Tag Archives: crime d’Etat

CRIME d’ÉTAT connu de la police

9 Juil

La  vidéo ci-dessous  a été mise en ligne sur le site de l’association  polonaise STOPZET.

Elle laisse entendre un appel d’ une victime de harcèlement électromagnétique , privée de sommeil par des attaques de signaux,  et qui demande  l’aide de  la police pour faire cesser son supplice.

Les sous-titres en anglais donnent, à travers la réponse du policier ,  une information monstrueuse sur les complicités criminelles de ce type de harcèlement et selon ce policier ,  au plus haut niveau d’un Etat.

Par ailleurs, et pour mémoire , Hassanmcv, individu ciblé francophone a proposé cette traduction  et qui rappelle l’inlassable activisme de l’association polonaise STOPZET

Au mois de Mars 2016, sur l’une des principales chaînes de TV polonaises, le Ministre de la Défense Nationale s’exprimait à propos de dangers autres que ceux de l’U.E.
A la question : « Est-ce que la Pologne a une stratégie concernant les expérimentations illégales, c’-à-d les tests d’armes électromagnétiques sur des citoyens polonais? »

Monsieur le Ministre répondit : « En ce moment, nous faisons une analyse pour identifier où les personnes qui se plaignent d’une telle affection sont localisées. Dans six mois, je pense être capable de vous en dire plus en ce qui concerne ces questions. Mais d’après les informations limitées dont je dispose, les régions du Sud-ouest (Basse Silésie) et du Nord-Ouest de la Pologne sont les régions d’où nous sont parvenus le plus de plaintes.»

Le commentateur de la chaîne : « Le Ministre de la Défense n’a pas précisé quelle commission préparera le rapport sur l’usage expérimental d’armes électromagnétique contre des citoyens polonais. »

L’ancien vice-Premier ministre de la Pologne avait reçu de nombreuses plaintes des citoyens concernant le harcèlement électromagnétique.

Dans une interview à la télévision polonaise, l’ancien vice-Premier ministre de Pologne, Luwik Dorn, a mentionné que les gens le contactaient en masse, lui et son assistant, d’abord en tant que membre du Comité de Défense des Travailleurs (KOR), d’une société civile de Pologne , puis en tant que vice-Premier Ministre pour leur dire qu’ils étaient persécutés et délibérément irradiés. Il ajoute: «C’est le cas. Et le ministre de la Défense l’a pris au sérieux.  » (il ne voulait pas commenter plus ).