harcèlement électronique mentionnent l’espionnage incessant dont ils sont l’objet . Dans l’espionnage  au sein d’immeubles, les voisins  tortionnaires volontaires d’un individu ciblé , sont approvisionnés en  matériel parfois extrêmement sophistiqué ,    qui détecte la présence et les mouvements de leur cible et leur donne l’information pour enclencher la torture.

Dans son témoignage, l’individu ciblé du New Jersey donne des indications  sur le type de matériel utilisé comme suit  : «  Il existe actuellement un appareil  capable de détecter le rythme cardiaque d’un être humain sans aucun contact physique. Les battements du  cœur humain ont leurs propres particularités détectables par ce type d’appareil qui est utilisée par l’armée pour  rechercher des soldats encore en vie sur un champ de bataille. La police utilise aussi cet appareil pour détecter les personnes qui se cachent derrière les murs.
Les UltraSonics  ont , eux , trouvé une autre utilisation pour ce type d’appareil. Quand une personne  s’endort, son rythme cardiaque ralentit. En détectant ce changement de rythme cardiaque, on peut savoir qu’une personne sombre dans le sommeil et  ainsi la matraquer d’ultrasons juste à ce moment là. Cela peut être pratiqué tout au long de la nuit, privant ainsi l’individu ciblé de sommeil. Il s’agit  très exactement de torture  et de violation totale  des droits constitutionnels d’un être humain.

Une autre méthode pour surveiller  l’endormissement  consiste à utiliser  une dispositif d’écoute sensible qui repère le bruit émis par la respiration de l’individu ciblé.  Dès qu’un changement est repéré, le matraquage d’ondes sonores est enclenché.  »

Ce qu’il mentionne  pour le déclenchement de la torture aux ultrasons est également valable pour les tirs de  micro-ondes.

Dans mon cas , une récente  période de torture aux ultrasons  portés par laser, à Vannes également, avait fait place à des tirs invalidants sur le mode micro-ondes atténués et en provenance de l’appartement du dessus.

Pensant  que les ondes électromagnétiques peuvent se décomposer en champs électriques et champs magnétiques , j’avais essayé une mesure en V/ m2.
Pour cela, tous les appareils électriques de la chambre  avaient été éteints ou débranchés et le détecteur de champs électriques  placé près de la tête, elle-même couverte de  ses épaisseurs de protection habituelles. Le détecteur était resté allumé toute la nuit, permettant de visualiser les valeurs au moment d’un tir ressenti douloureux au cerveau.

Pour mémoire, je re note ici les normes souhaitées en zone de repos pour les champs électriques concernés.

Image

Et cela donnait ceci, avec le premier choc plutôt diffus ( atténué, par rapport à des périodes de torture précédentes)  ressenti au cerveau au moment de l’enregistrement de 81 V/m2  et qui faisait suite à des valeurs  considérées comme normales , autour de 0,3 V /m2.

Image
Puis il y avait eu

Image
ou encore

Image
et ceci

Image

ou ceci

Image
Mais ce qu’il faut noter , ce sont des longues périodes avec des valeurs supérieures à 40 v/M2 comme ici

Image
ou comprises entre 20 et 30 v/M2 comme ci-dessous.

Image
A 4h17, j’avais été poussée à quitter la chambre à cause  de mal de tête insoutenable et de brûlures insupportables des organes creux (estomac et intestins) . Ce qui indique que les tirs d’ondes électromagnétiques aspergeaient toute la pièce.

Ma voisine  du dessus  avait bougé peu de temps plus tard.
Et les valeurs de champs électriques étaient redevenues normales comme suit:
Image

La méthode de l‘organisation criminelle à mes basques avait momentanément changé, espérant être un peu  moins décelable. La cuisson à feu moyen, sans grands chocs,  est une autre facette de la torture.

«